[+158 ABY-Mustafar] Le prix du pouvoir (solo)
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Jorian Solaris
avatar
Messages : 179
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Commandant REPo
Localisation : Mustafar
Revenir en haut Aller en bas
[+158 ABY-Mustafar] Le prix du pouvoir (solo)
Dim 2 Avr - 9:40
Jorian Solaris était revenu sur Mustafar...Après deux jours entiers d’interrogatoire avec ses supérieurs et une commission spéciale de la REPo. Bien évidemment, les événements de Raxus n’étaient pas passés comme ça vis-à-vis de ses supérieurs et Kollan avait demandé une audition spéciale. L’officier avait fourni un rapport très détaillé sur le piège terrifiant qui leur avait été tendu : ces soldats qui les attendaient en embuscades, ils n’avaient rien pu venir. Wells avait peut-être vendu des informations à d’autres groupuscules en rapport avec des armées professionnelles ou des Sociétés Militaires Privées...C’était ce que Jorian avait laissé entendre, sans jamais donner de conclusion. Il avait également fourni des holofilms du massacre, ceux où on voyait des troupes adverses dans l’ombre qui tiraient avec des armes blaster. Il avait bien évidemment soigneusement enlevé les passages impliquant des Sith Troopers ou encore des tirs de Bolter. Solaris avait été clair sur les moyens déployés, il avait voulu piéger un Sith indépendant, mais des troupes entraînées étaient venues armées et au final avaient piégé la Triade. L’officier s’était montré complètement abattu par cet échec et avait même sous-entendu que les enregistrements de la Triade aient pu être corrompus par des outils magnétiques. Tout avait été bien mis-en-scène et après délibération, Kollan l’avait relâché. En fait, Jorian avait même une nouvelle décoration sur son bel uniforme : une décoration récompensant un assaut mené au nom de l’Entente. Le rapport était réellement complet et au final, qui aurait pu soupçonner ce qui s’était réellement produit ? Jorian Solaris n’était pas un homme de la première ligne et au final, il n’y avait rien de surprenant à ce qu’il ait survécu. Son rapport extrêmement complet et détaillé illustrait bien cela et le fait que l’Entente ait perdu autant d’hommes en une mission justifiait ses prochaines actions. Kollan en avait conscience, tout comme elle avait eu conscience que les hommes sacrifiés n’étaient que des recrues sans réelle valeur. De la même manière, Jorian s’était montré volontaire pour continuer l’action à l’extérieur des frontières de l’Entente...C’était le dernier point qui enchantait Kollan. Au final, le dossier fut vite classé et tout le monde se réjouit de ne pas avoir à y passer plus de temps. En fait, tout le monde s’était trouvé arrangé de la situation qui justifiait de nouvelles opérations. A cet instant, Jorian Solaris avait vu, il avait vu qu’Ahriman avait raison et que la corruption avait fait son office. Au final, tout le monde transmettrait le rapport et continuerait ses tâches sans jamais en déroger, bien content de ne pas aller au front à la place de Jorian.

L’officier avait rejoint ses quartiers sur Mustafar, dans la prison qu’il administrait. Il savait que tôt ou tard, il devrait avoir une nouvelle conversation avec Sinistra, mais ce n’était pas encore le moment. Après tout, la Sith pourrait à nouveau servir, la lâcher aux trousses du Protocole Fantôme était une éventualité à laquelle l’officier ne fermait pas la porte. Le poker menteur qui s’était installé entre le Commandant et ses multiples interlocuteurs ne durerait pas éternellement...Jorian le savait mais ses interlocuteurs le savaient aussi, cela ne faisait nul doute. Pour le moment, cela faisait quatre jours que Solaris s’était enfermé dans ses quartiers, utilisant un congés exceptionnel qu’on lui avait attribué après cette mission chaotique. Lui qui ne prenait jamais de jours de congé avait utilisé l’aspect émotionnel, accentuant ainsi le fait qu’il était touché de tous ces morts. Il n’en était rien, sur le fond, ces recrues seraient utiles, elles seraient utiles à appuyer sa nouvelle demande pour disposer d’un groupe de soldats expérimentés mais aussi d’aide du GIS. Finalement tout prenait forme.

