Alian Virtus
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Darth Eneius
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 14/04/2017
Rang : Guerrier Sith | Capitaine de l'Armée Sith
Revenir en haut Aller en bas
Alian Virtus
Sam 15 Avr - 15:53
ALIAN VIRTUS




Nom : Virtus
Prénom : Alian
Surnom : Darth Eneius
Sexe : Masculin
Espèce : Humain
Date de naissance et âge : 132 A.B.Y, 26 ans  
Monde d'origine : Balmorra

Groupe(s) : One Sith - Empire Sith
Rang : Rang III - Guerrier Sith / Rang II - Capitaine de l'Armée Sith


COMPÉTENCES / FORCE / SABRE-LASER


Formes de combat au Sabre-Laser :

¤ Forme de prédilection : Ataru (Niveau de maîtrise III)
¤ Maîtrise de spécialisation acquise : Pique laser

Don inné : Point de rupture (encore faible)
Pouvoirs :
- Rang I : Tous
- Rang II :
¤ Déflexion de Force I
¤ Rage du Côté Obscur
¤ Éclairs de Force I

- Rang III :
¤ Déflexion de Force II
¤ Éclairs de Force II
¤ Étranglement de Force I

- Rang IV : Aucun
- Rang V : Aucun
- Rang VI : Aucun


PROJECTION HOLOGRAPHIQUE


Alian ne brille certes pas par son originalité. Il est l'archétype même du Sith comme il apparaît dans l'imaginaire populaire galactique. En vérité, ce sont le plus souvent les jeunes Sith qui témoignent le moins d'une originalité sur le plan de l'apparence, du fait du manque de légitimité qu'ils possèdent au sein de l'Ordre. Et les choix à tous les niveaux sont d'ailleurs le plus souvent faits par les Maîtres.
En terme d'apparence et de physique, Alian est donc un jeune homme assez "conventionnel". Ses cheveux d'un noir de jais sont taillés très courts, à la mode des soldats impériaux, afin de ne pas le gêner dans ses mouvements et dans les éventuels couvre-chefs qu'il pourrait porter. On pourrait donc le prendre, à première vue, pour un jeune conscrit de l'Armée Impériale, n'ayant pas subit réellement le feu étant donné l'absence totale d'aspérités dûes à une quelconque blessure. En réalité, Alian a bien subit l'épreuve du feu plus d'une fois, mais les Sith possèdent certaines capacités au combat qui leur évite d'être réellement atteints dans leur chair, bien qu'un point de rupture surgisse toujours. Au milieu de ce visage épargné par les combats, on voit apparaître quelque chose qui rompt avec cette conventionnalité dont on a parlé : les yeux du jeune Sith sont d'un bleu extrêmement clair, tirant presque sur le blanc, et seule la noirceur de la pupille signale à un observateur extérieur qu'il n'est pas en face d'un aveugle. Ces yeux, ils sont un atout majeur pour le jeune homme. Au-delà des sentiments qu'il peut faire passer à travers son regard, ils ont, par leur seule apparence, une capacité plutôt intéressante à intimider les plus faibles esprits, et pouvant même en faire passer certains à l'aveu. Pour le reste du visage, on peut parler de très durs, qui donnent au personnage un air assez hostile. Malgré cela, l'ensemble du visage donne sans aucun doute une impression d'étrange beauté, quelque chose qui attire le regard, malgré la dureté des traits.
Le corps du Sith est lui assez bien taillé et proportionné. Le jeune homme peut se targuer d'une taille honorable, puisqu'il atteint le mètre quatre-vingt. Ses épaules larges et ses bras et ses jambes d'apparence solide sont des atouts majeurs, au combat comme en terme de prestance. Son physique reste un facteur déterminant de charisme, même si il ne constitue pas en lui seul ce que l'on peut appeler la "prestance". Alian est donc un jeune homme de bonne constitution, et ses entraînements réguliers lui ont donné une force physique essentielle à la vie de combats qu'il mène depuis la sortie de l'ombre des Sith. Ses capacités physiques ont fortement joué dans le respect que lui accordent désormais ses hommes. Mais Alian Virtus n'est pas une montagne de muscle pour autant, sa manière de manier le sabre requérant une certaine agilité et une grande souplesse. Il a donc fait le choix, lors de sa formation, de privilégier une manière de combattre misant moins sur la puissance que sur la fluidité et la rapidité. Alian a cependant pris longtemps pour adapter sa musculature à sa manière de combattre, et il a suivi un entraînement tout particulier auprès de son Maître pour pouvoir combiner son physique assez imposant et sa préférence pour un combat tourné massivement vers la voltige et les coups rapides.

Tout cela donne au jeune Sith une aura certes assez effrayante, en tout cas sur les individus n'étant pas habitués à croiser la route d'un Sith. Alian a toujours ressenti puissamment la Force en lui, mais sa puissance n'est pas encore telle qu'il puisse diffuser autour de lui ou dans la Force un sentiment de peur ou d'oppression. Pour l'instant, tout ne passe que par le physique, la manière dont il paraît en surface. Sa démarche, aussi, la manière dont il se meut prend sa part dans l'inquiétude qu'il peut provoquer. Lorsqu'il ne combat pas, Alian est un homme très calme, marchant lentement, toujours droit et fier. Une fierté peut-être pas encore méritée, mais pour nombre de jeunes Sith, le seul fait de porter un sabre est un gage de valeur. Sauf lorsqu'on est un Jedi. Ce calme physique dont le jeune Sith fait preuve lui a donné la confiance de ses supérieurs au sein de l'Armée comme au sein de l'Ordre, puisqu'il n'apparaît pas comme un jeune blanc-bec emporté par la fureur et l'adrénaline lors des batailles. Bien évidemment, Alian n'as pas développé ce trait tout seul. Son Maître, côtoyant lui-aussi les champs de bataille, a su instiller en son jeune apprenti des valeurs qui lui servent aujourd'hui dans ses fonctions de commandement. Rien ne fût laisser au hasard lors de sa formation, et il se révèle aujourd'hui un excellent officier.

