[+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
[+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Ven 28 Avr - 14:16

Au sortir de sa petite réunion avec Siana Solaris, Syrielle avait rejoint son vaisseau au prix de longs détours afin que personne ne pût la suivre, et ce fut dans un léger soupir qu'elle rejoignit le cockpit afin de passer quelques coups de fil. Si cette confrontation avec Jorian approchait et l'excitait presque – de cette joie malsaine de pouvoir lui faire enfin payer tous ses crimes – son association avec son ex-femme la laissait en revanche plus dubitative. Plus hésitante presque … Vu le pedigree de la demoiselle qui se sortait toujours de tous les pièges de son ancien mentor, la Spectre s'était en effet attendu à tomber sur quelqu'un de bien formé et disposant d'un solide esprit tactique mais malheureusement, il n'en était rien. Même si elle ne niait pas les qualités de la Togruta, cette dernière tenait toutefois bien plus de la bourrine – chanceuse mais pas très réfléchie – que de la fine stratège, et ce n'était pas sans inquiéter Shakhovite qui craignait le déclenchement d'une nouvelle guerre intergalactique vu le matos qu'elle comptait employait ! Et puis …

Et puis si Siana échappait toujours à Jorian, Jorian la suivait également à la trace, et Syrielle se demandait de plus en plus si les deux Solaris ne disposaient pas chacun d'un pion dans le camp de l'autre. D'un espion les tenant au courant du moindre mouvement afin que ce petit jeu pût se dérouler. Autant dire que si c'était réellement le cas, la mission pourrait donc être déjà compromise vu que les deux femmes avaient choisi Tatooïne comme lieu d'action, et la Corellienne hésitait donc de plus en plus à tout modifier. À redistribuer toutes les cartes afin de ne pas prendre de risques inutiles.

Mais pour l'heure, elle allait déjà devoir se dégoter un objet susceptible d'attirer Jorian, et tandis qu'elle s’apprêtait à contacter Vindicare, elle s’aperçut qu'elle avait un message en attente de T'mana, l'une des membres du groupe de Thade Linc'iln Gavaren. Un vieux contrebandier qui avait bien bourlingué dans toute la galaxie et qui avait réussi à s'attacher une équipe de professionnels. Professionnels à tous niveaux d'ailleurs.

« Hey T'mana, je viens de voir que tu cherchais à me joindre, un soucis ? »

Nimbée de l'aura bleue typique des holo-communications, la Fallen semblait être un poil nerveuse, mais elle n'eut pas le temps d'en placer une – à peine de la saluer – que ce fut Thade qui prit la parole à sa place.

« Mmh Shakhovite, dis-moi que tu n'as rien à voir avec l'explosion qui vient de ravager la moitié d'une ville sur Tatooïne … »

Une question vaguement orientée dans la mesure où il fronçait déjà les sourcils – lui conférant un air des plus étranges – et Syrielle ne tarda donc pas à répondre tout en se creusent déjà la cervelle.

« Négatif, je ne suis même pas sur Tatooïne … qu'est-ce qui s'est passé ?

- Une explosion dans un hangar du Soleil Noir qui a embarqué plusieurs quartiers à la ronde … du travail de sagouin qui ne te ressemble pas mais comme tu as quelque fois la main lourde, je me demandais.

- Toujours aussi charmant Thade hein … bon par contre, tu m'excuseras d'être un peu directe mais je vais tenter : ton vieil Holocron là, que tu tiens soit-disant de ton arrière-grand-mère, tu l'as toujours ?

- Shakh … tu touches à l'Holocron de grand-maman et je te bute …

- Thade putain, tout le monde sait très bien que tu viens pas d'une famille de Jedi alors lâche l'affaire, surtout que mon oncle sait où tu as volé ce machin, je te le rappelle …

- Sale petite CorSec …

- Hum hum … moi aussi je t'aime … alors, cet Holocron ?

- Quoi cet Holocron ? Shaaaakh j'ai dit non, hors de question ! C'est pour en faire quoi d'ailleurs ?!

- Solaris.

- Ah … bon ok, mais tu viens le chercher dans ce cas-là, on est à la Station de Race, tu vois c'est où ?

- Je vois. Je pars maintenant, j'y serais dans une dizaine d'heures. À tout à l'heure. »

Jorian Solaris … ce nom magique que ses plus proches amis connaissaient bien, raison pour laquelle Thade n'avait pas insisté plus avant. Et tout en coupant la communication après s'être salués, Syrielle contacta aussi Siana afin de l'informer qu'elle allait récupérer l'objet – sans toutefois préciser lequel – et qu'elles devraient se retrouver sur Rodia dans deux jours afin de mettre au point les derniers détails.

Mais deux jours plus tard, la Togruta eut à peine le temps d'arriver sur le lieu de rendez-vous que Syrielle checka avec elle tous ses hommes et son armement, puis elle les fit monter dans son propre vaisseau – une corvette Corellienne – en invitant Siana dans le cockpit tout en décollant déjà.

« J'ai l'objet et on a rendez-vous avec Jorian pour la transaction, par contre j'ai changé le lieu de rendez-vous. Dans la mesure où il te colle au train avec une précision un peu trop extrême, il y a fort à craindre qu'une taupe soit parmi tes hommes, donc autant ne pas prendre de risques. Attache-toi, on y sera dans quelques heures. »

Roon n'était pas bien loin en effet, et Syrielle avait fixé le lieu de vente dans les locaux d'une ancienne mission humanitaire qui avait vidé les lieux depuis quelque temps déjà. Autant dire que là, dans cet espace de village abandonné et niché dans la forêt, la discrétion serait parfaite.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Sam 29 Avr - 0:52

Surprise, l'équipe de Siana avait l'air beaucoup moins de bras cassé que celle que Syrielle avait put observer lorsqu'elle se trouvait sur Nar Shaadda. En premier lieu, la dizaine de personne qui avait rejoint la Togruta au lieu de rendez-vous sur Rodia portait tous une armure de bonne facture, mais ils disposaient tous d'une variété d'arme qui indiquait une véritable préparation d'une équipe de commando. L'individu le plus étrange de l'équipe était probablement l'assassin du groupe, dont la silhouette semblait vaguement humaine, mais dissimulait des formes plus allongé et une tête plus haute également, ce qui laissait songer qu'il s'agissait d'un Muun, une espèce que l'on trouvait rarement chez les mercenaires, ses derniers se dirigeant généralement plutôt dans les métiers de la finance. Toutefois, Shak risquait d'avoir l’œil sur une femme en particulier, car cette armure bleue, cette visière dorée et ce tatouage en forme de larme qui indiquait la provenance d'Eriadu ne laissait que peu de doute sur l'identité de cette femme en armure, qui était une vieille connaissance de l'agent rebelle.

Naomi n'était pas une inconnue pour Syrielle : elle faisait partie du sixième régiment des SpecOps, celui destiné a la lutte anti-véhicule. Elle était donc une spécialiste des armes lourdes, comme en témoignait le gros lance missile qu'elle portait dans ses mains et qui tirait plusieurs mini-roquette par chargeur, un modèle conçu a partir de ceux utiliser par les Mandaloriens sur leurs Beskar'gam. Les deux femmes avaient menée quelques opérations ensembles et Naomi connaissait également Jorian, mais elle avait échappée a l'opération désastreuse qui avait mené a la trahison de Solaris car ses talents l'avait amenée a être brutalement redéployé ailleurs. Durant l'année 157, alors que Syrielle était passée chez les Spectres, Naomi avait combattu sur le front de Manda, sous les ordres de l'amirale Pavlov. Naomi fut incapable de rejoindre les lignes alliées après la défaite sur Fondor, trop téméraire, elle avait plongée la tête la première afin de faciliter une évacuation, mais s'était elle-même retrouvée sans transport pour pouvoir fuir. L'on avait annoncer a sa mère, une légende des Spec-Ops, sa disparition au combat alors qu'elle venait de se faire un prénom avec un taux de survie record au sein du sixième régiment. Visiblement, celle que l'on surnommait parfois affectueusement "Trompe la Mort" était une nouvelle fois parvenue a survivre grâce a l'aide de Siana Solaris, mais elle n'était pas ravie de trainer avec eux.

Elle fit un signe discret a Syrielle lorsqu'elle la vit, un code entre tous les Spec-Ops qui signifiait qu'elle était en opération et qu'elle comptait sur elle afin de ne pas briser sa couverture, et qu'elle ferait la réciproque. Personne d'autre ne le remarqua, car le geste était assez anodin pour passer inaperçu chez quiconque ne connaissait pas ce code Spec Ops. Siana fit une grimace en apprenant finalement que le lieu de rendez-vous avait changé : elle n'aimait pas particulièrement les changements de dernière minutes. Parmi son équipe, Syrielle pouvait également reconnaître la Cow Girl qui, si elle disposait d'une tenue plus normale pour faire la guerre, avait tout de même conserver son Stetson et ses Santiag. Si elle avait fait quelques recherches, elle avait put découvrir que celle qui se fait surnommer « Bonnie » était une fine gâchette : l'une des Chasseresses de Prime les plus efficaces de la galaxie, et qu'elle avait bossée pour a peu près tout le monde depuis le début du conflit. Difficile de savoir ce qui la poussait a être loyale a Siana, mais elle semblait tout de même plus calme que la dernière fois, plus sérieuse aussi… Peut-être que la Spectre finirait par découvrir la résistante efficace derrière la femme dans le privée, colérique et vulgaire…


« C'est pas bête, mais du coup, tu nous emmène dans quel trou paumé ? Parce que du coup, j'ai plus de plan d'évacuation si cela tourne mal... »

Elle pris place et s'attacha comme les autres, a l'exception notable de Naomi, qui s'accrocha a deux sièges tout en se cambrant un peu, son armure absorbant le reste du choc du décollage. La SpecOps avait des nerfs d'aciers et Syrielle l'avait sans doute déjà vu faire ce coup des dizaines de fois. C'était également le cas chez les mercenaires de Siana, dont la plupart se désintéressèrent de la scène, mais Bonnie sembla incapable de ne pas se retourner vers elle en lui adressant un regard qui semblait signifiait qu'elle était complètement folle. Naomi l'ignora royalement, ce qui devait rappeler des souvenirs a Syrielle, certain de ses anciens collègues trouvaient la fille d'Eriadu complètement folle dans sa posture droite et son armure absorbant un choc des plus violents alors qu'elle se servait des servomoteur de celle-ci pour rester debout. Malheureusement, ceux qui charriait sa collègue hier n'étaient plus là aujourd'hui, une autre façon de rappeler de tout le mal que Jorian avait fait alors qu'ils partaient tous pour la mission décisive contre lui. Naomi ne savait toutefois rien de ce qui s'était passé, elle fut très occupée durant cette période et personne n'avait cru bon de la tenir au courant… Mais la brune au teint mat n'allait sûrement pas poser la question a Syrielle devant les autres.

« Tes vraiment cinglée Cléopâtre… »
« La ferme ! »


Le ton de la Spec-Ops avait raisonné fermement, son regard restait droit vers la verrière de la cabine de pilotage alors que le vaisseau passait en vitesse lumière. Siana fusilla du regard Bonnie afin de la faire rentrer dans le rang et cette dernière ronchonna quelque peu en se retournant également. Le regard de tous les mercenaires se tourna maintenant vers Syrielle afin de pouvoir préparer un plan qui leurs permettraient de pouvoir coincer Jorian Solaris facilement. C'est la Togruta qui interrogea la première Shak afin qu'elle expose son plan et donne ses solutions.

« Tu a au moins une image holographique du lieu de rendez-vous a nous montrer ? Parce que cela ne se voit peut-être pas beaucoup, mais j'aime pas trop devoir partir dans le vide... »
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Mer 3 Mai - 0:38

Des armures lourdes et une variété d'armes pas bien mignonnes et dignes d'un vrai commando prêt à prendre d'assaut toute une ville … à n'en pas douter, Siana Solaris n'avait toujours pas trouvé le sens du mot ''discret'' depuis les dernières heures, et Syrielle se sentit vaguement dépitée même si elle n'en montra rien. Entre le mec en armure rouge et celui en doré, sûr que ces deux-là risquaient d'être totalement invisibles dans la forêt de Roon, ou bien d'être de véritables cibles vivantes pour quiconque avait encore des yeux ! Et tandis qu'une gonzesse en armure bleue monta à son tour – lance-roquette en main histoire de toujours jouer la discrétion ultime sur cette mission – un tatouage en forme de larme attira aussitôt son attention tandis que son regard détailla plus soigneusement le visage de la demoiselle. Demoiselle qui lui accorda aussitôt un signe bien particulier afin de lui signifier qu'elle était ici en opération et qu'elle devrait donc faire attention à ne pas briser sa couverture.

Ainsi donc, Naomi était vivante ?
Une bonne nouvelle que de retrouver une collègue officiellement décédée mais si Shakhovite demeurait toujours de marbre, son esprit venait de s'activer presque frénétiquement. Son ancienne collègue était-elle là par le plus grand des hasards ou bien travaillait-elle toujours pour l'Alliance ? Et dans le second des cas, pourquoi n'avait-elle pas été informée de sa présence parmi le groupe de Siana alors qu'elle avait encore ses entrées au sein des SepcOps et qu'elle avait distinctement faire savoir qu'il lui fallait toutes les informations disponibles sur la Togruta là où elle-même fournissait toujours des rapports réguliers ? Autant de questions qu'elle devrait tirer au clair avant même leur arrivée sur Roon mais pour l'heure, la Specte s'occupa surtout de faire embarquer tout le monde puis de rejoindre le siège de pilotage.

« On passe en hyperespace et je vous explique tout ça. »

Un passage qui se fit d'ailleurs sous les commentaires railleurs de la cow-girl qui était elle aussi un modèle de discrétion – une certaine Bonnie, Chasseuse de Primes de son état, d'après ce que la Corellienne avait pu trouver – et Siana ne tarda pas non plus à l'interroger à nouveau afin d'en savoir plus sur son plan. Un plan que Syrielle allait d'ailleurs partager incessamment sous peu, avec des instructions et même quelques ordres en prime.

« On a rendez-vous avec Jorian sur Roon, dans les locaux d'une ancienne mission humanitaire qui est partit depuis quelques temps déjà. L'endroit ressemble vaguement à un village abandonné et la seule chose qui reste vraiment en état, ce sont les pistes de l'ancien spatioport qui sont encore utilisées par certains Hors-la-Loi qui viennent traîner par là. »

Tournée vers le groupe, la jeune femme venait d'ailleurs d’enclencher la projection d'un hologramme de la zone, et ce fut avec un air aussi sérieux que déterminé qu'elle enchaîna sans attendre d'éventuel commentaire.

« Officiellement, nous sommes là pour vendre un Holocron à Solaris, et nous devons le retrouver dans les locaux de l'ancien dispensaire dans environ quatre heures. Vu l'amour de l'Entente pour tout ce qui est Sensitif, il ne va certainement pas ébruiter ses petites passions bizarres et sera sans doute seul ou alors avec un groupe très réduit. Dans les instructions du rendez-vous, je l'ai autorisé à venir avec une seule personne, à voir ce qu'il fera. »

Sur la projection bleutée, deux points de couleur verte venait d'ailleurs d'apparaître – un pour le spatioport et l'autre pour le dispensaire – et une fine ligne en pointillés rejoignant les deux signifiait que les deux lieux étaient distants d'un kilomètre huit cent. De quoi laisser quelques hommes afin qu'ils pussent se disperser … et ce même si c'était déjà là un soucis. Ou en tout cas, un soucis qu'elle allait devoir régler.

