[+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Katria Dashiell
avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 12/04/2017
Rang : Acolyte Sith
Localisation : Rothana
Revenir en haut Aller en bas
[+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Jeu 20 Avr - 13:54

Dans la vaste étendue de neige sans cesse balayée par un blizzard glacial, la jeune femme avançait inlassablement malgré la tempête, ses mains gelées maintenant le col de son manteau tandis que de légères volutes de buée s'échappaient de sa bouche à chacune de ses inspirations. Secouée par la violence du vent, sa silhouette fine semblait d'ailleurs peiner à avancer, mais elle employait pourtant tout son énergie à progresser. Un pied après l'autre. Encore et encore. Mais après tout dans une tourmente pareille, s'arrêter n'aurait été qu'un suicide déguisé, et qui connaissait le froid savait combien cette mort pouvait être horrible. Longue agonie sans fin que seul le sommeil – temporaire ou éternel – pouvait interrompre comme un répit au sein des souffrances. L'atavisme de bon nombre d'espèces au sein de la Galaxie poussait pourtant le commun des mortels à redouter davantage le feu, alors qu'il s'agissait d'une manière de périr paradoxalement plus douce parce que bien plus rapide, le feu consumant très rapidement les terminaisons nerveuses là où le froid en ralentissait à peine le fonctionnement.

Mais si la frêle silhouette avait dû mourir présentement, ce ne serait pas la tempête qui se serait chargée de son trépas, mais bien les fauves qui la poursuivaient depuis plusieurs heures déjà. Gueules béantes emplies de crocs ne désirant que s'enfoncer dans ses chairs pour les arracher et les dévorer sans aucune pitié.

Un hurlement !

Au loin dans les montagnes, un instant d'accalmie dans le blizzard venait de laisser entendre un long hurlement qui ne présageait rien de bon, et la jeune femme avait aussitôt sentit son cœur louper un battement avant de recommencer à s'élancer trop vite. Bien trop vite. Bourdonnant bientôt sous son crâne au point de marteler ses tempes déjà attaquées par la migraine. Si les monstres grondaient ainsi, c'était sans doute pour mieux la traquer et organiser leur assaut, et il n'y avait aucun doute sur le fait qu'elle n'y réchapperait pas. Pas par peur ou par fatalisme, mais simplement le savait-elle. Comme si elle l'avait déjà vu. Déjà vécu … Et puis au loin, saillant comme autant de pics le long d'une arrête rocheuse, des masses sombres et menaçantes se dévoilèrent soudainement à son regard, et la proie put distinctement les identifier et les compter.

Dix-sept …
Dix-sept Tuk'ata étaient en train de l'encercler, des grondements sourds envahissant l'atmosphère tandis que le blizzard semblait se calmer enfin. Comme pour lui permettre de mieux contempler l’inéluctable. Comme pour lui offrir le chant funeste de ces grognements rauques qu'ils déversaient désormais à son intention.

Elle allait mourir …
Elle allait …


****


« Aah ! »

Le cri avait retentit dans la pièce en même temps que Katria venait de se redresser en sursaut sur son lit, en sueur et les battements désordonnés de son cœur résonnant désagréablement à ses oreilles. Dans un pur réflexe, l'Acolyte venait d'ailleurs d'écarter draps et vêtements pour s'assurer que son corps ne présentait aucun dommage, vérifiant ainsi que les traces de crocs qu'elle avait sentit déchirer cruellement sa peau n'appartenaient bien qu'à son rêve et non pas à la réalité.

Encore ce cauchemar, elle l'avait encore fait …
Depuis quelques mois déjà, il venait agiter ses nuits pour la laisser paniquée à son réveil, mais la jeune femme n'avait toujours pas trouvé comment s'en débarrasser. Et ce même si, à force de recherche, elle avait tout de même fini par identifier quelques uns des éléments qui venaient hanter ses nuits. Le nom d'une planète et le nom d'un homme. D'un homme qui apparaissait quelque fois au milieu de la neige – l'ignorant, lui parlant ou dirigeant les fauves – et qu'elle n'avait pas tardé à reconnaître : Darth Alarak. Plus jeune de quelques années, mais l'erreur n'était pas permise tant il n'avait pas changé physiquement malgré l'écoulement du temps. Mais quant à savoir pourquoi elle rêvait de son ancien mentor, Katria n'avait par contre aucune réelle solution.

Par honte, par culpabilité, par regret …
Difficile de le déterminer avec précision tant elle-même n'était toujours pas sûre de ses sentiments vis-à-vis de la trahison qu'elle avait elle-même perpétré, et ce même si les mois qui s'étaient écoulés lui avaient tout de même permis de rationaliser : à terme, son maître l'aurait tuée si elle n'avait rien fait, aussi avait-elle eu raison. Dans le monde des Sith, elle avait brisé ses chaînes mais surtout, elle avait assuré sa survie. Pour un temps en tout cas. Et un temps qu'elle avait mis à profit en s'entraînant auprès de Koyne DuCade qui l'avait tout naturellement prise sous son aile. Au point de finalement faire d'elle son Acolyte. Et une Acolyte qui ne tarda d'ailleurs pas à se lever afin d'aller se doucher, vérifiant d'un coup d’œil que son vaisseau arriverait sur Korriban d'ici moins d'une heure et qu'elle était donc toujours dans les temps.

De retour de mission, elle avait en effet été convoquée au Palais Impérial de toute urgence par la Sith Unique en personne, et Katria avait donc modifié son voyage afin de rejoindre la planète le plus rapidement possible. Sans même prendre le temps de déposer ses fauves sur Rothana ni faire son rapport à DuCade. Sa maîtresse n'était d'ailleurs pas disponible lorsqu'elle avait tâché de la joindre, et la jeune femme n'avait malheureusement pas pu recueillir son avis sur cette situation qui l'étonnait au plus haut point : pourquoi Darth Akni l'avait-elle convoquée, alors qu'elle n'était qu'une Acolyte en formation ? À n'en pas douter, l'Impératrice devait sans doute avoir une très bonne raison pour avoir agi ainsi mais pour l'heure, Dashiell ne parvenait pas à la deviner. Mais à défaut de découvrir les intentions de la One Sith, elle venait surtout de se poser enfin à Dreshdae où un Garde Sith l'attendait, et Katria arriva à peine sur le tarmac qu'il la guida jusqu'au Palais. Tout de luxe et de porphyre. Luisant presque du Côté Obscur qui semblait envelopper l'endroit …

Simplement vêtue d'une armure légère noire et ses longs cheveux nattés, la jeune femme se sentait d'ailleurs vaguement intimidée par le lieu comme par les Seigneurs s'y trouvant sans aucun doute, mais pourtant c'était avec assurance qu'elle avançait. L'air sûre d'elle même si elle ne faisait pas preuve d'arrogance pour autant. Dans un tel endroit, mieux valait en effet n'avoir l'air ni trop fière ni trop faible, et c'était là une leçon qu'elle avait déjà acquise depuis quelque temps déjà.

Et puis …
Et puis ils atteignirent finalement la Salle du Trône, et Katria s'avança dès lors seule vers une femme qu'elle voyait pour la première fois. Une femme à l'aura aussi étrange que dérangeante. Une femme devant laquelle elle s'agenouilla respectueusement dès lors qu'elle fût arrivée au pied de son trône.

« Votre Majesté. »

Genoux à terre et tête basse, le respect du protocole était parfait, et Katria attendit ainsi le bon vouloir de la Sith Unique.

_________________




Voir le profil de l'utilisateur
Darth Akni
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 18/04/2017
Rang : One Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Jeu 20 Avr - 19:02
J’étais assise sur mon trône de marbre, décoré de coussins de soie et de velours pourpres. J’avais revêtu ma toge noire pour les audiences, fixée par une fibule décorée de gemmes précieuses. Mes cheveux noirs étaient coiffés à l’aide du diadème décoré de gemmes noires. Dans mon immense salle du trône, chaque entrée était gardée par des gardes Impériaux dans leur tunique rouge, portant leur pique laser. J’attendais quelqu’un de particulier : Katria Dashiell, l’Acolyte de Koyne DuCade. Certains du Magistère se seraient demandés pourquoi je contactais Dashiell sans en informer DuCade, mais je ne m’abaisserais pas à les en informer, cela n’aurait été que vaines explications pour des esprits inférieurs. Personne ne comprenait ma politique et c’était pour cela que je gardais un coup d’avance sur tous mes adversaires : une politique illisible qui pourtant avait permis de conquérir la moitié de la galaxie. J’étais parfaitement consciente de ne pas avoir de grand talent militaire, je préférais en revanche cultiver mon talent principal : celui de savoir bien employer les talents spécifiques des autres.