ÉQUIPEMENT


La mode Sith a voulu que les jeunes Sith portent le plus souvent des couleurs sombres. Alian ne déroge pas à la règle, préférant les tissus noirs ou bruns aux couleurs plus chaudes. Ainsi, lorsqu'il se trouve en mission pour l'Ordre, il préfère les tenues noires afin de pouvoir se dissimuler dans la majorité des occasions. Le noir crée parfois l'anxiété chez certaines cibles, et l'on ne peut douter de la valeur psychologiques de certaines couleurs, lorsqu'elles sont bien utilisées. Il n'y a donc pas ici réellement de goût esthétique pour la tenue Sith mais simplement une nécessité pratique. Ces tenues sont d'ailleurs souvent agrémentées d'une capuche afin de dissimuler le visage du porteur. C'est donc cette tenue que porte le plus souvent Alian. Mais ce qu'il préfère esthétiquement se révèle parfois.
En effet, le jeune Sith a développé un attrait très prononcé pour les effets militaires, et surtout ceux de parade. Le rouge et le gris des uniformes provoquent chez lui un sentiment de fierté et de grandeur, comme l'éveil d'un sentiment patriotique. Ainsi, Alian n'hésite pas, lors de certaines rencontres avec ses supérieurs non-sensitifs, à porter l'uniforme de cérémonie dévolu à son statut de militaire. En revanche, sur le champ de bataille, il ne porte la tenue militaire que très rarement, les atours Sith étant bien plus pratiques lors des combats. Mais ce rapprochement de sa condition de militaire a été un autre point qui le fait apparaître sous un jour favorable auprès de ses supérieurs hiérarchiques.
Par-dessus sa tenue Sith, Alian porte aussi parfois de légères pièces d'armures sur les épaules et sur le torse. Mais la légèreté de celles-ci et la toute relative résistance de leur composition les destine bien plus à amortir les chocs dûs aux chutes ou aux objets contondants qu'à se prémunir contre des sabres-laser ou même des tirs de lasers. Leur légèreté est justement dûe à la flexibilité dont a besoin le Sith pour combattre.

L'arme d'Alian est une Pique Laser, forgée dans les armureries de Dromund Kaas. Sa poignée est en phrik, afin d'avoir un très bonne résistance à toute sorte d'attaque. Le cristal en est rouge mais son ancienneté produit sur la lame une impression infime d'instabilité. La Pique Laser est une arme très difficile à manier, et elle l'est encore plus si l'on est pratiquant de la Forme IV, l'Ataru. L'entraînement du jeune Sith a pris beaucoup de temps et a coûté de la sueur à l'Apprenti comme au Maître. Mais finalement, les efforts ont payé et Alian est devenu un redoutable combattant. Il entretient une relation très forte avec son arme, même s'il ne l'a pas confectionné lui-même. Son bouton d'activation et le régulateur de taille de la lame se trouvent tous deux sur le manche.

Pique Laser d'Alian Virtus:
 

DOSSIER PSYCHOLOGIQUE


Alian peut dégager, par son physique, une impression de brutalité bête et méchante. En réalité, le jeune Sith est un être très calme, qui ne se précipite pas comme nombre de jeunes Sith. Il a subi les affres de la jeunesse et de la témérité, mais l'entraînement qu'il a reçu et surtout la personnalité de son Maître l'ont rapidement fait changer. L'envie lui est passée de dégainer sa pique ou son sabre pour un oui ou pour un non. Ses actes sont réfléchis, et particulièrement en combat. Il ne se laisse submerger par la colère que lorsque sa vie est réellement en danger. Alian n'est pas non plus un Sith cruel ou sadique, ne prenant aucun plaisir à la souffrance des autres. En revanche, il admet la violence comme étant un formidable outil de persuasion, et même s'il n'y prend pas plaisir, Il recours souvent à la torture pour faire avouer ses victimes. En vérité, on pourrait considérer le jeune homme comme un Sith "honorable". Il est tout-à-fait capable de faire preuve de pitié (sachant que la pitié n'est pas forcément synonyme de merci) envers les êtres plus faibles. Tant que cela n'entrave pas la mission qu'il doit effectuer. Il n'est pas non plus un être de traîtrise et témoigne d'une loyauté sans failles envers l'Ordre Sith et l'Empire. Il est d'ailleurs l'un des plus dévoué Officier de l'Armée Impériale. Ainsi sa personnalité plaît à ses supérieurs autant qu'elle leur déplaît : il est difficile de faire confiance à un homme plaçant l'honneur au-dessus pour des missions assez délicates sur le plan moral, en revanche sa loyauté à toute épreuve plaît évidemment. Contrairement à ce que beaucoup pensent dans la galaxie donc, il existe bien des Sith suivants des codes moraux.
Alian est atteint, au plus profond de son âme, de ce que d'aucuns appelleraient le "mal du siècle". En effet, le jeune Sith est un nostalgique. Mais sa nostalgie remonte en fait à bien plus d'un siècle. L'image qu'il s'est fait de l'Ordre Sith à l'heure de sa guerre contre l'Ancienne République au IIIème millénaire avant Yavin est une image peut-être fortement romancée, mais qui le tient. Il rêve d'un Ordre Sith rétabli dans sa gloire et dans un code de l'honneur qui puisse donner aux Sith une nouvelle grandeur, loin de l'image que l'on leur a donné au fil des siècles. Et cette vision de l'Ordre que possède Alian règlemente aussi dans son esprit la manière dont il considère les Jedi. Ils sont certes ses ennemis dans la guerre, mais il n'est pas un fanatique dans le sens où il essaye de comprendre la philosophie des Jedi. Il a beau respecter la force et considérer la volonté de puissance comme un puissant moteur de l'âme, il n'est pas insensible aux idéaux Jedi. Il les accepte mais n'y adhère pas. En vérité, Alian ne considère pas Sith et Jedi comme opposés dans leur essence, et il trouve même de nombreuses similitudes. Sith et Jedi ont la même essence, mais on prit des chemins différents, dans une acception différente de la Force. Mais les Sith ont souvent considéré la vision d'Alian comme de la faiblesse, voire de l'antipatriotisme. Ce que l'on peut lui reprocher, c'est de tuer des Jedi en tant qu'ennemi de la République et de ses alliés et non pas en tant que Sith.

Cette vision de ce que doit être un Sith lui a valu l'inimitié de nombreux jeunes Sith, et particulièrement lors de sa formation sur Korriban. Sa morale lui a valu d'être décrit comme un faible par ses camarades, mais Alian a réussit à s'imposer en faisant démonstration de ses talents. Si ses instructeurs n'ont jamais vraiment apprécié la manière de voir les choses de Virtus, ils l'ont cependant laissé prendre sa propre voie (mais en gardant un œil sur lui afin qu'il ne dérive pas vers le pacifisme) lorsqu'ils ont compris que son potentiel était assez exceptionnel. Aujourd'hui, Alian parvient à conserver sa propre idéologie malgré la pression des autorités Sith. Et la confiance que lui porte ses supérieurs militaires non-sensitifs l'aide à garder une certaine indépendance (sans que le jeune homme ne soit assez reconnu pour être totalement libre cependant).

