Société Militaire Privée
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Holocron
avatar
Messages : 264
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Société Militaire Privée
Lun 12 Déc - 21:01
Société Militaire Privée :


Contexte :

A l'instar des Chasseurs de Primes, les Sociétés Militaires Privées exercent des activités plus ou moins légales. Nombre d'entre elles sont officiellement reconnues par au moins un gouvernement et travaillent en grande partie pour lui en bénéficiant de larges rémunérations. Toutefois, d'autres sont des groupes paramilitaires sans foi ni loi vendant leurs services sans autre loyauté qu'économique. Bien que les compagnies de mercenaires soient presque aussi vieilles que la galaxie elle-même, les Sociétés Militaires Privées sont un phénomène relativement récent à l'échelle de la galaxie, puisqu'elles ont pris de l'ampleur, se sont développées et sont bientôt devenues pratiquement incontournables dans les projets de défense des grand régimes galactique, depuis la fin de la guerre civile impériale. Elles furent fondées à l'origine par des militaires démobilisés après la fin du conflit, principalement servant sous Darth Krayt, qui recherchèrent un moyen de gagner leur vie en faisant ce qu'ils savaient faire de mieux : la guerre. Travaillant comme mercenaire au départ, beaucoup s'associèrent afin de gagner en puissance et pouvoir s'équiper chez les plus grandes entreprises d'armement galactique.

Une Société Militaire Privée peut naître de diverses façons. Parfois, c'est un ancien militaire, lassé des limites imposées par les règlements ou désirant avoir les coudées franches pour expérimenter ses propres méthodes - de commandement, d’entraînement et d'engagement au combat - qui décide de fonder sa propre société en s'appuyant sur des cadres solides issus de ses relations à l'armée. Il peut également s'agir d'une association d'anciens gangsters tentant de se racheter une bonne conduite aux yeux de la société en développant une offre militaire spécialisée et en obtenant la reconnaissance officielle d'un État. Enfin, certaines ne recherchent qu'à assouvir la soif de combat, d'argent et de mort de leurs membres et acceptent donc volontiers n'importe quel contrat. Un employeur doit prendre garde à la nature d'une Société Militaire qu'il engage, car si certaines sont très à cheval sur le respect des codes moraux encadrant la guerre, d'autres ont au contraire fait du mépris des règles leur spécialité.

S'il est impossible d'engager n'importe quelle Société Militaire Privée pour accomplir n'importe quelle tâche, c'est aussi parce que ce sont généralement des organismes spécialisés dans un engagement précis : la plupart d'entre elles privilégient une méthode de guerre à toutes les autres, s'équipera et s’entraînera en vue de devenir les meilleurs dans ce domaine. De ce fait, l'offre de ce marché est très étendue, certaines étant des unités de ligne sur le front, dont les plus grandes peuvent atteindre les effectifs de plusieurs légions militaires, tandis que d'autres ressemblent à de gigantesques escadrilles de chasse, à des vastes formations de blindées, ou encore à de véritable flottes de guerre constituées de plusieurs bâtiments. Croire que toutes font usage d'un équipement dépassé serait une lourde erreur : si certaines Sociétés se sont effectivement spécialisées dans la maintenance et l'optimisation d'un matériel ancien mais toujours capable de faire son office sur un champ de bataille, beaucoup disposent de très bons contacts avec les plus grandes entreprises d'armements et peuvent s'équiper de matériel dernier cri à prix compétitifs. Le marché des Sociétés Militaires Privées est si juteux que certaines entreprises d'armements ou chantiers navals produisent des équipements spécialement conçus pour ces dernières !

En ces temps troublés, les SMP se frottent les mains : les différents régimes galactiques se livrent une guerre quasiment totale et mettent en branle des forces colossales, faisant monter les prix des contrats à un niveau jamais vu. Ce sera l'opportunité pour certaines de se couvrir de gloire, alors que d'autres sombreront dans les limbes de l'oubli, mais l'occasion est en tout cas trop belle pour être manquée.

