[+158 ABY-Bastion] Mobilisation et guerre [PV Nikos Dzur]
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Holocron
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
[+158 ABY-Bastion] Mobilisation et guerre [PV Nikos Dzur]
Jeu 26 Oct - 17:52
Le Colonel Naito Fukimitsu avait reçu les ordres de mission le matin même. Assis dans son petit bureau d’un des nombreux bâtiments officiels de Bastion, il avait pu lire ces instructions qui étaient signées de la main de l’Impératrice Jaana en personne pour certaines, des autorités compétentes de l’État-Major pour d’autres. Tout cela n’était finalement qu’un enrobage pour justifier des ordres de mobilisation pour des soldats présents dans différents services. Le personnel devait être prêt à embarquer au plus vite pour Bonadan, la petite planète du Secteur Corporatiste qui avait beaucoup fait parler d’elle car elle était menacée par les Siths. Fukimitsu conservait son flegme habituel, le petit homme aux yeux bridés affichait une chevelure blanche, qui annonçait qu’il approchait des soixante-dix ans. Pour lui, la guerre n’était plus une option depuis longtemps, il n’avait jamais cru à l’option de paix avec des adversaires comme des Siths et il faisait d’ailleurs partie de ceux qui pensaient qu’il fallait se lancer dans une guerre totale contre les forces Siths afin d’endiguer leur progression galactique. Malheureusement, ce n’était pas lui qui faisait la loi et son rang de Colonel en pré-retraite et qui avait été rappelé à des fonctions administratives parce qu’il n’avait finalement pas d’autre option ne lui avait pas permis de briguer un poste de plus haut rang au sein de l’État-Major. Même si cela était parfois une source de frustration pour le Colonel Fukimitsu qui avait l’impression d’avoir raté certains choix à la fin de sa carrière, il s’évertuait à faire correctement son travail et à utiliser son flegme légendaire dans la réalisation de ses tâche. Après tout, que pouvait-il faire d’autre ? C’était donc dans ce petit bureau qu’il passait le plus clair de son temps, triant des documents ou jouant une sorte de rôle d’officier d’ordonnance pour l’État-Major dont il n’avait jamais réussi à faire partie. Cela lui convenait, après tout il était un rouage du système et il se serait bien gardé de le critiquer, surtout en ce jour où une décision qu’il trouvait tout à fait judicieuse venait d’être prise. Jaana venait d’entériner l’envoie de renforts aux troupes de la Triade qui se trouvaient sur Bonadan et qui se trouvaient être le seul obstacle à une invasion massive des Siths. Visiblement l’Impératrice avait compris l’intérêt de défendre Bonadan et ainsi l’opportunité d’infliger une défaite majeure aux armées Siths, tout en bloquant leur progression au Nord de la galaxie.

Le vieux Colonel, assis à son bureau et bien sanglé dans un uniforme cintré attendait celui qu’il avait convoqué : l’aspirant Chevalier Impérial Nikos Dzur, un jeune homme âgé de vingt-cinq ans mais qui avait la qualité d’avoir déjà été au incorporé au sein de l’Armée Impériale tout en y obtenant le grade de Sergent-Chef. C’était d’ailleurs sans doute grâce à cette sorte de « double-compétence » que Dzur était mobilisé. Fukimitsu avait fait convoquer Dzur après le déjeuner, et ce ne fut sans réelle surprise que le jeune homme fut annoncé à l’heure pile du rendez-vous par un des secrétaires du Colonel. L’Aspirant fut amené dans le petit bureau et le Colonel se leva tout en rendant son salut à celui qui lui faisait face, lui tendant la main et lui désignant une chaise. Dzur avait encore les traits juvéniles et ses yeux bleu contrastaient à la fois avec sa chevelure sombre et avec la couleur rougeoyante de son armure. Fukimitsu lissa sa moustache pointue avant de s’asseoir et de pianoter sur son datapad.


-Sergent-Chef Dzur, merci d’avoir pu venir aussi vite. Je suis le Colonel Naito Fukimitsu, des services administratifs militaires et je suppose que vous savez pourquoi je vous ai convoqué.


Question rhétorique prononcée sur un ton calme mais pourtant bien déterminé. Les services administratifs en question ne convoquaient en général pas pour rien et surtout lorsque les rumeurs sur Bonadan allaient bon train au sein des rangs de l’Empire. D’ailleurs Fukimitsu s’était adressé à Dzur avec son grade au sein de l’armée et non celui chez les Chevaliers Impériaux. Sans laisser le temps au jeune homme de répondre, il lui tendit son datapad qui montrait un document officiel qui portait le sceau de l’Impératrice, il s’agissait d’un ordre de mobilisation.