« La meilleure idée est que Siana et moi, nous allions à sa rencontre toutes les deux, pendant que vous, vous vous disperserez à partir du spatioport afin de pouvoir couvrir le maximum de terrain possible. Mais pour ça, il va déjà falloir que vous repeignez vos armures parce qu'en l'état, entre le rouge, le bleu et le doré, vous êtes tout sauf discrets. Vous avez des bombes de peintures spéciales dans la soute. »

Et vu le ton déterminé de Syrielle, il était évident qu'il ne s'agissait ni d'une petite proposition ni d'une plaisanterie ! Mais que ce fût pour couvrir la zone ou alors pour se disperser en cas de problème, se trimbaler dans des conserves aussi voyantes était forcément un soucis, raison pour laquelle il était clair que la Corellienne attendait désormais l'acquiescement de tous les concernés pour passer à la suite.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Mer 3 Mai - 2:53
Siana étudia le plan avec une certaine attention. Elle n'aimait pas vraiment l'idée qu'elles ne soient que deux a confronter Jorian et son sbire, mais en même temps, celui-ci n'avait jamais été réputé pour être un combattant de grand talent, alors qu'elle avait appris avec toute l'expérience de la guerre civile allié, puis de l'extinction de l'Alliance Galactique. Shak ne semblant pas manchote non plus, sans mauvais jeux de mots, il lui semblait que le plan était acceptable en l'état. Il faudrait bien entendu travailler sur les détails, mais la Togruta s'estimait assez satisfaite, bien que certains points restaient en suspens, en premier lieu, celui de l'évacuation : Roon était en plein territoire Sith, non loin de la sphère d'influence de Darth Shadowsun en personne. Certes, elle avait la réputation d'être plus sympathique que d'autre Sith, mais vu son statut de terroriste, Siana ne donnait pas chère de sa peau si jamais la cavalerie venait a rappliquer. La jeune femme pris un air de profonde réflexion, mais le problème soulever par la couleur des armures n'en était pas vraiment un pour la plupart des mercenaires présent dans la pièce. Siana avait en effet prévu le coup et comme elle ne pouvait se permettre d'avoir un équipement pour tous les terrains, elle avait investie davantage dans un matériel capable d'assurer tout type de mission.

Elle claqua des doigts et pratiquement tous les mercenaires appuyèrent sur un bouton de leurs armures, adoptant immédiatement la couleur des sièges sur lesquels ils étaient assit. Les plaques d'armures était doté d'un matériel capable d'épouser parfaitement les couleurs du terrain, permettant ainsi a chacun de se fondre dans le décors sans être vu. Si Siana n'était peut-être pas la femme la plus discrète dans la vie de tous les jours, elle avait vite appris qu'il était nécessaire de savoir se dissimuler dans les ombres afin de pouvoir survivre dans un milieu aussi hostile que le terrorisme galactique. Les deux seules exceptions furent Naomi, qui elle portait une armure alliée qui n'était pas dotée de ce genre d'artifice, mais conçu pour le combat, ainsi que le Muun, qui avait activé un dispositif de camouflage optique. Ce dernier resterait a l'écart et dans le cas d'une embuscade, traquerait les cibles d'importance pour l'ennemi afin de faciliter le travail des autres commandos dans un exercice rodé. Finalement, Syrielle se retrouvait devant une équipe qui avait le caractère d'une équipe Corellienne : tous avaient un vrai caractère de chien, mais une fois dans l'action, il semblait qu'ils soient capable d'être sérieux, y compris Siana elle-même. La Togruta repris la parole.


« Tu crois que l'on arriverait a atteindre les dignitaires Sith ou Impériaux avec des armures dorées ? J'ai craquée mon PEL, mais j'ai investi dans le marché noir sur cette technologie de camouflage évolutif permettant a l'armure d'adopter les couleurs du terrain. Il n'y a que Cléopâtre qui n'en a pas, mais elle utilise encore l'équipement qu'elle avait lorsqu'on l'a trouvée. »

Bonnie ricana, Naomi garda le visage rivé vers le plan et resta très digne face a cette agression verbale, visiblement, la chasseresse de prime l'avait dans le nez ! Mais l'Alliée ne fit pas de commentaire et Siana put ainsi reprendre son exposé afin de poser ses questions. Même si le plan était bien ficelé, il manquait des détails.

« Tu a prévu quelque chose pour que l'on dissimule nos tronches ? Il va nous reconnaître au premier coup d’œil et j'ai pas envie qu'il nous file entre les doigts a cause de cela. Aussi je te demande pas si sait que Roon est en territoire Sith, t'est assez intelligente pour cela, mais l'on fait quoi si ses derniers font rappliquer la cavalerie ? Pas certaine que ton coucou soit capable de passer un blocus. »
« Sous estime pas les vaisseaux Corelliens Siana, ils sont souvent conçu pour cela. Avec mon armure bleue et mon lance missile, je doute être d'une grande utilité pour une opération comme celle-là. On avait craint du grabuge sur Tatooïne, mais Roon est un coin bien moins fréquenté. Si personne n'y voit d'inconvénient, je pourrais rester garder le vaisseau : je sais me servir des batteries d'armes comme le piloter en cas de besoin. Si on a besoin d'une évacuation d'urgence ou d'un gros appuis feu, je pourrais ainsi le donner directement depuis le vaisseau. »
« Tas pas tord Cléopâtre, c'est peut-être le meilleur plan. Sûr qu'un lance-roquette dans la jungle, c'est pas l'idéal, tu devrait vraiment apprendre a te servir d'autres types d'armes. »


Naomi hocha la tête, elle remplissait une fonction bien précise dans le Spec-Ops et s'y tenait. Lorsque Syrielle avait travaillée avec elle, c'était rarement dans ses opérations les plus discrètes. En se proposant pour garder le vaisseau, la jeune femme avait visée deux objectifs : le premier était de rassurer Syrielle sur le fait qu'elle n'irait pas sur le terrain en armure bleue dans une opération comme celle-ci, mais aussi pour éviter que quelqu'un d'autre ne soit désigné pour garder le vaisseau. Elle espérait que son ancienne collègue aie encore confiance en elle malgré plusieurs semaines d'isolement forcé, mais elle imaginait bien que Shak qui avait déjà était trahie se montrerait méfiante et rechercherait a mettre les points sur les I avant le début de l'opération. Elle croisa les bras, maintenant que le vaisseau était bien parti, elle n'avait plus besoin de se cramponner au siège, et attendit les réponses de sa collègue en surveillant Bonnie du coin de l’œil, mais cette dernière semblait avoir retrouver son calme : en fait, elle rechargeait ses armes avec la précision d'une horlogère, se préparant pour une bataille qui n'aurait sans doute jamais lieue… Mais sait-on jamais ?
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Jeu 4 Mai - 1:09

Si Syrielle fut rassurée de constater que les armures du petit groupe disposaient presque toutes d'un camouflage évolutif, le comportement toujours aussi puéril et stupide de Bonnie commençait par contre à l'excéder, et ce fut un regard ô combien meurtrier qu'elle lui adressa aussitôt. Si cette gonzesse était plutôt réputée dans son domaine, la Spectre était très loin d'être une débutante aussi, et elle se tenait à sa disposition si jamais il fallait lui apprendre quelques règles de savoir-vivre avant cette mission. De cette menace intangible mais néanmoins bien réelle, et ce même si elle retrouva tout son calme un instant plus tard, laissant Naomi se proposer pour rester dans le vaisseau pendant la durée de cette opération.

« Un blocus ? On a tous la gueule de Hors-la-Loi tout ce qu'il y a de plus classiques alors avec la situation un peu tendue qui règne en ce moment, je te garantis que les Sith ont autre chose à foutre que de partir à la chasse aux pécores. Mais avoir quelqu'un dans le vaisseau pourrait quand même être utile … Ton nom ? Cette corvette a déjà subi pas mal de modifications donc avant qu'on se pose, va falloir que je te briefe là-dessus. »

Clairement, Shadowsun et ses potes devaient avoir bien d'autres Rancor à fouetter pour ne pas perdre de temps avec des trafiquants d'alcool ou d'armes bas de gamme – le tout-venant du Hors-la-Loi qui traînait dans le secteur – et Shakhovite ne s'inquiétait donc absolument pas d'un blocus ou d'une attaque massive de la part des Sith. De même qu'en fixant ainsi rendez-vous à Naomi pour parler vaisseau et améliorations, elle venait de s'assurer d'un petit tête-à-tête avec elle sans que ce ne fût suspect, ce qui était parfait dans la mesure où elle ne comptait pas commencer cette mission sans avoir tirer les choses au clair avec son ancienne collègue. Après tout depuis l'affaire du Unity, la confiance était devenue une denrée extrêmement rare chez la Corellienne, et cette femme devrait donc montrer patte blanche si jamais elle voulait poursuivre en sa compagnie.

« Pour nos tronches, il est évident qu'on ne va pas y aller à découvert, donc j'ai amené avec moi des systèmes de camouflage portatif. Leur technologie avancée permet un grimage très évolué et avec un peu de chance, on pourra peut-être te faire passer pour une Twi'lek dans la mesure où tes Montrals sont plutôt courts. Ça alertera toujours moins Jorian que de voir débarquer une Togruta. »

Si cette race n'était pas rare, elle n'était toutefois pas celle qu'on rencontrait le plus non plus en bourlinguant aux quatre coins de la Galaxie, et il était évident que son ancien mentor ne serait que plus détendu face à une Twi'lek ne lui évoquant pas son ex-femme. Pour le reste, il n'y avait d'ailleurs plus qu'à espérer que la taille des Montrals ne fût pas un sujet tabou chez les Togruta et ce même si – vu la situation – Syrielle n'avait clairement pas de temps à perdre à essayer de ne pas égratigner les fiertés des uns et des autres.

« Toi, je suppose que tu es l'assassin du groupe ? » reprit bientôt la Spectre en s'adressant au Muun cette fois-ci. « Ma confiance en Jorian étant extrêmement limitée, tu vas effectuer une reconnaissance dans le dispensaire pendant que nous nous entretiendrons avec lui, histoire de s'assurer qu'il n'a pas planqué du monde à lui sur place. Je te filerai un signal de reconnaissance à transmettre sur notre canal. »

Le signal ressemblait d'ailleurs à une suite de cliquetis – du brouillard phonique presque – et si jamais il était intercepté, nul n'y verrait rien à soupçonner.

« Pour les autres, vous allez devoir tenir ces positions là, ici et ici, pour vous assurer d'avoir une meilleure vue sur les points en hauteur. Je veux aussi quelqu'un aux deux entrées de ce qui sert de route – ici et ici – pour pouvoir contrôler les éventuelles arrivées. Vu comment le coin est paumé, il est pratiquement certain que nous ne verrons personne, mais nous devons quand même sécuriser les points d'accès. »

Tandis qu'elle parlait, la carte holographique continuait d'afficher les points lumineux qu'elle désignait de ses doigts, assignant ainsi les positions au petit groupe afin de répartir tout le monde le plus intelligemment possible.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Jeu 4 Mai - 15:24
« Ils m'appellent tous Cléopâtre, alors c'est devenu comme mon nom maintenant. »

Naomi haussa les épaules : en fait, l'un des hommes de Siana l'avait nommée Cléopâtre lorsqu'ils l'avaient récupérer et depuis, ce surnom lui collait tellement a la peau que personne ne s'était jamais vraiment intéressé a comment elle s’appelait, ce qui arrangeait bien la jeune femme en réalité. Ceci dit, elle n'était pas la seule dans ce cas : Bonnie utilisait également vraisemblablement un nom d'emprunt et l'agent des Spec-Ops n'avait aucune idée du vrai nom de la Chasseresse de Prime. Autrement dit, rien de particulièrement encourageant sur ce front. S'il paraissait peu probable de croiser des Sith ici, Naomi gardait tout de même a l'esprit que leur police rodait dans les parages a la recherche des hors la loi qui n'étaient pas affilié au Soleil Noir. Ce dernier pouvait également poser des problèmes, puisqu'il devait sans doute chasser les rivaux qui marchait sur ses plaques-bandes… Mais si l'opération était menée assez vite, il n'y aurait pas de soucis. Après tout, d'après Siana, il s'agissait d'éliminer un seul homme. Si les raisons pour lesquelles Jorian Solaris avait pris une telle importance qu'il justifiait une opération d'élimination aussi importante échappait a la rebelle, cette dernière était convaincue que cette opération était officielle et ne voyait pas pourquoi elle la remettrait en question.

Siana se montra soulagée de savoir qu'elle allait pouvoir se maquiller, elle n'avait pas envie de devoir porter un casque intégral. Comme beaucoup de criminels, elle avait tendance a combattre tête nue afin de ne pas limiter son champ de vision : l'on pouvait repérer ainsi plus facilement un tireur embusqué par exemple lorsque l'on disposait d'un œil exercé. Elle ne fit aucune remarques sur ses Montrals, si c'était tabou dans son espèce, elle n'en montrait rien, ce qui pouvait toutefois être assimilé de plein de façon différente, mais elle hocha la tête pour permettre a Syrielle de comprendre qu'elle avait bien compris et qu'il n'y aurait pas de problème. Cela devait être l'une des premières fois que la Togruta acceptait quelque chose sans s'exprimer, ce qui était déjà un progrès en comparaison des échanges précédents. Les choses étaient en train de se mettre en place doucement et le commando improvisé allait peut-être pouvoir être utile finalement. Lorsque le Muun reçu ses propres instructions, après avoir désactivé son camouflage optique, il vint observer la zone qu'il aurait a couvrir, recherchant les différents lieux ou il pourrait se dissimuler pour mieux frapper et espionner. Tout ceci lui semblait a portée de ses compétences.


« Il n'y aura pas de problème. »

L'homme n'avait pas une voix sortant de l'ordinaire pour un Muun, ce qui l'associait mal avec son statut d'assassin, mais qui aurait déjà cru voir un assassin de cette race ? Syrielle revint ensuite sur les points d'accès a contrôler pour les autres membres. Tout ceci ressemblait a une mission réellement simple pour les hommes de Siana qui étaient finalement content, ils allaient pouvoir accomplir un truc qui était bien moins risqué que ce qu'ils faisaient habituellement et pour pas grand-chose en plus. Siana ne s'occupa même pas vraiment de la mise en place de chacun, qui semblait se faire de manière presque anarchique, la Togruta se contenta de valider le positionnement de chacun. Seule Bonnie sembla déçu, puisqu'elle aurait clairement préféré avoir un peu d'action, mais il y avait un sentiment de soulagement qui dominait chez les autres : ils fuyaient Jorian Solaris depuis des semaines, et ils savaient que ses moyens s'étaient encore agrandi. Pour beaucoup, le fait de le savoir seul avec un plan qui permettrait de le neutraliser leurs permettraient de reprendre la main et d'éliminer cette menace une bonne fois pour toute de l'équation. Lorsque Solaris serait remplacé, celui qui prendrait sa place ne serait sans doute pas l'ex-mari de la terroriste et tous réalisaient qu'ils n'étaient finalement qu'une goutte d'eau dans l'océan de la galaxie, ce qui signifiait que les forces de l'Entente allaient relâcher la pression.

« Bien, je crois que l'on est au point. Si tu n'a rien a ajouter, on va aller se préparer et te laisser le temps d'expliquer a Cléopâtre comment marche le vaisseau. Oh, tu me fait toi même le maquillage ou tu a un mode d'emploi ? »

Les préparatifs étaient terminé et Siana partageait un sentiment étrange d'excitation et de crainte a l'idée de retrouver enfin son ex-mari, de savoir pourquoi il l'avait abandonné, mais aussi pourquoi il considérait qu'elle l'avait trahi et qu'il la poursuivait sans relâche. Syrielle ne s'était pas totalement trompée, elle ne savait sans doute pas a qui elle aurait affaire aujourd'hui et risquait d'avoir des désillusions, mais pour l'instant, elle se sentait forte et voulait donc profiter de son avantage : comme ses camarades, après des mois de courses au travers la galaxie pour le fuir, elle attendait le moment de l'affrontement final avec grande impatience. Naomi de son côté était restée très calme. Elle s'était isolée dans un coin de la pièce pour s'asseoir sur une caisse, son Jet-Pack l'empêchant de prendre place sur un siège normal, et attendait d'être enfin seule avec Syrielle pour pouvoir discuter. Elle ne se doutait cependant pas que l'accueil de sa collègue risquait fort d'être plus que glacial...
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Jeu 4 Mai - 15:46

Si Syrielle n'avait clairement pas des militaires impeccablement formés et entraînés face à elle, ces hommes et ces femmes étaient toutefois volontaires et courageux, et chacun choisit rapidement le poste qu'il tiendrait pendant cette opération à venir. Ne rechignant pas à la tâche ni ne se plaignant, à l'exception de Bonnie qui sembla vaguement tirer la tronche devant ce plan. Mais pour la Spectre, les états d'âmes de cette Chasseuse de Primes n'avaient que peu d'importance, et elle préféra se concentrer sur le grimage de Siana tandis qu'elle lui présenta bientôt un petit boîtier qu'elle ouvrit sous ses yeux. Dévoilant ainsi une série de quatre patch transparents ainsi qu'un autre boîtier servant de contrôle à tout ce matériel.

