Chronologie de l'UE : Guerre Yuuzhan Vong [+25 à +29]
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Chronologie de l'UE : Guerre Yuuzhan Vong [+25 à +29]
Sam 11 Mar - 13:01
Guerre Yuuzhan Vong [25- 29 ABY]


Paix relative avant l'Enfer [19 à 25 ABY] :

19 – Contre-attaque à Rhigar : A la suite de l'intervention des Jedi à la forteresse de la Main de Thrawn, cette dernière, privée de ses défenses, a été capturée par des Pirates. Craignant qu'il s'agisse de force de la Nouvelle République, les Chiss décident d'organiser une contre-attaque placée sous la responsabilité de la Phalanx de Thrawn. Ayant pour mission de s'assurer qu'aucune information compromettante n'ai put tomber entre les mains de l'ennemi, les cadets utilisent leurs chasseurs afin de s'emparer du hangar de la base et pouvoir la défendre, mais un vaisseau pirate endommagé s'écrase dans le hangar, détruisant tous les chasseurs et tuant la plupart des cadets de l'académie, dont l'instructeur commandant Gimald Nuruodo. Jagged Fel, qui fait parti des survivants, constate alors que le cargo n'est pas néo-républicain, mais pirate. Malgré ces complications et grâce au génie tactique de Fel, la mission est un succès et tous les pirates sont éliminés, ce qui sécurise l'Empire de la Main ainsi que les données de l'Ascendance Chiss. Jagged Fel est promu au rang de Commandant Cadet, ce qui lui permettra d'atteindre la position de leader d'escadrille lors du début de la guerre contre les Yuuzhan Vong.

22 – Expédition vers l'Outbound Flight : 27 ans avant la Bataille de Yavin, l'Ancienne République lance une série d'expédition visant à coloniser et découvrir les régions inconnues. L'une d'entre elle, connue sous le nom de l'Outbound Flight, fut interceptée et détruite par Thrawn, qui était alors membre de la flotte de l'Ascendance Chiss, considérant les Régions Inconnues comme son pré-carré. Toutefois, des années après, les Chiss découvrent lors d'une opération de surveillance de la région l'épave du navire. Les considérations diplomatiques ayant changé, les Chiss demandent à l'Empire de la Main de contacter la Nouvelle République afin de pouvoir monter une mission d'exploration commune. L'Amiral Voss Parck, homme de confiance de Thrawn et actuel dirigeant de l'Empire de la Main, s'exécute et contacte Luke Skywalker et Mara Jade qui représenteront la Nouvelle République, tandis que l'expédition sera placée sous l'autorité d'un Aristocra en personne, Formbi de la maison Chaf. L'expédition voit sa sécurité assurée par le détachement d'un groupe de Stormtrooper de la 501ème Légion reformée par Thrawn dans l'Empire de la Main, sous le commandement de Chak Fel.

Si l'expédition trouve rapidement l'épave du vaisseau, elle est rejointe par une délégation d'une espèce alien, les Geroons, qui affirment vouloir payer leur dette envers les Jedi les ayant libérés de leurs anciens maîtres, les cruels Vagaari. Toutefois, cette approche n'est qu'une ruse car en réalité, les vaisseaux qui approchent ne sont pas des vaisseaux de réfugiés, mais des vaisseaux de guerre Vagaari. Si les efforts combinés des Chiss, de la 501ème Légion, des Jedi ainsi que des descendants des survivants de l'Outbound Flight permettent de remporter la victoire, aucun d'entre eux ne réalise n'être que les jouets des plans de l'Aristocra Formbi : celui-ci souhaitait provoquer les Vagaari afin de pouvoir lancer une guerre contre leur Empire. Alors que les Chiss lancent en compagnie de l'Empire de la Main une campagne militaire contre l'Empire Vagaari, l'Empire de la Main absorbe The Redoubt, la région où l'Outbound Flight s'était écrasé.

23 – Raid sur la station GemDiver : Si les Accords de Bastion ont permis d'installer la paix avec la plupart des factions impériales, certaines ont rejeté l'accord et ont poursuivi leurs activités dans l'ombre, espérant bien pouvoir prendre leur revanche un jour sur la Nouvelle République et le Nouvel Ordre Jedi. L'une d'entre elle, le Second Imperium, prit de l'importance lorsque quatre Garde Royaux (à l'origine de simple Stormtrooper promus à ce rang par l'Amirale Daala) utilisèrent des hologrammes de Palpatine pour faire croire à son retour. Ils parviennent à rallier a leur cause le Dark Jedi Brakiss à qui ils confient la tâche de créer une académie de Dark Jedi pour contrer les Jedi de Luke Skywalker, lui confiant une station spatiale camouflée du nom de Shadow Academy. Brakiss parvient à nouer un pacte avec les Sœurs de la Nuit pour obtenir des disciples, mais même ses dernières ne sont pas capables de lui fournir un nombre satisfaisant de recrues, ses méthodes d'enseignement sadique menant même à la mort de plusieurs aspirants. La solution viendra du recrutement du pilote impérial Qorl, qui donnera des informations très intéressantes sur l'académie Jedi de Yavin IV. Brakiss apprend ainsi l'existence des jumeaux Solo et constate que les Jedi disposent d'une nouvelle génération plus puissante de chevalier. Il espère toutefois qu'il sera plus facile de retourner l'esprit des jeunes afin de les mener vers le Côté Obscur de la Force.

Brakiss se lance dans l'organisation d'un raid sur Yavin IV afin de kidnapper des étudiants de l'académie de Luke Skywalker. Toutefois, Jaina, Jacen et Lowbacca ne sont pas directement sur la planète, mais dans une station spatiale de Lando, la GemDiver. Cela pousse le Second Imperium à prendre pour cible cette station spatiale en premier. Si Jaina est capable de reconnaître le design impérial des navires qui les attaquent, elle ne peut comprendre pourquoi ces derniers se montrent imperméables aux tirs de défense de la station, et Lando ordonne au personnel de sécurité de la défendre, y compris en utilisant la force létale. Toutefois, le raid est mené par une sœur de la nuit, Tamith Kai, et les Stormtrooper sont trop nombreux. Ces derniers n'emploient toutefois pas la force létale et si les trois disciples Jedi sont kidnappés, ils laissent Lando et son personnel vivant, simplement neutralisé par les tirs paralysant. Brakiss ne parviendra toutefois pas à plonger dans le côté obscur les trois apprentis Jedi qui seront finalement sauvés par une mission de Luke et Tenel Ka Djo, la fille de la Reine d'Hapès, amenant Brakiss à changer de tactique et tenter de recruter des sensitifs non formés sur les mondes de la République.

23 – Raid sur Coruscant : Le Second Imperium poursuit deux objectifs dans l'organisation de son raid sur Coruscant. Le premier est de recruter de nouvelles recrues afin de pouvoir gonfler les effectifs de ses armées et d'être capable d'affronter la Nouvelle République. Pour cela, il infiltre des agents dans les bas fond de Coruscant et parvient à gagner des soutiens parmi les gangs. Brakiss parvient même à trouver une recrue prometteuse parmi les gangs sous la forme d'un jeune garçon du nom de Zekk ainsi que le gang des Lost One. Si Jacen Solo et Tenel Ka tentent de les arrêter, quelques tirs de blaster paralysant parviennent rapidement à les mettre hors course, permettant d'accomplir la seconde phase du raid, peut-être la plus importante des deux : grâce à ses espions, le Second Imperium est parvenu à apprendre qu'un Bulk Cruiser, le Adamant, ferait une escale par Coruscant avant de rejoindre Kuat. Celui-ci est chargé de Turbo-laser destinés à armer de nouveaux vaisseaux de guerre pour la Nouvelle République. Une attaque rapide neutralise les systèmes de l'Adamant avant que les troupes du Second Imperium ne donnent l'assaut. Toutefois, comme lors du premier raid, ils se contentent de neutraliser l'équipage, dont Gial Ackbar, avant de placer tout le monde dans des capsules de sauvetage et les éjecter du vaisseau pour en prendre le contrôle.

Ce raid permet toutefois à la Nouvelle République de réagir et de découvrir la localisation de la Shadow Academy, dissimulée parmi les débris entourant Coruscant. Réalisant que leur position est compromise, les forces du Second Imperium font un saut rapide dans l'Hyper-Espace afin d'échapper à leurs poursuivants.

23 – Combat sur Kashyyyk : Le Second Imperium prend pour cible Kashyyyk en raison de son importance stratégique : la planète est placée sur une route commerciale importante et les troupes impériales espèrent pouvoir dérober des ordinateurs de bord pour la construction de leur flotte. Cette fois, les forces engagées sont plus conséquentes et le raid est mené de façon plus subtil, les troupes du Second Imperium étant dissimulées derrière des camouflages holographiques pour pouvoir s'infiltrer parmi les Wookies. Toutefois, les Sœurs de la Nuit participant à ce raid tentent de mener une action punitive contre Jaina et Chewbacca qui se terminent par leurs morts. Les Jedi présents sur Kashyyyk prennent le risque de tenter de semer leurs poursuivants dans les terres des ombres, ce qui s'avère payant : le Second Imperium subit de plus lourdes pertes que lors des deux engagements précédents. Zekk, qui a été placé à la tête des Chevaliers Noirs, confronte Jaina mais se refuse à tuer une ancienne amie : il l'a prévient toutefois d'une attaque imminente du Second Imperium sur Yavin IV en lui demandant de se tenir à l'écart.

23 – Bataille finale sur Yavin IV : Ayant tous ses éléments en place, le Second Imperium est prêt à lancer son offensive sur Yavin IV. Celle-ci est laissée avant tout à la responsabilité de la Shadow Academy, bien que le régime dispose désormais d'une flotte de Star Destroyer opérationnelle, celle-ci restera en réserve au cas où la Nouvelle République ou les Vestiges de l'Empire déploierait des renforts pour défendre les Jedi. Toutefois, la bataille ne tourne pas en la faveur des Dark Jedi, la supercherie des gardes royaux est découverte et les renforts de la Nouvelle République mènent à la destruction de la Shadow Academy. Cette bataille voit également la mort de l'une des dernières Main de Palpatine, Jaing Droga : lorsque celui-ci réalise que le retour de Palpatine n'était qu'un mensonge, il entre dans une rage de Beserker et massacre de nombreux Jedi avant de finir par être vaincu en combat par le maître d'arme Jedi Kyle Katarn. Zekk rejette finalement le côté Obscur et la Nouvelle République déploie ses défenses afin de pouvoir défendre le temple.

23 – Mandalore l'Exilé : Alors qu'il songe à arrêter sa carrière de chasseur de prime, Boba Fett accepte un dernier contrat venant de Kamino. Taun We recherche vengeance pour son peuple victime d'un raid des Protecteurs Mandaloriens durant la guerre des clones et a mis la tête du dernier Protecteur encore vivant de cette époque, Fenn Shysa, à prix. Fett accepte et retrouve le Mand'Alor sur la planète Shogun. Toutefois et bien qu'il tue ce dernier, il ne l'a pas fait dans le cadre d'une chasse, mais comme un acte de pitié après que Shysa se soit sacrifié pour lui sauver la vie. Il accède à la dernière volonté de celui-ci en acceptant le poste de Mand'Alor, devenant « L'exilé ». Toutefois, la Galaxie pense toujours Boba Fett Chasseur de Prime : sa fille, Ailyn Vel, se fait passer pour lui en utilisant l'armure Mandalorienne de Alpha 02, plus connue sous le nom de Mandalore the Resurrector, premier dirigeant des Protectorats Mandaloriens durant la guerre des clones.