Alian Virtus, malgré sa jeunesse et son inexpérience dans les combats, est parvenu à obtenir le respect de ses hommes. Il a adopté une méthode de commandement bien plus liée à la manière de commander des Impériaux que des Sith. En effet, il ne pratique pas la violence et la terreur afin de se faire respecter. D'ailleurs, sa formation lui a bien appris que le respect affermi bien plus la loyauté des hommes que la crainte. C'est par son courage et sa loyauté personnelle, sa manière de punir et de récompenser justement qui ont eu des effets très positifs. Le code de l'honneur du jeune Sith lui permet une manière de faire des choix qui est effectivement juste et désintéressée, mais qui peut aussi parfois mener à un manque d'efficacité. La réussite de la mission tient une place centrale dans sa philosophie, mais tout autant que l'idée de combattre loyalement l'ennemi et de ne jamais manquer de courage. Alian ne pratique que très peu la fuite, même si elle peut parfois sauver la réussite d'une opération. Il est certainement un bon officier, mais son soucie de fédérer ses hommes à la bannière (et plus encore à sa bannière) peut entraîner des échecs. Mais ce défaut a commencé à être sérieusement remarqué par les Officiers Supérieurs ainsi que les Sith, et Alian possède désormais une latitude de commandement réduite, jusqu'à ce qu'il parvienne à corriger ses erreurs. Sa jeunesse lui permet l'espoir de devenir meilleur.

HISTOIRE




Chapitre I : Ardu pour la fleur de pousser dans le marais


132 A.B.Y.

La mort étendait ses doigts squelettiques sur la plaine fouettée par le vent et la pluie. Tout était calme, excepté le bruit de l'eau sur la tôle des bâtiments détruits et les crépitements des dernières flammes qui s'éteignaient doucement. Parfois, un cri de douleur ou un gémissement brisait l'apparente sérénité de l'instant. Le sang se diluait dans la boue et l'eau, et les corps avaient commencé à disparaître du fait de la voracité des charognards. Sur le sol, de pauvres corps désarticulés, comme des marionnettes abandonnées par le prestidigitateur. Certaines n'avaient plus de mâchoire, d'autres avaient perdu un bras au cours de la représentation, une autre encore avait eu le corps perforé par on ne savait quoi. Mais quoi que ce fût, ses entrailles se déversaient aussi bien sur l'herbe de la plaine qui fût verte, et qui ne mêlait plus que brun et rouge. Cependant, dans ce paysage dévasté, certaines de ces marionnettes bougeaient encore, animées d'un faible souffle, d'un attachement dérisoire à la vie au milieu de cet enfer calme. On en voyait certes ramper, mais d'autres tenaient des armes, et faisaient disparaître l'espoir des survivants. Des marionnettes avaient le pouvoir sur d'autres marionnettes, plus faibles. Ou qui avaient été plus surprises par l'attaque.
Au milieu de ces corps marchait un homme. Il était plus grand que les autres, et semblait plus digne. Ses cheveux étaient grisonnants et ses traits étaient vieillissants, mais de la sagesse émanait de lui. Et cette sagesse se représentait dans les faits par les profondes révérences que lui adressait les autres vivants lorsqu'il passait auprès d'eux. Son visage n'exprimait rien, d'une impassibilité sans failles. Il semblait n'être lié en rien à ce qui s'était passé autour de lui, il semblait n'être qu'un spectre qui glisse doucement au milieu de la terreur et de la souffrance. Et pourtant, il était bien le seul responsable de ces corps détruits et de ces vies perdues. Toute la responsabilité lui revenait entièrement, et pourtant il marchait là, toujours digne.


-Sire, il semblerait que tous les ennemis soient hors de d'état de nuire.

L'analyse de la situation n'échappait à personne, et surtout pas à l'homme digne, mais il comprenait que la fonction de ceux qui ne pouvaient être appelés Sire était justement de faire part de ce genre de remarques. Les mains de Roan Fel étaient encore couvertes de sang et de boue. Il ne s'épargnait plus le combat depuis qu'il avait dû quitter tout ce qui faisait sa puissance. Il se battait aujourd'hui de ses propres mains afin de reprendre ce qui lui appartenait. Et tous ces corps morts avaient servis un but, celui de la reconquête du pouvoir et de la justice. Certains de ses corps représentaient des obstacles vers l'accomplissement du destin, d'autre avaient servis à cette reconquête par leur sacrifice. Cette guerre était juste, cela ne faisait doute dans l'esprit de personne. La mort des Sith et de leur sbires servait la Galaxie. Ceux-là avaient été pris en embuscade, victimes de la guérilla menée par les loyalistes de l'Empereur depuis maintenant deux longues années. Et des Sith continueraient de mourir tant que Darth Krayt siégerait sur le trône impérial, fourrant son front impudent dans les couronnes usurpées.

Soudain, une vibration retentit dans la Force, et l'Empereur le sentit. Une peur diffuse émanait d'un bâtiment en ruine. Il fût rapidement remplacé par une colère froide et une dangereuse détermination. La lame blanche du souverain s'activa, éclairant la nuit et fumant sous la pluie. Un utilisateur de la Force se cachait là, et cela ne pouvait être qu'un Sith. Lentement, l'Empereur se rapprocha de la ruine sous le regard interloqué de ses troupes. Il marchait prudemment, en essayant de cacher sa présence dans la Force. Et il y arrivait fort bien. Il devait être l'un des utilisateurs les plus puissant que portât la Galaxie. Il n'était maintenant plus qu'à quelques pas de l'endroit d'où la Force avait retenti. Tout se passa alors en une seconde.
Une vague d'énergie fonça vers l'Empereur, qui projeta un bouclier instinctivement. Une ombre s'était élancée hors de la ruine, fonçant sur lui à pleine vitesse. Les lames s'entrechoquèrent en grésillant, rouge et blanc se mêlant dans une furie destructrice. Quelques lasers furent tirés, mais les soldats craignaient de toucher leur suzerain. Une joute mortelle s'engagea, les armes et les corps virevoltants. L'adversaire était étrangement habile et rapide et réussissait assez bien à tenir tête à l'Empereur. La silhouette était fluette, et il semblait que l'Empereur affrontait une femme. Ils continuèrent à combattre durant quelques minutes, dans un fracas des lasers assourdissant. Leurs pas agiles remuaient la boue et le sang, dans une danse macabre qui fascinait. Mais Roan sentit son adversaire faiblir. Il esquissa un mouvement très rapide à droite avant de porter une botte à la hanche gauche. La fatigue déstabilisa l'adversaire, et un cri retentit. Elle posa un genou à terre et son arme se désactiva. Fel observa un moment le visage de la femme. Assez jeune, les traits durcis par la colère, mais aussi une part de tristesse. La lame blanche s'abattit, et le corps s'effondra en soulevant une gerbe de boue.

