Chronologie de l'UE : Première Guerre Civile Galactique [+4 à +19]
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Chronologie de l'UE : Première Guerre Civile Galactique [+4 à +19]
Sam 11 Mar - 12:42
Première Guerre Civile Galactique [4- 19 ABY]


La conquête de Coruscant [4 à 6 ABY] :

4 – Conséquence de la bataille d'Endor : Après la mort de l'Empereur Palpatine et et de Darth Vader, l'Empire doit faire face à plusieurs soulèvements de la population. Si Coruscant et Corellia sont rapidement remises au pas, Bespin est libérée par Lando Calrissian et Tatooïne parvint également à échapper aux griffes impériales. Toutefois, l'Empire doit également faire face à l'absence de plan prévu pour la succession de Darth Sidious, qui avait imaginé son règne éternel : chaque Moff, Amiral, Grand Amiral, ou officiel de l'Empire songe à prendre le trône et le régime se fragmente en zone d'influence sous le contrôle de Seigneurs de Guerre assoiffés de pouvoir.

4 – Trêve a Bakura : L'espèce extragalactique des Ssi-ruuk profite de la mort de l'Empereur Palpatine pour lancer une invasion visant à obtenir de nouveaux esclaves alimentant leurs machines de guerre sur Bakura. Rapidement dépassée, la garnison impériale envoie plusieurs demandes de renforts qui finissent par être interceptées par l'Alliance Rebelle, qui perçoit la possibilité d'exploiter cet événement à son avantage. Après une première bataille difficile, Impériaux et Rebelles nouent une trêve, mais lors de la seconde offensive Ssi-ruuk, les impériaux tentent de trahir les rebelles et de livrer Luke Skywalker aux envahisseurs. Toutefois, l'invasion est de nouveau repoussée et Bakura rejoint officiellement l'Alliance Rebelle après la mort du gouverneur impérial et le ralliement du commandant militaire impérial à la cause rebelle.

4 – L'Alliance des Planètes Libres : Les leaders de la Rébellion se rencontrent sur Endor afin de déclarer la naissance de l'Alliance des Planètes Libres, premier régime assurant la transition entre l'Alliance Rebelle et la Nouvelle République. Toutefois, la prise de contrôle de Corellia par l'Empire et les tensions persistantes entre Mon Mothma et Garm Bel Iblis rendent cet événement plus symbolique qu'impactant, et cette Alliance sera rapidement remplacée par la déclaration de fondation de la Nouvelle République

4 – Assaut sur Brentaal IV : Après plusieurs succès locaux de l'Escadron Rogue, la Nouvelle République tente de s'approcher du Noyau afin de pouvoir reprendre Coruscant à l'Empire. Dans ce but, elle attaque le monde stratégique de Brentaal IV et capture facilement celui-ci, l'officier défendant le système dévoilant son incompétence. Une fois la base lunaire capturée, l'Empire décide toutefois d'évacuer ses forces et tous les citoyens désirant fuir les forces de la Nouvelle République, poussant cette dernière à attaquer pour éviter la fuite des officiels. Cette attaque permettra aux Néo-Républicain de capturer l'as impérial Soontir Fel, mais en réalité, toutes les forces impliquées dans cette bataille ne sont que les jouets de la directrice de l'Imperial Intelligence Ysanne Isard, qui recherche à diviser les membres de la Cabale, le conseil dirigeant l'Empire, afin de s'emparer du trône pour elle-même.

5 – Contre-attaque sur Ciutric IV : Ysanne Isard referme son piège sur Sage Pestage et l'accuse de trahison envers l'Empire. Avant qu'elle ne puisse le traduire devant la Cour de Justice Impériale, Pestage parvint toutefois à fuir sur Ciutric IV, mais il est kidnappé par la Moff pirate Leonia Tavira qui accepte de l'échanger avec le Conseil Régnant de l'Empire. Un assaut impérial de grande envergure frappe Ciutric, qui était passé à la Nouvelle République, et force l'évacuation de la planète. Si les pertes de la Nouvelle République sont modérées, elle ne peut sauver Sage Pestage, qui est exécuté par le leader de l'Hégémonie de Ciutric. Isard en profite pour faire assassiner les membres de la Cabale, s'imposant comme la seule dirigeante de l'Empire Galactique.

5 – La Vallée des Jedi : Après avoir découvert sa nature de Jedi, Kyle Katarn parvient à stopper l'Inquisiteur Jerec, qui tentait de s'emparer de la puissance de la Vallée des Jedi, lieu où le Seigneur Noir Kaan avait fait exploser la bombe psychique mille ans plus tôt, enfermant l'esprit de nombreux Jedi sur Ruusan. Il permet à ses esprits de rejoindre la Force et devient un héros de la Nouvelle République.

5 – Bataille de Mindor : La Nouvelle République doit faire face à une nouvelle menace incarnée par Cronal, un Jedi Noir qui fut jadis le directeur de l'Imperial Intelligence avant l'ascension d'Isard. Celui-ci inspire une dévotion fanatique à ses troupes et pour contrer cette menace, la nouvelle République fait de Luke Skywalker un général. Celui-ci bénéficie du soutien de Mand'Alor en personne, Fenn Shysa ayant déjà combattu les forces de Cronal. Si la coalition des Protecteurs Mandaloriens et de la Nouvelle République parvient à vaincre Cronal, la bataille engendre de si terribles pertes que Luke Skywalker décide de quitter l'armée de la Nouvelle République.

5 – Défaite de l'Autorité d'Eriadu : L'Autorité d'Eriadu, dirigée par le Général Sander Delvardus, tente de s'emparer de Sullust afin de repousser la menace représentée par la Nouvelle République à ses ambitions. Toutefois, l'assaut initial échoue et une violente campagne s'engage, menée du côté des Néo-Républicains par un jeune capitaine du nom de Sien Sovv. Les Néo-Républicains sont finalement victorieux et Delvardus s'enfuit vers le Noyau Galactique.

6 – Bataille de Borleias : Afin de se rapprocher de Coruscant, la Nouvelle République tente de s'emparer de la planète de Borleias, la base secrète de l'officier Evir Derricote. Bien qu'il soit plus un scientifique qu'un militaire, Derricote est un homme intelligent et il parvient à piéger l'Alliance Rebelle dans l'atmosphère de la planète, lui infligeant des pertes terribles. Toutefois, les derniers membres de l'escadron Rogue parviennent à mettre au point un plan ingénieux quelques semaines plus tard, permettant à la Nouvelle République de s'emparer de la planète.

6 – Bataille de Coruscant : Après deux ans de préparations minutieuses, la Nouvelle République parvient grâce à une opération de sabotage du bouclier planétaire à s'emparer de Coruscant. Si la bataille est difficile au sol, les troupes du général Tal Ashen combattant jusqu'à la mort, la bataille spatiale une fois le bouclier saboté se déroule facilement, Ysanne Isard n'ayant pas décidé de défendre la capitale galactique. Cette dernière a préféré tenter de semer le chaos dans la Nouvelle République en libérant le virus Krytos, une arme visant spécifiquement les non-humains, dans les réserves d'eaux de Coruscant. Toutefois, le virus perd en puissance à cause des dégâts infligés à ces dernières pendant la bataille et au manque de temps pour Derricote pour optimiser l'arme bactériologique.

Dissimulée sur Coruscant à bord de son Star Dreadnought de classe Executor, le Lusankya, Isard puni Derricote en l'enfermant et tente de faire de Corran Horn, qu'elle a capturée avant la bataille, un agent dormant à son service. Elle échoue toutefois et, pire, les deux prisonniers s'échappent. Si le scientifique impérial est rapidement retrouvé mort, Horn est parvenu à s'échapper et Isard sait désormais que le secret de la position de son navire de guerre est maintenant éventée. Elle quitte donc Coruscant, détruisant de nombreux bâtiments dans son décollage et provoquant ainsi des millions de morts supplémentaires dans la capitale Galactique.

Chute des Seigneurs de Guerres et la Campagne de Thrawn [6 à 9 ABY] :


7 – La Guerre du Bacta : Après son départ de Coruscant, Isard rejoint la planète Thyferra, où elle prend le contrôle de la société humaine contrôlant les livraisons de Bacta et commence à imposer des restrictions terribles, privant la Nouvelle République de ravitaillement. Thyferra étant toutefois un système neutre, le nouveau régime est dans l'incapacité de déclencher un conflit pour forcer le départ de la Directrice de l'Imperial Intelligence. Bien décidé à en finir une bonne fois pour toute avec la menace représentée par Isard, l'Escadron Rogue se porte volontaire et est officiellement déclaré dissout pour permettre à ses membres de mener une guerre privée contre l'impériale. Si cette dernière est une comploteuse de génie, ses compétences politiques comme tactiques sont bien moindre et elle est rapidement dépassée par le génie tactique des Rogues, perdant de nombreuses escarmouches et de nombreux moyens militaires. Lors de la bataille finale sur Thyferra, une association avec les contrebandiers de Talon Karrde et Booster Terrik permet à la Nouvelle République de capturer le Lusankya, tandis que Booster Terrik conserve un Star Destroyer capturé durant la campagne qu'il repeint en rouge et baptise « l'Aventurier Errant »

7 – Bataille pour le Razor's Kiss : Pris dans les manœuvres de harcèlement de l'Escadron Spectre, le Seigneur de Guerre Zsinj mène un raid audacieux sur Kuat en engageant plusieurs pirates afin de voler le Star Dreadnought Razor's Kiss au Conseil Régnant Impérial. L'opération est un succès, malgré la perte de nombreux pirates ne représentant rien pour le Seigneur de Guerre. Toutefois, la Nouvelle République parvint à intercepter la flotte de Zsinj quelques heures plus tard et Han Solo, à la tête d'une flotte néo-républicaine, parvient à détruire la menace représentée par le vaisseau de classe Executor.