Droite et bien installée dans mon trône qui surplombait la salle d’audience, j’attendais celle que j’avais convoquée. Les yeux fermés, dans un état de stase, je ne tardais pas à ressentir une présence que j’identifiais comme celle de Dashiell. Mes yeux noirs et profonds s’ouvrirent immédiatement lorsque je ressentais cette présence s’approcher. Un de mes hommes avait été envoyé pour la conduire jusqu’au palais. Le binôme atteignit lentement l’immense salle pavée de marbre vert. Alors que le garde s’inclinait, je lui faisais un signe de la tête, l’autorisant à se retirer. J’inspectais Katria Dashiell, la jeune femme à la chevelure de feu qui avait revêtu une armure légère noire et naté ses cheveux. Je tentais aussi d’analyser sa présence dans la Force, la jeune femme semblait sûre d’elle, mais pour une sorcière du Côté Obscur qui avait atteint mon niveau, je pouvais désormais déceler qu’elle forçait cet aspect. Même si je n’en dis rien, je sourit intérieurement. Toujours complètement neutre, je la regardais s’agenouiller en signe de respect profond envers le trône. C’était bien, très bien, parfait même.


-Je vous en prie, relevez-vous Katria Dashiell.


Ma voix était douce et presque amicale, même si elle conservait la distance protocolaire. Je me voulais aimable, même si je me rendais compte que celle que j’avais face à moi n’avait aucune expérience de la politique. Katria ne m’avait jamais vu et pour cause...Il n’y aurait aucune raison qu’elle me voit. Ceci dit, j’avais parfaitement rodé mon discours et pensé à toutes les éventualités pour justifier sa convocation. C’était donc elle qui avait trahi Alarak...Je souris à nouveau intérieurement en pensant que derrière cette petite fille sage se cachait une garce. Une garce ou quelqu’un d’effrayé, une Padawan effrayée qui avait une fois de plus cédé à la peur. Une vermine qu’il faudrait mater et qu’il faudrait mettre au pas, un pion remplaçable qui serait une monnaie de change pour soumettre un plus gros poisson : Koyne DuCade. Je ressentais l’ivresse du pouvoir, ce petit picotement dans ma nuque que devais ressentir un chat lorsque l’oiseau entre ses griffes se débattait. Il y avait une telle différence entre elle et moi.


-Vous devez sans doute vous demander pourquoi je vous ai convoquée. J’ai longuement étudié votre parcours et je le trouve atypique. Vous et moi avons après tout un point commun, nous avons toutes deux été formées chez les Jedi.


Je laissais à nouveau un moment de flottement et de silence après quelques phrases qui auraient pu laisser s’installer une certaine proximité. En fait, si le texte et le contenu aurait pu être chaleureux, mon attitude ne l’était pas, je demeurais juchée sur mon trône, telle une idole antique. Je laissais toujours du mystère quant à cette convocation.


-Ce point est particulièrement important, puisque je vais vous ai convoquée pour vous confier une mission. Comme vous le savez peut-être, notre armée prépare une intervention afin d’envahir le Secteur Corporatiste. Le Secteur Corporatiste est en proie à des tensions et des révoltes d’ouvriers sous l’influence des syndicats depuis quelques mois, ce qui facilitera sans doute notre action. Nous savons cependant que les Jedi prévoient d’envoyer dans deux jours une délégation constituée d’un Chevalier et de son Padawan pour négocier et réconcilier les ouvriers et le patronats. Je souhaitais vous confier une mission capitale : vous assurer que ces Jedi n’atteignent pas le lieu de la négociation.

Sous cette réserve, je me délectais de sa prise de conscience que malgré la formulation, elle n’avait aucun choix et qu’elle devrait se plier à mes directives et à mes ordres. Bien évidemment, une telle mission était trop difficile pour une Acolyte seule, c’était une mission pour un groupe d’Assassins. Je me réjouissais également par avance de son malaise face à l’idée d’aller tuer un Padawan et son Maître. Mais je gardais les meilleures choses pour la fin. Reprenant la parole avec ma voix douce mais ferme, je continuais de lui décrire la mission.

-Il y a une autre information que vous devrez avoir. Darth Maladi nous a informé que des officiers de la REPo manipulent les syndicats dans l’ombre et que l’Entente est en train de planifier une révolte populaire sur les mondes du Secteur Corporatiste. C’est une information capitale, car nous ignorons quelles sont les forces de la REPo sur le terrain, mais il y a fort à parier que vous serez rapidement identifiée et qu’ils chercheront à vous capturer ou à vous éliminer par tous les moyens. Avez-vous des questions ou voudriez-vous parler plus librement d’un point de cette mission qui nécessiterait éclaircissement ?
Voir le profil de l'utilisateur
Katria Dashiell
avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 12/04/2017
Rang : Acolyte Sith
Localisation : Rothana
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Jeu 20 Avr - 19:44

Katria se releva prestement lorsque la Sith Unique l'invita à le faire, restant ainsi bien droite et les mains croisées dans le dos dans une attitude impeccable. Mais après tout, elle n'était pas devant n'importe qui, aussi se devait-elle de soigner son maintien afin de ne pas commettre d'entorse au protocole. De soigner également son attention qu'elle venait de concentrer toute entière sur son interlocutrice qu'elle ne pourrait guère se permettre de faire répéter. Mais si le ton de Darth Akni était cordial, son aura demeurait toujours aussi étrange, et la jeune Aoclyte ne tarda pas à sentir une certaine forme de malaise l'envahir au fur et à mesure des explications qu'elle lui offrait. L'envoyant ainsi traquer un Jedi et son Padawan en plein Secteur Corporatiste afin de préparer une intervention dont DuCade lui avait déjà un peu parlé. Mais à lui ordonner de tuer des Jedi là où elle venait de souligner que Dashiell avait justement été formée au sein de cet Ordre, l'Impératrice essayait-elle de tester sa fidélité et sa résolution ? Une perspective qui pouvait en tout cas se révéler juste dans la mesure où son passé n'était pas toujours bien toléré par tous les Sith qu'elle croisait, certains percevant en elle une espionne alors qu'au vu de son niveau, une telle mission aurait été stupide en plus d'être suicidaire.

Mais malgré la formulation aimable de la Sith Unique, il était évident qu'il s'agissait d'un ordre indiscutable, aussi Katria se contenta-t-elle d'acquiescer d'un signe de tête respectueux. Se contenta-t-elle de ravaler ses doutes également …

Elle allait devoir tuer des Jedi ?
Quand bien même elle avait profondément détesté Sei'Vys et qu'elle l'avait finalement trahi, il n'en demeurait pas moins que cette haine n'englobait pas l'Ordre tout entier – une situation assez paradoxal dans la mesure où elle n'en était pas moins fidèle au One Sith – et partir dans ce jeu de massacre ne l'enchantait franchement pas. Ou comment avouer qu'elle ne pouvait qu'espérer que ce duo maître/élève ne comporterait que de parfais inconnus et qu'elle n'aurait donc pas à affronter des gens qu'elle aurait potentiellement appréciés … Et quand on parlait d'inconnus, Darth Akni ne tarda pas non plus à lui apprendre que la présence de membres de la REPo sur place allait encore corser cette mission !

Pour avoir servi sur Erinar au côté du Seigneur Sorcier Ahriman, Katria devait effectivement se trouver dans les bases de données de l'Entente, ce qui la condamnait dès lors à devoir trahir son identité sans détour ! Partant de là, le choix de l'Impératrice paraissait donc extrêmement maladroit … à moins qu'elle n'ait au contraire choisi de l'envoyer à la mort grâce à une situation inextricable pour elle ? Mais si c'était le cas, alors pourquoi la Sith Unique en personne se serait-elle souciée d'une simple Acolyte ?! Autant dire que la question était entière, et lorsque la jeune femme fut autorisée à parler, ce fut avec soin qu'elle tourna ses paroles.

« Avec votre permission, j'aurais deux questions, Votre Majesté. La première serait de savoir si je dois accomplir cette mission seule. La seconde concerne la présence de forces de la REPo sur place : le but de cette mission est-il justement que je sois reconnue ou dois-je au contraire dissimuler ma présence pour qu'ils ne me repèrent pas ? »

Demander à Darth Akni si elle ne s'était pas trompée en la choisissant aurait indubitablement été une insulte envers elle, et Katria avait donc préféré tourner plus finement ses questions afin d'y voir plus clair sans pour autant risquer une parole malheureuse.

_________________




Voir le profil de l'utilisateur
Darth Akni
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 18/04/2017
Rang : One Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Ven 21 Avr - 0:10
Je sentais Katria se troubler. Comme je l’avais anticipé, cette mission était difficile pour elle. Je n’arrivais cependant pas à savoir si c’était la logistique et l’aspect pratique quasi-inexistant ou si c’était de combattre des Jedi. Cette situation était intéressante, elle démontrait bien que l’Acolyte n’avait pas fini sa formation. Elle ne se rendait pas encore compte de ce qu’était réellement notre mission et notre devoir en tant que Sith et n’avait pas non plus la hauteur pour trancher et écarter ses peurs. Je ne pouvais pas lui en vouloir pour cela et, en toute honnêteté, j’avais moi-même provoqué cette situation. Après tout, elle serait un très bon entraînement pour elle et un endurcissement. Cette fois je m’adoucis et fis un petit sourire qui, même s’il restait glacial, adoucissait un peu mon visage.