-Vous êtes mobilisé sur Bonadan pour accomplir votre devoir pour l’Empire. Les ordres sont arrivés ce matin, le Palais Impérial et l’État-Major ordonnent la mobilisation de troupes sur Bonadan, mais avant cela je dois vous informer de la situation et vous donner les ordres. Une fois sur Bonadan, je serai votre supérieur direct et j’assurerai la liaison avec l’État-Major, vous serez donc en contact direct avec moi. Comme il me revient de décider de votre affectation finale, j’aimerais en savoir plus sur ce que vous avez fait au combat et sur ce que vous savez de la situation actuelle sur Bonadan.

Simple, net et clair, le petit Colonel n’avait pas perdu de temps et il rentrait dans le vif du sujet. Désormais il était clair que Nikos avait été convoqué pour une raison précise : il allait aller au front.
Voir le profil de l'utilisateur
Nikos Dzur
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 16/10/2017
Rang : Aspirant Chevalier Impérial
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 ABY-Bastion] Mobilisation et guerre [PV Nikos Dzur]
Ven 17 Nov - 21:04
    Cela faisait des jours que l’aspirant travaillait sur cette technique particulière du combat au sabre laser. De par ses caractéristiques physiques et ses gouts personnels, Nikos s’était très tôt intéressé au style nommé Niman. L’entrainement dur n’était pas ce qui lui déplaisait le plus dans cette période. Il aimait même le défi physique et mental que ces nouvelles classes lui demandaient. La répétition des mouvements jusqu’à les inscrire dans sa mémoire musculaire, les heures passées à affirmer son degré de maitrise sur les arts de la Force et la philosophie inhérente au code d’honneur des Chevaliers Impériaux. Tout cela restait des plus gratifiants pour lui. Même s’il gardait encore officiellement son titre au sein de l’armée. De fait, il restait donc mobilisable par son corps d’armée et ne s’en formalisait pas.

    C’est quelques heures, il avait pris l’habitude de se lever très tôt le matin après une demi-douzaine d’heures de sommeil, que Nikos, sortant de la douche, pris conscience d’un ordre de mission l’attendant sur son terminal personnel. D’un geste, le message était lu et l’ordre de mission imprimé sur filmplast. Visiblement, Nikos allait devoir faire un retour au sein des forces standards plus rapidement que prévu. Stoique, Nikos décida simplement de préparer ses affaires et de laisser son sabre à sa ceinture. Il avait gagné le droit de le porter trois mois plus tôt, après avoir terminé la première phase de l’entrainement des Chevaliers Impériaux. L’Armure ne lui serait sans doute pas confié avant un moment. Mais que lui importait face à la mesure des menaces pesant sur l’Empire et l’ordre qu’il maintenait sur son territoire.

    Très vite donc, Nikos se retrouva devant le colonel Fukimitsu. A l’heure exacte cela allait sans dire. L’exactitude, la précision, telles étaient les qualités qui faisaient de Nikos un bon soldat et un excellent aspirant. Ce jour-là, Nikos se présentait en tant que soldat, Sergent-Chef pour être précis. D’un regard, Nikos prit la mesure de son interlocuteur avant de le saluer et de prendre la pose réglementaire. Le colonel semblait être une personne directe et aprpéciant que ses subordonnés aillent droit au but. Aussi Nikos décida-t-il de répondre de la façon la plus concise possible.

    « Colonel Fukimitsu, l’objet de cette convocation était indiqué très clairement. » lui répondit-il.

    A la question rhétorique de son supérieur, Nikos pouvait répondre par ces quelques mots indiquants très clairement qu’il était encore en capacité de lire et de comprendre un document écrit. Surtout lorsque ce dernier provenait de sa hiérarchie. Malgré tout, Nikos avait bien noté l’intérêt de son interlocuteur de son grade au sein de l’Armée et non pas son rang en tant qu’Aspirant Chevalier Impérial. Cela signifiait que ses nouvelles capacités seraient sans doute utiles à la mission, mais que cette tâche s’inscrirait dans le cadre de sa carrière militaire.

