Formes de combat au sabre-laser
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Holocron
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Formes de combat au sabre-laser
Sam 19 Nov - 15:14
Formes de Combat au sabre-laser


Si l'escrime fait partie intégrante de la vie des sensitifs à la Force depuis de nombreux millénaires, le sabre-laser reste un phénomène plus récent dans l'univers. Bien que son apparition soit aujourd'hui très ancienne, les ancêtres des Jedi et des Sith combattaient généralement avec des épées entrant en résonance avec la Force. Le roi Adas, connu sous le titre de Sith'Ari, chassa l'invasion des Rakata dans l'espace Sith à l'aide de deux Haches de Guerre lourde et les Sith continuèrent pendant de nombreux millénaires à préférer l'utilisation de l'Epée Sith, artefact forgé en partie dans le Côté Obscur de la Force. Toutefois, le sabre-laser fini par s'imposer pour tous les avantages qu'il offrait, les principaux étant d'être une arme très maniable, légère et donc facile à dissimuler, capable de découper toutes les surfaces ou presque et de détourner les tirs de blasters, qui devenaient de plus en plus populaires dans les rangs des armées galactiques. Toutefois, son utilisation posait également nombre de défi : sa légèreté et ses vibrations constante ne rendait pas l'arme facile à utiliser, même un escrimeur pouvait facilement se blesser avec un sabre-laser, déstabilisé par le poids plume de l'arme rituelle.

Pour pallier à ce problème, les Jedi les premiers décidèrent de créer des formes de combats standards permettant à leurs adeptes de pouvoir pratiquer l'escrime sans prendre le risque de se blesser, voire de se tuer eux-mêmes sans le vouloir. Le Shii-cho fut la première de ces formes, mais d'autres suivirent plus ou moins régulièrement selon les besoins des conflits de leurs époques et les adversaires auxquels les Jedi et les Sith se confrontaient dans la galaxie. Ce règlement a pour but de vous expliquez comment sélectionner les formes de combats que votre personnages peut maîtriser s'il s'agit d'un sensitif à la Force ainsi que vous expliquez les bases de chacune si vous ne les connaissez pas.

Sélection des Formes de Combat

La sélection des formes de combat est un exercice relativement simple. Vous devez sélectionner ces dernières en même temps que vos Pouvoirs de la Force. A l'exception des Novices Jedi et Initiés Sith, chaque Jedi dispose de trois formes de combat gratuite s'ajoutant en plus des pouvoirs de Force : la première est le Shii-cho, qui est enseignée comme base à tous les étudiants Jedi et Sith, la maîtrise du sabre-laser simple, qui est dans le même cas que le Shii-cho et la forme de prédilection du personnage, celle qu'il entraînera toute sa vie et perfectionnera sans cesse en plus de l'apprentissage éventuel d'autres formes de combat.

Vous pouvez très bien vous contentez de ces deux seules formes de combat, qui représentent le minimum requis pour devenir Jedi ou Sith. Les Jedi diplomates suivant l'ancienne voie des Consulaires ainsi que les Mages Sith se contentent d'ailleurs parfois de ces deux formes, certains pouvant même pousser leur spécialisation jusqu'à ne jamais utiliser d'arme, comme le fit le maître Jedi Fay durant la guerre des clones. Mais pour les autres, la recherche d'une plus grande polyvalence en escrime poussera à l'apprentissage de nouvelles formes, certains sensitifs préférant même pratiquer l'escrime pratiquement à l'exclusion de toute autre discipline dans la Force. Si vous souhaitez incarner l'un de ces maîtres d'armes accomplis ou simplement rendre votre personnage plus polyvalent, alors il vous suffira de remplacer l'un de vos pouvoirs de Force par une forme de combat que vous trouverez sur le tableau ci-dessous.