-Non, non, bien évidemment vous ne serez pas seule. En fait, vous serez aux côtés d’un Seigneur du Magistère, Darth Lustrum, qui ne devrait pas tarder à nous rejoindre. Le Seigneur Lustrum fait partie de l’équipe de Darth Maladi et a participé aux enquêtes préliminaires sur Bonadan, il a une très bonne connaissance des Jedi et du secteur. Je n’aurais pas commis l’imprudence de vous y envoyer seule.


Mes propos étaient rassurants et j’avais fait volontairement l’impasse sur l’identité de Lustrum qui, même si je l’avais décrit comme appartenant au Magistère, n’était connu de personne ou presque. Cela s’expliquait facilement si on considérait qu’il faisait partie de l’équipe de Maladi, c’était donc un agent de renseignements. En apparence, Lustrum s’était construit un alibi de toute pièce et j’avais appuyé toutes ses manœuvres pour disposer d’un assassin infiltré qui était devenu ma Main Invisible, un atout que j’avais caché dans ma manche, prêt à le sortir si la situation le nécessitait. Les complots avaient suffisamment affaibli les Siths et j’étais désormais décidée à les faire mourir dans l’œuf, cela m’avait bien réussi et désormais les rares ennemis restant m’avaient soient prêté allégeance, soit s’étaient emmurés dans la peur. Ils pouvaient me craindre, ce n’était pas le problème, tant qu’ils faisaient ce que je leur disais de faire. Il en serait de même pour cette Katria Dashiell, qui verrait tôt ou tard qu’elle avait tout intérêt à être de mon côté, ainsi elle vivrait et embrasserait le pouvoir et un Empire Sith durable. C’était la leçon d’aujourd’hui : abandonner un passé révolu. Je la fixais toujours avec mes yeux entièrement noirs qui me donnaient un aspect inhumain.


-Je sens un grand trouble en vous, Katria Dashiell. Même si vous cherchez à la dissimuler, je ressens votre crainte. Ne doutez pas, ayez foi en la Force, sachez que le Côté Obscur vous a rendu plus forte et que vous ne deviendrez réellement une Sith que lorsque vous pourrez vous débarrasser de vos craintes.


Je jouais à nouveau sur les relations qui étaient en train de s’établir, me mettant dans la position de sa Maîtresse, je lui prodiguais un conseil. Mes propos étaient sincères, telle que je la voyais, Dashiell avait des compétences exceptionnelles, mais elle finirait tôt ou tard par être manipulée et tuée. La manipulation par les peurs était une méthode répandue chez les Siths : si la haine et la colère étaient aussi souvent utilisées, elles faisaient parfois gagner de la combativité, mais la peur en revanche...La peur tétanisait, la peur handicapait et finalement la peur éloignait de la voie des Siths. J’avais volontairement omise la question concernant la REPo, c’était une question épineuse et qui nécessitait précision.

-Concernant la REPo, il est évident que vous pourrez difficilement éviter qu’ils vous repèrent, en revanche, vous devrez éviter à tout prix qu’ils vous identifient. S’ils savent qui vous êtes, ils se mettront à vos trousses. Nous ignorons à ce jour de combien d’agents ils disposent, nous soupçonnons -même si ça peut paraître complètement fou- qu’ils aient réussi à incorporer des troupes régulières de leur armée sur Bonadan. Votre mission n’est pas de les combattre, juste de leur échapper et de les éviter. Vous avez combattu sur Erinar, vous savez comme moi qu’ils ont un entraînement contre les Sensitifs, s’ils vous capturent, ils seraient capable de mener un interrogatoire et de vous faire parler, dans ce cas-là, le Seigneur Lustrum et vous avez des instructions formelles : si l’un d’entre vous est en position de se faire capturer, l’autre a le feu vert pour l’exécuter. Mais cela n’arrivera pas, puisque vous êtes expertes sur les méthodes et les stratégies de la REPo et de l’Entente en général n’est-ce pas ?


J’appuyais à nouveau mon propos sur la fin. Lentement, je m’engageais dans des explications illisibles, j’avais couvert plusieurs sujets sans jamais dévoiler la finalité de cette mission dont de nouvelles difficultés pointaient. Katria n’était pas sotte, elle comprendrait qu’en fait, il n’y avait pas que simplement quelques agents, mais probablement un nid d’espions de l’Entente armés jusqu’aux dents et prêt à agir...
Voir le profil de l'utilisateur
Katria Dashiell
avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 12/04/2017
Rang : Acolyte Sith
Localisation : Rothana
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Ven 21 Avr - 13:42

Darth Lustrum, Seigneur Sith siégeant au Magister et faisant partie des Renseignements de Darth Maladi …

Avoir un tel atout à ses côtés aurait normalement dû apaiser la jeune femme mais au contraire, cette information lui fit très légèrement froncer les sourcils avant qu'elle ne reprît contenance pour effacer son trouble. Son trouble mais aussi cette impression lancinante que la Sith Unique ne lui disait pas tout et qu'elle se jouait d'elle. Parce qu'après tout, qu'est-ce que Katria Dashiell – simple Acolyte n'ayant toujours pas achevé sa formation – allait bien pouvoir apporter à cette mission dirigée par l'un des plus grands Seigneurs Sith de l'Ordre ?! Au mieux elle serait inutile et au pire elle serait un obstacle dans ses pattes, aussi ne voyait-elle franchement pas l'intérêt de l'associer à cette mission qui aurait très bien pu se passer de sa présence.

Non seulement c'était étrange mais en plus, cela ne faisait qu'attiser son malaise …

Mais bien entendu, Katria se garda bien de discuter les paroles de Darth Akni et se contenta d'acquiescer d'un signe de tête respectueux, digérant ainsi le mieux possible les informations parcellaires que son interlocutrice était en train de lui offrir comme pour mieux la perdre. Comme pour mieux la troubler également puisque quelques instants plus tard, elle ne manqua pas de lui signifier qu'elle percevait très bien son trouble et qu'elle devrait donc se débarrasser de ses craintes afin de devenir une véritable Sith. Une remarque – un conseil – offert d'une voix calme et presque douce mais néanmoins, le doute était toujours permis sur la sincérité de cette femme qui était en train de lui confier une mission qui ne s'augurait pas réellement bien. Et qui ne tarda pas non plus à se gâter !

Par la Force, mais combien y-avait-il d'agents de la REPo sur place ?
S'ils avaient réussi à infiltrer les troupes régulières du Secteur Corporatiste et qu'ils représentaient une menace suffisante pour qu'une capture de Sith fût possible – surtout d'un Seigneur du Magistère – alors il y avait fort à penser qu'ils n'étaient pas qu'une petite poignée … mais potentiellement plusieurs troupes ! Des troupes régulière mais peut-être des agents du GIS également et si c'était le cas, alors la mission allait s'avérer encore plus ardue que prévu. Sans oublier la présence d'un Maître Jedi et de son Padawan qui n'allait rien simplifier non plus, bien au contraire. Quant à la qualifier ''d'experte sur les méthodes et les stratégies de la REPo et de l'Entente en général'', l'Acolyte ne pouvait s'empêcher de détecter là de l'ironie plus que lourde …

« J'ai effectivement combattu sur Erinar et je connais donc leurs méthodes de manières globales, Votre Majesté, mais je ne prétendrais pas pour autant être experte. SI je puis me permettre, de combien de temps allons-nous disposer pour préparer cette mission de manière pratique ? »

Cette mission … ou plutôt ce vaste traquenard aux allures de suicide organisé !
Mais malheureusement, Katria n'avait absolument pas le luxe de refuser un ordre donné par la Sith Unique, aussi allait-elle devoir faire avec.

_________________




Voir le profil de l'utilisateur
Darth Akni
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 18/04/2017
Rang : One Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Ven 21 Avr - 14:12
Je n’avais pas bougé d’un iota. Katria Dashiell était impressionnée et n’osait pas se rebelle ou poser des questions qui remettraient en cause la légitimité de cette mission. Peut-être pensait-elle qu’il s’agissait là d’une mission suicide que j’avais mise sur pied pour venger la mort du Seigneur Alarak. Cela aurait pu être le cas, il ne fallait pas oublier qu’au début, je n’étais pas pressentie pour devenir l’Impératrice et que les candidatures autoproclamées ne manquaient pas. J’avais taillé ma route principalement grâce à Darth Maladi puis finalement à Darth Alarak qui avait été un de mes plus fervents partisans. Sans Alarak, le complot de Vacuum n’aurait pas pu être écarté sans que je m’implique personnellement. Autant dire, que cela m’aurait obligée à utiliser des sorts de Magie Sith d’un niveau très supérieur et que, même avec cela, je n’aurais pas forcément pu éliminer tous les comploteurs. J’avais fait de nombreuses démonstrations de pouvoir au Magistère, justement pour leur imposer ma volonté et surtout leur montrer qui détenait le pouvoir. Ces démonstrations n’avaient pas été gratuites, elles avaient à chaque fois emporté un ou plusieurs Sith(s) dans leur application. J’avais appliqué la même purge au sein des armées, chaque officier un peu trop partisan avait été étranglé par mes soins. Objectivement, cette purge n’était pas terminée, et j’aurais très bien pu y inclure Dashiell, qui était en plus de ça devenue l’Acolyte de DuCade. La jeune femme n’y était cependant pour rien et je préférais de très loin l’utiliser voire la retourner contre sa Maîtresse, pour cela j’avais une occasion rêvée. Diviser pour mieux régner, instaurer la méfiance et m’imposer moi-même comme finalement la seule personne de confiance.

