[+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
[+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Dim 26 Fév - 20:56
La vie était parfois cruelle, dans certain cas, elle semblait réellement vouloir s'acharner…

Diana avait cru qu'elle vivrait dans l'ombre de ses glorieux aînés bien assez de temps afin de pouvoir profiter de la vie et perfectionner ses talents dans la maîtrise de son sabre comme de son fouet laser, mais le destin de la galaxie en avait décidé autrement. En une embuscade ignominieuse, elle avait perdu parmi ses plus grands modèles et d'une certaine façon, venait d'échouer dans sa tâche gardienne, impuissante en se trouvant de l'autre côté de la galaxie. Même si elle savait que sa présence n'aurait fait qu'ajouter un nom de plus sur la liste des morts, il était difficile d'effacer le sentiment de culpabilité. Toutefois, maintenant qu'elle était encore plus sous le feu des projecteurs et qu'elle devait assumer la première la responsabilité de la sécurité de l'Impératrice, il était hors de question qu'elle puisse se permettre le moindre échec. Jaana avait besoin d'elle et elle avait jurée qu'elle donnerait sa vie pour défendre la lignée Fel. Si elle était tout a fait honnête avec elle-même, Diana admettrait sans doute qu'elle voulait défendre la nouvelle Impératrice pour bien plus de raison que son simple serment de loyauté, mais elle ne pouvait se laisser tourmenter par ses sentiments personnels, les Chevaliers Impériaux étaient au-dessus de tout cela.

Au moins, elle savait que pour les prochains instants, elle ne risquait pas de perdre l'objet de ses obsessions diverses et variées de vue : elle avait rendez-vous avec Jaana pour une nouvelle séance d'entraînement visant a améliorer leurs bottes secrètes respective. L'impératrice travaillait toujours sur son Jar'Kai pendant que l'héritière des d'Asta utilisait elle son fouet laser, une arme qui n'avait pas l'avantage contre deux lames, mais il était important qu'elle soit capable de tenter de pallier les faiblesses du style de combat de son arme en s'entraînant contre sa Némésis. Bien peu de sensitifs prenaient le risque de se spécialiser dans le Fouet Laser, une arme difficile a manier et pouvant entraîner bien des inconvénients, mais l'héritière d'Asta était convaincue qu'elle pouvait devenir, a force d'entraînement et d'acharnement, une maîtresse de cette arme et humilier les Sith en l'utilisant, et s'il y avait bien une chose dans laquelle cette dernière pouvait se montrer déterminer, c'était dans l'obstination ! Une fois qu'elle avait adoptée une idée, elle n'en changeait plus et elle était même plutôt du genre très bornée, autant dire qu'à moins qu'elle soit soudainement persuadée qu'il s'agissait d'une voie sans issue, elle ne changerait pas d'idée.

Tournant son regard vers son armure, elle pris le temps de s'équiper afin de pouvoir être prête pour l'entraînement. Certes, tous les Chevaliers ne s'entraînaient pas en portant l'armure, mais son poids occasionnait un inconvénient supplémentaire lorsque l'on faisait usage de l'Ataru et c'était pour cette raison que Diana avait choisit de l'enfiler, même si cela la rendait moins belle a regarder : elle se moquait de son apparence lorsqu'elle était en service, elle avait un uniforme a porter et elle respectait le règlement, cela n'allait pas plus loin. Elle termina par le diadème afin de s'assurer que sa longue chevelure noire ne viendrait pas la déranger pendant le combat, puis pris son sabre et son fouet afin de les attacher a sa ceinture et quitta enfin ses appartements. Sa haute silhouette et ses bottes claquant dans les couloirs du palais permettait a quiconque de savoir qu'elle était en approche et tous les Stormtroopers de faction qu'elle croisa adoptèrent immédiatement le garde-à-vous a son passage, qu'elle rendit d'un signe de tête, parfois en levant la main afin d'indiquer que ce n'était pas nécessaire. Certes, Diana était assez fière d'elle, mais la native de Nez Peron n'avait pas la prétention de demander a tous de s'incliner devant elle, seule l'Impératrice pouvait réclamer cet honneur.

