[+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
[+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Jeu 16 Mar - 22:10
Lorsque la guerre faisait rage, elle finissait toujours par attirer des charognards. Si Ilum était une terre apprécié des Jedi, car l'on y trouvait souvent des cristaux de sabres-lasers pur pouvant être facilement taillé et parfait pour un adepte du côté lumineux de la Force, son caractère isolé, même si elle était proche de l'Ascendance Chiss, en faisait également un lieu particulièrement prisé des pirates et cela, Diana d'Asta en avait parfaitement conscience. Aussi avait-elle haussée les épaules lorsque l'on avait demander son assistance pour assurer le nettoyage d'une base, sans doute l'un de ses préfabriqués datant de la première guerre civile galactique les criminels avaient récupérer lorsqu'une partie du matériel militaire était déclaré déclassé. Elle s'était déjà rendue sur Ilum deux ans plutôt et elle n'était pas vraiment surprise de devoir y retourner encore, mais elle faisait contre mauvaise fortune bon cœur : elle allait de nouveau disposer d'un moyen de pouvoir s’entraîner au tir sur cible dans l'espace et n'importe quel heure de vol en action contre un ennemi, peu importe son identité, pouvait représenter un bon entraînement pour le moment ou les choses sérieuses débuteraient. Les Sith ne seraient pas le même genre d'adversaire, car comme elle l'avait prouvée elle-même, les sensitifs capable de devenir pilote de chasse pouvait se montrer particulièrement redoutable.

Diana avait rejoint en urgence l'équipage du Star Destroyer de classe Pellaeon Phalanx qui croisait désormais non loin de l'orbite autour d'Ilum. Elle n'avait pourtant pas rejoint directement le navire de guerre, car elle fut retenue quelques jours sur Bastion afin de pouvoir régler quelques détails administratifs concernant la découverte des opérations virant plutôt au massacre pur et simple de l'agent de la Triade Jorian Solaris, dont elle fut témoin oculaire. A vrai dire, bien qu'elle appréciait passer du temps avec Jaana, elle avait tout de même accueillit la nouvelle d'une mission contre les pirates avec un certain entrain, car elle espérait bien en profiter pour pouvoir se défouler et sortir de sa tête cette problématique le temps d'un engagement tout ce qu'il y avait de plus naturel, après tout, il était peu probable qu'elle trouve des agents de l'Entente en service sur un monde considéré comme Impérial, s'ils osaient, Jaana risquait fort d'adopter un ton bien moins diplomatique avec eux et ce n'était pas Diana, qui avait beaucoup de mal a se fier aux déclarations d'intentions de la Triade, qui irait s'en plaindre. Son chasseur disposant d'une vitesse Hyper-spatiale plus grande que celle du navire de guerre, elle l'avait rejoint sans grande difficulté.

Mais ce retard lui avait quand même infliger quelques inconvénients, le plus important étant qu'elle n'avait pas eue le temps de faire connaissance avec l'escadron qui lui servirait d'ailier durant cette mission. Elle serait capable d'improviser rapidement bien entendu, mais elle préférait toujours avoir le temps d'échanger quelques mots avec les pilotes, au moins dans l'espoir de pouvoir dissiper quelques mal-entendu. Son statut de célébrité de propagande ne lui permettait pas toujours de se faire accepter partout. Si certain pilote lui vouait une admiration sincère, beaucoup d'autre l'observait comme une voleuse de gloire tant qu'elle n'avait pas fait ses preuves au feu et il lui fallait parfois batailler difficilement pour s'imposer, d'autant que la misogynie du milieu militaire n'était pas pour arranger ses affaires, bien que dans ce cas, un bon coup de pied sur le point le plus faible de l'anatomie masculine produisait bien souvent les meilleurs effets. Sans doute quelques uns de ses futurs équipiers et ailiers étaient venu observer l'arrivé dans les hangars de son chasseur écarlate caractéristique, mais aucun n'avait voulu prendre le risque de venir la saluer. Soit, elle attendrait la salle de briefing pour cela.

L'Amiral commandant le Phalanx n'était d'ailleurs sans doute pas vraiment du genre a faire dans le détails, car alors qu'elle s'installait seulement dans sa chambre afin de pouvoir organiser ses affaires comme elle aimait a le faire, on lui fit parvenir une convocation a la salle de briefing pour trente minutes, a peine le temps de finir son installation et de prendre une douche rapide avant de remettre son armure et de se rendre a cette convocation. Il fallait sans doute croire que les pirates ne pouvaient attendre qu'elle soit en parfaite condition physique, où peut-être devait-elle s'attendre a tomber sur un officier n'appréciant pas sa présence, après tout, sa proximité avec l'Impératrice amenait souvent certain a penser que la présence de Diana sur un bâtiment de guerre pouvait être un signe de promotion comme de disgrâce, ce qui était parfaitement faux dans les deux cas. Mais la native de Nez Peron connaissait l'Empire et ses rouages, son père était un Moff et elle savait qu'elle ne pouvait de toute façon se permettre de désobéir : son serment de fidélité impliquait qu'elle se rende a la convocation dans les délais les plus brefs et sans se plaindre, même si elle venait a être traité injustement : Diana faisait valoir ses performances de vol afin d'imposer le respect a ses détracteurs.

Au moins n'avait-elle aucun mal a se repérer dans le Destroyer : les Pellaeon suivait une construction standardisée établie par les ingénieurs de Kuat Drive Yard qui semblait souvent suivre le même modèle pour l'organisation de leur vaisseau de guerre. Diana y voyait un avantage que les ingénieurs n'avaient sans doute jamais perçu : cela lui permettait de ne pas se perdre dans les coursives du vaisseau et de ne pas avoir besoin de faire une visite guidé de ceux dans lequel elle voyageait pour ses opérations. En revanche, elle fut la première a arriver dans la salle de briefing, qui était une sorte d'agora organisé en demi-cercle avec un projecteur holographique au centre. Elle pris donc place en haut, croisant les bras sous sa poitrine, ce qui n'était pas visible a cause de sa cuirasse écarlate, puis attendit l'arrivé des autres pilotes et de l'officier charger de faire le briefing, qui serait sans doute le second de l'Amiral ou l'officier le plus haut gradé de la chasse.
Kilmer Ekoren
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 16/01/2017
Rang : Lieutenant d'Escadrille
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Ven 17 Mar - 0:30
Depuis que leur vaisseau d'attache avait été détaché de la flotte de l'Amirale Yagge, ils avaient été informés qu'ils ne feraient, jusqu'à nouvel ordre, que de la lutte contre les pirates. Nombre de pilotes avaient râlé : ils considéraient les pirates comme un ramassis de drogués à peine capables de tenir leur engin en vol, mais la plupart de ceux qui avaient émis des protestations étaient des recrues fraîchement débarquées de l'académie. Les vieux briscards savaient, eux, que certains pirates avaient les moyens de se payer un bon entraînement et des montures plus que décentes. Kilmer et son ailier, Thran Riev, étaient restés silencieux. Pour eux, le fait de changer de front signifiait surtout qu'ils allaient moins risquer de croiser Ahsio, l'ami qui les avait trahis. Kilmer accueillait la nouvelle avec un soulagement certain, malgré le fait qu'il ne désespérait pas de ramener celui qui restait son ami dans le giron de l'Empire. En fait, cette pensée virait à l'obsession, au grand dam de Thran, qui espérait bien que cette lubie lui passerait.

En fait, le reste de l'information dans laquelle ils avaient découvert qu'ils changeaient de coin était passé à la trappe, ils n'avaient même pas écouté la suite. Aussi furent-ils plus que surpris de voir débarquer un TIE rouge écarlate, alors qu'ils étaient d'astreinte à la patrouille d'alerte. Ils suivirent pourtant le protocole, et se placèrent en trajectoire d’interception, avant que le contrôle ne leur confirme le fait que le visiteur était attendu.

-Bah'lir 2 pour 1...
-1, j'écoute...
-Tu crois qu'il est là pour... tu sais... Lui ?
-On a déjà eu les renseignements sur le dos, si on a pas été interdit de vol, c'est qu'ils n'ont rien trouvé, aucune raison de nous coller les chevaliers sur le dos en plus, je...

Le contrôle interrompit la conversation pour signifier aux pilotes la fin de leur patrouille. Ils reprirent la route du hangar en silence, perdus dans leurs pensées. Avec les casseroles qu'ils se traînaient depuis la trahison d'Ahsio, chaque membre des "Forager's Bah'lir" était étroitement surveillé par les renseignements impériaux. Si ce chevalier Impérial était là pour eux, qu'allaient-ils endurer ? De quoi allait-on les accuser ? Ce qui était assez dur pour des hommes qui avaient voué leur vie à l'Empire, c'était que ce pour quoi ils se battaient ne les croyait pas vraiment dignes de confiance. Les premiers interrogatoires avaient été vraiment dur, les premières réactions de leurs camarades aussi, mais Thran et lui, ainsi que tout les autres "Forager's" avaient prouvé à leurs camarades qu'ils étaient fiables de la plus belle des manières  : une hécatombe de chasseurs ennemis.

La baie du hangar surgit alors dans le champ de vision de Kilmer. Il était tellement perdu dans ses pensées qu'il avait fait la manœuvre d'appontage presque machinalement. Une fois posés, il jetèrent un regard en direction du nouveau venu, un TIE magnifique dans sa livrée rouge écarlate. Ils se regardèrent, haussèrent les épaules et se dirigèrent, un sourire en coin, vers les mécanos qui s'affairaient, fébriles, autour de l'engin. Après tout, une célébrité était à bord, restait à savoir laquelle. La réponse les laissa tout les deux muets. Thran chercha à tâtons le bras de son ami, Kilmer se massa les tempes de la main gauche mais se laissa faire : Diana d'Asta était l'idole de Thran, et Kilmer en avait plus que soupé des récits de fan hystérique de Thran, intarissable au sujet de la jeune chevalière impériale.

-Echo... Echo...
-Oui, je sais... mais calmes toi s'il te plais. On a encore le débrief' et puis ensuite tu iras te calmer sous une bonne douche froide. Vu la réputation de chasseuse qu'elle a, tu peux parier qu'elle est là pour se battre à nos côtés. Alors si tu ne veux pas faire mauvaise impression, je te conseilles de faire comme d'hab' : reste professionnel. On est des "Forager's Bah'lir", bordel, pas n'importe quel corniaud tout juste sorti de l'académie !!

Les deux hommes se dirigèrent vers la salle où les attendait leur officier pour le débriefing. En guise de débriefing, ils eurent une convocation pour un autre briefing quelques minutes plus tard. Kilmer retint un soupir fatigué : il était debout depuis très tôt dans la matinée, les entraînements des storms se déroulent souvent le matin, avant le petit déjeuner, et Kilmer se faisait un devoir de n'en rater aucun, surtout vu le mal qu'il avait eu à se faire accepter par les storms pendant leurs entraînements. Il était fatigué et aurait bien piqué un petit roupillon avant de prendre son dernier quart de la journée...

-Bah, j'en serais quitte pour deux/trois cafés...

-Ça t'apprendra à aller crapahuter avec les raseurs de pâquerettes, Echo !
-Oui mon Capitaine !
-Autre chose à ajouter messieurs ?
-Non mon capitaine !
-Alors rompez, allez vous débarbouiller un peu, histoire de faire bonne impression...

Thran et Kilmer saluèrent et sortirent de la salle pour se diriger vers leurs vestiaires, et les douches. Kilmer savoura à sa juste valeur la délicieuse morsure de l'eau chaude sur son corps, pendant qu'il entendait, dans la douche d'à côté, Thran qui jurait copieusement. Le jeune pilote pouffa en imaginant son ami tellement fébrile à l'idée de voir son idole qu'il tremblait trop pour se savonner efficacement. Le temps qu'il parvienne à ses fins, Kilmer était déjà sorti de sa douche et était en train de se sécher devant son vestiaire. Les deux pilotes finirent de s'équiper et se dirigèrent vers la salle de briefing.

Lorsqu'ils arrivèrent, la salle était presque vide, hormis une forme écarlate en hauteur. Kilmer senti son ami se figer à cette vue. Lui fit la moue, mais pour une autre raison : l'idole de Thran siégeait à la place qu'il occupait habituellement. Il aimait bien cet endroit, en hauteur, de là, il pouvait embrasser toute la pièce d'un regard. Mais la vue serait surement la même un ou deux siège plus loin...

-Je ne m’installe pas à côté d'elle mec, je suis tremble tellement que le Phalanx doit déjà avoir dévié de sa trajectoire à cause de moi !
-C'est ton idole, pas la mienne !!
-Pas moyen, j'te dis !
-Merde... on ne tremble pas pendant une bataille, premier à se jeter dans la mêlée, dernier à en sortir en on les foies devant une inconnue ?
-Tu peux pas comprendre, mec.
-Bon...

Kilmer, qui s'était dirigé vers l'escalier menant aux places du haut pendant cet échange, s'y engagea résolument. Même s'il n'était pas à l'aise du tout avec les femmes, il était tout de même curieux de savoir ce qu'étaient vraiment les chevaliers Impériaux. Il s'arrêta à côté de la jeune femme et s'essaya au sourire, ne parvenant qu'à étirer en un sourire qu'une moitié de sa bouche.

- Pouvons nous nous installer à côté de vous, mon camarade et moi ?
Voir le profil de l'utilisateur
Holocron
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Ven 17 Mar - 17:04
Amiral Louis Nascal : Commandant du Destroyer Classe Palleon le Phalanx
(ft. François Berléans)


Le Destroyer stellaire de classe Palleon Phalanx était bloqué en orbite d’Ilum depuis maintenant trop longtemps. L’Admiral Louis Nascal était un homme de petite taille remplissant à peine son uniforme Impérial, son crâne déplumé arborait de petites touffes de cheveux blancs et son visage ridé était parsemé d’une petite barbe blanche. Du haut de ses soixante-cinq ans, Nascal avait été de nombreuses campagnes majeures et s’il était réputé pour son caractère bourru frôlant parfois l’indiscipline, il avait un nombre considérable de victoires et ses stratégies audacieuses.

L’Amiral était furieux, il avait dû s’entretenir vigoureusement pendant plus d’une heure avec des membres de l’administration militaire de Bastion et plusieurs membres du haut-commandement pour demander des renforts. La situation qu’il avait eu à gérer était exceptionnelle et Nascal avait beau être une ancienne tête brûlée, il n’en était pas moins un officier compétent qui ne voulait pas risquer la coque du Phalanx à mener des actions inconsidérées. Le haut-commandement avait fini par accéder à sa requête et avait envoyé une star de la propagande pour venir les épauler : Diana d’Asta. Chevalière Impériale de son état, si Nascal la connaissait de nom et par ses exploits de communication, il n’était pas non plus extrêmement heureux de voir une icône de la propagande débarquer à bord du Phalanx et cela pour une raison simple : déployer des héros était toujours un pari risqué s’ils venaient à mourir ou à être tués durant une action. Si cela venait, il aurait sans doute des problèmes, fort heureusement, elle semblait plus douée que la moyenne et n’aurait sans doute aucun mal à s’acquitter de la mission qui lui serait confiée. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’on pouvait avoir des Chevaliers Impériaux dans les rangs, surtout pour une mission de maintient de l’ordre. Tapotant son stylet sur l’écran de son datapad, Nascal convoqua immédiatement Diana et toute l’équipe de pilotes qu’il voulait envoyer dès que la Chevalière Impériale fut annoncée.

Pas de temps à perdre, l’homme mit sa casquette et boutonna son uniforme correctement pour paraître moins négligé. Négligemment, il saisit son datapad et le stylet avant de rejoindre la salle opérationnelle. Tous les pilotes étaient déjà là et l’armure écarlate de la Chevalière Impériale était visible un peu plus en hauteur. Ne vérifiant pas s’il y avait tout le monde, saluant à peine d’un mouvement de la tête, Nascal posa son datapad et sa casquette avant de sortir une cigarette de sa poche qu’il alluma à l’aide d’une allumette. L’Amiral tira une bouffée avant de murmurer quelques mots à une Capitaine à la peau noire, visiblement sa seconde. Le règlement interdisait de fumer dans les parties publiques des Destroyers, mais personne ne sembla choqué par le comportement de Nascal, c’était même apparemment prévu puisqu’un cendrier avait été déposé devant sa place. L’homme ne perdit pas plus de temps, il ne salua personne de manière formelle et demanda à ce qu’on ferme les portes. Il était aussi très peu protocolaire qu’un Amiral se charge d’un ordre de mission impliquant des pirates.

-Bien...J’espère que tout le monde est là. Ne perdons pas plus de temps s’il-vous-plaît car je n’ai pas que ça à faire. Bienvenue à vous, Maîtresse d’Asta, c’est un plaisir, je suis l’Amiral Louis Nascal et voici ma seconde, le Capitaine Lucie Mada.

Nascal activa le projecteur holographique qui montra une station orbitale. Le genre de petit préfabriqué antique qui pullulaient dans les anciennes zones de guerre. Il secoua sa cigarette, laissant tomber quelques cendres dans le cendrier.