24 – Rencontre avec Nom Anor : Un an avant le début de la guerre Yuuzhan Vong, Boba Fett et les Mandaloriens sont contactés par Nom Anor, qui utilise le pseudonyme d'Udelen. Organisant une rencontre sur son vaisseau spatial, Nom Anor explique les projets de son espèce et propose aux Mandaloriens de se joindre à eux contre la promesse que le secteur de Mandalore ne serait pas concerné par l'invasion. Anor agit sur les conseils de Vergere, qui a défini les Mandaloriens comme la « troisième force » de la galaxie, derrière les Jedi et les Sith. Fett et son second, le modeste fermier Goran Beviin, ne sont toutefois pas dupes des projets d'Anor et comprennent rapidement ce que les Vong comptent faire de leurs esclaves humains. Fett ordonne à ses protecteurs d'enregistrer tout ce qu'ils peuvent avec leurs HUD de l'architecture du vaisseau Vong et des projets d'Anor puis, une fois Anor parti, prépare son projet d'agent double : il jouera le rôle que les Vong ont prévu pour lui, préparant un assaut sur le spatioport Birgis, mais averti aussi la Nouvelle République de la menace dans l'espoir qu'elle sera prise au sérieux et qu'il pourra, en sous main, préparer la défaite des extragalactique.

Offensive Yuuzhan Vong [25 ABY] :


25 – Guerre de Rhommamool : En préparation à l'offensive Yuuzhan Vong, Nom Anor effectue une dernière infiltration sur la planète Rhommamool, un monde riche en activité minière mais dont la population pauvre est maintenue en esclavage par le monde voisin d'Osarian. Il parvient à créer une faction dissidente sur Rhommamool, les Chevaliers Rouges de la Vie, dotés de conviction religieuse fanatique qui ne sont pas sans rappeler celle des Yuuzhan Vong : technophobes et anti-républicain, ces derniers profitent du rapprochement des orbites des deux mondes afin d'engendrer un conflit thermo-nucléaire de grande ampleur, causant de gros dommages sur Osarian et plaçant la Nouvelle République dans un imbroglio diplomatique qu'elle sera incapable de résoudre. Anor parvient à faire croire à sa mort en « martyr », renforçant la radicalisation du conflit, mais celui-ci prendra fin alors que l'attention des grandes puissances galactiques est tournée ailleurs : l'assaut des Chevaliers Rouges de la Vie sur Osarian sera repoussée par les Iron Knight.

25 – Escarmouche à Helska IV : Alors qu'il patrouille à la recherche de pirate ou de contrebandier, l'escadron Jedi de Kyp Durron, les Apôtres de la Vengeance, croise accidentellement la route du vaisseau d'invasion Yuuzhan Vong dans l'orbite de la planète glacière Helska IV. Malgré l'embuscade initiale des extra-galactiques, Kyp et les siens parviennent à prendre l'avantage en dogfight, mais les Vong utilisent l'un de leurs Basal Dovin pour priver les chasseurs de Durron de leurs boucliers. Sans ces derniers, l'escadron se fait rapidement décimer et Kyp en est le seul survivant à parvenir a s'échapper, effectuant un saut à l'aveugle en hyperespace, mais l'un de ses équipiers, Miko Reglia, s'écrase sur la planète et est fait prisonnier par l'ennemi.

25 – Destruction de Sernpidal : Utilisant les informations de leurs Prétoriens, les Yuuzhan Vong établissent leur plan d'invasion, choisissant soigneusement un point d'ouverture dans les turbulences énergétiques isolant la galaxie des Régions Inconnues. Si le secteur choisi est relativement peu peuplé ainsi que choisi de manière à être entre la frontière de la Nouvelle République et celle des Vestiges de l'Empire afin de créer des troubles diplomatiques, il reste une planète trop peuplée pour rester intacte : Sernpidal. Sur conseil de Nom Anor, les Vong décident de détruire la planète en utilisant la tactique connue sous le nom de Yo'gand's Core. Cette dernière consiste à planter un Basal Dovin sur la lune d'une planète afin de forcer celle-ci à venir percuter la planète. Ainsi, les ingénieurs Vong installent l'un de leurs Basal Dovin sur la lune de Sernpidal, Dobido. Le peuple superstitieux de Sernpidal assimile l'approche soudaine de la lune comme un signe du retour d'une déesse, mais Han Solo, qui vient d'arriver avec le Faucon Millenium, n'y croit pas.

Avec l'aide du maire de Sernpidal City, il se rend sur la lune et finit par trouver le Basal Dovin. Toutefois, celui-ci est imperméable aussi bien aux tirs de blasters qu'à l'armement du Faucon, et seul le sacrifice du maire qui plonge au centre de la structure biotechnologique avec un détonateur thermique permet sa destruction. C'est malheureusement trop tard pour stopper la course de Dobido vers Sernpidal. Solo organise alors à la hâte un convoi afin de sauver le plus de civils possible, embarquant des réfugiés sur le Faucon et faisant charger des personnes sur tous les cargos disponibles. Alors qu'ils restent jusqu'au dernier moment pour tenter de sauver le plus de personnes possible, Anakin Solo se retrouve soudainement éloigné du Faucon par une violente bourrasque créée par le rapprochement de la lune vers la planète. Chewbacca saute du Faucon pour le rattraper et le jeter dans le vaisseau, mais il est lui-même éloigné de l'appareil par le cargo et ramené sur la trajectoire de la lune.

Anakin tente de lui porter secours, mais il est trop tard et il doit abandonner le Wookie à son sort. Chewbacca se dresse devant la lune et pousse un ultime cri de défi avant d'être emporté avec une grande partie de la population de Sernpidal dans l'explosion, ravageant l'atmosphère de la planète. Le convoi de réfugiés n'est toutefois pas tiré d'affaire : après avoir porté secours à Kyp Durron, qui a échappé au Vong en faisant un saut dans la direction du Faucon, il doit faire face aux chasseurs adverses qui tentent de les intercepter. Il parvient toutefois à guider les réfugiés vers le monde de Dubrillion, mais devra reprendre le combat, les Vong lançant une force d'invasion contre ce monde.

25 – Duel sur Belkadan : Parallèlement à la destruction de Sernpidal, Luke Skywalker et sa femme Mara Jade se rendent sur Belkadan après avoir reçu un rapport de Kyp Durron indiquant les ruptures des communications avec la planète. Ils découvrent la station ExGal-4 purgée de toute forme de vie par le Prétorien Yomin Carr. Carr observe d'abord les intrus, mais décide de passer à l'action en voyant le droïde R2-D2, que sa culture considère comme hérétique. Il finit toutefois par tomber sur Mara Jade et l'affronte en duel. Forcée de combattre avec son sabre-laser, la Jedi parvint toutefois à vaincre son adversaire. Luke et Mara récupèrent toutes les données possibles sur ExGal-4 avant de partir vers le système Helska, toutefois, les Vong viennent d'avoir la preuve que les Jedi représentent leur plus dangereux adversaire dans la galaxie.

25 – Bataille de Dubrillion : L'attaque Vong sur Dubrillion ne sera pas aussi aisée que celle de Sernpidal, puisqu'elle doit faire face à la défense organisée par Lando Calrissian, qui détient des installations minières dans la région. L'homme d'affaire a mobilisé tous les chasseurs qu'il pouvait et confie trois TIE Advanced X1, des modèles semblables à ceux de leur grand-père Darth Vader, aux jumeaux Solo et à leur petit frère Anakin, tandis que le Faucon sera piloté par Han, Kyp et Leïa. Les enfants Solo se laissent guider par la Force afin de se guider dans le champ d'astéroïde et éliminer les forces Vong, mais cette puissance sera trop grande pour Anakin qui perdra sa concentration et effectuera un saut aléatoire dans l'hyper-espace. Un saut sans conséquence puisqu'il sera rattrapé par ses parents à bord du Calrissian Runner sans aucun dommage.

25 – Bataille d'Helska IV : La bataille d'Helska IV est un combat se déroulant en deux temps. Le plan initial prévoyait de laisser Luke Skywalker et Mara Jade se rendre en premier à l'aide d'un seul vaisseau sur la planète dans l'espoir de trouver la base secrète de l'ennemi, qu'ils imaginent dissimulée dans la glace, puis revenir avant l'arrivée de la Nouvelle République qui, tenu informée des récents événements, à envoyer une flotte de guerre commandée par le Commandant Warshack Rojo à bord du Star Destroyer Imperial II Rejuvenator. Toutefois, ils sont devancés par les Jumeaux Solo qui s'estiment plus qualifiés pour cette tâche. Pire encore, lorsque la flotte de la Nouvelle République déboule de l'hyper-espace, le Commandant Rojo décide de lancer immédiatement l'attaque, confiant dans sa puissance de feu et refusant de suivre les conseil de Leïa Organa qui lui suggère d'attendre l'arrivée de renforts additionnels. La mission de reconnaissance des jumeaux Solo se déroule normalement, mais Jacen perçoit un appel a l'aide dans la Force et décide de tenter un sauvetage, abandonnant la mission en activant les réacteurs de son speeder des neiges, ce qui le fait se faire repérer par l'ennemi et force Jaina à la retraite.

Cette dernière est toutefois sauvée par l'assaut de la Nouvelle République qui disperse les Coraux Skypper sans grande difficulté d'abord. Si Jacen parvient à sauver les deux otages Vong, Miko Reglia et une sensitive non formée, Danni Quee, le Préfet Da'Gara libère tous ses chasseurs contre les envahisseurs. Il profite de son Yammosk afin de pouvoir générer un champ énergétique protégeant sa base et utilise les puits de gravité des Basal Dovin pour mettre en déroute certain appareils. Le Yammosk permet également aux pilotes Vong d'être mieux coordonnés et d'effectuer très facilement des manœuvres complexes. Le Rejuvenator est isolé du reste de la flotte et la puissance de feu du Destroyer Stellaire ne parvient pas à venir à bout du champ énergétique du Yammosk. Il finit par être détruit par les canons volcaniques Vong défendant la base, sonnant le signal de la retraite pour les Néo-Républicains, Jacen étant sauvé in-extremis par sa famille, mais au prix du sacrifice de Reglia. Se regroupant, les Néo-Républicains décident de changer de tactique et d'utiliser les vaisseaux boucliers afin de retourner l'énergie du Yammosk contre la planète et provoquer une température de zéro absolu.