Pour la commodité de la famille royale, une salle d'entraînement spécial fut construite afin qu'elle puisse mener ses entraînements sans être perturbé par la présence de tous les Chevaliers. Diana profitait désormais de cette salle d'entraînement, Jaana étant la dernière des Fel et la brune étant sa première garde du corps et probablement son amie la plus proche. Elle arriva la première, constatant que la salle était prête, mais vide. Il y avait quelque chose de majestueux dans cette pièce qui semblait capable de témoigner du passage de tous les Empereurs ainsi que de leurs familles dans leur enceintes, mais pour Diana, cela avait quelque chose d'intimidant : certes, elle avait réussit a prouver qu'elle était la digne héritière de sa mère, mais pour autant, elle devait maintenant se confronter a des figures d'autorités bien plus impressionnantes. Succéder a des noms comme Antarès Draco et Ganner Krieg, des personnalités qu'elle admirait depuis sa plus tendre enfance, ne faisait pas vraiment partie de ses plans, du moins, pas dans l'immédiat. Mais l'on ne choisissait pas son destin et elle ferait face. Allumant son fouet laser, elle fit quelques mouvements seule en attendant l'arrivée de l'impératrice, mais se retourna vers la porte dès qu'elle reconnu sa présence particulièrement dans la Force en éteignant son arme.

Elle salua de manière protocolaire, comme le voulait la tradition, avant de retrouver une position droite. Parfois, elle avait le sentiment de ne pas savoir comment s'y prendre, car elles furent si proche pendant des années qu'adopter un comportement aussi rigide que celui du protocole lui semblait manquer de naturel autant que d'authenticité. Mais elle avait fini par trouver l'équilibre, du moins en privé. Si elle saluait avec toute la rigueur que demandait le protocole, elle redevenait ensuite la meilleure amie qu'elle fut toujours et qu'elle avait bien l'intention d'être jusqu'à sa mort. Croisant les bras sous sa poitrine, par pure habitude, car avec sa cuirasse, cela ne changeait rien a sa silhouette générale, elle pris la parole de sa voix claire et naturellement sympathique, toujours prévenante lorsqu'elle s'adressait a Jaana.


« Tout va bien ? La journée n'a pas été assommante ? »
Jaana Fel
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 24/02/2017
Rang : Impératrice
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Mer 8 Mar - 15:15

Le comlink sonnait depuis de longues minutes déjà, mais sa propriétaire ne semblait pas décidée à prendre la communication tandis qu'elle achevait d'enfiler son armure de Chevalier Impérial. Les plaques couvrant lentement mais sûrement son corps athlétique, les sabres rejoignant bientôt sa ceinture. D'un regard dans le miroir, Jaana, s'assurait d'ailleurs de temps à autre que son allure était parfaite – parfaitement impériale – pendant que l'appareil continuait à hululer follement sur la table où il était posé. Mais après tout, de qui pouvait-il s'agir ? Bien rares étaient les personnes à pouvoir se targuer de pouvoir la joindre personnellement – une petite poignée tout au plus – et l'Impératrice ne se sentait pas d'humeur loquace, bien au contraire. Tandis que les journées, les réunions et les rapports d'escarmouches se suivaient jusqu'à s'empiler joyeusement, la jeune femme voyait sa patience s'amoindrir d'heures et heures, aussi avait-elle décidé de s'offrir cette fin d'après-midi afin de prendre un peu de temps pour elle-même. Afin de se détendre. Afin de pouvoir réfléchir tranquillement également, et ce sans avoir à supporter une cohorte de conseillers un peu trop bavards à son goût. Pas qu'ils fussent si intrusifs que cela mais … mais simplement en avait-elle déjà assez ! Après tout, le meurtre de ses parents était encore très frais, et l’enchaînement des événements l'avait tout bonnement empêchée de faire son deuil tandis qu'elle s'était retrouvée précipitée dans l’arène des fauves.