-Nous sommes en inspection de surveillance dans le secteur depuis trois jours. Ce matin, les types de communications ont remarqué des irrégularités dans les signaux basse-fréquence du secteur. Ça fait plusieurs fois qu’on passe ici et il ne se passe pas grand-chose pour tout vous dire, par contre, le signal était très faible, mais régulier. J’ai donc pris la décision d’envoyer deux droïdes sondes pour identifier l’origine. Voilà donc la station FX-566, anciennement station de ravitaillement lors de la guerre civile galactique. Elle était répertoriée mais cela fait bien 2 ans qu’il n’y a pas eu de mise-à-jour. Rien de bien grave me direz-vous...Jusque là non...Puis nous avons cherché à nous approcher...D’après notre sonde, cette base n’émet pas, tous les canaux sont en position éteinte...Sans doute pour éviter d’attirer les soupçons, c’est d’ailleurs pour ça qu’ils ne nous ont probablement pas repérés. Nous les avons vu juste par rapport à ces émissions basse-fréquences qui viennent en réalité du générateur auxiliaire, c’est une caractéristique de ces anciens modèles. Enfin bref, là-encore rien de bien méchant, je pense que la Maîtresse d’Asta, dans sa très grande expérience a déjà vu cela.

Nascal sourit en coin, il était difficile de savoir s’il s’agissait d’une pique caustique, d’un sarcasme à demi-agressif ou d’une plaisanterie. L’homme ne se comportait absolument pas de manière protocolaire, c’était désormais certain et un officier de plus faible rang ou plus jeune aurait sans doute était réprimandé pour se comporter ainsi, voire même pour apparaître non coiffé et non rasé. Tout le monde semblait pourtant s’en accommoder et la précision méthodique de ses explications montrait qu’en dépit de son apparence, de son langage et de son expression, l’homme avait étudié son dossier en profondeur et en un minimum de temps. Nascal -s’il n’était pas une légende- était connu, il était cité d’ailleurs sur plusieurs batailles d’importance suffisamment remarquables pour qu’on les enseigne. Il fit un agrandissement et montra un immense canon en métal violet qui coiffait la structure, entouré de plusieurs batteries de turbolaser.

-Bon c’est là que ça se corse. Voilà ce qu’on a vu ce matin avec les sondes : canon plasmique à fusion froide de classe Entente, modèle Naïade IIk manufacturé sur Sluis Van entre 155 et 157, ces saloperies ont été produites en série par l’Entente pour leur réseau DCA sur leurs planètes, mais ils ont rapidement été obsolètes et remplacés par d’autres modèles. C’est très pratique, comme la fusion est froide, ils peuvent ouvrir le feu et nous n’aurions détecté aucun dégagement de chaleur...Ils sont invisibles. Nous avons eu très peur en voyant ça, mais bon aucune trace de flotte de la Triade dans le secteur, ce canon a probablement été bricolé sur la station assez récemment et comme vous pouvez le voir, il y a autour plusieurs batteries turbolaser dernier cri, et là ce sont de modèles de chez nous.


Nascal tira une nouvelle bouffée, comme pour donner plus de contenance à son discours. Puis il reprit son exposé. Cette fois il montra un autre endroit où était peint un emblème qui serait reconnu de quiconque connaissait un peu le milieu criminel de la galaxie : un pavillon noir avec une tête de mort surplombant trois têtards bouffis nageant en parallèle...Le pavillon du Cartel de Rana le Xénope.

- Nous avons donc exploré la totalité de la station et nous sommes enfin tombés sur ça. C’est le pavillon noir des pirates de Rana le Xénope. On ignore encore s’il s’agit d’hommes de Rana en exil ou d’une blague pour évincer les curieux. Ce qu’on sait par contre, c’est qu’il y a des plusieurs milliards de matériel militaire de pointe qui ont été bricolés sur cette base, ce qui en fait une menace lourdement armée. Autant être honnête avec vous, ne vous attendez pas à tomber sur le hangar à épices de Momo de Rodien. Nous avons plusieurs raisons de penser qu’il s’agit là de pirates lourdement armés et extrêmement dangereux...Jusqu’à présent, seules les installations du Soleil Noir auraient pu avoir un tel matériel. Ce qui m’amène à votre mission et à la raison de la présence de la Maîtresse d’Asta parmi nous. Je vois là l’occasion rêvée d’infiltrer cette base et d’en savoir un peu plus. Nous ne pouvons pas approcher de la base avec le Phalanx, avec leur canon plasmique, ça serait du tir au pigeon, ils ont de quoi percer nos boucliers et notre coque, de petits appareils feront l’affaire. J’ai convoqué ici parmi nos meilleurs pilotes d’escadrilles...Enfin tout du moins ce qu’on a de meilleur à bord...J’espère que ça saura vous satisfaire, il sourit à nouveau, cette fois presque moqueur puis redevint sérieux. Je veux que vous vous approchiez de cette base escortés de nos pilotes et que vous débarquiez à bord pour infiltrer cette station et comprendre ce qui s’y passe. Ils sont lourdement armés, nous aurions beaucoup à perdre à les attaquer de front, mais je veux savoir quel type de pirates peut acheter un tel matériel et l’installer comme ça sur une base désaffectée. Je mets à votre disposition nos Stormtroopers et les hommes de cette escadrille, et je veux que vous me proposiez un plan rapidement...En fait maintenant c’est à vous…

L’officier laissa son datapad et invita la jeune femme à venir prendre la parole. Il était là-encore difficile à dire s’il lui faisait une fleur pour une prétendue compétence où s’il se moquait ouvertement de la figure de propagande qu’elle représentait. D’une certaine manière, il lui faisait suffisamment confiance pour lui donner les moyens et lui confier une escadrille. Cela n’était pas dans les ordres de missions et Nascal avait la lucidité au fond de lui de comprendre qu’il était Amiral et qu’il y avait là une mission à mener qui dépassait ses attributions de surveillance. Une Sensitive à la tête sur le terrain ne serait pas de trop. Lorsqu’elle descendit, il lui tendit le stylet pour qu’elle puisse continuer le briefing et il lui glissa en chuchotant après avoir recraché une peu de fumée.

-Voilà, là c’est pour agrandir, ici pour revenir à un autre point de vue, vous pouvez aussi colorer des parties, mais je ne sais pas comment on fait. Il n’y aura qu’un ordre de ma part...Si c’est trop le feu, vous revenez, je ne veux pas risquer vos vies pour rien, à la moindre complication, vous nous contacterez et nous ouvrirons le feu pour couvrir votre retraite.

Il agrémenta sa phrase d’un clin d’œil, montrant qu’il avait tout de même une certaine conscience pour ses hommes et aussi le sens des réalités d’une telle mission.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Sam 18 Mar - 1:29
« Je vous en prie, je ne réserve pas toute une rangée pour ma personne vous savez. »

Elle offrit un sourire rassurant au pilote afin de lui permettre de s'asseoir sans problème, espérant que cela suffirait a apaiser ses craintes et l'amener a pouvoir rester concentré sur le briefing. Il semblait avoir une certaine appréhension a ce qu'elle pouvait déduire de ses pensées de surface, mais son camarade lui était bien plus intimité, comme l'était parfois ses fans lorsqu'elle allait a leurs rencontre… Diana n'était toutefois pas une femme inaccessible et s'ils avaient eu plus de temps, sans doute aurait-elle engagée la conversation avec les pilotes, mais elle ne disposerait malheureusement pas de ce temps. L'Amiral en personne vint pour faire le briefing avec son second, ce qui ne plaisait pas particulièrement a la brune, qui compris immédiatement qu'on l'avait envoyée pour une affaire sérieuse et non pas dans ses habituelles opérations de propagande a la difficulté douteuse visant davantage a augmenter son score en combat aérien que permettre de faire de belles images pour le peuple. Pourtant, ce n'était pas forcément pour lui déplaire : elle recherchait toujours de véritable occasion de s'affirmer, de prouver qu'elle n'était pas simplement bonne a afficher une plastique particulière sur des affiches de propagande et ce genre d'opération faisait clairement partie d'occasion pour cela.

Elle salua l'Amiral d'un signe de tête respectueux, même si son style débraillé était très loin des standards de la cour impériale. Le nom de Louis Nascal n'était pas inconnu dans l'Empire, mais son caractère tête brûlé, s'il lui avait permis de remporter de grande bataille, l'avait sans doute empêcher d'occuper des fonctions plus officielles au sein de la Navy. Mais vu ce que la native de Nez Peron savait du vétéran, elle se demandait s'il n'avait pas simplement jamais voulu réellement raccrocher ou occuper un poste d'administrateur : après tout, les grands militaires, les vrais, ne quittaient le front que lorsqu'ils trouvaient la mort et Nascal semblait faire partie de cette trempe d'officier préférant largement l'action. Bien qu'elle n'appréciait pas la fumée de cigarette, préférant conserver un corps sain, elle ne fit aucune remarque, ce n'était pas un seul briefing qui allait la faire mourir de Tabagisme passif et personne d'autre ne faisait de remarque. Normalement, c'était interdit par le règlement, mais elle avait déjà contrainte de nombreux officiers a adapter celui-ci pour les besoins d'une mission, alors il ne fallait pas compter sur elle pour jouer a la dictatrice pour rappeler la page vingt six, alinéa trois du code de conduite militaire… Pas pour des choses aussi bénignes en tout cas.

La station FX-566… Elle la connaissait bien mieux que Nascal ne l'imaginait sans doute : elle avait déjà procédés au nettoyage de cet avant poste, neutralisant toute une chasse pirate avant de se poser au sol afin de finir le travail au sabre-laser et avec l'aide des fusils blaster de la Légion Stormtrooper l'accompagnant. Si elle décida de ne pas relever la pique concernant son expérience, elle était certaine qu'elle arriverait a surprendre le vieil homme si elle détaillait ses état de service complet en comparaison de son jeune âge. Elle compris toutefois que cette fois, le nettoyage serait bien plus difficile que celui qu'elle avait menée auparavant : une véritable artillerie destiné a pouvoir se défendre dans un siège contre une flotte de vaisseau lourd avait été déployé sciemment sur ce caillou, a l'insu des Chiss qui n'étaient pourtant pas si loin dans le système. Pire encore, la pièce d'artillerie principale était un canon de l'Entente, pas le genre de pièce que l'on retrouvait facilement sur le Marché Noir. D'Asta savait qu'ils avaient perdu du matériel militaire, l'Imperial Intelligence avait confirmée plusieurs cas de capture dans la campagne des Sith dans la Triade par des opérations audacieuse attribuée a l'intriguant sorcier Ahriman, mais elle ne s'attendait pas a en trouver dans les rangs des criminels.

L'Entente vendait-elle elle-même du matériel militaire aux criminels ? Lorsque l'on voyait Jorian Solaris agir, cela paraissait peu probable, mais l'on ne pouvait pour autant écarter totalement cette possibilité, d'autant plus lorsque l'Amiral annonça que le pavillon affiché était celui du Cartel de Rana le Xenope, un ennemi juré de la Princesse T'Kami du Soleil Noir. S'il y avait quelqu'un capable de dessiner une stratégie d'ensemble au sein du territoire de la Triade, soutenir les partisans du Xenope en les armant afin d'entretenir le conflit avec le Soleil Noir pouvait être un calcul payant, bien que cela pouvait également entraîner des captures de technologie au profit de l'organisation de T'Kami… Les rumeurs donnaient le Hutt mort, mais sans cadavres, nombre d'officiels impériaux considéraient que la menace qu'il représentait était toujours réelle. Mais cela pouvait être pire : il pouvait s'agir d'une unité d'espionnage de l'Entente installé directement en territoire impérial, bien que Diana en doutait franchement. Nascal donna un ordre de mission simple : il voulait infiltrer la base afin de savoir qui pouvait être capable de réaliser une telle opération. Cela expliquait donc la raison de la présence de l'héritière du Secteur d'Asta.

Lorsque Diana fut invitée a prendre la suite, elle se leva et se dirigea vers le centre de la pièce sans faire d'histoire. Il lui refilait la patate chaude, mais quelque chose disait a l'héritière qu'il aurait sans doute préférer un renfort plus conséquent qu'une Chevalière Impériale icône de propagande. Elle n'avait pas choisie d'être ici non plus, mais relever l'injustice d'un mauvais traitement reviendrait a se plaindre et cela n'était pas dans l'éducation de la brune. Elle observa la station et les environs, mais elle connaissait déjà les lieux. Un plan se formait dans sa tête, mais elle allait devoir convaincre l'Amiral de se mouiller davantage : infiltrer et informer était une chose, mais il était intolérable de laisser une ancienne station impériale entre des mains ennemies, encore plus lorsqu'elle était renforcée par un tel arsenal : il serait nécessaire de faire une attaque sur la base afin de pouvoir mettre la main sur ce matériel ainsi que des pirates et pouvoir les soumettre a un interrogatoire plus poussé. Mais il valait mieux sauter la hiérarchie impériale pour obtenir des résultats rapide. Elle tint toutefois a remettre quelque chose au clair, car le vieil Amiral semblait vouloir a tout prix éviter qu'elle ne donne sa vie dans l'opération. Diana ne voyait pas les choses comme cela et elle allait le faire savoir.


« Nous sommes tous des serviteurs de l'Empire Légitime Amiral. Nous donnerons tous notre vie pour notre cause si cela s'avère nécessaire, moi comme les autres. Ne vous inquiétez pas pour la propagande, si je tombe, il saurons faire de moi une martyre pour motiver le peuple a ce battre. Personne ne vous tiendra responsable de mon échec. »

Elle lui offrit un sourire rassurant, pris la tablette, puis lui indiqua comment mettre en couleur une zone particulière dans l'espoir que cela l'aide dans le futur. Elle désigna toutefois la partie de la base qui abritait les hangars pour les chasseurs stationnés sur la planète. C'était pour l'instant la principale menace aux yeux de Diana et aussi son point d'entrée : il ne servait a rien d'essayer de faire une entrée discrète contre des Pirates : jouer le culot en les approchant de front lui semblait plus constructif, même si elle risquait de n'avoir que peu de volontaire pour une opération comme celle-ci. Elle se tourna toutefois vers tous les pilotes présent dans la salle de briefing afin d'exposer son plan.

« Toutefois, j'ai conscience des difficultés de cette mission, raison pour laquelle je ne souhaite que des volontaires pour m'accompagner. Amiral, j'aurais besoin que vous réunissiez tout les appareils de prise ou déclassé dont vous disposez dans les hangars de votre Destroyer et que vous demandiez a vos mécaniciens de les banaliser, nous devrons également nous défaire de nos uniformes afin de nous faire passer pour une bande de pirate recherchant un nouveau patron. Si l'on s'annonce en faisant suffisamment de bruit, soit des provocations sur un vocal ouvert, ils devraient envoyer une patrouille pour nous intercepter… On en tue quelques uns, puis l'on fait savoir que l'on recherche du boulot et qu'on est prêt a accepter n'importe quoi s'ils nous acceptent dans leurs bandes. Logiquement, le commandant de la base flairera le bon coup et nous acceptera sans difficulté, ce qui nous permettra d'accéder aux hangars ici. »

Si le Phalanx abritait quelques Chasseur Crossfire de l'Alliance Galactique, cela devrait probablement suffire a mettre en déroute les appareils des pirates. Même s'il ne s'agissait pas des meilleurs appareils disponible, ils étaient équilibrés et permettait a un pilote expérimenté de pouvoir prendre en défaut des pilotes d'une compétence moindre aux commandes de chasseurs plus avancé. Il était peu probable que des pirates disposent de tel appareils, mais s'ils se baladaient avec des canons appartenant a l'Entente… Elle repris toutefois rapidement son exposé afin de pouvoir faire comprendre a tous les rouages de son plan.

« Je prendrais le rôle de leader de notre troupe de pirate et négocierait avec leurs chefs la paye et les missions qu'ils nous confiera pendant que vous prendrez place dans les quartiers que l'on vous assignera. A vous de faire connaissance avec la racaille et tenter d'obtenir des informations sur ce qu'ils font ici. Pendant ce temps Amiral, vous allez contacter l'Ascendance Chiss. Si je suis ici, c'est que Bastion a fait preuve d'assez de mauvaise volonté, je doute que la maison Nuruodo tolère une présence criminelle aussi lourdement armée a quelques systèmes de son territoire… Vous ne devriez avoir aucun mal a les convaincre de mobiliser une flotte, vous êtes une tête brûlé, mais vous êtes réputé compétent, cela compte, même pour le Chiss le plus arrogant et obtus de cette galaxie. Mon objectif sera de savoir comment ils ont obtenu cette pièce d'artillerie, puis identifier les individus susceptible de lancer une mutinerie dans la base… Lorsque nous serons prêt, on lancera l'opération de nettoyage en vous envoyant un signal : vos droïdes sonde ne pourra pas le manquer, puisque l'on fera exploser leurs réserves de munition. S'ils n'ont pas changer d'endroit depuis la dernière fois, ce sera ici. Lorsque cela sera fait Amiral, lancer toutes les escadrilles de chasse et de bombardier : viser les Turbolasers : le canon de l'Entente est conçu pour la défense contre les vaisseaux capitaux, mais il ne peut pas toucher un chasseur ou un module d'assaut, la Triade en a fait l'amère expérience contre les Sith. Si vous êtes parvenu a convaincre les Chiss, ils lancerons leurs propres forces, dans le cas contraire, on se débrouille. On prendra les commandes des canons a plasma et l'on renversera le leader, le reste sera un jeu d'enfant, et nous aurons des documents ainsi que des prisonniers pour nous renseigner sur leurs activités. »

D'Asta avait rapidement monter un plan en trois temps qui devrait permettre de mettre au pas ses criminels et en savoir plus sur leurs présence, mais elle avait conscience que les meilleurs plans s'écroulaient invariablement dès que l'on essayait de les mettre en action. Elle repris toutefois la parole, toujours tournée vers les pilotes.