Créer votre propre Société Militaire Privée :


Les Sociétés Militaires Privées sont très différentes les unes des autres et offrent des services qui peuvent parfois s'opposer tant leur nature est changeante. Si vous souhaitez créer une SMP, il convient donc d'être capable de définir votre activité afin d'indiquer à vos futurs employeurs vos points forts et les raisons pour lesquelles ils vont engageront vous plus que n'importe qui d'autre. Vous trouverez ci-dessous le formulaire à remplir et envoyer à un membre du staff par MP pour créer votre Société Militaire Privée. L'équipe étudiera votre demande et proposera, si nécessaire, des ajustements afin de vous aider à construire le modèle le plus crédible possible.

Nom : Nom de la société
Fondateur : Le nom du fondateur de la société (s'ils sont plusieurs, précisez tous les fondateurs)
Orientation politique : Faction de prédilection ou allégeance de la Société Militaire Privée (Empire Galactique, Empire Sith, Alliance Rebelle, Jedi Covenant, Triade, Cinq Monde de Corellia, Soleil Noir, Hutts ou Indifférent).
Nombre de membres : Le nombre de mercenaires combattant sous la bannière de votre société. Si certaines sont très modestes, d'autres peuvent être gigantesques et inclure l'effectif de plusieurs Légions. Si votre Société est spécialisée dans le combat naval, remplacer cette mention par le nombre de vaisseaux, en indiquant également les titres. Vous ne pouvez pas disposer d'un navire de guerre plus gros qu'un Destroyer Stellaire.
Secteur d'activité : Marine, infanterie de première ligne, opérations commandos, formation blindée, infiltration et sabotage… Les possibilités sont diverses. Si vous en avez plusieurs, dans le cadre des plus grandes structures, précisez.

Description : Un historique rapide de la fondation de votre société militaire privée, ses objectifs, sa doctrine de combat, ses forces et ses faiblesses, la localisation de sa base… Toutes les informations que vous jugerez utiles.

Descriptif des rangs : Indiquez les rangs disponibles dans votre société et décrivez leurs fonctions.

Maître de Guerre : (Rang III à V)
Les Maîtres de Guerre sont les leaders des Sociétés Militaires Privées et leurs profils et influence sont très variables. Si ceux des plus grandes compagnies proviennent souvent des rangs des grands officiers militaires et sont des planificateurs efficaces, d'autres sont des combattants exceptionnels menant par l'exemple. Il existe autant de sortes de Maîtres de Guerre que de modèles de sociétés, et leur grade varie selon la tradition à laquelle se rattache la société.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Société Militaire Privée
Mer 8 Fév - 19:05
Protocole Fantôme :


Fondateur : Iyanna Arienal et les « Huit »
Orientation Politique : Société Militaire Privée dépendant en secret du Jedi Covenant, officiellement une organisation indépendante poursuivant ses propres intérêts.
Nombre de Membres :
Agent Fantôme : Environ 100 (environ 25 Aspirants, 50 Agents Fantômes et 25 Fantômes Seniors)
Commando Marines : L'équivalent d'une demi-Légion Stormtrooper, soit 5 000 hommes
Flotte :
- Une Frégate Furtive de classe Griffon par agent Fantôme
- 50 Frégates de classe Liberator, conçues pour la supériorité aérienne et l'appui feu au sol
- 10 Escadrons de Chasseurs de classe Viking, soit 120 appareils
- Assez de navettes de transport pour pouvoir transporter toutes les équipes de Commando Marines, réparties entre les Cargos d'Assauts et les Transports Medivacs

La totalité de la flotte du Protocole Fantôme est fabriquée par la Kuat Drive Yards et optimisée par les techniciens de la société.

Secteurs d'Activités :  Le Protocole Fantôme s'est fait la spécialité des opérations d'infiltrations et d'espionnage furtives visant à atteindre un objectif sans jamais être repéré. Son cadre d'élite, ses agents fantômes, accomplit la plupart des missions de la Société Militaire Privée en ne faisant couler que le sang nécessaire. Leur versatilité leur permet d'accomplir des objectifs aussi divers que le sabotage d'installations stratégiques, l'assassinat de personnalités importantes ou encore le vol de données dans le cadre d'espionnage industriel par exemple. Toutefois, il arrive parfois que certaines missions tournent mal, et une société Militaire ne pourrait survivre en effectuant seulement des missions plutôt dévolues à un service de renseignement. Le Protocole Fantôme propose donc des services aussi divers que l'escorte de convois pour les grandes entreprises marchandes galactiques ou encore des Commandos Marines dotés d'une lourde exo-armure améliorant leur résistance et leur force au détriment de leur agilité, capables d'opérations coup de poing spectaculaires. Ces derniers sont employés pour défendre les installations de la société ainsi que pour les opérations de nettoyage lorsque, malgré toutes les précautions prises, un agent fantôme pourrait avoir laissé des traces compromettantes derrière lui.

