Kaiser Dantes ~ Eye For An Eye : The Talion Law.
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Kaiser Dantes ~ Eye For An Eye : The Talion Law.
Sam 29 Avr - 10:32
Kaiser Dantes


   

   


   Nom : Dantes
   Prénom : Kaiser
   Surnom : Le Maraudeur ; Dar’manda ; La Lame Borgne ; Talion.
   Sexe : Mâle
   Espèce : Humain Cyborg
   Date de naissance et âge : 121 ABY (37 ans)
   Monde d'origine : Mandalore

   Groupe(s) : Groupe d’Intervention Spéciale (GIS)
   Rang : Immortel (V)
   
   


   
COMPÉTENCES / IMPLANTS CYBERNÉTIQUES


Rôle Tactique : Sabre

   Module Prototype : Temporel

Implants :

- Rang I :

Interface neurale
Forme de spécialisation : Épée Haute Fréquence  
Renforcement physique de Sabre 1


- Rang II :

Sabre-Laser Imitation - Forme de base : Juyo
Implant oculaire avancé
Jet-Pack
Magnétisation


- Rang III :

Déchargeur à Pulsation  
Techno-blindage
Renforcement Physique de Sabre 2
Système de munition cryogénique  
Intelligence Artificielle Embarquée


- Rang IV :

Couche Isolante
Jet-Pack 2
La Carapace
Sabre Laser Imitation - Forme de base confirmée : Juyo.


- Rang V :

Processeur Central de modèle Katana
Charge hyper-spatial



   
PROJECTION HOLOGRAPHIQUE


Aperçu:
 

   Le scientifique déchiffra les innombrables données affichées sur l’écran de sa tablette et leva le nez sur la cuve de bacta face à lui. Son regard se figea un moment. Est-ce que l’œil gris de ce monstre le fixait ? L’absence de vie à l’intérieur de cette pupille était avérée depuis bien longtemps. Tout comme sa mâchoire, son épaule, son bras droit, une partie de son abdomen et ses côtes, cette organe-là était mort sur un autre champ de bataille. Le reste venait tout juste d’être anéanti dans un joli feu d’artifice. Face au laborantin, il ne restait qu’une colonne vertébrale relié à un poumon, qui remontait jusqu’à une tête brûlée au troisième degré. N’importe qui d’autre aurait certainement dégobillé son déjeuner. Mais les scientifiques de la REPo était confronté à ce genre d’horreur quotidiennement. Il en fallait plus pour les prendre aux tripes, même si aujourd’hui, Kaiser Dantes détenait la palme d’or du spécimen le plus amoché.

« Protocole Reload enclenché. »

Une fois sorti de sa cuve et passé une première fois entre les mains des droïdes médicaux, un exosquelette de substitution avait été greffé à ses… « restes ». La suite des opérations devait être prise en main par l’intelligence artificielle la plus sophistiquée des services de renseignements de la Triade. Sous l’œil expert du scientifique, le superordinateur avait pour mission de sauver la vie du mourant en le transformant en un homme de métal. L’opération allait prendre plusieurs heures.

« Mise à jour du programme Sabre… »

Une lumière rouge déchira l’obscurité. Le gris des yeux de Kaiser avait laissé place à un vermillon éclatant. Une série de chiffres, de lettres et de schéma défilèrent sur ses pupilles de prothèse. Lorsqu’elles se stoppèrent enfin, la flamme cramoisie dans son regard laissa place à un bleu ciel apaisant. Le cyborg venait de s’activer.

* Bonjour Kaiser Dantes *

Les paupières du Mandalorien se fermèrent et s’ouvrirent à une vitesse anormalement lente. Ses iris s’agrandirent et se rétrécirent, zoomant et dézoomant sur un point fixe face à lui. Puis il réussit finalement à faire la mise au point sur ce qu’il voyait : une main de fer aux cinq doigts d’acier.

* Je suis AI-BI votre intelligence artificielle embarquée. *

Chacune des phalanges se mit à remuer l’une après l’autre avant qu’il ne ferme le poing et se mette à brasser l’air de la main. Son avant-bras était couvert de plaque de métal censées protéger les câbles électroniques qui couraient le long d’un radius et d’un humérus en titane.