8 – Bataille de Dathomir : Face à la menace représentée par Zsinj, l'Empire Galactique et la Nouvelle République parviennent à conclure une trêve le temps de déposer le Seigneur de Guerre. Après une série de raids et de batailles victorieuses, Zsinj est repoussé jusqu'à sa base orbitale de Dathomir. Toutefois, cette période voit l'arrivée dans le jeu galactique de l'un des régimes les plus puissants de la Galaxie : le Consortium d'Hapès. Le prince Isolder recherche une femme, ne pouvant régner sur le trône de la société matriarcale, et jette d'abord son dévolu sur Leïa Organa. Les forces Néo-Républicaine et Hapienne doivent faire face à une coalition entre les forces de Zsinj et celle des Sœurs de la Nuit, mais l'accord conclu entre ces dernières et le Seigneur de Guerre ne fait pas long feu. Le Faucon Millenium parvient finalement, avec l'assistance de la flotte Hapienne, à détruire l'Iron Fist, le vaisseau amiral de Zsinj, tuant le Seigneur de Guerre. Isolder lui trouve finalement sa femme chez les Sorcières de Dathomir refusant le côté Obscur de la Force en la personne de Teneniel Djo, qui devient la première souveraine d'Hapès sensible à la Force.

8 – Coup de main sur Kuat : Après avoir écarté la menace de Zsinj et repoussé divers Seigneur de Guerre Impériaux, la Nouvelle République décide d'asseoir sa position dans le Noyau Galactique et de priver l'Empire de son principal chantier naval : Kuat Drive Yard. Toutefois, cette entreprise représente un véritable défi : même si l'armée impériale ne peut plus aligner des effectifs impressionnants, le Chantier Naval reste une véritable forteresse planétaire conçue pour être capable de se défendre contre les attaques les plus violentes. Plutôt que de prendre Kuat par la force brute, les néo-républicains utilisent autant la ruse que les marchés financiers : ils prennent le contrôle d'une partie de Kuat Drive Yards en bourse, puis lance l'escadron Surprise avec des A-Wing modifiés afin de neutraliser plusieurs Star Destroyer et lancer un virus informatique dans les défenses du Chantier Naval, poussant la direction de Kuat Drive Yards à se rendre. Toutefois, les Impériaux emportent dans leur retraite l’Éclipse pratiquement terminé, qui échappe totalement à l'attention du nouveau régime.

9 – Une Légende sur le retour : Après avoir accompli une longue mission sous les ordres de Palpatine dans les Régions Inconnues, tentant de trouver des signes de l'invasion des Yuuzhan Vong, Thrawn, Grand Amiral de l'Empire, revint dans l'espace impérial et découvre une galaxie plongée en plein Chaos : la République, régime qu'il dénigre pour son manque de stabilité, est revenu au pouvoir et l'Empire est divisé entre les Seigneurs de Guerre et a perdu une grande partie de son territoire ainsi que son principal Chantier Naval. Bien décidé à ne pas laisser cette situation s'installer, ne sachant que trop bien comment elle se terminerait, Thrawn se présente face au conseil régnant sur Orinda et celui-ci lui accorde le titre de Commandeur Suprême des Forces Impériales. Toutefois, ce titre n'est que purement symbolique : Thrawn n'a en réalité sous ses ordres que les restes de l'Escadron de la Mort de la bataille d'Endor, placés sous la responsabilité de Gilad Pellaeon, un capitaine respecté de la marine impériale. Thrawn le prend en tant que second puis négocie avec les différents Seigneurs de Guerre, le plus important étant l’isolationniste Ardus Kaine, afin de créer une coalition militaire qui lui apporte l'assurance que ses officiers ne n’opposeront pas à lui.

9 – Mise en place de la reconquête : Thrawn lance sa première opération sous la forme d'une infiltration dans le système d'Obroa-Skai afin d'obtenir des renseignements. Ses vaisseaux sont pris en chasse par une force de la Nouvelle République qu'il décide d'affronter. Analysant leur tactique, il suppose que le commandant adverse est un Elomin et adopte une stratégie que les membres de son espèce sont incapables de contrer, détruisant la force de frappe entièrement. Thrawn vient de faire la première démonstration que son arme la plus mortelle n'est autre que son cerveau en utilisant sa technique favorite : l'analyse des cultures galactiques à partir de leurs productions artistique. Toutefois, cette opération n'est pas gratuite : il dirige ses forces vers deux endroits bien précis : la première planète est Myrkr, où il traite avec Talon Karrde pour la récupération d'Ysalamiri. Puis il fait route vers Wayland grâce aux informations récupérées sur Obroa-Skai. Il espère y trouver le Jedi Noir placé là par l'Empereur pour garder un complexe dissimulant les plans d'une technologie connue sous le nom de manteau bouclier ainsi que des cylindres de clonage Spaarti qui lui permettront de disposer des moyens pour mener son offensive contre la Nouvelle République.

Toutefois, Thrawn trouve à la place du gardien le clone du Jedi Jorus C'Baoth à la santé mentale chancelante qui tente de l'éliminer, mais en est incapable à cause des Ysalamiri. Thrawn lui propose un marché : en échange de son assistance grâce à ses talents dans la méditation de combat, il offrira au Jedi Fou Luke Skywalker et Leïa Organa Solo, alors enceinte de jumeaux. C'Baoth accepte, ce qui permet à Thrawn de disposer des technologies dont il a besoin, et il lance immédiatement la production de clones en utilisant les données génétiques des meilleurs soldats impériaux, comme Maximillian Veers ou Soontir Fel. Il charge ses gardes du corps Noghri de retrouver Leïa et Luke, mais les diverses opérations dans ce but se soldent toutes par des échecs.

9 – Raid sur Sluis Van : Même s'il a en parti résolu ses problèmes, le Grand Amiral Thrawn manque toujours d'un élément essentiel pour poursuivre sa campagne contre la Nouvelle République : des vaisseaux de guerre capables de combattre. Il mène un raid audacieux sur Nkllon, dérobant à Lando Calrissian plusieurs taupes spatiales qu'il utilise comme module d'assaut lors de la bataille spatiale de Sluis Van pour dérober des navires de guerre déclassés et transformés en vaisseau de transport par la Nouvelle République. La manœuvre échoue toutefois lorsque Lando parvient à reprendre le contrôle de ses engins et les poussent à détruire les vaisseaux sur lequel ils sont accrochés. A la surprise de Pellaeon, Thrawn ordonne la retraite, reconnaissant sa défaite, mais songeant déjà à son prochain mouvement.

9 – A la recherche de la Flotte Katana : Afin de disposer des vaisseaux dont il a besoin pour reprendre un conflit plus conventionnel, Thrawn a besoin de la Flotte Katana, une ancienne flotte de guerre composée de deux cent croiseurs perdus depuis l'Ancienne République et naviguant à la dérive dans l'espace. Il mène une série de plusieurs raids visant à découvrir sa localisation ainsi qu'à harceler les lignes de ravitaillement de la Nouvelle République. L'instabilité politique créée par le Bothan Borsk Fey'lya permet d'écarter un temps Ackbar du commandement de la flotte de la République et provoque de graves erreurs de commandement facilitant son action. C'est finalement un raid sur Pantolomin qui permet à Thrawn, avec l'aide d'un voleur de vaisseau, de trouver un contrebandier qu'il paye généreusement pour disposer des coordonnées de la flotte.

Toutefois, Leïa Organa Solo parvint à se rendre sur la planète natale des Noghris afin d'en savoir plus sur les tueurs tentant de la kidnapper. Elle est reconnue comme la fille de Darth Vader, ce qui lui vaut le respect des Noghris qui voient en l'ancien Seigneur Sith un sauveur. Elle parvient à découvrir comment l'Empire utilise les Noghris comme des assassins d'élite en maintenant leur monde dans un état lamentable ne permettant pas l'agriculture. Lorsque Talon Karrde parvient finalement à dépasser les difficultés politiques de la Nouvelle République et vendre la localisation de la Flotte Katana au régime, il est trop tard : Thrawn s'est déjà emparé d'une bonne partie de la flotte et bien que les néo-républicains remportent la victoire dans la bataille pour le contrôle de sa localisation, il est déjà trop tard pour empêcher Thrawn de mettre son plan en place.

9 – Offensive générale : Disposant désormais de la supériorité numérique aussi bien en hommes qu'en matériel, Thrawn peut lancer sa campagne contre la Nouvelle République à plus grande échelle : il multiplie les offensives et connaît des succès comme des échecs, mais atteint en partie ses objectifs : la Nouvelle République n'a pas les mêmes moyens que lui pour remplacer ses pertes et il affaiblit ses forces partout dans la galaxie. En utilisant le Manteau Bouclier, il parvient à soumettre sans trop d'effort le monde d'Ukio, pourtant défendu par un Bouclier Planétaire, en faisant croire qu'il dispose d'une arme capable de les percer alors qu'en réalité, il n'a fait qu'infiltrer un vaisseau furtif dans le bouclier. L'aide de Jorus C'Baoth lui permet de mieux coordonner ses attaques, mais lors de l'attaque sur Filve, le Jedi ordonne à toute une partie de la flotte de poursuivre le Faucon Millenium car il a ressenti la présence de Leïa Organa Solo à l'intérieur, provoquant des pertes inutiles et contrariant les plans du Chiss. Les tactiques de Thrawn sèment toutefois la terreur dans les rangs de la Nouvelle République, beaucoup pensant que le Grand Amiral dissimule une Super-Arme, alors qu'il n'en est rien.

