Katria Dashiell
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Katria Dashiell
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 12/04/2017
Rang : Padawan
Localisation : Hapès
Revenir en haut Aller en bas
Katria Dashiell
Mer 12 Avr - 14:59
Katria Dashiell




Nom : Dashiell
Prénom : Katria
Surnom : Kat'
Sexe : Féminin
Espèce : Humaine
Date de naissance et âge : Née en 137 – 21 ans
Monde d'origine : Ciutric IV – Hégémonie de Ciutric

Groupe(s) : One Sith
Rang : II – Acolyte


COMPÉTENCES / FORCE / SABRE-LASER


Don inné : Magie Sith

Pouvoirs :
- Rang I :
→ Tous
→ Forme de spécialisation : Sabre-laser simple

- Rang II :
→ Forme de Prédilection : Juyo
→ Persuasion animale
→ Absorption de Vie
→ Croissance Végétale

- Rang III :
- Rang IV :
- Rang V :
- Rang VI :


PROJECTION HOLOGRAPHIQUE


Guêpe menue à la chevelure flamboyante, Katria ne présente qu'assez peu de particularité physique, et la plus remarquable est sans aucun doute ses longs cheveux d'un roux extrêmement vif, capables d'attirer bien des regards – amis comme ennemis – où qu'elle se trouve. Un handicap lors d'une traque ou d'un combat et depuis bien des années déjà, la jeune femme a donc pris l'habitude de les teindre en brun ou en noir lorsque la situation l'exige, un sacrifice qui n'en est pas un dans la mesure où elle n'est pas réellement attachée à son apparence. Longue jusqu'au creux des reins, sa crinière a donc déjà connu de nombreuses fois le ciseau afin d'être raccourcie lorsqu'une simple natte ne suffit plus à assurer sa sécurité, mais là aussi elle s'en accommode sans vraiment de problème. Elle n'est de toutes façons ni superficielle ni volage, aussi s'agit-il là d'un atout – aux yeux de certains en tout cas – dont elle ne prend pas particulièrement soin.

Mais mise à part sa chevelure, sinon Katria peut se glisser partout tant son physique est banal. Commun. Anonyme baignée au milieu d'une foule sans qu'aucun regard ne s'accroche sur elle. Mais après tout, son mètre soixante-deux est assez commun pour une jeune femme, et malgré ses nombreux entraînements, sa musculature demeure assez discrète pour ne franchement pas attirer les regards sur elle. De ce petit gabarit, de cette petite demoiselle aux yeux bleus qui pourrait aisément passer pour une étudiante si jamais une mission devait un jour la pousser à utiliser ce rôle. Ou presque …

Parce que si elle ne se force pas à sourire lorsque la situation l'exige, Katria arbore en général un air concentré voire fermé, et son visage n'est alors pas très avenant, pas davantage que son regard qui a pris l'habitude depuis quelques temps déjà d'observer les gens à la manière d'un fauve qui observerait sa proie. Pour déceler ses failles et ses forces. Pour chercher où attaquer … Parce que n'en doutez pas, c'est elle qui attaquera en premier ! Pas par violence mais par instinct de survie. Parce que son corps arbore un nombre de cicatrices suffisamment impressionnant pour suffire à prouver que sa vie n'a pas été un long fleuve tranquille et qu'elle a largement appris ce qu'est la souffrance. Son ventre est ainsi lacéré de traces de sabre-laser qui ont manqué plusieurs fois de lui coûter la vie, son épaule droite et sa clavicule sont marquées également, et le décompte ne s'arrête malheureusement pas là malgré ses vingt-et-un ans à peine.


ÉQUIPEMENT


Katria ne possède que de peu de biens matériels, et le seul qui puisse être important à souligner est son sabre-laser : un sabre simple à lame rouge, qu'elle a construit juste après que Shadowsun ait tué Alarak. À noter d'ailleurs que malgré son jeune âge, elle a déjà changé plusieurs fois de sabres et qu'aujourd'hui, il ne s'agit à ses yeux que d'une arme comme une autre. Ô combien précieuse tant elle assure sa survie, mais qui ne porte toutefois aucune charge émotionnelle.