« Tu vas coller ces patchs sur ta peau, le mieux est d'en mettre un dans le creux de ta nuque, un entre tes seins, et les deux autres au milieu de tes épaules. Ce sont eux qui vont diffuser le camouflage donc si tu n'es pas sûre du placement, je peux m'en occuper pour toi. Ensuite, ce boîtier va te scanner pour enregistrer soigneusement tes mensurations, et il va ressortir ses résultats sur ce datapad avec toute une série de propositions qui vont de la plus crédible à la moins crédible. Sélectionne une Twi'lek puis bidouille jusqu'à te trouver une tronche qui te paraisse convaincante et encore une fois, n'hésite pas si tu as besoin d'un coup de main. »

Pas besoin de préciser que le grimage devrait coller au plus près à sa morphologie réelle pour être efficace – par exemple en ne modifiant pas la longueur de ses Lekku – Siana n'était pas bête et devait bien s'en douter toute seule. Et sans perdre davantage de temps, Shakhovite déposa donc tout le matériel sur la table devant la Togruta, avant de prendre congés pour rejoindre Naomi qui s'était isolée dans un coin de la pièce.

« J'ai ajouté pas mal de changements sur le moteur donc en cas de soucis, il faut que tu sois capable de détecter au moins grossièrement ce qui ne va pas. Suis-moi, c'est partit pour la visite guidée. »

Une requête tout à fait logique et cohérente, et les deux femmes purent donc quitter le salon où tout le monde se préparait sans plus attirer l'attention, Syrielle se dirigeant aussitôt vers l'arrière du vaisseau où se trouvait un très imposant bloc moteur qu'elle mit à nu en ouvrant la large trappe de métal qui protégeait habituellement le tout.

« Bon allez Naomi, je veux la vérité sur ce coup-là : tu fous quoi ici ? On m'a fait un coup de pute au SpecOps en me cachant ta présence ici ou quoi ? »

Sa voix était basse mais sourde, preuve que la Corellienne ne s'en laisserait pas conter et qu'elle attendait désormais une très bonne explication à la présence de cette jeune femme ici, dans le groupe de Siana Solaris.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Jeu 4 Mai - 17:20
« Ça va le faire t'inquiète ! Quand on fait le boulot que je fait, l'on sait s'occuper de ce genre de truc. »

Siana lui fit un clin d’œil. Si elle n'était pas fière d'avoir été prostituée, elle n'en ressentait pas de honte non plus et elle avait l'avantage de connaître un tas de choses sur la morphologie, car il s'agissait d'un travail dans lequel il fallait savoir se mettre en valeur. Toutefois, comme il lui fallait de l'aide pour mettre certains patchs, elle demanda l'aide de Bonnie qui accepta de mauvaise grâce et la suivit lorsqu'elle quitta la pièce principale, ou les mercenaires discutaient par rapport au plan des meilleures positions a prendre et du type d'arme qui couvrirait le mieux chaque accès. Lorsque Syrielle se rapprocha de Naomi, cette dernière compris rapidement que l'attention allait désormais se concentrer sur elle et suivit la jeune femme vers le bloc moteur. L'excuse pour l'isoler était parfaite, mais la brune désirait aussi cela car elle avait besoin de savoir ce qui s'était passé exactement pour l'Alliance depuis Fondor. La pauvre était paumée, mais elle ne s'imaginait toujours pas ce que Syrielle était en train de faire avec le groupe de Siana, c'est la manière dont la Spectre l'aborda qui fit craindre a l'agent Spec-Ops qu'il y avait quelque chose qui clochait.

« Merci, moi aussi je suis heureuse de te revoir en vie Shak ! »

Naomi s'était sentie quelque peu blessée par la froideur de sa camarade qui l'avait agressée, soupçonnant une barbouzerie dans son dos. Mais elle était surtout pas très a l'aise avec l'idée que cela sous-entendait. Elle commençait a comprendre tout doucement que sa camarade n'était sans doute pas ici pour une opération officielle, mais une vengeance personnelle, ce qui était logique vu la nature de la cible… Pourtant, elle ne pouvait pas lui en vouloir. Elle avait entendue parler du Unity et fut choquée d'apprendre la mort de ses anciens camarades. Elle avait même doutée a cause de sa mutation brutale quelques temps avant l'incident, quelqu'un avait-il essayer de la protéger afin de ne pas blesser sa mère, héroïne de guerre elle-même toujours dans les SpecOps ? Ce n'était pas le sujet, elle savait bien qu'elle allait devoir se justifier et elle rechercha le meilleur moyen d'attaquer son histoire. Elle était perdue dans le circuit depuis si longtemps… Elle s'inquiétait également pour Syrielle : Naomi restait tenailler entre la loyauté a la hiérarchie et celle a une ancienne camarade réclamant une vengeance qu'elle avait bien méritée après avoir perdu un bras et tout ses camarades dans la pire des trahisons.

« J'étais dans le groupe d'armée Ad Hoc de Pavlov l'année dernière, j'ai fait les deux batailles de Manda, puis la retraite vers Fondor. Lorsque le Soleil Noir a permis aux Sith de nous coincer, j'ai perdu le contact avec le QG des Spec Ops. Impossible de joindre qui que ce soit, alors j'ai aidée quelques groupes de soldats isolés a s'en sortir, mais j'ai finie par me retrouver seule. J'ai essayer de contacter nos canaux d'urgence, mais ils étaient tous coupés. J'étais seule et paumée en territoire ennemi, avec mon fidèle lance roquette et mon armure pour tenter de m'en sortir, rien de très joyeux donc. »

Elle marqua une pause en se retournant vers le moteur, observant ce dernier pour voir si Syrielle y avait réellement apporter quelques modifications par rapport au modèle standard. Croisant les bras, elle essayait toutefois de se souvenir de cette période avec précision afin de ne rien occulter. Bien qu'il s'agissait d'un fait de guerre rare, il arrivait qu'un soldat se perde derrière les lignes ennemis sans possibilité de communication avec son QG. De plus, la déclaration de l'Alliance Rebelle n'avait pas franchement aidée Naomi a retrouver son chemin, elle qui servait dans les armes lourdes, il était évident qu'elle n'avait pas le meilleur profil pour une infiltration. La jeune femme soupira en repensant a ses moments difficiles : la vie dans le groupe de Siana n'avait pas été rose tous les jours et elle n'avait pas rigolé, mais elle était rester avec elle car elle s'était aussi rendu compte qu'elle était dangereuse et perdue. Bien qu'elle n'en était pas certaine, Naomi espérait avoir été capable de contenir certain des excès les plus grave de Siana en évitant ainsi des dégâts collatéraux, une action ironique : elle fait partie du régiment des armes lourdes, de tous les Spec-Ops, elle faisait peut-être partie de ceux qui avaient le plus de chance d'en créer.

« J'ai fini par être ramassée par le groupe de Siana Solaris, qui recherchait des mercenaires ou des anciens soldats pour aller « buter des Sith », pour reprendre son expression. J'ai acceptée en espérant que cela me permettrait de rejoindre les lignes alliés, mais j'ai décidée de rester un peu plus longtemps lorsque j'ai découvert avec quoi elle jouait… J'ai quelque chose pour toi, attend. »

La jeune femme se retourna de nouveau vers Syrielle et tira une petite carte de donnée de son casque avant de lui tendre. Elle savait qu'elle en avait fini avec Siana aujourd'hui et qu'elle allait soit mourir, soit retourner au sein de l'Alliance pour subir toute une batterie de test psychologique afin de s'assurer qu'elle était toujours fiable et apte au service, mais les informations qu'elle avait accumulée sur Siana méritait d'être transmise rapidement et même si Shak semblait prendre davantage le risque d'être éliminée plutôt qu'elle, elle préférait encore ne pas prendre de risque : si elles disposaient toute deux des informations, l'état-major aurait plus de chance de les obtenir.

« C'est tout ce que j'ai put obtenir sur Siana, ses planques d'armes, ses contacts dans le milieu du crime, les endroits où elle se dissimule… C'est loin d'être complet malheureusement, mais si elle écoutait mon avis pour faire ses coups, elle ne me faisait pas totalement confiance. Tu t'expose plus que moi, mais l'on ne sait jamais comment une opération tourne et je veux que nos supérieurs disposent de ses informations. Tu m'aidera a rentrer au bercail ? »

Naomi avait réellement l'air perdue. La jeune femme n'avait pas menti et elle espérait que Syrielle se souvenait assez d'elle pour qu'elle s'en rende compte, d'autant plus qu'elle voulait réellement quitter le groupe de Siana pour rejoindre les rebelles maintenant qu'elle en avait la possibilité. La brune avait finalement choisit de ne pas poser de questions sur les raisons de son association avec Siana pour l'instant, si elle avait plus a savoir, sa collègue lui ferait un briefing, dans le cas contraire, elle pourrait commencer a sérieusement s'inquiéter, mais elle verrait cela après l'opération, pas avant. Ce n'était guère le moment pour une discussion houleuse et une dispute, l'originaire d'Eriadu préférait l'efficacité… D'autant plus qu'une partie de son cœur criait également vengeance...
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Ven 5 Mai - 14:00

Si Syrielle avait bien conscience que son entrée en matière assez brute venait de blesser Naomi, elle n'en montra toutefois strictement rien, se contentant de darder sur elle un regard déterminé qui n'était pas forcément agréable d'ailleurs. Mais sans s'attarder sur ses états d'âme, la SpecOps eut la bonne idée de ne pas perdre de temps et de répondre afin d'expliquer les raisons de sa présence au sein du groupe de Siana, et la Corellienne demeura de marbre tout le long de son exposé. Hochant quelque fois simplement la tête comme pour signifier qu'elle avait bien entendu et qu'elle l'invitait donc à continuer. Au final d'ailleurs, il semblait bien que seul le hasard les avait réunies là – et non pas un coup de pute en provenance des Renseignements – et la Spectre se détendit enfin. Acceptant la carte de données sans mot dire tandis que ses mâchoires désormais décrispées venaient de lisser son visage pour lui offrir un air moins dur.

Mais après tout, Shakhovite connaissait Naomi depuis bien des années maintenant, et s'il y avait bien une chose dont elle était sûre, c'est que son amie n'était qu'une piètre menteuse et qu'elle n'aurait pas su lui mener convenablement un tel bateau. D'autant plus que se perdre derrière les lignes ennemis, ce n'était certes pas courant, mais ce n'était pas non plus impossible, surtout vu les derniers événements qui avaient secoué l'Alliance !

« Ça fait vraiment plaisir de te savoir en vie, la nouvelle de ton décès avait été un coup dur pour moi, surtout après le Unity. »

Une affirmation dont certains auraient pu douter vu la réponse presque froide de Syrielle, mais Naomi la connaissait bien et elle ne s'y tromperait donc pas : après la trahison de Jorian, la Corellienne s'était renfermée sur elle-même et était devenue beaucoup plus distante avec les gens, et ce même avec ses proches. Et là qu'elle était engagée en pleine mission dangereuse, il était évident qu'elle ne voulait pas briser sa concentration par des effusions de joie qui auraient en plus pu attirer l'attention sur elles.

« En tout cas, compte sur moi pour t'aider une fois que toute cette merde sera finie. Ce sera vraiment un plaisir de pouvoir retravailler avec toi. »

Sauf que cette fois-ci, un mince sourire était apparu sur la ligne sévère de ses lèvres, mais il fallait bien avouer que Shakhovite avait vraiment apprécié de collaborer avec sa collègue ! Si elle pouvait paraître étrange à certes, Naomi était surtout une vraie professionnelle et une personne de confiance, et c'était également un soulagement que de pouvoir disposer de sa présence sur cette mission.

« Qu'est-ce que tu sais sur l'opération en cours ? Qu'est-ce que Siana t'a dit ? Tu peux m'en dire plus sur les mecs qu'elle a emmené avec elle ? Sur leurs capacités réelles ? Leurs armements ? Je ne sais pas si tu en as plus entendu parler que ça mais là Jorian est devenu totalement taré, on ne va pas affronter un gentil bureaucrate et j'ai besoin de savoir quoi penser de cette équipe. Et comme tu les connais mieux que moi, je te fais confiance pour m'en apprendre plus sur eux. »

Si Shakhovite avait certes un bon instinct, Naomi bossait surtout pour Siana depuis plusieurs mois, aussi ses informations pouvaient-elles s'avérer extrêmement précieuses pour permettre à la Spectre de mieux structurer leur attaque afin de ne pas louper Solaris.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Ven 5 Mai - 14:37
Un sourire se dessina finalement sur les lèvres de Naomi lorsqu'elle compris qu'elle avait convaincue sa collègue qu'elle n'était pas là sur une manipulation de ses supérieurs. Elle était aussi rassurée, parce qu'elle savait bien que même avec sa grosse armure, si Syrielle avait essayer de l'attaquer au corps-à-corps, elle aurait eue toutes les peines du monde a s'en sortir dans un espace qui ne lui permettait pas de faire usage de sa mobilité. Elle savait bien que Shak était devenue plus ombrageuse depuis le Unity, mais elle restait parfois trop sensible, trop honnête. Naomi, c'était la gentille fille avec le gros lance roquette, que l'on appelait lorsque les notions de subtilités étaient rangé au placard parce que l'on savait qu'elle allait faire le boulot avec une rare efficacité. Pourtant, elle disposait du talent d'un agent du renseignement comme elle venait de le prouver avec cette base de données sur les choses importantes a savoir sur le groupe de Siana, mais elle n'aurait probablement pas put accomplir toutes les missions que Syrielle avait réalisée pour les Spectres ou les Spec Ops, notamment aller danser a la cours de Bastion… Même en robe, sa musculature plus développée l'aurait probablement disqualifiée d'office, même si le sidecut de sa collègue ne semblait pas vraiment adapté pour ce genre d'opération non plus !

Syrielle lui assura qu'elle l'aiderait a retourner dans les lignes Alliés une fois cette opération terminée et Naomi la remercia d'une tape amicale sur l'épaule comme elle le faisait autrefois. Mais Shak revint rapidement au concret et la jeune femme savait que la mission passait avant tout. Les questions de Syrielle étaient pertinente et réfléchie, ce qui laissait la brune dans la conviction qu'il s'agissait d'une opération officielle qui permettait simplement a l'agent de pouvoir assouvir une vengeance personnelle en même temps que faire son boulot. Elle lui fit remarquer que Jorian était devenu un vrai taré et cela fit baisser la tête de Naomi, qui ne comprenais pas vraiment comment son camarade était devenu aussi radical, et pourquoi il les avaient trahi pour l'Entente, alors qu'il savait de sa part a quel point l'installation de ce régime ne s'était pas fait sans heurt derrière sa façade de propreté et de progrès… Mais elle ferait son devoir, Jorian était devenu dangereux et il avait tué tous ses potes, avec Syrielle, elles étaient désormais des survivantes, et elles porteraient cette marque dans leurs cœurs jusqu'à leurs derniers souffles… Faire parti d'un club très fermé pouvait être sympa, mais ce genre de club étaient rarement très apprécié de leurs membres, qui auraient préféré que leurs camarades de combat soit toujours là.