9 – Raid sur Coruscant et Embuscade sur Trogan : Une nouvelle tentative de kidnapping des jumeaux Solo, Jaina et Jacen, nés récemment, échoue et résulte par la mort de presque tout le commando, à l'exception de son commandant qui désigne l'ancienne Main de l'Empereur, Mara Jade, qui assiste pourtant les rebelles dans la défense des enfants, comme responsable, ce qui pousse le Conseil de la Nouvelle République à la mettre aux arrêts. Dans le même temps, Talon Karrde tente de créer une Union des Contrebandiers contre Thrawn, mais alors que le Grand Amiral avait ordonné à ses troupes de ne pas s'y rendre, un commando impérial corrompu par Niles Ferrier intervient, pour être rapidement balayé par les contrebandiers. Pour venger cette action, les Contrebandiers mènent un raid audacieux sur les chantiers navals de Bilbringi et détruisent un Star Destroyer en construction.

9 – « Siège » de Coruscant : Exploitant la terreur qu'il a semée suite a ses offensives, Thrawn lance un raid sur Coruscant. Plutôt que de lancer ses troupes à l'assaut, il utilise son Manteau Bouclier sur des astéroïdes afin de pouvoir placer la planète en état de siège en la forçant à conserver son bouclier planétaire, anticipant les manœuvres de son adversaire, le talentueux Garm Bel Iblis. Grâce a une ruse, il fait croire aux Néo-Républicains que pas moins de 265 astéroïdes sont retenus par le Bouclier Planétaire de Coruscant, alors qu'ils ne sont en réalité que 22.

9 – Fin de campagne a Bilbringi : Suite au siège de Coruscant, Thrawn peut lancer de nouvelles offensives plaçant la Nouvelle République dans une situation désespérée. Toutefois, le retour de l'Amiral Ackbar, enfin libéré des accusations du Conseiller Bothan, peut enfin permettre une réaction offensive. Pour détecter les astéroïdes plaçant Coruscant en état de siège, la Nouvelle République a besoin d'une technologie détenue par les Impériaux se trouvant dans le Chantier Naval. Afin de tenter de tromper Thrawn sur la destination de leurs attaques, l'Escadron Rogue tente de manipuler les Contrebandiers pour convaincre les Impériaux que l'attaque se portera sur le QG de l'Ubiqtorate, le commandement de l'Imperial Intelligence, sur Tangrene. Toutefois, ni les Contrebandiers ni le Grand Amiral ne morde à l'hameçon et le début de la bataille de Bilbringi semble tourner au désastre lorsque la flotte d'Ackbar est coincée par les interdicteurs de Thrawn au-dessus du Chantier Naval.

Toutefois, le vent a tourné pour l'Empire : les relations exécrables entre le Chiss et C'Baoth ont poussé le Grand Amiral à maintenir celui-ci enfermé sur Wayland, mais cela provoque le soulèvement des indigènes soumis à la volonté du Jedi Fou et permet a un commando composé des héros de la Rébellion, accompagné par Mara Jade qui a indiqué à ces derniers la position de Wayland, de s'infiltrer dans la forteresse afin de pouvoir saboter le centre de clonage. C'Baoth a toutefois réservé une dernière surprise à Luke Skywalker et Mara Jade : un clone de Luke construit à partir de la main perdue sur Bespin contre Darth Vader six ans plutôt. Mara Jade, hantée par l'Ultime Commandement de Palpatine lui ordonnant de tuer Luke Skywalker, parvient à vaincre le clone et faire taire la voix, avant de sauver le Jedi en plantant son sabre-laser dans le torse de C'Baoth. Avec le renfort de Talon Karrde et de Leïa venus de Coruscant suite à la découverte de la ruse de Thrawn, le centre de clonage est détruit. Quand à Thrawn lui-même, il est assassiné par son garde du corps Noghri en vengeance pour le sort de son peuple sous le joug de l'Empire et partira sur ses mots « Mais… Quel sens artistique dans l'exécution ».

La campagne de Thrawn terminée, l'Empire sera affaibli, mais il aura prouvé qu'il est encore capable d'incarner un danger, bien qu'il manque sa plus belle occasion de reprendre le contrôle de la galaxie. Si Thrawn avait vaincu a Bilbringi, Ardus Kaine serait sortie de sa neutralité pour le soutenir officiellement et avec ses forces militaires comprenant plusieurs Star Dreadnought, la Nouvelle République aurait sans doute été incapable de stopper le Grand Amiral.

Dark Empire [9 à 11 ABY] :


9 – Invasion de l'Hégémonie de Ciutric : Après la défaite de Thrawn, la Nouvelle République lance plusieurs opérations dans le but de reprendre les territoires perdus sous le commandement du Grand Amiral ainsi que continuer à réduire le nombre de Seigneurs de Guerre. Son attention se tourne vers l'Hégémonie de Ciutric IV commandée par Delak Krennel, un humano-centriste s'étant autoproclamé Prince Amiral. Toutefois, le régime est en réalité victime d'une nouvelle manipulation d'Isard, qui recherche à attirer l'attention vers Ciutric IV pendant qu'elle tente de reprendre le Lusankya perdu lors de la campagne précédente. Le plan d'Isard avait deux objectifs : se défaire de Krennel, devenu inutile, et de son clone associé au Seigneur de Guerre, tout en occupant assez la Nouvelle République pour pouvoir retourner à Bilbringi et s'emparer du Star Dreadnought. Toutefois, Isard n'accomplit pas cette tâche pour elle : l'Empereur a déjà ressuscité et attend son heure dans l'ombre, laissant les Seigneurs de Guerre d'auto-détruire. Il sait la mission d'Isard impossible et ne connaît que trop bien le goût de sa maîtresse pour le pouvoir, c'est pour cette raison qui lui a ordonné la capture du Lusankya : il cherche à l'éliminer avant son retour.

Pourtant, si Isard échoue, ce n'est cette fois pas la responsabilité de son ennemi de toujours, l'escadron Rogue, mais de Booster Terrik qui comprend ses intentions. Formant une petite équipe avec deux agents de la Nouvelle République et disposant de toutes les autorisations pour contrôler le Lusankya, ils parviennent à coincer Isard sur le pont. Cette dernière préfère se suicider en tentant de tuer Iella Wessiri plutôt que de faire face au jugement de l'Empereur face à l'échec. L'élimination de l'Hégémonie de Ciutric et d'Isard permet donc à Palpatine de préparer son retour plus sereinement.

10 – Assaut sur Coruscant : Malgré la victoire sur l'Hégémonie de Ciutric, la position de la Nouvelle République reste difficile : la campagne de Thrawn a créer un saillant autour de Coruscant qui rend une exploitation militaire par l'Empire aisée, pour peu que celui-ci soit capable d'unir ses forces entre le Conseil Régnant et les différents Seigneurs de Guerre. Si tous se détestent, ils sont toutefois capable de lire une carte et de se rendre compte qu'une telle opportunité ne se représentera pas deux fois. L'attaque sur Ciutric fut en réalité une erreur tactique importante des néo-républicains : poussés par les plans d'une super-arme découverte lors des premières phases de la campagne, ceux-ci sont tombés dans un piège orchestré par Isard : Krennel avait en horreur les Super-Armes et recherchait avant tout, comme Ardus Kaine, à créer un territoire isolationniste, certes raciste, mais basé sur la puissance économique davantage que la militaire.

En unissant ses différentes forces, l'Empire est capable de reconstituer une flotte de guerre si puissante que l'attaque qu'elle lance sur le Noyau ne peut être stoppée : des systèmes importants, comme Anaxes, retombent rapidement entre les mains de l'Empire. Lorsque Coruscant est encerclé par pas moins de cinq Star Dreadnought de classe Executor et un nombre croissant de navires de guerre, Mon Mothma comprend qu'elle n'a aucune chance de défendre la capitale galactique et ordonne la retraite et l'évacuation de la population. La manœuvre fonctionne et les Impériaux règnent alors sur un champ de ruine sans âme. Toutefois, une querelle éclate entre les différents Seigneurs de Guerres afin de désigner le nouvel Empereur et une lutte fratricide éclate. Palpatine observe celle-ci depuis sa forteresse de Byss et laisse faire : il s'agit pour lui d'un mouvement naturel permettant « d'éliminer les faibles ». Car après avoir été trahi par Vader, Palpatine n'a plus qu'un objectif : créer un nouvel Empire, dirigé par les adeptes du Côté Obscur et qui suivrait son credo à la lettre plutôt que de faire confiance à une bureaucratie défaillante qui avait conduit sa tentative précédente à l'échec.

Lorsqu'il estime avoir laissé assez de temps aux impériaux pour éliminer les faibles, il fait une démonstration éclatante de son retour en ouvrant une singularité à l'aide du Côté Obscur de la Force dans l'espace de Coruscant, qui pousse la flotte impériale à la retraite, et Luke Skywalker, conscient qu'il est le réel objectif de l'Empereur, à affronter son destin. Les Impériaux, plus effrayés encore par l'Empereur que poussés par leurs querelles personnelles, se rallient à sa bannière. Avec l'aide de ses supers-armes construite sur Byss, Palpatine espère bien reprendre rapidement le contrôle de la galaxie à une Nouvelle République se réfugiant dans le système Hutt sur Da Soocha V. Amené sur Byss par la singularité, Luke se retrouve confronté à l'Empereur Ressuscité et l’impensable se produit, il se soumet à sa volonté en devenant son nouvel apprenti Sith. Mais en cet instant, il ne s'agit que d'une manœuvre dans l'espoir de gagner du temps.

