Darth Zothun, Maître de la Mort [UC. 50%]
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Darth Zothun, Maître de la Mort [UC. 50%]
Dim 16 Avr - 16:38
Wressel FENRISTROS


   

   

   
Nom : Fenristros
   Prénom :  Wressel
   Surnom :   Darth Zothun,
   Sexe : Masculin
   Espèce :  Humain
   Date de naissance et âge :  50 ans, né en 13/11/108 ABY.
   Monde d'origine : Bandomeer

   Groupe(s) : One Sith / Empire Sith
   Rang : V - Seigneur Sith du Magistère – Seigneur Nécromancien.
   
   


   
COMPÉTENCES / FORCE / SABRE-LASER


   C'est ici que vous pourrez décrire plus en détail les compétences et aptitudes particulières de votre personnage. S'il s'agit d'un sensitif, vous devrez également remplir la liste ci-dessous : (les explications se trouvent ici et ici)

   Don inné : Magie Sith
   Pouvoirs :
   - Rang I :
   - Rang II :
   - Rang III :
   - Rang IV :
   - Rang V :
   - Rang VI :


   
PROJECTION HOLOGRAPHIQUE


Le Seigneur Nécromancien connu sous le nom de Darth Zothun est un humain à l’apparence des plus effrayantes. Mesurant un mètre quatre vingt quatorze pour presque cent dix kilogrammes, Wressel est un colosse de muscles pour les standards de son espèce, son corps ayant été forgé par des années d’entrainement et de combats pour sa propre survie dans les milieux les plus hostiles que la galaxie renferme. Son enveloppe corporelle, composée exclusivement de muscles noueux et endurcis a néanmoins encaissé bien plus de blessures que ce que le commun des mortels aurait pu supporter. Le corps de Zothun est d’une couleur cadavérique et l’intégralité de la surface de son épiderme d’un blanc cassé est strié de cicatrices diverses et de craquelures plus noires que la nuit. A dire vrai sa peau ressemble à une terre desséchée sous un soleil de plomb et nombreux sont ceux dans le One Sith à se demander comment celui que l’on appelait Wressel peut-être encore vivant, à un tel point que d’aucuns pensent qu’il est un mort-vivant à part entière. L’ont peut même distinguer des morceaux de chairs laissées à vif depuis longtemps sur ses flancs et qui semblent se décomposer lentement. Toute la partie droite de son visage porte les affres d’une brûlure le défigurant tandis que son œil droit est quant à lui vitreux, ne laissant que son jumeau à gauche encore en vie et rayonnant d’une inquiétante couleur mordorée. Son visage est assez carré et semble taillé grossièrement au couteau. Chauve, Zothun avait autrefois une chevelure blonde qui semble avoir déserté le sommet de son crâne. A dire vrai, il n’a plus aucune pilosité sur le corps après les expériences qu’il est allé mener sur lui-même. Bien qu’il fût séduisant à l’époque, il est évident que Wressel a choisi de sacrifier son apparence au profit d’un plus grand pouvoir. Aujourd’hui repoussant physiquement, certains disent qu’il ne reste que de lui qu’un esprit fou dans un corps malade, mais ce n’est pas tout à fait exact.

Darth Zothun est vêtu d’une bure traditionnelle Sith de couleur noire. En dessous de sa cape, il porte une tenue traditionnelle Sith en tissu et en cuir de rancor. Drapé dans sa robe à capuchon aussi noir que les plus sombres recoins de l’espace, il chausse des bottes en cuir noir synthétique à semelles renforcées, usées par des heures de marche dans des milieux hostiles. Sa taille est encerclée par une ceinture de la même matière et du même coloris sur laquelle est accroché  son sabre laser. A son bras droit, il porte un gant en cuir renforcé remontant jusqu’au coude. Seuls marques de son côté guerrier, deux spallières assez longues et larges viennent recouvrir ses épaules. Son absence et son long exil volontaire lui a coûté beaucoup de ses possessions qui se limitent désormais qu’à très peu de choses, et ce y compris en termes de tenue vestimentaire très usée et trouée ici et là et qui tombera en lambeaux avant le corps de Darth Zothun. Hormis son savoir accumulé, et les artefacts divers, il n’apprécie guère le faste et se contente d’un confort des plus spartiates ce qui fait qu’il est difficile pour certains de deviner qu’il est un membre éminent du Magistère.
En somme il est bien plus proche d’un vagabond que d’un noble.