« Siana m'a dit qu'elle préparait un truc sur Tatooïne pour en finir avec Jorian avec un agent rebelle, et qu'il y aurait sans doute du grabuge, qu'il fallait donc que je sois présente. Je me suis doutée que c'était toi vu la description qu'elle en a faite, mais j'en sais pas beaucoup plus. C'est pas une grande planificatrice et elle est un peu instable lorsqu'elle n'est pas dans l'action, mais elle se fie a un flair exceptionnel, ou une chance insolente, pour réussir ses coups. Pour Jorian, vu qu'il nous poursuit depuis des mois, j'ai une vague idée de quoi il est capable, mais j'en sais pas plus. Siana le prend pas au sérieux, mais elle a jamais pris d'opposition au sérieux, le groupe tien davantage sur l'unité des mercenaires les plus doués qui le composent, qui sont tous là pour leurs propres raisons. »

Si Naomi n'avait pas eue le droit a tous les tests psychologique de Syrielle, n'étant pas présente sur le Unity, elle avait en revanche était écartée de tous les éléments de l'enquête, d'autant plus qu'elle fut très demandée sur divers fronts et n'avait pas vraiment eue une minute a elle. Retirant son casque afin de pouvoir observer Syrielle de ses propres yeux et non plus derrière son affichage Tête Haute, bien inutile ici, la guerrière du sixième régiment repris la parole afin de pouvoir décrire les divers membres du commando de Siana avec plus de détails.

« Le Muun se fait surnommer Zéro, parce qu'il ramène tout le monde a zéro, soit la mort. Il parle peu, sa voix colle pas du tout a son boulot, mais c'est peut-être le membre le plus redoutable de l'équipe, tu pourra te reposer sur lui. Je ne sais pas d'où il sort par contre, je ne suis même pas certaine que Siana sache pourquoi il s'est rattaché a elle, et je ne crois pas que cela soit liée a son passé de prostituée, car il a pas vraiment l'air porter la-dessus, mais en même temps, c'est pas le pognon plus, Siana roule pas sur l'or. Bonnie est une garce, mais c'est une déesse de la gâchette. Elle est effrayante, mais instable, je n'ai jamais compris de quoi elle était réellement capable et elle m'a dans le nez. Là elle est frustrée parce qu'il n'y a personne a tuer, Bonnie ne suit Siana que dans l'espoir de pouvoir agrandir son tableau de chasse. Heinrich, le mec qui avait l'armure doré en rentrant, est un ancien membre des Storm-commando de ce qu'il dit, et j'ai tendance a le croire car il est parano et mortellement efficace. C'est l'archétype du soldat entraîné et efficace, mais il est un peu louche… Enfin, qui n'a pas l'air louche dans le groupe de Siana ? C'est les trois les plus remarquables, les autres sont plus ou moins compétents, mais très indépendant donc également sujet a la prise d'initiative. Ceci dit, ils sont motivé et tu a l'air de savoir ce que tu a fait. A part Bonnie, je pense qu'ils t'obéirons sans discuter, Jorian nous harcèle depuis des mois, je crois que beaucoup espère que cela va leurs permettre d'en finir et de pouvoir passer a autre chose. »
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Ven 5 Mai - 15:54

Comme Syrielle s'en était déjà aperçu en discutant avec Siana, cette dernière n'était pas une reine de la stratégie bien pensée, et Naomi ne tarda pas à confirmer qu'elle possédait une chance insolente qui avait plus d'une fois compensé son caractère. Mais outre cette chance, le groupe possédait également des éléments bien plus stables psychologiquement, et la Spectre se fit aussitôt la réflexion qu'elle pourrait donc davantage se reposer sur eux que sur la Togruta. Mais après tout, tant que cette dernière fournissait soldats et armements sans trop causer de dégâts, ça lui allait très bien aussi … Et après cette entrée en matière, son amie lui dressa aussi un rapide portrait des personnes présentes sur ce coup-là, et ce fut avec application que Shakhovite enregistra toutes ces informations. Notant ainsi qu'en plus de Siana, Bonnie aussi était dotée d'un caractère potentiellement problématique – l'un de ses instructeurs dans les SpecOps aurait d'ailleurs ricané en soulignant que c'était toujours les gonzesses qui foutaient le bronx dans un groupe – et qui n'était pas sans l'inquiéter.

« De ce que tu as pu constater de cette Bonnie, tu penses qu'elle est fiable quand même ou alors que je dois m'attendre à la voir débarquer n'importe comment pour tout dézinguer à grands coups de Blaster ? »

Si la jeune femme disposait d'un look très particulier, son esprit stratégique était en revanche très carré – une habitude de travail qu'elle avait adopté grâce à Jorian – et elle n'hésiterait donc pas à écarter de cette mission toute personne susceptible d'y nuire. Et au surplus, elle se foutait totalement de devoir distribuer des beignes en pleine tronche si jamais cela s'avérait nécessaire !

Mais si Naomi avait répondu de manière très complète à ses questions, il était aussi normal que Syrielle assouvit sa curiosité, et ce même si son amie avait eu suffisamment de pudeur pour ne rien demander. Comptant à raison sur la franchise de la Corellienne pour en savoir un peu plus.

« Après l'enquête concernant le Unity, on était tous persuadés que Jorian était mort, mais je l'ai croisé par hasard pendant une mission sur Bothawui il y a quelques semaines. Je te laisse imaginer ma surprise et ma joie sur le coup … Depuis, j'ai contacté Tan'ith pour qu'il soit déclaré traître à l'Alliance et donc susceptible d'être arrêté s'il pose un seul pied sur le territoire, mais moi ça ne me suffit pas. S'il est arrêté, le juger va être une emmerde pas possible, et il ne mérite de toutes façons pas un procès équitable ou quoi que ce soit du genre, il mérite juste de crever comme le connard qu'il est. »

Au moins si Naomi conservait encore des doutes quant aux sentiments que pouvait nourrir sa collègue vis-à-vis de son ancien mentor, ils étaient désormais dissipés ! Et loin de s'arrêter, Shakhovite continua bientôt ses explications.

« Cette mission est un peu bâtarde parce qu'elle n'est qu'à moitié officielle. Ça fait plusieurs semaines que je me suis mêlée à des groupes de Hors-la-Loi pour remonter la piste de Jorian qui fait des ravages dans les milieux du crime organisé, et quand j'ai appris que Siana en était, je me suis arrangée pour la rencontrer sur Nar Shaddaa. Actuellement, je rends donc mes rapports sur tout ce qui se passe mais clairement, l'exécution de Jorian ne sera jamais acceptée par nos supérieurs et je sais que je risque quelques embrouilles. Officiellement, on s'est donc retrouvées ici mais par manque de confiance, je ne t'ai confié aucune information et tu n'es donc au courant de rien, on est bien d'accord là-dessus ? »

De même que Syrielle n'avait pas emmené Arthus dans ses sales histoires, elle n’emmènerait pas Naomi non plus, et elle préférait donc mettre tout de suite certains éléments au clair afin qu'elles pussent accorder leurs violons. Histoire d'être un minimum crédibles quand elles auraient buté Jorian et qu'elles devraient donc s'en justifier.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Ven 5 Mai - 16:56
« Tant qu'Heinrich te suit, Bonnie se contentera de grommeler, mais ne fera rien d'autre, elle couche avec. Mais je pense que même si elle est chiante, tu devrais la garder avec toi : déjà parce que si l'on est toute les deux dans le même vaisseau sans personne d'autre, cela risque de mal finir, mais surtout parce que Bonnie, c'est plutôt le genre nec plus ultra dans le maniement de son disrupteur. Je ne sais pas comment elle fait, ses flingues sont pas super précis, mais elle fait toujours mouche comme elle veut… Cette fille est flippante. Si cela tourne mal, je t'assure que tu sera contente d'avoir Bonnie derrière toi et pas en face ! »

Naomi ne mentait pas et Syrielle avait déjà eue une démonstration du talent de Bonnie lorsque cette dernière avait mis un tir de disrupteur dans la tête de Waxx sur Nar Shaddaa. C'était l'un des éléments les plus improbable de ce couple, mais le sexe et la volonté de meurtre était souvent des moteurs chez les hors la loi et Bonnie pratiquait le métier de chasseur de prime pour le frisson de la chasse et le plaisir qu'elle trouvait autant dans la traque que le meurtre… Une personne très réjouissante, mais qui avait appris a exceller dans son art. Si elle n'aurait sans doute jamais fait une bonne militaire, comme n'importe quel Chasseur de Prime ne portant pas la Beskar'gam, Bonnie restait en revanche très efficace et il convenait de ne pas la sous-estimer a cause de son caractère. Naomi ne l'aimait pas, mais elle savait reconnaître les fines gâchettes et les gens efficaces et la chasseresse de prime rentrait dans cette catégorie. Après, la brune ne se mêlerait pas non plus du commandement de Syrielle, si elle décidait de laisser la chasseresse de prime au placard, elle ferait avec. Mais vu le peu d'atome crochu dont elle disposait avec elle, Naomi préférait tout de même la savoir dehors.

Toujours très directe, Syrielle répondit aux interrogations que Naomi se posait sur l'opération, mais qu'elle n'avait pas demander par pure politesse et respect pour son amie. La Corellienne lui expliqua que Solaris fut considéré mort après l'histoire du Unity, mais qu'ils avaient découvert sa survie lors d'une opération sur Bothawui. Si la jeune femme avait réussi a obtenir sa requalification en tant que Traître grâce a l'aide de Plo Tan'ith, qui était devenu le nouveau Commandeur Suprême, un soulagement pour Naomi qui le savait compétent, Shak ne pouvait se contenter d'essayer de l'arrêter et comptait bien, comme Siana, le refroidir. Il y avait de la colère et de la haine dans ses paroles et la brune pouvait la comprendre, même si elle s'interrogeait sur le pourquoi, cela finissait toujours par aller vers le sens que cette question était finalement sans importance et qu'il devait payer. Elle ne pouvait que comprendre les sentiments qui agitait la Spectre qui désirait ardemment en finir avec lui afin de tirer un trait sur le Unity et obtenir sa vengeance. Si Naomi avait été choquer d'apprendre l'opération et la trahison, elle fut moins surprise de savoir que Syrielle avait survécu : les Corelliens étaient trop bornés pour mourir.

Toutefois, elle expliqua que si elle avait infiltrer des groupes de hors-la-loi pour en savoir plus et finalement retrouver Siana, elle avait décider de supprimer Jorian sans l'accord de la hiérarchie, persuadée que cette dernière ne l'acceptera pas et donc qu'elle aurait des ennuis en rentrant au QG. Naomi songea un instant a lui proposer d'échanger leurs places : elle allait déjà avoir des embrouilles et ses origines d'Eriadu en faisait une suspecte parfaite pour une vengeance contre Solaris, mais cette idée fut oubliée dès qu'elle posa son regard dans celui de son amie : elle n'accepterait jamais que quelqu'un d'autre qu'elle prenne la vie de Solaris. C'était sa mission de survivante, le dernier hommage qu'elle pouvait rendre a leurs camarades disparue. En étant brutalement mutée quelques semaines avant l'opération, Naomi était disqualifiée de la possibilité de revendiquer cette revanche, même si son cœur brûlait de la réclamer également. Elle approuva a contrecœur de la tête la demande de son amie, mais repris la parole tout de même afin d'éclaircir certaine choses et lui assurer son soutien, quoi qu'il arrive.


« Il aurait été plus raisonnable que ce soit moi qui le fasse, mais je comprend a quel point c'est devenu important pour toi et je sais que tu ne cédera pas. Promet moi de faire attention, j'ai pas envie de devenir la dernière survivante de notre unité, dans le sixième régiment, on fait rarement de vieux os tu sait, alors t'avise pas de mourir avant moi. Et transmet mes plus sincères amitiés a Jorian lorsque tu séparera sa tête de son corps. Ceci dit, hésite pas a m'appeler s'il a ramener du monde, j'ai quelques roquettes que j'aimerais bien tester sur les troupes de l'Entente. J'arrive pas a croire que cet enfoiré nous a trahi pour eux après tout ce que j'ai put lui raconter sur leurs méthodes, il se fichait totalement de nous ! »

Naomi donna un coup de poing dans le mur de rage, ce qui produit un son caractéristique qui la ramena quelque peu a la réalité. Se raclant la gorge, elle savait toutefois qu'elles allaient manquer de temps et que Syrielle devait également se préparer. Elle repris donc, prouvant qu'elle songeait elle aussi aux différents paramètre de la mission.

« Tu a besoin d'aide pour ton maquillage ou cela va aller ? Siana doit avoir bientôt fini le sien, l'on ferait mieux de se dépêcher, sinon l'on va finir par avoir l'air suspecte. »
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Sam 6 Mai - 15:14

« J'ai juste désigné les postes à occuper et les missions à couvrir, pour le reste je les ai laissé se répartir comme ils le voulaient. Mais de fait, je jetterai quand même un coup d’œil pour vérifier quelle position elle a pu choisir. »

Mais d'après ses propres constatations et le portrait que venait d'en dresser Naomi, il était à peu près certain que Bonnie avait dû se choisir une position qui lui permettrait de dézinguer du soldat Triade à tout va si jamais Jorian avait eu la mauvaise idée de ramener du monde. Une perspective qui n'enchantait pas Syrielle d'ailleurs, et ce même si elle avait tout calibré impeccablement sur cette mission afin que rien ne pût aller de travers … tout sauf son ancien mentor qui avait eu la très mauvaise idée de survivre au Unity. Mais aujourd'hui enfin, la Spectre allait pouvoir venger ses anciens camarades dont certains avaient agonisé comme des chiens sur cette saleté de vaisseaux, et ce fut donc d'un coup sur l'épaule de son amie qu'elle lui signifia qu'elle se vengerait bien pour elles deux. Pour l'Alliance. Et pour un principe auquel elle tenait énormément : on ne trahissait pas ! Jamais ! Pour rien au monde ! Et ça, Jorian allait douloureusement le comprendre lorsqu'il se trouverait en face d'elle !

Mais pour l'heure, Syrielle ne pouvait pas encore se laisser aller à cette saine fureur, aussi expira-t-elle longuement afin de se calmer. De reprendre le contrôle d'elle-même. Et d'extraire d'une de ses poches un boîtier semblable à celui qu'elle avait donné à Siana.

« Aide-moi juste à positionner les patchs si tu veux, et puis tu en profiteras aussi pour me donner ton avis sur le résultat. »

Une aide et un avis dont la Corellienne n'avait pourtant absolument pas besoin tant elle utilisait régulièrement ce grimage pour ses missions, mais refuser aurait risqué de blesser Naomi en l'expulsant de cette part de la préparation. De même qu'un avis extérieur n'était jamais de refus non plus ! Et une dizaine de minutes plus tard, son visage s'était légèrement arrondi pour afficher des traits bien plus fins, rehaussés par de longs cheveux blonds et bouclés grossièrement attachés dans un chignon aux allures bohème et négligé. Ses yeux étaient également devenus vert, et sa bouille affichait quelques taches de rousseur qui lui donnait l'air plus jeune et plus douce qu'elle ne l'était réellement. L'air d'une jeune femme assurée mais néanmoins très mignonne.

« Alors t'en penses quoi ? Si c'est bon, on rejoint les autres, on devrait plus tarder à arriver de toutes façons, et je veux que tout le monde vérifie ses armes avant qu'on se pose. »

Et dès qu'elle eut l'avis de Naomi sur sa nouvelle apparence, les deux femmes pour ainsi rejoindre le salon où Syrielle avait tenu son briefing un peu plus tôt, et cette dernière se laissa tomber sur un siège tout en s'adressant à nouveau à la cantonade.

« Bon, deux choses maintenant : je suppose que vous avez choisi vos positions sur le terrain donc allez-y, dites-moi qui va où. Et ensuite, je veux que tout le monde vérifie son matériel. Si vous avez des questions ou des remarques, c'est maintenant. »

Parce que ce ne serait franchement pas une fois sur Roon qu'ils pourraient perdre du temps avec ça, sans quoi la moindre faille pourrait les mettre en danger.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Sam 6 Mai - 18:52
« Tes parfaite, tu pourrais presque aller sur un podium, ta toujours eue la ligne pour cela. Allons-y ! »

Il était certain que ce n'était pas Naomi et sa carrure musclée bien visible qui allait se rendre sur un podium, mais elle savait que les gestes simples qu'elle venait d'accomplir serait sans doute les derniers avant que l'action ne démarre. Et s'il y avait quelque chose qui était pire de devoir aller au combat et donc s'habituer a l'idée que la mort pouvait frapper a chaque instant, c'était l'idée de regarder une amie, une survivante, partir affronter son destin sans pouvoir l'aider plus que ce qu'elle faisait actuellement. Elle n'avait de plus pas obtenu sa promesse et cela l'inquiétait… Non pas qu'elle soit superstitieuse de nature, mais la guerre lui avait transmis certain tics et elle avait désormais du mal a s'en défaire. La brune remis son casque sur le visage afin de pouvoir bénéficier de nouveau de son ATH, même si elle n'en avait pas besoin pour le moment, mais surtout afin qu'elle retrouve l'état dans lequel elle était avant de quitter le salon. Elles ne pouvaient plus reculer désormais, il allait falloir en finir, cette poursuite n'avait que trop durer. Son seul lot de consolation était que si Syrielle échouait, elle aurait peut-être une chance de tenter de finir le travail, mais elle n'avait pas envie que Shak échoue, ce ne serait pas juste.