-Vous n’avez pas de limite de temps, sachez juste que plus vite vous accomplirez vos objectifs, meilleurs seront les résultats. Votre objectif principal est d’éliminer la délégation Jedi, pour ce faire, vous vous ferez passer vous-mêmes pour un Maître Jedi et son apprentie, vous avez tous deux été chez les Jedi, vos identités seront crédibles auprès des agents des Corporations qui tenteront de contrôler votre identité, vous pourrez même utiliser ces identité pour rejoindre la véritable délégation. Mais rappelez-vous, vous devez à tout prix éviter autant que possible de combattre la REPo et ses agents. Le Seigneur Lustrum fut mon Acolyte, j’ai une parfaite confiance en lui pour vous guider.


J’avais d’autres plans pour la REPo et l’Entente en général, la cible ici n’était que les Jedi. Si la rumeur se répandait que dans un monde neutre des Jedi s’étaient entre-tués, cela assombrirait leur réputation de diplomates. Bien évidemment, une telle manœuvre dans un monde contrôlé par l’Empire n’aurait pas eu le même effet, tout simplement car les autorités connaissaient bien les Jedi...Mais dans un secteur régit par des Corporations qui n’avaient pour motivation que l’argent, j’étais assez confiante pour cela. Nous jouerions le contraste, nous imposant comme une nation forte et un Empire uni dans lequel les Sensitifs étaient disciplinés. En apparence, les chefs des Corporations ne verraient en nous qu’un moyen de conserver la rentabilité de leurs entreprises. Ainsi serait matée la rébellion des ouvriers et les Jedi seraient finalement décrédibilisés. En plus de cela, il fallait ajouter que les choses seraient plus favorables pour nous dans le secteur des Indépendants, nous serions en rupture avec notre image de tueurs impitoyables, les gouvernements indépendants n’auraient plus peur de faire de la diplomatie avec nous, tout en rejetant l’ingérence Jedi. Le plan était vicieux, mais il pouvait fonctionner.

Le Garde Sith entra dans la salle et s’agenouilla, annonçant l’arrivée de la navette du Seigneur Lustrum. Je lui fis un signe de la tête pour lui indiquer de le faire entrer. L’homme disparut. Il y eut quelques instants de flottement avant que l’homme ne réapparaisse, suivi d’un Sith encapuchonné et vêtu d’une bure noire. Darth Lustrum venait de faire son entrée. Il s’agenouilla devant l’Impératrice, le corps et la tête toujours couve
rts.

-Je vous en prie, relevez-vous, Seigneur Lustrum. Katria, je compte sur vous pour nous informer un peu plus en détail sur les techniques de la REPo afin que nous trouvions un plan d’attaque. Vous voyagerez sous votre identité véritable, vous serez deux Jedi en voyage diplomatique, vous serez la Padawan Katria Dashiell et vous Seigneur Lustrum vous serez…

Alors que je parlais et que je prenais une pause de deux secondes, le Seigneur Sith laissa tomber son capuchon en ouvrant sa bure. Il portait deux sabrolasers de Jedi décorés de fresques Bothan que Katria reconnaîtrait immédiatement. Le Bothan avait désormais des yeux jaunes et maléfiques et fixait intensément Katria sans un mot. Pour ma part, le coin de mes lèvres se remonta très légèrement, comme si j’esquissais un début de sourire narquois.

-...Le Maître Jedi Draeks Sei’Vys.


Voir le profil de l'utilisateur
Katria Dashiell
avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 12/04/2017
Rang : Acolyte Sith
Localisation : Rothana
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Ven 21 Avr - 14:56

Elle et le Seigneur Lustrum – ancien Jedi de son état lui aussi – allaient donc se faire passer pour une Padawan et son Maître … c'était ça l'idée de Darth Akni ?! Alors certes dans une Galaxie agitée, il était évident que le Secteur Corporatiste ne devait pas être au courant des éventuelles défections au sein de l'Ordre mais tout de même, Katria n'appréciait que très moyennement ce plan. D'autant plus que la perspective de s'allier avec un ancien Jedi ne l'enchantait pas réellement non plus – Force savait combien certains de ces traîtres pouvaient être encore plus extrémistes que les Sith nés – et que cette mission lui déplaisait de plus en plus au fur et à mesure que les minutes défilaient. Si Darth Akni avait voulu la placer dans une position inconfortable voire la faire tuer, elle ne s'y serait pas prise autrement !

Mais sans que la jeune femme ne trouvât ni le temps ni l'envie de s'opposer à ces ordres, le Seigneur Sith arrivait déjà tandis que son aura était si obscure qu'elle en était presque étouffante – aussi vicieuse que celle de Alarak pouvait transpirer la violence – mais Katria ne remua pas d'un cil. Observant simplement ce nouvel arrivant de côté avant qu'il ne se relevât à son tour pour enlever sa capuche et … et … et …

Le Maître Jedi Draeks Sei'Vys …

Son regard planté dans celui de son ancien mentor, Katria venait de se décomposer visiblement mais aussi intérieurement, sa lèvre inférieure tremblant légèrement tandis que ses yeux s'étaient écarquillés. Son diaphragme se crispant pour lui offrir une formidable douleur qui lui étreignit un instant toute la cage thoracique avant de se dissiper lentement tandis qu'elle ne sentait plus ses extrémités. Tandis que sa tête bourdonnait furieusement du rythme désordonné de son cœur. Tandis qu'un froid glacial venait de s'insinuer dans tout son corps, ses poings se serrant bientôt dans un réflexe afin de réprimer le tremblement de ses mains. De sa main droite qui venait de se poser sur la garde de son sabre afin de pouvoir au moins se protéger si jamais le Bothan décidait de l'attaquer.

En danger, elle était en danger …
Alors elle devait fuir !

Tournant en boucle dans son esprit paralysé par la peur, cette information tendait à devenir obsédante jusqu'à lui donner le tournis, et ce fut au prix d'un formidable effort que Katria reprit au moins le contrôle de ses pensées à défaut de pouvoir stopper l'agitation de son corps. S'interdisant toutes supputations sur la survie de Sei'Vys mais surtout – surtout – sur ses possibles intentions à son égard. Parce que si jamais elle n'y parvenait pas, si jamais l'idée qu'il voulût se venger d'elle arrivait à se frayer un chemin jusqu'à son cerveau, alors elle était perdue.

Et merde …
Est-ce qu'il voulait se venger ?! La torturer ?! La tuer ?!

Malgré toute sa bravoure, la jeune Acolyte se sentait de plus en plus gagnée par la panique, et la cruauté de la situation voulait en plus qu'elle ne pût ni fuir ni se défendre !

« Mais … si le Secteur Corporatiste entretient des liens avec l'Ordre Jedi, ils sauront que ce n'est pas vrai … »

Malgré la peur, il semblait qu'une partie du cerveau de Katria continuât à fonctionner à peu près normalement, et la jeune femme s'entendit prononcer cette phrase plus qu'elle n'eut réellement conscience qu'elle venait de sortir de sa bouche.

Se calmer, elle devait se calmer.
Elle devait également recouvrer ses moyens.
Elle devait arrêter de fixer Sei'Vys avec des yeux qui devaient sans aucun doute trahir sa peur …

Et tandis qu'elle respira profondément pour tenter de s'apaiser – son esprit touchant un instant ceux de ses fauves afin de se rassurer grâce à leurs présences – elle avisa aussi qu'elle avait reculé de plusieurs pas en reconnaissant le Bothan, sans doute dans un pur atavisme de survie. De cette survie qui lui hurlait de ne pas rester un seul instant de plus en sa compagnie là où la Sith Unique venait au contraire de la mettre en binôme avec lui.

C'était dans ce genre de situations qu'elle se demandait pourquoi elle n'était pas assez puissante pour réellement pouvoir se défendre seule.

_________________




Voir le profil de l'utilisateur
Darth Akni
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 18/04/2017
Rang : One Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Ven 21 Avr - 18:14
Je pouvais sentir sa peur, son désarroi. Désormais Katria Dashiell se rendait compte du prix de la trahison et du fait que ses actes avaient réellement des conséquences. Elle pensait sans doute en avoir fini avec son ancien Maître, comme elle pensait en avoir fini avec Darth Alarak d’ailleurs. Dans ces deux cas, il y avait quelque chose qui se répétait : Sei’Vys avait été attaqué par surprise et abandonné blessé, Alarak avait été vaincu par DuCade qui avait été contactée par Katria alors que ce dernier était affaibli par un combat seul contre sept traîtres. J’aurais pu ne pas tolérer tout cela, mais ainsi je donnais une leçon à la jeune Dashiell : elle devait comprendre ce qu’impliquait la guerre et de telles machinations. Emmurée derrière ses certitudes, Dashiell avait sans doute jamais cru voir un de ses Maîtres vivants. Qu’importait au final ce qui l’avait poussée à agir ainsi envers Draeks Sei’Vys, mais désormais elle se retrouvait face à lui. Si je savais très bien que l’ancien Maître Jedi l’aurait volontiers coupé en plusieurs morceaux, il demeurait parfaitement calme, la regardant droit dans les yeux, sans ciller. Sei’Vys était fidèle à ma cause et il était évident qu’il ne se tenait bien que parce que j’avais donné des instructions et que j’étais là. Il y avait là un avertissement subtil à l’encontre de Katria Dashiell : elle et sa Maîtresse actuelle ne savaient pas tous les atouts dont je disposais dans ma manche et si elles voulaient un jour me combattre, elles devraient y réfléchir à deux fois, puisque j’avais déjà -sans qu’elles ne le sachent- plusieurs coups d’avance. Des coups qui pouvaient mener à des situations d’échec de leur côté. Si ces pensées étaient en mon esprit, rien le le laissait transparaître, j’agissais comme si la situation était normale. Ce fut Lustrum qui répondit à la question de Katria, comme pour montrer qu’il n’avait pas besoin de mon autorisation pour parler.