La stratégie fonctionne et les vaisseaux boucliers sont ignorés par les Vongs, qui ne sentent pas venir le danger et préfèrent chasser les chasseurs stellaires servant d'escorte. La température d'Helska IV remonte grâce aux vaisseaux boucliers et finit par atteindre le zéro absolu, tuant le Yammosk, mais provoquant également une explosion cataclysmique emportant la planète avec elle. Les forces néo-républicaines ordonnent la retraite à temps, éliminant la menace de la flotte Prétorienne Vong et tuant le Préfet Da'Gara. Si la Nouvelle République chasse les derniers chasseurs Vong, elle refuse toutefois de croire Leïa Organa Solo lorsque cette dernière évoque l'idée de l'avant garde d'une invasion bien plus dangereuse, préférant voir une force isolée anéantie rapidement, une grave erreur que le sénat allait payer très cher…

25 – Bataille de Birgis : Comme convenu lors de l'accord avec Nom Anor, les Protecteurs Mandaloriens attaquent le spatioport de Birgis pendant que les troupes Néo-Républicaines combattent les Vong en orbite. La bataille entre Mandaloriens et Républicains est très courte, Boba Fett ayant transmis des renseignements à ses « ennemis » sur ses nouveaux « alliés ». Les Vong se serviront de Birgis comme un point pour accentuer leur invasion de la galaxie.

25 – Escarmouches dans la bordure extérieure : Si les politiques et le haut commandement de la Nouvelle République refusent de prendre au sérieux la menace Vong, ce n'est pas le cas de tous les officiers de l'armée. L'Amiral Bothan Traest Kre'fey lance une enquête en compagnie de l'Escadron Rogue pour en savoir plus. Ils parviennent à capturer un groupe de pirates ayant affronté les Yuuzhan Vong alors qu'ils essayaient de détruire un convoi de transport d'officiers des Vestiges de l'Empire. Grâce à ces informations, l'Escadron Rogue est capable de détecter un groupe de Coraux Skipper et les engager en testant une tactique anti-Basal-Dovin mise en place grâce aux données récupérées ainsi qu'aux simulations d'entraînement. Les Rogues prouvent une fois de plus leur efficacité en remportant une victoire brillante, mais laisse tout de même derrière eux deux chasseurs.

25 – Évacuation de Dubrillion : Les Yuuzhan Vong renouvellent leur invasion galactique en attaquant de nouveau le monde de Dubrillion, mais cette fois avec le soutien d'un vaisseau de guerre Miid Ro'ik, disposant du gabarit d'un Star Destroyer Imperial II. Traest Kre'fey arrive en renfort pour soutenir l'évacuation de la planète et déploie l'escadron Rogue afin de protéger le convoi. Lando Calrissian, présent lui aussi, est également capable de déployer un escadron de chasseurs lourdement modifiés rendant l'identification des appareils impossible, toutefois, malgré tous les efforts de l'Escadron Rogue, le vaisseau de guerre adverse semble invincible. Pire encore, les Basal Dovin génèrent un puit de gravité bloquant la voie de retraite prévue vers Agamar, forçant les forces néo-républicaines ainsi que les réfugiés à partir vers Dantooïne, talonnés par l'ennemi.

25 – Bataille de Dantooïne : Alors que Dantooïne sert de point de ralliement aux réfugiés fuyant l'invasion Yuuzhan Vong, les Jedi organisant le camp découvrent que des guerriers Vong sont infiltrés parmi les réfugiés. Comprenant rapidement que cette infiltration fera de la planète une cible, ils organisent leurs défenses à la hâte et doivent faire face à un assaut spatial et terrestre des Vong, accompagné par une espèce qu'ils ont réduit en esclavage pour leur servir de troupe de choc, les Chazrach. Lors de la phase initiale de la bataille, la Nouvelle République conserve le dessus : l'Escadron Rogue peut soutenir les troupes au sol et les assaillant sont massacrés. Mais ils sont trop nombreux et l'arrivée d'un Miid Ro'ik change la donne, forçant l'escadron Rogue à un combat spatial qui permet aux troupes au sol d'atteindre le corps-à-corps. Si les Jedi sont capables de relever le défi, l'humble soldat républicain n'a aucune chance et face au massacre, Traest Kre'fey ordonne la retraite. La moitié des réfugiés et des effectifs de l'Escadron Rogue ont été perdu dans la bataille, les données obtenues sur les ennemis sont une bien maigre consolation, d'autant plus que les Vong commencent leur campagne génocidaire en exterminant la race des Dantari jusqu'au dernier.

25 – Bataille de Shramar : L'invasion Yuuzhan Vong atteint le monde de Sharmar, où elle doit faire face à une coalition inhabituelle de forces de la Nouvelle République et des Vestiges de l'Empire. Le manque d'engagement des Néo-Républicains dans le combat pousse une nouvelle fois à une évacuation de la planète, mais la galaxie entière est témoin du caractère impitoyable de cette guerre lorsque la journaliste Cianba, considérée par la Nouvelle République comme dangereuse car remettant en cause la politique Républicaine contre les Vong, est obligée de se défendre contre les envahisseurs en direct.

25 – Bataille d'Ithor : Lorsque les forces Yuuzhan Vong arrive vers Ithor, l'indécision politique et militaire de la Nouvelle République pousse nombre de personnalités compétentes à prendre des initiatives personnelles. Les Mon Calamari évacuent la population d'Ithor avant le début de la bataille alors que Traest Kre'fey, conscient que Borsk Fey'Lya, le nouveau Chef de l’État, ne fera rien, décide de demander l'assistance des Vestiges de l'Empire. Bien que les Moffs ne désirent pas risquer les forces impériales dans un conflit qu'ils considèrent comme touchant seulement la Nouvelle République, ils se laissent convaincre par le Grand Amiral Gilad Pellaeon que la menace représentée par les extra-galactique est trop sérieuse pour être ignorée. Ainsi, le gros des troupes défendant Ithor n'est pas néo-républicaine, mais Impériale. Malgré l'apport en puissance de feu des impériaux et la coordination tactique de Pellaeon, la bataille spatiale s'embourbe, les vaisseaux capitaux Vong semblant trop résistants pour être détruits.

Au sol, les Jedi exploitent la haine des Vong contre les machines pour monter un piège ingénieux éliminant une bonne partie des troupes Vong. Le commandant de la force d'invasion, Shedao Shaï, survit mais tombe dans une embuscade des Jedi. Toutefois, Corran Horn a conscience qu'il ne parviendra pas à défendre Ithor par la force. Si les Vong ont prouvé être des bouchers galactiques, ils sont également dotés d'un fort sens de l'honneur dans leur caste guerrière et Horn défie Shaï en duel : s'il gagne, il obtiendra les restes de son ancêtre mort sur Bimmiel trois ans avant la guerre des clones. Si Horn gagne, les Vong devront renoncer à la conquête d'Ithor. Shaï accepte et le duel a lieu une semaine plus tard sous l’œil de Luke Skywalker et du second de Shaï, Deign Lang. Horn est victorieux, mais la Caste des Modeleurs est loin de respecter le code d'honneur de la caste guerrière et libère une puissante toxine sur la surface d'Ithor, détruisant toute forme de vie. Alors que les Vong tentent de battre en retraite, leur chemin est coupé par un Interdictor, forçant le vaisseau amiral à utiliser ses Basal Dovin pour le forcer à quitter sa position, ce qui le laisse vulnérable.

Sachant qu'il s'agit de leur seul chance, les forces néo-républicaines et impériales lancent toutes leurs torpilles à protons et missiles à concussion sur le vaisseau amiral Vong. Le Legacy of Torment est brisé en trois morceaux et s'effondre sur Ithor, enflammant la toxine et consumant l’atmosphère de la planète. Le gouvernement Néo-Républicain, recherchant un bouc émissaire face à ce désastre, pointe du doigt la responsabilité des Jedi et les médias font de Corran Horn « l'homme qui a tué Ithor ». Pire encore, Gilad Pellaeon, qui craint que la population impériale et les moffs ne se retournent contre lui, doit abandonner le combat pour sécuriser son territoire. Cette situation fait d'une victoire tactique une défaite.

25 – Bataille d'Ord Mantell : Après une bataille spatiale difficile et la perte d'un Croiseur de Bataille de classe Mediator, la Nouvelle République parvient à repousser pour un temps les Yuuzhan Vong d'Ord Mantell. Toutefois, cette bataille n'était qu'un leurre organisé par l'espionne Elan, de la caste des prêtres, dans le but de pousser la Nouvelle République à défendre ce système davantage que la véritable cible des Yuuzhan Vong.

25 – Bataille de Bilbringi : Le mouvement des Brigades de la Paix, collaborateur galactique à l'invasion Vong né après le désastre d'Ithor, tente d'intercepter le vaisseau transportant Elan jusqu'aux Jedi pour trahison, inconscient de la mission réelle de la prêtresse. Cette incompréhension amène une bataille entre la Nouvelle République et les Vong qui finissent par mener à la découverte de la duplicité d'Elan et sa mort. Si les Vongs sont forcés de battre en retraite, Vergere profite de l'engagement pour rencontrer Darth Lumiya. Ensemble, les deux adeptes du Côté Obscur mettent en commun leurs visions et préparent un plan pour faire renaître l'Ordre des Seigneurs Sith de Darth Bane, mort avec Palpatine et Carnor Jax.

25 – Bataille de Gyndine : En pleine débacle militaire, la Nouvelle République est incapable de faire face au nouvel assaut Yuuzhan Vong sur Gyndine, qui servait de relais pour les réfugiés fuyant les mondes attaqués. Seul cinq mille d'entre eux parviennent à sauver leur vie pendant que les défenseurs donnent la leur dans une bataille désespérée pour gagner du temps. Ils ne seront capables de tenir que quarante huit heures seulement. Cette bataille entraîne une crise au sein du sénat car les 5000 survivants sont originaires en grande majorité de monde historique de l'Alliance Rebelle, les mondes d'origines impériales accusant les autorités de discrimination.

25 – Bataille de Fondor : Après avoir obtenu le soutien de la puissante flotte Hapienne, la Nouvelle République peut enfin envisager une stratégie de défense efficace, bien qu'elle soit toujours minée par ses querelles politiques. Toutefois, les Vong parviennent à convaincre les Renseignements néo-républicains qu'ils vont attaquer Corellia ou Bothawui, alors que la vraie cible est Fondor. En plaçant des Basal Dovin sur les routes menant à Fondor en partant des deux planètes leurres, les Vong pensent s'assurer une victoire facile, mais l'intervention des Hapiens leur complique sévèrement la tâche. Le Chantier Naval est toutefois endommagé et une trentaine de vaisseaux de guerre sont détruits sur les quais.