La démarche de Wressel est très rigide en un sens, évoluant au sol avec une détermination ainsi qu’une assurance perceptible même pour les moins observateurs. Néanmoins ses pas sont lents, pesant comme si rien ne pressait ou n’était urgent. Autre fait intéressant, Zothun ressent en permanence une souffrance inqualifiable qui ne s’arrêtera que le jour ou il embrassera vraiment la mort après avoir pendant tant d’années flirté avec elle. Pourtant il semble s’en être accommodé avec le temps, il a accepté cette condition pour pouvoir accéder à un pouvoir défiant les règles élémentaires galactiques : celles de la vie et de la mort. En atteste son visage affichant en permanence un air de sévérité et d’indifférence en même temps. Le Seigneur Sith en impose que ce soit de part sa carrure ou son apparence physique. Véritable athlète, Wressel est quelqu’un de précis, rapide et puissant mais plus encore il regorge d’une endurance à toute épreuve ; chaque combat qui dure est un combat qui tourne de plus en plus à son avantage. Darth Zothun n’est pas belliqueux de nature, mais ne se défile jamais face à une occasion de prouver sa force, excepté s’il a quelque chose de plus important à faire. Cette souffrance perpétuelle qui l’habite l’a paradoxalement anesthésié en un sens. Mais rares sont les combats capables de le faire vibrer et de ressentir davantage les choses. C’est dans ces moments là qu’il brûle de toute son âme et se sent vraiment vivant. La perte d’un membre ne l’empêchera pas de combattre.
Dernier fait et pas des moindres, des examens médicaux ou scans de ses signes vitaux révèleront que Darth Zothun (ou plutôt ses organes) semblent tourner au ralenti ce qui le rend difficile à identifier comme étant vivant. A dire vrai, seuls les appareils les plus coûteux et précis sont capables de capter ses signes de vie, les autres ne révèleront qu’une masse organique inerte. Au-delà de ça, un simple toucher de son épiderme craquelé vous révélera que sa température corporelle est plus basse que la moyenne chez les humains. Une anomalie arpentant la galaxie, sur le fil du rasoir de la limite qui sépare le mort du vivant, voici ce qu’est devenu l’acolyte qu’était Wressel et le Seigneur Sith qu’est Darth Zothun aujourd’hui.

Quoiqu’il en soit, maintenant qu’il est l’incarnation de la Mort aux yeux des Sith –et des Jedi-, il est aussi une leçon vivante du prix qu’il est nécessaire de payer pour obtenir le pouvoir absolu : celui de dominer la vie et supplanter la mort.



   
ÉQUIPEMENT


   C'est ici que vous devrez décrire l'équipement de votre personnage, et ce qu'il s'agisse de ses armes, armures, implants, etc ... Sont tout particulièrement concernés les personnages axés sur le côté guerrier (Mandaloriens, Chasseurs de Primes, soldats ...) mais aussi les Maîtres d'Armes et Ombres.