« Il me faut donc des volontaires pour m'accompagner dans la base ennemi. Réfléchissez bien avant de vous engagez, il y a des chances que l'on reviennent les pieds devant, et vous devez savoir vous servir d'un fusil blaster aussi bien que des commandes de votre TIE. J'attendrais de vous une obéissance totale une fois que l'on sera dans l'espace, l'on a pas le temps dans ce genre d'opération pour discuter les ordres, est-ce bien clair ? »
Kilmer Ekoren
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 16/01/2017
Rang : Lieutenant d'Escadrille
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Jeu 23 Mar - 12:10
Le sourire franc de la Chevalière rassura Kilmer : bien qu'elle soit utilisatrice de la force, la femme qu'il avait devant lui ne se croyait pas au dessus des autres. En fait, c'était ce qu'il craignait des utilisateurs de la force, qu'ils oublient le fait que tout le monde n'était pas comme eux, et qu'ils n'étaient pas dieux pour autant. Le jeune homme avait un profond mépris pour les Siths, bien qu'il soit plutôt du genre à estimer que chaque être avait les mêmes droits qu'un autre, les Siths ne méritaient même pas de vivre selon lui. "Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités" avait un jour dit un sage, et pour Kilmer, les seuls à l'avoir compris, c'étaient les Fel, qui avaient utilisé ce pouvoir pour aider l'Empire et son peuple. Le Jedi s'étaient rassemblés en un ordre quasi monastique, aidant ceux qui en avaient besoin, mais sans vraiment influencer les diverses politiques. C'était louable d'une certaine façon, mais Kilmer ne pensait pas qu'il s'agissait de la bonne solution : s'ils avaient réagi plus tôt, la guerre civile n'aurait pas déstabilisé la République et provoqué son effondrement.

Kilmer s'assit donc à la droite de la Chevalière Impériale, Thran, toujours un peu fébrile, s'assit à droite de son ami. Les autres pilotes, qui étaient entré entre temps, venait à peine de s'asseoir que l'Amiral fit son entrée, comme à son habitude, direct, agressif dans son attitude mais pas dans ses propos, et allumant une clope à peine arrivé devant son pupitre. Kilmer et Thran avaient un profond respect pour cet homme, ils appréciaient ses tactiques audacieuses et, même si Kilmer avait une sainte horreur de la fumée de cigarette et menait une chasse impitoyable aux fumeurs dans son escadrille, passaient outre sa lubie de fumer partout où il le voulait.

Le briefing commença alors, et Kilmer vit les visages des plus jeunes pilotes se renfermer rapidement. Ceux là même qui avaient eu un sursaut d'orgueil quand l'Amiral les avait appelé "les meilleurs pilotes du vaisseaux" s'enfonçaient maintenant légèrement dans leurs sièges. Heureusement, ces pilotes n'étaient pas très nombreux, la majorité de ceux présents dans la salle avaient déjà eu affaire avec des pirates bien équipés, la nouvelle de cette base lourdement armée ne les étonna pas outre mesure, même si certains des vieux briscards froncèrent les sourcils ou firent la moue en reconnaissant les armes fixées sur la base. Esquiver leurs tirs n'était pas impossible, mais il fallait faire attention à ne pas se retrouver en tirs croisés... Pour le reste, les ramifications politiques, Kilmer était de ceux qui pensaient que Rana le Xénope avait en fait été capturé par T'Kami, qui devait le garder au frais pour le travailler et en savoir un peu plus sur ce qu'auraient loupé ses services de renseignements, mais avait quand même répandu la rumeur de sa mort par aspect purement politique et stratégique. Par conséquent, il était plus que probable que les occupants de cette station soient en fait au service de T'Kami.

L'Amiral donna alors la parole à la chevalière, qui commanderait les opérations, afin qu'elle expose son plan. Audacieux et risqué furent les deux mots qui vinrent à l'esprit de Kilmer. Oh, il était loin d'être un expert en stratégie et/ou tactique, mais il lisait beaucoup depuis quelques mois. Pour lui le fait de narguer les pirates sur un canal ouvert et d'en dégommer quelques uns n'allait pas vraiment les ouvrir à la négociation, mais il n'avait jamais vraiment compris comment fonctionnaient ces individus. Certains avaient un code d'honneur et s'y tenaient scrupuleusement, d'autres n'en avaient aucun et auraient été près à vendre mère et sœurs pour parvenir à leurs fins.

-La vache Echo, ça va être tendu...
-M'en parles pas... T'en dis quoi ?
-J'en dis que les "Bahlir" vont encore se payer la part du lion!

Kilmer sourit : Thran, malgré la fébrilité due à la présence de son idole, n'avait pas perdu son allant et son mordant, d'un accord muet, ils venaient tout deux de décider de se porter volontaires pour la mission. Pour ce qui était de "savoir se servir d'un blaster aussi bien que de son TIE" Kilmer fit la moue : ses compétences de tir en TIE surpassaient de loin celles de tir au blaster, bien qu'il parvienne à faire mouche avec à moyenne distance. Mais il se dit que ça ferait bien l'affaire, et puis ça serait un premier test pour voir si son entraînement avec les storms portait ses fruits. Cependant Kilmer se demandait ce qui avait été prévu après les combats : la base serait-elle occupée de nouveau par des troupes Chiss et/ou Impériale, serait elle de nouveau abandonnée et ouverte aux premiers pirates qui voudraient en faire leurs bases, ou serait-elle détruite ? Il leva la main pour attirer l'attention et posa sa question :

-Excusez moi Maîtresse d'Asta, Amiral, mais j'ai deux questions : premièrement, nous savons que les pirates disposent de certains moyens, il se pourrait qu'une de leur flotte traîne dans le secteur et décide d'intervenir si la situation dégénère trop pour eux... devrons nous continuer à jouer les pirates ou nous replierons nous vers le Phallanx ? Et alors devrons nous adopter une posture défensive en attendant l'éventuelle venue des Chiss ou nous replierons nous? Deuxièmement : Que va devenir cette station une fois la mission terminée ? Une fois à l'intérieur devrons nous prendre des disposition pour la détruire entièrement, ou au contraire pour la conserver intacte en vue d'une prochaine ré-occupation ?
Voir le profil de l'utilisateur
Holocron
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Sam 25 Mar - 21:59
Amiral Louis Nascal : Commandant du Destroyer Classe Palleon le Phalanx
(ft. François Berléans)


Nascal afficha une moue qui oscillait entre l’amusement et l’épatement lorsque d’Asta lui montra comment se servir du matériel de présentation. Ce genre de petit désagrément technique l’ennuyait au plus haut point, lui préférait se concentrer sur l’essentiel et les technologies semblaient ne jamais réellement s’arrêter d’évoluer. Laissant la Chevalière Impériale prendre la parole, le vieil Amiral écouta avec attention ses instructions. Le plan se dévoilait, il était audacieux mais efficace. Les pirates avaient sans doute tenté d’anticiper toutes les possibilités d’attaque ou de contrôle de la part de l’Empire ou des Chiss. Cela se matérialisait par leur important matériel. La mission proposée par d’Asta se terminerait par une neutralisation totale de la station, ce qui n’était pas une mauvaise chose. Les ordres étaient clairs, concis et Louis Nascal se contenta d’acquiescer plusieurs fois et de prendre quelques notes sur son datapad. Pour lui les choses étaient claires et il ne voulait pas interférer dans le plan de la Chevalière Impériale, Nascal avait beau avoir un caractère bien trempé et carrément iconoclaste, il respectait la chaîne de commandement et voulait absolument laisser à chacun une place dans la stratégie. Après tout d’Asta était une spécialiste.

Après ces instructions des plus claires, d’Asta laissa la parole aux pilotes. Le Lieutenant Ekoren prit la parole. Ses questions portaient sur les modalités de la mission et quelle tournure lui donner au cas où tout dégénérerait. L’officier sourit à d’Asta pour lui signifier qu’il allait répondre en premier au Lieutenant d’Escadrille. Le vieil homme était au fond pris d’orgueil que ses hommes soient aussi intéressés et aussi pertinents dans leurs remarques. Il voulait également montrer qu’il était un officier compétent et montrer aux gens de Bastion -comme à d’Asta- qu’il savait de quoi il parlait et que même à un âge qui pourrait l’envoyer à la retraite, il était encore bon pour le service.


-Ne comptez pas sur les Chiss, je vais les prévenir, mais autant ne pas compter sur eux immédiatement. Pour la station, je crois que vous ne devriez pas prévoir de la détruire dans un premier temps, essayez d’abord de voir combien ils sont et de qui il s’agit. En fait, même si des pirates sont les plus probables, nous ne pouvons pas affirmer qui occupe cette base pour le moment, c’est pour cela que j’appelle à la prudence. Tâchez d’abord d’en savoir plus sur nos nouveaux amis. Une fois à bord, je ne veux pas de massacre inconsidéré ou de fou de la gâchette...Vous suivez la Maîtresse d’Asta et vous lui obéissez...L’idéal serait de les forcer à se rendre et d’abîmer le moins possible la station. Le Phalanx et la chasse resteront votre principal soutien durant cette mission et éventuellement les Chiss que je vais contacter de ce pas. Si ce sont des pirates, il est peu probable qu’ils aient une flotte capable de nous faire face et si c’est le cas, nous avons de meilleurs détecteurs et nous pourrons les voir venir...Dans ce cas ça ne seront pas que les Chiss qui viendront, mais vraiment un renfort militaire puisque je déclencherai un protocole militaire adapté en cas d’attaque ennemie...Mais nous n’en sommes pas encore là. A la moindre suspicion de puissance étrangère, vous abandonnez la mission, ça c’est un ordre de ma part...Je ne veux pas d’embrouille avec les Mando, la Triade ou tout autre tarés qui pourraient avoir intérêt de faire un truc pareil.


Le message pouvait être pris de manière humoristique, mais Nascal ne sourit pas, il était extrêmement sérieux. Voire Diana pourrait sentir une pointe d’angoisse en lui, en fait le vieil homme ne voulait pas créer d’incident diplomatique et il était encore dans le flou artistique concernant cette mission. Il savait qu’il ne pourrait pas confirmer formellement pour le moment qui occupait cet avant-poste et même si tout laissait penser Rana le Xénope, il n’en savait rien. D’après ce qui se disait sur Bastion, les Mandaloriens avaient changé radicalement de politique avec leur Mand’Alor et la REPo était infiltrée partout, il valait mieux éviter de créer une situation de conflit inextricable. Alors qu’il était en train de regarder son datapad, Nascal se retourna vers d’Asta.


-Naturellement, vous avez toute latitude pour utiliser tous les appareils civils ou étrangers dont nous disposons : nous avons d’anciens vaisseaux Alliés, des civils et même un intercepteur Sith qui doit être en état de marche. A vous de voir, faites comme vous voulez et sélectionnez ceux que vous voulez. Ces hommes sont rompus à l’utilisation des appareils de base. Pour le reste, je ne peux que vous confirmer que vous avez toute la latitude pour organiser votre mission. Je resterai en contact avec vous en cas de problème.

Un moyen supplémentaire de la part de Nascal pour montrer à d’Asta qu’elle aurait la liberté totale de commandement durant la mission.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Dim 26 Mar - 3:27
Kilmer, le jeune pilote qui avait rejoint Diana pour l'exposé de l'Amiral, posa plusieurs questions assez pertinente qui prouvait qu'il n'était pas un bête exécutant, mais qu'il savait également réfléchir aux conséquences des ordres qu'on lui donnait. C'était une qualité comme un défaut dans l'armée et l'Empire avait plutôt tendance a enseigner assez vite a ses hommes qu'il était préférable de ne pas poser trop de question pour éviter les problèmes… Mais Diana n'était pas du genre a dissimuler des informations, d'autant plus lorsqu'elle signifiait bien qu'il y avait tout de même des chances sérieuses de revenir les pieds devant. Lutter contre le crime avait toujours un aspect « saut vers l'inconnu » car les renseignements avaient toujours quelque chose de fragmentaire, comme si l'Intelligence était incapable de réellement prendre au sérieux une menace comme celle-ci, mais dans la plupart des cas, ils étaient surestimé et la situation se dégonflait d'elle-même. Mais la vue de ce canon laissait croire a la brune que cela ne serait guère le cas cette fois-ci et qu'il lui faudrait donc redoubler de prudence afin de pouvoir rentrer entière a Bastion. Autant dire qu'elle était pratiquement certaine que tous les pilotes ne reviendraient pas vivant, mais elle avait demandé des volontaires et signifier les risques, il n'y avait pas de plus grande récompense que mourir au service de l'Impératrice !

Nascal signala d'un sourire bienveillant qu'il répondrait lui-même aux questions du pilote. Il commença par conseiller de ne pas compter sur les Chiss immédiatement, car même s'il comptait les contacter, il ne pouvait pas garantir que ses derniers seraient a l'heure, une sage initiative, car même Diana ne pouvait pas prédire les actions de l'Allié des Régions Inconnues, mais elle espérait tout de même qu'ils viendraient. Il assura toutefois que si les Pirates déployaient des moyens plus lourds, comme une flotte de guerre, alors il pourrait déclencher un protocole pour disposer du renfort d'une flotte et la bataille deviendrait donc conventionnelle. Toutefois, il signala qu'il ne voulait prendre aucun risque et tenait a ce que la mission soit abandonnée s'ils se rendaient compte que la base était tenue par une puissance étrangère. Bien que cela semblait peu probable a Diana, il s'agissait d'une possibilité qui ne pouvait être niée. Toutefois, pouvaient-ils laisser une puissance étrangère investir en force une base sur le territoire impérial sans même réagir ? Pas pour la native de Nez Peron en tout cas et elle était persuadée que Jaana serait également de son avis. Elle se retourna donc vers l'Amiral et repris la parole afin de lui donner sa consigne pour ce cas précis.


« Si l'on se rend compte que l'on a affaire a une puissance étrangère, l'on se mettra en stand-by et l'on vous préviendra. Toutefois, vous devrez faire un rapport dans les plus brefs délais a Bastion, car nous sommes sur un territoire impérial ici : une installation militaire étrangère sur notre territoire peut être considérée comme une déclaration de guerre, et l'assaut sera alors la seule réponse adéquate, mais il nous faut l'accord du Palais Impérial pour cela. »

En revanche, l'annonce suivante de l'Amiral redonna le sourire a Diana, car il disposait d'un large éventail de vaisseau qui serait parfait pour constituer une troupe de mercenaire cohérente et crédible : il suffirait de multiplier les origines, privilégier les appareils militaire ainsi que changer d'uniforme et le tour serait joué. Diana voyait donc l'un des problèmes majeurs de cette mission se régler sans qu'elle n'ai d'effort a faire. La mention de l'intercepteur Sith, sans doute un transport de classe Fury, lui fit également plaisir : elle disposait maintenant de la couverture dont elle avait besoin pour dissimuler son identité : un peu de maquillage et des lentilles de contact mordorée, et le tour serait jouée. Hors, c'était le genre de matériel dont elle disposait toujours dans son paquetage pour ce genre d'occasion. S'il n'avait jamais servit jusqu'ici, elle avait conscience que cette fois, elle allait pouvoir montrer ses talents d'actrice pour imiter les manières des Sith. De plus, cela l'aiderait a remarquer plus facilement ceux qui voulaient tenter une mutinerie contre leurs chefs, car connaissant les appétits des Sith pour le pouvoir, ils tenteraient sans doute de la manipuler pour servir leurs desseins… Lorsque l'Amiral eu fini de parler, Diana repris rapidement la parole afin de pouvoir distribuer ses ultimes instructions.

« Bien, Amiral, je compte sur vous pour distribuer a tous nos volontaires des uniformes banalisés pour qu'ils puissent avoir l'air de pirate : n'hésitez pas a cumuler des pièces d'équipements d'origine diverse. Il va me falloir retourner dans ma cabine pour me préparer, l'Intercepteur Sith sera pour moi : cela va me permettre de ne pas avoir besoin de dissimuler ma nature de sensitive, j'ai juste besoin de bricoler un peu mon sabre-laser et me mettre du maquillage noir et écarlate pour que l'on me prenne pour une bonne Sith. Je veux tous le monde prêt dans une heure dans le hangar, cela nous laisse le temps de nous préparer a une mission qui risque d'être aussi longue que difficile. Si l'un des volontaires n'a pas encore fait son testament, c'est le moment ou jamais de le faire : le taux de pertes de l'opération risque d'être assez élevé et je ne pourrais pas défendre tout le monde. Ce sera tout, rompez, et que la Force soit avec nous ! »

Elle se fendit d'un garde a vous martial et se retira vers ses appartements afin de pouvoir se préparer, sans oubliez bien entendu de saluer une dernière fois l'Amiral et de le remercier pour son aide. Lorsqu'elle fut dans sa cabine, elle pris d'abord une bonne douche, puis retira de sa tenue toutes les protections d'armure écarlate, se contentant des gantelets de Cortose de sa tenue de propagande qu'elle dissimula derrière des gants de cuir noir. Nouant ses longs cheveux noir en une sévère queue de cheval, elle pris également le temps de changer le cristal de son sabre-laser, le passant de l'argenté a l'écarlate avec un cristal qu'elle gardait toujours sur elle et qu'elle avait obtenu en le récupérant dans les réserves des Chevaliers Impériaux pour une mission particulière, puis adopta un kit de camouflage créer par l'Ordre lors de la guerre précédente et expérimenté par Antarès Draco pour donner a son visage l'apparence de celui d'une Sith. Ce fut l'étape la plus complexe et Diana s'appliqua, mais lorsqu'elle eue terminé, même quelqu'un la connaissant très bien et ayant vu le moindre holo d'elle ne saurait la reconnaître. Elle enfila enfin la cape sombre que les Chevaliers Impériaux utilisaient pour les cérémonies d'enterrements, puis se dirigea vers les hangars afin de voir combien de pilote auraient eu le cran de la suivre jusqu'au bout et découvrir l'intercepteur Sith qu'elle allait devoir piloter, espérant que cela ne serait pas un vieux coucou sans intérêts.
Kilmer Ekoren
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 16/01/2017
Rang : Lieutenant d'Escadrille
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Lun 27 Mar - 19:31
Ne pas compter sur les Chiss... A vrai dire, Kilmer n'y avait pas trop escompté. Leurs alliés étaient étranges aux yeux du jeune pilote : pour lui ils étaient un mélange de Mandaloriens, pour l'aspect martial, et d'Hapiens, pour leur côté hautain, le tout avec un coup de peinture bleue pour le teint, et une opération chirurgicale comme la sienne pour leur donner un regard de braise. De fait, même s'ils concevaient la menace de cette station spatiale lourdement armée à leur frontière, ils considéreraient surement que le Phalanx pouvait largement s'en charger et qu'ils n'allaient pas se rabaisser à venir les épauler. Oh, bien sûr, il se pouvait qu'il y ai là également des subtilité diplomatiques, mais pour Kilmer, la diplomatie ne servait trop souvent qu'à ralentir les choses.