Toutefois, depuis Corellia, où les Néo Républicains avaient préparé leur stratégie défensive, Thrakan Sal-Solo presse Anakin Solo de réparer la station Centerpoint afin de pouvoir détruire la flotte Vong. Il veut que le jeune Jedi utilise l'arme lui-même mais Jacen, convaincu que le chemin de la non-violence est le seul possible pour les Jedi, arrive à le convaincre de renoncer. Sal-Solo décide alors de tirer lui-même : s'il parvient à détruire la moitié de la flotte Vong, il met en pièce la flotte Hapienne, qui perd deux tiers de ses effectifs, ainsi que la flotte de la Nouvelle République, qui en perd la moitié. Fondor est sauvée, mais la flotte Hapienne est si sévèrement endommagée que le Consortium retourne à l’isolationnisme. Cette victoire ne permettra pas à la Nouvelle République de reprendre la main sur les Vong, d'autant plus que ces derniers annoncent une proposition : la paix contre la livraison des Jedi. Ce n'est qu'un leurre visant à essayer de pousser les galactiques à éliminer eux-mêmes les Jedi tout en menant une campagne punitive contre l'espace Hutt qui les a trahi en vendant des informations à la Nouvelle République.

Tensions et jeux politiques [26 ABY] :


26 – Bataille de Kalarba : Dans une tentative de couper la route hyper-spatiale connue sous le nom de « course de Corellia », les Yuuzhan Vong se lancent à l'assaut de Kalarba en utilisant, comme sur Sernpidal, la tactique du Yo'gands Core. La Nouvelle République parvient toutefois à évacuer une majorité de la population de Kalarba et de sa lune, Hosk Station, mais perd un nouvel officier dans les combats lorsque le croiseur Bothan Champion est détruit, emportant avec lui l'Amiral Twi'Lek Glie'oleg Kru.

26 – Représailles contre les Hutts : Conscients d'avoir été trahi par les Hutts, les Yuuzhan Vong lancent une grande offensive contre ces derniers tout en poursuivant leurs efforts contre la Nouvelle République. Cette dernière perd Rodia, dont la population subira les expériences hérétiques de la caste des modeleurs visant à créer de nouvelle formes de vie combattantes efficaces, mais l'effort extragalactique se porte avant tout contre Nal Hutta et Nar Shaddaa. La planète mère des Hutts et sa lune la plus célèbre doivent d'abord faire face au bombardement d'une toxine visant à détruire les structures métalliques et affaiblir le système immunitaire très puissant des Hutts avant un assaut terrestre en bonne et due forme. Si les Hutts n'ont pas l'intention de combattre de front les Vong et se replient sur Tatooïne, ils laissent toutefois une dernière mauvaise surprise à leurs ennemis sur leur planète mère : la réactivation du Guardian Corps, une unité de droïdes de combat du dictateur militaire Xim, qui tenta de conquérir le système Hutt 25 000 années avant ce conflit ! Si les droïdes finissent par être tous détruits, ils infligent de lourdes pertes aux Vong.

26 – Bataille de Duro : Avec l'accumulation des réfugiés, la Nouvelle République avait fini par obtenir un accord avec Duro afin que cette dernière accepte d'accueillir ces derniers en échange de la terraformation de ce monde pollué afin de le rendre de nouveau habitable. Toutefois, la présence des réfugiés fait de ce monde une cible de choix pour les Vong qui lancent leur première conquête dans le noyau avec celui-ci. Si les défenseurs se battent courageusement, ils ne peuvent faire face au poids du nombre et à la supériorité technologique de leurs adversaires. Si la victoire militaire revient incontestablement aux Vong, ces derniers subissent toutefois un revers particulier : alors que le Maître de Guerre Tsavong Lah avait l'intention de sacrifier Leïa Organa Solo au Dieu de la Guerre Vong, il est interrompu par Jacen Solo, le fils de cette dernière, qui parvient par une démonstration de ses talents de Jedi à neutraliser Lah sans le tuer et libérer sa mère.

Face à cette humiliation, Lah décide de jouer la carte diplomatique : il promet de cesser ses conquêtes dans la galaxie à condition que les Galactiques lui offre les Jedi sur un plateau d'argent. Cette stratégie est contestée par Nas Choka, mais elle se montrera assez efficace : de nombreux Jedi seront trahis par des populations terrorisées espérant obtenir un meilleur traitement de l'envahisseur en échange des Jedi.

26 – L'invasion d'Ando :  Alors que les Yuuzhan Vong se lancent à l'assaut du monde d'Ando, territoire neutre et berceau de la race des Aqualish, ils exigent des natifs la livraison de tous les Jedi ainsi que la destruction de tous les droïdes en échange de la fin de l'attaque. Dorsk 82, clone de Dorsk 81 et lui-même Jedi, tente de sauver 38 droïdes dans sa fuite du système, mais son vaisseau est détruit par les forces de sécurités Aqualish. Toutefois, Tsavong Lah utilise ce prétexte pour considérer que les natifs n'ont pas respecté les termes du marché et annexe Ando.

26 – Invasion de Yavin IV :  Si la Nouvelle République et les systèmes indépendants réagissent de la manière dont Lah l'avait espéré, les Yuuzhan Vong n'ont pas renoncé à s'occuper eux-mêmes des Jedi. Grâce au mouvement des Brigades de la Paix, des collaborateurs galactiques créés par les machinations de Nom Anor, ils parviennent à découvrir l'existence du temple Jedi de Yavin IV. La première force envoyée pour attaquer le temple est constituée de ses collaborateurs, qui tentent d'abord de se faire passer pour des prospecteurs de gemme Corusca. Mais Luke Skywalker a bien conscience du risque d'attaque et recherche donc du soutien. La Nouvelle République hésitante, il se tourné avec l'aide de Mara Jade vers Booster Terrick et Talon Karrde. C'est le premier qui arrive sur place et gagne du temps en proposant à l'officier commandant la flottille des Brigades de la Paix de lui vendre des Ysalamiri et des Vornskrs afin de pouvoir traquer plus facilement les Jedi. En réalité, ceci n'est qu'une diversion permettant de temporiser le temps que ses associés amènent leurs flottes pour mettre en déroute les collaborateurs. Toutefois, les Yuuzhan Vong ne tardent pas à entrer en scène et Karrde n'a pas les moyens de combattre une telle force. Il bat en retraite en divisant ses troupes et une partie de ses associés transportent les Jedi évacués vers Coruscant où ils seront en sécurité relative.

Anakin Solo n'a toutefois pas suivi les plans de ses aînés : la Force lui a soufflé que Tahiri Veila se trouve en danger et il décide de mener une opération en solitaire pour lui porter secours. Cette dernière tourne toutefois mal et il se retrouve isolé dans la jungle de Yavin IV, évitant les patrouilles de Vong. Il finit par croiser un extragalactique du nom de Vua Rapuung faisant parti de la caste des Bannis. A l'origine, Rapuung était un guerrier impliqué dans une romance avec la modeleuse Mezhan Kwaad. Les histoires d'amour entre deux individus de castes différentes étant très mal vue dans la culture Yuuzhan Vong, Rapuung rompit la relation, mais Kwaad se vengea en infligeant un poison à son corps qui fit de lui un Banni : un être incapable de recevoir les mutations rituelles Vong. Rapuung et Solo nouent une association d'intérêt : le second aidera le premier à sauver son amie et en échange, le premier aidera le second à prouver la culpabilité de Kwaad et rendre à Rappung son honneur.

Mezhan Kwaad, assumant son hérésie au nom du Commandeur Suprême Nas Choka, a toutefois infligé un lavage de cerveau à Tahiri afin de lui faire croire qu'elle se nomme Riina Kwaad et la faire basculer du côté obscur. Ce ne sera pas suffisant toutefois pour lui sauver la vie : Mezhan Kwaad finit décapitée par Tahiri et grâce au sacrifice de Vua Rapuung, Anakin Solo parvient à rejoindre la navette pilotée par Qorl pour fuir la planète. Booster Terrick finit par arriver en renfort aux commandes de l'Aventurier Errant. Son arrivée permet de doter la flotte des contrebandiers d'un surplus de puissance de feu bienvenue leur permettant d'infliger une lourde défaite aux Vong, détruisant une majorité de leur flotte en orbite ainsi que leur colonie au sol. Bien que les extragalactiques finiront par coloniser la lune, cette bataille est une victoire de l'Ordre Jedi et des Contrebandiers et vient mettre fin à la réputation d'invincibilité des Yuuzhan Vong. Elle voit également la mort du Maître Jedi Ikrit, seule perte du Nouvel Ordre Jedi, réduisant le cercle très fermé des survivants de la Purge de l'Empereur Palpatine.

26 – La Vengeance de Kyp Durron : Kyp Durron contacte Jaina Solo avec des plans holographiques de ce qu'il présente comme une super-arme gravitique Vong et demande de l'aide à la Jedi pour pouvoir tenter de la détruire. Jaina transmet les informations de Kyp à Gavin Darklighter, Wedge Antilles et Traest Kre'fey qui décident de soutenir le Jedi, malgré le peu de considération qu'ils entretiennent pour Durron. Sachant qu'impliquer la Nouvelle République serait long et fastidieux, les officiers engagent seulement une partie de leurs forces sans prévenir le commandement et l'escadron des Apôtres de Kyp est placé sous l'autorité des Rogues. Si cette formation construite à la hâte parvient à atteindre son objectif, Jaina réalise qu'ils n'ont pas détruit une Super-Arme, mais un Vaisseau Monde Vong, servant au transport des civils.

Cette attaque met toutefois un coup d'arrêt à la tentative Vong de s'emparer de Yag'Dhul : après une tentative d'infiltration de Nom Anor contrée par les Jedi, les Vong s'engagent dans un combat direct contre les forces de défense du domaine Givin. Bien que surclassés en nombre dans un rapport de un sur deux, les Givins obtiennent une victoire inespérée lorsque les Vong battent en retraite à cause de la destruction de leur Vaisseau Monde. Kyp Durron avait parfaitement conscience de la véritable nature de la cible, et Jaina et les autres officiers s'en rendent compte, ce qui rafraîchit encore un peu plus les relations entre les deux parties. Toutefois, les conséquences sur Yag'Dhul ainsi qu'une victoire d'estime contre les Extragalactiques permettent à Kyp de devenir plus populaire chez les soldats Néo-Républicains.

Conquête de Coruscant [27 ABY] :


27 – Libération de Talfaglio : Les Yuuzhan Vong ayant accumulé un grand nombre de prisonniers qu'ils utilisent comme esclaves durant leur conquête, ils tentent d'utiliser la vie de ces derniers dans un affreux chantage. Lors d'une rencontre entre Leïa Organa Solo et Nom Anor, ce dernier pose ses conditions, laissant une semaine aux Galactiques pour livrer la position de la nouvelle base secrète des Jedi, ou ils sacrifieront des millions de personnes sur le monde de Talfaglio. Si de nombreux sénateurs veulent se soumettre dans l'espoir de préserver leurs systèmes, Kuat et Corellia se trouvant au premier rang des collaborateurs, Borsk Fey'Lya en a lui assez et décide d'offrir sa bénédiction au plan d'attaque Jedi visant à libérer le système de la présence des Yuuzhan Vong. Cette bataille spatiale impliquant de nombreux escadrons de chasseurs ainsi que deux destroyers stellaires de classe Imperial II n'est toutefois pas simplement l'occasion de sauver des vies : elle permet de tester plusieurs technologies, dont un nouveau modèle de X Wing ainsi que la Bombe Furtive, un concept commun de Kyp Durron et Mara Jade.