Notez que contrairement au tableau des Pouvoirs de Force, celui des formes de combat indique le niveau minimum auquel vous pouvez sélectionner une forme de combat et qu'ils sont sélectionnable plusieurs fois, à l'exception de la Forme de Maîtrise Ultime. Vous pouvez très bien par exemple ne pas prendre de forme de base supplémentaire au rang 3 pour en prendre une au Rang 4 et au Rang 5 par exemple. Afin d'éviter qu'un joueur ne concentre la sélection de toutes ses formes de combat sur un seul rang pour pouvoir prendre tous les pouvoirs plus puissant, vous ne pourrez prendre au maximum que deux formes simples et deux niveaux de maîtrise de spécialisation par niveau. Les Padawan et Acolytes sont également régis par un régime particulier et ne peuvent prendre qu'une seule forme de base en plus de leur forme de prédilection au rang 2. Ils sont libre toutefois de prendre un niveau de maîtrise de spécialisation comme n'importe qui.

N'oubliez pas de préciser la forme choisie lorsque vous sélectionner une forme simple ou un niveau de maîtrise de spécialisation dans vos pouvoirs, afin de permettre au staff de savoir facilement ce que vous avez choisit.

Rang I

- Forme de base : Shii-cho : La maîtrise du Shii-cho donne à un personnage un niveau de maîtrise au sabre-laser de 1.
- Forme de spécialisation : Sabre-Laser simple : Permet l'utilisation d'un sabre-laser simple

Rang II

- Forme de Prédilection : à choisir parmi les formes de base, ce pouvoir est gratuit et ne compte pas dans votre quota de pouvoir.
- Forme de base : choisir une forme parmi cette liste : Makashi, Soresu, Ataru, Djem So, Shien, Reverse Shien, Niman ou Juyo/Vaapad. Un Padawan ou un Acolyte disposera d'un niveau de maîtrise au sabre-laser de 2 tandis qu'un Chevalier Jedi, Guerriers Sith ou tout rang équivalent ou supérieur disposera d'un niveau de maîtrise au sabre-laser de 3 lorsqu'il utilisera cette forme.
- Maîtrise de spécialisation basique : choisir une arme ou une discipline parmi : poignée recourbée, second sabre-laser (Jar'Kai), double sabre-laser (Zez'Kai), pique laser, fouet laser ou épée Sith (Vous devez disposer du pouvoir innée Magie Sith pour choisir l'épée Sith). Vous pouvez utiliser l'arme choisie, mais elle ne vous offre aucun bonus.

Rang III

- Maîtrise de spécialisation basique : Katana Jedi : Permet de forger et utiliser un Katana Jedi.
- Maîtrise de spécialisation acquise : Vous pouvez débloquer ce niveau de maîtrise de spécialisation uniquement pour une discipline ou vous avez déjà débloqué un niveau de maîtrise de spécialisation basique. Vous disposez alors d'un bonus de +1 à votre niveau de maîtrise au sabre-laser lorsque vous utilisez cette arme. Vous pouvez choisir le sabre-laser simple si vous désirez vous spécialiser dans l'utilisation de l'arme traditionnelle dans sa forme la plus pure.

Rang IV

- Forme de base confirmée : Octroie un bonus de +1 en niveau de maîtrise au sabre-laser pour l'une des formes de base que votre personnage a déjà acquise. Se cumule a tous les autres bonus éventuels. Vous pouvez sélectionner le Shii-Cho comme forme de base confirmée, votre niveau de maîtrise au sabre-laser sera alors considéré comme atteignant 4 lorsque vous l'utilisez (en dehors des bonus éventuels octroyés par les Maîtrises de spécialisation).

Rang V

- Maîtrise de spécialisation confirmée : Vous pouvez débloquer ce niveau de maîtrise de spécialisation uniquement pour une discipline ou vous avez déjà débloqué un niveau de maîtrise de spécialisation acquise. Vous disposez alors d'un bonus supplémentaire de +1 à votre niveau de maîtrise au sabre-laser lorsque vous utilisez cette arme. Vous pouvez choisir le sabre-laser simple si vous l'avez déjà choisi en tant que maîtrise de spécialisation acquise.
-Maîtrise de spécialisation : Lévitation des sabres-lasers : Technique rare employée surtout par les Jedi Consulaires et Mages Sith, elle consiste à faire léviter trois sabres-laser avec la télékinésie afin de pouvoir combattre à distance respectable d'un ou plusieurs adversaires. Lorsque vous employez la Lévitation des sabres-lasers, vous gagnez un bonus de +1 en niveau de maîtrise du sabre-laser, mais celle-ci ne peut être employée qu'avec le Shii-Cho et ne peut inclure aucun autre bonus de maîtrise de spécialisation.