Contexte :


Société Militaire Privée relativement jeune sur un marché pourtant juteux, le Protocole Fantôme est entouré de mystère. S'il a réellement commencé sa période d'activité à partir de 150, sa formation démarra dix années plus tôt, dès le retour d'Iyanna Arienal dans la Galaxie. Cette dernière, sans aucune force militaire dans la galaxie, devait se construire une petite force lui donnant la capacité d'intervenir afin de réaliser son plan de sauvegarde de la Lumière et celui-ci passait par deux axes : la recréation du Jedi Covenant, secte Jedi basée sur la collaboration étroite entre la caste des Prophètes et celle des Ombres, mais également la formation d'une Société Militaire Privée dont la première tâche serait d'être capable d'assurer des opérations d'espionnages (militaire, politique ou industriel), de sabotage ou d'assassinat. C'est ainsi qu'est née l'idée du Protocole Fantôme, une société de l'ombre dévouée à préserver la Lumière, même si cela l'amène à devoir faire usage de méthodes peu orthodoxes. Dans son rêve de reconstruire une République où les Jedi ne seraient plus de simples spectateurs se contentant d'incantation mais de véritables acteurs, Iyanna Arienal avait choisit de débuter sa construction par la mise en place de l'un des services secrets les plus efficaces et spécialisés de la galaxie.

Elle confia la fondation du Protocole Fantôme à un petit groupe de guerriers connus sous le nom des « Huit », les ultimes survivants de la bataille de Ruusan, avec Idranel d'Ulthwé à leur tête. Idranel eut pour tâche de rechercher des jeunes adultes ou des adultes dans la force de l'âge disposant d'une certaine connexion avec la Force. Ce que recherchait Iyanna, c'était des personnalités ayant connu la guerre contre le One Sith ou en ayant souffert, afin qu'ils soient plus déterminés à combattre pour la cause si on leur offrait les moyens de rendre aux Sith la monnaie de leur pièce. Toutefois, les Agents Fantômes ne furent pas formés comme les Ombres du Covenant. N'utilisant pas le Sabre-Laser, ils lui préfèrent la lame mono-moléculaire ou encore le fusil de Sniper Anti-Matériel, ainsi que d'autres équipements expérimentaux conçus spécialement pour eux sur commande chez des armuriers du Secteur Corporatiste. Toutefois, un équipement de pointe ne pouvait suffire à faire des agents Fantômes l'arme secrète parfaite pour leur rôle, et il fallut également leur faire subir un entraînement spécial de très haut niveau, aussi bien afin de leur transmettre les compétences de suggestion et manipulation mentale de la Force que celui d'un commando spécial digne de l'Imperial Intelligence.

Si le protocole Fantôme tenta, sans succès, de faire cesser l'enlèvement des enfants sensitifs par les Sith, il fut tout de même capable de sauver plusieurs d'entre eux, dont certain furent incorporés en toute discrétion aux effectifs du Covenant ou de la Société Militaire Privée. C'est toutefois en 154 que le Protocole Fantôme réalisa en toute discrétion son plus grand chef d’œuvre : le détournement de trois prisonniers impériaux lors d'un transfert sur le territoire de la Triade pour un sauvetage sans violence, laissant encore aujourd'hui la REPo sans réponse sur l'identité de ces mystérieux agents de l'ombre ou leur allégeance. Depuis, le Protocole Fantôme a étendu ses activités : recrutant parmi les anciens militaires ainsi que les mercenaires ou les troupes de l'Alliance démobilisées à la hâte lors de la débâcle finale contre l'Empire Galactique, la Société Militaire Privée profite également d'un partenariat privilégié avec Kuat Drive Yards pour disposer d'une base secrète sur l'une des lunes de la planète ainsi que d'une petite flotte de Frégates, cargos et chasseurs aptes à remplir toutes sortes de missions d'escorte. Les Commandos du Protocole Fantôme se sont également fait connaître lors de certaines opérations coup de poing, mais leur tâche reste avant tout d'effacer les traces qu'un agent fantôme pourrait laisser derrière lui. Plus que jamais, le Protocole Fantôme sait qu'il va devoir bientôt faire face à son véritable ennemi : l'Empire Sith. Et il compte bien être prêt pour relever l'immense défi qui l'attend.