Les militaires Néo-Républicains se sont également fixés un objectif secondaire : la capture d'un Yammosk, entité Yuuzhan Vong coordonnant les efforts de leurs soldats comme de leurs flottes et rendant les batailles contre les extragalactiques bien plus difficiles que prévu. Toutefois, l'opposition Vong est plus forte que prévu et amène Luke Skywalker à renoncer initialement à cet objectif, tenant davantage à la sécurité des réfugiés. Toutefois, l'obstination des assaillants permet finalement de réaliser tous les objectifs avec des pertes limitées. Cette victoire donnera de nouveau du moral à la population et au troupes après une longue série de défaites successives, sauvera la vie de nombreux réfugiés et permettra la capture d'un Yammosk, élément déterminant dans la poursuite du conflit. Elle ne sera toutefois pas capable de stopper la marche inexorable des extragalactiques vers Coruscant.

27 – Battle Plan Coruscant : Tsavong Lah lance son plan afin de pouvoir s'emparer de Coruscant, déployant ses forces dans l'objectif de s'emparer de monde clef qu'il utilisera comme base avancée pour ravitailler ses troupes et construire des bases de départ vers la capitale de la Nouvelle République. Il s'empare de mondes comme Borleias et Reecee, mais les Néo-Républicains comprennent la manœuvre du Maître de Guerre et tentent de s'y opposer. Lorsque Leïa Organa Solo découvre le lieu de rassemblement de la flotte Vong dans la Nébuleuse du Bantha Noir, elle envoie immédiatement un rapport au haut commandement et le Commandeur Suprême Sien Sovv parvient à réunir à la hâte une flotte de plus de neuf cent navires de guerre pour lancer une attaque préventive. Toutefois, cette dernière reste inférieure en nombre à celle des extragalactiques, mais le Faucon Millenium réalise que beaucoup des vaisseaux ennemis sont en réalité en maintenance et incapables de combattre, ce qui permet à Sovv de se concentrer uniquement sur les principales menaces. Le bilan de cette opération est contrasté : si les Vong perdent la moitié de leurs effectifs, Sovv abandonne le quart de sa flotte dans cette bataille.

27 – Mission sur Myrkr : Dans leur obstination à se défaire des Jedi, les Yuuzhan Vong ont lancé la création d'une nouvelle créature, le Voxyn, dotée des capacités de traque du Vornskr. Après quelques études sur des spécimens éliminés, les Jedi réalisent qu'il s'agit de clone incapable de se reproduire, ce qui signifie qu'ils sont enfantés par une reine. Pour mettre fin à cette menace, le Nouvel Ordre Jedi décide d'organiser une mission commando sur Myrkr afin de tuer la reine Voxyn et d'empêcher la reconstruction d'un spécimen de Voxyn viable. Toutefois, il doit assumer cette mission seul : la pression sur Coruscant est telle que la Nouvelle République ne peut leur venir en aide. Bien que Luke compose une équipe disposant des meilleurs éléments de son académie, il a conscience, comme tout ceux qui participent à cette mission, qu'il s'agit probablement d'un voyage sans retour. L'infiltration est assurée par Lando Calrissian et sa femme qui livrent les membres du commando en se faisant passer pour des sympathisants Vong.

Le commando doit faire face à la torture avant de pouvoir révéler la supercherie et une fois introduit dans le Vaisseau Monde dissimulant la reine, doit combattre un nombre constant de Yuuzhan Vong. Anakin Solo, qui dirige la mission, est gravement blessé mais refuse de retarder la mission pour s'occuper de ses blessures. La mission est si désespérée que les Jedi en viennent à s'associer avec deux Jedi Noirs enfermés dans le vaisseau, la Sœur de la Nuit Lomi Plo et son apprenti, mais ces derniers les trahiront à la première occasion afin de pouvoir obtenir leur liberté, la seule chose qu'ils recherchaient, emmenant avec eux le prometteur Raynar Thul. Face au nombre trop importants d'adversaires, Anakin Solo, qui avait toujours recherché une voie plus combattante dans ce conflit, décide de se sacrifier afin d'offrir à son équipe une chance de finir la mission. Son corps s'illumine et devient un grand pillier de lumière aveuglant alors qu'il ne fait plus qu'un avec la Force. Désespérée, Jaina, sa grande sœur, succombe quelques instants au Côté Obscur de la Force pour tenter de récupérer son corps alors que Jacen parvient à éliminer la reine Voxyn avec l'aide de Vergere, mais sera fait prisonnier par Nom Anor. Les survivants de l'équipe Jedi parviennent finalement à prendre la fuite en volant un vaisseau Vong.

Le bilan de la mission sur Myrkr est une victoire à la Pyrrhus pour l'Ordre Jedi. Si elle atteint son objectif, à savoir la destruction de la menace représentée par les Voxyn, elle a saignée à blanc les meilleurs talents d'une génération entière de Jedi, vu la mort d'Anakin Solo et mis Jacen sur le chemin de Vergere, démarrant en réalité son voyage vers le Côté Obscur de la Force. La fuite de Lomi Plo engendrera un autre conflit sept ans plus tard. Des dix sept Jedi partis au début de la mission, seulement sept reviendront avec des séquelles irréversibles pour certains d'entre eux.

27 – Chute de Coruscant : Peu de temps avant le début de la guerre des Clones, le Maître Jedi Mace Windu fut frappé d'une vision lui montrant l'explosion du sénat, Coruscant sous le feu d'une frappe orbitale provenant de vaisseaux dotés d'un design qu'il ne connaissait pas et la naissance d'une jungle encore plus hostile que celle de sa planète natale. Il qualifia cette vision de « destruction de la civilisation » et elle se réalisa 48 ans plus tard, alors qu'il n'était plus là pour la voir s'accomplir. Tsavong Lah a réuni tous les effectifs Vong pour pouvoir lancer son assaut sur la capitale Galactique dans la bataille qui sera probablement la plus violente et sanglante de ce conflit. Lah a réuni dix milles vaisseaux de guerre face à Coruscant et utilise des vaisseaux de réfugiés pour affaiblir le Bouclier Planétaire, ses armes étant incapable d'en venir à bout.

Pas moins de la moitié de la flotte de la Nouvelle République se tient face à lui, comprenant ses officiers les plus talentueux comme Wedge Antilles, Garm Bel Iblis et le Général Rieekan, chargé de la coordination des troupes au sol, mais chacun réalise qu'il sera impossible de stopper cette flotte, elle est trop puissante et massive pour cela. Sien Sovv étant incapable d'imposer son commandement, chaque officier applique sa propre stratégie et la bataille de Coruscant, dans l'espace comme au sol, devient une vision d’apocalypse où chaque officier mène sa propre guerre privée contre l'envahisseur sans se soucier du voisin. Mais Tsavong Lah ne fait pas preuve d'un grand sens stratégique et se contente d'envoyer ses guerriers vague après vague contre ses adversaires.

Borsk Fey'Lya refuse de fuir Coruscant comme un lâche et décide de rester dans l'ancien palais impérial. Il demande à Leïa de faire un ultime discours de résistance à la galaxie et cette dernière s'exécute, encourageant les galactiques à combattre jusqu'à ce qu'ils ne soient plus capables de le faire. La bataille de Coruscant est peut-être la première véritable bataille totale de la guerre Yuuzhan Vong, les défenseurs sachant qu'ils n'ont d'autre choix que le combat ou la mort face à un adversaire cruel et sans parole. Lorsque les Vong tentent de le faire prisonnier, Fey'Lya refuse de se rendre et est aussitôt exécuté, mais il a placé un dispositif dans son corps calibré sur ses signes vitaux : à l'extinction de ces derniers, le dispositif enclenche l'explosion d'une bombe qui emporte avec elle le palais impérial ainsi que 25 000 guerriers Vongs et les données secrètes de l'Empereur Palpatine, qui ne tomberont pas ainsi entre les mains de l'ennemi.

La mort de Fey'Lya ne fait que montrer aux sénateurs l'inévitable défaite de la Nouvelle République et ces derniers se replient dans leurs systèmes, privant Coruscant des flottes placées sous leurs responsabilités qu'ils rapatrient avec eux. Pour soumettre les gangs des bas fond de Coruscant ainsi que les unités militaires ayant choisit courageusement le combat jusqu'à la mort afin de permettre à la population de pouvoir évacuer la planète, les Vongs emploient leurs supplétifs Chazrach, puis lancent une toxine visant à détruire les structures des bâtiments de Coruscant ainsi qu'à dissoudre les cadavres. Lorsque la conquête de Coruscant est effective, ils rebaptisent la planète Yuuzhan'tar en l'honneur de leur monde natal perdu. Toutefois, cette victoire est une victoire à la Pyrrhus pour les envahisseurs extragalactiques : le manque de clairvoyance de Tsavong Lah a causé de nombreuses pertes et depuis le début de l'offensive, la caste guerrière Vong a perdu un tiers de ses effectifs, rendant la gestion de leur nouvel Empire des plus complexes. La Chute de Coruscant marque donc l'apogée de l'invasion Vong, mais également le début de son déclin.

27 – Bataille d'Hapès : Poursuivis par les Vong, les survivants de la mission sur Myrkr tentent d'abord de fuir vers Coruscant, mais constatant que la bataille pour cette dernière sera perdue par la Nouvelle République, se réfugient dans le Consortium d'Hapès. Ils sont toutefois poursuivis par les Yuuzhan Vong et doivent faire face aux intrigues de la cours d'Hapès : la mère de Tenel Ka et actuelle reine d'Hapès est en effet dans un état comateux suite à la destruction de sa flotte dans l'orbite de Fondor et Ta'a Chume, la mère d'Isolder, envisage de la faire remplacer par Jaina Solo. Toutefois, cette dernière est suivie par les Vong qui découvrent ainsi les chemins d'accès sûrs pour se rendre au sein du Consortium. Tsavong Lah confie à son propre fils la mission de capturer Jaina Solo dans l'intention de la sacrifier avec son frère au Dieu de la Guerre Vong afin d'apaiser sa colère. A la surprise des envahisseurs, le Consortium d'Hapès n'a toutefois pas chômé durant ces deux années et la flotte Hapienne a été reconstruite. Jagged Fel, représentant l'Ascendance Chiss, Kyp Durron et Jaina prennent les choses en mains.

Se servant du vaisseau capturé pendant la mission sur Myrkr, Jaina parvient à manipuler les signatures gravitiques des vaisseaux Vong afin de les pousser à s’entre-tuer, facilitant grandement le travail de la flotte Hapienne et provoquant la destruction de la flotte Vong. Toutefois, Ta'a Chume tente de profiter de la situation en empoisonnant la mère de Tenel Ka. Jaina refuse d'épouser Isolder, permettant à Tenel Ka, qui a découvert la supercherie de sa grand-mère, de monter sur le trône et de la faire arrêter. Les actions de Jaina Solo lors de cette bataille et les missions de désinformation des Renseignements Néo-Républicains feront croire aux Vong que Jaina Solo est l'incarnation de Yun Harla, la déesse de la discorde Vong.