Rang VI

- Forme de combat : Maîtrise Ultime : Octroie un bonus de +1 en niveau de maîtrise au sabre-laser supplémentaire à votre forme de prédilection. Contrairement aux règles classiques de sélection des pouvoirs, le pouvoir Forme de Combat : Maîtrise Ultime peut être choisi pour les rang de Maître d'Arme du Conseil des Jedi et du Conseil Noir (deux rang V), cette exception permettant de représenter leur niveau de maîtrise martial dans l'art si particulier de l'escrime au sabre-laser.

Ainsi, à titre d'exemple, un personnage de Rang VI qui aura en forme de prédilection le Djem So et une spécialisation dans les deux sabre-laser et aura choisi de prendre toutes les maîtrises afin de pousser ses spécialisations au maximum aura :

Forme de Prédilection : Djem So (3) + Maîtrise de spécialisation basique (second sabre-laser) + Maitrise de spécialisation confirmée (second sabre-laser) (1) + Forme de base confirmée (Djem So) (1) + Maîtrise de spécialisation confirmée (second sabre-laser) (1) + Forme de combat : Maîtrise Ultime (Djem So) (1) = 7

Ainsi, lorsqu'il utilisera le Djem So et deux sabre-laser, il atteindra le niveau de maîtrise 7, soit le maximum possible. S'il n'a qu'un seul sabre, son niveau de maîtrise passe à 5.

Descriptifs des formes de combat et des spécialisations.


Les formes de combat au sabre-laser ne sont pas toute apparues en même temps dans l'histoire. Création de l'Ordre Jedi, ce dernier insuffla sa mentalité dans les formes de combat incarnée parfaitement par le Shii-cho, mais même ces derniers finirent par se sentir trop enfermés dans les carcans de cette forme trop basique et développer de nouvelles variantes. Vous trouverez ci-dessous un descriptif rapide des formes de combat au sabre-laser ainsi que des armes utilisées par les Jedi et les Sith, expliquant rapidement leurs avantages et leurs inconvénients.

I - Shii-cho : Forme la plus basique du combat au sabre-laser, le Shii-cho est l'une des deux seules formes, avec le Makashi, à ne pas exiger la maîtrise de la Force pour être utilisé et peut donc être pratiquée par des non-sensitifs. Basée sur des bottes simples et un comportement instinctif visant au désarmement de l'adversaire, elle fut toutefois rapidement supplantée par d'autres formes de combat. Si certains escrimeurs se spécialisent encore dans cette forme, beaucoup ne s'en servent que lorsqu'ils ont épuisé toutes les autres options.
Fort contre : Rien
Faible contre : Makashi

II - Makashi : La forme des duellistes est une forme de combat née de la volonté d'escrimeurs de disposer d'une forme plus agressive que le Shii-cho. Le Makashi est empli d'un code d'honneur guerrier très ancien lié à la noblesse galactique, et ses rares pratiquants aujourd'hui en sont généralement issus. Il a été conçu à l'image du fleuret : précis, il mise sur des assauts touchant à la pointe, ou avec le tranchant, mais par petite touche plutôt que des mouvements amples. Toutefois, le Makashi ne reposant pas sur une puissance physique et ses parades amenant plutôt les lames adverses à glisser sur celle de ses utilisateurs plutôt que de les bloquer, il est donc assez faible contre les formes physiques comme le Djem So. Il se repose également sur la connaissance de son utilisateurs de toutes les formes de combat et le caractère imprévisible du Juyo et du Vaapad l'handicape sérieusement, alors qu'il prendra facilement le dessus sur la forme polyvalente, mais utilisant des bottes prévisible, du Niman. Conçu a une époque ou la plupart des armées galactiques faisait encore usage de vibro-lame, le Makashi est également très faible contre les tirs de blaster, ce qui en fait une forme considérée par beaucoup de Jedi et Sith comme désuète.
Fort contre : Shii-cho, Soresu, Niman
Faible contre : Djem So, Reverse Shien, Juyo/Vaapad, Tir de blaster