10 – Massacre sur Mon Calamari : La première offensive majeure de l'Empereur Ressuscité dans sa campagne contre la Nouvelle République consiste à déployer l'une des ses nouvelles Super-Armes, les Destructeurs de Monde, sur Mon Calamari afin de punir ce système de son assistance à la Rébellion. L'attaque initiale est foudroyante et aucune arme ne semble être capable de stopper les machines de destruction dévorant cités comme nature afin de produire des nouvelles armes automatisées. La Nouvelle République évacue d'abord le plus possible d'habitants de Mon Calamari avant de monter une contre-attaque, devant faire face au blocus imposé par la flotte impériale. Le plan initial de Palpatine était de laisser les Destructeurs de Monde transformer Mon Calamari en une planète sans vie pour lui donner le coup de grâce avec l’Éclipse, mais il ne parviendra pas à ses fins.

Car sur Byss, Luke Skywalker fait de la résistance. Si Palpatine parvient facilement à capturer Leïa Organa Solo, qui avait monté une opération pour tenter de sauver Luke, il ne parvient pas à faire passer cette dernière du Côté Obscur. Luke parvient à obtenir les codes de contrôle des Destructeurs de Monde et les confie à R2-D2 avant de couvrir la fuite de Leïa, qui emporte avec elle un Holocron Jedi que lui avait donné Palpatine dans sa tentative de la convertir au Côté Obscur de la Force et le droïde. Pendant que Luke tente d'éliminer l'Empereur en profitant de sa phase de transfert d'esprit dans un autre corps cloné, Leïa retourne sur Mon Calamari. Avec l'aide des nouveaux E-Wing ainsi que des codes de commandement des Destructeurs de Mondes, la Nouvelle République parvient enfin à prendre l'avantage et pousse les super-armes à s'autodétruire. Un seul exemplaire sera conservé et capturé par les Néo-Républicains.

Toutefois, sur Byss, Luke ne parvient pas à détruire toutes les cuves contenant les clones de Palpatine et doit affronter un Empereur en pleine possession de ses moyens au sabre-laser. Il ne parvient pas à le vaincre et l'Empereur pénètre son esprit, brisant ses espoirs afin de le garder sous contrôle et d'en faire un champion du Côté Obscur. Il contacte ensuite la Nouvelle République, promettant des négociations de paix si Leïa vient lui rendre son Holocron. Une proposition qu'elle accepte, mais sans emporter l'Holocron.

10 – Bataille de la base Pinacle : Venant lui-même à la rencontre des Néo-Républicains, Palpatine reçoit Leïa à bord de l'Eclipse, accompagné par deux Croiseurs de Batailles et un Star Destroyer, face à toute la flotte de la République. Lorsqu'elle arrive sur le pont, Leïa est attaquée par un Luke qui a perdu l'esprit et obéit aux ordres de Palpatine, dans une tentative de ce dernier de faire passer du Côté Obscur Leïa afin de pouvoir prendre le contrôle de l'enfant qu'elle porte. Toutefois, Leïa parvint à raviver l'esprit de Luke qui retrouve le chemin de la lumière et se retourne contre Palpatine. Un nouveau duel au sabre-laser éclate, mais cette fois, Luke Skywalker prend le dessus et l'emporte. L'Empereur dans sa rage invoque une Tempête de Force pour tenter de ravager la flotte de la République, mais Luke et Leïa unissent leurs forces afin de couper le clone de Palpatine de la Force, lui faisant perdre le contrôle de la Tempête qui dévore l’Éclipse. Ils s'enfuient du navire avant sa destruction alors que la flotte impériale bat en retraite, privée de la puissance de feu du Star Dreadnought. Cette victoire laisse croire à la Nouvelle-République qu'elle en a fini avec la menace de l'Empereur Ressuscité, mais pas pour longtemps…

10 – Bataille de Balmorra : Longtemps placé sous le joug de l'Empire Galactique, Balmorra se retrouve de nouveau menacé par celui-ci alors qu'une flotte commandée par l'Exécuteur Sedriss QL réclame sa capitulation. Le Gouverneur Beltane refuse et la bataille est alors inévitable. Toutefois, alors que les Impériaux sont confiants dans leur supériorité numérique et les atouts de leurs nouveaux Shadow Droïds, les défenseurs dissimulent plusieurs cartes à jouer et l'emploi d'une meilleure tactique ainsi que du droïde de combat Viper X-1 permet à Balmorra d'infliger une cuisante défaite à Sedriss le forçant à négocier avec Beltane. Cette défaite révèle les limites du Dark Empire, les adeptes du Côté Obscur de la Force ne faisant guère de bon commandant militaire, prennent souvent des décisions contestables. Maximilian Veers, rétrogradé capitaine par Sedriss à cause de sa proximité avec Vader, est tué sur Balmorra, une fin déshonorante pour le vainqueur de la Bataille de Hoth.

10 – Purge des traîtres : De retour sur Byss, Sedriss QL doit faire face à la rébellion de deux adeptes du Côté Obscur persuadés que l'Empereur Palpatine ne reviendra pas et tentant, comme Luke Skywalker précédemment, d'éliminer les clones afin de pouvoir s'emparer du trône. Sedriss choisit toutefois de ne pas trahir Palpatine et les éliminent avant que celui-ci ne se révèle à lui et lui confie pour mission de partir a la recherche de la princesse Leïa.

10 – Escarmouche sur Ossus : Alors qu'ils recherchent des traces de l'ancien Ordre Jedi, Luke Skywalker et Kam Solusar nouent des contacts avec la tribu de Shaman des Ysannas, descendant des anciens Jedi d'Ossus. Ils sont toutefois attaqués par Sedriss qui les traquent avec l'aide de Stormtrooper entraînés dans le côté Obscur de la Force. Si le combat tourne à l'avantage des Jedi, Sedriss tente de s'enfuir en prenant en otage un Ysanna, seulement pour être capturé par le Maître Jedi Ood Bnar, un Neti de plus de 5 000 ans enraciné sur Ossus depuis le conflit contre Exar Kun. Ood Bnar se sacrifie pour éliminer Sedriss et permettre aux deux Jedi de pouvoir découvrir deux sabres-lasers, les trésors d'Ossus que le vénérable Maître Jedi avaient dissimulé aux troupes de Kun en devenant un arbre gigantesque.

10 – Raid sur Byss : Consciente du temps offert par la trêve entre l'Empire et Balmorra, la Nouvelle République monte un commando pour tenter de s'emparer de la citadelle impériale sur Byss et détruire la chambre de clonage de Palpatine. Les droïdes Vpier X-1 élimine toute opposition jusqu'à l'arrivée de Chrysalides, des Rancors améliorés par Palpatine avec la Magie Sith, qui les mettent en pièce, poussant les commandos rebelles à la retraite. Ces derniers sont sauvés par l'intervention des Contrebandiers les ayant aidé à infiltrer la planète, commander par Salla Zend. Palpatine les laisse fuir, mais décide de diriger sa nouvelle super-arme, le Canon Galactique, contre Da Soocha V. La Nouvelle République parvient, grâce à ses espions, à anticiper le tir et faire évacuer sa base avancée comme les natifs de la planète, mais Luke Skywalker échoue à faire usage de la Force pour détourner le missile qui perce la croute terrestre et provoque une réaction nucléaire en chaîne provoquant la destruction de la lune.

11 – Destruction de Nespis VIII : Le Dark Empire lance une puissante offensive visant à utiliser la terreur inspirée par le Canon Galactique pour reconquérir la galaxie. Il traque dans le même temps le gouvernement de la Nouvelle République réfugié sur la station spatiale Nespis VIII. Trahi de l'intérieur par un espion impérial, Nespis devient la cible du Canon Galactique. Toutefois, R2-D2 a intercepté la communication de l'espion et les Néo-Républicains lancent immédiatement l'évacuation de la base. L'évacuation prend trop de temps, mais le premier missile n'explose pas, forçant le canon galactique à un second tir, trop tard pour tuer le commandement de la République, mais détruisant tout de même la station et les trésors historiques qu'elle renfermait.

11 – Pèlerinage sur Korriban : Palpatine voit ses clones dégénérer bien trop rapidement pour être viables, et ses médecins sont incapables de l'aider : il est victime d'un sabotage orchestré par l'un des Sovereign Protector, l'élite sensible à la Force des Gardes Royaux, Carnox Jax, qui compte revendiquer le trône impérial pour lui-même après avoir reçu l'enseignement Sith de Lady Lumiya. Recherchant un moyen de prolonger sa vie, Palpatine se rend sur Korriban pour demander l'aide de la sagesse des anciens Seigneurs Sith. Ces derniers, qui l'avait aidé à ressusciter, lui révèlent que son destin se jouera sur Onderon et est incarné par Anakin Solo, le second fils de Leïa Organa, qui vient de naître, sans lui dire toutefois s'il incarne son triomphe ou sa destruction.