Du temps, elle avait juste besoin d'un peu de temps.
Pour digérer. Pour assimiler. Pour passer le pas également.

Et parce qu'elle n'avait justement pas de temps à gâcher inutilement, Jaana avait décidé de joindre l'utile à l'agréable, et elle avait donc proposé une séance d'entraînement à Diana D'Asta. Chevalier Impérial et garde du corps personnel. Mais surtout amie de toujours qu'elle appréciait bien plus qu'elle ne le laissait transparaître. Mais après tout, une Impératrice ne devait avoir aucune faiblesse, et l'attachement en était bel et bien une …

Mais peu importait ! Enfin prête à se rendre dans la salle d'entraînement réservée à la famille impériale, la jeune Monarque jeta à peine un coup d’œil à son comlink pour se rendre compte que ses interlocuteurs forcenés avaient tour à tour était Sigel Dare puis Raan Raar – l'un de ses conseillers militaires – mais elle ne s'en formalisa pas davantage et quitta ses appartements sous le bruissement à peine perceptible des Stormtrooper et des Chevaliers Impériaux qui s'inclinèrent sur son passage tout en l'escortant sans un mot. À n'en pas douter, Raan Raar souhaitait lui parler d'un incident qui avait éclaté sur Taanab dernièrement mais malheureusement pour cette planète, son non-alignement ne lui permettrait pas d'obtenir une intervention impériale en claquant simplement des doigts. À force de vouloir rester neutre, le régime s'était lui-même mis dans une situation délicate et si Jaana se voulait prête à tendre la main vers tous, elle n'entendait pas pour autant se laisser utiliser au grès des besoins … Quant à l'appel manqué de Sigel, son ancienne mentor se serait déplacée en personne si jamais il y avait réellement eu péril en la demeure !

Et avançant ainsi d'un bon pas, l'Impératrice ne mit que quelques minutes à arriver dans la salle où se trouvait déjà Diana, et elle ordonna à son escorte d'attendre à la porte tandis que celle-ci se refermait déjà derrière elle. La laissant ainsi seule avec l'héritière de la maison D'Asta qui venait de s'incliner devant elle de manière stricte avant de reprendre une attitude plus naturelle. Déclenchant ainsi un sourire sur le visage souvent moqueur de Jaana.

« Diana, je t'ai déjà dit de ne pas t'incliner devant moi en privé. »

De cette petite remontrance assénée d'un ton presque amusé, et la demoiselle préféra s'approcher de son amie afin de lui offrir une brève accolade comme elle avait l'habitude de le faire avec ses proches. Une étreinte rendue d'ailleurs assez compliquée par l'armure, mais l'intention était pourtant bel et bien là.

« Cette journée n'a l'air de ne jamais vouloir finir, et les incidents qui ont éclaté sur Taanab n'arrangent rien. Certains voudraient que nous intervenions sans attendre mais entre le manque d'informations concernant les agitateurs et la position particulière de la planète, nous marchons sur des œufs. »

Une explication que la jeune Impératrice venait d'ailleurs de partager d'un ton neutre, indiquant ainsi simplement que la situation était complexe mais sans pour autant faire mine de se plaindre. Mais pour autant, Diana n'était peut-être pas au courant des événements justement – une série d'attentats suicides qui avait frappé les plus grandes villes de la planète mais qui n'avaient pas encore été revendiqués – et ce même si elle avait quand même dû en entendre parler au moins un minimum de par sa fonction et sa position.

« Ah … et Sigel essaye de me contacter depuis plus d'une heure, je sens que je vais encore me faire engueuler quand elle va me mettre la main dessus ! »

De cet aveux qu'elle venait de lâcher avec un ton franchement plus amusé cette fois-ci, mais il fallait bien avouer que son caractère était plus d'une fois entrer en opposition avec celui de son ancienne mentor sans toutefois que cela ne gâtât leur relation. Disons plutôt qu'elle ruait parfois dans les brancards, mais tous ses proches savaient également combien Jaana pouvait être têtue lorsqu'elle s'y mettait !