Mais une autre vibration retentit dans la Force. Mais cette fois ni peur ni colère. Seulement une vague vibration. Roan s'élança vers la ruine pour y découvrir... Un enfant. Il semblait n'avoir pas plus de quelques mois. Les chevaliers impériaux rejoignirent rapidement l'Empereur. La voix du souverain s'éleva, grave et ferme.


- Sinde, prend le garçon. Tu l'entraîneras.




Chapitre II : Une âme honorable


139 A.B.Y.

Ravelin resplendissait de milles feux. Des nuances de rouge et de bleu illuminaient les rues tandis que les feux d'artifice provoquaient le délire joyeux de la foule. Sur la Grande Avenue, des millions de personnes étaient rassemblées, et cela depuis trois jours. D'immenses festivités avaient été décrétées afin de fêter la naissance de l'héritière Jaana Fel, première du nom. Bastion n'avait pas connu une telle superbe et des citoyens aussi heureux depuis plusieurs décennies. La capitale qui paraissait parfois morne et terne était ce soir le joyau de la Galaxie. Le jeune Alian, aux côtés de son Maître, contemplait cela avec émotion. Il n'avait jamais vu pareille splendeur et s'extasiait devant la puissance de l'Impératrice. Le vieux Treis Sinde, lui, portait un sourire sincère sur le visage. Alian l'avait toujours connu particulièrement proche de la souveraine et d'Antares Draco, et il pouvait sentir le bonheur qui émanait de son Maître. D'ailleurs le bonheur émanait de tous ici. Le peuple semblait aimer ces manifestations grandioses qui faisaient la puissance du régime. Et pourtant, le bonheur n'était pas parfait chez tout le monde. La béatitude du jeune novice n'empêchait un certain sentiment diffus de se répandre en lui. Il n'était pas confiant, il se sentait comme extérieur à tout cela.
On n'avait jamais fait mystère à Alian de son origine et de la raison de sa présence au sein de l'Empire. Il savait que sa mère avait était une Sith durant le règne de Krayt avant que l'Empereur ne la tue et ne préserve la vie de l'enfant qu'il était alors. Il avait été élevé et entraîné dans les troubles de la guerre, aux côtés des autres Chevaliers Impériaux. Bien sûr, il n'avait jamais porté un vrai sabre ni participé à une mission dangereuse, mais la conscience du danger était là, partout autour de lui. La guérilla de Roan Fel avait fait de lui un garçon prudent et alerte. Il avait commencé sa formation au combat mais aussi à la maîtrise de la Force. Il ne se rappelait pas de la première fois qu'il l'avait senti couler en lui, il lui semblait être né avec ce don. Il avait très vite progressé, du fait du contexte de la Galaxie mais aussi du talent de son formateur.
Treis Sinde était apparu comme un père pour Alian. De très forts liens s'étaient tissés entre le Maître et l'Apprenti, et cela de la seule volonté de l'Empereur. Sinde était attentionné mais sévère, ne laissant passer aucune erreur au jeune garçon. L'entraînement fut long et difficile, mais il porta rapidement ses fruits. A six ans, Alian savait les mouvements basiques du combat au sabre et réussissait d'exercices assez complexes de télékinésie à l'aide de la Force. Il avait été remarqué comme étant particulièrement prometteur, de sorte que même Roan Fel en personne avait assisté une ou deux fois à son entraînement. Mais jamais on ne lui avait dit qu'il serait assurément un Chevalier Impérial. Et pour cause, nul n'est jamais certain de son destin, un enfant moins que quiconque.

Les lourdes porte en acier du Palais Impérial s'ouvrirent, et la foule explosa de joie. De nouveaux feux d'artifice furent tirés. Les éclairs de lumière qui illuminaient la nuit permirent à Alian d'apercevoir les deux individus qui venaient d'arriver sur le parvis du Palais, acclamés par la foule. Il y avait un homme et une femme, et Alian les connaissait tous deux. L'homme semblait taciturne, envahi par une sorte de morgue qui avait toujours effrayé le jeune garçon. Il avait toujours ressenti une répulsion pour Antares Draco, Grand-Maître des Chevaliers Impériaux. Il avait vu cet homme, à travers les reflets fluctuants d'un hologramme, parler avec Maître Treis Sinde de l'issue de la Bataille de Coruscant. On avait annoncé la mort de Roan Fel à Alian alors qu'il était encore trop jeune pour comprendre complètement ce que cela voulait dire, et pourtant, il avait ressenti comme un vide qui s'était creusé en lui. Inconsciemment, il ressentait cette révulsion incontrôlée à l'égard de Draco comme quelque chose de surnaturel. En revanche la princesse Marasiah Fel, aujourd'hui Impératrice, lui était bien plus amicale. Depuis qu'il avait commencé sa formation de Chevalier Impérial, Alian avait toujours témoigné de beaucoup d'affection pour la fille de Roan, et elle lui rendait bien. Il n'avait pas souvent l'occasion de rencontrer les autres membres de l'Ordre, tout simplement parcequ'il était trop jeune pour participer à une quelconque mission et qu'il restait cloîtré au Palais avec ses formateurs.
En voyant Marasiah rayonnante au bras d'Antares Draco, Alian sentit comme une oppression. Il sentait comme une trahison, un déshonneur pour les Fel. Tristesse et colère surgirent en lui si rapidement qu'il suffoqua. Il s'éloigna de sa place, à petits pas, vers les abords du Palais. Il entendit à peine la voix de Maître Sinde.


- Ne t'éloigne pas trop, Alian.