DOSSIER PSYCHOLOGIQUE


De rancœur et de sang, Katria est une jeune femme qui a traversé bien des épreuves et bien des changements pour en arriver à celle qu'elle est aujourd'hui, mais pourtant le pari de sa transformation et de son adaptabilité à sa nouvelle vie était très loin d'être gagné …

Dans sa jeunesse, l'unique enfant de la famille Dashiell fut ainsi une gentille fille, petite gamine bien élevée ayant à cœur de toujours respecter ses aînés et de toujours leur plaire – même dans les situations difficiles – et le moins que l'on puisse dire c’est qu'elle y mit du cœur à l'ouvrage. Entre les bons résultats scolaires et les apparitions lors des soirées mondaines, la petite fille aurait indéniablement dû faire la fierté de ses parents, mais ces derniers décidèrent un jour d'aller plus loin. De valoriser encore un peu plus l'investissement de la chair de leur chair qui – décelée Sensitive à la Force – fut ainsi placée chez les Jedi lorsqu'elle avait onze ans. Pas sans remous mais après tout, Katria n'était pas non plus demoiselle à désobéir, alors que n'aurait-elle pas fait pour faire plaisir.

Et puis …
Et puis Galaxie en guerre ou malchance due au hasard, la jeune fille écopa finalement d'un maître rude et bien trop sévère, et sillonner les planètes détruites par les conflits en sa compagnie ne l'aida pas non plus. Tancée, rabrouée et humiliée par Maître Draeks Sei'Vys, la demoiselle passa au final quatre années en sa compagnie, et celles-ci furent plus que suffisantes pour faire naître en elle de la rancœur. De la rancune. Puis – petit à petit – un semblant de rage froide et profonde qui se mit à lui ronger l'estomac au fur et à mesure que cette violence quotidienne s’amplifiait. Les réprimandes se transformant en coups au fil des années. Si les Tuk'Ata de Roon ne s'étaient pas chargés du Bothan, sans doute que sa propre patience aurait un jour fini par céder et qu'elle l'aurait attaqué pour se libérer.

Mais si Roon la libéra des Jedi, elle l’enchaîna surtout aux Sith …
Et si elle en était venue à détester Sei'Vys, Darth Alarak fit naître en elle une peur teintée d'une haine sauvage. Violente. Brimée par l'oppression et la violence au point que Katria aurait bien pu se transformer en fauve si elle n'avait pas fait les bonnes rencontres. Si sa route n'avait pas un jour croisé celle de Darth Shadowsun, cette Dame Sith à qui elle vendit son maître sans même l'assurance d'en tirer quoi que ce fût ensuite. Alarak avait voulu faire d'elle une Sith, mais se doutait-il seulement que son Acolyte suivrait ses enseignements au pied de la lettre au point de le trahir et de causer sa mort ? Triste ironie que celle de la vie d'un Sith, et pourtant Katria a appris à s'en accommoder durant ces mois passés à ses côtés.

Et aujourd'hui ?
Aujourd'hui, la gamine bien élevée subsiste toujours quelque part en Katria – la poussant à toujours se montrer attentive aux règles et aux préceptes même si elle ne les respecte pas forcément – mais ces longues années de mentorats rudes et violents ont clairement eu raison de sa candeur. Lui laissant en héritage un pragmatisme quelque fois cruel, qui la pousse à ne plus se voiler la face et à ôter certains espoirs à ses interlocuteurs dans le but de mieux appréhender les situations. De même que sa gentillesse est morte depuis longtemps, remplacée par une dureté – une sauvagerie presque – qui la place en frontière du monde des être intelligents et de celui des bêtes, de ces créatures qui ont appris à tuer pour vivre et pour survire. Loin d'être sanguinaire, Katria n'est pas du genre à prendre une vie pour rien, mais elle n'hésite toutefois pas lorsque la situation l'exige. De même qu'elle a désormais appris qu'un bon ennemi est un ennemi mort …