Assis dans son appartement clos, Jorian était en tailleurs, les yeux clos. Il s’était entraîné durant quatre jours à appréhender ses nouveaux pouvoirs, ne faisant des pauses que pour dormir. Sa perception du monde avait changé, il était plus attentif, c’était comme finalement s’il avait reçu de nouveaux sens. Le moindre battement d’aile d’un insecte, la moindre présence. Il avait su quoi dire et à quel moment pour convaincre sur Eriadu lorsqu’il avait été interrogé. Tout avait semblé tellement plus facile, il avait senti les émotions de certains, tandis que d’autres semblaient plus fermés. Sa capacité à convaincre s’en était trouvée décuplée. Jorian Solaris était désormais un Acolyte, il ressentait le Côté Obscur en lui et contrairement à ce qu’il avait pensé au début, ce chant n’était pas si violent, pas si insupportable. Était-il le membre d’une secte maléfique ? Non, il n’en était rien, il avait simplement de nouvelles connaissances et de nouvelles capacités. Ahriman avait raison, encore une fois. Les officiers de l’Entente avaient été aveuglés mais au fond...Au fond tout était plus clair à la lumière de la Force Obscure. Au début, Jorian avait fait bouger des objets, il s’était concentré afin d’aiguiser son intuition. Cela avait été dur, puisque la perception du monde aussi différente avait causé des vomissements chez lui, mais petit à petit, il avait appris, par lui-même...Comme un enfant qui apprend à marcher. Tout devenait plus fluide, plus naturel. Malheureusement pour lui, il avait aussi très vite compris qu’il devrait dissimuler ces capacités et donc ne jamais céder à la tentation de les utiliser autrement qu’avec parcimonie. En fait, Jorian les utilisait pour étudier, et cela fonctionnait très bien. Il avait réussi le deuxième jour à produire des éclairs de force par la fenêtre qui donnait sur une étendue de lave...Un éclair fugace puis ensuite un plus contrôlé. Ce pouvoir l’avait d’abord effrayé, puis il en avait compris l’utilité. L’officier levait des objets de plus en plus gros, il avait même réussi à faire léviter sa table. Il étudiait avec méthode, suivant une approche systématique...Son statut d’académique et sa volonté obstinée de fonctionnaire étriqué lui étaient ses plus grands atouts, couplés à la Force ces caractéristiques faisaient de lui un étudiant besogneux qui avançait par la force des choses. Il apprenait les procédure, les automatisait dans son esprit...Une routine pour un esprit scientifique comme il avait. Le quatrième jour, il avait ouvert le boîtier que lui avait offert Ahriman. Il y avait plusieurs objets permettant de fabriquer son sabrolaser...Le test dont lui avait parlé le Sorcier. Construire un sabre aurait été difficile et d’après ce qu’avait lu Jorian, cela était une étape aussi dangereuse que limitante pour l’apprenti Jedi comme Sith. L’officier avait pu appréhender la Force et il savait désormais que ces choses là passaient pas l’intuition. Il avait médité plusieurs heures durant pour se plonger dans la Force, continuant ses exercices face à ce coffret et à ces intrigants objets. Petit à petit, son esprit s’était abandonné, il avait entendu, malgré ses yeux fermés, les pièces frémir, certaines se lever. Lentement, il avait commencé son œuvre. Une heure durant les pièces avaient lévité, cherchant à s’emboîter autour du cristal rouge. Petit à petit, tout pris forme et l’intuition vint finalement, tout était clair dans son esprit, il entendit un cliquetis caractéristique puis ouvrit les yeux. Le sabre venait de s’assembler, il était simple, une poignée métallique et élégante avec une armature noire et renforcée d’un alliage de phrik puis une poignée courbée, celle des adeptes du Makashi. Les connaissances de Jorian en ce domaine avaient été implémentées par la transformation, il avait visualisé les bottes, c’était comme s’il avait déjà fait cela par le passé. Ayant peur de les perdre, il avait entamé l’assemblage de son sabrolaser. Saisissant l’armé, il l’activa, dans un vrombissement, la lame rouge était apparue. D’un mouvement expert, il fit quelques bottes, ses mouvements étaient fluides et experts, il ne tremblait pas. Désormais, il était un vrai Sith et il allait également pouvoir s’entraîner. Plus rien ne serait pareil, il sentait d’ailleurs tout le pouvoir que lui conférait cette arme noble et majestueuse...
Voir le profil de l'utilisateur
[+158 ABY-Mustafar] Le prix du pouvoir (solo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Remise des Prix à la VBM
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?
» Les femmes noires au pouvoir ...
» HAITI POURQUI ET POURQUOI LES LUTTES POUR LE POUVOIR ?LES E

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Galaxie :: Triade-