   
DOSSIER PSYCHOLOGIQUE


De prime abord, Darth Zothun est quelqu’un d’assez austère, de distant et de peu loquace ce qui est véridique, le Sith n’est pas très bavard et ne se contente que du minimum en matière de mots. Il se dégage de lui un certain désintérêt pour les complots et machinations politiques et ce y compris au sein du Magistère ou les alliances se font et se défont rapidement ce qui en fait quelqu’un d’assez imprévisible sur ce terrain car nul ne sait vraiment son avis sur telle ou telle question jusqu’aux derniers moments du débat avant le vote. Certes il n’éprouve aucun intérêt pour les conspirations mais il n’en reste pas moins conscient. Néanmoins cette attitude en fait quelqu’un cristallisant beaucoup de frustration et de suspicion au sein de cette instance où nombreux sont ceux qui doutent sur sa loyauté. Sa mission que lui a confiée Darth Krayt l’a éloigné du One Sith très longtemps et même si son retour s’est effectué avec fracas, que ses premiers faits d’armes et son efficacité  ont suffit à convaincre le Poing de l’Empire ainsi que Darth Akni de sa loyauté, ses pairs au Magistère ne partagent pas leur avis. L’accoutrement et le comportement de Zothun en font quelqu’un d’assez mal vu mais aussi de craint, à mi chemin entre l’ermite vagabond, le scientifique fou et le combattant sanguinaire. Pourtant s’il ne rechigne pas à livrer bataille sur le terrain en première ligne, c’est bien pour deux raisons : se tester pour se dépasser sans cesse, mais aussi pour récupérer des cobayes pour se livrer à ses sinistres expériences sur le terrain. Son goût de l’autonomie et de l’indépendance font de lui quelqu’un qui ne cherche pas à plaire ou à courtiser pour grimper en influence, Zothun préfère s’appuyer sur ses faits d’armes pour ça ainsi que ses exploits ou découvertes. Certains pourraient le qualifier de conspirateur ou ayant son propre agenda ce qui ne serait pas complètement faux, mais demeurerait inexact : l’un des principaux intérêts de Wressel est avant tout ses recherches dans le domaine de l’altération du vivant, plus particulièrement les arts obscurs de la Nécromancie dont il cherche à devenir le plus grand sage en la matière.

Insensible, Darth Zothun apparait comme quelqu’un de posé et de patient mais aussi de déterminé –voire zélé- dans ses projets ou ambitions. Une expression de sévérité en permanence sur le visage, il laisse apparaitre qu’en dépit de son attitude réfléchie, il n’en demeure pas moins quelqu’un qui demeure impitoyable voire de méprisant vis-à-vis de nombreuses personnes. Certes il ne manque pas la moindre occasion de prouver sa force sans pour autant être belliqueux ou agressif de nature, mais encore faut-il réveiller chez lui un minimum d’intérêt chez lui pour qu’il daigne vous accorder l’occasion de croiser le fer. Un padawan le défiant n’aurait de la part de Wressel qu’un désintérêt probant, mais si jamais celui-ci faisait l’erreur de tenter une attaque, la riposte serait effroyablement funeste. Une chose est certaine : si vous vous trouvez sur la route de ses plans vous avez intérêt à vous écartez car Wressel ne lésine pas sur les moyens pour atteindre ses objectifs et n’a que très peu de sens éthique là-dessus.  

En dehors de cet aspect assez calme et froid par rapport aux autres Sith, Zothun est un combattant redoutable qui lorsqu’il affronte un adversaire digne de son intérêt, libère tout son potentiel. Déchainant ses compétences martiales et son pouvoir, le Nécromancien se transforme alors en une machine de mort redoutable ne cessant le combat que lorsque ses ennemis sont tous anéantis. C’est à ces rares occasions que l’on peut constater toute la fureur qu’il est capable d’éprouver dans un duel ou sur le champ de bataille en première ligne. Son corps le faisant souffrir en permanence, il a su accepter, embrasser cette douleur atroce pour nourrir sa haine ainsi que sa colère, c’est là d’où Wressel tire tout son pouvoir ainsi que sa puissance. Ayant encaissé des blessures et connu des souffrances inconcevables, Darth Zothun est convaincu d’être capable de se relever plus fort après chaque défaite, jusqu’à pouvoir terrasser ses ennemis.
Le Seigneur Nécromancien est quelques peu négligeant sur son apparence ainsi que quelqu’un n’appréciant pas le luxe des choses, se contentant du strict minimum pour survivre. C’est ce qu’il appelle le chemin du pouvoir, toute distraction n’est que du temps de perdu et un premier pas sur la voie de la décadence. Bien que « spécial » même pour les critères des Sith, Zothun respecte ceux qu’il considère comme étant des clairvoyants, ceux qui ne se laissent pas abuser par les artifices des mortels et qui font preuve d’intellect ou d’ambition. Pourtant il n'éprouve aucun attachement à ces personnes là, a dire vrai il n'a aucun ami ni même de sympathie pour qui que ce soit ce qui en fait un antisocial en un sens: les autres sont soit utiles, soit inutiles. Rien de plus, rien de moins.