En revanche l'idée d'abandonner son TIE pour un autre chasseur n'enchantait pas le pilote. Comme nombre d'as, Kilmer savait tirer la quintessence de sa monture et rechignait à en changer. Non pas qu'il soit mauvais avec les autres, au contraire, mais il se sentait mieux dans son prédator. Et puis l'idée de se déguiser, si elle ravissait Thran, rembrunissait encore d'avantage son ami. Comme pour eux la douche était superflue, ils se dirigèrent vers les vestiaires pour voir quels effets ils allaient pouvoir porter. Kilmer choisi rapidement, histoire de ne pas s'éterniser en essayage : un battle-pant de couleur noire maintenu par une large ceinture noire elle aussi, un T-shirt rouge et par dessus le tout une veste en cuir noir. Il opta pour le Blaster d’ordonnance de base, un modèle assez commun avec lequel il se débrouillait bien, son holster de cuisse et deux dagues dans la longueur de la ceinture. Il n'y connaissait rien, mais se disait qu'un pirate devait être prêt à tout, la présence des dagues pourrait s'expliquer... enfin si leur présence était validée par la chevalière impériale.

Satisfait de sa tenue, il signifia à Thran, encore en train de choisir la sienne, qu'il l'attendait au hangar. Il prit la poudre d'escampette avant que son ami ne se mette à râler, et se dirigea rapidement aux hangars, pour voir ce que les mécanos lui avaient préparés. Les membres de l’escadrille du jeune homme avaient de très bonnes relations avec leurs mécanos, chacun avait son équipe attitrée, leurs rampants, comme ils les appelaient avec une légère touche de condescendance, mais sans méchanceté. Outre le fait qu'ils fassent chaque fois des miracles pour leurs engins, Kilmer savait qu'ils avaient à leur disposition, du fait d’horaires parfois très exigeantes, un bon ravitaillement en café fort, et le pilote sentait qu'il aurait le plus grand besoin d'une bonne dose de caféine.

-Mes salutations à vos pieds, anges du cambouis et de la clé à molette, dit le pilote en arrivant auprès de son équipe de mécano, esquissant un ersatz de courbette.
-Tiens, son altesse des quatre fers en l'air... viens me faire un bisou !! répliqua Mos Aldréine son chef mécano, une armoire à glace couverte de cambouis, en écartant les bras.
-Hé déconne pas je sors de la douche, répondit Kilmer en faisant un pas en arrière, près à prendre la fuite.
-Une clé à molette... non mais qu'est-ce que tu est encore allé inventer là ? 'faut te mettre à la page, mon lieutenant ! lança Drake, le second d'Aldréine, en remplissant un grand verre de café fumant, lait et sucre comme d'hab ?
-S'il te plais, oui dit Kilmer en tendant la main pour prendre le verre.
-Alors Echo, tu viens voir ce qu'on t'a réservé ? demanda Mos.
-De fait, répondi Kilmer après une gorgée de café dont il apprécia la saveur, je suis venu voir à quelle sauce vous voulez que je manges les rigolos de l'espace.

Mos Aldréine fit un geste invitant le pilote à le suivre, ce que fit Kilmer, non sans une certaine appréhension. Connaissant ses mécanos, ils subodorait une blague ou une mauvaise surprise, le sourire satisfait de Mos ne lui disait rien qui vaille. Ils passèrent devant un chasseur Ionizer I4 et Kilmer se demanda s'il n'allait pas devoir se battre à bord d'un tel fer à repasser. Mais non, les mécanos l'emmenèrent devant un groupe de Crossfire.

-L'Ingénieur en chef s'est dit que ça serait drôle de vous faire combattre à bord de vos principales victimes... dit Mos avec un sourire en coin
-Ce type n'aime pas les pilotes hein ?
-Si vous endommagiez moins vos joujoux, il vous aimerait sans doute un peu plus... mais t'inquiète on a un peu bricolé le tien, Drake a eu une petite idée. Bon, on va te la faire courte, histoire de ne pas te perdre dans trop de blabla technique...
-...trop aimable...
-... mais en gros on a réussi à shunter quelques systèmes de sécurité pour booster un peu la puissance de ton engin : il tournera un peu plus vite que les autres, mais en revanche ne tire pas trop longtemps, les canons surchauffent plus vite que la normale depuis, on ne sait pas pourquoi.
-Quels sont les risques en cas de rafale trop prolongée ?
-BOUM!! fit Drake avec un sourire
-Ouaip, c'est ce que disent les deux simulations qu'on a eu le temps de faire.dit Mos, En temps normal, on ne le laisserait même pas partir...
-... mais bon, il faut bien que tu nous prouve que tu es vraiment un as, et que tu ne profites pas juste de nos prouesses de mécanos.
-Je vous trouves bien généreux avec ma vie, les gars !
-Plus sérieusement, Kilmer, ne déconne pas avec la gâchette. On entends partout dire que tu es un tireur d'élite dans ton TIE, là il va vraiment falloir que tu le sois... pas de rafale supérieure à trois secondes sinon tes canons explosent, dit Mos
-Ah c'est juste les canons qui explosent ? Je croyais que le chasseur entier faisait boum.
-'Ya un risque de réaction en chaîne en fait, mais même si juste un canon pète, tu perds un bon quart de ta manœuvrabilité expliqua Drake, Le côté positif, c'est que les canons refroidissent en cinq à six secondes...

Les trois hommes restèrent silencieux après cette info, le temps que Kilmer digère la nouvelle. En gros il allait devoir se battre déguisé dans une sorte de bombe à retardement. Avec grand maximum trois secondes de tir toutes les cinq à six secondes. En théorie ce n'était pas insurmontable, mais le temps s'écoulait autrement en combat, et quand on savait qu'une fraction de seconde pouvait faire la différence entre la vie et la mort, cinq à six secondes semblaient une éternité...

-On peut savoir pourquoi on a du bricoler ces trucs ? demanda Mos
-Pour taper du Pirate avec un Chevalier Impérial... répondit Kilmer en buvant une gorgée de café, ...dans une station lourdement défendue.
-Merde...
-Comme tu dis... Tiens, la voilà qui arrive là bas.
-Elle va voler en Crossfire aussi ? demanda Drake.

Pour toute réponse, Kilmer désigna l'Intercepteur Sith en buvant une autre gorgée de café.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Lun 27 Mar - 22:35
[Par commodité, nous avons inverser l'ordre de post entre moi et le MJ pour ce tour]

Grimée en Sith, Diana n'avait plus l'air vraiment sympathique. Elle n'avait pas vraiment perdue son charme, mais elle était tout de même plus inquiétante avec ce maquillage imitant les tatouages tribaux du côté obscur de la Force. L'héritière des d'Asta alla observer l'intercepteur Sith qui lui servirait de monture pour cette mission : il n'avait rien de réellement particulier, mais elle savait que les appareils Sith étaient souvent nerveux et exigeant, permettant a ses derniers de pouvoir totalement libérer leurs pulsions dans l'espace contre leurs ennemis, ses derniers ayant rarement un pilotage des plus fluides. Elle ne s'en inquiétait pas plus que cela, la jeune femme disposait du physique nécessaire pour pouvoir adopter un pilotage musclé, mais elle devrait prendre garde a ne pas se laisser glisser dans des sombres pulsions destructrice a cause du rôle qu'elle jouait. La vie d'un sensitif était complexe, car celui-ci devait toujours prendre garde a ne pas basculer. Chez les Chevaliers Impériaux, il s'agissait d'une nécessité absolu plus difficile encore que pour les autres, car leurs fonctions pouvaient les amener a se rapprocher de ce fameux côté obscur honni et pour une femme dotée d'autant de principe que Diana, cela avait du sens. Mais elle avait la foi dans la cause et espérait que cela lui donnerait la force de ne pas écouter les sirènes des ombres.

Elle alla ensuite rejoindre les pilotes qui s'étaient porté volontaire pour la mission. Visiblement, ils avaient été assigné a des chasseurs Crossfire de l'Alliance Galactique. C'était un bon châssis, qui disposait d'un armement comme d'une résistance tout a fait honorable. Logiquement, il n'y aurait aucun problème pour lutter contre des chasseurs de pirate, mais si ses derniers avaient put mettre la main sur un canon d'artillerie aussi avancé, peut-être qu'ils disposaient également d'appareil plus évolué… Ce n'était pas vraiment le moment d'être inquiète pour Diana ceci dit : la native de Nez Peron posa ses mains sur ses hanches après avoir retirer sa capuche afin de pouvoir s'exprimer a ses troupes. Certes, son allure provoqua quelques petites blagues, comme il y en avait souvent chez les pilotes, mais cela fit apparaître un sourire sur son visage qui ne fut toutefois que de courte durée, car elle retrouva rapidement un air plus sérieux : ils partaient tous pour une mission dangereuse au nom de l'Empire Légitime et il était important que cette dernière réussisse afin de pouvoir montrer une fois de plus que l'Empire finissait toujours par contre-attaquer lorsque l'on osait s'en prendre a lui. Diana devait défendre son honneur, celui de Jaana et celui du régime en même temps, ce qui était une bien lourde responsabilité.


« Bon, je vous accorde que ce n'est pas très sexy, mais admettez que c'est plutôt convainquant non ? Notre objectif est simple : identifier la menace, puis la neutraliser le cas échéant. Je répondrais au nom de Darth Hazard, oui, comme le sinistre Quarren ayant ordonné le massacre de Mon Calamari, le One Sith aime donner les mêmes noms idiots a leurs laquais que ceux du passé. Je vous laisse tous choisir votre propre couverture, mais c'est moi qui commande. Vous ne me craignez pas, vous êtes simplement aussi avide de sang et de bataille que je ne le saurais tant que je porterais ce maquillage, est-ce bien clair ? Parfait ! Tous a vos cockpit, le devoir nous appelle ! »

Elle claqua des mains afin de signaler la fin de son speech et alla rejoindre l'Intercepteur Sith afin d'en prendre les commandes. Le Fury disposait d'un cockpit spacieux, il était en réalité autant conçu pour l'interception que pour être un appareil de long voyage ou l'on pouvait vivre sans difficulté. La jeune femme en pris les commandes et commença a pianoter sur les touches afin d'enclencher la procédure de décollage. Elle avait choisit de prendre l'appareil Sith pour une raison simple : le tableau de bord n'était pas en Basic, mais en Noir Parler. Cela signifiait qu'un pilote normal devait comprendre cette langue afin de pouvoir piloter l'engin, ce qui ne serait le cas de personne dans la troupe qu'elle avait avec elle. Si elle ne parlait pas un mot de Noir Parler non plus, la Force lui soufflait la fonction de chaque boutons lorsqu'elle approchait ses doigts, et son habitude de travailler avec les ingénieurs du Chantier Naval de son père l'aidait également a identifier les éléments que la Force n'avait pas encore reconnu. Dès qu'elle fut prête, elle décolla la première pendant que chaque pilote lui indiquait son nom ainsi que sa couverture de base et qu'elle enregistrer les noms dans la base de donnée du vaisseau afin de s'assurer de ne pas se tromper, même si sa mémoire ne lui jouait jamais de tours. Lorsque tout le monde fut en formation et qu'ils furent suffisamment éloigné du Phalanx, d'Asta ordonna le saut hyper-spatial.

Comme ils étaient très proche de la planète, celui-ci fut très courts, mais fort heureusement, les ceintures de sécurité firent leurs offices et compensèrent le choc d'un saut aussi mince. D'Asta s'assura grâce a son radar que tout le monde était arrivé en un seul morceau, puis passa sur un canal ouvert afin de s'assurer que les pirates, ou tout autre organisation ayant investi cette base, entendrait ses paroles : de cette façon, il n'y avait aucune chance que le personnel qui avait investi la base ne les reconnaissent pas. Prenant une voix plus inquiétante en utilisant la Force, ce qui amènerait probablement les autres pilotes a ne même pas la reconnaître, Diana se montra aussitôt insolente et menaçante, la manière dont elle imaginait les Sith en réalité. Cela ne lui plaisait pas plus que cela d'être obligée d'en arriver là, mais elle se forçait afin que sa couverture reste la plus crédible possible. Il en allait de sa réputation d'agent efficace dans toute situation après tout et elle était certaine que la propagande saurait faire de cela un avantage.


« Message a l'information de la base impériale désaffecté : nous sommes les Seigneurs des Ombres, le groupe de pilote le plus efficace de la galaxie ! L'on raconte que vous recherchez des pilotes pour vous défendre, l'on vend nos services ! Mais si vous en avez déjà, je vous suggère de les envoyer : je suis certaine que vous nous engagerez dès qu'on leurs aura mis la déculotté de leurs vies, pas vrai les gars ?!? »
Holocron
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Lun 27 Mar - 23:20
Le silence régnait dans la base désaffectée. En fait, il était difficile de savoir si une âme vivait à l’intérieur. Pourtant des âmes, il n’en manquait pas, des mauvaises même. Lorsque dans la salle de commandes l’interphone grésilla, l’homme se mit devant l’écran et pianota rapidement sur le clavier, activant brièvement et par saccade les radars. Plusieurs appareils étaient effectivement là. Ces ordures s’étaient apparemment à proximité de la station. L’homme était assis sur le siège et laissait couler son gros ventre entre son uniforme impérial crasseux et débraillé. Il tira sur sa cigarette d’épice et but une grosse lampée de jus de Juma en rotant bruyamment tout en prenant le microphone.

-Et moi je suis le Mand’Alor, Arcturus Fett, et je prends Akni en levrette ! Tu peux bien aller manger tes morts salope !


L’homme changea de canal et hurla des ordres qui retentirent dans certaines sections de la station. Il avait encore trop bu...Le chef allait lui passer un savon pour ce qu’il venait de faire, mais le chef après tout il n’était jamais là quand il fallait. Peut-être qu’il aurait pris une autre décision, sans doute même. En fait ça n’avait pas d’importance, la tête du contrôleur aérien tournait sous les vapeurs alcooliques et la drogue. Son esprit était complètement embué dans un état second. Sans doute n’aurait-il pas pris cette décision sobre, et peut-être que le chef lui aurait foutu un bon savon de l’avoir fait. Mais c’était la consigne du big boss, personne ne devait entrer...Ni sortir d’ailleurs...Mais pour pas qu’il rentrent, il fallait bien sortir aller les chercher. Eh puis merde, ces tocards allaient avoir ce qu’ils méritaient.

Autour de la station, les chasseurs volaient en formation, à proximité de la base. Tout fut rapide, soudain, une nuée de chasseurs était sortie de derrière un tas de débris, un ensemble hétéroclite de chasseurs qui étaient tous remontés de toute part et ils commencèrent à ouvrir le feu immédiatement sur le petit groupe. Les pilotes qui étaient là voulaient en découdre, ce n’étaient pas non plus des amateurs, ils volaient en formation. Sur tous les chasseurs se trouvaient les trois têtards caractéristiques qui indiquaient la patte de Rana le Xénope, il s’agissait bien d’appareils de sa flotte. Un chasseur crossfire prit immédiatement en chasse Kilmer, lui tirant dessus de toute part. Plusieurs pilotes du groupe de Diana ouvrirent le feu, mais les chasseurs évitèrent dans de bonnes manœuvres, les pirates n’étaient pas des manches. Le chasseur crossfire à l’aile gauche de Kilmer tira sur l’appareil pirate qui le prenait en chasse et ce dernier explosa.


-Tu me dois une bière mon pote ! Ahaha, trop facile !


Les autres pilotes raillèrent sur la fréquence. En fait, même si ces pilotes étaient de bonne qualité, Kilmer et Diana pourraient comprendre qu’ils ne prenaient pas au sérieux les pirates, du moins pas comme ils auraient dû le faire. Plusieurs tirèrent, détruisant quelques appareils pirates sans réelle difficulté, les pirates étaient bons, mais ils n’étaient pas du niveau de pilotes d’élite formés à l’académie Impériale. En fait, les appareils pirates continuaient de voler en formation, tentant de prendre pour cible les appareils de l’escadrille, mais sans succès. Tout cela était facile, certains auraient pensé avec justesse que ça l’était trop.