11 – Bataille d'Onderon : La bataille d'Onderon marque la fin de la campagne du Dark Empire lorsque Palpatine, à bord de l’Éclipse 2 et accompagné de sa flotte, tente de capturer le monde afin de s'emparer d'Anakin Solo. Pendant que la flotte de la Nouvelle République retient les forces impériales, une Task Force composés de Luke Skywalker, Rayf Ysanna et Empatojayos Brand, l'un des derniers survivants de la Purge Jedi, se rend sur la planète pour tenter de stopper Sidious. Dans l'espace, une opération commando ingénieuse menée par le Faucon Millenium, emportant à son bord Kam Solusar, Lando Calrissian et R2-D2, permet de saboter l'hyperdrive de l’Éclipse afin de le forcer à faire un saut en hyper-espace sur la position du Canon Galactique. Lorsqu'il sort de l'hyper-espace, le Canon est prêt à tirer et tente de détruire le Star Dreadnought pour éviter la collision, mais le projectile est trop lent : l'explosion des deux super-armes provoque une réaction cataclysmique détruisant Byss et une bonne partie de la flotte impériale la défendant.

Au sol, Palpatine parvient à atteindre Anakin Solo, mais est rattrapé par la Task Force Jedi. Alors qu'il meurt finalement tué d'un tir de blaster dans le dos de Han Solo, il tente de projeter son esprit dans le bébé de Leïa. Toutefois, Brand, mortellement blessé suite à un combat bref contre le Sith, s'interpose et utilise le Côté Lumineux de la Force afin de faire barrière à l'esprit du Seigneur Sith pour l'emmener avec lui dans la Force. Mais si Brand se fond dans celle-ci, Palpatine sombre dans le Chaos, où il subira une éternité de tourment. La mort de Darth Sidious signe la fin du Dark Empire, mais également la fin de l'Empire Galactique en tant que superpuissance galactique : les Seigneurs de Guerres Impériaux reprennent leurs querelles et les pertes subies durant cette campagne ne permettront plus à un Empire unifié de représenter une réelle menace à l'existence de la Nouvelle République. Elle a toutefois fait perdre à Luke Skywalker un nouvel apprenti, Ysanna ayant été tué par un Acolyte de Palpatine. Il comprendra toutefois enfin qu'il lui est nécessaire de reconstruire lui-même une académie Jedi et obtiendra l'autorisation de la Nouvelle République de l'installer sur Yavin IV.

Formation des Vestiges de l'Empire, les campagnes de Daala [11 à 12 ABY] :


11 – Coup d'état sur Yinchorr : Après s'être assuré de la mort définitive de Palpatine, Carnox Jax lance ses partisans à l'assaut de l'académie de la Garde Royale afin de s'assurer de la victoire totale. Bien que les Stormtroopers soient des combattants bien moins doués que les Gardes Royaux, qui disposent de la formation Echani, ces derniers sont rapidement dépassés par le nombre et seul Kir Kanos échappe au massacre. Avec le soutien du Conseil Régnant, Carnox Jax devient le nouvel Empereur de l'Empire Ecarlate et installe sa capitale sur Yinchorr. Toutefois, considérant Kanos comme une menace, il ordonne à ses troupes de le poursuivre. Ce dernier a fui en réalité sur Phaeda, espérant pouvoir faire profil bas en attendant de pouvoir prendre sa revanche sur le traître et venger la mort de Palpatine.

11 – Bataille de Phaeda : Sur Phaeda, Kanos doit défendre sa vie contre les forces impériales et se fait repérer par les forces résistantes de la Nouvelle République tentant de chasser les Impériaux sur place. Il fait connaissance avec le Commandant Mirith Sinn, mais sa présence sur la planète finit par atteindre les oreilles de Carnor Jax. Celui-ci lance donc une offensive sur la base rebelle et ordonne au commandant de la garnison de Phaeda, Xexus Shev, de l'attendre, ce qu'il ne fera pas pour tenter de couvrir la corruption de ses troupes. Les succès initiaux de Shev sont rapidement freinés par l'intervention de Kir Kanos qui massacre les troupes impériales. L'intervention de Jax permet de rétablir la balance à la faveur de l'Empire, mais Sinn a elle même contacté le QG de la Nouvelle République qui déploie l'Escadron Rogue ainsi que le Star Dreadnought Lusankya, assurant la victoire des Néo-républicains et poussant les impériaux à se rendre.

11 – La mort du Traître : Kir Kanos parvient à échapper à la bataille de Phaeda avant son terme pour rejoindre Yinchorr et défier Carnox Jax en duel. Ce dernier répond accompagné de Shadowtrooper, mais Kanos les élimine rapidement avant d'affronter Jax. Le combat, d'abord à l'avantage de Kanos, tourne en faveur de Jax avant de se retourner de nouveau grâce a l'intervention de Mirith Sinn et de son assistant Trandoshan. Toutefois, les deux Néo-Républicains espèrent capturer Jax pour en faire un prisonnier là où Kanos ne recherche que la vengeance. Celui-ci élimine donc le Trandoshan qui tente de s'interposer sans remord avant d'obtenir sa vengeance en tuant Carnox Jax. Si Mirith Sinn renonce à poursuivre l'ancien Garde Royal pour le moment, elle promet tout de même de venger la mort de son ami.

11 – Bataille d'Ord Cantrell : La mort de Carnox Jax n'a pas signé la fin de l'Empire Écarlate. Le Conseil Régnant nomme un nouvel Empereur en la personne de Burr Nolyds, mais cette nomination ne convient pas à une personne dans l'ombre, le Yuuzhan Vong Nom Anor. Présent depuis des années dans la galaxie, préparant le terrain à son espèce pour une invasion généralisée, il cherche à embourber l'Empire dans une nouvelle guerre civile jusqu'à sa destruction. Pour cela, il assassine lui-même l'Empereur afin que le Conseil considère le poste comme trop dangereux et nomme à la place de Nolyds son âme damnée, Xandel Carivus. Nom Anor espère profiter de l'arrivé nouvelle de non-humains dans le Conseil Régnant afin de pouvoir provoquer un conflit entre humains et aliens, mais son plan échoue quand Carivus fait arrêter tous les non-humains du Conseil ainsi que Feena d'Asta, fille du Baron du même nom, un ancien supporter de Palpatine très respecté dans l'Empire. Le Baron considère cet acte comme un affront personnel et déclare la guerre à Carivus qui est abandonné par Anor : en arrêtant tout le monde, Carivus a unifié l'Empire contre lui, un objectif qui ne concorde pas avec ceux de l'extra-galactique.

La bataille d'Ord Cantrell est une formalité pour les forces du Baron d'Asta, la flotte Impériale étant dispersée pour tenter de retrouver Kir Kanos. Ce dernier est dissimulé parmi les assaillants de la flotte d'Asta, devançant ses troupes afin d'éliminer Carivus, qui était impliqué dans le complot pour renverser l'Empereur Palpatine. La mort de Xandel Carivus marque la fin du Conseil Régnant et désormais, plus personne ne portera le titre d'Empereur avant Jagged Fel. Toutefois, cela ne met pas fin à la menace représentée par l'Empire sous la forme de ses Seigneurs de Guerre.

11 – Découverte hasardeuse : Par plusieurs enchaînements d’événements hasardeux, Han Solo et Chewbacca, accompagnés d'un jeune garçon du nom de Kyp Durron, sont obligés de prendre le risque de traverser l'amas de trou noir connu sous le nom de la « Gueule » afin d'échapper aux esclavagistes de Kessel. Ils sont toutefois interceptés par une flotte impériale qui les fait prisonniers et découvrent un complexe sous la responsabilité de l'Amirale Daala, la maîtresse du Grand Moff Tarkin. Coupée du reste de la galaxie avec pour ordre de développer de nouvelles Super-armes pour l'Empire, Daala est choquée d'apprendre la chute de celui-ci. Toutefois, elle doit faire face à d'autres problèmes lorsque Han, Chewbacca et Kyp s'échappent avec l'aide de la scientifique Qwi Xux en volant le Broyeur de Soleil, un vaisseau pratiquement indestructible capable de détruire un système solaire entier en forçant l'entrée en super-nova de l'étoile à l'aide de son lanceur de torpilles à résonance.

Lorsqu'ils parviennent à quitter le complexe de la Gueule, ils se retrouvent pris entre deux feux en découvrant la flotte des esclavagistes lancés à leur recherche. Daala prend la flotte des esclavagistes pour une flotte de la Nouvelle République et attaque sans plus tarder, permettant au Faucon et au Broyeur de Soleil de fuir vers Coruscant. L'Amirale remporte toutefois une victoire facile contre les pirates, détruisant les deux tiers de leurs forces pour seulement trois escadrons de TIE et un Star Destroyer endommagé.

11 – Massacre a Dantooïne : Décidée à éliminer la Nouvelle République, l'Amirale Daala apprend l'existence d'une structure sur Dantooïne. Elle s'y rend et l'attaque avec toute la puissance de feu dont elle dispose. Toutefois, alors qu'elle s'attend à trouver une base militaire, elle fait face à un camp de réfugiés, seulement défendu par un petit canon à ion incapable de se défendre contre la puissance de feu de sa flotte. Daala se moque de la nature de sa cible et ordonne le carnage : il n'y aura aucun survivant du côté des réfugiés, pour aucune perte dans les forces de l'Amirale.

11 – Désastre a Yavin IV : Après une courte pause à Coruscant, Kyp Durron accepte de rejoindre le temple Jedi de Yavin IV afin d'apprendre l'enseignement des Jedi. Il plonge le Broyeur de Soleil au coeur de la planète gazeuse de Yavin, puis commence son entrainement. Toutefois, Durron dispose d'un potentiel dans la Force bien plus grand que les autres aspirants, ce qui force Luke à prendre beaucoup plus de temps pour lui et déléguer à Kam Solusar l'apprentissage des autres élèves. Kyp se sent pourtant limité par Skywalker, qui refuse de lui enseigner aussi vite qu'il ne le voudrait, ce qui en fait une cible facile pour l'esprit de l'ancien Seigneur Noir des Sith Exar Kun, enfermé dans les temples Massassi depuis quatre mille ans. Tombant sous son influence, Kyp parvient rapidement à se défaire de Skywalker grâce à l'aide des vrilles du Côté Obscur puis s'empare du Broyeur de Soleil afin de pouvoir commencer sa campagne contre ceux qu'il juge responsable de ses malheurs.