* D’ici quelques minutes, votre corps sera entièrement réparé et vous pourrez en disposer comme bon vous semble. *

Des morceaux de peaux synthétiques se fixèrent à ses omoplates, ses épaules et sa poitrine par le biais de longues pattes robotisées du superordinateur. Aucune vis n’était nécessaire pour faire tenir ces lambeaux sur l’armure, elles tenaient en place en étant simplement soudées entre elle. Comme une sorte de carapace artificielle. Kaiser passa les doigts dans ses cheveux et pu ressentir grâce à cette chair de synthèse, le contact furtif de ses mèches d’argent. Les scientifiques de la REPo avait eu la décence de lui laisser le sens du toucher, c’était selon-lui, une grossière erreur.

« Tu peux laisser tomber l’épiderme factice. Je veux qu’ils sachent à quoi ils font face dès le premier regard. »

* Votre n’êtes pas habilité à… *

La main du cyborg se referma contre sa poitrine et en arracha la couche de peau fraîchement posée. Il en fit de même avec ses épaules et son ventre avant de diriger ses doigts de fer vers son propre visage. Une lueur cramoisie s’alluma dans ses yeux, le coupant net dans son élan.

* Vous êtes à la hauteur de votre réputation Kaiser Dantes. Votre requête est accordée à condition que le visage reste ainsi. *

Sa main retomba le long de son corps et la lumière rouge disparu. Un grognement roque remonta de sa gorge métallique jusqu’à sa mâchoire d’acier. Un juron en Mandalorien s’échappa de sa bouche tandis qu’il récupérait le morceau de cuir noir que lui tendait un appendice mécanique.

* Ce bandeau qui cache votre œil droit n’a strictement aucune utilité. Est-ce la manifestation nostalgique de votre inconscient, en souvenir de l’époque révolue où vous étiez borgne mais bien plus proche d’un humain ? *

« J’aime juste faire croire à mes ennemis que j’ai un angle mort… »

* … ou bien vous désirez avoir l’air d’un pirate ? *

« Tu devrais la fermer Abby, ou je te débranche manuellement. »

* Bien que j’apprécie ce surnom, je dois tout de même faire remarquer que vous vous suicideriez par la même occasion. *

« Ne me tente pas… »

   
ÉQUIPEMENT


Railgun Prototype:
 

Grenade Launcher / Assault Riffle / Sniper Riffle

K5:
 

The Spine

Cyberarmor:
 

The Body



   
DOSSIER PSYCHOLOGIQUE


 
« Bien que je me fiche royalement de votre sort, je tiens à préciser qu’il n’y aura aucun retour en arrière possible. Le Kaiser Dantes d’autrefois va disparaître en même temps que la plupart de vos souvenirs. Vous deviendrez un autre homme, ou plutôt, une arme vivante au service du régime. »

Assis sur un siège en fer blanc, le Mandalorien dirigea le regard de son unique œil vers l’agent de la REPo. Il n’y avait pas d’appréhension dans son regard, pas d’angoisse à l’idée de subir une lobotomie virtuelle ni même la peur de perdre une partie de lui dans le processus. Il n’y avait que la rage dans son œil droit. Une colère insondable qui fit frissonner le scientifique. De toute évidence, il avait en face de lui une force de la nature, un spécimen rare qui s’était forgé dans la souffrance et la haine. Un parfait cobaye pour ce projet.

« Démarre la procédure. »

Une demi-douzaine de câbles électriques se connectèrent les uns après les autres à divers endroits de son crâne et de sa nuque. A chaque branchement, Kaiser étouffait un grognement de douleur tandis que la matrice de l’intelligence artificielle s’activait progressivement. Une fois le procédé terminé, une lumière blanche traversa le corps métallique des appendices, activant au même moment l’écran relais entre les mains de l’agent du renseignement.

« Par quoi souhaitez-vous commencer ? »

« La bataille de Botajef. Remplacez les troupes de Stormtroopers par des Chevaliers Impériaux et faites de même avec le bâtard qui m'a enlevé. Je veux que la haine des sensitifs remonte à la petite enfance. »

« C’est un choix judicieux. »

En appuyant sur les interfaces qui se présentaient sous ses doigts, le scientifique modifia les visages et les corps qui se présentaient sur l’écran. Des lames blanches remplacèrent les fusils d’assaut et les cadavres des Mandaloriens se retrouvèrent bientôt privés de leurs têtes et autres membres du corps. Enfin, l’apparence du déserteur qui fuyait la planète dans une corvette volée, avec à son bord la réplique juvénile de Kaiser, fut modifié sur certains points. Un plastron rouge sang et un sabre laser avait remplacé l’armure et le blaster du soldat impérial.