Doctrine :


Le Protocole Fantôme privilégie avant tout la réalisation de ses objectifs en restant le plus discret possible. La mission de 154 sur Eriadu reste un cas d'école d'une opération réussie de la Société Militaire Privée : un travail propre, sans bavure, n'ayant laissé aucune preuve de la présence de l'agent et n'ayant tué personne, l'objectif étant de libérer trois prisonniers afin de les ramener sain et sauf en territoire impérial. La plupart des Agents Fantômes travaillent ainsi seuls sur le terrain, disposant d'un briefing de mission très précis offert par l'employeur ainsi que les superviseurs de la SMP. Les talents naturels dans la Force des Agents Fantômes sont avant tout utilisés afin de pouvoir tromper l'ennemi par de fausses suggestions, disparaître de la vue pour ceux dont la combinaison de combat n'intègre pas de dispositif de camouflage, ou encore créer des illusions visant à faire des diversions, permettant aux agents de pouvoir atteindre leurs objectifs. Certains développent des talents d'escrimes, mais la lame monomoléculaire a été préférée au Sabre-Laser afin de ne pas trahir la nature de sensitif des agents, qui dans leurs combinaison de combat évoque davantage des commandos d'élite, ce qu'ils sont, plutôt que des sensibles à la Force.

Afin de pouvoir être parfaitement autonomes, les agents Fantômes, en dehors de leurs périodes de repos ou lorsqu'ils ont besoins de ravitaillement où ils retournent sur la lune de Kuat Bador où est dissimulée la base du Protocole Fantôme, disposent d'une Frégate Furtive de classe Griffon dont l'équipage est placé sous leurs ordres. Ainsi, ils peuvent se rendre sur le lieu de leurs missions le plus rapidement possible et surveiller de grandes zones de la galaxie sans prendre le risque d'être repérés par leurs adversaires potentiels. Outre le personnel naviguant, un Agent Fantôme fera souvent équipe avec une petite troupe de Marines Commando, des anciens militaires ou mercenaires engagés par la compagnie comme troupe de choc. Dotés d'une lourde armure équipée de servo-moteurs, les Commando Marines frappent fort et sont l'opposés des Agents Fantômes, ils servent pour les opérations visibles du Protocole Fantôme ou lorsque l'emploi de la subtilité n'est plus de mise, comme pour couvrir des secrets de l'organisation ou du Covenant par exemple. Ils forment d'excellentes troupes de chocs, tous dotés d'une solide expérience. Si leurs armures leurs permettent de disposer d'une protection solide, quoi que loin d'être invulnérable, ainsi que d'amélioration de leurs forces physiques, elle les rends également plus gros et plus lents, en faisant des cibles plus faciles pour les troupes adverses.

Le Protocole Fantôme bénéficie du soutien de Kuat Drive Yards ainsi que de contrats passés avec des entreprises du Secteur Corporatiste pour s'équiper d'un matériel de pointe n'ayant pas grand-chose à envier à ses rivaux dans le domaine du renseignement galactique. Toutefois, il dispose dans son arsenal d'une arme que l'on attend guère dans une entreprise de ce genre : ses Frégates de classe Griffon et Liberator sont toute dotées par Kuat de têtes nucléaires. L'utilisation de tels engins de destruction est soumis à l'autorisation du décret Terminus, qui ne peut être approuvé que par le Premier Cercle de Surveillance du Covenant ainsi que part le Directeur du Protocole Fantôme. Ce missile est une sécurité destinée à effacer des traces ou éliminer des menaces si importantes et si dangereuses qu'une solution aussi extrême reste la seule envisageable, mais fort heureusement, la Société Militaire Privée n'a pas eue à avoir recours au Décret Terminus jusqu'ici, d'autant plus que son utilisation met en danger un Agent Fantôme : en effet, l'un d'entre eux devra descendre à la surface afin de marquer la cible avec un pointeur laser avant de prendre la fuite avant l'explosion… Il convient donc d'être très rapide pour éviter le pire.

