[+158] Eriadu : de nouveaux amis [PV Arcturus Fett]
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Jorian Solaris
avatar
Messages : 176
Date d'inscription : 15/11/2016
Rang : Commandant REPo
Localisation : Mustafar
Revenir en haut Aller en bas
[+158] Eriadu : de nouveaux amis [PV Arcturus Fett]
Jeu 9 Mar - 18:19
Eriadu, capitale de la Triade. Dans les grands jardins d’Eriadu City, les haies, les arbres et la végétation montraient le virage écologique qu’avait fait prendre l’Entente à sa capitale économique. Le sol n’était plus pollué, la ville était en pleine mutation et les grosses friches industrielles avaient laissé place à de nouveaux bâtiments non-polluants pendant que l’ODT avait aménagé des parcs, de nouveaux logements et rénové considérablement toute la planète en quelques années. Les populations d’animaux qui mourraient et suffoquaient sous la pollution commençaient à reprendre leurs droits. Cela avait aussi été un moteur pour l’économie, tout le monde y trouvait son compte. Jorian Solaris avait pris le chemin de l’Astroport du Ministère des Affaires Étrangère, qui avait été spécifiquement conçu pour recevoir les dignitaires étrangers et les politiciens de l’Entente. Il fallait reconnaître que des politiciens étrangers, la Triade n’en recevait pas énormément, puisque si ses relations étaient cordiales avec l’Empire Galactique et l’Alliance Rebelle, il n’y avait pas eu de réception officielle. Il était évident que la Triade n’attirait pas les foules et que ni l’Empire Galactique, ni l’Alliance Rebelle ne voulait se mouiller dans une relation autre que de circonstances avec Ludov Stregwel. Cela était simple à comprendre : Stregwel était un ancien Général Allié, il avait suivi les instructions de l’Alliance Galactique pour remettre sur pieds Eriadu, Sluis Van et Mustafar, mais lorsque l’Alliance s’était délitée, elle avait menacé plusieurs fois le Général pour qu’il abandonne son travail, de peur d’une sécession. En réalité, Stregwel avait indiqué plusieurs fois à ses collaborateurs qu’il n’aurait jamais réagi par la menace si l’Alliance ne l’avait pas menacé en premier, il aurait même été capable de monter un corps expéditionnaire pour éviter que certains mondes ne tombent aux mains des Siths. Pour Jorian, le sort de l’Alliance Galactique était réglé et prédit depuis longtemps, le corps expéditionnaire de Carabiniers n’aurait fait que ralentir l’inéluctable et affaiblir l’Entente sur ses propres fronts.