« Diminue l’intensité du carnage de Dathomir et augmente celle de la confrontation avec Treis Sinde. C’est une période charnière de ma vie où je m’en prends pour la première fois aux sensitifs de manière frontale. J’ai besoin que cela paraisse légitime, voir nécessaire. »

A nouveau, les images qui défilaient sur l’écran furent modifier en quelques minutes. Les enfants kidnappés, arrachés de force à leurs familles pour le compte d’une éminence grise, devenaient soudain de jeunes adultes rebelles qui donnaient du fil à retordre aux Maraudeurs. Le Chevalier Impérial quant à lui, ne laissait paraître aucune trace de diplomatie ou de sagesse lors de son affrontement avec le groupe de mercenaire. Il s’était transformé en un ennemi perfide et violent, s’évertuant dans le massacre des camarades de Kaiser au point d’apparaître cruel et sadique.

« Enfin, je veux que la révolte d’Hondo Karr soit soutenue par l’Alliance Galactique. Comme pour la bataille de Botajef, je veux voir des sabres lasers sur le front. Je veux que le reste de mes hommes soit massacré par les Jedi. »

« Il risque d’y avoir des incohérences vu la période. Cet évènement remonte à moins de dix ans. Il suffirait que vous… »

« Tu peux effacer le reste et lobotomiser ce que tu veux ensuite. Mais sur ce point je suis catégorique : il me faut une motivation puissante contre le culte de la Force et c’est de loin la meilleure option. »

Le scientifique soupira. Dans les faits il n’avait pas tort, mais une telle modification pouvait réellement posait problème à l’avenir. Si le Mandalorien venait à confronter ses souvenirs à la véracité des évènements historiques, il y aurait de graves conséquences sur la stabilité de sa psyché. Les autres altérations de sa mémoire n’étaient pas suffisamment problématiques pour remettre en question la totalité de son endoctrinement. Mais dans le cas présent, le mensonge paraissait beaucoup trop gros et calculé pour que Kaiser demeure sous contrôle s’il venait à découvrir la vérité.

« Soit tu prends le risque, soit tu dis adieu à ton supersoldat parfait. »


   
HISTOIRE


127 – Mauvais Départ : L'Alliance Galactique engage les Protecteurs Mandaloriens pour défendre Botajef contre les troupes de l'Empire Fel. Sur le front, le clan Dantès s'illustre par sa bravoure et son sens du sacrifice, amenant sa fin prématurée au cours de la bataille. Orphelin, Kaiser est trop jeune pour aller au combat mais il est pris en charge par un déserteur de l'Empire qui fuit Botajef avec lui.  

131 – Rébellion et Piraterie : Devenus chasseurs de prime, leur dernier job dans l’espace Hutt tourne mal lorsqu’ils se retrouvent aux prises avec « Les Maraudeurs » : un groupe de pirate essentiellement composé de Mandaloriens éxilés. Kaiser trahit son mentor au moment fatidique et rejoint la piraterie en laissant derrière lui le cadavre de son ancien mentor.
 
138 – Dégâts Collatéraux : Alors que sa nouvelle famille fait escale à Napdu pour faire affaire avec le Hutt qui y règne, la planète subit une frappe orbitale des Sith. Dans l'espace le vaisseau principal des Maraudeurs est abattu par l'Escadron Skull qui réserve le même sort à la plupart des fuyards.

La grande majorité des pirates font les frais de cette campagne de terreur contre le Hutt. Il ne reste d’eux qu’une poignée de combattants avides de revanche contre les Sith et plus généralement, les sensitifs. L’esprit de revanche de Kaiser contre tout ce qui se rapproche de près ou de loin à la Force se transforme alors en une obsession morbide. Il y puise l’énergie et la ruse pour s’échapper de Napdu à bord d’une navette cargo, accompagné des derniers Maraudeurs.