Peu à cheval sur les codes et protocoles, Wressel est quelqu’un allant droit au but, considérant ces normes ou la morale comme des freins au pouvoir. Bon négociateur il n’est pas diplomate pour autant mais sait obtenir ce qu’il veut par la parole plutôt que par les armes. Son expérience de la survie en a fait quelqu’un d’observateur et capable de s’adapter à son environnement – quitte à devoir encaisser au début- pour pouvoir survivre. Bien que d’origine populaire, il a su se cultiver pour devenir quelqu’un d’érudit.

En dépit de son isolement, le Nécromant ne demeure pas moins sans influence. Les rares acolytes ayant choisi la voie des Morts comme il l’appelle ainsi que les troupes qui lui sont affectées font preuve d’un zèle et d’une forme de fanatisme proche de la névrose. Ce qui constitue un grand changement par rapport à son prédécesseur qui a laissé derrière lui, une discipline réduite à l’ombre d’elle-même et très mal vue.
On pourrait voir en Darth Zothun un altruiste à la vision viciée par le Côté Obscur tant ceux qui le servent espèrent pouvoir maitriser son pouvoir pour les sensitifs, et accéder à une forme d’immortalité à travers ses rituels pour les troupes conventionnelles. Du moins c’est bien sous ce jour qu’il se  présente à eux, et sa présence sur les champs de bataille lui a permis de gagner en influence sur ceux qui le servent. Mais c’est non sans un certain cynisme qu’il entretient cette image: rien n'a plus de valeur à ses yeux que sa science ainsi que son existence.


   
HISTOIRE


I.  Premières années, trahison et premiers pas vers le Côté Obscur. [108 ABY – 130 ABY]

Wressel Fenristros est né sur Bandomeer il y a de cela 50 années standards, en 108 ABY. Issu d’une famille d’administrateurs impériaux affectés par ordre du Moff du secteur à la tâche de superviser l’extraction minière de deux ressources importantes pour l’Empire, l’ionite et l’azurite. Ayant vécu dans un cadre plutôt aisé et paisible, Bandomeer étant assez éloignée de tout, le jeune héritier est promis à une belle carrière. Sa vie est relativement paisible et la charge de travail pour ses parents est telle que ceux-ci n’ont aucunement le temps de quitter Bandomeer, bien trop acharnés qu’ils étaient pour remplir la mission qui leur était confiée. Placé sous la garde d’un percepteur envoyé depuis Bastion, le jeune Wressel apprend donc les valeurs impériales ainsi que tout ce qu’un jeune de son rang et de son statut doit savoir sur le monde l’entourant. Il croise à plusieurs reprises le Moff Drey plutôt proche de sa famille qu’il considère comme étant de loyaux sujets de l’Empire. Rendant visite deux fois par an sur Bandomeer, le Moff tisse de bonnes relations avec Lana et Krasus Fenristros les parents du jeune Wressel. Il leur rapporte les histoires de la politique menée par l’Empereur et devant les résultats scolaires de Wressel, confie à celui-ci et à sa famille qu’il pourrait intégrer l’école d’administration impériale de Bastion pour devenir également un Moff à l’avenir. Le rôle de Drey était aussi de s’assurer que les quotas d’extraction d’Ionite et d’Azurite étaient remplis, mais celui-ci arrivait à passer l’éponge sur quelques incidents dans la production, ou alors si les quotas n’étaient pas atteints, exigeant en retour quelques services plus personnels de la part du couple Fenristros en guise de paiement pour taire les incidents de production. C’était plutôt rare et avait du arriver trois fois seulement en 20 ans. La bienveillance du Moff permit aux administrateurs de Bandomeer ainsi qu’au gouverneur de la planète de se maintenir à leurs postes et d’arriver à compenser les pertes en travaillant plus durement.