-Les Jedi n’entretiennent aucune relation officielle avec le Secteur Corporatiste. Chaque Corporation est indépendante et le gouvernement local est un peu dépassé. Nous profiterons de ce chaos pour nous faire passer pour des Jedi en mission diplomatiques, ils tolèrent assez bien cela et cela nous permettra d’identifier nos cibles et de les approcher sans problème. Là, nous les surprendrons et les attaquerons en embuscades, une tâche taillée sur mesure pour toi je pense, Katria.


Rien dans le ton de Sei’Vys ne laissait transparaître une quelconque animosité, son aura obscure par contre montrait un Sith particulièrement maléfique. Sa dernière phrase était directement adressée à Katria pour lui remémorer son attaque surprise sur Roon. Elle n’avait pas été capable de l’affronter directement et là Lustrum voyait un moyen de laisser planer une menace, tel un voile fantomatique. Je n’avais pas fais le choix d’intervenir. Finalement, le Seigneur Lustrum s’en tenait au rôle que je lui avais distribué. Cette mission n’était qu’un acompte de la récompense qu’il toucherait lorsqu’il aurait accompli sa mission envers l’Empire Sith : je lui avais donné une nouvelle raison de vivre, la promesse d’une vengeance sur l’Ordre Jedi et sur son ancienne Padawan. En forçant Dashiell à se retourner contre les Jedi avec lui, je lui montrais que j’avais effectivement tout le pouvoir sur elle et qu’elle devrait -quels que soient ses sentiments- se retourner contre son ancien Ordre.

Il était évident que Sei’Vys se délectait de la situation, un sourire de prédateur s’était dessiné sur son visage alors qu’il avait vu la jeune femme reculer de plusieurs pas. Mais était-il réellement le seul ? Pour ma part, même si mon attitude était égale, je me nourrissais de sa peur et je m’en délectais également. Dashiell avait une crainte sans limite, elle se retrouvait face à quelque chose d’irrationnel, c’était pour cela qu’elle n’était pas encore une Sith mais pour l’instant simplement une Acolyte, voire une Jedi Noire...Car elle avait peur. Draeks Sei’Vys lui n’avait jamais eu peur, il n’aurait fondamentalement jamais du être formé comme Jedi et c’est certainement ce qui serait arrivé s’il avait eu un Maître classique, seulement il avait été formé par moi et j’avais -sans m’en rendre compte- semé les graines de l’obscurité en lui en lui proposant de me suivre dans la traque du Maître Kyle Barell et de sa secte. Je décidais d’enfoncer le clou en fixant Katria avec une étrange expression, alors que sa crinière rousse se reflétait dans mes yeux entièrement noirs...Ces ouvertures entièrement sombres qui happaient toute lumière semblaient lire en elle, comme deux boules de cristal maléfiques.


-Darth Lustrum fut mon Padawan autrefois, lorsqu’on m’appelait encore Maîtresse Hélène Auria. Lui et moi avons vaincu des ennemis extrêmement puissants, notamment lors de la bataille de Coruscant...Des batailles que vous-autres, générations plus récentes, n’avez pas connues. J’ai une entière confiance en lui, tout comme j’avais confiance en le Seigneur Alarak. Il ne fait aucun doute qu’en sa compagnie, votre mission sera une franche réussite.


J’avais encore une fois tenu un discours à plusieurs niveaux de lecture, évoquant Alarak et le fait qu’il avait été un homme de confiance. Pourtant, je n’avais pas soutenu Alarak et lorsqu’il était mort, j’avais donné plus de pouvoir à DuCade, lui remettant le commandement de toutes les armées. Une attitude encore plus trouble, je brouillais les pistes afin que personne ne comprenne mes buts et mes objectifs réels. Sur le fond, cela m’aidait à garder la main sur tout ce qui se produisait au sein de l’Empire...Mon Empire.


-Vous alliez nous en dire un peu plus sur les techniques de la REPo et de l’Entente, Katria, je vous en prie, continuez votre exposé, cette audience n’est pas formelle…


L’audience n’était pas formelle, mais j’avais étranglé un officier qui m’avait coupé la parole la semaine précédente alors que je lui avais fait la même remarque. Katria avait peut-être connaissance de cela, je n’en savais rien, mais au cas où je tentais d’utiliser cela pour accentuer son malaise et la faire succomber un peu plus à mon influence, marquant le contraste avec Sei’Vys qui avait pris la parole sans même me demander l’autorisation ni y être invité.
Voir le profil de l'utilisateur
Katria Dashiell
avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 12/04/2017
Rang : Acolyte Sith
Localisation : Rothana
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Ven 21 Avr - 19:18

Dans le Palais Impérial de Korriban, c'était un horrible cauchemar qui était en train de prendre vie sous les yeux emplis de peur de Katria, mais contrairement à ceux qui hantaient certaines de ses nuits, celui-ci n'était pas une simple chimère de son esprit. Il n'y aurait ni réveil brutal ni constatation rassurante, il n'y avait que la réalité et sa cruauté. La réalité mais aussi les mensonges que Sei'Vys ne tarda pas à lui asséner d'une voix beaucoup plus calme que son aura agressive et mauvaise. Les attaques en embuscades étaient taillées pour elle … mais par la Force, est-ce que le Bothan et elle avaient un souvenir radicalement différent des événements de Roon ?! Loin de l'avoir attaqué ou trahi ouvertement, la jeune femme s'était contenté de fuir dans la jungle lorsqu'il l'avait frappé de son sabre pour avoir osé proposer d'aller préparer le vaisseau au décollage pendant que lui et Marrako retenaient les Tuk'ata sauvages qui les attaquaient, alors comment pouvait-il insinuer qu'elle l'avait prise en traître ?!

Mais entre le sourire de prédateur qui ornait ses lèvres et la Sith Unique qui ne tarda pas à reprendre la parole, Kartia n'osa nullement contester cette version des faits. Se concentrant plutôt pour calmer sa peur et recouvrer pleinement ses moyens et ses esprits. Une tâche qui n'avait d'ailleurs rien d'évident dans une situation aussi tendue que celle-ci, et qui ne manqua d'ailleurs pas non plus de se tendre un peu plus lorsque Darth Akni souligna qu'elle avait autant confiance en Sei'Vys qu'elle avait eu confiance en Darth Alarak.

Alors … alors c'était une vengeance ?
Une vengeance alors que l'Acolyte n'avait finalement fait que se défendre des coups et des sévices que ses deux mentors respectifs lui avaient assénés ? Mais … mais pourquoi ?! Pourquoi s'en prendre à elle alors qu'elle n'avait jamais été qu'une victime ?! Et pourquoi s'en prendre à elle alors que la Sith Unique devait quand même avoir autre chose à foutre de ses journées ?!!

Malgré le regard de jais qui la clouait sur place, Dashiell sentait l'incompréhension et un rien de révolte s'emparer de son âme toujours animée par l'angoisse, mais la remarque suivant acheva définitivement de museler ce vague ersatz de rébellion à peine né qu'il mourait déjà. De cette menace à peine perceptible mais que la jeune femme comprit néanmoins très bien : sous le coup de la panique, elle avait en effet parlé sans y être invitée, et elle savait parfaitement bien que l'Impératrice en avait déjà tué pour moins que ça. Tué dans ces longs étranglements qu'elle semblait particulièrement apprécier puisqu'il s'agissait là d'une technique de mise à mort qu'elle utilisait assez souvent.

Elle avait tellement peur …

Sans que rien ne pût le présager, elle venait brusquement de se retrouver au centre d'un jeu d'intimidation qu'elle n'avait rien fait pour provoquer – à part s'assurer de sa propre survie – et elle ne pouvait que ressentir un sentiment d'injustice face à cette situation. Ancienne Jedi, elle avait toujours été fidèle au One Sith et avait combattu courageusement au front sans jamais se défiler, et pourtant aujourd'hui, elle était en train de devenir le jouet d'une Impératrice qu'elle croisait pourtant pour la première fois. Mais … mais s'agissait-il également d'une menace ou d'une manœuvre d'intimidation contre Shadowsun ? Ce n'était pas impossible en tout cas, mais stoppant là ses réflexions, Katria préféra se re-concentrer afin de pouvoir répondre à la question qui lui avait été posée. Et sans faire attendre ces deux Sith qui semblaient n'attendre qu'un prétexte même bancale pour s'en prendre à elle.