11 – Assaut sur Mon Calamari : Obtenant des informations provenant d'un droïde sonde s'étant mystérieusement réactivé sur la planète, Daala poursuit son offensive en attaquant Mon Calamari. Elle profite de la fragilité de la planète suite à la campagne de l'Empereur Ressuscité pour causer de gros dégâts sur plusieurs grandes cités Calamari, mais les efforts tactiques de l'Amiral Ackbar permettent la destruction du Star Destroyer Manticore. Si cette perte pousse Daala à attaquer plus violemment, elle comprend qu'elle ne remportera pas la bataille lorsque la flotte de la Nouvelle République répond à l'appel de détresse de la planète, et préfère se replier.

11 – Destruction de la Nébuleuse Cauldron : Après son échec à Mon Calamari, Daala se retrouve dans la Nébuleuse Cauldron afin de pouvoir préparer ses forces pour un assaut sur Coruscant. Elle fait transférer l'équipage du Basilisk, endommagé, sur son dernier vaisseau intact, le Gorgon. Toutefois, Kyp la retrouve et envoie sept torpilles à résonance dans les septs soleils de la nébuleuse dans l'espoir d'éliminer l'Amirale. Lorsque cette dernière prépare son saut dans l'hyper-espace, Durron se montre afin de forcer Daala à rester. Cette dernière envoie deux escadrons de chasseurs TIE à la poursuite du Broyeur de Soleil, mais l'un de ses capitaines détecte l'anomalie dans les soleils, lui faisant comprendre l'acte de Kyp. Elle saute dans l'hyper-espace, mais laisse derrière elle les deux escadrons de TIE et le Basilisk.

11 – Destruction de Carida : Pensant avoir éliminer Daala, Kyp se rend ensuite dans le système de Carida, où son frère a été recruté de force dans l'armée impériale. Il menace de détruire le système si l'ambassadeur Furgan ne lui accorde pas une audience. Ce dernier accepte de l'écouter mais ne pense qu'à récupérer le Broyeur de Soleil et envoie soixante TIE tenter de s'en emparer tout en affirmant à Kyp que son frère est mort. Face à cette réaction, Kyp envoie une torpille à résonance dans le soleil de Carida et prévient Furgan qu'il n'a que deux heures pour évacuer. Ce dernier ne lance l'ordre d'évacuation que pour les officiels, laissant derrière lui la population ainsi que les troupes impériales. Un officier finit par trouver la trace du frère de Kyp vivant et le prévient, espérant que le Jedi Noir viendra les sauver tous les deux, mais il tente d'éliminer le frère de Kyp et parvient à le blesser mortellement avant d'être tué par Durron. Ce dernier ne peut sauver son frère à cause de l'explosion du Soleil, balayant Carida de la carte galactique.

11 – Bataille d'Anoth : Privé de Carida, l'ambassadeur Furgan décide de lancer un assaut sur Anoth afin de tenter d'enlever Anakin Solo. Il utilise pour cela un nouveau type de Walker, le MT-AT, spécialement conçu pour les terrains montagneux et ayant la forme d'une araignée. Toutefois, la résistance des Néo-Républicains est acharnée et Furgan finit par mourir dans un duel de Walker contre un Mon Calamari dont il avait lavé le cerveau et recherchant vengeance. Il fait partie des derniers Seigneurs de Guerre à être vaincu par la Nouvelle République.

11 – Destruction de l'esprit d'Exar Kun : Bien que le Seigneur Noir des Sith contrôle l'esprit de Kyp Durron afin de le maintenir dans le Côté Obscur de la Force, Exar Kun est également capable de perturber la vie de l'académie Jedi sur Yavin IV en manipulant plusieurs élèves ainsi qu'en libérant ses hydres de combat dans le but d'éliminer Luke Skywalker. Toutefois, ses tentatives échouent et il finit par être acculé par tous les apprentis dans son temple. Aidés par l'esprit de l'ancien Jedi Vodo-Siosk Baas, Streen et Kirana Ti parviennent à concentrer le Côté Lumineux et la force à détruire l'esprit de Kun en le transperçant avec leurs sabres-laser, libérant Kyp de l'influence du Seigneur Noir des Sith.

11 – Bataille de la Gueule : Décidée à mettre un terme à la menace représentée par l'Amirale Daala, la Nouvelle République décide d'attaquer le complexe de la Gueule. Mon Mothma se montre compréhensive envers les affaires des Jedi et laisse Luke Skywalker décider lui même de la punition à infliger à Kyp pour sa sanglante campagne contre l'Empire Galactique. Luke Skywalker ordonne donc à Kyp de détruire lui-même le Broyeur de Soleil en le pilotant afin de pouvoir le mener dans l'un des trous noirs entourant le complexe, seul moyen sûr de détruire à tout jamais la Super-Arme. Daala n'est pas présente lors du début de l'assaut et l'apparition de la flotte de la République fait paniquer l'administrateur Tor Sivron qui tente de fuir à bord du prototype de la première Étoile Noire, emportant le personnel de la base avec lui. Il utilise le Super-Laser de la station pour détruire la lune de Kessel Garrison, mais par cet acte, il s'attire des foudres de l'Alliance des contrebandiers qui le repousse vers le complexe.

Lorsque l'Amirale Daala rejoint avec le Gorgon le prototype de l'Etoile Noire, l'Empire semble avoir toute les cartes en main pour remporter la victoire. Mais Han Solo est parvenu à dissimuler le Faucon et avec l'aide de Mara Jade et de Lando Calrissian, sabote le Super Laser de la station, empêchant Sivron de détruire le complexe. Alors que le Faucon prend la fuite, Daala doit se résoudre à détruire elle même le complexe de la gueule à coup de Turbo-laser, endommageant sévèrement le Gorgon. Elle profite toutefois de la perturbation créée par l'explosion pour s'enfuir dans les territoires impériaux du Noyau à l'abri des senseurs. Kyp tente d'engager le prototype de l'Etoile Noire avec ses deux dernières torpilles à résonance, mais ses dernières n'infligent que des dommages limités à la station de combat. Son équipage parvient toutefois à réparer le Super-Laser et ouvre le feu sur le Broyeur de Soleil, ne faisant qu'endommager sa propulsion. Les deux super-armes sombrent finalement dans un trou noir, mais Kyp échappe à la mort en s'échappant dans une capsule de sauvetage récupérée par Han Solo, grâce à la technique Jedi de l'animation suspendue. Il sera ainsi capable de poursuivre son entraînement de Jedi.

12 – La fin des Seigneurs de Guerre : Après sa campagne ratée contre la Nouvelle République, l'Amirale Daala tente, sans succès, de convaincre les différents Seigneurs de Guerre Impériaux de cesser leurs luttes fratricides pour s'unir contre la Nouvelle République, pensant encore la victoire possible. Ses efforts diplomatiques sont toutefois peu couronnés de succès et elle finit par être contrainte de rejoindre les forces de Blitzer Harrsk contre son rival Treuten Teradoc. Toutefois, alors que Harrks mène une offensive contre Teradoc, il est trahi par Daala qui neutralise son Destroyer avant de menacer de faire s'autodétruire le sien pour les emporter tous les deux dans la mort. Face à ce comportement inattendu, Gilad Pellaeon, devenu Vice Amiral et commandant la flotte de Teradoc, prend contact avec elle. Les deux officiers sont fatigués des rivalités des Seigneurs de Guerre et souhaitent unifier l'Empire de nouveau, ils tombent d'accord sur l'organisation d'une rencontre sur l'astéroïde de Tsoss Beacon afin de tenter d'en finir avec la guerre civile impériale.

Sachant le peu de bonne foi des différents Seigneurs de Guerre, Daala et Pellaeon enferment ces derniers dans la salle de conférence et leur laissent trois heures. Toutefois, les discussions n'avancent pas et les querelles reprennent vite le dessus. Fatiguée par ce comportement infantile, Daala décide de jouer sa dernière carte : elle libère dans la pièce un gaz toxique éliminant les Seigneurs de Guerres, les observant mourir un par un avec une certaine satisfaction. Cet acte met officiellement fin à la Guerre Civile Impériale. Elle permet à Daala d'unir tous les territoires impériaux du noyau et de la placer à la tête d'une flotte composée de 45 Star Destroyers Imperial 1 et 2, 112 Star Destroyers Victory et un Star Dreadnought de classe Executor, le Knight Hammer. Si Daala relance la machine de guerre impériale, supervisant personnellement les programmes de production des usines, elle se mue aussi en une femme politique redoutable, inspirant ses troupes par des discours patriotiques et mettant fin à la politique du All huMAN, supprimant les lois discriminatoires visant les femmes et les aliens et fédérant les populations autour de sa personne.

12 – La loi du Crimson Command : Afin de préparer sa véritable offensive, l'Amirale Daala charge le Colonel Ivan Cronus, qu'elle a placé à la tête du Crimson Command, de mener plusieurs raids contre la Nouvelle République. Cronus utilise la doctrine favorite de Tarkin, favorisant des cibles peu protégées afin de pouvoir infliger le maximum de dégâts en subissant un minimum de perte, sachant très bien que ses Star Destroyers de classe Victory ne sont pas de taille contre des vaisseaux de guerre plus récents. Mais ses raids visent à dissimuler le véritable lieu de l'attaque aux yeux des Néo-Républicains : le temple Jedi de Yavin IV.