Un autre appareil venait de faire discrètement son apparition, cet appareil n’était pas visible sur les radars, c’était plus gros, de forme allongée. L’appareil venait de venir face à Diana et à Kilmer. Son blindage violet caractéristique était tout aussi inquiétant : un bombardier Frelon de l’Entente. Des chasseurs-fusée qui étaient capables de micro-sauts dans en vitesse-lumière et qui étaient utilisés à des fins bien précises : bombarder les positions ennemies. L’appareil se mit immédiatement en route et avec une rapidité presque impossible à suivre à l’œil nu, il fut au niveau des positions de la formation des chasseurs, lâchant une bombe sonique en plein milieu d’eux, il disparut aussitôt dans les débris.

Le petit cylindre se trouvait au milieu des chasseurs. Une bombe sonique de la Triade, ces petites bombes générant leurs propres fluides pour propager des ondes soniques destructrices capables de broyer les plus durs des matériaux. Dans une explosion terrible, la bombe relâcha de gros anneaux concentriques d’énergie, des ondes qui détruisirent tout sur leur passage, y compris d’éventuels chasseurs qui n’auraient pas pu se mettre à l’abri. En fait, les chasseurs pirates s’étaient repliés hors-de-portée et le bombardier frelon se cachait à nouveau dans les débris, hors du champ de vision des chasseurs Impériaux. Cloîtré dans son siège et dans la salle de commande, le pirate alcoolisé et drogué dodelinait de la tête avec du son techno saccadé, il ouvrit le canal et hurla, braillard aviné.


-Oh yeah, tu kiffes ça baby. Prend ça dans ta face, ce soir va y avoir du son !

Voir le profil de l'utilisateur
La Force
avatar
Messages : 137
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Mar 9 Mai - 13:30

[Histoire de pouvoir avancer ce rp, le tour de Kilmer est sauté. Tu retrouveras ta place dans le prochain.]
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Mar 9 Mai - 14:58
« Restez concentrer. Ils n'ont pas notre niveau, mais ils sont bien plus nombreux que nous. Si nous aggravons vite le score, nous aurons peut-être une chance de les faire renoncer rapidement, ce dog-fight n'est qu'un prélude a notre mission. »

Diana avait utilisée la fréquence privée afin de pouvoir donner ses ordres. La jeune femme souhaitait avant tout s'assurer que les pilotes ne deviendraient pas trop téméraire en prenant trop de haut leurs adversaires, mais elle savait qu'il était parfois difficile pour un pilote de garder la tête froide : les Chevaliers du Ciel considéraient qu'ils formaient une élite restreinte risquant leurs vies dans des combats dangereux, alors ils profitaient souvent a fond de ses combats, considérant que leurs vies probablement courte valait la peine d'être vécue a fond, sans se demander si leurs camarades ne souffriraient pas de leurs absences s'ils se faisaient tuer, cela pouvait même mettre en danger une mission complète. Au moins, la brune était désormais certaine que son stratagème avait fonctionner et les chasseurs de nature diverses qui se présentaient devant eux portaient tous l'insigne de Rana le Xenope. Cela semblait confirmer les pronostics des reconnaissances initiale de l'Amiral, mais elle devait en avoir encore le cœur net en allant inspecter cette foutue base qu'elle avait déjà nettoyée une fois de la présence des pirates. Elle se demandait même si, si elle venait a avoir un enfant, celui-ci ne serait pas obligé a son tour de venir sur Ilum pour encore nettoyer cette planète de la présence des hors la loi… Cet éternel recommencement pouvait être fatiguant.

Toutefois, Diana d'Asta était elle aussi une pilote et même si elle ferait cela sérieusement, elle n'allait surement pas reculer dans un défi qu'elle venait a peine de lancer. Retrouvant le sourire face a la situation dans laquelle elle était la plus a l'aise, la jeune femme plongea a son tour dans la mêlée, son appareil Sith répondant de manière brutale a son pilotage sportif, une obligation afin de s'assurer que son subterfuge fonctionnerait. La jeune femme pris un chasse un vieil intercepteur Mandalorien produit sous licence, qui ne disposait donc pas de son blindage Beskar, et testa les réactions du pilote adverse. Celui-ci esquivait plutôt bien, mais il était trop téméraire et tenta une manœuvre de retournement certes jolie, mais qu'un pilote professionnel ne pratiquait qu'en parade. C'était bien tenté et cela pouvait surprendre, y compris certain pilote chevronné qui pouvait ne pas voir venir un tel tonneau, d'autant plus que son corps devait en prendre un coup dans le cockpit, mais la Chevalière Impériale connaissait sa mission et son devoir et elle se laissait guider par la Force qui lui soufflait ce qu'elle devait faire lorsqu'elle se trouvait derrière les commandes d'un chasseur : elle se contenta d'aligner le réticule de visée de ses canons lasers sur la trajectoire ou l'intercepteur pointerait son nez vers elle et appuya sur les gâchettes afin de déclencher un feu nourris de laser rouge. L'intercepteur se transforma rapidement en boule de feu, lui permettant d'accrocher sa première victoire dans ce combat aérien.

Mais un autre la pris pour cible rapidement et la jeune femme fut contrainte d’entamer des manœuvres d'évitement complexe afin de pouvoir s'assurer de s'en défaire. L'un de ses ailiers rompit la formation pour la défendre tandis qu'elle entendait tous les appareils lui indiquer le verrouillage adverse, pourtant, la sonnerie cessa assez vite et l'appareil adverse abandonna la poursuite. Plusieurs pilotes impériaux avaient indiqué leurs victoires, mais Diana ne croyait pas a une victoire si aisée et elle doutait clairement que les pirates laissent tomber seulement après quelques échanges, ils devaient sans doute compter sur le poids du nombre afin de pouvoir renverser la vapeur et écraser ce groupe qui osait les défier. Le radar indiquait le replis des chasseurs vers les débris, mais une silhouette caractéristique d'un bombardier Triade, reconnaissable a son blindage violet, fit son apparition dans l'objectif clair et nette de pouvoir faire le ménage. Diana compris rapidement ce qui allait se passer, même si elle ne connaissait pas toutes les caractéristiques de l'appareil, elle avait déjà entendue parler de ce genre de manœuvre et savait qu'un appareil seul dissimulait sans doute une puissance de destruction forte : sinon il n'oserait pas braver seul un groupe aussi important.


« Attaque imminente ! Dispersion ! »

Changeant brusquement de direction, Diana décrocha après avoir donner l'ordre, échappant ainsi a une explosion de charge sonique a fragmentation forçant a plusieurs manœuvres pour éviter l'onde de choc autant que redresser l'appareil, qui fut tout de même secoué par l'impact. Ce n'était pas bon : clairement, leurs adversaires devaient sans doute rechercher a s'assurer de l'emporter dans tous les cas : soit les impériaux restaient grouper et le bombardier venait les cueillir, soit il restaient dispersé, ce qui annulait l'impact du bombardier, dont la charge sonique serait bien moins pertinente, mais devenaient des cibles parfaites pour les différents appareils qu'ils étaient venu prendre en chasse. Ce n'était pas très subtil, mais c'était efficace et Diana savait qu'elle allait devoir trouver une solution rapidement, sinon ils finiraient sans doute submergé a long terme. La jeune femme commença a pianoter sur ses commandes afin de pouvoir disposer de relevé plus précis : si elle ne connaissait pas parfaitement bien l'appareil Sith, elle laissait la Force la guider afin de trouver les commandes qu'elle recherchait, notamment les relevés énergétiques : si l'appareil était furtif, il restait que l'Hyper-espace n'était pas neutre et produisait de l'énergie, ce qui expliquait pourquoi il se mariait mal avec la furtivité et que les appareils furtifs, généralement doté de ceux de cristaux Stygium, désactivaient leurs systèmes furtifs pour se rendre dans l'Hyper-espace. Elle sondait également en partie la force : si ce n'était pas un drone, le pilote devait être vivant, ce qui devrait lui permettre de repérer son point d'entrée et pouvoir tenter de l'aligner avant qu'il ne large sa bombe.

« C'est moi qui donne le tempo ce soir, et ce sera la sérénade de la souffrance pour ceux qui oserons ce mettre au travers de ma route ! »

Elle avait rendu a sa voix un timbre plus inquiétant afin de tenter d'impressionner le pirate, mais elle recherchait surtout a le provoquer pour qu'il fasse des erreurs. Il avait l'air alcoolisé et sans doute n'avait-il pas l'expérience d'un vrai militaire, la provocation pouvait fonctionner. Mais il y avait peut-être autre chose qui pouvait rester efficace : s'ils se dissimulaient derrière des débris, il y avait probablement possibilité de tenter de les forcer a en sortir. Si elle-même avait disposée de bombe sonique, elle s'en serait sans doute servit pour leurs donner chaud aux fesses, mais elle n'avait pas cela dans son arsenal, c'était plutôt une arme de hors la loi. Semblant condamner a devoir prendre la moins mauvaise des décisions a défaut d'une bonne, Diana donna ses instruction rapidement a ses hommes, reprenant le canal privé pour que le pirate ne puisse pas l'entendre et retrouvant en même temps sa voix normale.

« Former des petits groupes et viser les débris. N'hésitez pas a envoyer une torpille sur les plus gros : ils se dissimulent a l'intérieur : si nous voulons atténuer l'impact de ce bombardier, on doit le priver de sa cachette sans rentrer dedans : il pourrait se contenter de larguer sa bombe et nos manœuvres d'évitement seront plus complexe dans un champ de débris, qui nous offrira aucune couverture contre une charge sonique. Forçons les a revenir nous combattre. »
Kilmer Ekoren
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 16/01/2017
Rang : Lieutenant d'Escadrille
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Jeu 25 Mai - 17:19
Ce fut trop facile dès le début. Kilmer et Thran, Comme à leur habitude, ne s'étaient pas séparés avant le début du Dogfight, et rapidement s'étaient collés aux basques du premier chasseur qui avait croisé leur route. Les manœuvres agressives de Kilmer durent faire paniquer sa proie, car un autre chasseur le prit rapidement en chasse avant qu'il ne se fasse détruire par un de ses camarades, pas Thran, déjà aux prises avec deux autres pirates. Le jeune pilote expédia sa victime ad patres d'une courte rafale, les traits et le chasseur ennemi se confondirent en une boule de feu ne laissant guère d'illusion sur l'état du pilote à l'intérieur. Kilmer chercha une autre proie tout en remerciant son sauveur, et lui disant d'ajouter ses cinq prochaines bières sur son ardoise. Mais l'impérial n'était toujours pas tranquille. Les pirates étaient certes difficile à comprendre, mais ils n'étaient pas idiots, or dans la situation actuelle, c'était comme s'ils envoyaient leurs hommes au massacre volontairement.

-Bah'lir 2 pour 1
- 1
- tu ne trouves pas que c'est un peu trop facile toi ?
- Si, ça pue le piège. Mais j'arrives pas à voir en quoi ça pourrait en être un !!
- Pour ça que tu n'est pas OTac, Kilmer !
-'jamais voulu en être un t'façon... Elle en pense quoi ton idole ?
- Visiblement rien pour l'instant, je... c'est quoi ça ?

Les ennemis venaient brutalement de rompre le combat pour se replier vers la ceinture d'astéroïde, à l'exception d'un, un gros au vu de la taille du point sur le radar, qui leur arrivait droit dessus. Une attaque suicide ? Ou autre chose... Kilmer fronça les sourcils.

« Attaque imminente ! Dispersion ! »

L'alerte résonna dans les oreilles de Kilmer qui réagit instinctivement, suivit de Thran. Les deux chasseurs se lancèrent dans des manœuvres d'évasion, et aperçurent l'explosion de la charge sonique. Un bleu perçant dans la noirceur de l'espace, le spectacle était aussi beau qu'il était mortel. Mais les ordres déjà fusaient dans les écouteurs.

« Formez des petits groupes et visez les débris. N'hésitez pas a envoyer une torpille sur les plus gros : ils se dissimulent a l'intérieur : si nous voulons atténuer l'impact de ce bombardier, on doit le priver de sa cachette sans rentrer dedans : il pourrait se contenter de larguer sa bombe et nos manœuvres d'évitement seront plus complexe dans un champ de débris, qui nous offrira aucune couverture contre une charge sonique. Forçons les a revenir nous combattre.»

-Bah'lir 1 Bien pris, Deux avec moi, on va casser des pastèques !!

Les deux Crossfire se dirigèrent vers les Astéroïdes. Kilmer n'avait demandé que la charge minimale en torpilles, aussi se demanda-t-il si les deux qu'il avait suffiraient. Thran pour sa part n'avait pas prit de risques et avait la charge standard.

-OK, tu prends le Lead 2, j’assure la couverture.
-Bien pris, 2 en tête ! Je comptes sur toi pour me sauver les miches en cas de besoin vieux !

Le Crossfire deThran se plaça en tête de leur formation, pendant que Kilmer plaçait le sien en couverture de son ami. Thran expédia deux torpilles sur l'astéroïde le plus proche. Les deux impériaux ne s'approchèrent cependant pas de la zone, ne sachant ce qui les attendaient, ils firent demi-tour dès que Thran eu expédié ses deux cadeaux.

- 2 pour 1
- 1
- Tu crois que ça va marcher son truc ?
- Si on supprime son avantage, à savoir sa capacité à se planquer derrière les astéroïdes, il redevient vulnérable, si on lui casse la tronche, ils perdent le seul vrai ascendant qu’ils avaient sur nous. De plus, la projection de débrits d'astéroïdes ne va pas faire du bien à leurs vaisseaux, pas plus qu’aux nôtres, d'où la nécessité de ne pas y aller... pour le reste, c'est notre officier, on obéi !!

[ HRP : désolé pour le retard de ma réponse, entre l'administration qui merde, la banque qui cafouille et mes missions d'intérim, j'avais plus trop la tête à rp ^^' mais ça va mieux, je vais reprendre doucement :p ]
Voir le profil de l'utilisateur
Holocron
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Lun 29 Mai - 20:50
Les pirates s’étaient retirés, laissant le bombardier de la Triade se mettre également en retrait pour réussir à recharger une bombe sonique. Cet appareil n’était pas fait pour cela et il était évident que les Pirates du Xénope avaient trouvé une nouvelle manière d’utiliser leurs appareils. L’Intercepteur de Diana lui permit de faire feu sur un appareil, la Chevalière Impériale était en train de mener le groupe avec brio. Si les Pirates du Xénopes étaient bien meilleurs pilotes que ce qu’on aurait pu attendre chez des gens de leur acabit, ils n’en demeuraient pas moins de petites frappes habituées à attaquer les convois isolés. Il fallait être honnête, les pirates du Xénope n’étaient pas de taille à combattre l’escadron Impérial constitué de pilotes d’élite. Ils furent rapidement submergés, même s’ils tentèrent d’arracher quelques victoires, il n’en fut rien puisque les pilotes Impériaux étaient plus aguerris et prenaient systématiquement le dessus, à l’instar de ce que Kilmer envoya en fumée.

La chasse Impériale progressait, sous le commandement de Diana d’Asta, elle se rapprochait de la station. En quelques minutes, les chasseurs Impériaux avaient pris le contrôle de la zone. Alors que Kilmer et son collègue tiraient sur les astéroïdes les plus gros, un groupe de pirates battit en retraite, comprenant qu’ils étaient bien trop limités pour faire face à ce qui semblait être des Siths. Un des astéroïdes explosa dans une nuée de petits morceaux, dévoilant la coque violette du bombardier de la Triade. L’engin ne laissa pas le temps à Kilmer de répondre, il activa immédiatement son système de propulsion, apparaissait brièvement derrière eux et larguant une nouvelle bombe sonique. Cette fois l’explosif se trouvait juste derrière eux et le Bombardier disparut de nouveau, dans une coordination parfaite. La bombe était une fois de plus au milieu de la chasse Impériale.

Une explosion toujours aussi terrible, voire même bien pire que la précédente. La charge sonique libéra plusieurs anneaux concentriques qui broyèrent tous les astéroïdes sur leur passage, atteignant potentiellement tous les engins Impériaux qui tentaient à nouveau de fuir face à cette menace qui vaporisait tout sur son passage. Assis bien droit dans son fauteuil, l’homme qui manœuvrait les Pirates et qui avait donné l’alerte but une nouvelle rasade de jus de Juma, observant les positions Impériales se disperser sous l’impulsion sonique. L’explosion en avait balayé deux qui s’étaient fait surprendre, mais pas ce que lui-même avait identifier comme des meneurs. Ses yeux rouges injectés de sang observaient la carte et son esprit embrumé par l’alcool venait de comprendre qu’il n’avait pas affaire à des pirates d’une bande rivale. Alors qui ? Le Soleil Noir ? Les Siths ? Cela pouvait être n’importe qui, mais il commençait à croire celle qui s’était présentée comme une Sith. Il avait déjà perdu plusieurs appareils et il était évident que la situation ne se délierait pas ainsi.

Le mafieux était ivre, il réussit pendant quelques secondes à concentrer le peu d’esprit qui lui restait. Il devait se rendre à l’évidence : il avait fait une erreur. Il avait outrepassé ses droits et le chef ne serait pas content, il allait sans doute se faire sévèrement réprimander pour cela. D’un autre côté, le combat ne lui avait pas semblé évitable, il avait dû l’initier. Il y avait encore une possibilité de transformer l’essai, il le savait. Il eut alors une idée intelligente (peut-être la première). Décrochant son microphone, il l’activa pour contacter l’équipe du bombardier.