27 – Contre-attaque a Borleias : Après avoir quitté l'enfer de Coruscant, la Troisième Flotte de la Nouvelle République, sous le commandement de Wedge Antilles, est privée de contact avec le Commandement central. Comprenant que les civils fuyant Coruscant passeraient sûrement par Borleias, Wedge décide de mener un assaut frontal contre la planète qu'il reprend facilement à la petite garnison Vong chargée de la défendre. Il peut ainsi créer un corridor défensif lui permettant de sécuriser, au moins pour un temps, les routes pour les réfugiés ainsi que recueillir les unités militaires en déroute à la recherche d'un point de ralliement leur permettant de se regrouper. Toutefois parmi les réfugiés, Wedge doit faire face à l'arrivée du sénateur Quarren Pwoe. Celui-ci s'est autoproclamé chef d'état et demande à Wedge de tenir Borleias assez longtemps pour permettre à ses conseiller de se replier vers Kuat, dont les défenses sont bien plus efficaces. Antilles, qui n'a pas conscience que la majorité des sénateurs se sont repliés vers Mon Calamari, accepte, mais avec la promesse d'obtenir le Lusankya ainsi que l'absence d'intervention politique dans ses décisions stratégiques.

Pwoe accepte et Wedge fait face à l'inévitable contre-attaque Yuuzhan Vong menée par un groupe de combat agressif. Alors qu'il espère tromper l'ennemi par des manœuvres défensives d'attrition visant à faire durer la bataille le plus longtemps possible, Wedge doit composer avec l'arrivée en force du Lunsankya au milieu de la flotte adverse, qui prend pour cible et détruit le vaisseau amiral Vong sans grande difficulté. Toutefois, même un puissant Star Dreadnought peut être en danger seul au milieu d'une flotte adverse et Wedge est contraint d'engager une force conséquente pour lui porter secours. Si la force Vong est repoussée, Antilles a conscience que les Vong reviendront plus déterminés et avec plus de troupes. Pire encore, le Lusankya n'est doté que d'un équipage limité et commandé par un Commandant, alors qu'un vaisseau de cette taille a besoin d'un véritable Amiral. Aidé par d'anciens membres de l'escadron Rogue et rejoint par les survivants de la mission sur Myrkr venu d'Hapès, Wedge est toutefois capable de mettre un nouveau plan à exécution.

Tsavong Lah envoie son propre père à la tête d'une force considérable pour reprendre Borleias. Mais même ainsi, les Vong ne peuvent vaincre les tactiques de manipulation et de tromperie de l'escadron Spectre associé à la puissance de feu du Lusankya. Dans la bataille finale voyant la retraite des forces Néo-Républicaines, le Star Dreadnought est sacrifié en étant employé comme un bélier afin de détruire le vaisseau monde Yuuzhan Vong, tuant le père du Maître de Guerre. Cette victoire tactique sauvera de nombreuses vies et montrera la voie vers la victoire finale.

27 – Baroud d'honneur de Ganner Rhysode : Après sa capture, Jacen Solo parvient à feindre sa conversion à la religion Yuuzhan Vong et mène sur Coruscant un rituel visant à sacrifier aux Dieux l'un de ses anciens camarades, Ganner Rhysode. Toutefois, ceci n'est qu'un mensonge destiné à permettre à Jacen d'atteindre le cerveau monde dirigeant la Vongformation de Coruscant afin de le rallier à sa cause. Pour le défendre, Ganner Rhysode décide d'être enfin à la hauteur de son souhait de devenir un héros et se dresse devant la porte du temple, le sabre laser à la main, défiant les Vong de l'affronter. Respectant le code guerrier, les extragalactiques décident d'affronter Rhysode d'abord un par un, mais le Chevalier Jedi, répétant « Vous ne passerez pas », défait tous ses adversaires. Face à cette obstination, les Vong commencent à affronter le jeune Jedi à plusieurs, mais les morts s'accumulent, dizaines devenant centaines, centaines rapprochant le millier.

Jacen parvient finalement à rallier le Cerveau Monde mais alors qu'il veut porter secours à Rhysode, celui-ci doit faire face à de nombreux guerriers soutenus par un tank. Vergere convainc Jacen de laisser Rhysode avoir son heure de gloire et se sacrifier pour lui, le Chevalier Jedi faisant s'écrouler la structure sur lui-même et les Vong. Son sacrifice lui vaudra le respect de la caste guerrière Vong et écrira une nouvelle page de l'hérésie Jeedai chez les Bannis Vong, renforçant la réputation des Jedi chez les exclus.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Chronologie de l'UE : Guerre Yuuzhan Vong [+25 à +29]
Sam 11 Mar - 13:01
Naissance de l'Alliance Galactique [28 ABY] :


28 – Seconde bataille d'Obroa-skai : Suite à des renseignements de l'Intelligence, les forces de la Nouvelle République décide de mener une action offensive à Obroa-skai dans l'espoir de pouvoir réaliser une embuscade contre le Seigneur Suprême Shimrra, espérant que la mort du plus grand leader politique Yuuzhan Vong connu sèmera la discorde dans les rangs extragalactiques. Cette bataille est montée comme un piège subtil exploitant tous les avantages obtenus lors des derniers mois du conflit : Jaina fait usage de la Frégate Vong capturée pour tromper les forces ennemies en leur faisant croire qu'un des leurs a subi des dommages, et l'Escadron Spectre déploie un brouilleur de Yammosk afin de pouvoir briser la coordination de l'adversaire. L'engagement ne fonctionne toutefois pas comme prévu et le brouilleur de Yammosk semble inefficace, provoquant des pertes dans la Task Force Néo-Républicaine jusqu'au moment où Jaina réalise que la flotte Vong dispose en réalité de deux Yammosk. L'Escadron Spectre déploie alors un nouveau brouilleur, désorganisant les forces adverses et permettant à l'Escadron Rogue et aux Apôtres de la Vengeance de prendre le dessus sur les Vong.

La bataille tourne à l'avantage des galactiques lorsque la flotte Hapienne sort de l'hyper-espace, directement sous le commandement de la reine mère Tenel Ka, encerclant la flotte adverse et permettant sa destruction totale. Si les Néo-Républicains réalisent qu'ils ont manqué leurs cible, Shimrra n'étant pas présent, ils viennent d'accomplir une action militaire d'importance en détruisant la dernière réserve stratégique de la caste guerrière Yuuzhan Vong. Ces derniers sont désormais condamnés à contrôler leur nouvel Empire et tenter de conquérir ce qui leur manque dans la galaxie en utilisant seulement les forces déployées, dont beaucoup sont déjà en sous effectif.

28 – Raid sur Ylesia : Après plusieurs semaines de harcèlement des lignes Vong dans le secteur de Kashyyyk, Kyp Durron obtient des renseignements sur la réunion des leaders des Brigades de la Paix, un mouvement collaborationniste pro Vong, sur l'ancien monde Hutt d'Ylesia. Si Durron et Traest  Kre'fey songe d'abord à un raid punitif visant à détruire le plus de forces des Brigades afin de donner une leçon à ceux qui collaborent avec l'ennemi, Jacen Solo suggère de monter une opération plus ambitieuse visant à capturer les leaders des Brigades afin de pouvoir les juger, ce qui rendrait le moral à la population et la détournerait des mauvaises nouvelles incarnées par les différentes victoires Yuuzhan Vong.

Pendant qu'une bataille s'engage entre les forces Vong et la flotte Néo-Républicaine, un commando parvient facilement à s'infiltrer à Peace City, la capitale d'Ylesia, et capturer l'ensemble du sénat de la planète ainsi que deux personnalités d'importance : Thrackan Sal-Solo, que les Vong ont placé de force à la tête des Brigades, ainsi que le sénateur Pwoe, venu négocier une « paix » avec les envahisseurs. La bataille provoque la destruction d'une bonne partie des forces de la Brigade de la Paix ainsi que des forces Vong, ce qui en fait une victoire éclatante pour les Galactiques.

28 – Raid sur Duro : Suivant la stratégie mise en place par l'Amiral Ackbar, Traest Kre'fey mène un raid sur Duro afin de pouvoir entraîner les nouvelles recrues militaires tout en infligeant des pertes sévères aux Vong. Disposant de neufs croiseurs, contre seulement trois pour l'ennemi, il utilise les brouilleurs de Yammosk pour permettre aux escadrons Jedi de rapidement mettre hors d'état de nuire les croiseurs adverses avant de lancer une frappe orbitale visant les objectifs militaires Vong. Il ordonne la retraite à l'arrivée des renforts adverses, infligeant de lourdes pertes aux extragalactiques.

28 – Piège d'Ebaq 9 : Après une stratégie d'embuscade et de raid sur des mondes peu défendus visant à affaiblir les forces Vong et tester leurs réactions, Ackbar décide de monter un piège contre Tsavong Lah en exploitant sa nature de fanatique. Pour cela, il monte une stratégie autour de la planète d'Ebaq 9, utilisant le contre-espionnage pour faire circuler avec l'aide de Mara Jade Skywalker l'idée qu'une Forteresse Finale y aurait été édifiée. Tsavong Lah et Nom Anor mordent à l'hameçon et Shimrra autorise le Maître de Guerre à mener une vaste offensive pour mettre fin à la résistance des galactiques. Mais au lieu de cela, Tsavong Lah tombe dans un piège très bien préparé par Ackbar et voit ses routes de retraite coupées par l'établissement de champs de mines spatiales derrière ses propres groupes de combat.

Toutefois, ses Voxyns ont repéré des Jedi vivant sur la surface de la planète et bien qu'il est désormais certain de ne pouvoir remporter la victoire, le Maître de Guerre espère encore pouvoir éliminer ses ennemis. Avec sa garde d'honneur et toutes ses forces, Lah lance ses vaisseaux dans un passage en force pour attaquer la surface d'Ebaq 9, mais Vergere, qui craint que son apprenti Jacen Solo ne meurt avant d'avoir accompli le destin qu'elle lui prévoit, s'empare d'un A Wing et se suicide en se jetant dans les troupes Vong, provoquant la mort des assaillants, à l'exception de Lah lui-même qui sera défait en duel contre Jaina Solo. Les forces Vong restantes refusent de se rendre et sont donc détruites par les forces Néo-Républicaines.

Cette victoire décisive permet enfin de renverser le cours de la guerre. Elle offre la légitimité à Cal Omas pour décréter la création de l'Alliance Galactique, régime destiné à remplacer la Nouvelle République et unir la galaxie dans sa lutte contre les Yuuzhan Vong. Du côté des envahisseurs, Nom Anor disparaît dans la nature, prenant l'identité d'un Banni pour pouvoir structurer l'hérésie Jedi et en faire une menace pour son gouvernement. Shimrra décide de nommer Nas Choka, un officier bien plus réfléchi que Lah, Maître de Guerre, et lui ordonne de préparer de nouvelles campagnes, préférant défendre en poursuivant les offensives. La première cible des Vong sera les Vestiges de l'Empire.