La guerre qui se déclenche en 127 n’atteint pas vraiment Bandomeer si ce n’est en matière de hausse des quotas de production. Krasus et Lana demandent donc à ce que le Moff Drey alloue plus de moyens en termes d’hommes et de matériel de pointe pour espérer tenir les quotas et délais demandés, ce que le Moff parvient à obtenir en échange de quelques services privés auprès du couple Fenristros dont Wressel ignorera la nature si ce n’est que le Moff vint de plus en plus souvent sur Bandomeer. En 129, Lana accouche d’un second enfant, une fille qui sera la petite sœur de Wressel et qui sera prénommée Deliha. Wressel s’attache à prendre soin d’elle un maximum mais il commence à assister son père et sa mère sur la gestion de la production, attendant son admission à l’école d’administration impériale de Bastion qui semblait ne jamais venir. En 130 alors qu’il est âgé de 22 ans, Darth Krayt s’autoproclame Empereur en attentant à la vie de Roan Fel. Sa famille tente d’opposer une forme de résistance en montant un réseau d’information et de désertion pour ceux voulant rallier les loyalistes de Fel. Avec la complicité du Moff Drey, ils arrivèrent à faire déserter environ soixante dix soldats impériaux et officiers désireux de poursuivre la lutte aux côtés de Fel leur empereur légitime, ainsi qu’à détourner une partie de la production d’ionite pour le compte de Fel. Leur acte de résistance ne dura que douze mois jusqu’à ce que les Sith ne déploient une petite garnison sur Bandomeer ainsi qu’un inquisiteur chargé officiellement de superviser l’extraction de minéraux pour le nouvel Empire Sith de Darth Krayt. Trois semaines s’écoulèrent ou le couple dut interrompre ses activités de résistance, mais un jour une escouade intervint dans leur manoir avec la ferme intention de procéder à une fouille puis une arrestation. Cachant des déserteurs dans leur cave, les choses tournèrent mal pour Krasus et Lana quand l’escouade les trouva réfugiés dans le sous-sol. En effet des traitres dans leurs rangs avaient compromis leurs agissements, et qu’elle ne fut pas la surprise de Wressel quand il vit l’hologramme du Moff Drey être félicité par l’inquisiteur envoyé sur place pour les informations capitales qu’il lui avait fournies. Le Moff en question semblait avoir vendu Lana et Krasus de son plein gré et non sous la contrainte. Ses parents sont arrêtés, Delilha a réussi à être exfiltrée vers les territoires Chiss ou se trouve Fel, et Wressel est détecté alors comme étant sensible à la Force lorsqu’il tente de s’opposer  aux stormtroopers de Krayt en déclenchant des poussées de Force de façon involontaire.