-Emile tu me reçois ? Fais ce qu’on a dit en cas d’urgence sur le chasseur que j’ai marqué sur ton radar !


-Ouais c’est ça...J’m’approche plus de ces connards moi !


-Tu discutes pas sinon je dirai à tu sais qui que tu t’es barré en plein combat !


La communication fut rompue immédiatement par Emile qui hurla quelques ordres dans un dialecte argotique incompréhensible. L’intérieur du bombardier Frelon ne ressemblait à rien de ce qu’il avait été auparavant. Emile était sur le siège du capitaine, un pirate d’une quarantaine d’année affichant une bedaine imposante qui sortait de sous son débardeur blanc, il portait une casquette trouée de la Triade sur son crane chauve, affichant fièrement sa barbe de trois jours et ses grosses moustaches noires entourant une bouche décorée de dents jaunes irrégulières. Il y avait plusieurs personnes dans l’équipage, dont un jeune homme qui se tenait devant les moteurs d’où s’échappait de la fumée.

-Heu Capitaine Emile, ça surchauffe ! On peut pas relancer un saut sinon on va tout faire péter !


-TA GUEULE PETIT CON ! ENCLENCHE LE SYSTEME DE REFROIDISSEMENT AUXILIAIRE !


Le jeune homme hésita un instant, puis il s’empara d’un seau d’eau qu’il versa sur le moteur qui laissa s’échapper plus de fumée alors qu’il soufflait en se refroidissant.

-FRANKY ! J’espère que t’es bien réveillé parce qu’on va devoir leur faire le coup du serpent !


-Au poil Emile, au poil !

Le canonnier sortit de la tourelle en souriant, il portait un tee-shirt sale et des cheveux longs crasseux. L’homme s’alluma un joint sur lequel il tira longuement avant d’insérer deux missiles dans la tourelle. Comme le système automatique de rechargement ne fonctionnait plus, il bourra le projectile avec un refouloir de fortune.

Alors que les chasseurs reprenaient leur place, le Frelon apparut de nouveau, cette fois à bonne distance du chasseur de Kilmer. Deux torpilles à tête chercheuse apparurent, suivant à vive-allure Kilmer. Il ne réussirait pas à s’en tirer aussi facilement et cela demanderait de l’assistance. Désormais, il était à la merci d’un matériel de pointe. Le pilote avait été repéré comme l’un des meneurs d’après les émissions, même si le chef restait la Sith d’après l’homme qui alcoolisé qui manœuvrait la console. Le ComLink de Diana grésilla.


-Alors beauté, on s’est fait couper le sifflet hein ? Des torpilles de l’Alliance qui restaient dans les cartons. Bon allez, je te laisse une chance de vous rendre tranquillement à la baie de chargement. Oh dans ce cas-là par contre, si vous voulez bosser, il faudra accepter nos conditions sans aucune négociation. Oh merde, j’oubliais, t’es une Sith, tu t’en fous de ton pilote...Quoi que…

L’homme laissa s’échapper un rire gras malfaisant. Il avait piégé Diana. Depuis le début il ne croyait pas cette histoire de mercenaires qui étaient venus à eux par hasard, il avait donc pris en chasse l’un des hommes de Diana qui semblait être doué et voulait désormais voir à quel point Diana tenait à ses hommes...Si elle négociait, elle prenait pourtant le risque de faire tomber leur couverture...Dans tous les cas, ils étaient désormais à la merci des pirates. Diana devait prendre une décision rapide, les torpilles gagnaient dangereusement du terrain sur Kilmer qui ne pourrait pas s’en défaire avec un vieux Crossfire.
Voir le profil de l'utilisateur
La Force
avatar
Messages : 137
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Jeu 1 Juin - 15:42

(MJ – Diana D'Asta)

Si la présence de ce Frelon n'annonçait rien de bon, son retour fut également un signe des plus dangereux, et Diana n'eut même pas besoin du système de détection de son vaisseau pour voir deux torpilles à tête chercheuse foncer sur Kilmer. Son Comlink grésillant soudainement pour laisser à nouveau entendre la voix pâteuse de l'ivrogne qui semblait faire office de contrôleur de vol pour ce groupe de pilotes. L'invitant ''gentiment'' à se rendre à la baie de chargement pour s'occuper de son contrat de travail … tout en laissant l'un de ses meilleurs pilotes se faire exploser avant ! Mais malgré le sous-entendu concernant le désintérêt profond des Sith pour les hommes placés sous leur autorité, la Chevalier Impérial savait combien il fallait se méfier des clichés et des apparences, raison pour laquelle elle venait tout juste de se plonger dans la Force. Fixant son esprit tout entier sur l'une des torpilles qui – à quelques mètres à peine du vaisseau de Kilmer – obliqua brusquement de sa trajectoire pour venir s'encastrer dans sa jumelle et déclencher une explosion prématurée des deux engins. De quoi secouer les pilotes trop proches mais au moins, il n'y avait pas eu de dégât direct de cette manière.

« Et bien, si vous êtes suffisamment stupide pour laisser ainsi vos pilotes se faire tuer pour rien, je comprends que vous ayez besoin d'embaucher puisqu'il ne vous reste plus que le fond du panier ! »

Si les Sith n'étaient clairement pas des enfants de cœur, il n'y avait toutefois que les abrutis qui fussent capables de sacrifier leurs meilleurs éléments de manière tout à fait gratuite, et n'importe quel officier intelligent devait bien s'en rendre compte ! Assassiner ou laisser crever un simple troufion collait certes au cliché banal du Sith cruel tenant ses hommes par la terreur, mais malgré toute sa révulsion à leur égard, Diana savait aussi reconnaître l'évidence : il n'y avait que les idiots pour tuer leurs élites, et les Sith n'étaient malheureusement pas idiots à ce point …

« Maintenant de deux choses l'une : soit nous discutons boulot et le résultat me plaît, soit vous nous avez fait perdre notre temps et vous méritez tous de mourir pour ça. Vous avez deux minutes pour vous décider et passer ce délai, nous commencerons le massacre. Seigneurs des Ombres, soyez prêts à attaquer à mon ordre. »

Il n'y avait ici ni hurlement ni démonstration de force tout à fait stérile, mais juste une menace très sérieuse et très tangible, le tout adressé d'une voix basse et modulée via la Force afin d'être plus impressionnante encore. Mais si la Force pouvait ainsi rendre quelques services triviaux, elle pouvait également avoir des utilités bien plus grande, et Diana venait justement de s'y plonger afin de rechercher mentalement les signes des pilotes du Frelon qu'elle retrouva rapidement. Signes de vie éthérés preuve que ces hommes là aussi ne devaient pas piloter en étant en pleine possession de leurs capacités ! Mais au moins dans cet état, ils ne comprendraient sans doute pas instantanément ce qu'elle était en train de faire, et elle bloqua ainsi toutes les commandes de vol du vaisseau avant de passer sur le canal privé de son escadron de fortune.

« Je viens de bloquer les commandes de vol du Frelon, alors évitez de passer dans sa ligne de mir et il n'y aura aucun soucis. Pour le reste, dégotez-vous tous une cible et étiquetez la avec vos réticules, il faut qu'ils se sentent piégés. »

Entre un bombardier immobilisé et dont le pilote ne devrait pas tarder à paniquer, et le reste des vaisseaux qui afficherait bientôt tous une alarme de verrouillage, sûre que la situation n'allait pas être optimale du côté des pirates, et Diana reprit un canal ouvert à l'issu des deux minutes gracieusement laissées en guise de réflexion.

« Alors, votre réponse ? »

Question posée d'un ton hautain et froid, signe que la Sith qu'elle incarnait n'aurait eu aucun scrupule à tous les massacrer.
Voir le profil de l'utilisateur
Kilmer Ekoren
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 16/01/2017
Rang : Lieutenant d'Escadrille
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Mer 7 Juin - 9:58
Kilmer et Thran s'éloignaient des Astéroïdes, sans même regarder les résultats de l'impact des deux engins envoyés par Bah'lir 2. Les jeunes impériaux étaient plus concentrés sur ce qu'il se passait devant eux que par leur écran radar, aussi ce fut par réflexe que Kilmer regarda ce dernier lorsque le bip du Frelon réapparu. EN revanche c'est avec un mélange de surprise et d'énervement qu'il accueilli le bip caractéristique de l'alerte de lockage : une ou plusieurs torpilles étaient verrouillées sur lui. Et la confirmation ne tarda pas à apparaître sous la forme de deux petits spots lumineux portant les indications de torpilles.

-Echo !!
-Ouaip j'ai vu, ça va pas être de la tarte de s'en débarrasser de celles là, surtout dans un crossfire... éloignes-toi vieux, prends pas le risque qu'elles te choppent aussi !
-Putain déconnes pas Echo, qu'est-ce que tu vas faire ?!!
-Gagner du temps contre ces saloperies : elles sont tenaces, mais n'ont pas une infinité de carburant !
-Et si jamais elles ont un système de déclenchement à distance ?
-On verra bien... et arrêtes de flipper comme ça, je suis déjà bien assez flippé pour que tu en rajoutes !!

De fait, bien qu'il ai donné ses ordres à Thran d'une voix plutôt posée, Kilmer sentait couler dans son dos une sueur froide, et monter en lui une sourde appréhension de la suite. S'il avait été dans son TIE, ces deux torpilles n'auraient pas posé de problèmes majeurs, il avait, depuis l'académie, une technique de pilotage pour les esquiver, même si la meilleure des solutions pour éviter d'être la cible de ces engins était de détruire d'abord leur porteur. Mais, bien que son crossfire soit un peu plus maniable que les autres, grâce à ses mécanos, le chasseur républicain restait un sabot pour un pilote habitué à l'agile Predator. Toute l'attention de son ami semblant être focalisée sur les torpilles, Thran assura une protection éloignée pendant que Kilmer attendait que les torpilles se rapprochent pour commencer son ballet spatial.

Pour pouvoir les esquiver de manière optimale, il devait attendre que les torpilles soient à une certaine distance avant de se lancer dans les acrobatie devant lui permettre de gagner du temps sur elles. et l'attente, bien que courte en terme de durée réelle, paraissait être une éternité pour le pilote, tendu et pas vraiment confiant. Il volait de manière rectiligne, faisant de temps en temps des manœuvres pour voir s'il ne pouvait pas les perturber avant qu'elles n'arrivent sur lui. La sueur perlait à son front à présent, la sueur de l’appréhension. Kilmer ne se souvenait pas avoir autant transpiré dans son TIE. Soudain, les échos des torpilles disparurent, et le Crossfire de Kilmer fut secoué par la déflagration.

-Echo ! Echo, ça va ?
-Ouais, ouais, un peu secoué mais ça va... par contre j'ai rien compris, il s'est passé quoi là ?
-J'sais pas, j'ai cru en voir une rentrer dans l'autre... un dysfonctionnement ?
-Ou ton idole qui rechigne à perdre bêtement un pilote peut être ?

Les deux chasseurs se remirent en formation, Kilmer avait maintenant très envie de retrouver le bombardier qui lui avait joué ce tour de cochon, et de lui expédier une ou deux torpilles, quelques rafales et son bon souvenir dans les dents. Les deux pilotes se concentrèrent sur leurs radars, une multitude de chasseurs continuaient leur ballet, sans tenir compte des deux impériaux. Soudain, sur le canal général, Thran et Kilmer entendirent la chevalière parler :

-Maintenant de deux choses l'une : soit nous discutons boulot et le résultat me plaît, soit vous nous avez fait perdre notre temps et vous méritez tous de mourir pour ça. Vous avez deux minutes pour vous décider et passer ce délai, nous commencerons le massacre. Seigneurs des Ombres, soyez prêts à attaquer à mon ordre.

A ce moment, Thran repéra le frelon, juste après le message de son idole.

-2 pour 1, je l'ai retrouvé, à trois heures bas.
-Bien prit 2, on évite de paraitre trop agressif pour le moment, pas envie de me reprendre un de ses joujoux dans la trogne, je...

- Je viens de bloquer les commandes de vol du Frelon, alors évitez de passer dans sa ligne de mir et il n'y aura aucun soucis. Pour le reste, dégotez-vous tous une cible et étiquetez la avec vos réticules, il faut qu'ils se sentent piégés.

-Tu as entendu Echo ?
-Ouaip, on le locke !!

Kilmer sélectionna ses deux torpilles dans l'armement de son crossfire, et attendit que les deux têtes chercheuses soient bloquées sur le Frelon, Thran en fit de même et le Frelon se retrouva pris en compte par quatre torpilles. Les deux pilotes prirent cependant soin de rester à distance respectable du Frelon, ils se souvenaient que, même s'il volait en ligne droite, il pouvait toujours leur balancer deux/trois surprises du genre charge sonique. Ils surveillaient aussi leur radar, au cas ou. Une multitude de chasseurs ennemis se trouvaient avec des marqueurs indiquant qu'ils étaient lockés par une ou plusieurs têtes chercheuses.

*S'ils refusent le dialogue maintenant, c'est qu'ils ont encore un atout dans leur manche... ou alors qu'ils sont juste complètement cons... dans tout les cas, ça va faire du vilain* pensa Kilmer
Voir le profil de l'utilisateur
Holocron
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Mer 7 Juin - 21:03
L’homme but une nouvelle rasade de jus de Juma. Ce truc lui grillait le cerveau, il le savait et ça l’empêchait aussi d’avoir les idées claire. Lui qui ne buvait pas constamment s’était retrouvé d’humeur très joviale après la monumentale biture qu’il avait pris avant de prendre son poste. Il plissa les yeux lorsqu’il réalisa que les pilotes avaient réussi leur manœuvre de dégagement vis-à-vis des torpilles...Pire encore, ces torpilles avaient explosé. Y avait-il l’intervention de la Force ? Il le soupçonnait fortement, encore un coup de la Sith. Il vit également après l’intervention de la femme que la plupart des chasseurs restants, dont le Frelon dans lequel le Capitaine Émile se répandait en jurons car l’engin ne démarrait plus, qu’ils avaient été pris en chasse et verrouillés par des torpilles. S’il n’obtempérait pas, il perdrait toute la chasse, ce qui aurait des conséquences assez violentes sur sa carrière. En fait, pour l’instant les pertes étaient très acceptables, pas trop d’appareils perdus. Buvant une importante goulée, il se frotta le front d’un air abruti, négocier un contrat serait sans doute la meilleure chose à faire. Oui, à y réfléchir il pourrait aussi dire à ses chefs qu’il avait forcé ces gens à collaborer avec eux : le Xénope serait content et lui aurait sans doute une prime pour services rendus. Tout le monde était gagnant et après tout, c’était les bonnes règles du commerce. Cette fois l’homme s’alluma un joint pour essayer de désaoûler, la texture âcre de la fumée chargée en molécules actives tapissa son système respiratoire tout en montant à son cerveau déjà rongé par les substances illicites.

-Ouais ouais c’est bon, pas la peine de s’énerver. Baie de chargement numéro 3, c’est bon, on va écouter ce que vous avez à proposer. Par contre je te préviens mon cœur, au moindre faux-pas on vous dessoude.


L’homme laissa s’échapper un rire gras. En fait, il n’avait pas remarqué l’ombre derrière lui qui l’observait avec consternation. Désormais, la négociation allait changer de main. Celui qui se trouvait derrière lui le laissa terminer, rappeler les chasseurs et indiquer la baie de chargement numéro 3. Ce que fit le pirate après avoir rappelé ses appareils qui se replièrent dare-dare en direction de la station orbitale, comme un essaim d’abeilles se replierait vers sa ruche. Le petit groupe de chasseurs fut escorté par deux chasseurs pirates qui leur désignèrent une sorte de hangar dont le sas avait été ouvert. La station était vétuste mais fonctionnelle, elle ne tombait pas en ruine et avait été très bien entretenue, ce qui montrait qu’ils n’avaient pas affaire à de simples pirates, les hommes du Xénope étaient organisés et même très compétents. L’intérieur de la station n’était éclairé que par quelques diiodes à la luminosité faiblarde. Il y avait plusieurs emplacements pour poser les vaisseaux, tous vides. Lorsque les vaisseaux se posèrent, un verrou magnétique s’enclencha immédiatement derrière eux avant que la porte ne se ferme, comme pour confirmer que la station était bien fonctionnelle. C’était le silence radio, cette baie de chargement était vide, à l’exception de quelques caisses à outils parfaitement rangées sur le côté. Tout était propre, professionnel. La station était parfaitement nettoyée et pas un néon ne manquait, en fait, elle était entretenue comme si les militaires ne l’avaient jamais quitté. Une rangée de néons s’alluma au sol, comme pour leur montrer le chemin. Ils étaient dans un immense hangar. Au bout du petit chemin de lumière se trouvait un homme qui était seul.

Lieutenant du Xénope inconnu, ft. Marco d’Amore

L’homme n’était pas impressionnant par sa carrure, il portait un blouson en cuir clair et un jean. Crâne rasé, peau mate, l’homme laissa le groupe s’approcher, il était seul et portait comme seule arme un pistolaser dans un holster à la ceinture. L’homme fixa d’un air neutre le groupe, son regard s’attardant sur la jeune femme en nippes de Siths qui menait le groupe. D’un mouvement calme, il sortit un paquet de cigarettes, en porta une à ses lèvres et l’alluma avec une allumette, fixant à nouveau le petit groupe avec un air dédaigneux.

-Vous devez être très téméraires pour venir ici...Ou tout simplement idiots. Savez vous simplement dans quelle panade vous vous mettez en m’adressant simplement la parole ?