Il pleurait son passé. Sa jeunesse avait été profondément marquée par le personnage de l'Empereur, non comme un père mais plutôt comme une figure parfaite qu'il fallait imiter mais que l'on ne pouvait dépasser, un idéal d'avenir. Alian avait perdu quelque chose, et malgré son jeune âge, il s'était attaché à certaines choses qui avaient représenté sa vie. L'Empereur Roan Fel, figure autoritaire et mystérieuse, en faisait partie.
Le jeune garçon s'était enfoncé dans les ruelles de la Capitale, sans même regarder où il allait. Il fut rapidement perdu, mais il ne s'en rendit pas compte tout de suite. Il était encore plongé dans les méandres de sa pensée. Il n'arrivait pas à comprendre ce qui arrivait dans sa vie, et il n'arrivait pas à comprendre ce qu'il ressentait. Tout était flou dans son esprit. Il entendit une voix dans son dos. La peur s'empara de lui, et il resta là, paralysé.


- Toi, tu viens avec nous.

Un choc et soudain, plus que du noir.




Chapitre III : Ta Pantha Rhei


Une odeur méphitique monta aux narines d'Alian. Cela faisait trois jours qu'il se trouvait dans cette cellule, sans pouvoir sortir ni voir personne. On lui jetait sa nourriture conditionnée par une trappe deux fois par jour. Il avait pleuré toutes les larmes de son corps, et maintenant ses yeux étaient secs. Il n'était qu'une petite chose frêle recroquevillée sur le sol. Il ne se souvenait de rien depuis les lumières de Bastion, il s'était réveillé emprisonné dans cette cellule improvisé. Malgré le chaos qui régnait dans son esprit, il avait compris qu'il se trouvait à bord d'un vaisseau. Il n'avait vu aucun visage, seulement les mains de ses kidnappeurs qui lui lançaient la nourriture. Il n'avait pas bougé depuis son réveil, et ses membres étaient très engourdis, comme si son corps était de plomb. Il avait souhaité de toutes ses forces qu'on le retrouve, mais il semblait que Maître Sinde l'avait tout simplement oublié, sinon il l'aurait forcément retrouvé. Il se sentit soudain totalement seul, et même s'il n'arrivait pas à mettre des mots sur ses émotions, il comprit au fond de lui qu'il ne reverrait plus jamais Bastion ni son Maître. Il le pressentait au fond de lui, comme par une force surnaturelle. La tristesse et la peur l'empêchait de réfléchir, et il se sentit repartir dans une profonde torpeur.
Un tremblement l'éveilla. Ses yeux le piquait, et les lumières s'étaient éteintes. Il vit le sas de la pièce dans laquelle il était enfermé depuis plusieurs jours s'ouvrirent lentement. Il se mit difficilement sur ses jambes, mais il n'eut pas le temps d'esquisser un pas qu'une silhouette sombre l'attrapa par le bras et le tira vers la sortie. Il n'avait pas la force de résister.


- Pour une fois qu'une aussi petite chose va nous rapporter autant d'argent...

Ils marchèrent quelques secondes dans le noir total, leurs pas résonnaient sur le sol métallique du vaisseau. Soudain, les yeux d'Alian furent éblouis par la lumière du jour et il sentit un vent insupportable lui fouetter le visage. Des vagues de poussière s'engouffrèrent dans le vaisseau. Il entendit derrière lui d'autres personnes conversant, qui s'avançaient vers la sortie elles aussi. Alian fut poussé vers l'avant, et il descendit la rampe en découvrant le lieu dans lequel ils avaient atterri.
Les rayons du soleil semblaient brûler la terre, qui n'était que sable et poussière. L'air était presque irrespirable en raison des tourbillons de sable qui fouettaient la chair. Alian eut d'abord du mal à distinguer ce qui se trouvait autour de lui, mais il finit par distinguer certaines formes. Il vit de très hautes structures qui les surplombait, à lui et ses ravisseurs, qu'il pensa d'abord être d'immenses colonnes de roches mais qui se révélèrent être de hautes statues. Les traits de ces statues étaient difficilement discernables, mais l'on ne leur voyait ni sourire ni expression particulière. Ils n'étaient que des figures qui semblaient garder le lieu millénaire. Alian regarda derrière lui. Une petite troupe s'était assemblée derrière l'homme qui l'avait traîné au-dehors, près d'une vingtaine d'hommes et de femmes d'espèces différentes. Ils étaient tous armés et attendaient le signal de celui qui semblait être le chef. Il désigna trois camarades et ils partirent bientôt vers le Nord, en s'éloignant des statues.

Au bout d'une petite heure de marche, ils ne virent bientôt plus rien autour d'eux. Le sable dissimulait tout ce qui les entourait. L'un des sbires tenait un appareil qui ressemblait vaguement à un radar portatif.


- On a plus de signal, Tazaal...

Et tout se passa en un instant. Alian vit un flash rouge, un hurlement retentit et résonna dans la vallée. Une silhouette noire se déplaçait rapidement, de sorte qu'Alian ne pouvait le distinguer distinctement. Il entendit des tirs de laser, mais rapidement, il n'y eut plus de bruits, et quatre corps gisaient sur le sol. La silhouette noire s'approcha du jeune homme, et Alian reconnut un sabre laser à la lame rouge, qui étincelait dans le blizzard de poussière. Le visage de l'inconnu donnait un étrange sentiment réconfortant, et un sourire bienveillant étira ses lèvres. Une deuxième silhouette apparut, identique, qui se dirigeait elle vers le vaisseau qu'Alian avait quitté. Elle était armée de la même lame rouge. Les lèvres de l'inconnu laissèrent filtrer quelques mots.

- Nous allons te protéger.


Chapitre IV : Éteindre le souvenir du passé.