II. Un autre chemin, plus sombre et corrupteur. [131 ABY - 137 ABY]

Enrôlé de force dans les rangs du One Sith, sa volonté ne lui suffit pas à résister aux tortures qui lui sont infligées par les serviteurs de Darth Nihl. Brisé et résigné il rejoint les rangs et devient un initié Sith. Au sein du groupe d’initiés dont il fait partie, ses débuts sont difficiles mais des tréfonds de son désespoir, il puise en lui les ressources suffisantes pour survivre et gagner sa place pendant l’année 131 qui est une épreuve pour lui. Une fois qu’il a pu réussir l’épreuve dans laquelle il triompha de ses rivaux, il attira l’attention de Darth Hangmaroth. Ce Seigneur Sith avait remarqué le talent du jeune Wressel qu’il n’hésita pas à prendre sous son aile pour en faire son apprenti. Décelant chez lui un potentiel dans la magie Sith, il lui ouvre la voie de cette obscure discipline considérée par beaucoup de Sith comme étant obsolète : la Nécromancie. D’abord effrayé par cette pratique, il se laissa séduire par les possibilités que celle-ci offrait. Avide de percer ces secrets il accepta. Dès qu’il suivit cette voie, Wressel Fenristros laissa sa place, son passé et son nom à Darth Zothun.

Au cours des années qui suivent, le jeune Darth Zothun sous la tutelle de Darth Hangmaroth s’initie peu à peu aux obscures sciences de la nécromancie. Cette discipline est très difficile à suivre et exige une implication totale des Sith. A cette époque, les rares adeptes de la nécromancie représentent seulement cinq personnes tant cette pratique est jugée désuète et demeure mal vue, y compris par les autres Sith. Darth Hangmaroth confie secrètement à son apprenti que les nécromanciens ne sont tolérés dans l’Ordre que pour une seule raison : ils sont chargés de découvrir un remède à la maladie qui ronge le Seigneur Krayt depuis trop longtemps. Sans ça, les autres Sith dont les Inquisiteurs les auraient déjà massacrés. Cette animosité s’explique surtout du fait que les rares nécromants composant le One Sith sont jalousés pour leurs pouvoir. La protection de Krayt vient d’une sorte d’accord passé entre Hangmaroth et le Seigneur Noir : en échange de son soutien, les nécromants taisent la vérité sur la maladie qui le tue à petit feu, et son chargés de trouver un remède alternatif à ce mal qui l’habite. En parallèle à la Nécromancie, Darth Zothun suit également l’enseignement Sith en matière d’entrainements au sabre laser, à la force et se doit aussi de surmonter les épreuves qui parsèment sa route afin d’estimer s’il est digne d’être un Sith ou non.

La guerre reprenant son cours contre les impériaux et les vestiges de l’Alliance Galactique, Darth Zothun est déployé ici et là à l’occasion d’embuscades et d’escarmouches tendues à ses ennemis. Il met enfin en pratique les techniques de nécromancie acquises depuis plusieurs années pour relever les corps sans vie des soldats adverses pour submerger ses ennemis sous le nombre. Ces succès en font un élément de choix pour Darth Hangmaroth et les trois autres disciples qui composent l’Ordre des Nécromanciens. Darth Zothun en profite même pour croiser le fer avec des Jedi pour finalement les achever. Ces rares coups d’éclats lui permettent de mettre les Nécromanciens sous la lumière des honneurs des autres Sith ce qui n’est pas sans rendre verts les Inquisiteurs les plus zélés.
Au long de ces années, Zothun se lie d’un profond respect pour son maître ainsi que pour son œuvre, les deux entretiennent une relation de complicité et amicale qui s’avère être un vernis sur un fond de méfiance. Mais nul doute n’est permis sur le fait qu’Hangmaroth vit en Zothun un meilleur héritier que les trois autres guerriers Sith qui composent sa petite garde de nécromanciens. Et cette relation particulière fait donc de Zothun un rival tout trouvé pour les trois autres guerriers. Ceux-ci se nommaient Frinn, Axamar et Kelagos : le premier était un humain frêle mais aux pouvoirs dévastateurs, tandis que le second était un neimoidien plutôt robuste doublé d’un combattant redouté et la troisième était une chiss qui semblait être la synthèse des deux premiers. Bien qu’aucun d’entre eux ne pris le risque de tenter quoique ce soit contre Darth Zothun, la tension était plus que palpable entre les quatre étudiants de Darth Hangmaroth.