« La REPo est une organisation en partie spécialisée dans l'extermination des Sensitifs, ses hommes sont donc aptes à les détecter mais aussi à les affronter et les placer hors d'état d'utiliser la Force. Ils sont bien entraînés et souvent fanatisés mais dans une opération d'une telle envergure, c'est plutôt des forces du Groupe d'Intervention Spécial qu'il faudra se méfier. Ses membres subissent des modifications génétiques et cybernétiques qui les rendent tout à fait aptes à se battre contre un Sith ou un Jedi, et certains peuvent également changer radicalement d'apparence. Par contre, la campagne d'Erinar a laissé un sentiment de peur tenace chez certains qui fuyaient le champ de bataille rien qu'à nous voir arriver, donc peut-être qu'il y a un atout à jouer ici. »

Hésitante et toujours très troublée par la situation, Katria avait pourtant tenté d'être la plus complète et brève possible, aussi espérait-elle que ces informations suffiraient. Avait-elle combattu à Erinar qu'elle n'était pas une spécialiste de l'Entente pour autant, et ce même si elle savait pertinemment bien qu'il s'agissait là d'un argument à ne surtout pas avancer.

_________________




Voir le profil de l'utilisateur
Darth Akni
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 18/04/2017
Rang : One Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Sam 22 Avr - 13:49
Je ressentais à nouveau la peur de Katria. Il était évident que l’entrée de Sei’Vys la perturbait toujours. Soufflant le chaud et le froid et jouant de diverses entremises, j’avais réussi à monter cette mission. Plus qu’un test pour la jeune Acolyte, c’était une véritable démonstration de pouvoir. Mais aussi un avertissement pour le Secteur Corporatiste qui devrait changer sa politique et serait contraint de bouger…Lorsque les fruits seraient mûrs, il me suffirait d’aller les récolter et d’user de diplomatie pour leur proposer mes conditions. Il y avait fort à parier que les Corporations me mangeraient dans la main : après tout, elles ne se destinaient pas à faire la guerre mais du commerce. L’intervention de l’Empire Galactique et des Rebelles serait donc inutile puisqu’il n’y aurait pas de combat massif.

Katria Dashiell donna ses informations sur la REPo, comme je le pensais, elle utilisa ses connaissances d’Erinar. J’avais déjà vu le nom du GIS sur certains rapports d’espionnage que j’avais survolé. Si ces groupes de combat étaient effectifs et avaient été infiltrés dans la population, mieux valait les éviter. Aussi compétents soient Lustrum et Dashiell, ils n’étaient pas de taille à affronter des troupes cybernétiques inconnues qui avaient été entraînées dans le but de se débarrasser des Sensitifs : c’était prendre un risque inutile. Le risque majeur restait toutefois qu’un d’entre eux soit capturé et interrogé avec succès. L’intérêt était de savonner la planche aux Jedi.


-Très bien. Je vous remercie pour cet exposé on ne peut plus clair. Si vous dites vrai et que ce Groupe d’Intervention Spécial est effectif et opérationnel, vous avez tout intérêt à éviter tout contact avec eux. Je pense que les Jedi qui négocient sur Bonadan ont du contacter la REPo ou au moins être contrôlés, il est évident qu’ils ont leur nom et leur identité, vous devez donc éviter tout contact avec l’Entente, au risque d’être immédiatement arrêtés. Personne n’a jamais combattu ce Groupe d’Intervention Spécial et nous ne savons pas de quoi ils sont capables, vous devez donc porter une attention particulière à éviter tout contact avec eux. Ne perdez pas de vue votre objectif : les Jedi. Beaucoup au Magistère les considèrent comme inoffensifs et immobilistes, mais je ne partage pas leur avis, rien que le fait qu’ils soient encore capables de manœuvres diplomatiques aussi fines montre qu’ils comptent encore parmi nos ennemis les plus dangereux. Seigneur Lustrum, vous pouvez vous retirer et préparer la mission.


Lustrum inclina la tête et suivit le garde Sith qui s’était présenté à nouveau, comme s’il avait anticipé qu’un des deux Siths convoqués allait être congédié. Draeks Sei’Vys avait disparu et je continuais de toiser la jeune apprentie. Je laissais plusieurs secondes de pause, la fixant à nouveau avec mon regard incisif. J’avais senti le sursaut de colère en elle et je comptais bien l’évoquer pour lui montrer que finalement, rien ne passait inaperçu. Sans prévenir, je me levais du trône et descendais du piédestal pour rejoindre Katria, elle pourrait voir qu’en réalité, je n’étais pas si grande. Prenant un air de confidence, je décidais de reprendre la parole face à elle.

-Soyez sans crainte, il ne vous arrivera rien. Le Seigneur Lustrum a parfaitement conscience des enjeux de cette mission et il sait qu’au moindre dérapage, je m’occuperai personnellement de lui infliger un châtiment exemplaire et impitoyable. J’ai foi en votre talent, Katria Dashiell, rappelez-vous ceci : seul compte le résultat de cette mission. Cela dépasse l’Ordre, comme ça dépasse l’Empire, c’est une question idéologique : voulons-nous que les choses changent ? Si les Jedi reprennent de l’influence dans cette région, cela nous obligera à mener un assaut massif qui mènera à la mort de centaines de milliers d’innocents. Ce n’est pas ce que nous voulons. Je n’ai que faire des querelles passées et futures, nous devons tous –Lustrum, vous, moi- dépasser notre individualité dans un but de progrès. Nos prédécesseurs ont échoué car ils étaient trop avides de pouvoir et trop individualistes. Nous tenons là la possibilité de changer radicalement le cours des évènements. Vous avez tous deux –Lustrum et vous- étudié le Côté Lumineux et le Côté Obscur, vous avez une vision d’ensemble de la Force et vous connaissez les Jedi, votre opposition à eux est idéologique et dépasse une borne sans nom. Je ne veux pas massacrer les Jedi à tout prix et libre à vous de ne pas le faire, ce qui est important est de faire échouer ces négociations. Pour moi les Jedi devront tôt ou tard ouvrir les yeux et ce moment venu, ils nous rejoindront. J’ai foi en votre talent Katria Dashiell…Mais dans votre intérêt…

Je m’arrêtais alors, retournant ma tête et la fixant dans les yeux. Mes yeux semblaient encore plus noirs et profonds, son visage se reflétait dans ces ouvertures sur mon âme entièrement noire.

-…Ne me décevez pas !


Cette dernière mise-en-garde résonnait comme une menace, pourtant le ton était clair et sans réelle animosité. Je voulais faire comprendre à Dashiell que je n’étais pas Sei’Vys ni Alarak et que me trahir ne serait pas aussi aisé. J’avais auparavant partagé avec elle mes idéaux –ou tout du moins comment je voulais qu’elle les perçoive-, parlant avec son langage et lui montrant qu’elle était en sécurité et que cela n’était pas une stupide vengeance. Je laissais cependant son imagination faire le reste quant à ce que je lui réservais s’ils échouaient. Le même discours ou presque avait été tenu à Sei’Vys. Tout était mis en œuvre également pour que Katria comprenne que me vaincre ne serait pas chose aisée et que je disposais de nombreux atouts dans ma manche puisqu’au fond, personne ne connaissait l’étendue de mes pouvoirs ni leur nature, la seule chose connue était que j’avais maîtrisé un sort de Magie Sith millénaire et ultime : le transfert d’essence, une technique qui avait poussé des Seigneurs Siths à mener des vies d’abstinence et de sacrifices sans jamais réussir à en percer les secrets…Cela en disait long sur ce que j’avais du faire pour l’obtenir et surtout, sur les arcanes que je maîtrisais réellement. J’envoyais là un message subtil à DuCade…Elle savait désormais qu’elle ne devait pas se tromper et me garantir une fidélité sans faille.

Voir le profil de l'utilisateur
Katria Dashiell
avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 12/04/2017
Rang : Acolyte Sith
Localisation : Rothana
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Sam 22 Avr - 15:50

Pour la première fois depuis le début de cette entrevue, Katria était assez d'accord avec la Sith Unique : les troupes de l'Entente – REPo ou GIS – étaient clairement à éviter, d'autant plus que la jeune femme savait combien ces hommes-là pouvaient être fanatiques et dangereux. Mais tandis que Sei'Vys fut invité à quitter la Salle du Trône afin de préparer cette mission, l'Acolyte se retrouva de nouveau seule avec Darth Akni. Dans un silence qui se prolongea pendant de longues – très longues – secondes avant que cette dernière ne se levât, quittant son piédestal d'une démarche légère afin de se rapprocher tout près d'une Katria qui n'en demandait franchement pas tant. Et qui ne demandait même qu'à pouvoir quitter cette planète sans plus avoir à jamais y retourner et croiser ni cette Impératrice bien trop menaçante à son égard, ni son ancien mentor qui aurait bien mieux fait d'être mort ! Mais en vain …

D'une voix presque agréable, la jeune femme se vit expliquer que le Bothan avait reçu l'ordre clair de ne pas s'en prendre à elle dans l'intérêt de cette mission – ce qui laissait rêveur quant à ce qu'il lui ferait ensuite – puis la Sith Unique se fendit même de quelques explications idéologiques concernant l'intervention prévue. Arguant ainsi que chacun devait dépasser son individualité et ses petites querelles dans le but de changer les choses en douceur. Sans guerre massive ni morts par milliers. Un but qui aurait presque pu paraître louable si ces explications ne recelaient pas d'autant de sous-entendus.