147 A.B.Y

Alian était arrivé au Centre Zéro quelques jours plus tôt, envoyé par son Maître Darth Maranis afin d'organiser la défense du Sith. Les Services de Renseignement du One Sith avaient signalé l'arrivée imminente sur Togoria d'un commando impérial venu enquêter sur les recherches des Sith. Le jeune apprenti ne connaissait pas les détails de ce qui se tramait ici, mais ses ordres étaient clairs : en finir avec les intrus. Et c'était précisément à quoi s'était entraîné Alian durant toutes ces années passées sur Korriban. Il n'avait jamais connu que cette seule planète, berceau des Sith et détentrice d'un pouvoir immense. Il avait rêvé de son départ en mission pour servir l'Ordre, rêvé d'accomplir des exploits et de prouver sa valeur, et aujourd'hui il réalisait ce rêve. Son Maître l'avait toujours soutenu et porté vers le haut, malgré son caractère plutôt froid et sévère. Il lui avait tout appris, le maniement du sabre et de la Force, mais aussi les valeurs qui feraient de lui un Sith, l'honneur et la fierté. L'honneur avait été le fondement de son éducation, et il comprenait désormais à quel point un homme sans honneur n'est qu'une coquille vide. Il s'était construit autour de son Maître, rêvant un jour de devenir comme lui. Il avait longtemps rêvé de gloire aussi, mais cette soif s'était atténuée, remplacée peu à peu par le désir de servir. Il était encore jeune, et cependant il avait acquis très tôt une conception très développée de la loyauté. Il voulait certes la gloire, mais plus la sienne. Il voulait faire resplendir une nouvelle fois son Ordre, celui qui lui avait permis de devenir qui il était aujourd'hui. Dans son esprit, il ne pouvait échouer dans l'accomplissement de cette première mission, ou il ne mériterait pas mieux que de classer les documents de l'Académie toute sa vie, méprisé par ses semblables. Il n'avait pas d'autre choix que de réussir.
Il déambulait à travers la végétation luxuriante de Togoria, préparant les dernières défenses. Il ne portait ni sa tenue habituelle ni son sabre-laser (et encore moins sa pique-laser qu'il ne maniait pour l'instant pas assez bien pour combattre). Darth Maladi avait fourni au Centre Zéro un groupe de mercenaires et Alian devait se fondre dans le groupe. Il ne portait donc qu'un justaucorps et un pantalon souple tous deux bruns, ainsi que des pièces d'armure légère sur les épaules et les membres. Il avait reçu la charge de concevoir le plan en vue de la défense de la base. Il avait observé que la topographie de Togoria prêtait bien plus à une embuscade qu'à une attaque frontale. Il avait donc disposé ses mercenaires dans les arbres environnants et dans les broussailles. Ils étaient tous bien armés et bien protégés, le commando ennemi menaçant d'être assez conséquent, selon les informations des Renseignements. Alian s'était placé plus en retrait, une paire de macro-jumelles dans les mains afin d'observer les évolutions du combat. On lui avait expressément ordonné de ne pas se mettre en danger, à moins que la mission ne menace d'échouer. Il n'était donc pas armé. Le Centre Zéro était dissimulé sous terre, et seul une petite trappe permettait d'y accéder, trappe sur laquelle se tenait justement le jeune apprenti. Il consulta l'heure. Les hostilités allaient commencer.

Il ressentit alors un trouble dans la Force. Une présence qu'il n'avait pas senti depuis fort longtemps. Il ne pouvait mettre ni de nom ni de visage sur cette présence, mais elle lui inspira naturellement de l'empathie. Il sentit son cœur se serrer, sans en comprendre la raison. Il porta les macro-jumelles à ses yeux, observa la clairière autour de laquelle ses hommes étaient disposés. La végétation dissimulait tout ce qui se trouvait dans le sous-bois. Et pourtant, un mouvement, un frisson attira l'attention de l'Apprenti. Les vibrations dans la Force se firent plus insistantes, et il sentit la vérité en même temps qu'il la vit. Un visage apparut entre les troncs des arbres, un visage au teint hâlé et à la barbe blanche abondante. Un visage qui provoqua un choc dans l'esprit d'Alian. Il reconnaissait cet homme, il l'avait connu. Treis Sinde avançait vers la clairière à pas lents, méfiants. Il devait sentir lui aussi la présence de son ancien novice, sans forcément pouvoir la reconnaître. Durant huit ans, Alian s'était évertué à oublier ce visage, à oublier son ancienne vie. Il pensait avoir réussi, mais aujourd'hui tout resurgissait en un flot continu de souvenirs et de tristesse. Il se souvenait du vieil homme attentionné et sage. Malgré sa jeunesse, beaucoup de choses en lui avaient été formé durant son entraînement sur Bastion. Il sentit ses yeux s'humidifier, il se rappela les visages de tous ceux qu'il avait connu. Deux forces en lui s'entre-déchirèrent, celle qui voulait retrouver le calme paisible de Bastion et la vie offerte par l'Empereur Fel, et celle qui avait tenté de se reconstruire, de se séparer de la première en permettant une nouvelle existence dans l'Ordre Sith. Le devoir lui fit oublier un moment tout ce qu'il ressentait, et il porta le communicateur à ses lèvres.


- Ouvrez le feu.

Il savait que Treis Sinde ne tomberait pas ainsi. Les lasers fusèrent vers la silhouette, qui fit un bond de côté tout en activant sa lame, d'un blanc éblouissant. Il déviait les tirs, en renvoyant certains vers les mercenaires. Des cris accompagnaient les hommes qui s'effondraient. Alian sentit une certaine confiance qui émanait de son ancien Maître, et il eut peur. Peur que sa mission échoue, peur de devoir affronter l'homme qui l'avait élevé. Il vit Sinde se jeter au milieu de la clairière en attirant à lui un mercenaire grâce à la Force et l'empalant sur sa lame. Les autres sortirent du couvert dans un mouvement qu'Alian ne comprit pas, et Sinde se jeta sur eux. La lame engagea une danse mortelle, taillant dans les ennemis comme s'il ne s'agissait que de vulgaires fétus de paille. Les mercenaires hurlaient leur douleur et Treis Sinde gardait un visage impassible. Alian souffrait de devoir prendre, une décision, il était comme paralysé. Il s'était battu pour se reconstruire, mais il voyait aujourd'hui que ses efforts avaient été vain, il avait suffi que son passé resurgisse pour qu'il soit complètement désemparé. Mais il se souvint de la confiance qu'il avait vu dans le visage de son Maître. Il n'était pas ici, à quelques mètres de Treis Sinde, par le fait du hasard. On avait voulu qu'il soit ici. Il devait affronter son passé. Il s'avança à pas lents vers un des cadavres, s'empara de son arme. Le Pistolet Verpine étincela, attirant l’œil du Chevalier Impérial.
Tout se passa en un instant. Les regards se croisèrent. Alian lut un mélange de surprise et de tristesse dans le regard de son ancien Maître. Durant une seconde, le sabre à la lame blanche s'abaissa, le corps du vieil homme se figea. Alian n'hésita pas, et le coup partit, silencieux comme la mort. Le corps de Sinde fut projeté en arrière, tombant dans la boue et le sang. Alian poussa un cri de colère et de douleur et il laissa tomber son arme. Sa vue se troubla, ses jambes ne purent plus supporter son corps. Il s'écroula et ne vit plus rien de ce qui se passa ensuite.