Méfiante et froide, elle n'accorde également sa confiance qu'avec la plus extrême des parcimonies, et il n'y a guère que sa Maîtresse – Koyne DuCade – qui puisse actuellement se prévaloir de ce privilège. Et ce même si … même si la jeune femme perçoit Koyne comme davantage qu'un mentor. Davantage qu'une Sith. Davantage qu'un simple composant du One Sith au service de Darth Akni. Peut-être parce qu'en tant qu'ancienne Jedi, certains concepts sont encore mal assimilés chez elle. Peut-être parce qu'elle sait désormais tirer partit de son actuelle fidélité pour les Sith sans pour autant en embrasser toutes les doctrines.


HISTOIRE


I) – Instrumentalisée (137 – 156)

Née en 137 ABY sur Ciutric IV, Katria est la fille du PDG de Dashiell Industry et d'une des ingénieurs de cette prestigieuse entreprise d'armements militaire, et si son avenir aurait pu être tout tracé afin de poursuivre dans cette lignée, il en fut malheureusement tout autre. Petite gamine sage et gentille, ses parents souhaitaient en effet davantage d'elle que de devenir ingénieur ou directrice, et ils misèrent donc rapidement sur sa capacité à être adorable afin de l'exhiber partout. Lors des soirées mondaines, des présentations officielles ou encore des négociations. Partout où Monsieur Nikolaï Dashiell Fils se trouvait afin de vanter son entreprise, la petite Katria le suivait et attirait tous les sourires et tous les regards, et ce petit manège dura un moment tandis que l'éducation de l'enfant ne fut pas abandonnée pour autant. À coup de précepteurs très reconnus qui lui inculquèrent autant les bonnes manières que les mathématiques, les sciences, la rhétoriques, l'histoire et bien d'autres choses encore. Lui offrant ainsi un solide bagage qui aurait pu permettre à la gamine de mener de grandes études afin de reprendre l'entreprise et de la faire fructifier à son tour. Mais non il devait être écrit que sa vie ne serait pas aussi calme que ça …

Si le ''capital mignon'' d'une fillette de cinq ans était en effet assez élevé, il ne tendit qu'à diminuer au fur et à mesure que Katria avançait en âge et lorsqu'elle atteignit ses onze ans, ses parents décidèrent de valoriser son lien avec la Force – décelé par un Jedi lors d'une réception prestigieuse sur Yaga Minor – en la confiant justement aux Jedi, et ce malgré le refus initial de la gamine. Mais après tout pour cette enfant habituée à suivre partout ses parents et à sourire tout en se montrant bien gentille, la séparation était assez brutale et incompréhensible et ce même si, comme à son habitude, elle finit par obéir sans plus faire de vague. Rejoignant ainsi le Temple Jedi d'Ossus où – pendant quatre ans – elle se fit fort d'apprendre et de comprendre du mieux qu'elle put. Brillant dans certaines matières et peinant dans d'autres. Mais toujours dans le calme et le travail bien fait, comme on le lui avait toujours enseigné depuis sa prime jeunesse. Et grâce à son comportement exemplaire et à tous ses efforts, elle put devenir Padawan en 152 ABY et elle fut confiée au Maître Draeks Sei'Vys. Un Bothan à l'aspect sévère et aux tournures de phrases quelques fois un peu sèches, mais en gentille gamine bien élevée, Katria choisit de ne pas juger si rapidement son mentor et au contraire de tout faire pour être une élève appliquée et sérieuse.

Encore naïve du haut de ses quinze ans, le début de son enseignement auprès de Sei'Vys fut ainsi compliqué tant la Galaxie était agitée, et le Maître et sa Padawan se retrouvèrent bientôt à sillonner les planètes afin de tenter de préserver la paix. De ces missions diplomatiques qui tournèrent rapidement au bras de fer tant l'Alliance Galactique était en train de se déliter sans qu'il ne fût possible de stopper ces mouvements. Et en parallèle avec ces échecs, le Bothan déjà bien sévère ne tarda pas à passer sa frustration sur son élève. L'engueulant jusqu'à littéralement l'humilier en public quelque fois. Ses reproches devenant bientôt de plus en plus virulentes tandis qu'en 155 – à l'occasion d'une mission sur Taanab – Sei'Vys dérapa franchement et frappa Katria lorsque celle-ci osa contredire le plan de son Maître et proposer une alternative. Une simple alternative polie qui lui valut une volée de coups qui ne firent ensuite qu'ouvrir la voie à d'autres violences.