L’évolution de la situation géopolitique et les mesures mises en place par les différents Ministères et le Collège avaient peu à peu transformé les tâches des agents de la REPo et de l’armée. Désormais les mondes de la Triade ne vivaient plus sous la menace d’un débarquement immédiat. Si des ennemis venaient, ils devraient faire face à trois imposantes flottes de l’Entente, chacune stationnée en position défensive autour des mondes de la Triade, mais aussi à tout un réseau de batteries orbitales construites par l’ODT afin de fournir un important appui à la flotte. Non, les Siths ou n’importe quel autre ennemi ne pourraient pas débarquer si facilement. Il fallait également compter l’important réseau de blockhaus, de bunkers et autres structures défensives qui étaient en train d’être construites également, mais qui pour l’heure n’étaient pas fonctionnelles à cent pour cent. Petit à petit, les mondes de la Triade se transformaient en véritables forteresses afin de compenser la faiblesse numérique de leur armée suréquipée. Les officiers de la REPo avaient donc changé les prérogatives de leurs agents, Jorian s’était vu être transféré dans la section anti-criminelle, tout en conservant toutefois certaines de ses fonctions au sein du Services Administratif de la REPo. Ses fonctions administratives avaient d’ailleurs changé elles aussi, il avait été basé pour cela à Mustafar pour que des camps de travail et des pénitenciers soient ouverts selon les normes en vigueur. Un travail long et peu intéressant qui prenait la plupart de son temps. La section anti-criminelle en revanche l’avait amené à travailler avec les Mandaloriens, plus précisément en coopération avec le dernier Mand’Alor lors d’une opération conjointe contre un Vigo du Soleil Noir. L’efficacité et la rigueur tactique des Mandaloriens avaient marqué les esprits à la Triade, au point que le Collège n’avait pas tardé à voir en Mandalore des alliés potentiels avec qui il faudrait tôt ou tard tisser des liens. Mandalore demeurait après tout un système modeste par la taille qui partageait de très nombreuses valeurs avec l’Entente. Le Commandant Suprême n’avait jamais réagi aux propositions du Collège visant à rendre des relations avec Mandalore plus officielles, peut-être attendait-il d’avoir des informations supplémentaires. Quoi qu’il en fut, les événements galactiques et la montée en puissance de l’Empire Sith qui ne cessait d’assurer ses positions avaient fait bouger les choses, si bien que le Service Diplomatique du Ministère des Affaires Étrangère avait mandaté plusieurs diplomates pour prendre en contact avec Arcturus Fett, ledit Mand’Alor. Jorian n’était pas au courant de toutes les informations ni au courant de tous les détails, mais le chef du clan Fett avait été invité sur Eriadu par la voie diplomatique et allait être reçu par plusieurs dignitaires de l’Entente : dans un premier temps les directeurs de la section anti-criminelle de la REPo et ensuite il allait dîner avec le Commandant Suprême. D’après ce qu’on disait, les sujets abordés ne seraient pas que sécuritaires ou militaire, tout un versant économique serait également abordé. Tout cela restait au stade de bruits de couloirs, Jorian n’était pas suffisamment gradé pour avoir accès à ce type d’information, il ne participerait même pas aux discussions, sa fonction était uniquement de conduire le Mand’Alor au lieu de rendez-vous, dans un des Ministères d’Eriadu City. Jorian savait qu’il n’avait pas été choisi au hasard, l’opération commune qu’il avait monté avec Fett n’y était pas pour rien, les deux hommes se connaissaient déjà...Au moins succinctement.

Jorian Solaris avait dépêché un chauffeur et une escorte constituée de gardes d’honneur qui gardaient les principaux bâtiments importants de la capitale. Lorsque la navette du Mand’Alor atterrit sur l’immense piste lisse du hangar de l’Astroport diplomatique, elle avait sans doute passé plusieurs points de contrôle de l’Amirauté et de sa flotte stationnée en orbite d’Eriadu. Les gardes d’honneur étaient tous disposés en haie d’honneur, vareuse noire, fourragères et décoration apparentes, bottes cirées, casque luisant et sabre de cérémonie à l’épaule. Les choses avaient été faites bien, c’étaient des instructions qui venaient de la tête de l’Entente, le genre d’ordres pour une mission qui pouvait sembler routinière mais dont le bon déroulement était capital. De toute évidence, Stregwel comme la REPo ne savaient pas réellement quel genre de personne était Fett et ils avaient voulu faire une démonstration de protocole militaire, se basant également sur les résultats que les équipes mixtes REPo/Mandaloriennes avaient obtenues face au Vigo Cornwallis et l’interrogatoire de Slend par la suite. Le Commandant Solaris avait revêtu quant à lui son uniforme blanc qu’il avait fait faire spécialement par un tailleur renommé d’Eriadu City pour son entretien secret avec la Maîtresse de l’Ordre Jedi Loes de Walleron. Sur sa vareuse à col ouvert était cousues les pattes de col avec son grade, complémentées par ses pattes d’épaule finement brodées au fil d’argent avec les attributs de Commandant de la REPo et plusieurs décorations dont certaines de l’Alliance Galactique, d’autres de la REPo, notamment un ruban de croix de l’Entente violet à la boutonnière, indication qu’il avait combattu au front avec l’armée, même s’il s’agissait du plus bas niveau de cette décoration. Le col ouvert affichait une chemise blanche aussi et une cravate parfaitement nouée, frôlant le même niveau de perfection que celui employé dans le cirage des bottes. Jorian s’était surpassé, il voulait que Fett soit bien accueilli et qu’il se sente en sécurité et entre les mains de gens compétents, plus que ça, il avait travaillé avec Fett brièvement et cet homme lui avait laissé une très bonne impression. Le genre de personne qui devait être admirée.

Lorsque Fett descendit de la navette, Jorian se mit au garde-à-vous et le salua comme s’il s’agissait d’un officier supérieur ou d’un haut-dignitaire de l’Entente. Après le salut d’usage, Jorian quitta sa casquette à visière en signe de respect et tendit la main au Mand’Alor.