28 – Bataille de Bastion : Les Extragalactiques mènent une offensive surprise sur Bastion et détruisent rapidement les stations de défenses avant de prendre d'assaut la planète. La flotte Impériale est surprise et ne dispose que de peu de moyen pour retenir l'envahisseur, elle avait positionnée ses forces pour intervenir dans le cas d'un assaut vers la main de Thrawn, à Nirauan, et seul le Chimaera du Grand Amiral Pellaeon est capable d'offrir une résistance appropriée à l'ennemi. Toutefois, la supériorité des designs impériaux permet à leurs forces de mieux résister que les Néo-Républicains, et les Vongs subissent des pertes lourdes durant le combat. L'arrivée de l'Ombre de Jade aide également les impériaux, Luke Skywalker prenant immédiatement part à la bataille et indiquant au Grand Amiral la position du Yammosk adverse. Malgré tout, Bastion ne peut être sauvée, le surnombre adverse étant trop écrasant. Le Star Destroyer Superior est détruit et le Chimaera lui-même subit de lourds dommages. Pellaeon est gravement blessé lorsqu'un Corail Skipper mitraille le pont de son Destroyer et doit être évacué sur une frégate médicale par un jeune officier du nom de Vitor Reige. Les forces impériales se replient sur Yaga Minor et le Conseil des Moffs décident en représailles de s'allier avec l'Alliance Galactique.

28 – Bataille de Borosk : Après le choc initial, la flotte Impériale se regroupe sur Yaga Minor afin de pouvoir décider de la marche à suivre. Pellaeon, que tous croyaient mort, prend le commandement d'une force composée de neuf Star Destroyer de classe Imperial afin de défendre Borosk et applique une stratégie simple : il place ses vaisseaux de guerres en orbite afin d'offrir à l'ennemi un front puissant et doté d'une solide puissance de feu, couvert par des champs de mines ainsi que les batteries de turbo laser de la défense orbitale de Borosk qui apportent de l'appui feu. Si la défense impériale parvient à mettre à mal l'assaut Vong, l'arrivée impromptue d'un vaisseau esclave chargé de personnes kidnappées sur Bastion change la donne. La Jedi Saba Sebatyne propose toutefois un plan pour leur venir en aide et Gilad Pellaeon, commandant depuis une cuve à Bacta, accepte de lui octroyer un ancien Dreadnought de la flotte Katana pour lui permettre de réaliser son plan. Sebatyne embarque avec Mara Jade et Danni Quee à bord du Dreadnought et le laisse dériver sur le chemin du vaisseau esclave, le faisant passer pour détruit.

La ruse fonctionne et le vaisseau esclave absorbe le Dreadnought, embarquant les deux Jedi à son bord qui neutralisent l'équipage Vong et libèrent les esclaves. Au même moment, les Star Destroyers impériaux calibrent leurs champs d'interdiction afin de pouvoir les utiliser de la même manière qu'un brouilleur de Yammosk, infligeant de lourdes pertes aux Vong qui, avec la perte du vaisseau esclave, sont forcés de battre en retraite.

28 – Bataille de Yaga Minor : Après sa défaite à Borosk, le commandant Vong B'shith Vorrik tente de mener un raid sur Yaga Minor pour détruire le dernier grand chantier naval impérial. Mais les défenses de celui-ci sont trop résistantes pour un raid éclair et sachant qu'il ne pourrait faire face aux renforts impériaux venus de Borosk, Vorrik préfère prendre la fuite. La Sith Lumiya profite de la bataille pour tenter de dérober aux impériaux le pollen de Baffor, mais doit faire face à plusieurs guerriers Vong ayant ravagé les laboratoires conservant cette substance rare.

28 – Destruction des Yevethas : Durant la campagne impériale, la garde Galantos prend contact avec les Extragalactiques et les informent de la menace représentée par le peuple des Yevethas. Pour les Galantos, l'idée est d'éliminer la menace que représente les Yevethas qui ont profité de la chute de la Nouvelle République pour construire une nouvelle force d'invasion bien plus puissante que la précédente. Toutefois, ils sont pris de vitesse par les extragalactiques qui attaquent avec la brutalité caractéristique de leur race. Le combat entre les Vongs et les Yevethas est un combat féroce entre deux races fanatiques où l'idée même de la reddition est insupportable, mais les seconds sont largement surclassés en nombre comme en technologie par les premiers. Les Vongs ne se contentent pas de vaincre les Yevethas, mais entreprennent un génocide systématique en éliminant toute trace de leur culture. Le nombre de survivants Yevethas à la fin de la campagne s'élève seulement à sept milles. Informée également de la menace Yevetha par les Galantos, Jaina Solo arrive après la bataille et ne peut que constater le carnage opéré par les Vong.

28 – Bataille de Bakura : Alors que la guerre Vong fait rage, les Ssi-ruuvi tentent une nouvelle invasion de Bakura en profitant des manipulations du Premier Ministre et des tensions avec le mouvement d'émancipation P'w'eck. Le soutien de l'Alliance Galactique permet de découvrir les machinations et stopper l'offensive, toutefois, Bakura ne rejoindra pas l'Alliance avant d'être directement sous la menace d'une invasion Yuuzhan Vong.

28 – Découverte de Zonama Sekot : Recherchant une clef pour mettre fin à la guerre, beaucoup de Jedi finissent par être convaincus que la découverte du monde légendaire de Zonama Sekot pourrait être le chaînon manquant pour comprendre et faire cesser le conflit. Toutefois, les Yuuzhan Vong retrouvent les premiers la planète, et une bataille s'engage avec cette dernière, qui est capable de créer ses propres vaisseaux pour se défendre. Les Extragalactiques sont rapidement vaincus, mais l'apparition de l'Ombre de Jade et de la Frégate Widowmaker fait hésiter Sekot, ce qui permet au commandant Vong de s'enfuir et d'informer Shimrra de l'existence de la planète. Finalement, Sekot assomme l'équipage de l'Ombre de Jade afin de le faire atterrir sur la planète. Après une discussion avec Luke Skywalker, la planète disparaît toutefois à la recherche d'une solution pour mettre fin au conflit, le Maître Jedi ayant refusé la solution de détruire les Vong que lui a proposé le monde vivant.

Fin de la Guerre [29 ABY] :


29 – L'Empire Contre-Attaque : La Flotte Impériale parvient finalement à coincer la flotte Vong du Commandeur Vorrik dans le système d'Esfandia. Afin de s'assurer que cette bataille soit la dernière, Pellaeon insulte le commandant Vong afin de piquer sa fierté et le pousser à envoyer toutes ses forces contre la flotte impériale dans une attaque suicide. Vorrik, un pur produit de l'arrogance de la caste guerrière Vong, tombe dans le piège, et lorsqu'il réalise qu'il est perdu, tente d'emporter le Grand Amiral avec lui en propulsant son vaisseau amiral sur le Star Destroyer Right to Rule. Mais le tir concentré de la flotte impériale met son vaisseau en pièce avant que celui-ci n'entre en collision avec celui de Pellaeon, permettant aux Vestiges de quitter leurs positions défensives pour se joindre à l'Alliance Galactique dans la contre-attaque contre les extragalactiques.

29 – Reconquête de Fondor : Tentant de desserrer l'étau Vong sur le Noyau, l'Alliance Galactique met en place une stratégie visant à créer un assaut sur Duro, qui n'est en fait qu'un leurre pour s'emparer de Fondor et reprendre un Chantier Naval stratégique à l'ennemi. Si la stratégie fonctionne, poussant le commandant Zhat Lah à dégarnir sa défense pour aider Duro et permettre ainsi à l'Alliance de s'emparer de Fondor, elle a toutefois des répercussions politiques, les Duro participant à l'offensive sur leurs mondes natals préférant tous mourir plutôt qu'abandonner le combat, ce qui place le commandement de l'Alliance dans une position inconfortable, critiqué par les Duros ainsi que par la population.

29 – Opération Trinity : Dans l'objectif d'isoler Coruscant afin de tenter une reconquête de la capitale galactique, l'Alliance Galactique et les Vestiges de l'Empire mettent au point une opération ambitieuse visant à la reconquête de Bilbringi et impliquant la coordination de trois flottes. Toutefois, les Yuuzhan Vong lancent une nouvelle arme perturbant les communications holonet et empêchant ainsi Wedge Antilles, qui dirige la Première Flotte, de pouvoir appeler les deux autres en renforts. Son groupe de combat résiste bien et inflige de lourde pertes à l'ennemi, mais il est pratiquement décimé dans l'opération et l'ancien rebelle est contraint à la retraite.

29 – Bataille de Mandalore : Après quatre ans de guerre intense, les Yuuzhan Vong découvrent finalement que Boba Fett les avaient trahi depuis le début. Dans un acte de vengeance, ils décident de lancer une offensive massive sur Mandalore dans le but de détruire la culture Mandalorienne et son berceau pour l'éternité. Boba Fett sait qu'il ne peut pas compter sur l'aide de l'Alliance Galactique ou des Vestiges de l'Empire, les deux se contenteraient très bien de la destruction de la culture Mandalorienne, et son peuple va donc faire face seul à la menace. Contrairement à bien d'autre monde, les Vong n'ont pas l'intention de coloniser Mandalore et débutent donc leur campagne par un bombardement orbital d'une rare violence, même dans un conflit aussi destructeur, tuant un million cinq cent milles personnes, soit le tiers de la population de Mandalore, en une seule journée.

Toutefois, beaucoup se sont réfugiés dans le réseau de tunnel de la planète et ont ainsi échappés au désastre. Alors que les Vong lancent leurs troupes terrestres à l'assaut des Mandaloriens, ils font face à une résistance inattendue de la part des Super-Commando, les adeptes du Codex éponyme, ainsi que des Protecteurs Mandaloriens de Boba Fett qui ne leur laissent aucun répit. La bataille atteint son paroxysme dans la banlieue de Keldabe connue sous le nom de Bralsin, où Goran Beviin, le second de Boba Fett, mène une défense acharnée sur un terrain défavorable contre les envahisseurs. Le nombres de morts y est si important qu'il laisse une empreinte dans la Force. A la fin de la bataille, les Vong doivent faire retraite, vaincus par l'obstination et les compétences martiales supérieures de leurs adversaires. Les Mandaloriens confirment leur réputation de meilleurs guerriers galactiques en devenant la seule culture à avoir repoussé les Yuuzhan Vong seule, mais Mandalore a subi de lourds dommages : les champs sont empoisonnés et ne peuvent plus être cultivés, et beaucoup d'infrastructures sont hors d'usage, affaiblissant durablement l'économie du système, ce qui n'empêchera pas Boba Fett de lancer sa petite flotte à la poursuite des envahisseurs.

29 – Offensives sur tous les fronts : Rejoignant officiellement les rangs de l'Alliance Galactique, Boba Fett lance sa vengeance contre les extragalactiques et se lance à l'offensive, reprenant plusieurs systèmes aux Yuuzhan Vong comme Ord Mantell, Tholatin et même Gyndine, que l'Alliance Galactique avait été incapable d'arracher aux extragalactiques quelques semaines plus tôt. De son côté, l'Alliance Galactique mène un raid de sauvetage pour tenter de sauver les prisonniers de l'opération Trinity du sort sinistre que leur réservent les Vong sur Selvaris, mais ne parvient à sauver que la moitié des prisonniers. De leur côté, les Vong parviennent, grâce à l'aide des Bridages de la Paix, à s'emparer de Kuat et de Hakassi sans grande difficulté, préparant ainsi une offensive vers le nouveau siège de l'Alliance Galactique, Mon Calamari.