12 – Assaut sur Yavin IV : Le véritable objectif de Natasi Daala est le temple Jedi de Yavin IV. Vouant une haine sans borne à ces derniers, elle espère être capable de détruire le temple avant que l'Ordre ne puisse réellement se reconstruire. Elle envoie en avant garde Gilad Pellaeon à la tête de dix sept Star Destroyer de classe Impérial avec pour ordre de détruire le temple. Pellaeon ne se contente toutefois pas d'un bombardement et lance également un assaut terrestre. Même en l'absence de Luke Skywalker, les Jedi profitent du terrain à leur avantage et de leurs pouvoirs pour résister, ils ont toutefois conscience qu'ils ne pourront retenir éternellement les impériaux. Les Padawans ont alors l'idée d'utiliser le même stratagème qui avait fonctionné sur Exar Kun contre la flotte impériale : ils unissent leurs puissances dans la Force et utilisent Dorsk 81 comme catalyseur. Le plan fonctionne, la puissance combinée chassant Pellaeon de l'orbite du système, mais au prix de la vie de Dorsk 81 qui est incapable de survivre à un tel déferlement de puissance.

Lorsque le Knight Hammer arrive en orbite, Daala ne trouve aucune trace de la flotte de Pellaeon et décide de relancer l'offensive en bombardant la jungle de la planète. Le Faucon Millenium rejoint toutefois le combat, transportant les héros de la rébellion en compagnie de Callista Ming. Cette dernière parvient à pirater un TIE Bomber afin de pouvoir rejoindre le Star Dreadnought en orbite pendant que Luke tente de coordonner la défense au sol. Le TIE atteint sa cible et provoque une série d'explosion dans les moteurs du monstre de métal, lui faisant perdre sa propulsion et l'attirant vers la géante gazeuse de Yavin IV. Daala, qui n'a pas le mépris de la vie de ses hommes comme nombre d'officiers, comprend qu'elle ne sauvera pas le navire et ordonne l'évacuation d'urgence. Elle tente elle-même de prendre la capsule de sauvetage réservée aux officiers, mais voit sa route barrée par Callista qui dresse un sabre-laser devant elle. La jeune femme est toutefois indécise sur la marche à suivre : elle veut stopper Daala, mais craint de sombrer du côté obscur en la tuant, et cette dernière en profite pour l'atteindre avec un tir de blaster paralysant avant de s'enfuir.

Si les deux camps reçoivent des renforts, la perte du Knight Hammer scelle le destin des impériaux et le Crimson Command perd son commandant contre la flotte d'Ackbar. Si Daala et le personnel du Knight Hammer sont secourus par Pellaeon, qui avait réussi à regrouper ses Destroyers endommagés non loin, elle est trop choquée pour vouloir poursuivre le combat. Assumant son échec, elle offre à Pellaeon les galons d'Amiral avant de quitter son poste de Commandant Suprême des Forces Impériales. Pellaeon, prudent, choisit de quitter le Noyau Galactique pour s'installer sur l'ancien territoire du Grand Moff Kaine, mort à la fin de la campagne du Dark Empire, dans l'objectif de pouvoir construire un nouveau territoire impérial viable. Les Vestiges de l'Empire venaient de naître.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Chronologie de l'UE : Première Guerre Civile Galactique [+4 à +19]
Sam 11 Mar - 12:43
La marche vers la paix [12 à 19 ABY] :


12 – Bataille pour le Sabre Noir : Un Seigneur de Guerre Hutt tente d'améliorer ses affaires en finançant la construction d'une station de combat dotée d'un Super-Laser. Toutefois, il se montre pingre et n'emploie pas des ouvriers qualifiés, ce qui plombe la construction et rend la station particulièrement inefficace. La Nouvelle République surestime largement le danger du Sabre-Noir et lance une opération pour tenter de le détruire qui se soldera par la mort d'un héros de la bataille d'Endor, le Général Crix Madine. Une mort vaine car en réalité, le Sabre-Noir n'est toujours pas en état d'utiliser son super-laser et finira détruit par deux gros astéroïdes.

12 – Campagne de l'Empire Ressuscité : Le héros de l'Alliance Kyle Katarn parvient à mettre fin aux agissement d'un apprenti de Luke Skywalker, Desann, qui a sombré du Côté Obscur de la Force et a pris la tête d'un mouvement impérial avec l'aide de l'Amiral Ingénieur Galak Fyyar. Cette faction dissidente de l'Empire ne reçoit toutefois pas le soutien des Vestiges et bien qu'un nouvel assaut vise le temple Jedi de Yavin IV, la menace est rapidement écartée.

12 – Campagne d'Orinda : Gilad Pellaeon parvient dans sa retraite du noyau Galactique à obtenir une flotte conséquente. En la joignant à celle dont dispose le Conseil des Moffs de l'Alignement de Pentastar, principal territoire des Vestiges de l'Empire, il est capable d'aligner trois Star Dreadnought de classe Executor. Il parvient à convaincre les Moffs de le nommer Commandeur Suprême en présentant un plan visant à la reconquête de l'ancien monde capitale du Conseil Régnant, Orinda. Pour Pellaeon, Orinda est un monde placé dans la sphère d'influence impériale et il espère infliger une défaite militaire à la Nouvelle République suffisamment éclatante pour pousser cette dernière à la négociation, ayant conscience que l'Empire ne peut plus remporter la guerre. Commandant sa flotte depuis le Reaper, Pellaeon est aidé dans sa tâche par le 181ème escadron de chasseurs placé sous les ordres de Tuur Phennir.

Les deux forces militaires se rencontrent lors de plusieurs batailles aux résultats aléatoires, plongeant le conflit dans une étrange guerre de position. Du côté de la Nouvelle République, l'heure n'est plus vraiment à la guerre et beaucoup pensent que l'ère des Star Dreadnought est définitivement terminée. Le régime à théoriser le programme de rénovation de la flotte républicaine, basée sur la puissance des chasseurs stellaires. Kuat Drive Yard s'est mis au travail et a offert des navires répondant à cette doctrine qui ne seront jamais capables de supplanter leurs aînées. La bataille d'Orinda est l'une des plus éclatantes démonstration de l'échec de ce programme. Alors que le Reaper et le Lusankya, commandé par Wedge Antilles, s'affrontent dans l'orbite d'Orinda, Pellaeon lance son piège composé de six interdicteurs couverts par le Star Dreadnought Dominion commandé par l'Amiral Teren Rogriss. Le piège se referme sur l'Endurance, un vaisseau du programme de rénovation républicain, pulvérisé par les batteries de Turbo-laser de Rogriss. En position difficile, Wedge envisage d'abandonner le Lusankya aux impériaux, mais ses chasseurs stellaires parviennent à faire un trou dans le champ d'interdiction, lui ouvrant un chemin vers la retraite. Orinda est la plus brillante victoire militaire impériale depuis la fin de la campagne de Thrawn.

13 – Offensives Impériales : Encouragé par le succès d'Orinda, le Conseil des Moffs lance une nouvelle série d'offensives contre la Nouvelle République. Toutefois, l'Empire est tenu en échec lors de la guerre civile d'Adumar et l'Amiral subit un coup d'arrêt lors de la bataille de Celanon, où il perd le Reaper dans la bataille. Si la Nouvelle République subit également des pertes importantes, elle dispose de plus de ressources et peut remplacer ses pertes bien plus facilement que les Vestiges de l'Empire.

14 – Les Disciples de Ragnos : La secte du Côté Obscur des Disciples de Ragnos obtient le soutien d'une faction dissidente des Vestiges de l'Empire et lance une campagne contre la Nouvelle République. Le véritable objectif de Tavion Axmis, ancienne disciple de Desann, est de ressusciter l'ancien Seigneur Noir des Sith Marka Ragnos, l'un des plus grands bâtisseurs de l'Empire Sith. Toutefois, ses plans échouent lorsque Kyle Katarn et Jaden Korr la poursuivent jusqu'à Korriban et parviennent à l'éliminer, condamnant l'esprit de Ragnos à rester de nouveau enfermé dans son tombeau.

16 – Purge Yevetha : Après avoir subi pendant une vingtaine d'année l'esclavage de l'Empire Galactique, le système des Yevetha, N'Zoth, se révolte contre  les impériaux alors que ces derniers tentent de saboter les installations avant de s'enfuir. Tous les officiers sont massacrés et les Yevethas deviennent les maîtres du systèmes, formant la Ligue Duskhan. Ils profitent de la dizaine d'années d'ignorance de la galaxie dont ils disposent pour renforcer leurs technologies, puis envoient leur Vice-Roi, Nil Spaar, nouer des contacts avec la Nouvelle République. Si les Yevethas prétendent rechercher la paix et la coexistence, il manipule en réalité la diplomatie et les politiciens néo-républicains du régime pour affaiblir la position de Leïa Organa Solo en tant que chef d'état et forcer la cinquième flotte, qui surveillait le système de N'Zoth, à faire retraite. Sans opposition, les Yevethas peuvent désormais entreprendre leur campagne de conquête génocidaire contre ce qu'ils considèrent comme des « espèces inférieures ».