145 - Vengeance Aveugle : Le groupe de Kaiser s’est reconverti en mercenaires et se retrouve à la solde d’un mystérieux et puissant personnage dont ils ignorent tout. Cependant la nature de leur mission – kidnapper des sensitifs – ainsi que la rémunération astronomique qu’ils reçoivent font taire leurs fiertés de Mandaloriens. Commence alors une série d’exactions innommables sur une multitude de planète où les élus de la Force naissent en grand nombre. Le nom des Maraudeurs, jusqu’alors synonyme de piraterie, devient bientôt un écho au mot terreur.

147 – Réveil du Mandalorien : Les Maraudeurs tendent un piège au Maître Chevalier Impérial Treis Sinde alors qu’il menait l’enquête sur la disparition des sensitifs. Mais face à un combattant d’élite aux pouvoirs démesurées, la quasi-totalité des mercenaires tombent au champ d’honneur. Au prix de son œil gauche, Kaiser finit toutefois par abattre sa cible d’une balle Vespine.

Sigel Dare prend en chasse son vaisseau et manque de peu de finir le travail de son ancien maître avant d’être rappelé par l’Empire. Echappant in extremis à la mort une fois de plus, Kaiser et son équipe décide de stopper net leur mission, estimant que le jeu n’en vaut plus la chandelle. Les Mandaloriens décident alors de se mettre au service d’une cause beaucoup plus noble : la défense du Mand’alor face à la rébellion orchestrée par Hondo Karr.

149 Descente aux Enfers : Avec la montée en puissance des clans renégats dont l’unité est renforcée par la sombre affaire de trahison qui entache l’image de Yaga Auchs, l’armée du chef de guerre doit se retrancher dans la capitale. Plus accoutumé aux techniques de guérilla, au sabotage et à l’assassinat de cibles isolés, les derniers Maraudeurs sont envoyés dans des missions suicides dont pas un ne réchappe. Kaiser lui-même sera victime d’une explosion qui l’amputera de sa mâchoire et de son bras droit.

Après la défaite et puisqu’il s'accroche à la vie tant qu’il ne sera pas achevé dignement, il est épargné par le nouveau Mand’alor. Bien loin de considérer cette décision comme une seconde chance et désormais assimilé à un « Dar’Manda », Kaiser quitta sa planète natale dès qu’il fut remis de ses blessures. L’amertume de la défaite et le traumatisme d’avoir perdu sa famille à nouveau ne pouvait nullement être effacé par les belles promesses d’une planète en paix.  

152 Lente Agonie : Le dernier Maraudeur a repris sa carrière de chasseur de prime là où il l’avait laissé presque 30 ans plus tôt : nulle part. Brisé moralement et physiquement malgré les prothèses Mandaloriennes, Kaiser est un naufragé en quête d’une île accueillante où il pourra se reconstruire.

Et c’est sur Eriadu qu’il échoue : la tête de Volunka ayant été mise à prix depuis son récent succès politique, le Mandalorien y voit de l’argent facile. Un job aux antipodes de son récent calvaire au service de Yaga Auchs. Mais Kaiser se heurte à l’intelligence de Ludov Stregwel, l’ambassadeur de l’Alliance Galactique envoyé sur cette planète pour la remettre à flot. Ses talents guerriers ne font pas le poids face à la volonté de fer du Général, bien décidé à faire de ce monde son propre Eden. Sa tentative d’assassinat est avortée et il est arrêté par les forces de l’ordre sans le moindre bain de sang. Au grand dam du Maraudeur, on décide de le laisser croupir dans une cellule plutôt que de l’exécuter sommairement.

154 Piètre Rédemption : La naissance de l’Entente et de son service de renseignement donne l’opportunité à Kaiser de sortir de sa geôle et de repartir de zéro. Du moins, c’est la jolie histoire qu’on lui vendra avant de lui laver le cerveau pour qu’il rejoigne docilement le programme de création des futurs « troupes de choc » de la REPo.

Si au départ, le Mandalorien semblait s’adapter parfaitement à son nouveau rôle de cobaye-soldat, les multiples améliorations cybernétiques et la modification de ses souvenirs finirent par entamer drastiquement sa santé mentale et physique. Au bord de l’implosion, Kaiser fut vite retirer du projet et plongé dans un état de stase le temps que les scientifiques de la REPo trouve le moyen de réparer son corps et son esprit.