Autant dire que lorsque l'année 156 s'ouvrit, la jeune femme encaissait de moins en moins bien cette relation des plus malsaines et qui n'allait qu'en s'empirant, et l'idée de dénoncer le Bothan à l'Ordre Jedi commença doucement à germer en elle. Bien présente même si parsemée de doutes. Lorsque le duo fut ainsi envoyé sur Roon pour y aider le Maître Jedi Marrako qui avait signifié avoir besoin d'assistance, Katria n'avait toujours pas fait son choix, mais son passage sur cette planète se chargea toutefois de sceller son Destin sans qu'elle n'eut son mot à dire …


II) – Libérée (Début 156)

Sauvage et peuplée de fauves, Roon n'était en effet pas la plus hospitalière des planètes, et ils furent à peine débarqués que Katria s'y sentit aussitôt mal à l'aise, son lien avec la Force plus brouillé que jamais tandis que l'atmosphère étrange ne contribuait pas non plus à la détendre. Mais avec un maître comme Sei'Vys, trahir des signes de faiblesse n'était clairement pas conseillé, et la jeune femme ravala donc ses doutes et ses angoisses afin de suivre le Bothan, tous deux se mettant ainsi en marche dans l'espoir de retrouver un Marrako qui n'avait signalé sa présence que de manière assez vague. Le tout en précisant qu'il était détenteur d'informations capitales qui devaient à tout prix être transmises au Conseil Jedi. Autant dire que les recherches s'annonçaient donc comme potentiellement longues, mais il n'en fut malheureusement rien. À peine quatre jours qu'ils étaient là que le tandem tomba sans prévenir sur le Jedi … mais un Jedi poursuivi par une véritable meute de Tuk'ata ! Le genre de fauves dangereux et baignant littéralement dans le Côté Obscurs, aussi les trois Jedi n'eurent d'autres choix que de fuir pour sauver leurs vies. Détalant dans la jungle comme des proies qu'ils étaient devenus dans l'espoir de rejoindre leur vaisseaux à temps.

Et grâce à la Force, ils furent effectivement assez rapides pour l'atteindre mais avec plus d'une dizaine de monstres à leurs trousses, embarquer et décoller n'allaient pas non plus être chose aisée. La Padawan proposa alors à son maître de préparer succinctement l'appareil au décollage tandis que ses deux aînés contiendraient les fauves, mais là encore, ce fut le dérapage. Cruel et gratuit …

À  peine avait-elle énoncée son idée que le Bothan s'énerva derechef contre elle en l'accusant de vouloir fuir lâchement tout en les abandonnant là, et il lui asséna aussitôt un coup de sabre au niveau de l'épaule droite afin de lui ''remettre les idées en place''. Charmante attention qui fut toutefois celle de trop parce que lorsque Katria se releva, ce fut pour fuir en pleine jungle et tourner définitivement le dos à toutes ces conneries ! Cette guerre, les Jedi, son Maître … clairement, elle était à bout de nerfs à force de subir ces brimades et ces violences, aussi préféra-t-elle tenter sa chance au milieu des monstres du cru. De cette cohabitation ô combien étrange – perdue d'avance auraient affirmé beaucoup – mais néanmoins, ce fut un jeune Tuk'ata qui l'approcha quelques jours plus tard. Mètres après mètres. Heures après heures. Ces deux-là passèrent bien du temps à se fixer et à se jauger du regard et, petit à petit, ils s'apprivoisèrent. Dormant ensemble. Chassant ensemble. Dévorant ensemble.

Vie simple et primitive qui combla une jeune Jedi en fuite durant sept semaines – de survie certes, mais loin de cette enflure de Sei'Vys ! – à l'issue desquelles, elle rencontra bien pire que le Bothan.