Chapitre V : En atteignant le but, on a manqué tout le reste.


Fin 157 A.B.Y

Les navettes d'assaut amorcèrent leur descente vers Nal Hutta. Elles pénétrèrent avec un bruit sourd dans l'atmosphère. Les tirs de DCA commencèrent, et une première navette fut touchée, tombant vers le sol en s'embrasant. A l'intérieur de l'une d'elle, Alian Virtus et ses hommes se préparaient au combat. Le Sith avait revêtu une armure de combat pour l'occasion, mais qui lui préservait une grande liberté de mouvement. Ses trente hommes étaient dissimulés derrière de lourdes armures de soldats Sith. Lui et sa section était un cadeau assez exceptionnel que Darth Maladi avait fait à la dirigeante du Soleil Noir, Lenalia T'Kami. Un groupe de combattants parfaitement entraînés, avec à leur tête un officier Sith. Alian ne pouvait savoir quels accords avaient été conclus entre les deux femmes, mais quoi qu'il en soit, l'Empire Sith apporterait sans doute la victoire au Soleil Noir. Alian s'était muni de sa pique-laser pour ce combat, frottant doucement la poignée de l'arme. Il n'était jamais complètement rassuré avant un combat, même si il était certain que les mercenaires des Hutts ne poseraient pas de problèmes insolubles. La descente dura encore environ dix minutes avant que le Sith ne reçut un appel sur son holo-communicateur. Il activa le système et l'hologramme de T'Kami apparut. Elle ne prit pas le temps de saluer et donna simplement ses ordres d'une voix métallisée par le transmetteur.

- Lieutenant Virtus, vous débarquerez avec vos hommes aux abords du Quartier Ouest de Bilbousa. Attendez-vous à une forte résistance, le Xénope a déployé des mercenaires d'élite pour défendre le spatioport. Nettoyez le passage, mais dirigez-vous en priorité vers le palais, nous aurons besoin de tout le monde. Bonne chance. Lenalia, terminé.

Alian referma le canal alors que l'arrière du vaisseau s'ouvrait. Les soldats se levèrent d'un bond et commencèrent à débarquer sur le sol pollué de la planète. Alian bondit lui aussi hors du vaisseau et prit la tête de ses hommes.
Nal Hutta devait être une des planètes les plus infectes de la Galaxie. L'odeur y était infecte du fait des ordures chimiques envahissant les rues de la capitale. Des nuages de pollution planaient au-dessus de la surface, obstruant les rayons du soleil et donnant une couleur brune-jaune à l'atmosphère. Alian n'avait aucune envie de rester ici plus longtemps que requis. Mais il n'eut pas le temps de s'apitoyer sur son sort, puisque déjà des tirs de lasers fusaient dans leur direction, venant des ruelles et des toits. Un soldat sith s'effondra en hurlant tandis que la section se mettait à couvert et ouvrait le feu. Alian se protégea derrière le mur lézardé d'une petite maison. Il jeta rapidement un coup d’œil vers les lignes ennemies et remarqua une tourelle E-WEB sur l'un des toits. Elle n'était pas très récente mais toujours aussi efficace. Il faudra une forte puissance de feu pour s'en débarrasser. Il vit un autre homme de son groupe s'écrouler dans la poussière, touché par un laser. Il fallait contre-attaquer. Il sortit alors d'un bond de sa cachette, activa sa pique-laser et empala d'un seul coup le premier mercenaire qu'il rencontra. L'odeur de la chair brûlée monta à ses narines. Il fit un signe à un soldat lourd, qui s'empara de son lance-roquette et tira vers la tourelle. Le souffle de l'explosion arriva jusqu'au Sith, qui se protégea grâce à la Force. Il continua sa progression en déviant les tirs de blaster. Il atteignit un second mercenaire dont il trancha la tête en faisant un saut périlleux au-dessus de sa tête. Elle roula dans le sable proprement, la plaie cautérisée. Les soldats sith tiraient à volonté sur les mercenaires, en difficulté. Deux autres soldats tombèrent, tués par l'explosion d'une grenade. Le combat dura encore quelques minutes, puis le calme fut là.


- Sergent Hardin, rapport des pertes.
- Cinq morts, Lieutenant, et trois blessés superficiels.
- Continuons vers le spatioport, mais attendez mon signal pour attaquer.
- Reçu.

Le groupe d'assaut progressa vers le Nord en ne rencontrant qu'une résistance sporadique. Lorsqu'ils ne furent plus qu'à une centaine de mètres du spatioport, Alian ordonna à ses troupes de stopper, et il continua seul. Il se faufila dans les étroites ruelles du quartier du spatioport. Il se dissimula rapidement derrière une caisse de métal afin d'observer les forces ennemies. Il remarqua une trentaine de mercenaires en position de combat mais surtout quelque chose qui poserait peut-être problème : un vieux NA-TT de la Guerre des Clones, largement obsolète mais toujours très efficace contre l'infanterie. Il devait trouver un moyen de neutraliser cette menace. Il commença par se rapprocher du blindé, progressant silencieusement derrière les caisses de métal disposées devant le spatioport. Il se concentra alors et étendit les filets de la Force vers un des mercenaires. Usant de la télékinésie, il détacha une grenade accrochée à sa ceinture et la projeta vers le blindé. Une explosion retentit, mais le blindé vacilla à peine. Le blindage avait résisté et les mercenaires ouvrirent le feu vers le Sith. La grenade avait cependant réussit à ouvrir une minuscule brèche dans la coque. Alian s'élança en parant les tirs de sa pique-laser. Il fut mis en difficulté par le nombre des ennemis et sentit une douleur lui déchirer l'épaule. Mais il vit ses hommes intervenir et le couvrir. De la Force, il écarta les taules de métal du blindé et se projeta à l'intérieur d'un bond. Les pilotes ne purent se défendre. Alian détruisit les commandes avant de s'extirper du NA-TT. La machine ne bougea plus, figée comme dans la glace. Le Sith rejoint rapidement le combat, et en terrain découvert les mercenaires ne firent pas le poids face aux troupes de choc de l'Empire. Les pertes furent lourdes cependant. Dix cadavres impériaux jonchaient le sol.