III - Soresu : Forme défensive par excellence, le Soresu fut à l'origine développé dans l'objectif de contrer l'arrivée grandissante des blaster dans les armées galactiques. Toutefois,il se montra également très efficace dans les duels au sabre-laser afin de pouvoir adopter une position de défense parfaite pour contrer ses adversaires. Basé comme le Makashi sur l'économie de mouvement, le Soresu n'hésite cependant pas à aller à l'épreuve de force et vise à se montrer frustrant en ne montrant aucune ouverture afin de pousser l'adversaire à la faute, ce qui en fait la forme parfaite contre les styles brutaux comme le Djem So. En revanche, le Soresu perd de son efficacité contre les styles plus subtils, reposant comme lui sur l'économie de mouvement comme le Makashi. Il peut également être contré par un adversaire intelligent qui saura forcer son utilisateur à se fatiguer plus que son agresseur. Ne disposant d'aucune botte offensive, le Soresu est considéré comme une « forme de perdant » par ses détracteurs, car il permet à un utilisateur moins expérimenté de pouvoir tenir en respect plus longtemps un bretteur plus accompli.
Fort contre : Djem So, Reverse Shien, Juyo/Vaapad, tir de blaster
Faible contre : Makashi, Ataru

IV - Ataru : L'Ataru est l'une des formes de combat au sabre-laser les plus récentes, son invention remontant à l'ère troublée des guerres Mandaloriennes. Il repose sur une connexion permanente avec la Force afin de pouvoir faire des bonds prodigieux et frapper son adversaire par surprise sur un point faible avant de se replier pour échapper à une contre-attaque éventuelle, une tactique qui fit ses preuves contre les Mando'ade et les Beskar'gam de l'époque. Cependant, l'Ataru est une forme exigeante qui demande une forte connexion avec la Force et de l'espace pour déployer ses talents : ses bottes sont bien plus limitées dans les couloirs d'un vaisseau spatial que sur une grande plaine, à moins que vous ne soyez une personne de petite taille. Ses assauts lui permettent toutefois de surprendre plus facilement les praticiens du Soresu, mais l'Ataru a curieusement trouvé aujourd'hui sa place parmi les assassins en compagnie du Reverse Shien, les deux formes s'adaptant bien à leurs mentalités.
Fort contre : Soresu
Faible contre : Makashi, espace confiné

V - Djem So : Né de la volonté de certains praticiens du Soresu de disposer d'une forme plus agressive, le Djem So repose avant tout sur l'utilisation de la force brute et représente la forme de domination : il repose sur un assaut soutenu et brutal afin de briser la défense adverse et de la faire ployer aussi bien sous le volume que la puissance des coups. Très fort contre des styles plus élégants comme le Makashi, le Djem So se brise en revanche sur les styles plus défensifs comme le Soresu, mais bat en duel ses deux styles frères, le Shien et le Reverse Shien
Fort contre : Makashi, Shien, Reverse Shien
Faible contre : Soresu

Shien : Style frère du Djem So, le Shien vise à renforcer la défense contre les blaster de ce dernier au détriment d'une partie de son agressivité. Pour ses praticiens, le Shien est la forme de défense ultime contre les blaster, mais c'est une forme plus limitée dans le combat au sabre-laser.
Fort contre : tir de blaster
Faible contre : Djem So

Reverse Shien : Seconde variante du Djem So, le Reverse Shien est particulièrement apprécié chez les Ombres Jedi et les Assassins Sith : il repose sur une garde amenant à placer la lame du sabre-laser dans le dos afin de pouvoir faire des phases d’agression puissantes dans un rythme soutenu ainsi que des attaques surprises. Le Reverse Shien est toutefois bien moins défensif que le Shien et il est considéré par les autres Jedi comme trop dangereux pour être employé sur le terrain.
Fort contre : Makashi
Faible contre : Soresu