« Et toi, comment s'est passé la revue des troupes de tout à l'heure ? Aucun problème à signaler ? »

Si son couronnement n'avait pas rendue la jeune Monarque paranoïaque, il avait toutefois eu pour conséquence de la rendre beaucoup plus attentive au moindre détail, et ce même si elle savait parfaitement qu'elle ne pourrait jamais être au courant d'absolument tout.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Mer 8 Mar - 21:08
Diana accepta avec le sourire l'accolade, l'appuyant un peu plus, comme elle le faisait d'habitude. Elle n'avait pas encore enregistrer tout et n'arrivait pas encore a se défaire de ce plis protocolaire qu'elle avait décidée d'adopter et peut-être qu'elle n'y arriverait jamais, mais la jeune femme essayerait tout de même, même si dans le palais, il était toujours difficile de savoir lorsqu'elles étaient réellement en privé ou non. La brune était en tout cas contente de retrouver l'Impératrice encore capable de sourire, même si elle se doutait que la journée ne devait pas avoir été franchement simple et amusante : elle imaginait la quantité de rapports et le nombres de décisions qu'il fallait prendre lorsque l'on occupait le rôle d'Impératrice au sein de l'Empire. Déjà que son père, avec son secteur, n'avait que peu de temps pour lui… Bien diriger signifiait aussi bien déléguer certes, mais Diana ne savait que trop bien que Jaana préférerait sans aucun doute superviser le plus de chose elle-même, bien qu'elle en serait incapable, seul un droïde serait capable de traiter d'autant d'informations en une seule fois.

L'impératrice évoqua directement le problème de Taanab, ce qui provoqua instinctivement le froncement de sourcil de Diana qui ne savait pas réellement quoi penser de cette affaire. Elle connaissait la situation du système, îlot neutre entre les grandes puissances galactiques, qui était également très proche du Consortium d'Hapès, les protecteurs officiels des Jedi. L'héritière de la maison d'Asta ne suivait pas personnellement cette affaire, mais même pendant sa revue des troupes, elle en avait entendu parler et plusieurs officiers lui avaient demander en aparté si elle avait des informations sur les décisions de Jaana, ce qui l'avait fait longuement soupirée… Comme si, elle si elle en disposait, elle se serait permise de faire des bruits de couloirs a quelques officiers pour le plaisir… Mais Diana avait bien conscience de quelque chose : la célébrité avait aussi ses revers et il fallait savoir gérer ses derniers avec une certaine décontraction afin d'éviter des soucis supplémentaire, d'autant plus qu'elle ne souhaitait pas paraître pour ce qu'elle n'était pas. De son point de vue, il était impossible d'envisager une action immédiate sans négocier avec le gouvernement local, certes, les plus martiaux des militaires impériaux l'envisageait et il s'agissait d'une manœuvre possible techniquement, mais elle risquait d'unir les autres indépendants contre l'Empire Galactique et Diana estimait qu'ils avaient déjà assez de problème comme cela.

La suite fit cependant retrouver le sourire a la native de Nez Peron alors que Jaana lui avoua que Sigel Dare essayait de la contacter depuis plusieurs heures déjà sans succès. La jeune femme ne put retenir un petit rire amusée : elle savait très bien comment cela finirait : Dare allait finir par débouler en personne en venant asséner une de ses leçons de morale a Jaana qui allait lui tenir tête bravement et la dispute raisonnerait sans doute dans tout le palais… Cela ne devrait pas avoir l'air drôle, mais la jeune femme trouvait rassurant que certaine choses ne changent jamais, même dans une configuration si extrême. Dare était presque devenue une mère de substitution pour la nouvelle Impératrice et bien que cette dernière aurait très bien put renvoyer son ancienne mentor dans les cordes en employant l'argument d'autorité, dont elle disposait désormais, elle ne le ferait sans doute jamais. Cela faisait partie de leurs mode de vie, et Diana imaginait bien que même dans son dernier souffle, Dare serait sans doute tranchante et ferait une dernière recommandation très salée a Jaana, mais cela serait pour son bien comme elle le disait souvent… Elles avaient quelque chose de touchant, même si Diana savait qu'elle ne serait jamais capable de comprendre le sens profond de leur relation : elle avait perdue sa mère bien trop jeune pour cela.