Lorsqu'elles furent de retour dans le salon du vaisseau, Naomi se retira vers les commandes, se débarrassant de son jet-pack par l'intermédiaire qu'une manipulation complexe, mais qu'elle maîtrisait a la perfection, afin de pouvoir s'installer confortablement et jouer le rôle qu'elle s'était elle-même assignée. Elle était loin d'être perdue, la formation de son régiment incluant une part de pilotage afin de permettre aux agents de pouvoir prendre les commandes d'appareils comme ceux-ci et les Corvettes Corelliennes étaient toujours très répandue au sein de l'Alliance Galactique. Elle se consolait en pensant que rester seule serait toujours mieux que de devoir supporter les jérémiades de Bonnie sur son manque d'action, mais elle ne pourrait pas faire grand-chose non plus de là ou elle se trouvait. Sa principale tâche sera de surveiller les instruments du vaisseau afin de s'assurer que les Sith ne tentent pas par une opération de police surprise de se mêler des affaires qui se déroulerait ici. Se retrouver de nouveau en territoire ennemi sans soutien ne plaisait pas plus que cela a Naomi, mais elle rêvait toutefois de reconquête et pour cela, elle retournerait sans doute derrière les lignes ennemies avec des missions bien précise incluant la destruction d'objectifs tactiques important de l'adversaire.

Syrielle repris les discussions sur la stratégie, Siana était revenue de l'installation des patchs et affichait maintenant les traits d'une Twi'Lek a la peau bleu disposant d'un visage banal respectant ses proportions. Elle avait choisit cela car il s'agissait du modèle le plus banal de cette race et qu'elle ne tenait pas a avoir l'air trop excentrique, considérant que cela aurait donner l'alerte a son ex-mari. Ce n'était pas un raisonnement idiot, mais l'inverse restait envisageable, ce qui pouvait amener quelqu'un a le considérer comme bancal. Lorsque Syrielle évoqua les derniers préparatif, Heinrich, qu'elle pouvait désormais reconnaître grâce aux informations fournie par Naomi, se rapprocha de la carte. Il était évident qu'avec sa carrure de commando et sa démarche et sa tenue qui se rapprochait également des prétentions qu'il affichait en s'affirmant comme un ancien des Storm-Commando, ce dernier devait sans doute dominer en partie les débats lors des discussions stratégique, même s'il ne semblait pas trop influencer le choix des mercenaires de la Togruta lorsqu'il s'exprimait : après tout, c'était elle la cheffe et pas lui et il n'avait pas légitimité a pouvoir donner des ordres aussi direct : comme Syrielle l'avait vu avec Vindicare, le privé pouvait aussi amener quelques souplesses dans le commandement et la discipline.


« Pour les armes, on s'en est charger pendant que tu discutait avec Cléopâtre, il n'y a pas de problème de ce côté. Chacun a choisit sa place selon ses armes de prédilection : Zéro ira dans le dispensaire afin de pouvoir faire de la reconnaissance, puis reviendra vers les hauteurs en profitant de son camouflage optique pour pouvoir trouver une bonne position de tir pour ses snipers. Il y a beaucoup de bâtiments abandonné : chacun a choisit une position selon son arme de prédilection afin de pouvoir couvrir tous les vecteurs d'approche, et je serais avec Bonnie ici, dans un bâtiment abandonné non loin du dispensaire. De cette façon, s'il essaye de s'enfuir, l'on pourra le retenir, mais on tirera pas sans votre accord. Les histoires de familles, cela force le respect... »

L'homme avait lâché cette dernière réplique de manière plus lente, histoire de signifier qu'il avait compris qu'il s'agissait d'une affaire personnelle mais aussi qu'il veillerais a ce que Bonnie se tienne a carreau tant qu'il n'y avait pas d'action proprement dite. Si Solaris avait été réglo et n'était venu qu'avec une seule personne, ils n'auraient sans doute pas l'occasion de combattre et si les choses pouvaient se passer rapidement, cela l'arrangerait. Naomi signala soudainement qu'ils se rapprochaient de l'objectif et qu'elle débutait les manœuvres pour l’atterrissage après une sortie de l'hyper-espace plus brutale que prévue : la brune avait toujours eue le goût d'un pilotage plus musclé que la moyenne et le groupe de Siana devait le savoir, car plusieurs voix s'élevèrent pour ronchonner contre la dangerosité supposé de Cléopâtre. Si Shak avait des ultimes instructions a fournir, c'était maintenant où jamais...
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Dim 7 Mai - 0:31

Tandis que Syrielle et Naomi revenaient dans le salon, Siana ne tarda pas à faire de même tout en affichant désormais l'allure d'une Twi'lek à la carnation bleue tout à fait banale, et la Spectre lui adressa aussitôt un hochement de tête positif afin de lui signaler que tout était parfait. Au fur et à mesure des explications de Heinrich, elle en profita d'ailleurs également pour jeter quelques coups d’œil à la Togruta afin de s'assurer qu'il n'y avait aucune erreur, mais celle-ci avait effectivement gérer très efficacement son grimage. Même pour un regard avisé, il serait pratiquement impossible de discerner le déguisement, aussi Jorian ne risquait-il pas de se douter de quoi que ce fût ! De même que l'ancien Storm-Commando lui dévoila bientôt les positions de chacun – choisies en fonction des spécialités des présents – et il était désormais évident que tout était bien en place. Tout sauf un dernier petit détail, et la Corellienne sortit bientôt toute une collection d'oreillettes dernier cri – le genre de comlink qui permettait de communiquer le plus discrètement possible – qu'elle distribua ensuite à tout le monde.

« La fréquence générale est déjà réglée, il ne vous reste plus qu'à apprendre par cœur les codes de chacun d'entre nous si jamais vous voulez avoir une conversation privée. »

Inutile de leur préciser qu'ils n'étaient toutefois pas là pour bavasser et se raconter leurs vies, ils le savaient sans doute tous très bien et Shakhovite n'allait pas non plus les prendre pour des abrutis. Et tandis que Naomi sortit un peu brusquement de l'hyperespace – une habitude qu'elle n'avait manifestement pas perdue puisqu'elle le faisait déjà chez les SpecOps – la jeune femme se fendit toutefois d'un dernier commentaire. D'un dernier conseil …

« Une dernière chose … Jorian n'est pas du genre imposant physiquement et on pourrait facilement le sous-estimer, mais ne commettez pas cette faute. C'est quelqu'un de très intelligent mais aussi de paranoïaque, alors soyez très prudents. »

Intelligent, paranoïaque et désormais sans limite … un cocktail des plus dangereux, et un cocktail que Syrielle et Siana allaient éliminer aujourd'hui même. Par vengeance mais également par justice. Parce que les deux pouvaient quelque fois se confondre jusqu'à ce qu'il fût impossible de les différencier.

Et lorsque Naomi eut achevé la procédure d’atterrissage pour poser la Corvette Corellienne pile au centre de la piste du spatioport laissé à l'abandon – dans une zone où les herbes folles n'avaient pas encore renversé des pans de bitume pour se frayer un chemin vers l'extérieur – ce fut avec un air grave sur le visage que la Spectre se leva avant de poser son regard sur Siana. L'air déterminé et sûre d'elle.

« T'es prête ? Dans ce cas-là, c'est parti ! »

Pas d'expressions toute faite ou de cri de ralliement, Syrielle n'avait jamais été très fan de ce genre d'habitudes tenant de la superstition, et ce fut donc le plus simplement du monde qu'elle rejoignit l'arrière du vaisseaux afin de pouvoir débarquer. Un Blaster dormant dans son holster rattaché à sa cuisse tandis qu'elle portait également plusieurs explosifs sur elle, ainsi que son habituel vibro-lame dissimulée dans le comportement secret de sa prothèse.

Elle était prête désormais …
Et Jorian allait crever.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Jorian Solaris
avatar
Messages : 179
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Commandant REPo
Localisation : Mustafar
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Dim 7 Mai - 14:42
Roon, planète végétale. Tout du moins c’était principalement des forêts tempérées qui s’étendaient autour de la piste désaffectée qui menait à cette ancienne mission humanitaire. Une pluie diluvienne battait le sol et il était difficile de s’y retrouver sur ces sentiers de boue. Pourtant, dans la tourmente et dans cet épais rideau de pluie, les trois MotoJet filaient à vive allure, les phares illuminant le paysage humide et boueux de leur halo fantomatique. Solaris menait le trio : les deux soldats portaient casques, armures légères et épais imperméables par-dessus ; Jorian quant à lui portait une cape imperméable dont il avait rabattu le capuchon, lunettes de protection bien positionnées sur ses yeux. Sa navette s’était posée à plusieurs kilomètres du lieu de rendez-vous et tout avait été fait pour ne pas attirer l’attention des Siths qui contrôlaient cette planète. Une opération majeure était proscrite, il fallait se déplacer en petit comité. Pour autant, Solaris ne comptait pas laisser ceux qui l’avaient contacté mener la danse. Il n’était pas idiot, il savait que même si l’histoire de l’Holocron était réelle, il était fort probable que des hors-la-lois qui lui demandent de venir seul tentent quelque chose. La Triade avait souffert d’une mauvaise réputation chez les criminels, principalement à cause du Commandant qui avait mené des opérations de massacre pur et simple de certains groupuscules. Aussi Jorian Solaris avait mis-au-point un plan pour ne pas non plus se trouver dépourvu. Il n’était venu par la voie principale qu’avec ces deux motards qui resteraient à l’extérieur le temps de la négociation et du paiement, mais en réalité, le Commandant disposerait d’une sûreté bien plus importante. Il irait effectivement acheter seul l’artefact, mais en réalité, les choses ne seraient pas si simples si ceux qui l’avaient contacté lui avaient tendu un piège.

Il avait été contacté par un groupe de contrebandier qui disait disposer d’un holocron. Le trafic d’artefacts de la Force était courant, ces derniers se vendaient d’ailleurs à prix d’or. La collecte des artefacts n’était pas une tâche pour laquelle Jorian Solaris était mandaté, mais ses nouveaux pouvoirs nécessitaient qu’il s’y intéresse. Les Holocrons portaient la connaissance et finalement, c’était pour cela qu’il avait accepté de suivre Ahriman : disposer d’une connaissance et d’un pouvoir suffisants pour défendre au mieux les intérêts de l’Entente, afin d’éviter que cette dernière ne sombre dans les travers de feu l’Alliance Galactique. Un but qui aurait pu paraître cryptique pour beaucoup de Sensitifs, tant les pouvoirs de la Force pouvaient mener à se détacher des régimes, de la politique et finalement à se recroqueviller sur un Ordre ou sur soi. Ces concepts n’avaient rien à faire dans les réflexions de Solaris, il avait fait des choix en toute objectivité, ces choix étaient faits depuis longtemps et il n’en dérogerait pas. La seule chose qui importait désormais, c’était des objectifs plus grands, c’était la poursuite d’un idéal originel et pur, qui pourrait garantir un nouvel ordre au sein de la galaxie.

Ces pensées étaient profondément ancrées en Jorian Solaris, au point qu’il en était convaincu. Sa dernière rencontre avec Ahriman l’avait amené à se détacher de ses dernières réserves. Si ses ennemis venaient à lui, il n’aurait aucune crainte à les affronter. La REPo était derrière lui et il avait reçu des félicitations pour plusieurs de ses opérations, un natif d’Eriadu ou de l’espace de l’Entente aurait sans doute déjà eu une promotion au grade de Commissaire, grade que Jorian n’aurait probablement pas puisqu’il n’était qu’un étranger. Qu’importaient ces petits arrangements, qu’importaient les broderies dorées et les grades, il n’y avait désormais plus que cette soif profonde de connaissance et ce désir d’en finir avec les fantômes du passé. Des fantômes qui avaient tourmenté Jorian alors qu’il était Capitaine SpecOps, désormais il les affronterait.

Les trois MotoJets passèrent à vive allure à proximité d’un embranchement où plusieurs flaques se répandaient sur le sol. Solaris vit des panneaux de bois avec de la peinture délavée et écaillée. Ils étaient sur la bonne route et les installations de la mission humanitaire n’étaient pas très loin. L’endroit semblait au milieu de nulle part et il y avait fort à parier que les troupes Siths n’avaient jamais mis les pieds dans cet endroit. Une vaste forêt, au milieu de nulle part sans aucun intérêt stratégique. Il n’y avait que les hors-la-lois pour affectionner ce genre d’endroit : un endroit loin de tout qui permettrait de faire une transaction illégale. Désormais, Solaris disposait d’une division mécanisée, des soldats plus expérimentés, plus disciplinés, ils n’avaient d’ailleurs posé aucune question. Cette mission avait été consignée comme une collecte d’information dans les dossiers qui seraient rendus au Ministère, ils n’avaient après tout pas besoin de tout savoir. Il était bien plus éclairé que tous ces politiciens avides de pouvoirs.

Les MotoJets arrivèrent enfin à ce qui était jadis un village occupé par une mission humanitaire et qui n’était désormais qu’un champ de ruines. Le bitume était lézardé et percé par les plantes et plusieurs bâtiments n’avaient plus de toit qui était effondré. Solaris ralenti son engin avant de rejoindre le seul bâtiment qui tenait encore debout et qui semblait plus solide que les autres, le dispensaire. Garant son MotoJet à l’abri, l’officier en descendit, imité par les deux soldats qui dégainèrent leurs carabines qui étaient en bandoulières. Solaris ouvrit le petit coffre à l’arrière de l’engin et y rangea les lunettes de protection et saisit sa casquette à visière, afin d’être immédiatement identifié comme l’officier REPo qu’il était. Il prit également l’argent dans une petite mallette.


-J’irai seul, vous resterez à monter la garde ici. Je vous veux prêts à intervenir si je vous le dis. Restez sur vos ComLink et surtout, tenez-vous prêt à émettre en cas de problème. N’intervenez sous aucun prétexte et ne faites rien sans en avoir reçu un ordre au préalable de ma part. Est-ce bien clair ?


Les deux hommes acquiescèrent. Les MotoJets se trouvaient sous une tôle, dans un abris, il serait difficile de les prendre pour cible en hauteur. L’un des soldats s’approcha de son véhicule et pianota sur une sorte de tableau de bord, une petite antenne se déplia, il était prêt à émettre sur fréquence cryptée. Désormais, la nasse était en place et si on avait fait venir Jorian pour rien, il saurait faire payer amèrement cet affront aux hors-la-loi. L’officier rabattit sa capuche, il était vêtu d’une cape sombre et impossible à identifier. L’homme entra dans la station désolée. Le dispensaire avait été vidé et il ne restait que quelques éléments du mobilier qui avaient été retournés et parfois même pillés. Traversant un hall où les plantes décoratives avaient pris le contrôle et recouvert plusieurs éléments, il remarqua plusieurs flaques d’eau qui montraient que le bâtiment était en train lui-aussi de tomber en ruine. Solaris traversa un nouveau couloir mal éclairé avant d’arriver dans le hangar qui était le lieu de rendez-vous. Cela ressemblait à un hangar, mais avait été auparavant une vaste pièce dans laquelle étaient soignés les malades, isolés de rideaux les uns des autres. Il ne restait rien de tout cela, tout au plus les fixations sur lesquelles étaient disposées les tringles métalliques. Il y avait également quelques caisses éparses. Ôtant sa capuche, Solaris enfila sa casquette à visière, il était désormais totalement identifiable comme officier de la REPo et il tenait également une mallette bien en évidence. Si ces gens voulaient bel et bien lui vendre un Holocron, il serait temps pour eux de se manifester, s’ils voulaient l’escroquer ou le piéger...Ils auraient une mauvaise surprise.