VI - Niman : Forme du Diplomate, le Niman consiste en la fusion de bottes du Soresu, de l'Ataru et du Djem So afin de permettre aux Jedi désirant se tourner avant tout vers la méditation et la diplomatie de disposer de bases solides dans l'escrime. Toutefois, c'est en réalité une forme des plus redoutable car sa polyvalence lui permet de n'avoir que peu de faiblesse. Un bretteur de talent se spécialisant dans le Niman deviendra sans doute l'un des bretteurs les plus redoutables de la galaxie, car il pourra surpasser pratiquement n'importe qui l'arme à la main. Toutefois, le Niman reste faible contre le Makashi : cette polyvalence et l'emploi de bottes issues de trois styles le rend prévisible, ce qui permet aux praticiens du Makashi de pouvoir facilement prendre le dessus sur ceux du Niman.
Fort contre : Variable selon l'utilisateur
Faible contre : Makashi

VII - Juyo / Vaapad : Forme de l’agression, le Juyo est l'ultime forme de combat reconnu au sein de l'Ordre Jedi : son praticien doit s'abandonner totalement à son amour du combat et son désir de dominer l'adversaire afin de pouvoir passer dans une offensive constante visant à effectuer des attaques imprévisibles et hachées pour surprendre son adversaire et finir vite. L'inconvénient principal du Juyo est double :  en premier lieu, il demande d'abandonner tout esprit défensif, ce qui exige une confiance en soi et un niveau de maîtrise si haut que même un Sith hésitera avant de s'engager dans cette voie. Mais en acceptant l'amour du combat, un Jedi peut se rapprocher dangereusement du Côté Obscur de la Force, raison pour laquelle Mace Windu développa une variante, basée sur la connexion avec la Force et l'état d'esprit : le Vaapad. Un praticien du Vaapad doit être capable d'accepter sa part d'ombre ainsi qu'exploiter celle de son adversaire tout en la contrôlant afin de pouvoir l'utiliser en combat pour renforcer ses capacités physiques. Style dangereux et imprévisible, le Vaapad n'est pratiqué que par une poignée d'élus, mais ses utilisateurs sont souvent des maîtres d'armes confirmés.
Fort contre : Makashi
Faible contre : Soresu


Poignée recourbée : Les sabres-lasers à poignée recourbée ont été conçu par les praticiens du Makashi afin de faciliter le contrôle qu'ils exercent sur leurs lames et la précision de leurs attaques, au prix de rendre encore plus difficile le détournement des tirs de blasters. Toutefois, il arrive que certains bretteurs adoptent une poignée recourbée sans pratiquer le Makashi, l'exemple le plus fameux restant celui de Darth Bane, qui l'utilisa pour rendre son Djem So plus imprévisible.

Second Sabre-Laser (Jar'Kai) : Si beaucoup de bretteur considèrent que le combat avec un seul sabre laser est le roi, d'autres n'hésitent pas à s'aventurer vers des voies plus risquées. L'une d'entre elle est l'utilisation d'un second sabre-laser, permettant de pratiquer une variante « Jar'Kai » de son style de combat au sabre-laser. La technique dépendra beaucoup de la forme de prédilection de son utilisateur, mais tous les Jar'Kai partagent généralement la volonté d'un assaut plus soutenu reposant sur deux menaces plutôt qu'une, mais perdant quelque peu en puissance en contre-partie.

Double Sabre-Laser (Zez'Kai) : A l'instar du Jar'Kai, le Zez'Kai, nommé en l'honneur d'un Jedi particulièrement habile dans la discipline, vise à améliorer un style de combat par l'utilisation de deux armes. Mais plutôt que d'en porter une dans chaque main, le Zez'Kai associe les deux sabres-lasers pour former un bâton disposant de lame laser à ses deux extrémités. Contrairement au Jar'Kai, le Zez'Kai est souvent considéré comme plus défensif, le maniement du bâton permettant d'alterner plus facilement entre phase offensive et phase défensive. Toutefois, combiné à une forme comme le Juyo, le Zez'Kai peut devenir particulièrement redoutable en attaque en multipliant les menaces. Sa principale faiblesse provient de la taille du manche de l'arme, poussant les adversaires des utilisateurs du double sabre-laser à tenter de le détruire.