« Maîtresse Dare va encore débarquée comme une furie en déclarant sans doute que tu n'est pas assez ponctuelle pour tes nouvelles fonctions… Ceci étant dit, elle ne devrait pas te mettre la main dessus ici, on a le temps de s'entraîner, puis prévoir de quoi atténuer le doux son de sa voix pour quand elle te trouvera... »

La fin de la phrase fut prononcé avec un clin d’œil entendu afin de signaler qu'il s'agissait d'une boutade, mais Diana restait a moitié sérieuse tout de même. La jeune héritière des d'Asta se concentra toutefois lorsque son amie lui demanda si sa revue des troupes s'était bien déroulée. Dans l'ensemble, il n'y avait pas eue de problème, mais la brune avait conscience que son amie avait besoin d'information sur ce qui se déroulait dans l'Empire et qu'il était normal qu'elle lui fasse un rapport, même s'il était informel et cordial. Cela lui permettrait de rebondir sur l'affaire de Taanab qui était bien évidemment dans toutes les têtes. Soupirant quelque peu, elle décroisa les bras en repensant a tous ses casques et ses visages qu'elle avait vu : des Stormtroopers, des pilotes, du personnel opérationnel, qu'il s'agisse d'enseigne ou d'officiers subalterne… Tous attendaient des réponses fortes a leurs doutes et elle avait fait en sorte d'être a la hauteur de l'image que la propagande avait construite autour d'elle afin de ne pas décevoir et essayer de renforcer l'amour de la patrie et du devoir envers la nouvelle impératrice.  Tout ceci n'était pas si difficile et elle ne se sentait pas le droit de se plaindre : Jaana devait être bien plus a plaindre qu'elle et elle restait droite et fière, il fallait qu'elle prenne exemple sur son amie.

« Aucun problème particulier durant la cérémonie, beaucoup étaient content de me voir, même si j'ai ressentie une pointe d'hostilité chez certain, pour qui je suis sans doute davantage une image de propagande qu'une femme méritante, mais j'ai appris a gérer cela. Le seul véritable problème, ce sont plutôt les officiers dirigeants les unités que j'ai visité : tous ont essayer de me faire dire tes décisions concernant Tanaab, alors que l'on a même pas encore eue l'occasion d'en discuter. Comme si j'allais partager ce genre de chose avec eux de toute façon. J'ai tout de même pris le temps d'interroger les hommes comme les officiers sur leurs motivations autant que sur l'affaire. Il semblerait que nous inspirons davantage les plus jeunes, qui doivent sans doute espérer que tu pratiquera un jeu de chaise musicale pour imprimer ton style a l'armée impériale. Concernant Tanaab, beaucoup sont en faveur d'une intervention directe en revanche. Pour beaucoup, l'Alliance n'a été qu'un hors d’œuvre et il veulent connaître la vraie guerre, celle contre les Sith. Je crains qu'ils n'en reviennent vite… »

Bien qu'elle avait connue jusqu'ici surtout le feu aux commandes d'un chasseur stellaire, Diana comprenait fort bien la manière dont fonctionnait le moral des troupes. Un bleu enthousiaste pouvait devenir un vétéran endurcit et amer en une seule journée de combat. Seul la foi envers la cause et le patriotisme encourageait les soldats a combattre encore, ainsi que la certitude qu'ils mourrons tous s'ils ne combattent pas. Au sol, cela devenait plus terrible que dans un chasseur, car l'on était directement confronter aux horreurs de la guerre de ses propres yeux. Diana avait déjà combattu certes, mais jamais dans une bataille de guerre totale face a toutes les horreurs que les Sith pouvaient relâcher. Pourtant, elle savait qu'elle ne faiblirait pas : la sécurité de Jaana reposait sur ses épaules et elle se devait de ne pas être faible. La savoir en vie et en bonne santé représentait aux yeux de la native de Nez Peron une motivation supplémentaire pour ne pas flancher et ravivait son moral… Les sentiments étaient peut-être dangereux, mais elle savait qu'ils pouvaient également être un grand vecteur de force : Antarès Draco n'aurait pas sauvé Marasiah Fel sans eux. Prenant la poignée de son fouet laser, elle l'activa rapidement, laissant la belle et plus fine lanière laser dorée apparaître, puis le fit claquer sur le sol afin de s'assurer de la maniabilité de l'arme avant de reprendre la parole.