Quant à la mise en garde en cas d'échec …
L’Impératrice avait beau conserver une voix aussi égale que calme, la menace n'en demeurait pas moins réelle, et ce même si l'Acolyte se contenta d'incliner profondément la tête dans un signe de respect qui tenait désormais plus de la peur que de la véritable estime.

« Je ne vous décevrez pas, Votre Majesté. »

Pas besoin d'en dire davantage, d'autant plus lorsque son interlocutrice lui avait bien précisé que seul le résultat comptait. Mais malgré son attitude absolument irréprochable, il était évident que Katria était troublée, et qu'elle allait certainement l'être pendant quelque temps. Troublée par la présence de son ancien Maître, mais surtout troublée par la manœuvre que Darth Akni venait de déclencher à son encontre et qui fleurait bon la mesquinerie gratuite. N'était-elle pas née Sith que la jeune femme avait pourtant toujours été fidèle à l'Ordre depuis que Darth Alarak l'avait soumise à son mentorat, et depuis qu'elle était aux côté de Darth Shadowsun, elle avait servi sur plusieurs théâtres de guerre. Non seulement avec bravoure mais également avec efficacité puisqu'elle avait participé à plusieurs victoires.

Mais malgré tout … malgré tout, la Sith Unique venait de la menacer des pires tortures tout en l'obligeant à partir en mission avec Sei'Vys, et cette décision là ne pouvait que relever d'un sadisme qui déstabilisait une Katria qui n'avait réellement rien fait pour mériter ça. Si elle avait certes trahi Alarak, elle n'avait en revanche que fuit le Bothan … mais fuit pour mieux se retrouver à nouveau engluer avec lui. Et si la seule et unique cible de tout cela était Koyne DuCade, alors ce joyeux duo s'était tout de même accordé un sacré plaisir sur les moyens à adopter !

Mais pour l'heure, la jeune Acolyte se contentait de museler sa peur autant que toutes ses réflexions, et elle avait conservé la tête inclinée devant Darth Akni afin de ne surtout rien provoquer de néfaste pour elle. Attendant ainsi docilement que congés lui fût donné afin qu'elle pût … partager cette charmante mission avec Sei'Vys.

_________________




Voir le profil de l'utilisateur
Darth Akni
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 18/04/2017
Rang : One Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Sam 22 Avr - 22:39
Je regardais la jeune femme acquiescer avec un respect total. Je l’avais troublé, j’avais pour le moment accompli ma mission. Je positionnais mes pions, me plaçant entre Sei’Vys et elle et comme interlocuteur direct. De la même manière, j’initiais le processus qui allait se dérouler dans le Secteur Corporatiste. Chaque tâche que je prenais en charge moi-même était un défi, car cela m’exposait à la critique : ça pouvait être mal fait ou pas assez satisfaisant, ouvrant la voie à de potentiels rivaux qui contesteraient l’autorité du trône Impérial. Je devais donc bien choisir mes collaborateurs et ce duo entre Lustrum et Dashiell était un pari risqué mais nécessaire. Je suivais les indications et les intuitions que me dictaient la Force, tout en assistant rationnellement mes choix par la raison et mes sens politiques…Tout ce que j’avais toujours fait. J’esquissais alors un sourire très léger, le premier de l’entrevue.

-Très bien, je compte sur vous alors. Autre chose d’ailleurs, durant toute la durée de cette mission vous ne rendrez compte qu’à moi et vous viendrez tous deux me faire directement un rapport à votre retour.Le Seigneur Bolak vous raccompagnera au vaisseau du Seigneur Lustrum, ça sera tout, vous êtes autorisée à vous retirer.


Sans autre forme de procès, je me retirais pour rejoindre le trône alors que le garde Sith revenait. Darth Bolak qui s’occupait de la garde du palais invita formellement Katria à le suivre. Le Sith ne dit pas un mot, il la guida à travers les colonnades et les mosaïques du Palais sans même prêter attention au caractère presque divin des scènes représentées par les tableaux, les sculptures ou les fresques qui décoraient le palais de la Sith Unique. Ils traversèrent l’entrée du Palais qui menait sur un petit astroport. Bolak se dirigea vers un petit vaisseau qui ressemblait en tout point au style utilisé par les Jedi. Lustrum était sur le tarmac, adossé à la carlingue, les bras croisé. Le désormais Seigneur Sith ne fit aucune remarque supplémentaire à l’arrivée de Katria. En fait, il se contenta d’ouvrir la porte et d’entrer dans l’astronef. Le vaisseau était très bien aménagé et Katria comprendrait qu’il s’agissait du vaisseau personnel de son ancien Maître. Le vaisseau ne comportait aucune trace de personnalisation, comme du temps où Sei’Vys était chez les Jedi et où il semblait ne pas avoir d’autre motivation que sa propre conception de la cause.

Le vaisseau comportait deux petites cabines à l’arrière, une banquette et une autre cabine qui semblait être une très petite salle de bain. Il était clair que Sei’Vys vivait dans cet environnement spartiate et que les quelques rangements qui se trouvaient dans le vaisseau. L’ancien Maître Jedi s’était dirigé vers un petit rangement duquel il sortit deux bures et deux tuniques Jedi. Il en déposa une devant Katria et en garda un exemplaire.

-Il y a deux cabines, changeons nous ici. J’ai aussi récupéré des cristaux, un bleu et deux verts, nous démonterons nos sabrolasers pour qu’ils soient similaires à ceux qu’utilisent les Jedi.

Le ton était laconique, froid. Lustrum était un Sith efficace, il ne semblait pas verser dans la haine gratuite, en tout cas pas dans ses manifestations profondes. Il était froid et professionnel, comme lorsqu’il s’adressait autrefois aux autres Maîtres du Conseil Jedi. Le Bothan se glissa dans la cabine et ressortit en quelques minutes, vêtu comme un Jedi. Il attendit que Katria fasse de même avant de s’installer à la cabine de pilotage et d’initier les réacteurs. Il se tourna une dernière fois vers son ancienne Padawan et s’adressa à elle avec la même distance.

-Va chercher tes bêtes, elles viennent avec nous. Si tu désires en amener plus, dis-moi où aller les chercher et nous nous y rendrons. Je suis responsable de toi, je ne veux pas ramener un cadavre.

Voir le profil de l'utilisateur
Katria Dashiell
avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 12/04/2017
Rang : Acolyte Sith
Localisation : Rothana
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Dim 23 Avr - 0:21

Se voir congédier par la Sith Unique fut un réel soulagement pour Katria, et la jeune femme acquiesça aussitôt aux dernières recommandations données avec tout le respect nécessaire, suivant ensuite Darth Bolak d'un bon pas. Vers la sortie. Vers une autre épreuve qui allait s'ouvrir devant elle même si elle aurait plutôt voulu l'éviter à tout prix. Mais malheureusement, elle avait bien compris que son avis n'était guère requis – celui de sa Maîtresse non plus d'ailleurs – et ce fut avec un air aussi neutre que possible qu'elle rejoignit Sei'Vys qui l'attendait déjà devant son vaisseaux. Dévoilant bientôt un intérieur spartiate et strictement consacré à l'utilitaire là où il s'adressa à elle avec la même froideur que lorsqu'il était encore son mentor. Mais même si ce retour en arrière n'avait rien de bien agréable, l'Acolyte prit tout de même sur elle afin de ne rien laisser paraître de son trouble, et elle disparut aussitôt dans l'une des cabines afin d'enfiler tunique et bure Jedi. Direction un passé qu'elle aurait espéré révolu mais qui reprenait soudainement de très désagréables aspects du présent …

Et sitôt prête, la jeune femme vint s'asseoir sur le siège du copilote sans mot dire – le Bothan pouvait d'ailleurs toujours se brosser pour espérer qu'elle l'appelât ''maître'' ! – et la perspective d'emmener ses fauves lui arracha quelques secondes de réflexions. Alors certes, la présence des Tuk'ata ne pourrait que la rassurer en présence de Sei'Vys … mais était-elle pour autant une bonne idée durant cette mission ? Après tout, les fauves passaient assez rarement inaperçus en pleine ville, et ceux-là étaient bien trop souvent considérés comme des monstres du Côté Obscur pour que leur présence fût anodine. Mais néanmoins, Katria pouvait toujours les emmener avec elle les six fauves qui étaient déjà présents sur Korriban, et ils attendraient alors sagement dans le vaisseau du Bothan pour ne sortir qu'en cas d'absolue nécessité.