157 Ultime Sacrifice : Après avoir écarté la menace du Soleil Noir qui pesait sur la Triade et accédé au rang de Commandeur Suprême, Stregwel donne carte blanche à la REPo pour mener à bien divers programmes cybernétiques censés révolutionner l’art de la guerre au sein de son armée. En état de « veille » depuis trois ans, le Maraudeur est « réactivé » afin de servir de test pour un implant développé uniquement dans le but de faire barrage aux pouvoirs de confusion des sensitifs. Avec son instabilité psychologique et sa haine viscérale des adeptes de la Force, Kaiser est le candidat parfait pour expérimenter ce que l’on appellera plus tard : « le Processeur Central de Modèle Katana ».

Ce qu’il restait d’humanité chez le Mandalorien disparait avec sa personnalité chaotique et son caractère bouillonnant. Ne reste de lui qu’une machine de guerre animé par un instinct primaire d’annihilation des sensitifs. Quelques jours plus tard, l’arrivée des troupes impériales Sith dans l’espace Eriadu provoque un tel bouleversement que pour la première fois, Stregwel semble perdre son sang-froid lorsque des centaines de milliers d’hommes sont anéantis sous ses yeux impuissants.

Heureusement pour le Commandeur Suprême, Darth Venena commettra l’erreur fatale de poser le pied à terre, violant par ce geste toute la politique anti-sensitif du régime et par la même occasion, l’honneur de la Triade. Kaiser et d’autres cobayes prometteurs sont envoyés à la rencontre de la Maîtresse Sith tandis que les unités terrestres déjà sur place font leur possible pour stopper son avancée. Finalement, l’emploi du Rayon de Lumière contre la flotte ennemie et l’addition des efforts des Troupes de Chocs permettent de mettre en déroute les envahisseurs.

Le Maraudeur se confrontera lui-même à la terrible servante du Côté Obscur. Poussé au-delà du raisonnable par le processeur Katana il lui tiendra tête en combat singulier, lame au poing. Toutefois, les éclairs de force de Venena eurent finalement raison de son corps encore trop humain pour y résister. Incapable d’accepter la défaite face à un sensitif à cause de son implant, mais indubitablement vaincu par la félonie des Siths, Kaiser s’autodétruira pour emporter avec lui sa Némésis.

158 Immortalité et Transhumanisme : Bien qu’officiellement décédé dans la bataille d’Erinar, Kaiser a réchappé à une mort certaine grâce au prototype du module temporel intégré dans son armure à son insu. Les restes du Mandalorien ont été récupéré par l’agence de renseignement et plongé dans une cuve de bacta le temps que les Troupes de Chocs deviennent le « Groupe d’Intervention Spécial ».

Récemment activé en tant que Sabre pour cet organisme encore méconnu de la scène intergalactique, le Maraudeur fait aujourd’hui parti des neufs immortels qui se sont illustrés par leurs exploits militaire au cours des premières années de vie de la Triade. Sur Mustafar, Eriadu et Sluis Van, le culte des héros de guerre a été mis en place depuis plusieurs mois, si bien qu’aujourd’hui, il s’est finalement hissé au rang de « légende vivante » et « suprême défenseur de la nation ». Désormais, le peuple de la Triade le surnomme « Talion ».

Pirate, Mercenaire, Chasseur de Prime puis Soldat, Kaiser Dantes a finalement accédé à une gloire inespérée. Mais celle-ci a un prix : son libre-arbitre.

   
DERRIÈRE L’ÉCRAN


   Prénom/Surnom :
   Age : 22
   Sexe : Masculin
   Avatar : Raiden Metal Gear Rising
   S'agit-il d'un double compte ? De qui ? Nope jsuis un vrai !
   Comment avez-vous connu ce forum ? En cherchant bien je crois ?

   
Kaiser Dantes ~ Eye For An Eye : The Talion Law.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Kaiser Kos
» La loi du Talion de nouveau au goût du jour...
» Parlementaires « Ne vous laissez pas effrayer par les sirènes de la haine »
» Bataille de Wargram
» EUSKALTEL - EUSKADI / CON KAISER KOS / S2 / Recrutement : ESPAGNOLS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Administration :: Présentations :: Fiches Refusées-