« Prête pour l'entraînement ? Je n'irais pas doucement juste parce qu'ils t’assomment de paperasse tu sait ! »
Jaana Fel
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 24/02/2017
Rang : Impératrice
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Mar 14 Mar - 23:38

« Elle n'a pas tort non plus tu sais, ça doit faire deux heures qu'elle essaye de me contacter mais que je ne prends pas son appel … mais si c'est pour qu'elle aborde encore le sujet de Maître Olov … »

Même si Jaana s'amusait elle-même du caractère bien trempée de son ancienne maîtresse, elle était également suffisamment honnête pour reconnaître que son silence n'arrangeait pas les choses, mais elle n'avait toutefois absolument pas envie d'entendre une nouvelle diatribe sur Sam Olov. Maître Chevalier Impérial de son état qui, de part ses liens avec les Jedi, avait transmis qu'un Prophète de cet Ordre avait eu une vision la concernant. De ce présage flou et dénué de sens sur lequel l'Impératrice n'avait franchement pas le temps de se pencher, et ce même si son ancienne mentor insistait pour qu'elle prît au moins le temps de parler avec Olov. Ne serait-ce que par politesse. Mais aussi parce qu'il avait servi avec son père et que Dare espérait sans doute que la discussion dévierait à un moment sur le sujet de l'assassinat de ses parents et de la manière dont elle gérait les choses. Ou comment avouer que même si elle considérait Sigel comme sa seconde mère, elle refusait tout de même d'aborder ce sujet, avec elle comme avec quiconque.

Mais déjà, Diana rebondit sur son passage en revue des troupes qui avait bien entendu été le prétexte parfait pour que certains officiers lui parlassent de Taanab, précisant également que son arrivée sur le trône semblait avoir insufflé de nouveaux désirs de batailles et de guerres.

« Les attentats ont eu lieu il y a à peine quelques heures et pourtant ils sont sur toutes les lèvres. Les Moffs et les hauts officiers guettent la moindre de mes réactions pour jauger de mes capacités, et ce même s'ils n'ont clairement pas tous les mêmes attentes en la matière. »

Entre agression et main tendue, la frontière demeurait effectivement assez floue en terme de politique comme d'intervention, et l'Impératrice avait bien conscience que son comportement allait être étudié et décortiqué dans ses moindres détails. Provoquant ainsi supputations et nouveaux jeux d'alliances chez ceux qui approuveraient ses choix et ceux qui y seraient au contraire opposés. Mais malheureusement pour eux, le pouvoir impérial n'était pas un instrument que Jaana souhaitait partager ou même soumettre à l'opinion de certains ! Quant à la guerre, comme Diana venait justement de le souligner, cette aventure pleine de bravoure ne révélait souvent toute son horreur qu'à ceux l'ayant déjà connue …

« La vraie guerre ? Contre qui ? Les attentats n'ont pas été revendiqués et le Gouvernement de Taanab n'en a pas identifié les auteurs. Même le Directeur de l'Intelligence ne dispose pas encore d'informations fiables, alors souhaiter la guerre est clairement prématuré. Il pourrait tout aussi bien s'agir des Sith que de quelques agitateurs locaux. »

Et c'était sans doute cela qui irritait le plus l'héritière de la lignée Fel dans toute cette affaire : loin d'attendre les informations indispensables, beaucoup étaient en train de se lancer dans nombre de suppositions et de fantasmes dont certains ne tenaient même pas la route, et un Empire ne se dirigeait indéniablement pas de cette manière. Fût-elle jeune que Jaana entendait assurer ses actions par les meilleurs soutiens – en matière d'informations notamment – aussi ne prendrait-elle aucune décision sans un rapport complet des services de l'Impérial Intelligence. Et ce même si tout le monde savait très bien que Taanab n'était finalement qu'un superbe prétexte pour effleurer certains sujets plus sensibles mais sans avoir à les aborder ouvertement.