HRP: je poste suite au MP de Iyanna qui m'a dit que vous aviez fini l'introduction.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Dim 7 Mai - 16:03
Tout le monde pris les oreillettes. Les protestations contre le pilotage musclé de Naomi furent les derniers signes de brouhaha de cette petite troupe. Même s'il ne s'agissait que de mercenaires, d'une chasseresse de prime et de miséreux qui avaient pris les armes pour tenter de se rebeller contre un destin trop cruel écrasant les gens comme eux, il y avait tout de même un caractère solennel dans cet instant, alors que tout le monde réalisait qu'il s'agissait de l'instant décisif : s'ils échouaient, Jorian Solaris ressortirait plus fort de cette rencontre et pourrait continuer a répandre sa folie dans la galaxie. Certes, tout ceci avait quelque chose de personnel : Siana voulait venger une petite éternité de tourment alors que l'homme qu'elle aimait l'avait abandonné dans les griffes d'un Hutt, Syrielle voulait venger la mort de ses camarades, mais tout ceci dépassait également ses simples raisons personnelle : dans le cœur de chacun, il y avait l'impression que la galaxie ne pourrait que se porter mieux une fois débarrassée de Jorian Solaris, et que cette opération était aussi nécessaire que bénéfique, même si elle devait se dérouler en plein territoire Sith, non loin de l'une des planètes majeures de l'Empire Maudit.

Lorsque Shak lui demanda si elle était prête, Siana hocha simplement la tête. Naomi ferma les yeux un instant, semblant tenter d'invoquer la Force, ou une obscure divinité quelconque de sa culture d'origine, pour qu'elle protège sa collègue au combat. Impossible pour elle de se défaire de cet horrible sentiment d'inquiétude qui était en train d'étreindre son cœur, l'horrible pressentiment que n'importe quel frère d'arme ressentait lorsque son meilleur ami partait au combat seul et que l'on était habité par l'horrible sensation qu'il ne reviendrait jamais. Siana avait dissimulée derrière un grand manteau son habituel fusil Disrupteur lance-grenades qu'elle avait chargé afin de pouvoir causer un maximum de dégâts si les choses tourner mal et faire comprendre a son ex-mari que s'il avait déployer des moyens colossaux contre elle, elle était aussi capable de lui opposer de l'armement lourd en cas de besoin. Le visage des autres membres de ce petit commando étaient devenu plus grave, a l'exception peut-être de Bonnie qui ressentait l'adrénaline monter, sachant qu'elle aurait sans doute bientôt le droit a sa dose d'action et qu'elle le désirait plus que tout. Toutefois, tant qu'Heinrich serait avec elle, il n'y avait que de peu de risque de la tueuse ne dérape, elle ne tenait pas a se faire engueuler par son amant.

Zero activa son camouflage optique et se détacha du groupe, se dirigeant seul vers le dispensaire. La pluie n'était pas un avantage pour lui : elle risquait de révéler sa position face a un adversaire attentif, ce qui signifiait qu'il devait se déplacer avec plus de prudence afin de ne pas alerter ses adversaires. Mais le Muun était sans doute avec l'ancien Storm-commando le membre le plus expérimenté de cette petite troupe et se déplaça dans les zones d'ombre ou sous les débris qui lui permettait de rester au sec la plupart du temps et de ne pas créer cette bulle de vide sans pluie qui aurait forcément trahi sa position. Il profita de la structure en partie délabré du dispensaire afin de pouvoir s'y infiltrer sans faire de bruit, son corps entraîné étant bien plus souple que celui de ses congénères. Il fini par repérer Solaris, bien qu'il était incapable de l'identifier. L'homme était seul et portait une mallette avec lui, ce qui indiquait qu'il était bel et bien présent pour la transaction. Il envoya le signal convenu avant le débarquement avec Syrielle afin de la prévenir qu'il n'y avait pas d'entourloupe puis se retira dans les ombres afin de pouvoir rejoindre les hauteurs et se défaire de son camouflage optique pour épauler son fusil a lunette. Aujourd'hui, il renverrait d'autre forme de vie au point de départ de loin.

Dans le vaisseau, Naomi s'était reprise et avait activée tous les systèmes de surveillance dont la corvette Corellienne disposait. Elle recherchait avant tout des traces de vaisseaux ou de véhicules a proximité afin de pouvoir prévenir les autres en cas de danger. Elle aussi entendu le signal de Zero et savait ce qu'il signifiait, ce qui la poussa a redoubler d'effort. C'était sans doute inutile et vain, mais cela permettait a la brune d'avoir le sentiment de ne pas être inutile, d'être capable d'apporter une aide, même simplement logistique, a l'équipe. Siana reçu également le signal, mais la jeune femme ne disait rien. Elle avait rabattu une large capuche capable de dissimuler ses Lekku et éviter qu'elle ne soit crue dans la crainte que la pluie soit capable de dissiper le camouflage. Les autres membres du commando n'avaient pas eux ce problème, le camouflage de l'armure leurs permettant de se fondre dans le décor parfaitement en s'adaptant aux conditions météos. Tout le monde avait préparer son piège et la Togruta fit un signe de tête a Syrielle pour lui indiquer qu'elle lui laissait conduire les négociations et donc passer la première pour retrouver son ex-mari. Bien sur, elle appréhendait ce moment, mais elle ressentait également une certaine excitation a l'idée de pouvoir enfin confronter ce traître, elle ne reculerait pas.


- - - -

A l'insu de tous le commando, Jorian Solaris avait toutefois retenu la leçon de sa rencontre avec Ahzek Ahriman sur Raxus. Les rôles s'étaient inversé et l'officier REPo était cette fois dans le rôle du Seigneur Sorcier. Les hors la loi et la rebelle risquait de se rendre compte avec horreur que l'homme apprenait bien plus vite qu'ils ne pouvaient le croire et toutes les pièces étaient désormais prête pour que le drame se joue, même l'intervention du meilleur Prophète, qu'il soit Jedi ou du Côté Obscur, ne pourrait désormais changer la situation, l'heure du désastre était venue.
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Dim 7 Mai - 23:55

En constatant qu'une pluie diluvienne tombait sur Roon, Syrielle sortit rapidement une longue cape à capuche d'un comportement de rangement situé dans l'une des coursives, et elle s'en couvrit ainsi sans plus tarder. Le vêtement imperméable permettrait de ne pas causer de soucis avec son camouflage – par exemple avec ses cheveux qui pourraient paraître secs malgré la pluie – mais pour le reste, l'eau ne la gênait pas. Vêtue d'une armure légère noire recouverte d'une veste à la coupe militaire légèrement ouverte, ses hautes bottes tout aussi sombres ne seraient pas affectées par un passage dans la gadoue, et dès lors que le Muun donna le signal, la Spectre et Siana rejoignirent le dispensaire à leur tour. Shakhovite tenant dans sa main droite une mallette à l'intérieur capitonné qui recelait en son sein le précieux Holocron.

Et tandis que leurs pas résonnaient sur le sol abîmé du bâtiment presque entièrement vide, son esprit tout entier se concentrait désormais sur sa cible, éliminant ainsi toutes pensées parasites qui pourraient troubler son attention. Oubliée la vengeance et oubliés tous les sévices qu'elle aurait voulu lui infliger, pour le moment seule sa capture comptait, et ce ne serait que lorsqu'elles pourraient l'emmener dans un endroit absolument sécurisé qu'elles pourraient se permettre les questions. Les accusations. L'exécution … De ce genre de missions sordides qu'elle avait déjà rempli par le passé pour le compte de l'Alliance, et malgré tout l'aspect personnel de celle-ci, la Corellienne tâchait d'en faire abstraction. Ou tout du moins en fit-elle abstraction jusqu'à ce qu'elles arrivassent toutes deux dans une immense salle vide où se trouvait Jorian Solaris. Droit comme un ''I'' et l'allure impeccable avec sa casquette vissée sur la tête.

Son cœur en avait loupé un battement …

Mais sans perdre plus de temps, Syrielle avala discrètement sa salive tandis que sa main gauche monta à sa capuche afin de la repousser en arrière, dévoilant son visage constellé de taches de rousseur et ses cheveux blonds grossièrement attachés et dont les longues mèches venaient s’abîmer sur ses épaules et dans son dos. L'image même de la petite contrebandière sûre d'elle malgré son physique agréable, et elle s'arrêta bientôt à environ trois mètres de sa cible.

« Monsieur Solaris, c'est un plaisir de vous rencontrer. Je suis Rose Floyd et voici ma collègue, Klyan Stralis. Avez-vous ce qui était prévu ? »

Si son grimage modifiait son visage, le patch posé près de sa gorge permettait aussi de moduler sa voix, la rendant ainsi absolument méconnaissable même pour quelqu'un la connaissant. Mais avant d'attaquer son ancien mentor, elle allait déjà s'assurer que lui-même ne préparait pas un mauvais coup, lui laissant ainsi la main même si elle n'appréciait pas réellement ce jeu de dupe et qu'elle aurait préféré le placer hors d'état de nuire sans tarder.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Jorian Solaris
avatar
Messages : 179
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Commandant REPo
Localisation : Mustafar
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Lun 8 Mai - 0:23
Jorian Solaris tenait fermement sa valise. Il vit arriver deux contrebandières. L’une d’elles se présenta, portant une cape, d’une veste de coupe militaire mais surtout d’une armure légère. Il s’agissait probablement d’anciens militaires de l’Alliance Galactique qui avaient retourné leur veste pour devenir des mercenaires. L’autre était une Twi’Lek et resta en retrait. Celle qui s’était avancée était une humaine aux cheveux blonds coiffés en chignon. Elle montra immédiatement qu’elle maîtrisait la situation et demanda à Jorian s’il avait ce qu’il avait promis. Comme dans toute transaction de ce type, il fallait s’assurer que la personne en face ne tentait pas de rouler l’autre. Mais Solaris avait l’habitude du milieu du crime puisqu’il le pratiquait et le combattait depuis longtemps, il se contenta d’un petit sourire poli.

-Mademoiselle Floyd, Mademoiselle Stralis, c’est également un plaisir de vous rencontrer. Tout à fait, j’ai ce que vous m’avez demandé. La somme est en devises non marquées.


Le petit officier souriait toujours avec bienveillance. Il observa du coin de l’oeil la mallette capitonnée que tenait Floyd, ainsi donc l’holocron se trouvait à l’intérieur. Se plongeant dans la Force, il ressentit la présence de l’artefact. Son aura majestueuse et ses mystères semblaient créer un anomalie locale dans la Force. Lui-même n’aurait pas eu besoin de vérifier la présence de l’objet et pourtant, il voulait s’en tenir aux usages. Lentement, la nasse se repliait et si ces gens étaient venus pour lui prendre de l’argent, ils seraient bien servis. L’officier sortit sa serviette et l’ouvrit, montrant les crédits aux deux femmes.

-Vous pourrez recompter si vous le souhaitez, le compte y est et il n’y a pas de cohérence entre les numéros de série des crédits. Vous serez satisfaites, ces crédits sont tout ce qu’il y a de plus banal.


La voix de Jorian était claire, presque naïve, il souriait béatement. Personne n’aurait pu se méfier de ce petit homme fluet à son attitude. Au fond, il était ce qu’on aurait pu s’attendre d’un petit fonctionnaire insipide. Il était d’ailleurs venu seul, à part les deux gardes à l’extérieur, personne n’était venu de la Triade et ils étaient au beau milieu du territoire Sith. Comme pour annoncer les prémices d’un apocalypse qui allait se dérouler, la pluie s’intensifia à l’extérieur et les nuages obscurcirent un peu plus le ciel. De grosses gouttes martelaient le toit du hangar et Solaris fit mine de sursauter lorsque la pluie s’accentua. Venir seul ici aurait pu paraître suicidaire, en un sens, ça l’était et des hors-la-loi peu scrupuleux auraient pu être tentés de le dévaliser. Restait à connaître le degrés de confiance qu’il pourrait avoir en ces derniers. Souriant de nouveau, Solaris fixa Floyd avec bonhomie.

-Maintenant, j’aimerais voir l’Holocron. Si vous le voulez bien, j’aimerais en savoir aussi plus sur sa provenance si vous avez quelques informations sur son historique.

Le ton amical et bienveillant de Jorian détonnait avec l’uniforme du Commandant de la REPo. Il jouait l’éternelle pièce de théâtre de sa vie, celle du petit fonctionnaire strict et formel qu’il avait été jusqu’à ce qu’il puisse renaître. Au final, les enseignements d’Ahriman venaient de prendre forme en l’espace d’un instant. Ces contrebandiers n’en savaient rien mais ils étaient les pions d’un système, en lui apportant l’Holocron, ils servaient des intérêts plus grands. Qu’ils prennent l’argent et qu’ils s’en aillent, ils pourraient bien faire de cet argent ce qu’ils voulaient : le boire, l’investir dans des prostitué(e)s et des activités de débauche ou tout simplement le dilapider dans des caprices. Jorian Solaris avait dépassé tout cela, le matérialisme lui semblait vain. Derrière ce petit homme poli, fluet et craintif grandissaient une ombre étirée par les lampions du hangar, une ombre terrifiante et démoniaque qui se nourrissait désormais de la peur et du désespoir. Jorian Solaris était devenu un monstre, le monstre ordinaire qui faisait désormais face à ses deux Némésis sans pourtant le savoir. Les acteurs étaient désormais en place, le prologue s’achevait, la machine infernale du drame qui allait désormais se jouer était marche, lente et bien réglée, plus rien ne pourrait l’arrêter désormais.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Lun 8 Mai - 2:41
L'heure de la confrontation vint enfin. Ce qui surpris le plus Siana, c'est que dans l'ensemble, Jorian ne semblait pas avoir terriblement changé. Bien entendu, depuis toutes ses années, il avait gagné quelques rides parcourant son visage, mais pour le reste, il y avait toujours se côté propre sur lui qui faisait de lui le parfait fonctionnaire de province chargé de collecter les taxes. Il y avait limite un contraste a le voir ainsi dans un uniforme dont la seule taille faisait froid dans le dos. L'Entente avait le sens du spectacle et n'avait pas choisit sa coupe par hasard : elle était faite pour incarner l'Ordre et avait quelque chose d'attirant et de repoussant a la fois qui était difficile a décrire. Chez la Togruta, il avait cependant un effet repoussant, puisqu'elle l'avait trop vu porter par ceux qui la poursuivaient depuis des mois désormais. Au moins, aujourd'hui, elle allait pouvoir en finir, enfin obtenir la liberté. D'ailleurs, il était étonnant qu'il n'ai même pas accepter l'offre de Syrielle de venir accompagner et qu'il soit seul pour se présenter face a elle. Il devait avoir particulièrement confiance en lui, pourtant, si elles avaient voulu l'assassiner, cela semblait si simple aux yeux de la terroriste, il n'y aurait qu'à lever les armes et le cribler de projectiles, et tout serait fini…

Tout semblait tellement sous contrôle…

Pourtant, la météo elle-même semblait défaire ce pronostics alors que la pluie redoubla, poussant les mercenaires dissimulé dans la rue a rechercher dans leurs couverts une couverture contre le ciel et obstruant en partie leurs champs de vision. Coincée dans le vaisseau, Naomi observait la pluie avec une inquiétude non feinte, y assimilant un mauvais présage… Son regard se reporta sur ses instruments, mais elle ne détecta toujours rien : les Moto-jets ne disposaient pas d'une puissance assez grande pour être repérée par les senseurs d'un vaisseau, même aussi petit qu'une corvette. La jeune femme restait aveugle et ne pouvait donc pas non plus prévenir que les choses étaient plus complexe qu'ils ne le croyaient. Seule une paranoïa excessive aurait put amener quelqu'un a croire que cela pouvait mal se passer, mais cette paranoïa avait étreint le cœur de la rebelle, qui observait son tableau de bord nerveusement. L'abandon derrière les lignes ennemies, plus de frères, plus d'amis, plus personnes, puis il y avait eu le groupe de Siana, un piètre lot de consolation, et alors qu'elle venait enfin de retrouver un visage amie, la jeune femme craignait désormais d'en être privée, mais elle était impuissante ici, son lance-roquette n'étant d'aucun secours contre un homme seul.