Les Yevethas entreprennent la purge de l'Amas de Koornacht et massacrent les habitants de tous ses mondes, qui ne sont même pas défendus, afin de pouvoir remplacer leurs populations par des colons Yevethas. En utilisant ses contacts politiques sur Coruscant, Spaar sème la discorde au Sénat en prétendant que c'est la cinquième flotte Néo-Républicaine qui a motivé les peuples non Yevetha du système à attaquer les premiers, toutefois, un chasseur TIE venant de Polneye parvient à rejoindre l'espace républicain. La transmission des données de son pilote, Plat Mallar, permet de découvrir la réalité de la purge et offre à la Nouvelle République la preuve de la duplicité des Yevethas. La guerre est inévitable.

16 – Bataille de Doornik-319 : Après une dernière tentative de sortie pacifique du conflit, laissant un ultimatum aux Yevetha afin qu'ils abandonnent les systèmes conquis, la flotte de la Nouvelle République met ses menaces à exécution en organisant le siège de Boornik-319. Toutefois, celui-ci tourne au désastre après plusieurs tentatives d'embuscade : les Yevethas combattent fanatiquement, sans esprit de recul, et sont prêts à utiliser des prisonniers comme bouclier humain sans aucun remord. Leur apparition brise le moral des assaillants qui battent en retraite de manière désordonnée. La cinquième flotte perd une frégate, cinquante chasseurs stellaires et au moins milles militaires contre la destruction d'un seul vaisseau Yevetha. Cette bataille fait cruellement miroir aux premiers affrontement de la guerre contre les Yuuzhan Vong neuf ans plus tard.

16 – Embuscade sur le Tampion : Face a une situation aussi complexe, la Nouvelle République décide d'envoyer le Commodore Han Solo en renfort de la cinquième flotte. Toutefois, les Yevetha parviennent à mener une embuscade durant son transfert et capture le Tampion après un abordage violent qui verra la mort du Capitaine Sreas. Nil Spaar fait directement transférer ses prisonniers sur N'Zoth, mais garde Han Solo avec lui sur le Pride of Yevetha. Han Solo est remplacé par le Commodore Perry.

17 – Assaut sur ILC-905 : Les Renseignements Néo-Républicain parviennent à identifier un point de ralliement de la flotte Yevetha sur les coordonnées ILC-905. La Cinquième Flotte y lance un assaut sous les ordres du Commodore Brand. Bien que cette attaque soit violente et occasionne des pertes, elle permet aux Néo-Républicain d'obtenir leur première victoire majeure contre les Yevetha avec la destruction du Black Nine, une station de réparation faisant partie du matériel que les aliens ont dérobé à l'Empire Galactique.

17 – Sauvetage brutal : Apprenant la capture de Han Solo alors qu'il était occupé à assister au rituel de passage a l'âge adulte de son fils, Chewbacca, qui a une dette de vie envers Solo, mobilise plusieurs Wookie et embarque sur le Faucon Millenium afin de pouvoir mener une opération de sauvetage. Il parvient à savoir où Han est enfermé grâce à un vendeur d'informations et l'aide du Renseignement de la Nouvelle République et se rend vers N'Zoth afin d'aborder le Pride of Yevetha. Les Yevethas découvrent avec stupeur la férocité naturelle des Wookies et sont balayés sans grande difficulté. Si Chewie parvient à sauver son vieux camarade, l'un des Wookiee de l'opération est tout de même tué.

17 – Bataille de N'Zoth : Han Solo sauvé, la Nouvelle République est désormais prête pour la bataille finale. La cinquième flotte surclasse la flotte Yevetha en nombre sur un rapport d'un pour trois, mais Nil Spaar refuse de se rendre. Il insulte le commandant Républicain, espérant pousser celui-ci à une attaque pour laver l'affront, mais il doit faire face à une nouvelle mutinerie. Les Yevetha avaient conservé des techniciens impériaux afin de faire fonctionner leurs navires de guerre capturés après la bataille d'Endor et ces derniers ont préparé leur vengeance : en utilisant un circuit esclave installé dans les navires impériaux, ils reprennent le contrôle des systèmes et peuvent ainsi préparer un saut dans l'hyper-espace vers Byss. L'officier impérial qui les commandent prévient la Nouvelle République qu'ils n'interférerons pas dans la bataille et les Néo-Républicains les laissent partir, préférant d'abord s'occuper de la menace des Yevethas.

Privé de leader et maintenant surclassé à un vaisseau contre cinq, les Yevethas refusent pourtant de se rendre et forcent un combat jusqu'à la mort. La cinquième flotte perd plusieurs de ses navires de guerre, mais la flotte Yevetha est totalement détruite. Nil Spaar connaît un destin atroce, placé par les impériaux dans une capsule de sauvetage du Star Dreadnought dans l'hyper-espace, il sera incapable d'en sortir et y trouvera une mort lente et douloureuse. Lorsqu'ils découvrent Byss détruite, les Impériaux se divisent. Si beaucoup finissent par rejoindre la Nouvelle République, certains finiront par rejoindre Gilad Pellaeon et les Vestiges de l'Empire. Le Star Dreadnought se perd dans les régions inconnu et est retrouvé à l'état d'épave en 21, quatre ans plus tard.

17 – Ultime campagne Impériale : Le Conseil des Moffs, en association avec les Forteresses Impériales du Noyau coordonnées par l'Amiral Daala, tente une ultime campagne pour tenter de forcer la victoire dans la guerre civile galactique contre la Nouvelle République. Malgré quelques succès locaux, l'offensive se retourne rapidement contre ses instigateurs, faute de troupes, et réduit le territoire des Vestiges de l'Empire à huit secteurs seulement, encerclés par la Nouvelle République.

18 – Première Insurrection Corellienne : Après la chute du Diktat, l'économie de Corellia, abandonnée aux griffes de ses grandes entreprises, à sombrer dans le marasme. Alors que la Nouvelle République tente d'en savoir plus, elle doit faire face à un complot politique visant à rendre son indépendance au système. Les factions en présence sont en partie manipulées par la Ligue Humaine de Thrackan Sal-Solo, le cousin de Han, qui se proclame Diktat. Il s'est installé dans la station Centerpoint et projette d'utiliser sa puissance de feu contre la Nouvelle République si cette dernière ne lui offre pas son indépendance et n'assure pas l'accueil des aliens vivant sur les cinq planètes Corellienne. Grâce à l'aide de la flotte de défense de Bakura et à la capacité d'Anakin Solo de communiquer avec les machines, le tir de Centerpoint est évité et la station est mise hors de combat. Toutefois, Corellia vient de retrouver son attitude contestataire qui explosera vingt ans plus tard.

19 – Crise des Documents de Caamas : Lors d'une fouille au Mont Tantiss, Luke Skywalker découvre un document témoignant de l'action des Bothans, peu de temps après la fin de la guerre des clones, dans le sabotage du Bouclier Planétaire de Caamas, permettant à l'Empire Galactique d'effectuer une frappe orbitale sur la planète. Cette information fait l'effet d'une bombe politique dans la Nouvelle République. Les Bothans, adeptes de la manœuvre politique, sont ici pris à leur propre piège : si plusieurs sénateurs son sincères dans leurs défenses des survivants de Caamas, beaucoup ne voient ici rien d'autre que le moyen d'affaiblir les Bothans et d'obtenir une revanche politique. Ironiquement, les Vestiges de l'Empire sont incapables d'en profiter : trop affaibli, Pellaeon est enfin parvenu à faire accepter aux Moffs l'idée d'un traité de paix entre les deux régimes pour éviter la destruction complète de l'Empire, mais plusieurs Moffs refusent cette éventualité et mènent un complot pour faire croire au retour du Grand Amiral Thrawn.

Pendant que Pellaeon et les héros de la Rébellion mette à jour les machinations du faux Thrawn, Luke Skywalker et Mara Jade voyagent jusqu'à Nirauan et y découvrent l'Empire de la Main, une organisation fondée par Thrawn afin de combattre les « menaces des régions inconnues » où se trouve le Baron Soontir Fel. Les officiers de l'Empire de la Main tentent de convaincre les deux Jedi de rejoindre leur cause, mais ceux-ci refusent et s'échappent avec une copie des documents de Caamas non altérés. Ils peuvent ainsi mettre fin à la crise et permettre à la paix d'enfin s'installer, mais ne viendront pas compromettre pour autant l'existence de l'Empire de la Main.

19 – Traité Pellaeon-Gavrisom : Une heure historique arrive enfin à bord du vaisseau amiral de Pellaeon, le Chimaera, avec la signature des accords de Bastion. Dans un effort diplomatique, la Nouvelle République ne réclame aucune mention de reddition aux forces impériales et reconnaît l'intégrité du territoire des Vestiges de l'Empire. La fin des hostilités permet l'ouverture de routes commerciales entre les deux régimes et chaque système est libre de choisir son allégeance comme il l'entend, permettant d'éviter une crise avec les derniers systèmes du Noyau favorable à l'Empire. En contrepartie, l'usage des systèmes de camouflage est banni des armées galactiques. La signature de ce traité met fin à un conflit durant depuis plus de vingt ans et permettra à la galaxie de connaître une ère de paix simplement perturbée par quelques conflits de basse intensité, jusqu'à la guerre contre les Yuuzhan Vong.
Chronologie de l'UE : Première Guerre Civile Galactique [+4 à +19]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» Guerre civile tchadienne (1965-1979)
» [GUERRE] Guerre civile Libyenne
» [Guerre civile] Seconde guerre civile irakienne
» [Guerre civile]Les Etats-Confédérés d'Amérique contre les Etats-Unis d'Amérique [VICTOIRE SUDISTE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Introduction :: Informations contextuelles-