Mais pour l'heure, ces attentats attendraient bien plus tard pour reprendre une place dans son agenda, et ce fut dans un sourire déterminé que la jeune femme usa de la Force pour mener ses deux sabres dans ses mains. Les allumant aussitôt tandis que leur éclat argenté se refléta sur leurs plaques d'armures.

« Dans la mesure où je suis bien plus douée que toi, il est en effet préférable que tu n'y ailles pas ''doucement'' si tu veux tenir plus de cinq minutes. »

De cette provocation lancée dans un sourire, parce que l'Impératrice ne le pensait absolument pas, n'y voyant là qu'une manière de taquiner une amie avec qui elle aurait apprécié de pouvoir passer davantage de temps. Et tandis que Diana fit claquer son fouet-laser, Jaana se projeta dans sa direction afin de passer sous sa garde, l'un de ses sabres écartant déjà la fine lanière dorée pendant que l'autre pointait la poitrine de l'héritière de la famille D'Asta.

« Allez Diana remue-toi ! »

Oublié son titre d'Impératrice et oubliées ses lourdes responsabilités ! La jeune femme avait toujours eu l'habitude de partitionner son esprit afin d'être plus efficace, et il était désormais temps de s'octroyer une séance d'entraînement dans la bonne humeur.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Jeu 16 Mar - 21:19
« Rien de pressant alors. L'avenir ne se construit que sur nos actes, si nos cousins Jedi croient qu'il peut être vu et influencé par des prophétie, grand bien leurs fassent. Nous valons mieux que cela, car nous sommes ceux qui forgent l'avenir ! »

Diana s'était montrée particulièrement fière et sûre d'elle-même en lançant cette phrase, qui tenait plus de l'incantation, mais auquel elle croyait fermement. Pourtant, Iyanna Arienal avait connu une certaine popularité chez les Chevaliers Impériaux, son statut de noble et de vétéran de la guerre de Ruusan ayant fasciné plus d'un Chevalier… Mais sa disparition tragique prouvait que même la vision la plus précise ne pouvait permettre de tout prévoir et Diana trouvait l'idée que la Force puisse susurrer a quelqu'un le déroulé de l'avenir afin de lui permettre de l'influencer assez détestable. Bien entendu, elle avait compris également pourquoi Dare avait fait cette manœuvre, mais elle avait choisit de ne pas y répondre volontairement, préférant encore mener la discussion sur un sujet qui lui tenait a cœur a elle. Elle avait conscience que Jaana n'était pas encore prête a parler de la perte de ses parents, que ce n'était tout simplement pas le moment et qu'il était donc préférable d'éviter le sujet. Peut-être qu'un jour, elle accepterait de se confier, mais pour le moment, elle devait se montrer a la hauteur de la tâche qui lui incombait, la plus difficile, puisqu'il s'agissait de gouverner l'Empire Galactique.

Lorsque le sujet revint sur Taanab et la guerre en général, Diana compris parfaitement ou son amie voulait en venir en premier lieu : témoin elle-même du comportement des officiers et Moffs, elle savait bien que ses derniers étaient en train de tester l'héritière du trône, tenter d'atteindre ses limites, connaître les ressorts qui leurs permettraient de pouvoir la manipuler afin de réaliser leurs propres dessein. Mais jusqu'ici, Jaana Fel tenait bon et montrait qu'elle avait fort caractère et qu'elle ne partagerait pas sa tâche avec quiconque, ce qui plaisait a la brune qui l'encourageait toujours du mieux qu'elle le pouvait. Cela facilitait également son travail, car les Chevaliers Impériaux pouvaient être amené a intervenir si l'Impératrice ne se montrait pas digne de sa tâche, ce qui n'était, fort heureusement, pas le cas ici. En revanche, elle trouvait que Jaana faisait preuve d'une certaine naïveté en parlant de la guerre. Il lui était évident que les troupes se moquaient pas mal du prétexte que l'Empire utiliserait pour lancer une vaste offensive sur les Sith, ils attendaient simplement que cette dernière parte en espérant être les premiers a arriver sur Korriban. Une motivation utile, Diana ne pouvait le nier, mais en même temps dangereuse, car aux premières difficultés, les illusions pouvaient amener a un découragement des plus dangereux.