Vint en 136 ABY, l’ultime épreuve vint à Darth Zothun : celui-ci retrouva enfin ses parents qui avaient été enfermés depuis leur capture. Au cœur des geôles, tous deux avaient bien vieilli et étaient brisés par les tourments infligés par les Sith. Là Darth Hangmaroth demanda une dernière preuve de sa volonté, celle-ci serait le rite de passage lui faisant terminer son apprentissage pour devenir enfin un guerrier Sith : il devait exécuter ses parents pour les relever par la suite. Ne reconnaissant plus leur enfant, le couple implora la pitié de Zothun qu’ils virent comme un inconnu. Sa main hésita l’espace d’une seconde avant qu’il ne donne le coup fatal à Lana et Krasus. Il était allé beaucoup trop loin, il avait beaucoup trop subi et sacrifié pour reculer maintenant. Ces deux parents ne représentaient plus rien pour lui. Mais en relevant leurs corps, il avait abandonné une partie de son humanité. Il comprit la dernière leçon de son maître Darth Hangmaroth : rien n’était trop sacré pour atteindre ses objectifs. Les Nécromants étaient l’avant-garde de la galaxie, des pionniers en un sens. Leur objectif était de triompher de la mort, et rien ne devait les arrêter. Le Côté Obscur serait leur plus fidèle outil pour atteindre ce but si souvent revendiqué. Ceux qui renonçaient au nom de grands principes n’étaient que des faibles d’esprit à éliminer. Si jamais Darth Zothun avait refusé d’accomplir ceci, Hangmaroth se serait sans doute chargé de l’éliminer non sans une certaine amertume, et le jeune Nécromancien était allé beaucoup trop loin pour reculer. Le savoir entourant la vie et la mort avait un prix, et si Zothun venait à le payer sans doute pourrait-il vivre plusieurs siècles ? Les réponses viendraient plus tard, maintenant il n’était plus un apprenti, mais un guerrier au sens premier du terme.

En 137, un mois seulement avant la trahison de Darth Wyyrlock envers Krayt celui-ci confie –sur conseil de Darth Hangmaroth- une mission au jeune Darth Zothun qui est âgé alors que de trente ans seulement. Celui-ci sentant la fin de la guerre venir et après avoir échoué à convaincre les seigneurs Bane, Andeddu et Nihilus de leur donner leur savoir sur l’immortalité, décide d’affecter Darth Zothun ainsi que les trois autres adeptes de la Nécromancie à une mission top secrète dans les Régions Inconnues : trouver un remède à la maladie rongeant Darth Krayt. Cette quête qui semble perdue de prime à bord est l’occasion rêvée pour Darth Zothun ainsi qu’à Hangmaroth de gagner en prestige et cette opération est partie pour durer au maximum deux décennies. La récompense pour cette mission vaudrait à Hangmaroth ainsi qu’à Zothun tous les honneurs que Krayt pouvait donner. Une motivation amplement suffisante pour les Nécromanciens aux ordres du Seigneur Noir des Sith.




   
DERRIÈRE L’ÉCRAN


   Prénom/Surnom : Monsieur H.
   Age : 26
   Sexe : M
   Avatar : Darth Sion
   S'agit-il d'un double compte ? De qui ? Oui, de Plo
   Comment avez-vous connu ce forum ? Par Plo, c'est un mec sympa mais je sais pas si vous le connaissez.

   
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 697
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: Darth Zothun, Maître de la Mort [UC. 50%]
Lun 29 Mai - 14:54
Fiche refusée suite à l'abandon du personnage.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Zothun, Maître de la Mort [UC. 50%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Administration :: Présentations :: Fiches Refusées-