Toutefois, le Protocole Fantôme a été fondé avant tout pour permettre au Jedi Covenant de disposer d'un groupe d'intervention d'élite capable de se déployer dans les pires situations possibles. En dehors des contrats standards des Sociétés Militaires Privées, il suit donc son propre agenda, défini par les cadres de la secte de Prophètes Jedi. Les Agents Fantômes sont amenés à être employés pour viser directement les intérêts des Sith et peuvent être déployés pour des missions solitaires sur les ordres d'un Cercle de Surveillance de Prophète, ou porter assistance à un Ombre Jedi en opération lorsqu'une mission semble si périlleuse qu'elle nécessite les compétences des deux groupes. Le Directeur du Protocole Fantôme fait ses rapports et reçoit ses instructions directement du Premier Cercle de Surveillance et s'il dispose d'une certaine marge de manœuvre sur nombre de sujets touchant la société, il ne peut entreprendre une opération sans obtenir l'aval de ce dernier ou à défaut de la Grande Prophétesse Iyanna Arienal en personne. En cas de doute sur un contrat proposé à la société, c'est également le Covenant qui tranchera sur la décision d'accepter ou non l'offre. En revanche, le Protocole Fantôme ne peut demander l'assistance d'un agent du Covenant, à moins que la mission pour laquelle il la demande concerne directement les intérêts des Sith. Conçu pour être une vitrine dissimulant la secte Jedi, il ne peut prendre le risque d'éventer l'existence même du Covenant pour accomplir ses tâches.

Hiérarchie :


Note : Les Aspirants, Agents et Fantômes Seniors doivent remplacer le pouvoir de rang 1 Forme de spécialisation : Sabre-Laser Simple par Forme de Spécialisation : Lame Monomoléculaire. Cette forme de spécialisation exclusive peut être améliorée comme le Sabre-Laser Simple, mais il n'est pas possible de prendre d'autres formes de spécialisation. La Lame Monomoléculaire est une épée conçue pour être dotée d'une lame particulièrement tranchante et résistante, lui permettant de croiser le fer avec un sabre-laser, mais incapable de détourner les tirs.

Aspirant Fantôme : (Rang II)
Recruté dans toute la galaxie parmi les sensibles à la Force n'ayant pas rejoint un des Ordres Jedi ou Sith, un Aspirant Fantôme rejoint la forteresse du Protocole Fantôme sur Bador afin de suivre un entraînement complet, superviser aussi bien par des commandos ou des anciens membres de la Société Militaire Privée que par des Ombres Jedi. L'objectif de cet entraînement particulièrement rigoureux est d'apprendre à l'agent à contrôler le moindre de ses mouvements à la perfection et d'être capable de se servir de son environnement à son avantage, tout en apprenant à maîtriser ses dons dans la Force.
Agent Fantôme : (Rang III)
Les Agents Fantômes sont le visage invisible du Protocole Fantôme, mais également ceux qui lui permettent d'accomplir ses objectifs : dotés de la meilleure technologie que puisse lui offrir la Société Militaire Privée, comme l'illustre très bien leur Frégate de classe Griffon, les Agents Fantômes sillonnent la galaxie et accomplissent nombre de missions périlleuse et variées pour le compte de l'organisation.
Fantôme Senior : (Rang IV)
Les Fantômes Seniors sont les Vétérans des Agents Fantômes et cumulent un nombre de missions accomplies impressionnant. Le Directeur du Protocole Fantôme leur confie les missions les plus périlleuses en sachant qu'ils disposeront toujours de très bonnes chances de les accomplir. Ils ont également la charge d'une partie de la formation des Aspirants Fantômes afin de permettre à ces derniers de pouvoir bénéficier de leur expérience sur le terrain.