    « Les nouvelles parvenues jusqu’au dortoir des Aspirants étaient plutôt brèves sur les évènements. La mobilisation générale des troupes sur Bonadan me parait la suite logique. Nous ne pouvons pas laisser la place aux Siths ou à d’autres forces de ce type. » Nikos répondit-il. Calme et serein, il savait que la plupart des informations que lui demandait son supérieur se trouvaient dans son dossier. Il était encore un membre de ce corps. « Mon corps d’affectation d’origine a été jusqu’ici déployé dans des actions de sabotage ou de génie-civil avec l’objectif de préparer l’arrivée de troupes plus importantes. Quant à Bonadan en soit même, cette planète industrielle est une source de main d’œuvre et de produits industriels comme de nombreuses autres. Son emplacement au sein du Secteur Corporatif en fait cependant une cible stratégique intéressante pour nos ennemis. Si j’ai tout compris à la situation. »

    Nikos avait répondu de façon tout aussi directe à son supérieur. N’ayant pas toutes les informations, il avait simplement élaboré sur ses connaissances sur la situation et expliqué brièvement ses compétences. Oui, Nikos jusqu’ici avait été plutôt déployé en avant-garde à l’arrivée de groupes plus importants. Si cela le desservirait ou non pour la suite et bien… Il ne tarderait pas à le savoir.
Voir le profil de l'utilisateur
Holocron
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 ABY-Bastion] Mobilisation et guerre [PV Nikos Dzur]
Mar 28 Nov - 0:05
Fukimitsu acquiesça, signe d’acceptation quant aux informations données par Dzur. Ce dernier ne s’avançait pas trop et semblait également disposer à en finir avec les Siths. Le Colonel n’était en réalité pas prédisposé à d’autres fonctions autres que celles de simplement dispatcher les troupes dans leurs affectations. Il devait s’assurer que malgré les troubles de Bonadan, ceux qui étaient pressentis pour s’y rendre ne feraient pas preuve de défaitisme ou de manque de combativité contre des Siths déjà très agressifs. L’homme en uniforme laissa un peu de temps avant de conclure quant à la réponse de Dzur.

-En effet, nous ne pouvons laisser Bonadan aux mains des Siths. Il s’agit d’une région stratégique tant économiquement que militairement. L’Impératrice Jaana a conclu un accord avec l’Entente et nous envoyons des troupes sur le front pour défendre Bonadan de l’invasion imminente d’une très importante force Sith qui se trouve sur Ziost.


Fukimitsu marqua une pause, comme pour donner du relief à ses propos. La guerre commençait et il était satisfait que les Siths soient enfin menés à la confrontation, de jeunes recrues allaient être envoyées au combat, mais après tout n’était-ce pas un tribut nécessaire ? Dans le cas de Dzur il n’était encore qu’un aspirant qui semblait tout juste sorti de son œuf, il était difficile de comprendre au premier abord pourquoi l’État-Major l’avait sélectionné pour participer à cette mission, mais à l’évocation de ses états de service, il n’était pas étonnant de le voir participer à cette mission. Le vieil homme activa son datapad pour faire projeter un organigramme des effectifs sur lequel apparaissait un nom célèbre dans les rangs Impériaux, un nom qui suffisait à faire comprendre que Jaana voulait en finir avec les Siths dans le secteur Corporatiste.


-L’Impératrice a déjà ordonné l’envoie de la 1ere Division Blindée sous le commandement du Général Northwar sur Bonadan. Cette division combattra auprès du Corps Expéditionnaire des Carabiniers de l’Entente qui se trouve sur place et aura pour but d’établir un front stable et de s’occuper de l’armée régulière Sith. Nous avons bon espoir de bloquée l’avancée des troupes Siths jusqu’à ce que nos flottes conjointes puissent organiser des bombardements orbitaux. Mais vous ne combattrez pas avec cette unité.


Cela aurait pu être une très bonne nouvelle, puisque le front était en général peu clément avec l’infanterie. La Générale Chiss Northwar était connue pour être un des officiers les plus compétents du moment, véritable théoricienne du combat blindée, sa présence même dans ce corps expéditionnaire indiquait clairement que Jaana prenait ces combats au sérieux.

-Votre mission est intrinsèquement liée à votre nouveau statut au sein de l’Ordre des Chevaliers Impériaux mais aussi dans vos précédentes expertises de sapeur. Vous serez affecté à un groupe de combat qui rassemble les hommes de la REPo, la police politique de l’Entente, et qui aura pour mission de saboter les structures qui pourraient être utilisées par les Siths. Le but sera de ralentir tant leur progression que leur logistique. Votre statut de Sensitif sera extrêmement utile à cette mission dans le sens où vous pourrez les aider à trouver les meilleures stratégies pour perturber la progression des officiers Siths et des Sensitifs qui se trouvent dans leurs rangs. Est-ce clair ?
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 ABY-Bastion] Mobilisation et guerre [PV Nikos Dzur]
[+158 ABY-Bastion] Mobilisation et guerre [PV Nikos Dzur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Galaxie :: Bastion-