Jorian pris la parole, exposant les conditions que Syrielle lui avait demandé en traitant avec lui, des choses communes dans un échange entre hors-la-loi afin de vendre un objet. L'agent rebelle avait pris garde de ne pas oublier les détails d'usage sur les crédits et c'était une bonne chose, car c'était ainsi que le subterfuge fonctionnerait le mieux et pour l'instant, Solaris semblait incapable de se rendre compte qu'il s'agissait d'une supercherie. Pour Siana, c'était une chose encourageante, elle attendait, brûlait de pouvoir passer a l'action, tandis qu'elle découvrait certaine fonctionnalité du patch, comme le fait d'être capable de modifier le timbre de voix. C'était presque aussi efficace qu'un véritable Change Forge et la Togruta était impressionnée par ce genre de matériel : si elle avait obtenu du matériel lourd et même quelques prototypes sur le cadavre de l'Alliance Galactique, elle n'avait pas eue l'accès a du matériel appartenant au SpecOps ou a l'Escadron Spectre, hors, c'était exactement le genre de chose dont elle aurait eue besoin afin de pouvoir améliorer ses opérations. Toutefois, elle fit l'effort de ne rien en montrer afin de ne pas trahir la supercherie, bien qu'elle ne semblait pas avoir attirer l'attention de son ex-mari jusqu'ici, qui ne lui avait accorder qu'un regard fugace.

C'est lorsqu'il demanda a voir l'Holocron qu'elle compris pourquoi : Jorian se moquait pas mal d'elles, pour lui, elles n'étaient que des contrebandières parmi d'autre recherchant a faire fortune afin de pouvoir s'amuser : il voulait l'Holocron et il avait ce regard qu'elle avait déjà vu chez lui lorsqu'il parlait de ses découvertes, il devait jouer un rôle important pour lui. La seule explication logique était que l'Entente devait tirer certain enseignements de l'étude de ses technologies et qu'elle recherchait donc a se les procurer afin de pouvoir étudier leurs ennemis et trouver de nouvelles parades pour les combattre, ce qui expliquait la somme exorbitante qu'ils payaient pour obtenir ce qui semblait pour la Togruta une simple babiole de Jedi sans grande importance. A aucun moment elle ne pouvait imaginer ce que tramait son ex-mari et la réalité, elle n'avait clairement pas assez de connaissances sur le fonctionnement de la Triade pour cela. Elle laissa cependant Syrielle poursuivre la conversation, attendant le signal pour tomber le masque et braquer son arme sur Jorian, et autant dire qu'elle brûlait de pouvoir braquer son arme sur lui et le forcer a les suivre jusqu'à pouvoir le neutraliser, enfin, elle pensait tenir l'opportunité de faire changer la peur de camp. Elle se trompait lourdement...
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Lun 8 Mai - 14:38

Le ton de Jorian était amicale, et son sourire poli aurait pu mettre en confiance beaucoup de gens. Mais pour Syrielle, cet homme et tout ce qu'il représentait lui collaient la nausée ! Petite pute aux allures propres sur lui, son ancien mentor les avait trahi de la pire des manières, et tandis qu'elle s'approcha d'un pas afin de constater la présence des crédits demandés, un sourire ravi fleurit sur ses lèvres : celui de la curée qui n'allait plus tarder désormais. Encore quelques minutes. Encore quelques infimes minutes et il serait entièrement à elles, soumis à leurs volontés de vengeance qu'elles ne réprimaient que depuis bien trop longtemps … Et tandis qu'elle affichait un air aussi satisfait qu'aimable, Syrielle ouvrit bientôt sa propre mallette afin de dévoiler aux regards un Holocron de forme triangulaire et dont émanait une lueur verte qui aurait presque pu paraître hypnotique dans d'autres cas. Sa main gauche attrapant l'artefact avec délicatesse tandis qu'elle déposait sa sacoche à terre maintenant qu'elle était vide.

« Nous l'avons récupéré sur Tatooïne mais d'après nos informations, il aurait appartenu à un collectionneur décédé pendant l'attaque du Soleil Noir contre les Hutt. Il a pas mal voyagé depuis, mais nos spécialistes nous ont affirmé qu'il n'avait pas été abîmé durant toutes ses péripéties. »

Lorsque Thad avait dérobé l'objet à un collectionneur Corellien il y avait de ça une bonne quinzaine d'années – lors d'une mission à moitié mise au point par la CorSec et à laquelle l'oncle de Syrielle avait participé d'ailleurs – il avait effectivement fait expertiser cet objet, mais le Jedi Vert qui lui avait donné quelques informations lui avait toutefois précisé tout autre chose. Si l'Holocron semblait effectivement en très bon état d'un point de vue extérieur, il avait pourtant été vidé de son savoir – ou de son Sith ? À vrai dire, le contrebandier n'avait pas bien compris et la Spectre non plus – et sa présence obscure dans la Force n'était donc que des résidus. Apparemment dus à la puissance du Seigneur qui y avait scellé son savoir. Mais d'après le Jedi, l'artefact était toutefois capable de leurrer n'importe quel non Sensitif, mais aussi les apprentis dont la formation n'étaient pas achevée et qui ne disposaient donc pas d'une maîtrise parfaite. Et comme Jorian n'était pas Sensitif, il n'allait donc y voir que du feu !

« Je n'en sais par contre pas plus sur le Sith qui a pu créer cet objet ni sur ce qu'il contient précisément. »

Si les artefacts de la Force valaient une petite fortune, les contrebandiers en faisant le trafic étaient généralement totalement ignorant des détails les concernant, aussi la jeune femme ne dénoterait-elle donc pas. Et au fil de ses informations, elle s'était légèrement approchée de Jorian afin qu'il pût voir l'Holocron – qu'elle portait bien en évidence posé sur sa paume gauche – et la suite arriva finalement à une vitesse due à son entraînement !

Sans que Solaris ne pût ni esquiver ni s'y attendre, Syrielle venait ainsi de combler le dernier mètre les séparant, et son poing droit vint violemment percuter le visage de son ancien mentor qu'elle jeta à terre sans aucune pitié.

« Mais avec de discuter commerce, nous avons quelques affaires anciennes à régler … mon ami ! »

Ils étaient restés bons amis, et elle allait le lui prouver tandis qu'elle venait de dégainer son Blaster pour le braquer fermement dans sa direction. Prête à tirer pour l'immobiliser si jamais il faisait mine de s’enfuir.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Jorian Solaris
avatar
Messages : 179
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Commandant REPo
Localisation : Mustafar
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Lun 8 Mai - 18:12
La jeune femme s’approcha pendant que la Twi’Lek restait en retrait, sans doute dans la méfiance. Jorian quant à lui n’avait rien à cacher, il montra avec détail l’argent dont elles pourraient disposer une fois qu’elles auraient montré l’Holocron, qui était désormais l’objet de la convoitise du Commandant de la REPo. Sa présence dans la Force était perceptible, quoi que plus faible que ce à quoi on aurait pu s’attendre pour un Holocron Sith, mais cela, Solaris ne pouvait pas l’anticiper, il n’était pas un spécialiste et était surtout encore une Acolyte. L’officier observa avec attention l’objet pyramidal qui fut sorti de la mallette. Il luisait dans le vert, tel un vert luisant de l’Obscurité. Bien que vestigiale, son aura était indubitablement obscure. La Force Noire et l’Obscurité enveloppèrent les sens de Solaris qui pourtant ne montra rien de son excitation. Les explications de Floyd étaient cohérentes, beaucoup de collectionneurs qui vivaient dans le territoire des indépendants avaient été tués ou capturés par le Soleil Noir, qui souvent d’ailleurs spoliaient leurs richesses avant de les revendre sur le marché noir. Cet Holocron avait donc du être dérobé et revendu : passant par plusieurs mains, il avait atterrit chez ces contrebandiers. Les Holocrons Siths avaient très mauvaise réputation et certains y voyaient de mauvais présages, les décrivant comme possédés par des forces maléfiques, il n’y avait donc rien d’étonnant à ce que les non-sensitifs qui les revendaient n’osent pas les toucher ni les détruire, par peur d’une malédiction ou d’être possédés par les esprits maléfiques qui s’y cachaient d’après eux. Tout cela ne venait que d’une mauvaise connaissance de la Force et du Côté Obscur plus précisément. Mais le Commandant n’avait que faire de ces superstitions de grand-mère, à ses yeux seul comptait le destinataire final de cet objet : lui, qui pourrait l’étudier et disséquer les connaissances qui se trouvaient à l’intérieur.

-Ne vous en faites pas pour ça. Comme vous le dites, il est en très bon état et j’ai bon espoir qu’il puisse nous apprendre quelque chose rien que par sa facture et sa décoration. Cet objet vaut bien le prix que vous en avez demandé, je suis d’accord pour vous en payer le prix demandé.


Solaris sourit à nouveau, il conservait l’image d’un homme aimable. D’un mouvement ample, il dégrafa sa cape pour la plier délicatement et la déposer sur une caisse. Il portait son uniforme de campagne, une tunique qui tirait sur une couleur située entre le vert et le gris et dont les décorations étaient rappelées par des barrettes discrètes sur la poitrines. Il portait d’ailleurs toujours ses décorations et ses citations obtenues de l’Alliance Galactique. Alors que Floyd se rapprochait pour lui montrer l’objet il s’approcha aussi légèrement, jusqu’à laisser un mètre entre eux. Alors qu’il contemplait l’objet, Jorian Solaris se rendit compte que la présence dans la Force de ce dernier n’était pas aussi importante qu’il l’aurait pensé...Ce qui aurait pu paraître curieux pour un Holocron, mais lui n’en savait rien, il n’était pas spécialiste et n’en avait jamais vu. Cet objet serait sien, et ses yeux étaient rivées sur cet étrange artefact duquel s’échappait une lumière verte fantomatique.

Tout alla très vite, trop vite. Floyd se déplaça avec l’agilité d’un félin et Solaris ne put pas même anticiper son mouvement. En une seconde, la jeune femme était sur lui. Une douleur lancinante mordit Jorian au visage alors que le choc sourd de l’impact résonnaient en lui. Le coup était rude, violent et projeta l’officier au sol dans un soupir de douleur tandis que sa casquette roulait à l’arrière. Il n’eut pas le temps de se demander ce qui se passait qu’un blaster lui faisait déjà face au visage. Frottant sa lèvre, Solaris réalisa qu’il saignait, la contrebandière lui avait sans doute blessé la gencive ou l’intérieur de la lèvre. Les paroles résonnèrent également en lui et Jorian comprit, il comprit immédiatement que Syrielle Shakhovite lui faisait face. Il n’y avait vu que du feu et ses yeux s’écarquillèrent alors qu’il réalisait qu’il avait été dupé. Essuyant à nouveau le sang qui coulait de sa lèvre, Solaris la fixa avec circonspection.


-Pourquoi toute cette mascarade et cette mise-en-scène ? Tu vas me tuer de toute manière, et quoi que je te dise ne changera pas cela.

La voix de Jorian vacillait, il cherchait ses mots, sa diction n’était pas parfaite. Il avait été surpris et n’était plus aussi sûr de lui qu’il l’avait été lorsqu’il avait été entouré par ses gardes. Inspirant bruyamment, il se tourna vers la Twi’Lek et la fixa avec insistance.


-Écoutez, je ne sais pas ce qu’elle vous a promis, mais je double la mise. Il y a une escouade d’agents du GIS qui attendent dehors et qui vont prendre d’assaut ce bâtiment dès que je leur en donnerait l’ordre ! J'ignore ce qu'elle vous a raconté, mais c'est faux, je suis un officier de la REPo et je n’ai jamais été au front, je suis juste un policier !


Tout cela n’était qu’un tissu de mensonges, le tissu de mensonges que Jorian Solaris tentait de dire alors qu’il s’agissait, que sa face blêmissait et qu’il tentait de s’expliquait en bégayant. Mais il n’y avait aucun soldat du GIS, personne ne viendrait le chercher puisque les hommes de Siana avaient tout vu. En fait, tout ça n’était que les paroles d’un homme qui connaissait déjà son destin, Jorian Solaris avait peur...Il était pitoyable et lâche.

Ce masque de peur et de lâcheté était parfait. Jorian réagissait presque naturellement, tout du moins comme il aurait pu réagir quelques années auparavant alors qu’il n’était qu’un peureux. Malheureusement, la machine était déjà en marche et alors qu’il tentait d’apitoyer la Twi’Lek, Solaris s’était plongé dans la Force. Syrielle avait voulu le voir comme un tortionnaire sans défense ni honneur...Elle voulait le voir supplier, alors il lui donnait ce qu’elle voulait. Sur le fond, c’était ainsi qu’elle voulait le voir, non ? Le Seigneur Ahzek Ahriman l’avait bien dit : seul le résultat final comptait et paraître faible dans ce moment les forcerait à dévoiler leurs cartes. Mais il n’y avait pas que ça, lorsque Syrielle lui avait parlé, il avait senti la colère et la haine, se comporter ainsi ne ferait que sublimer ces sentiments, les rendant plus impérieux chez elle. Cela avait été très facile, l’esprit de Syrielle avait été tellement haineux et triomphal que l’aura obscure de Solaris s’y était introduite sans même forcer...C’était comme si elle l’avait appelé. Lentement, Syrielle commencerait à sentir un mal de tête de très léger, alors que sa vieille cicatrice au ventre lui rappelait lentement une petite douleur appuyée, la sensation d’avoir été doucement poignardé. En effet, ils avaient des choses à régler, mais pour pouvoir les régler en profondeur, il fallait d’abord les rappeler au bon souvenir de Syrielle. Puisqu’elle était venue en terrain conquis, ne voyant que ce qu’elle avait décidé de voir, elle allait rapidement comprendre que la situation n’était pas aussi nette qu’elle l’avait décidé...Ils allaient désormais voyager main dans la main, voyager sur l’esplanade de ses souffrances, se promener dans ses souvenirs...
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Lun 8 Mai - 19:08
Siana laissa Syrielle mener sa barque et cette dernière s'en sortait admirablement bien. Pourtant, il devait y avoir beaucoup de colère et de haine en elle, comme chez la Togruta, mais la rebelle était capable de la contenir afin de pouvoir attendre le meilleur moment et frapper lorsqu'il serait incapable de réagir, et donc que l'affaire serait dans la poche. Les histoires d'Holocrons ne l'intéressait pas, pour elle, les babioles reliées a la Force avait simplement une valeur marchande et n'avait aucune autre espèce d'importance. En revanche, le fait de pouvoir obtenir sa revanche et d'en finir avec la pire menace qui pesait sur ses activités en avait elle une. Lorsque finalement, les deux individu furent tous proches, Jorian, absorbé par la contemplation de l'Holocron, ne vit pas le coup venir et celui-ci renversa sa casquette, l'envoyant au sol dans une position qui semblait pitoyable. Siana n'avait pourtant toujours pas bouger d'un millimètre. Elle qui jusqu'ici s'était montrée véhémente, vindicative et qui avait tant hâte d'en découdre était capable de se tenir, peut-être en se fiant au flair qu'avait évoquer Naomi lorsqu'elle se trouvait dans le vaisseau, Mais en réalité, il y avait d'autre images qui avaient remonté dans l'esprit de Siana, des images lointaines et loin d'être agréable.

Des images qui dataient de l'époque où ils étaient encore marier, ou Jorian se faisait parfois malmené par les brutes qui servaient Rana le Xenope. Ses derniers ne se firent jamais prier pour employer la violence et plusieurs fois, Jorian, dans ses tenues toujours impeccable, avait fini au sol, un mince filet de sang coulant de ses lèvres. Siana se souvenait de ses instants et le revoir ainsi réveilla une parcelle de la compassion qu'elle ressentait autrefois pour lui, alors qu'elle l'observait impuissante devenir le jouet des brutes du Hutt. Elle fut perdue l'espace de quelques instants dans cette ancienne réalité qui la ramenait également a des instants bien plus sinistre, lorsqu'il l'avait finalement abandonner dans les griffes de Rana et qu'elle avait été contrainte d'apprendre a se défendre dans le monde impitoyable de la prostitution. Elle se surprenait elle-même, jamais elle n'aurait cru être capable de ressentir la moindre once de compassion pour son ex-mari qui l'avait abandonner. Pourtant, dans l'instant décisif, alors qu'elle avait enfin le triomphe a portée de main, elle hésitait encore sur la marche a suivre, laissant la rebelle pouvoir profiter pleinement d'une vengeance qu'elle avait sans doute ruminer durant des mois !