Pique Laser :  La Pique Laser est une variante de sabre-laser offrant une meilleure portée a l'arme, souvent maniée sur les champs de bataille afin de pouvoir désarçonner le pilote d'une Moto-jet. Certains duellistes de renoms firent usage de la Pique Laser afin de pouvoir profiter de son caractère peu commun pour surprendre et disposer de sa portée supérieure, mais cette arme reste dangereuse pour son utilisateur et comme pour le double-sabre-laser, sera souvent prise pour cible par les adversaires de son porteur.

Fouet Laser : L'arme favorite des Sœurs de la Nuit, le Fouet Laser est une arme difficile à maîtriser. Tourné résolument vers l'offensive qui offre toutefois généralement l'avantage face à un adversaire utilisant une seule lame, qui aura bien du mal à faire face aux assauts d'une arme bien moins régulière que la lame d'un sabre-laser. Toutefois, le Fouet Laser n'est pas très efficace pour détourner les tirs de blaster et se fait facilement contrer par les praticiens du Jar'Kai, qui utiliserons une lame pour attaquer et l'autre pour défendre.

Épée Sith : Forgée par un procédé d'alchimie Sith nécessitant la maîtrise de la Magie Sith, l'épée Sith est une arme qui n'est plus utilisée que de manière marginale aujourd'hui. Elle demande en effet une connexion permanente avec la Force afin de pouvoir disposer du tranchant d'un sabre-laser. Son utilisateur l'utilise comme catalyseur de la puissance du Côté Obscur afin de pouvoir modifier sa structure, permettant d'alléger ou d'alourdir son poids selon les besoins, ou de transformer sa lame en sceau magnétique pour détourner les projectiles. Elle peut également absorber les éclairs de Force pour les relâcher sur la première chose qu'elle touchera. Toutefois, son poids et son caractère exigeant dans l'endurance en font une arme dangereuse pour son utilisateur en duel, ce qui explique pourquoi elle n'est plus guère usitée aujourd'hui que par quelques initiés lui trouvant un charme particulier.

Katana Jedi : Plus ancienne arme des Sensitifs, le Katana Jedi est une invention de l'Ordre Je'daii datant d'avant son schisme et dont les origines remontent désormais à plus de trente six mille ans. Sa fabrication nécessite autant de solides connaissances en forge qu'une forte concentration dans la Force, ce qui explique pourquoi les Padawan sont incapables de la forger. Il faut d'abord forger une lame dans un métal riche en carbone, comme le Duracier, tout en y insufflant la Force durant la forge de la lame afin de pouvoir la renforcer. Il faut ensuite placer un cristal d'énergie dans la garde de l'épée et entrer en méditation afin de lier le cristal, l'épée et le forgeron dans la Force et qu'ils forment une seule entité. Cette étape accomplie, le porteur n'aura plus qu'à insuffler la Force dans la lame comme le cristal afin de créer un halo d'énergie autour de la lame, prouvant le succès de sa forge. Généralement, les Katana Jedi sont aisément reconnaissables à la manifestation surnaturelle qu'ils produisent autour de leurs lames : s'il s'agit généralement d'un halo de lumière prenant une couleur en phase avec le forgeron, il peut également s'agir d'éclairs ou de flammes entourant la lame, bien que cela n'engendre aucun avantage en pratique. Bien qu'ils soient inférieurs aux sabres-lasers en terme d'utilité, ne pouvant détourner les tirs ou percer les métaux les plus lourds sans l'assistance de la force brute de son utilisateur, les Katana Jedi sont les seules armes capable de blesser, voire tuer, un fantôme de Force du côté Obscur, ce qui les rend très utile pour les Ombres Jedi.
Voir le profil de l'utilisateur
Formes de combat au sabre-laser
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Techniques de combats au sabre-laser - Formes, Frappes, etc...
» Petit sabre laser
» Gamaliel Anatho
» Leçon de maniement au sabre-laser [PV Otanaki]
» Entraînement au sabre laser à double lame [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Introduction :: Règlements-