III) – Esclavagée (156 + deux mois)

Si Katria s'était plutôt bien adaptée à l'atmosphère de Roon et à ses dangers, ce fut en revanche à l'issue du plus total des hasards qu'elle tomba brutalement un jour sur un soldat, et son premier réflexe à elle et à Vixen – son Tuk'ata – fut bien entendu de le tuer afin d'éliminer le danger. Ou comment avouer qu'ils venaient là d'avoir une mauvaise idée. Une très mauvaise idée … Parce que bien entendu, le Stormtrooper n'était pas seul et si tout un bataillon se trouvait alors sur la planète, l'homme placé à leur tête était clairement une menace absolument hors de portée pour eux : Darth Alarak, le Poing de l'Empire. Un Sith aussi brutal que puissant qui s'amusa à traquer Katria et son fauve pendant de très longues heures et lorsqu'il réussit à les acculer dans une grotte, ce fut pour mieux jouer avec sa proie. Affrontant alors une jeune femme qui se défendit aussi vaillamment que sauvagement mais qui fut – sans grand suspens – vaincue. Puis battue. Puis capturée …

Mais loin de souhaiter l'exécuter, Alarak la sépara alors de son Tuk'ata et l'enferma dans une cage afin de briser toute résistance en elle, et au bout d'un certain nombre de jours – séquestrée, affamée et assoiffée – Katria finit par accepter de se soumettre à celui qui devint alors son nouveau Maître. Son nouveau bourreau aurait d'ailleurs été plus exact parce que si Sei'Vys n'avait jamais été très tendre avec elle, le Sith fut pire encore !

Doté d'une patience des plus limitées et d'une violence sans limite, Alarak n'hésita pas à la blesser grièvement voire même à la torturer pour ''améliorer ses capacités d'apprentissage'', et la jeune femme se retrouva plusieurs fois aux frontières même de la mort suite à certaines leçons. Mais malgré la haine et la peur mêlées – de cette soumission imposée qu'elle dut bien accepter pour survivre – Katria décida de tout mettre en œuvre pour profiter des compétences de son nouveau mentor afin de s'améliorer, et son style de combat ne tarda pas à évoluer vers le Juyo tandis que son lien avec les fauves de tous poils s'accrut également. Et accompagner son Maître sur le champ de bataille – même sans participer elle-même au combat – contribua également à développer son sens tactique.

Aussi lorsque Alarak prit réception de vaisseaux volés par le Soleil Noir sur Kessel, la jeune femme fut naturellement à ses côtés, et son Maître lui confia une mission pour le moins étrange : tenir Darth Shadowsun – une Dame Sith présente elle aussi – à l'écart des tractations qui allaient avoir lieu avec T'Kami. Autant dire que ce jeu de dupe entre Sith n'était franchement pas une perspective passionnante pour elle mais, comme à son habitude, Katria ne broncha pas et obéit avec toute la soumission et le respect qui étaient attendus d'elle par le Poing de l'Empire. Trimbalant ainsi son interlocutrice dans Kessel afin de l'éloigner comme demandé. Mais là où Katria aurait pu subir l'indifférence ou la colère de DuCade face à cette situation, il n'en fut rien : calme et agréable, la Dame Sith était l'opposée parfaite de Alarak, et les deux femmes sympathisèrent au fil des heures passées ensemble. Devisant stratégie et combat tandis que DuCade – même si elle corrigea plusieurs fois Katria afin de l'éclairer en terme de vaisseaux et d'engins particuliers – le fit toujours avec respect tout en s'intéressant à l'ancienne Jedi. Autant dire que cette femme si étrange ne manqua pas de faire forte impression à une Katria rêvant de plus en plus de se libérer de son mentor, et huit mois après le début de son esclavage, cette opportunité lui fut enfin offerte …


IV)- Déterminée (157)