Toutefois, lorsque Jorian se retourna vers elle et lui demanda son aide, lui proposant de doubler la mise contre sa trahison, Siana se souvint soudainement de toutes les raisons pour laquelle elle haïssait profondément cet homme. Il tentait de s'en sortir non pas en faisant bravement face a ses adversaires, mais en se montrant encore une fois faible et pitoyable. Toutes ses promesses n'avaient été que des mensonges, elle avait été trahie et abandonner et elle ne pouvait avoir de pitié pour un homme qui s'était servit de ses sentiments juste pour avoir son corps avant de fuir lorsqu'elle était devenue trop difficile d'accès. Elle fut profondément dégoûtée et ne souhaitait plus qu'une seule chose : que cela se termine. A vrai dire, elle ressenti même une certaine culpabilité d'avoir eu un moment de faiblesse en ayant une pensée positive pour Solaris : la haine l'envahissait de nouveau et elle était bien plus simple a percevoir dans la Force que chez Syrielle qui avait tout de même fait des efforts afin de dissimuler ses véritables sentiments et conserver son professionnalisme, ce qui n'était pas le cas de Siana. Cette dernière était maintenant décidée et elle se rapprocha d'un pas lent, laissant également tomber son manteau et dévoilant son lourd fusil disrupteur accroché a sa ceinture.


« Ce qu'elle m'a promis ? L'assurance que tu ne poursuivrais plus. L'assurance de pouvoir te voir souffrir autant que j'ai moi-même souffert alors que tu m'a lâchement abandonner entre les griffes d'un Hutt puant. »

Jorian n'aurait sans doute plus trop de doute sur l'identité de celle qui accompagnait Syrielle, mais Siana avait conserver le maquillage de son identité. Elle se demandait comment l'officier pouvait être tombé dans le panneau si facilement : si lui et Syrielle furent collègue, n'avait-il pas connaissance de l'existence de ce genre de subterfuges, ou ses petits accessoires étaient des inventions récentes dans l'Alliance ?  Cette question pourrait trouver une réponse plus tard, pour l'instant, elle épaula son arme et activa son pointeur laser, le plaçant entre les deux yeux de Jorian afin de lui prouver qu'elle n'avait pas peur de lui ou de ses menaces. Elle était envahie d'un sentiment de puissance très fort, n'ayant pas conscience de ce qui arrivait a sa partenaire du jour. Elle résistait simplement a l'envie d'appuyer immédiatement sur la gâchette afin de pouvoir laisser la rebelle obtenir ce qu'elle souhaitait de lui et pouvoir aussi s'amuser pour obtenir sa vengeance. Siana repris la parole et sa voix modifié afficha toutefois un ton plus rageur, clairement, c'était les sentiments d'années de frustrations qui ressortait soudainement face a la confrontation tant attendue.

« Elle m'a promis la liberté, n'y a-t-il pas quelque chose de plus beau que cela Jorian ? N'était-ce pas ce que tu me promettait sans cesse lorsque nous observions le clair de lune après les nuits d'amours ? Mais je t'en prie, fait comme d'habitude, dissimule toi derrière tes amis, les gens importants… Je suis certaine qu'ils existent autant que ceux dont tu me parlais lorsque nous étions mari et femme. »

[HRP : j'ai improvisé afin d'essayer de donner plus de puissance émotionnel a ce passage, mais s'il y a des soucis de cohérence, n'hésitez pas a me le faire savoir]
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 627
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Mar 9 Mai - 0:11

« Allons Jorian, tu ne voudrais quand même pas te faire aider par une sous-merde de Hors-la-Loi, non ? Tu sais, ces déchets qui sont alliés aux Sith, comme tu aimais le dire toi-même avant ta trahison. »

Railleuse et agressive, la voix de Syrielle venait de retrouver son ton habituel tandis qu'elle désactiva son grimage d'une simple pression sur le patch reposant sur sa gorge, laissant ainsi apparaître son visage aux traits désormais si durs. Si accusateurs. Si froids également … parce que si elle éprouvait de la haine pour cet homme, celle-ci était toutefois contenue, et elle ne se laisserait donc pas aller à l'exécuter rapidement. Avant de crever, Solaris répondrait gentiment à toutes ses questions, et qu'il ne comptât pas non plus sur ses airs de petite créature terrifiée pour s'attirer sa pitié ! Et si elle laissa Siana achever son entrée en matière, ce fut pour mieux s'approcher ensuite de son ancien mentor, et elle passa son Blaster de sa main droite à la gauche afin de le choper par la gorge avec la main de sa prothèse, le soulevant de terre sans effort apparent. Serrant fort – presque trop fort – comme si elle désirait lui briser le cou sans plus de cérémonie. Mais cette mort là aurait été bien trop douce pour une raclure comme lui.

« Et pour répondre à ta remarque, je vais effectivement te tuer … mais n'espère pas que ce soit rapide. Avant, tu vas répondre à quelques questions, et tu vas également morfler pour tous les nôtres que tu as tué comme des chiens ! »

Son visage situé à seulement quelques centimètres du sien, elle lui avait craché cette sentence à la gueule tandis que son regard s'était dardé dans le sien. Empli de haine et de colère tandis que ce sentiment de puissance lui tournait légèrement la tête. Au creux de son ventre, sa vieille douleur venait d'ailleurs également de se réveiller, mais la Spectre n'y accorda toutefois aucune attention. Après tout depuis toutes ces années, elle avait appris à concilier avec ces souffrances fantômes, séquelles psychologiques du traumatisme profondément enfoui en elle et qui avait détruit une partie de sa vie. Comme elle allait détruire la sienne …

Sa main mécanique toujours serrée sur son cou, elle pouvait ainsi apprécier de très près le début d'asphyxie qu'elle lui occasionnait, et elle le laissa ainsi manquer d'air pendant de très longues secondes avant de finalement le jeter par terre avec violence. Le regardant réellement comme s'il n'était rien de plus qu'une merde collée sous sa chaussure !

« Première question : pourquoi est-ce que tu nous as trahi sur le Unity ? Et tant qu'à parler de trahison, tu expliqueras aussi à ton ex-femme pourquoi tu l'as laissée chez Rana, hein … ah et si jamais tu ne réponds pas ou que la réponse ne me plaît pas, il est bien évident que tu auras à en payer les conséquences. Je laisse les détails à ton imagination vu que tu es apparemment devenu un adepte de la torture. »

Jorian avait joué, Jorian avait perdu … et il était désormais temps qu'il payât le prix de son échec ! Ses petites menaces concernant d'éventuelles troupes du GIS présentes ici n'avaient d'ailleurs absolument pas alertée Syrielle qui savait très bien qu'il ne s'agissait que d'un mensonge, aussi n'avait-elle même pas pris la peine de répondre.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Jorian Solaris
avatar
Messages : 179
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Commandant REPo
Localisation : Mustafar
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Mar 9 Mai - 21:38
Le visage de l’officier perdit toute expression lorsqu’il réalisa qu’en réalité, la Twi’Lek était une Togruta. Ainsi dans son anticipation il avait eu raison, Syrielle était allée jusqu’à s’allier avec Siana et son groupe terroriste. La Lieutenante Spectre irait jusqu’à renier sa hiérarchie et ses principes pour se venger : c’était inespéré. Plongé dans la Force, Solaris ressentait la haine, il ressentait la haine sauvage et profonde qui s’était emparée de sa femme. Le sentiment en Syrielle était plus contrôlé, mais sa nature était la même. Le Commandant devait se rendre à la raison : il ne survivrait pas à cette confrontation, en tout cas pas dans l’esprit de Syrielle et de Siana. Le Seigneur Ahriman avait une fois de plus eu raison, sa clairvoyance quant à l’imbrication des événements était totale. Siana parla à son tour, il y avait du mépris, un certain dégoût dans ses paroles. La Togruta lui reprochait de l’avoir abandonné, une nouvelle épreuve mentale. C’était d’ailleurs certainement de cela dont parlait Ahriman : faire face à une distorsion de la réalité, à une perception différente. Et si...Et si tout cela n’était qu’un malentendu ? Et si Siana avait elle-aussi recherché son mari et que tout pouvait s’arranger en s’expliquant et en réussissant à démêler le vrai du faux ? Bien évidemment, tout cela n’était qu’une douce chimère, il était bien trop tard. Les choses ne pouvaient pas changer et Jorian Solaris put le constater de nouveau lorsque le laser du disrupteur entre ses deux yeux. Se concentrant de nouveau, il n’eut aucun mal à pénétrer l’esprit de la Togruta tant la haine était tenace à son encontre.

Syrielle prit à nouveau la parole, une fois de plus dure, sans aucune compassion. La jeune femme évoqua la trahison, le sujet principal pour lequel ils en étaient là, puis, d’une simple pression elle désactiva son déguisement : dévoilant ainsi des traits tirés et durs. La Corellienne ne voulait pas reculer, elle irait jusqu’au bout et ce sentiment triomphal en elle était extrêmement tenace. Les deux femmes étaient tellement tournées vers la colère que pénétrer leur esprit avait été presque trop facile. Jorian Solaris savait que très bientôt, la peur allait changer de camp, s’il était effrayé en apparence, son esprit était totalement tourné vers la manœuvre qu’il était en train d’exécuter, un rituel que lui avait appris le Seigneur Sorcier Ahzek Ahriman et son collègue le Sorcier Hator Maat. Cette manœuvre qu’il avait mainte et mainte fois répétées sur plusieurs prisonniers durant des heures, les torturant jusqu’à ce que ces derniers perdent la raison. Au début, cela avait été difficile, Solaris peinait à utiliser la technique, il souffrait lui-aussi de terribles mots de tête. Mais petit à petit, les son esprit s’était habitué et immunisé aux exigences de cette technique, les automatismes s’étaient instaurés et installés. Il avait réussi à pratiquer le rituel du Côté Obscur avec de plus en plus de finesse, jusqu’à se l’approprier totalement. Il n’avait jamais tenté de l’utiliser sur deux personnes, mais il n’y voyait aucune objection théorique, d’autant plus qu’aucune de ces deux personnes ne résistait tant leur haine et leur rancœur étaient grandes. L’Obscurité appelait l’Obscurité, sans s’en rendre compte, Syrielle et Siana avaient offert un terreau propice à un basculement de la situation. Un retournement que ni l’une, ni l’autre ne pouvait avoir anticipé. En fait, leur surprise serait totale. Pour l’instant, l’officier conservait son visage livide, presque déformé par l’inquiétude et la peur. L’illusion devait être parfaite.

Syrielle eut un nouvel excès de rage. Elle le saisit par le cou grâce à son membre synthétique puis souleva Solaris qui commençait à suffoquer, n’émettant qu’un borborygme lorsqu’elle confirma qu’il allait mourir. Ainsi donc elle voulait le torturer, faire durer la mort. Alors qu’elle le tenait et qu’il sentait le sang monter dans son visage, Solaris se concentrait de nouveau, Siana aussi commencerait à ressentir des maux de tête légers, les sévices que Rana et ses maquereaux lui avaient fait subir commenceraient lentement à se manifester. Pour le moment, cela n’était que fragmentaire, le visage du Hutt, des paroles, quelques souvenirs épars qui suffiraient sans doute à rappeler la rudesse de son séjour chez ce Hutt. Le visage de Jorian était toujours plus rouge, il suffoquait mais se concentrait pour ne pas craquer...La réussite de l’opération passait par cette humiliation. Une humiliation qui désormais faisait naître en lui une rage sourde, une colère qui tonnait dans l’obscurité de son esprit. Cette haine, cette colère, il devait les laisser s’exprimer et les maîtriser, c’était là l’enseignement de son Maître, Ahzek Ahriman. L’homme en armure qui n’avait ni visage, ni émotion et qui pourtant possédait une aura effrayante, celui qui lui avait ouvert les yeux. Le Sith qui lui avait montré que finalement, cette vaine quête de sa femme n’avait plus aucune utilité. Jorian avait beau être décidé, une partie de lui avait encore cette tendresse pour elle, il savait qu’ils s’enfermerait dans la haine, mais il était déjà trop tard, la connaissance avait un prix. Serait-il suffisamment robuste et décidé pour le payer ? Décidé oui, robuste, il ne pourrait le savoir que lorsqu’il progresserait. Pour le moment, il contemplait le regard railleur et triomphal de Syrielle...Elle aussi s’enfonçait dans l’obscurité et elle voulait en finir.

La jeune femme finit par le laisser choir au sol afin de lui poser ce qui était la première question d’un long interrogatoire. La question avait du sens et tournait finalement que sur cet épisode du Unity. L’officier était désormais au sol, il se redressa légèrement, quoi que toujours assis et avait toujours un air blême.


-Si j’essayais de vous expliquer, vous ne me croiriez pas.


Les paroles étaient assénées d’une voix grave, presque mystique. En réalité, ces paroles détonnaient avec le visage de Jorian Solaris. Alors qu’il terminait sa phrase avec un visage grave, il se concentra un peu plus dans la Force, désormais Syrielle commencerait à revoir en tête les visages de ceux qui étaient tombés dans la mission du Unity, quant à Siana, elle avait désormais des visages de clients, les plus violents qui défilaient en boucle dans son esprit. Le tout semblait s’enchaîner dans un tourbillon qui provoquerait chez elles un mal de crâne plus appuyé, Jorian Solaris les torturait avec une violence non-retenue et sa technique était des plus efficaces face à elles qui étaient dans un tel état de haine et de colère. Il ajouta en les fixant tour à tour dans les yeux avec une expression étrange :


-A quoi bon vous expliquer quelque chose que vous ne comprendrez pas de toute manière. Dans votre esprit, je suis une personne qu’il faut abattre, et c’est avec cette intention que vous m’avez tendu ce piège. Qu’importe ce que je dirai à présent, tout était décidé bien avant que vous n’embarquiez dans votre vaisseau pour rejoindre Roon : vos yeux voient ce que vous avez décidé qu’ils voient et vos oreilles entendent ce que vous avez décidé qu’elles entendent. Ce qui est évident, c’est que vous êtes loin de la réalité.

Jorian avait asséné la dernière phrase avec un aplomb assez prononcé. Malgré sa position de faiblesse, il avait appuyé la phrase alors qu’une pointe de douleur touchait l’esprit des deux femmes. Il n’y avait rien qui permettait de relier cet état à Jorian, il était pourtant en train d’exécuter une technique. L’esprit alerte du scientifique, toujours au sol, la lèvre ensanglanté, s’était attelé à déchaîner ce puissant pouvoir Sith sur les deux femmes...Comme son Maître le lui avait demandé...Désormais plus rien n’arrêterait le cours des événements. Solaris était face au précipice, il savait qu’il ne pourrait plus jamais reculer, mais pourtant, tout était déjà écrit et même si une partie de lui tentait encore de résister, il avait embrassé le Côté Obscur et il allait également se débarrasser des derniers liens qui le rattachaient à une ancienne vie qui était désormais révolue. La douleur que ressentait Syrielle ne faisait désormais que croître, la gêne était importante et les souvenirs n’affluaient pourtant pas encore de manière cohérente, il en était de même pour Siana qui ressentait les blessures et les humiliations que lui avaient fait subir les clients violents et les hommes de main du Hutt.
Voir le profil de l'utilisateur
[+158 - Roon] Pour le meilleur et pour le pire [PV Jorian Solaris et MJ Siana Solaris]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» L'oscar de meilleure actrice pour Marion Cotillard
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» Pour le meilleur et pour le pire (PV : Joker)
» Apollon – dieu pour le meilleur et pour le pire
» Pour le meilleur et pour le pire [Hadès]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Galaxie :: Autres Planètes-