L’homme aspira à nouveau une bouffée de fumée qu’il recracha dans la direction opposée des gens qui lui faisaient face. Il semblait bien plus éduqué et bien plus calme que celui avec lequel Diana avait conversé par radio interposée. Son regard se posa à nouveau sur Diana et il la fixa dans le blanc de l’œil, sans manifester aucune peur ni aucune hésitation.


-À partir de maintenant, nous discutons sérieusement. Mais avant de parler, tu dois savoir que tout ce que tu diras à partir de maintenant te pose une épée de Damoclès sur la tête, puisque à partir du moment où tu ouvriras la bouche et où elle émettra un son, tu seras redevable envers le Seigneur du Crime Rana le Xénope. Assure-toi que tes paroles sont claires et que tes offres sont raisonnables, n’en fais pas que tu ne peux pas tenir, car cela te coûterait très cher.


L’homme s’était exprimé sans réelle menace, il s’était exprimé avec une clarté professorale. Il claqua brusquement des doigts, deux pirates sortirent de l’ombre, traînant le corps d’un homme mort qui avait le crâne fracassé et une bouteille de jus de Juma enfoncée par le goulot dans la gorge. Les deux hommes en complet le traînèrent pour le jeter dans un des vides-ordures du hangar, jetant le corps dans l’espace, peut-être comprendraient-ils qu’il s’agissait de l’homme qui se trouvait dans la tour de contrôle. L’homme qui leur faisait face n’était pas agressif, il était calme, un calme effrayant même, ils pourraient comprendre qu’il ne s’agissait pas d’un pirate mais plutôt d’un mafieux de très haut rang avec qui il ne convenait pas de plaisanter.

-Je t’écoute, maintenant parle ou disparais et ne reviens jamais.
Voir le profil de l'utilisateur
La Force
avatar
Messages : 137
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Jeu 8 Juin - 14:58

(MJ – Diana D'Asta)

Après ce coup d'éclat, le contrôleur de vol toujours ivre comme un Gamorréen n'eut pas d'autre choix que d'accepter de négocier, et il leur indiqua aussitôt la baie de chargement vers laquelle se diriger tandis que les vaisseaux pirates les escortaient déjà. Tous se posant en douceur sur le tarmac impeccable de ce hangar tout aussi impeccable. À croire que l'armée n'avait jamais quitté cette installation, ou alors que le Xénope était un Hutt extrêmement avisé. Avisé et parfaitement au courant que pour être toujours prêt à mener – et remporter – des combats, un chef se devait d'imposer l'ordre à ses hommes pour que ceux-ci fussent toujours parés au pire. Mais aussi qu'un chef se devait de s'assurer que ses installations et ses vaisseaux fussent toujours en parfait état de marche …

Mais malgré cette constatation, Diana D'Asta n'afficha aucune réaction sur son visage grimé, et ce fut avec une certaine élégance fluide qu'elle sortit de son cockpit pour atterrir sur le sol. Toute vêtue de noir tandis que son sabre-laser tinta légèrement à son côté lorsqu'elle se réceptionna souplement, sa cape retombant parfaitement dans son dos pour conférer à sa silhouette une impression plus massive qu'elle ne l'était réellement. Et ce malgré sa taille qui était indéniablement supérieure à celle des femmes humaines ordinaires ! Ajouté à cela les marquages tribaux ornant son visage dur et la jeune femme était très loin d'être avenante tandis qu'elle venait tout juste de croiser les bras sur sa poitrine. Toisant son interlocuteur d'un regard dur mais qui n'était pourtant ni agressif ni méprisant. De ce regard qui dévia à peine sur le cadavre qu'on ne tarda pas à exposer à ses yeux sous une pluie de mises en garde des plus dissuasives.

« Je suis Darth Sarna, Leader de l'Escadron ''Seigneurs des Ombres''. Le bruit court depuis quelque temps déjà que le Seigneur du Crime Rana le Xénope recherche des pilotes, et nous proposons justement nos services. »

Toujours modulée grâce à la Force, sa voix grave paraissait presque étrange dans la bouche d'une femme, et Diana laissa passer quelques secondes de silence avant d'enchaîner pour préciser son offre.

« Nous sommes un groupe de pilotes chevronnés et nous ne craignons aucun adversaire. Au contraire, nous manquons plutôt de défis intéressants en ce moment, raison pour laquelle nous nous sommes dit que le retour du Xénope devrait pouvoir satisfaire notre soif de combat. Nous ne posons pas de questions et nous ne reculons devant aucun ennemi. Trois milles crédits par sortie pour chacun de mes pilotes, et cinq milles pour moi. Et en cas d'abordage de vaisseaux, nous demandons 20% du butin. »

Sans être exorbitant, le tarif demeurait toutefois élevé, et ce même s'il correspondait assez bien aux primes offertes aux pilotes de certains escadrons d'élite. En revanche, le pourcentage sur le butin dépendait entièrement du bon vouloir du seigneur du crime, et ce même si Diana n'avait pas non plus abusé avec son offre. Juste de quoi prouver qu'ils n'étaient pas n'importe qui et que s'ils vendaient sans état d'âme leurs services, ils entendaient toutefois être payés correctement …

« Ah, et j'ajoute que mes pilotes obéissent parfaitement à mes ordres et qu'ils ne poseront aucun soucis de discipline. Alors, intéressé ? »

La dernière remarque concernait bien entendu le contrôleur de vol ivre, et si l'alcool ou les mauvais comportements pouvaient aisément se trouver parmi les hors-la-loi, l'autorité extrême de Diana D'Asta collait plutôt avec l'attitude des Sith. De même qu'elle collerait certainement avec l'état d'esprit du Xénope qui – s'il ordonnait un état impeccable de ses installations – devait sans doute également attendre de ses hommes obéissance et fidélité.
Voir le profil de l'utilisateur
Kilmer Ekoren
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 16/01/2017
Rang : Lieutenant d'Escadrille
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Lun 3 Juil - 9:33
Kilmer accueilli la nouvelle avec un grognement contrit : sa vengeance devrait attendre encore un peu. Sur son radar, les indications entourant les chasseurs ennemis disparurent rapidement, lui et Thran restèrent encore quelques secondes lockés sur le Frelon avant de rompre le contact.

*Toi mon gros, je vais te chercher dans la base, et te faire payer pour tout à l'heure* pensa le pilote, donnant ainsi une nouvelle cible à sa rancune.

Thran et Kilmer rejoignirent leurs camarades, en bon derniers à rompre le contact. Le jeune lieutenant suivit des yeux le Frelon aussi longtemps qu'il le pu, comme si juste le fait de fixer son regard sur lui allait le désintégrer. Lorsqu'il rompit enfin le contact visuel, il se concentra sur la phase d’appontage, se demandant si l'intérieur était aussi délabré que l'extérieur et s'il trouverai une place pour poser son chasseur du moment entre les épaves et autres débris qui devaient joncher le sol de la base dans laquelle il s’apprêtait à pénétrer.

Surprise !! La base était impeccable, aucune épave, aucun débris pour entraver la bonne manœuvre d'appontage, Kilmer entendit dans ses écouteurs quelques murmures de surprise, les pilotes impériaux ne s'attendaient pas vraiment à trouver une base opérationnelle pirate aussi bien organisée. Kilmer, pour sa part, était maintenant pressé de poser son engin pour vérifier si la rencontre des deux torpilles à bonne distance de son chasseur n'avait pas causé quelques dégâts. Il avait ressenti l'onde de choc mais n'avait rien entendu, mais en pilote consciencieux, il vérifierai quand même au sortir de son cockpit...

Les impériaux se posèrent rapidement et commencèrent à se masser en petits groupes au sortir de leur cockpit, les discussions tournant essentiellement autour de l'apparente parfaite organisation de ces pirates.

Kilmer se posa en dernier. Le temps d'achever la procédure d’appontage et il bondissait de son crossfire pour se rendre compte que Thran l'avait précédé dans l'inspection de l'engin.

-T'en es où ?
-Juste le côté droit pour le moment...
-Ok, je me charge du gauche... le tiens n'a pas encaissé ?
-Tu m'avais demandé de me tenir à distance, c'est ce que j'ai fait.

Une rapide inspection leur révéla que l'engin avait juste été secoué, mais qu'aucun dégât n'était apparent. Il faudrait sans doute inspecter l'engin plus en profondeur une fois la mission terminée.

Kilmer se dirigea vers la chevalière Impériale qui venait juste de commencer les présentations. Il se tint en retrait, légèrement sur la gauche de sa supérieure, le dos droit, les mains apparemment croisées dans le dos, les jambes légèrement écartées. En fait, une de ses mains s'était refermée sur une des deux dagues qu'il avait dans le dos. Ces pirates avaient beau se montrer courtois pour le moment, on n'était jamais trop prudent et Kilmer, bien qu'accompagnant une utilisatrice de la force, restait attentif à ce qu'il se passait autour de lui. Thran se tenait aussi derrière Diana, mais lui sur la droite, dans la même posture que Kilmer, la main droite à proximité de la crosse de son blaster.

L'attitude des deux impériaux déguisés ne se voulait pas hostile, mais juste prudente, avec juste ce qu'il faut de raideur pour évoquer la discipline sans paraître trop martial, et juste ce qu'il faut de décontraction pour montrer qu'on en a vu d'autres et qu'on ne s'en laissera pas compter.
Voir le profil de l'utilisateur
Holocron
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Mar 18 Juil - 22:48
Le Lieutenant du Xénope était de marbre, même face à cette Sith et à toute sa tribu. Si ses tatouages rituels et son regard dur et froid auraient pu en impressionner plus d’un, ce n’était pas le cas du mafieux. Si Rana l’avait recruté et en avait fait un de ses plus fidèles Lieutenants, ce n’était pas pour rien, certains l’appelaient même « l’homme sans peur » à cause de cette attitude égale que rien ne semblait ébranler. C’était ainsi tout naturellement qu’il avait suivi le Xénope en exil, car après tout c’était son travail et que cela lui rapportait suffisamment d’argent. Beaucoup se seraient réjouis que des Siths les rejoignent mais ce n’était pas le cas du Cartel du Xénope qui revenait sur le marché du crime depuis peu et qui devait à nouveau faire ses preuves. Après tout, le Hutt n’était-il pas le plus puissant et le plus craint des Seigneurs du Crime ? Tout du moins c’était ainsi que lui-même avait voulu s’imposer. Quoi que, pas tout à fait puisque Rana ne poursuivait pas le crime pour le crime et il détestait par-dessus tout qu’on le considère comme une criminel, il était un homme d’affaire avant tout, c’était ce qu’il répétait à qui voulait bien l’entendre dans les soirées cossues qu’il organisait. A qui voulait l’entendre…Et il y avait du monde pour l’entendre, tout du moins avant sa disgrâce cela avait été le cas puisque personne ne se serait avisé de le contredire ou de le contrarier.
L’homme laissa quelques minutes s’écouler, toujours aussi placide. Comme toute réponse, il porta sa cigarette à la bouche et aspira une bouffée de fumée alors que l’extrémité incandescente rougissait. Il sembla réfléchir un instant –quoi qu’il était difficile de savoir s’il s’agissait d’une comédie visant à faire durer une fausse intrigue ou s’il hésitait vraiment- puis il recracha la fumée lentement, prenant garde à ne pas le faire sur ceux qui se trouvaient face à lui, faisant ainsi preuve d’une éducation qu’on n’attendait pas chez un pirate.


-Je vois. Ce n’est pas tous les jours qu’il y a des Siths qui viennent nous proposer leur aide.

L’homme aspira à nouveau de la fumée qu’il recracha lentement. Ils semblaient toujours être seuls dans le hangar, comme s’il n’y avait que cet homme qui serait leur interlocuteur. Cette femme s’était présentée comme une tête brûlée, ce qui aurait été tout à fait logique de la part d’une Sith renégate, après tout, ne voulaient-ils pas prendre le pouvoir par tous les moyens ? Malheureusement, elle n’avait pas toqué à la bonne porte si elle voulait faire n’importe quoi, le Lieutenant le savait et laissait une certaine réserve quant à ses intentions.


-Je n’aimerais cependant pas qu’il y ait méprise. Nous sommes des hommes d’affaires, pas des meurtriers. Notre chef n’aime pas trop les démonstrations de force telles que vous venez d’en faire et vous devez savoir que cela aurait pu vous conduire à une mort certaine.

L’homme fuma à nouveau, toujours aussi calme, comme si le fait de recracher de la fumée n’était qu’un moyen pour lui de marquer la ponctuation. Cela était vrai d’une certaine manière, il montrait qu’il n’était pas impressionné par son interlocutrice qui ignorait visiblement tout de Rana le Xénope et du fonctionnement du Cartel. Cette petite mise au point ayant été faite, il fallait maintenant aborder le sujet des prix et de la collaboration qu’elle lui proposait. Les prix étaient élevés, ceux d’un escadron d’élite et elle demandait elle-même une grande quantité d’argent.


-Vos tarifs correspondent à ceux de pirates confirmés, nous ne sommes pas des marchands de tapis, pour le moment vous devez montrer que vous valez le coup. Je connais les Siths et je sais comment ils fonctionnent, tôt ou tard, ils nous poignardent dans le dos…Des égoïstes patentés, voilà ce que vous êtes.


L’évocation du test n’aurait pas le temps d’être digérée ou même assimilée par le petit groupe. En fait, tout fut extrêmement rapide, un groupe d’hommes armés était arrivé des deux côtés du groupe, pointant des blasters lourds sur Diana et ses hommes. Le petit homme n’avait pas bougé. Il n’y avait aucun signe d’hostilité ou même de panique de la part de ses hommes, il s’agissait là de mercenaires parfaitement entraînés. En fait, ils étaient parfaitement entraînés et mettaient en joug le groupe si bien qu’ils ne pourraient pas répliquer sous peine de subir des pertes conséquentes.

-Vous puez les flics à deux kilomètres...Vous avez exactement une minute pour me convaincre que vous n’en n’êtes pas...Tien toi, qu’as-tu à dire pour ta défense ?


Le mafieux venait de désigner du regard Kilmer, technique classique d’interrogatoire. Il avait vu que c’était la prétendue Sith qui menait la danse, il venait désormais de choisir un homme au hasard dans l’assemblée afin que ce dernier réponde à la question. La situation risquait de s’envenimait, l’homme qui leur faisait face n’avait rien d’un petit malfrat, il était bien plus réfléchi, mais il était pourtant impossible de lire ses intentions
Voir le profil de l'utilisateur
Kilmer Ekoren
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 16/01/2017
Rang : Lieutenant d'Escadrille
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Sam 2 Sep - 16:16
L'attitude de l'homme qu'ils avaient face à eux laissait Kilmer perplexe. Il était tout comme la base, banal à l'extérieur mais surprenant à l'intérieur... et le jeune pilote n'aimait pas ça du tout. Il était parti dans cette mission en sachant pertinemment que les pirates qu'ils allaient affronter ne seraient pas du même bois que les petites frappes qui faisaient le gros de leurs missions jusqu'ici, mais tout ici dépassait les craintes du pilote. L'organisation dont ils faisaient preuve, déjà, s'apparentait plus à celle d'une unité militaire qu'à ce qu'on attendait de pirates, et qui disait organisation disait stratégie et tactique, disait aussi entrainement et coordination au combat, or ils n'étaient clairement pas équipés pour faire face à ça. Tous étaient certes d’excellents pilotes, mais aucun d'entre eux n'était un combattant au sol aguerri. Les bases de l'entraînement militaire remontaient à trop longtemps pour la majorité des pilotes. Kilmer de ce côté avait un léger avantage car il avait trouvé le moyen de s'incruster avec les stormtroopers pour leurs entraînements matinaux...

L'homme évoqua, après une bouffée de cigarette, le fait qu'ils étaient plus des hommes d'affaires que des meurtriers. Kilmer eu envie de répondre que, vu le combat précédent, il n'en était pas si sur, mais il n'était pas en charge des négociations, aussi se tint-il coi, la main toujours sur la garde de sa dague. Les paroles suivantes firent monter la tension, Kilmer senti que quelque chose clochait. Ses yeux scrutèrent les environs, mais trop tard cependant pour apercevoir les soldats en train de se mettre en position. Tous étaient maintenant en joue, mais, curieusement, aucune hostilité n'émanait des hommes qui les menaçaient de leurs armes, comme s'ils étaient dénués de sentiments... ces mercenaires devaient coûter extrêmement cher, leur coordination démontrait une certaine habitude de ce genre de manœuvres. Comme personne ne leur avait demandé de lever les bras, Kilmer conserva la garde de sa dague dans la main.

-Vous puez les flics à deux kilomètres...Vous avez exactement une minute pour me convaincre que vous n’en n’êtes pas...Tiens toi, qu’as-tu à dire pour ta défense ?

Allons-bon, voilà que le chauve s'adressait à lui. Kilmer ne brillait pas par ses aptitudes à la négociation, et il aperçu du coin de l’œil Thran se raidir. Le jeune pilote savait qu'il n'était absolument pas l'homme qui convenait pour ce genre de chose, il savait aussi que s'il disait la moindre parole de trop, ils les condamnait tous, ses camarades et lui.

Et puis il se dit que son absence de diplomatie pourrait servir finalement. Les pirates étaient après tout connu pour respecter et recruter des hommes n'ayant pas froid aux yeux.