Tandis que Darth Akni venait tout juste de devenir One Sith officiellement, Alarak eut bientôt comme mission d'exécuter plusieurs opposants à leur nouveau leader, et ce fut dans un ancien temple en partie enseveli sur Korriban qu'ils les accula après une traque courte et intense. Mais trop sûr de lui-même et de la faiblesse de ses proies, le Poing de l'Empire s'engagea dans ce combat sans plus penser à une stratégie, et se retrouver face à sept ennemis ne fut pas une sinécure tant certains surent lui tenir la dragée haute ! Autant dire que s'il remporta finalement la victoire, ce fut tout de même au prix d'une armure lourdement endommagée et de plusieurs blessures, et lorsqu'il appela Katria à lui afin qu'ils fouillent l'ancien temple dans l'espoir d'y trouver des indications concernant d'éventuels autres conjurés, une idée germa aussitôt dans l'esprit dans la jeune femme. Et sans perdre davantage de temps, elle contacta aussitôt Koyne DuCade afin de lui indiquer la position précise de son maître ainsi que son état de faiblesse.

Oui, c'était de la trahison.
Et non, elle n'appréciait pas de devoir s'abaisser à ça !
Mais face à l'idée de demeurer une esclave – pire, un cadavre ! – son choix de se libérer était fait, et ce même s'il n'était pas exempt de doutes. Après tout, Shadowsun était-elle capable de vaincre Alarak ? Et si c'était le cas, alors qu'adviendrait-il d'elle ? Est-ce que la Dame Sith la tuerait aussi ? Quoi que non … si Katria n'avait pas eu un minimum confiance en cette femme qui lui avait laissé une bonne impression, elle ne l'aurait clairement pas contacté, et ce même s'il s'agissait tout de même d'un énorme pari. Sur l'avenir. Sur son avenir …

De ce combat qui se déroula à huis clos dans ce temple millénaire.
De ce refus que Dashiell opposa à son mentor lorsque celui-ci voulait l'interposer entre lui et DuCade. Mais pour le reste, l'Acolyte ne raconta jamais ce combat à personne, et elle fut rapidement enrôlée dans la 394e Légion rattachée à Koyne DuCade en personne, qui la plaça d'ailleurs à la tête d'un Bataillon afin d'évaluer ses capacités au combat. Et pour une jeune femme qui n'avait jamais dirigé aucun soldat, autant dire que cette expérience fut un véritable défi ! Mais loin de se laisser ronger par ses angoisses et ses doutes, Katria s'efforça d'accomplir les missions qui lui furent dévolues de son mieux, ce qui l’amena à affronter Yahto Bolkan sur Ultaar en compagnie de Koyne DuCade et Aurélia Malys. Un combat qui permit également à la jeune femme d'enfin dévoiler sa maîtrise plus que correcte du Juyo tandis que le Besalisk fut officiellement vaincu.

Mais dans cette guerre sans fin secouant la galaxie, ce combat n'en appela ensuite que d'autres et à la tête de son Bataillon, Katria se retrouva ainsi à mener de nombreuses batailles sur divers fronts. Et si elle n'était pas un génie tactique, elle apposa assez rapidement sa marque au sein des affrontements : ses Tuk'ata ! Forte de son expérience avec Vixen, la jeune femme s'était en effet rendue plusieurs fois sur Roon pour récupérer d'autres fauves depuis la mort de Alarak, et ce fut avec brio qu'elle les mêla à ses troupes de combat régulières afin de provoquer de véritables carnages chez leurs ennemis qui ne s'attendaient manifestement pas à se retrouver face à de telles créatures !

Fin de l'année 157, ce fut donc tout naturellement que la jeune femme se retrouva détachée sur le front d'Erinar mais néanmoins, avec une mission plus précise que d'habitude : surveiller Darth Venena. Un ordre qui ne manqua d'ailleurs pas de l'étonner parce que si elle s'entendait effectivement bien avec Shadowsun et que cette dernière prenait quelques fois sur son temps précieux afin de partager un entraînement ou quelques enseignements avec elle, elle n'était pas sa maîtresse pour autant, mais Katria fut touchée par cette marque de confiance. Touchée et déterminée à prouver à DuCade qu'elle pouvait effectivement compter sur elle, et la jeune femme se fit donc l'espionne du Poing de l'Empire afin de lui rapporter les faits et gestes de Venena. Ses erreurs et ses incapacités surtout.