-Bienvenue sur Eriadu, Excellence, c’est un plaisir de vous revoir.

Jorian s’adressait à lui comme à un dignitaire dirigeant l’Entente, signe de respect considéré comme ultime dans un régime aussi fermé. En réalité, tous les officiers et les membres de la délégation diplomatique avaient reçu des instructions très précises concernant le protocole.


-Si vous le voulez bien, je vais vous conduire au Ministère, vous y rencontrerez dans une premier temps la Commissaire Alice Kollan, vous n’avez pas eu de contact direct avec elle l’année dernière mais elle dirige la section anti-criminelle de la REPo, c’est ma supérieure directe.

Jorian invita le Mand’Alor à le suivre, remettant sa casquette. Ils traversèrent un cordon de soldats armés en uniforme de campagne et armures qui se mirent au garde-à-vous en voyant Jorian et le Mand’Alor. Les gardes d’honneur les suivaient désormais. Ils arrivèrent rapidement à l’extérieur de l’Astroport ou plusieurs Speeders étaient garés avec des chauffeurs qui eux-aussi saluèrent le Mand’Alor respectueusement. Si le ton était extrêmement respectueux, Jorian avait déjà travaillé avec Fett, il avait donc moins d’anxiété à s’adresser à lui. Les gardes d’honneur montèrent dans des Speeders assimilables à des fourgons pendant que certains montaient sur des MotoJets à l’avant et à l’arrière du cortège, l’escorte était conséquente. Jorian fit signe à Fett de monter dans un Speeder décapotable de luxe qui était entouré des autres. Il fit monter le Mandalorien à l’arrière et se mit à l’avant.

Le cortège se mit en route. Les rues étaient extrêmement propres et des fanions et des drapeaux à l’effigie de l’Entente étaient visibles partout. Les civils s’arrêtaient pour voir le cortège puis retournaient à leurs occupations. Plusieurs escouades de Carabiniers avaient aussi été croisées sur la route. Le convoi s’arrêta cependant soudainement. Face à eux, un homme en uniforme avec un sifflet leur faisait signe de s’arrêter et avait rabattu plusieurs barrières sur des rails magnétiques qui barraient la route. Un immense train anti-gravité passa, avec des chars qui n’étaient pas encore peints et dont il manquait visiblement des pièces chargés dessus. Il y en avait un nombre impressionnant. Jorian se retourna vers le Mand’Alor.


-Nous allons devoir attendre un petit peu qu’ils passent. Ils transportent les chars vers les chaînes de montage et les usines de l’ODT. Nous sommes en flux continu et d’après les rapports nous produisons désormais plusieurs milliers d’unités par jour, ce n’est rien en comparaison avec les Empires, mais c’est suffisant pour se constituer une armée très conséquente.


Jorian désigna également une sorte d’immense batterie plasma qui se trouvait de l’autre côté de la rue, elle était fortifiée avec des sacs de sable et une enceinte de duracier, il y avait également un filet camouflé au-dessus et plusieurs Carabiniers autour.

-Ça ce sont nos anciens dispositifs de défense orbitale, nous les avons mis-en-place après l’attaque des Siths sur Erinar, ces batteries ne sont pas exceptionnelles mais elles peuvent aligner des barges de débarquement et les empêcher de toucher le sol. Nous les avons toutes remplacées pour un réseau de défense orbital construit par l’ODT, ces batteries là sont en cours de démantèlement, nous avons un meilleur matériel maintenant.


Jorian faisait la conversation pour faire patienter le Mand’Alor qui comprendrait vite qu’Eriadu était en état de guerre et il comprendrait vite à la vue des chars chargés sur les wagons du tramway que l’Entente ne se préparait pas simplement à la défense de ses terres.
Voir le profil de l'utilisateur
[+158] Eriadu : de nouveaux amis [PV Arcturus Fett]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [PV] De nouveaux amis [Intermediaire]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Des nouveaux amis pour aider...ou pas [Pv: Allen K.Wilder et Mitsuki Hojitake]
» ♫ Les nouveaux amis de Milo
» Une nouvelle vie, de nouveaux amis [salle commune de Poufsouffle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Galaxie :: Triade-