« Les six que j'ai ici seront suffisants. »

Via la Force, la jeune Acolyte venait d'ailleurs de déverrouiller les cages tout en ordonnant aux Tuk'ata de la rejoindre et quelques instants plus tard, ce furent six monstres qui montèrent à bord en grognant sourdement. Pas réellement par agressivité, mais plutôt pour marquer qu'ils avaient bien sentit le trouble de leur maîtresse.

Et quand au reste …
Il était responsable d'elle et ne voulait pas ramener un cadavre ?
Bizarrement, Katria n'accordait aucune confiance au Bothan, et elle se ferait donc un devoir de toujours conserver des yeux dans son dos afin de se prémunir d'une attaque en traître ! En espérant juste que cette précaution serait de trop et qu'il ne s'en prendrait pas à elle …

« Je suis prête, nous pouvons partir. »

Pas de ''maître'' encore une fois, le titre lui écorcherait bien trop la gueule !
Mais néanmoins, la jeune femme s'adressait à Sei'Vys d'un ton respectueux même si froid, bien loin de celui qu'elle employait lorsqu'elle parlait à DuCade. DuCade qui lui manquait déjà et qu'elle aurait bien voulu avoir à ses côtés aujourd'hui.

_________________




Voir le profil de l'utilisateur
Darth Akni
avatar
Messages : 14
Date d'inscription : 18/04/2017
Rang : One Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Dim 23 Avr - 15:06
Lustrum laissa les six Tuk’Ata monter à bord. Si cette gamine voulait ses animaux en peluche, cela lui importait peu. Lui qui était secrètement la Main Invisible de l’Impératrice savait qu’il disposait d’une mission plus grande, plus vaste. Dashiell n’avait été qu’une étape dans sa propre vie et si il sentait sa frustration et sa colère, lui n’affichait aucune émotion, simplement son Aura Obscure très dure et mauvaise. Le Seigneur Sith fit remonter la passerelle et décoller le vaisseau après avoir approuvé d’un signe de la tête. Il n’avait pas dit un seul mot, pas montré un seul sentiment. Sur le fond, il n’avait pas grand-chose à dire de plus. Son ancienne Padawan demeurait assise et silencieuse. Alors que le vaisseau s’élevait dans les airs pour finalement quitter l’atmosphère oppressante de Korriban, le Bothan ne dit aucun mot supplémentaire. Lorsque le pilotage automatique fut enclenché, il se dirigea à l’arrière et sortit une boîte décorée aux armoiries impériales pour en extraire un cristal bleu qu’il donna à son ancienne apprentie.

-J’espère que tu te rappelles comment on fait. Ne perdons pas de temps et faisons cela rapidement, nous avons quelque chose à faire sur Bonadan avant de partir en mission.


Cela n’était pas prévu et n’avait pas été évoqué par l’Impératrice. Bonadan était suffisamment vaste pour qu’ils puissent poursuivre plusieurs objectifs. Il était difficile de savoir de quoi parlait le Bothan : un objectif secondaire ? Une mission qui ne regardait que les services secrets ? Le Sith ne jugea pas bon d’en informée l’Acolyte. Le Bothan s’était installé sur une table avec ses deux sabrolasers et il se concentra dans la Force, levant son bras. Lentement, les deux sabrolasers entrèrent en lévitation et lentement, les pièces se démontèrent, les unes après les autres. Sei’Vys avait les yeux fermés, il effectuait l’opération de manière mécanique et experte, démonter un sabrolaser demandait un grand niveau de maîtrise. Les cristaux furent extraits avec le même soin pendent que les cristaux verts reprenaient la place des cristaux rouges. Tout aussi sereinement, Sei’Vys bougea les mains et les sabrolasers se remontèrent, chaque pièce à sa place. Monter un sabrolaser demandait un savoir faire unique et si on n’était pas capable de le monter correctement, la moindre imprécision pouvait mener à une avarie qui pouvait faire exploser le sabre. D’un mouvement expert, Lustrum activa les deux sabres qui affichèrent des lames parfaitement équilibrées.

-Nos sabrolasers seront modifiés, il va falloir s’entraîner à leur nouvelle lame. Là-encore, je ne prendrai pas le risque d’un impair, nous irons sur Bonadan dans un endroit isolé par lequel débarquent nos espions et nous nous entraînerons au sabre avant la mission.


Le visage de Draeks Sei’Vys était toujours totalement imperturbable. Il était retourné à l’avant du vaisseau et avait repris les commandes pour programmer le passage en hyperespace. Le Bothan laissa passer quelques minutes durant lesquelles il pianota sur la console pour activer la furtivité du petit vaisseau et entrer les coordonnées. La voix de Sei’Vys s’éleva une dernière fois dans la navette alors qu’il ne daigna même pas retourner sa tête et que son aura se fit plus menaçante.

-Oh et une dernière chose Katria, à partir de maintenant c’est Maître lorsque tu t’adresses à moi…Sinon, je te tranche une main.


Si le ton était calme et totalement détaché. Draeks Sei’Vys venait de montrer qu’il était désormais le seul maître à bord de son vaisseau et que si Akni l’avait menacé pour que Katria revienne vivante, elle n’avait rien précisé sur son intégrité physique, ou tout du moins cherchait-il à contourner ses ordres. Cela démontrait aussi que Lustrum était un Seigneur Sith à l'ancienne et adepte de la torture, ce qui en disait aussi long sur comment Akni formait ses Acolytes. Dans tous les cas, le Bothan ne plaisantait pas.
Voir le profil de l'utilisateur
Katria Dashiell
avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 12/04/2017
Rang : Acolyte Sith
Localisation : Rothana
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Lun 24 Avr - 0:10

Sans décrocher un mot, Katria usa de la Force pour récupérer le cristal bleu qui serait désormais le sien, acquiesçant d'un signe de tête tandis que le Bothan lui communiquait de nouvelles informations. Aller sur Bonadan n'avait d'ailleurs jamais été évoqué par la Sith Unique, mais la jeune femme se garda bien de lâcher un commentaire inutile pour autant. Se contentant de prendre son sabre-laser en main tout en faisant le vide dans son esprit. Balayant haine, peur et rancœur de son être afin d'être la plus concentrée possible. Après tout, la confection d'une telle arme était une tâche des plus délicate tant la moindre imperfection pouvait se révéler fatale, et l'Acolyte ne tenait pas forcément à entamer cette mission par un échec qui ne pourrait que lui être reproché. Sans compter qu'ainsi assise sur le siège du copilote, au milieu des six fauves qui s'étaient massés tout autour d'elle, elle se sentait plus sereine.

Le vide …
La Force. Simplement la Force …

Tandis qu'elle venait de fermer les yeux afin de chasser toutes pensées potentiellement parasites, son sabre s'éleva dans les airs, chacun de ses éléments se détachant pour laisser un petit cristal rouge tomber dans sa paume droite là où le cristal bleu s'éleva de sa paume gauche pour se nicher à sa place. Sans accroc. Sans hésitation. Sans erreur … Nul besoin pour elle d'allumer son sabre pour s'assurer de son fonctionnement, parce qu'elle savait instinctivement que tout était parfaitement en place. De cette atavisme de prédateur qui déstabilisait quelque fois les gens qui l'entouraient là où il lui apparaissait comme naturel. Salvateur également tandis que l'arme vint doucement se poser sur ses genoux, sa main rangeant son cristal dans une poche avant de venir gratifier le Tuk'ata le plus proche d'une caresse sur la tête.

Et puis …
Et puis Sei'Vys s'adressa une nouvelle fois à elle afin de lui distiller une menace des plus tangible – son aura aussi sombre que cruelle suffisant à attester qu'il ne plaisantait pas – et Katria accusa alors un moment de latence tandis qu'elle ouvrait les yeux. Affichant cette fois-ci un regard déterminé mais aussi terriblement neutre. De même que sa propre aura paraissait nettement plus lisse cette fois-ci, lisse mais aussi coordonnée à cette des six monstres qui venaient tous de darder leurs regards sauvages sur le Bothan tandis que l'Acolyte fit de même.

« Bien, Maître. »

Le Vide …
La Meute …
La Force !

Si Sei'Vys poussait la mesquinerie jusque là, alors Katria ne rentrerait pas dans son jeu puéril et lui donnerait du ''Maître'' autant qu'il en voulait. Refusant de répliquer quoi que ce fût alors que les instructions de l'Impératrice étaient extrêmement claires : s'il lui coupait une main, la jeune femme ne serait alors plus apte à remplir leur mission. Mission qui risquerait d'être un échec. Un échec dû entièrement au Bothan … Sans doute le savait-il autant qu'elle le savait, mais le formuler à haute voix aurait été si stérile que Katria ne préférait même pas relever.

Qu'il jouât tant qu'il le voulait mais un beau jour, elle se vengerait. Et ce connard irait rejoindre l'ancienne Acolyte de Darth Alarak dans le Néant.

Spoiler:
 

_________________




Voir le profil de l'utilisateur
[+158] Toujours par deux [PV Darth Akni]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Toujours par deux ils vont. [PV : Kalya]
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-
» La foudre frappe toujours deux fois
» Le passé, l’avenir, ces deux moitiés de vie dont l’une dit jamais et l’autre dit toujours. [PV Nami]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Galaxie :: Korriban-