Après quelques minutes de marche, la section arriva devant la façade du palais des Hutts. Mais l'édifice était presque totalement détruit et les mercenaires du Soleil Noir semblaient avoir déjà investi les lieux. La bataille était donc gagnée. Alian aperçut Lenalia T'Kami qui s'approchait de son groupe. Il salua brièvement de la tête avant de faire son rapport.


- Le spatioport est nettoyé et libéré, Madame. Il est prêt à être utilisé.
- Le Xénope et ses rats se sont échappés, mais ça ne me surprend pas. Ces limaces ne savent que fuir. Cependant je suis satisfaite de votre travail, Sith. Une fois que j'aurais informé le One Sith de notre succès, nul doute que votre promotion ne se fera pas attendre.

Un sourire s'étira alors sur les lèvres du jeune Sith.



DERRIÈRE L’ÉCRAN


Prénom/Surnom : No One.
Age : 18 ans
Sexe : Mâle
Avatar : Rav Naraan (de Cristi Balanescu)
S'agit-il d'un double compte ? De qui ? Nope
Comment avez-vous connu ce forum ? Ancien d'Equilibrium

Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Sam 15 Avr - 16:21
Bonjour et re-bienvenue à toi !

Ton avatar est Rav Naraan, dessiné par Cristi Balanescu Smile

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Eneius
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 14/04/2017
Rang : Guerrier Sith | Capitaine de l'Armée Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Sam 15 Avr - 16:34
Ton professionnalisme me sidère, et mon ignorance m'attriste. Razz Je m'en vais de ce pas rendre à Balanescu ce qui est à Balanescu.
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Sam 15 Avr - 16:37
Il faut utiliser la recherche d'image inversée via Google en fait Wink
Une fois sur la page principal de Google, tu vas sur image, tu cliques sur l'appareil photo (recherche par image) puis tu peux importer la photo depuis ton pc ou rentrer son url. Ensuite, Google te recherche les occurrences en les classant par importance, donc ça va vite !

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Eneius
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 14/04/2017
Rang : Guerrier Sith | Capitaine de l'Armée Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Sam 15 Avr - 16:41
Merci pour la technique, j'y penserai à l'occasion. Smile
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Mar 16 Mai - 11:40
Hello,

où en est cette fiche ?

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Eneius
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 14/04/2017
Rang : Guerrier Sith | Capitaine de l'Armée Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Dim 21 Mai - 13:03
Désolé pour le temps de réponse, je pense la finir dans les jours qui viennent. Smile
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Dim 21 Mai - 15:19
Ça marche, bon courage pour la fin Smile

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Eneius
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 14/04/2017
Rang : Guerrier Sith | Capitaine de l'Armée Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Ven 26 Mai - 19:28
Fiche (enfin) terminée, elle est à vous. Wink
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Ven 26 Mai - 21:07
Je transmets en zone staff et on revient vite vers toi Smile

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Lun 29 Mai - 14:39
De retour !

Alors déjà, on a franchement bien aimé ta fiche, qui est très agréable à lire et qui présente également un personnage original et que tu as impeccablement inséré dans la trame du forum. Mis à part quelques petits détails à modifier, sinon tout est nikel !

1/ Concernant tes pouvoirs de la Force et formes de combat au sabre-laser, il y a un petit soucis dans ta répartition
-- Rang 1 : tous -> ok
-- Rang 2 : tu as droit à 4 pouvoirs/formes mais en l'état, tu as choisi 4 pouvoirs et 2 formes, et tu as aussi oublié la forme de prédilection qui est gratuite. Nous te conseillons donc de prendre l'Ataru en prédilection, et pour garder la pique-laser, d'enlever l'un de tes pouvoirs
-- Rang 3 : 3 -> ok

2/ Alian étant un Sith ''modéré'', il pourrait être intéressant que tu rajoutes un paragraphe pour nous détailler un peu quelles sont ses relations avec les autres Sith qui sont - en règle générale - plus violents et plus fanatiques.

3/ Il nous semble assez dangereux que Roan Fel participe lui-même au combat mais en revanche, il pourrait très bien arriver après le gros des combats pour affronter la mère de Alian.

4/ Personne ne sait que Roan Fel a basculé du Côté Obscur et qu'il a été tué par Draco, c'est un secret extrêmement bien gardé et que seule Jaana connait à l'heure actuelle. En revanche, Alian peut très bien avoir des difficultés à digérer sa mort parce que Roan était un homme qu'il admirait/appréciait beaucoup si tu le souhaites.

5/ Enfin, minuscule détail mais le Palais du Xénope se trouvait sur Nal Hutta et pas sur Nar Shaddaa.


Et voilà, tu seras validé dès que ces modifications seront effectuées et si jamais tu as besoin d'un coup de main, n'hésite à mp Jorian ou moi-même Smile

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Eneius
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 14/04/2017
Rang : Guerrier Sith | Capitaine de l'Armée Sith
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Lun 29 Mai - 15:43
Merci pour tous ces jolis compliments et vos corrections ! Razz

1/ Voilà qui est modifié, j'ai retiré la Persuasion Animale.

2/
Voici le paragraphe demandé et ajouté:
 

3/ En fait, la bataille est bien terminée au début du texte, il ne reste que quelques hommes rampants achevés rapidement par les Impériaux. Donc Roan n'a pas participé au combat à proprement parlé. Smile Si ça demande reformulation, dites-moi.

4/ Effectivement, je m'en doutais mais je n'étais pas sûr, j'ai donc modifié par ceci :
Alian Virtus a écrit:
Il avait vu cet homme, à travers les reflets fluctuants d'un hologramme, parler avec Maître Treis Sinde de l'issue de la Bataille de Coruscant. On avait annoncé la mort de Roan Fel à Alian alors qu'il était encore trop jeune pour comprendre complètement ce que cela voulait dire, et pourtant, il avait ressenti comme un vide qui s'était creusé en lui. Inconsciemment, il ressentait cette révulsion incontrôlée à l'égard de Draco comme quelque chose de surnaturel.

5/ J'ai relu mon histoire mais je n'ai pas trouvé la mention de Nar Shaddaa, tu peux me montrer ? ^^
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: Alian Virtus
Lun 29 Mai - 15:47
3/ On en était pas sûr justement mais si tu l'entendais comme ça, c'est nikel !

5/ Mea culpa, on s'est planté à force de relire les sujets dans tous les sens pour avancer sur d'autres trucs en même temps ^^"

Et c'est donc tout bon, je te valide !

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Alian Virtus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Administration :: Présentations :: Fiches Validées-