Pilote : (Rang I)
Les Pilotes du Protocole Fantôme sont d'origines très diverses et ont généralement en commun d'avoir déjà de l'expérience avant de rentrer dans la Société Militaire Privée. La plupart sont originaires des territoires de l'ancienne Alliance Galactique ou de l'actuelle Alliance Rebelle, mais l'on trouve également des anciens Impériaux ayant choisit le secteur privé dans l'espoir de pouvoir gagner un meilleur salaire. Ils sont généralement déployés pour escorter les cargos et les frégate de la société, ou dans l'escorte de convois marchands employant le Protocole Fantôme pour assurer sa sécurité.
Capitaine d'Escadron : (Rang II)
Au nombre de 10, les Capitaines d'Escadron du Protocole Fantôme sont placés à la tête des escadrons de chasseurs de la Société Militaire Privée et sont les pilotes les plus expérimentés de la société. Ce sont souvent des individus disposant d'un fort caractère et profitant du fait qu'ils ne soient plus des militaires pour dire tout haut ce qu'ils devraient normalement garder pour eux, mais ils sont très efficaces et un officier avisé suivra leurs conseils dans leurs domaines.
Capitaine de Frégate : (Rang III)
Ne disposant que de Frégate comme « vaisseau capital », le Protocole Fantôme accorde beaucoup d'importance aux CV de ses capitaines de Frégates. Comme pour les pilotes, la plupart sont des vétérans de plusieurs conflits de l'Alliance Galactique ou de l'Empire Galactique ayant été démobilisés ou ayant quitté l'armée suite à des expériences diverses. Les Capitaines de Frégate servant sur les Frégates de classe Griffon sont placés sous l'autorité de l'Agent Fantôme propriétaire du vaisseau, tandis que ceux des Frégates de classe Libérator ne répondent de leurs actes que devant le Directeur du Protocole Fantôme. Dans les faits toutefois, les Agents Fantômes ne disposent que d'une formation théorique en combat spatial et laisse leurs capitaines de Frégate prendre les décisions qui s'imposent pour atteindre leurs objectifs.

Commando Marine : (Rang I)
Les Commando Marines sont d'anciens militaires ou mercenaires réputés pour être des durs à cuire et dotés d'un équipement lourd leurs permettant d'accomplir des opérations coup de poing. Équivalent des troupes de choc dans les armées régulières galactiques, les Marines sont généralement déployés pour garder les vaisseaux et les bases du Protocole Fantôme, accomplir des missions commando demandant une approche plus directe que celle des Agents Fantômes ou encore lorsqu'il faut porter secours ou couvrir les traces d'un agent risquant d'être compromis.
Sergent Marine : (Rang II)
A la tête d'une escouade de dix hommes, un Sergent Marine est souvent facilement identifiable à deux caractéristiques précises : son armure est dotée d'une personnalisation plus avancée (généralement un symbole militaire… Ou une Pin-up…) ainsi que d'une voix portant particulièrement loin et aboyant plus fort que l'enfer du champ de bataille ! Leader charismatique, les Sergents Marines mènent par l'exemple et sont toujours en première ligne.
Capitaine Marine : (Rang III)
Les Capitaines Marines sont des vétérans de nombreuses batailles et engagements en faveur du Protocole Fantôme comme de leurs anciens employeurs avant qu'ils ne rejoignent la Société Militaire Privée. Ils ont pour tâche d'établir la stratégie des Marines lorsqu'on leur confie une opération, mais ils n'hésitent toutefois que rarement à enfiler leurs armures de combat afin de pouvoir eux-mêmes participer aux batailles et coordonner directement au feu leurs troupes.

Directeur du Protocole Fantôme : (Rang V)
Peut-être l'une des rares figures plus ou moins publique de la Société, le Directeur du Protocole Fantôme est également l'une des rares personnes à pouvoir directement prendre contact avec le Covenant. Sous un costume d'homme d'affaire se dissimule un ancien Fantôme Senior qui fut choisi par les « Huit » pour diriger la Société Militaire Privée. Il dispose d'ailleurs de l'aide de ces derniers pour négocier les contrats et bien qu'il soit tout à fait capable de prendre des décisions seul sur nombre de sujet, il fait son rapport au Premier Cercle de Surveillance régulièrement afin de pouvoir disposer des instructions de ce dernier dans la guerre secrète que livre la SMP à l'Empire Sith.
Société Militaire Privée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Korrul] SMP ? Société Militaire Privée
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» [Gondor - Sources] La Vie Militaire Gondorienne
» USA : le budget militaire coûte plus cher que le plan de sauvetage
» quelle est cette décoration militaire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Introduction :: Forces en présence :: Indépendants-