29 – Bataille de Caluula : Devant la recherche de chaque camp de mettre fin au conflit de manière définitive, la position stratégie de Caluula, point de regroupement possible pour une offensive vers Mon Calamari, devient évidente pour chaque état-major. Avec un Holonet fragilisé, la planète est dépendante de la station éponyme pour sa défense et le Maître de Guerre Nas Choka ordonne au commandant Malik Carr de faire le siège de cette dernière. Caluula n'est toutefois que peu défendue par l'Alliance Galactique qui est prise de cours par l'offensive sur la planète. Même le renfort imprévu de Boba Fett et de ses Protecteurs Mandaloriens ne pourra sauver la station spatiale, mais fait gagner assez de temps aux défenseurs pour pouvoir évacuer : à l'annonce de la présence des Mando'ade parmi les défenseurs, les guerriers Vong entrent dans une frénésie guerrière pour tenter d'en capturer afin de les sacrifier à leurs dieux, sans se rendre compte que les Mandaloriens ne se rendent pas. Fett gagne du temps pour permettre l'évacuation, puis se retire avec ses survivants avant la destruction de la station. La Gouverneur de Caluula propose alors aux Vong de se rendre à condition que son monde soit préservé et qu'une équipe de scientifique soit autorisée à venir admirer un phénomène naturel rare. Malik Carr, qui est pressé d'installer son Yammosk en vue de l'attaque sur Mon Calamari, ne se méfie pas et accepte les termes de la reddition.

Toutefois, tout ceci n'est qu'une ruse organisée par le Renseignement de l'Alliance Galactique : cette dernière a fait usage de Caluula comme d'un centre de test géant pour sa nouvelle arme bactériologique, l'Alpha Red, programmé pour cibler uniquement les Vong et leurs bio-équipements. Ainsi, « l'équipe scientifique », composée de plusieurs personnages célèbres, comme Han et Leïa ou encore Kyp Durron, ne peut que constater la mort des Yuuzhan Vong sous l'effet du virus. Toutefois, ils constatent également avec horreur que celui-ci n'attaque pas seulement les Vong en remarquant qu'une espèce locale d'insecte est également décimée. Malheureusement, un Corail Skipper contaminé est parvenu à s'échapper dans l'hyper-espace, faisant planer la menace de l'Alpha Red sur toute la galaxie.

29 – En route vers Coruscant: Malgré les difficultés à Caluula, Nas Choka a lancé sa grande offensive sur Mon Calamari en réunissant une large portion de ses effectifs. Traest Kre'fey, qui dirige la défense et dispose même du soutien du Viscount, le Défenseur Stellaire Mon Calamari dont la puissance de feu surclasse celle d'un Star Dreadnought de classe Executor, inflige de lourdes pertes à ses adversaires, mais est incapable de contenir l'offensive et commence à envisager la retraite. Il est toutefois aidé par un événement inattendu : Zonama Sekot vient de faire son apparition dans l'orbite de Coruscant, poussant la flotte Vong à la retraite. Dans le même temps, l'Alliance Galactique a lancé une offensive pour reprendre Corulag avec l'aide de la résistance locale afin d'ouvrir une route hyperspatiale directe vers Coruscant. La bataille éclate aussi bien au sol que dans l'espace et offre une victoire éclatante à l'Alliance qui élimine la plupart des effectifs extragalactiques en ne subissant que des pertes minimales. La victoire acquise, la flotte ne s'attarde toutefois pas et poursuit son offensive vers Coruscant pendant que la population de Corulag, qui a subi les humiliation de l'occupation Vong, se venge sur ces derniers et leurss collaborateurs dans une sanglante épuration.

29 – Bataille de Coruscant : L'arrivée de Zonama Sekot en orbite de Coruscant change les plans de tous les belligérants. Pour les Yuuzhan Vong, il s'agit d'une menace grave, d'autant plus qu'elle représente le signal qu'attendaient les Bannis ainsi que la caste des Ouvriers pour se révolter contre les castes supérieures de la société Vong au nom de la fin de l’oppression. Nas Choka appellent tous les domaines guerriers à le rejoindre pour affronter la planète vivante et si certains refusent de combattre Sekot, trop effrayés par la planète légendaire, beaucoup répondent à son appel, ce qui lui permet de disposer d'une armada conséquente. De son côté, Shimrra ordonne au cerveau monde de Coruscant de provoquer des catastrophes naturelles dans l'espoir de tuer les Bannis, même si cela amène également la destruction de la planète. Les effectifs de la caste guerrière Vong sont employés contre les Bannis, mais bien qu'ils soient bien mieux entraînés et équipés que les rebelles, ils sont bien moins nombreux et subissent donc une pression constante.

Pour l'Alliance Galactique, l'heure de l'ultime assaut à sonner et cette dernière n'est pas la seule à combattre l'envahisseur : le Consortium d'Hapès, les Vestiges de l'Empire et l'Ascendance Chiss sont également présents ! En réalité, seul les Protecteurs Mandaloriens manquent à l'appel pour la bataille finale. Si la flotte combinée des forces galactiques est immense, elle doit faire face à une flotte Vong très puissante et il est évident que cette bataille spatiale titanesque ne décidera pas du sort de Coruscant. Nas Choka se défend contre l'Alliance, mais veut avant tout détruire Sekot. Il emploie pour cela un vaisseau contaminé avec l'Alpha Red qu'il lance vers la planète en espérant que sa collision avec cette dernière provoquera sa contamination et donc sa destruction. Toutefois, Sekot construit de nouveaux Coraux Skipper et les confient aux Jedi afin qu'ils puissent la défendre. Si les Jedi montent leur propre opération commando pour tenter d'aller éliminer le Chef Suprême, l'Alliance offre son soutien à la révolte des Bannis en déployant ses commandos Katarn. Avec l'aide de plusieurs escadrons de chasseurs, ils parviennent à passer la grille de défense et rejoindre la surface de Coruscant.

Les Galactiques peuvent au départ compter sur le soutien surprise de Nom Anor, qui, convaincu de la folie de Shimrra, a rejoint les rangs des Bannis. Avec son aide et celle des révoltés, ils parviennent à reprendre le contrôle de l'ancien Sénat, qui abrite le Cerveau Monde, afin de permettre à Jacen Solo de convaincre ce dernier, avec qui il s'est lié d'amitié durant sa captivité, de se retourner contre le Chef Suprême, ce qui provoque une révolte de plusieurs formes de vies Vong se retournant contre les loyalistes. Cette révolte permet à l'Alliance de sécuriser le périmètre et aux Jedi de pouvoir se rendre dans le palais de Shimrra pour l'affrontement final. Celui-ci est défendu par ses gardes du corps et dispose d'un bâton de guerre plus puissant que les autres membres de la caste guerrière Vong. Si ses gardes du corps sont vaincus par les Jedi, il parvient à prendre le dessus sur Luke Skywalker en personne alors que Jaina Solo est partie à la surprise générale à la poursuite d'Onimi. Shimrra ne doit sa perte qu'à sa propre arrogance : en voulant éliminer Luke avec le sabre-laser d'Anakin Solo, il ouvre sa garde, permettant à Jacen Solo de le vaincre avant de se lancer à la poursuite de sa sœur. Cette dernière a été blessée par Onimi qui révèle être le véritable Chef Suprême des Vong, s'étant fait implanter un Yammosk dans le cerveau afin de pouvoir contrôler tous les autres. Son corps parcouru de poison se dissous de lui-même après que Jacen, en se plongeant dans la Force, soit parvenu à annuler les modifications faites sur celui-ci par la caste des Modeleurs.

Le haut commandement Vong vaincu, Nom Anor tente de trahir une dernière fois les Jedi en lançant un gaz toxique destiné à endormir les Jedi pour provoquer leur mort par asphyxie dans le vide spatial, le palais du Chef Suprême s'étant envolé à la mort de Shimrra, mais il est neutralisé avant de pouvoir accomplir ses sombres projets. Il choisit de mourir avec ses chefs plutôt que de continuer de vivre, et les Jedi s'échappent. Face à la perte du chef Suprême, Nas Choka perd le moral et est convaincu que les Dieux ont abandonné les Yuuzhan Vong. S'il laisse ses subordonnés choisir leur destin en leur âme et conscience, il annonce son intention de se rendre. Beaucoup de chef de guerre Vong ne l'imiteront pas et préféreront se suicider en lançant leurs navires dans un assaut désespéré contre la flotte de l'Alliance Galactique.

29 – Accord de Sekot : La victoire finale ouvre à l'Alliance Galactique son premier véritable défi : celui de statuer sur le sort des Yuuzhan Vong. Beaucoup de systèmes, comme Bothawui, souhaitent purement et simplement leur destruction totale afin de s'assurer qu'ils ne représenteront plus jamais une menace pour la galaxie. D'autres suggèrent de les emprisonner, mais la solution provient finalement de Sekot elle-même : cette dernière révèle qu'elle est une « graine » du monde d'origine des Yuuzhan Vong et que sa présence dans l'orbite de Coruscant n'avait qu'un seul but : exposer sa solution pour mettre fin au conflit. En accueillant le peuple Vong en son sein et en disparaissant dans les régions inconnues, la planète mettrait fin à la guerre. L'Alliance impose également des conditions particulières aux accords de Sekot : la démilitarisation totale des Yuuzhan Vong, la dissolution des castes et la fin des persécutions sur les Bannis, ainsi que des rituels de sacrifices. Les Vong sont également privés de toute forme de vaisseaux, condamnés à rester sur la surface de Zonama Sekot selon la bonne volonté de la planète.

Nas Choka, qui était convaincu que l'Alliance se contenterait de passer toute son espèce par les armes, accepte l'accord et Zonama Sekot emmènent les Vong dans les régions inconnues, mettant fin à la guerre la plus meurtrière de l'histoire de la galaxie. Les pertes pour les galactiques seuls s'élèvent à 365 trillions de morts (soit 365 000 000 000 000 000 000 en chiffres), certaines espèces ont connu des génocides si grave qu'elle ne s'en remettront jamais, des planètes ont été détruites. Si elle a uni la galaxie, l'ère de paix qui s'ouvrira suite à ce conflit destructeur ne durera que six ans. Les Bothans se montreront particulièrement mécontents du choix de laisser vivre les Vong à tel point que leur opposition bloquera la promotion de Traest Kre'fey au poste de Commandeur Suprême à la place de l'incompétent Sien Sovv. Les Vong eux-mêmes ne respecteront pas tous les termes des accords de Sekot : lorsque Kol Skywalker se tournera vers eux pour le projet Ossus, le système de Caste aura en partie retrouvé sa place, avec celle des Modeleurs et celle des Guerriers.
Chronologie de l'UE : Guerre Yuuzhan Vong [+25 à +29]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Introduction :: Informations contextuelles-