Mais au fur et à mesure que les Sith se faisaient repousser inexorablement, Dashiell put se rendre compte qu'une véritable tactique de guet appends était utilisée par l'ennemi, et bien que ne disposant pas de l'autorisation de Venena, elle décida alors de purger définitivement cette poche de résistance. Divisant alors son groupe en deux – elle à la tête du premier tandis que le second bénéficiait de l'appuie de ses Tuk'ata – elle sillonna ainsi les routes de campagne d'Erina tandis que l'autre moitié du groupe les suivait à couvert, et au bout d'une semaine de ce manège, ils tombèrent enfin dans un piège ! Mais un piège qui se retourna sans aucune pitié contre les soldats de l'Entente qui ne purent que fuir devant l'arrivée inattendue d'un demi Bataillon escorté de fauves de combat qui les attaquèrent pour les décimer. De son côté, Katria cibla d'ailleurs le leader de ce groupe en priorité – un certain Commandant Jorian Solaris – et elle le blessa grièvement avant de le laisser pour mort.

Les Sith venaient donc de perdre mais avec un dernier baroud d'honneur, et ce fut un bon ordre et avec des pertes mineurs que le Bataillon quitta Erinar pour rejoindre Dromund Kaas en compagnie du Seigneur Sorcier Ahriman.


V) – Sauvage ! (158)

Sitôt arrivée sur Dromund Kaas, Katria fut informée que Koyne DuCade ne tarderait pas à les rejoindre afin d'entendre – entre autre – son rapport, et la jeune femme choisit alors de mettre ce cours laps de temps à profit pour régler un soucis plus personnel.

Depuis la mort d'Alarak, elle était en effet harcelée par l'autre Acolyte de son maître qui lui avait promis morts et tortures dans des dizaines et des dizaines de messages, et puisque la Force lui soufflait qu'elle se trouvait effectivement sur Dromund Kaas elle aussi, Dashiell décida d'en profiter pour la provoquer dans un combat à mort. Un combat – une traque même – qui conduisit les deux femmes dans les jungles et les marais les plus profonds de la planète, et laissant libre cours à sa colère et à sa rancœur, elle excita l'appétit des fauves présents dans le secteur pour qu'ils se jettent sur Maarla et la dévorent. De cette mort sauvage et horrible. De cette libération pour une Katria qui – si elle savait posséder encore des ennemis pour avoir trahi Alarak – venait au moins de se débarrasser de celle qui s'était montrée la plus opiniâtre et agressive à son encontre.

Mais lorsqu'elle rentra à la Cité de Tizca, Dashiell conserva toutefois le silence sur ce combat qui avait eu lieu, et personne ne lui demanda de compte non plus. Après que Shadowsun se fût entretenue avec Ahriman, la jeune Acolyte put ainsi lui faire son rapport complet sur tous les événements de Erinar, et ce fut à l'issue de cette discussion que DuCade lui proposa de devenir sa Maîtresse. Son troisième mentor consécutif. Pour le meilleur et pour le pire.

DERRIÈRE L’ÉCRAN


Prénom/Surnom : /
Age : /
Sexe : /
Avatar : Asuka Soryu Langley – Evangelion
S'agit-il d'un double compte ? De qui ? Syrielle Shakhovite
Comment avez-vous connu ce forum ? /


_________________




Voir le profil de l'utilisateur
Katria Dashiell
avatar
Messages : 77
Date d'inscription : 12/04/2017
Rang : Padawan
Localisation : Hapès
Revenir en haut Aller en bas
Re: Katria Dashiell
Mer 12 Avr - 14:59
Et auto-report o/

_________________




Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Katria Dashiell
Mer 12 Avr - 16:27
Et une validation pour la Team Herpès, plus rapide que la lumière ! Prête pour un Pentakill ?
Katria Dashiell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Administration :: Présentations :: Fiches Validées-