*Perdu pour perdu, tant pis, je vais pas me laisser mettre en boîte comme ça !*

Kilmer regarda le chauve dans les yeux. Il était calme, contrairement à Thran qui, s'il n'avait pas bougé, était tendu au possible. Après tout, si la réponse du pilote ne satisfaisait pas le petit bonhomme, tout serait vite fini. Avec un sourire moqueur au coin de ses lèvres, le jeune impérial répondit :

- Et vous ? Vous vous prétendez hommes d'affaire, mais présentement, vous puez le meurtrier à deux kilomètres... comme quoi les apparences sont trompeuses.

Ceci dit, Kilmer conserva son petit sourire moqueur. Après tout s'ils s'agissait de ses derniers moments, autant narguer la mort jusqu'au bout et partir avec panache.
Voir le profil de l'utilisateur
La Force
avatar
Messages : 137
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Lun 11 Sep - 14:23

(MJ – Diana D'Asta)

Imperturbable, Diana ne bougeait pas. Continuant simplement de darder sur son interlocuteur un regard froid et autoritaire – regard de Sith – mais qui était pourtant dénué de colère ou de rage. D'agressivité également tandis qu'elle écouta cet homme mettre certains détails au point sans qu'elle ne cherchât même à le contredire ou à se justifier. Ils n'étaient pas marchands de tapis et elle non plus, alors inutile de jouer à des puérilités du genre ''ce sont vos hommes qui ont commencé'', parce que le mafieux était parfaitement au courant. Et qu'aucun d'entre eux n'avaient de temps à perdre non plus … Mais quelques instants plus tard, son vis-à-vis ne tarda pas à s'offrir le luxe d'un jugement gratuit sur les Sith – prouvant ainsi indirectement qu'il ne craignait nullement de se retrouver avec la trachée arrachée nette grâce à la Force – tandis que plusieurs mercenaires armés firent également leur apparition. Ne déclenchant là encore aucune réaction chez Diana. En tout cas jusqu'à ce qu'il interrogeât un Kilmer Ekoren qui se permit une bravade … et se reçut une fraction de seconde plus tard une gifle assez monumentale !

Mais placée comme il était juste derrière Diana, celle-ci n'avait eu qu'à se retourner pour lui coller cette mandale sans hésitation ni colère, projetant ainsi le jeune homme à terre sans aucune pitié. Mais s'il n'y eut pas de pitié, il n'y eut pas davantage d'acharnement – juste un regard sombre qui valait tous les avertissements de la Galaxie – et la jeune femme faisait toujours preuve de ce même calme qui la caractérisait depuis leur débarquement.

« Ils sont obéissants mais ils sont quelque fois chatouilleux, surtout lorsque leur honneur est ainsi mis en jeu. Comprenez bien que nous ne sommes pas contre un test de nos capacités, mais autant nous abstenir de toutes allégations insultantes. Nous sommes entre gens bien élevés, n'est-ce pas ? »

C'était en tout cas l'apparence qu'ils revêtaient tous les deux, alors autant continuer à jouer sur ce tableau. En frappant Kilmer, Diana venait d'ailleurs de couper l'herbe sous le pied à son interlocuteur qui se serait sans doute chargé de son éducation sans cela, mais maintenant … maintenant que le pilote arborait une marque bien visible en plein visage pour son impertinence, s'en prendre à lui une seconde fois aurait apparu comme de l'acharnement, et l'acharnement ne seyait justement pas aux gens bien élevés qu'ils étaient tous les deux.

« Mais si jamais il s'avère que Rana le Xenope n'embauche plus de pilotes, alors restons-en là et quittons-nous sans plus nous énerver. Après tout, le Soleil Noir n'est pas forcément connu pour disposer des meilleurs escadrons de la Galaxie, alors vous pouvez sans doute vous contenter de ceux que nous venons d'affronter. »

Le tout débité d'un ton toujours aussi calme, et ce même si Diana avait bien conscience qu'elle venait de remuer le couteau dans la plaie : les pilotes auxquels ils avaient fait face étaient certes bien équipés, mais ils étaient surtout médiocres. Voire mauvais pour certains d'entre eux. Sans parler de ce contrôleur de vol qui aurait pu littéralement décimer toute une flotte avec son alcoolisme et sa stupidité ! Mais comme elle venait de le souligner, le Soleil Noir n'était franchement pas comparable à l'Empire Galactique en terme d'escadrons, et si le Hutt se contentait de la médiocrité, alors un groupe d'élite comme le sien n'irait pas ramper.
Voir le profil de l'utilisateur
Holocron
avatar
Messages : 275
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Lun 11 Sep - 19:45
Le mafieux aspiré une dernière bouffée de fumée avant d’écraser sa cigarette dans un cendrier en inox qui se trouvait à côté de lui -une preuve encore que ces mafieux étaient plus organisés que ce qu’on pouvait imaginer- puis il fixa à nouveaux celui qui lui venait de se faire gifler. L’homme avait encore sa main empoignant fermement son blaster. La Sith venait de répondre après avoir corrigé son homme-de-main, chose qui lui aurait coûté la vie si cela n’avait pas été fait. Les hommes du Xénope étaient aussi sur le qui-vive. L’insubordination était très mal vue dans ce type de milieu et cela venait une fois de plus de se vérifier. Désormais la Guerrière Sith se faisait plus arrangeante, sans doute avait-elle perçu cette tension qui ne faisait finalement qu’augmenter dans la salle. Elle avait désamorcé comme il le fallait et l’homme se contenta de ranger son arme délicatement avant de hocher tranquillement de la tête et de répondre toujours aussi cordialement.

-Notre patron est effectivement toujours à la recherche de pilotes de qualité. Vous devez cependant savoir que nous allons très bientôt lancer de grandes opérations contre des institutions qui sont suffisamment armées pour nous causer des pertes significatives. Tout cela est soigneusement à l’étude et j’espère que ça ne vous effraie pas. D’un autre côté, j’espère que vos hommes sauront se tenir parce qu’ici, nous ne sommes pas des vauriens de cantina, ce n’est pas un vulgaire gang, voyez cela comme une entreprise. Ne vous méprenez pas et ne surinterprétez pas mes propos, nos règles sont juste...Différentes.

Il était difficile de savoir ce que voulait dire le mafieux. D’un autre côté, les choses étaient suffisamment énigmatiques pour susciter l’attention. Cet homme acceptait de les faire monter à bord sans faire passer d’autre test et leur annonçait qu’une opération d’envergure allait avoir lieu. En fait, cela pouvait être une indication d’un état de fait très important : leur plan d’invasion ou d’attaque était suffisamment en place pour qu’ils puissent le dévoiler, au moins partiellement. De la même manière l’entreprise à laquelle ils faisait allusion semblait suffisamment vaste pour être réellement celle de Rana le Xénope qui n’était pas aussi fini qu’on voulait le faire croire. L’homme se leva de son siège de fortune sur les sièges pour les inviter à le suivre. Ils traversèrent le hangar alors que les hommes armés les encadraient sans un mot. Tous ces hommes étaient vêtus correctement et portaient tous des sortes de tuniques que portent en général le personnel technique des vaisseaux, certains portant carrément des tenues militaires sans insignes, il y avait là des professionnels qui adoptaient des formations et des postures qu’on apprenait simplement dans les armées régulières. Le Xénope avait des hommes entraînés que le petit groupe ne pourrait pas se
permettre de défaire aussi rapidement qu’ils l’auraient fait avec un groupe de mercenaires standards.

Ils marchèrent sans un mot dans les couloirs vides pour arriver dans un nouveau hangar, celui-ci était bien plus animé. Il y avait là des dizaines de techniciens affairés qui préparaient des vaisseaux. Des chasseurs, pour la plupart déclassés, certains plus récents que d’autres. Il y avait aussi des gardes et des hommes qui surveillaient ce qui était en train de se passer. Il y avait là toute une flotte d’appareils, certains sous des bâches, d’autres encore en train d’être appareillés. Le mafieux sourit en s’adressant à Kilmer puis à sa supérieure tour à tour.

-Alors, ça t’en bouche un coin hein ? Tu ne t’attendais à pas en voir autant, puis il se retourna vers la Sith. Comme vous pouvez le voir, nous avons suffisamment d’appareils, par contre nous manquons de gens compétents pour les piloter, certains sont des modèles spécifiques qui nécessitent un savoir-faire que tout le monde n’a pas. Nous faisons notre possible pour former des gens mais ce n’est pas simple.

L’homme sourit à nouveau, un sourire carnassier. Il se délectait de la surprise de ceux qui lui faisaient face. En réalité, il y avait là une véritable flotte et il n’était pas difficile de comprendre qu’une très grosse opération se préparait dans les entrepôts du Xénope même si cette base semblait secondaire. Il était même possible d’envisager qu’il y en avait d’autres, pour l’instant aucune information ne permettait de le penser mais indirectement Diana comme Kilmer avaient réussi à engager la conversation avec cet homme.
Voir le profil de l'utilisateur
Kilmer Ekoren
avatar
Messages : 43
Date d'inscription : 16/01/2017
Rang : Lieutenant d'Escadrille
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Sam 4 Nov - 10:57
Si Kilmer s'attendait à une réaction, il ne l'attendait certes pas venant de la chevalière impériale. Celle-ci, en se retournant, lui envoya une telle tarte que le jeune pilote en fut projeté au sol. La main sur la zone meurtrie il leva un regard plutôt courroucé vers sa supérieure et il croisa le sien, plutôt furax, braqué sur lui. Kilmer compris le message et se redressa, affichant sur sa joue endolorie une splendide giroflée à cinq feuille, mais se tint coi. Il tourna la tête vers Thran, qui lui lança une moue du style "tu ne l'a pas volée celle là" pendant que la chevalière tentait de rattraper le coup avec le pirate, prétextant le fait que ces pilotes étaient chatouilleux sur leur honneur. Kilmer ne pu s'empêcher de penser que seuls ceux qui étaient conscients de leur valeur pouvaient l'être, et il s'estimait en droit de se l'autoriser, comme tout pilote au fond.

Les propos de Diana semblèrent porter leur fruits, le hors-la-loi rengaina son arme et les invita à les suivre, ce qu'ils firent, toujours encadrés par les hommes de main du chauve. Kilmer observait ces soldats. Aucun insigne, aucun uniforme semblable, mais tout dans leurs actions laissait penser qu'ils avaient été des soldats professionnels à un moment de leur vie. Le jeune pilote, affichant toujours la marque d'une main bien rouge sur sa joue, se demandait d'où ils venaient, et aussi pourquoi avaient-ils embrassé la voie du crime organisé et du mercenariat. En tout cas, une chose était sûre, ces gars là leur donneraient beaucoup plus de mal que le pirate moyen... et s'il devait y avoir combat, les pilotes allaient perdre beaucoup de plumes.

Après avoir traversé le hangar sans un bruit, ils empruntèrent une série de couloirs, tous aussi bien entretenus que le hangar dans lequel ils se trouvaient quelques instant plus tôt. Kilmer se demanda si les comptes de l'organisation étaient aussi propres que leur base, et aussi pourquoi ils se donnaient autant de mal pour paraître nickel à tout point de vue. Il n'émergea de ses pensées que lorsqu'ils arrivèrent dans un autre hangar fourmillant d'activité... et de vaisseaux.

-Putain de merde, chuchota Kilmer, très surpris par la quantité d'engins et aussi par le professionnalisme des mécanos, sans doute eux aussi des pros débauchés.

- Alors, ça t’en bouche un coin hein ? Tu ne t’attendais à pas en voir autant ! dit le chauve à son attention.

Kilmer se contenta d'un hochement de tête silencieux. C'était un fait qu'il n' s'attendait pas à ça. Quand la mission avait commencée, il s'attendait à voir des gars du même style que celui qu'il donnait au type qui avait concocté le plan d'attaque contre leurs chasseurs, sûrement drogué ou alcoolisé, en tout cas pas clean, aux réflexes émoussés, bref des marginaux dont il serait facile de se débarrasser. Le premier choc avait été le hangar où ils s'étaient posés, tellement propre et bien lustré qu'il brillait, mais bon, peut être était-ce juste pour impressionner, la premières impression est très importante paraît-il. Ensuite l'attitude des type qui les encadraient, encore une fois, peut être étaient-ils des soldats d'élite de l'organisation, une sorte de garde prétorienne. Mais là, Kilmer constatait qu'il y avait un autre hangar, fonctionnel et nickel lui aussi, avec des gars dedans qui faisaient leur travail, de vrai professionnels. Cette mission lui paraissait de plus en plus compliquée...

Pendant que le chauve parlait à la chevalière, Kilmer détailla les vaisseaux : il y avait du totalement déclassé comme du courant, tous apparemment très bien entretenus, certains avaient été visiblement modifiés, mais le pilote ne savait pas ce qu'apportaient ces modifications. D'autres chasseurs étaient encore sous bâches, sans doute les modèles spécifiques dont parlait le chauve à Diana. En tout cas un sacré nombre de chasseurs, l'opération dont parlait le chauve devait être d'envergure, sans doute pas juste un simple raid, et si on prenait en compte le fait que cette base ne semblait pas être une principale...

*C'est du très gros qui se prépare ! Une invasion au bas mot* pensa l'impérial

Il resta cependant coi, sans pour autant chercher à dissimuler sa surprise. La chevalière avait été suffisamment claire et expressive pour faire comprendre au pilote de se la boucler jusqu'à nouvel ordre, la joue du jeune homme chauffait encore et la marque de l'impact ne disparaîtrait pas tout de suite... inutile d'en rajouter une autre !!
Voir le profil de l'utilisateur
La Force
avatar
Messages : 137
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Maître du Jeu
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Sam 4 Nov - 11:42

(MJ – Diana D'Asta)

Autant ne pas le nier, ils s'étaient lourdement trompés …
Loin du petit groupe de malandrins alcooliques et bas de plafond qu'ils avaient pensé trouver dans pareille station aux relents de piraterie, ces hommes étaient au contraire aussi bien organisés qu'équipés, et Diana D'Asta ne pouvait donc que s'inquiéter de pareil revirement de situation. Entre les hangars impeccablement propres et les uniformes déclassés de mercenaires aux allures et aux habitudes quasiment militaires, la dangerosité de cette mission venait en effet de monter de plusieurs crans, et il n'y avait pas que cette mission qui fût directement touchée d'ailleurs.

De quelle force disposait réellement Rana le Xénope ?
Une question d'une importance élevée dans la mesure où le Hutt en exil avait l'air de s'être plutôt bien remis de ses mésaventures avec le Soleil Noir, sans compter que ces ''grandes opérations contre des institutions qui sont suffisamment armées pour nous causer des pertes significatives'' n'était pas sans l'inquiéter. Parce que ces opérations devaient être très bien avancées pour que cet homme put se permettre d'en parler sans craindre qu'elles fussent compromises par quelques indiscrétions. Mais aussi parce que ces institutions potentiellement visées étaient si nombreuses qu'il était pour le moment impossible de les déterminer avec précision. Surtout avec le nombre d'ennemis que comptait le Hutt … Du Soleil Noir à l'Empire Galactique en passant par l'Alliance Rebelle et son rejeton à trois planètes, le choix était effectivement très vaste, et Diana n'avait malheureusement pas le loisir d'y réfléchir plus avant.

La seule décision qu'elle devait prendre, c'était de savoir si elle devait se replier avec son groupe ou alors de continuer la mission … et pour l'Empire comme pour l'Impératrice Jaana Fel, jamais elle n'abandonnerait !

« À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire … et nous manquons justement de défi digne de ce nom ces derniers temps. »

Sûr qu'un groupe de pilotes comme celui qu'ils campaient présentement devait brûler d'en découdre contre des adversaires dignes de ce nom, mais même si cette affirmation était clairement une bravade, la jeune femme l'avait pourtant émise d'un ton calme. Attestant ainsi de sa confiance en elle comme en ses hommes.

« Mais je vois effectivement que vous avez su trouver des appareils extrêmement intéressants mais qui nécessitent des connaissances très particulières. Vos Bombardier d'Assaut Hetrinar sont en mauvais état mais j'ai ici quelqu'un pour pourrait vous aider à les remettre d'aplomb. Noria Nal'Hatra sait piloter les Chir'daki comme les Chasseurs Gands, et je suis personnellement très à l'aise dans une Griffe Chiss. Par contre, je vois que vous avez également des vaisseaux Sith mais à moins d'avoir des pilotes Sensitifs, sinon vous ne pourrez pas vous en servir. »

À l'annonce des vaisseaux, un homme d'une bonne quarantaine d'années s'était d'ailleurs légèrement avancé comme pour mieux voir les Hetrinar en question, et le Twi'lek désigné comme Noria Nal'Hatra avait également hoché la tête comme pour attester qu'il n'aurait effectivement aucune difficultés avec les deux chasseurs modifiés – respectivement par sa propre espèce et par les Gands – alors que le reste de la Galaxie peinait généralement à pousser ce genre d'Affreux au maximum de leurs capacités.

« Mais avant d'entrer dans les détails techniques et pour qu'il n'y ait pas d'éventuels malentendus, je pense qu'il pourrait être utile que vous nous exposiez les règles de votre entreprise. »

Si la Sith campée par Diana se devait d'être arrogante et sûre d'elle, elle devait aussi prouver qu'elle n'était pas une idiote sans cervelle, et s'assurer des règles du jeu était effectivement la meilleure manière d'entrer dans le vif du sujet.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
[+ 158 - Orbite d'Ilum] Une opération ordinaire ? [PV Kilmer Ekoren et Holocron
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Votre fédération 2011.
» Une patrouille presque ordinaire [PV:Naïla]
» Ambassade de la Confédération du Rhin {LCR}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Galaxie :: Autres Planètes-