Devait-elle voir dans l'étonnement de l'Impératrice une certaine déconnexion entre elle et ses troupes ? Non, elle était convaincue qu'au fond d'elle-même, Jaana devait savoir que la plupart brûlait d'en découdre. Il était même possible qu'elle même recherche vengeance, après tout, cela faisait déjà bien longtemps que Darth Talon leurs posaient problème et il serait temps de remédier a celui-ci. Mais le comportement de Jaana pouvait en réalité être née d'une réflexion saine : la volonté de rester la plus réaliste possible en toute circonstance afin de ne laisser personne influencer son jugement, surtout pas des foules auquel elle pourrait nourrir la tentation de plaire en prenant des décisions mal avisée. Elle n'aurait du fait pas le temps de faire des remarques, car Jaana abandonna immédiatement cette discussion lorsque le fouet laser fut de sortie pour se lancer corps perdue dans son entraînement. Elle avait besoin de s'abandonner dans une activité physique qui lui permettrait de passer ses nerfs et s'éclater et l'entraînement restait probablement la meilleure pour cela. Un petit sourire en coin se dessina sur les lèvres de Diana lorsque l'impératrice lui affirma qu'elle était bien meilleure qu'elle, pour la brune, cela sonnait comme un défi qu'il lui fallait relever !

Jaana se lança immédiatement a l'offensive, son Jar'Kai pouvant faire des ravages avec un style agressif. Diana resta sur la défensive, ce qui n'était pas conseiller lorsque l'on utilisait un Fouet, mais il était nécessaire de pouvoir démarrer la danse correctement. Elle plongea toutefois la lanière laser de tel sorte a tenter de l'enrouler autour du bras de son amie, qui esquiva avant de poursuivre son offensive, mais ne trouva que du vide en se jetant en avant, Diana ayant déjà fait un saut périlleux arrière afin d'agrandir la distance et pouvoir ainsi retrouver une certaine stabilité. Ce n'était qu'un début, et elle trouvait ironique que Jaana lui demande de se remuer alors qu'elle allait forcément le faire afin de répondre aux exigences de l'Ataru, mais elle savait que tout ceci n'avait pour but que de la motiver a se montrer encore plus attentive et déterminée a compenser l'inconvénient de son arme contre la paire de sabre de sa partenaire d’entraînement. Revenant a l'assaut, Diana lança son fouet de tel sorte a ce qu'il parte très loin, mais de manière a forcer Jaana a se baisser porur l'esquiver. Cette dernière en profita pour s'élancer de nouveau en avant, mais la native de Nez Peron en profita afin de pouvoir ramener vers elle le fouet tout en s'écartant pour esquiver les sabres, forçant l'Impératrice a faire un saut qui ressemblait a celui d'une petite fille effectuant de la corde a sauter.


« Pas si mal, mais je suis certaine que tu peut faire mieux que cela ! »

Ayant retrouvée une position de garde plus traditionnel, Diana repris l'offensive. Le but d'un Fouet Laser était de pouvoir attaquer sur plusieurs angles a la fois afin de pouvoir prendre en défaut la garde adverses. Elle changeait ses angles d'attaques, tout en sautant, faisant des grands écarts ou simplement en s'écartant face aux attaques de l'impératrice en usant de la Force comme le voulait la philosophie de l'Ataru. Lorsqu'elle se sentait dépassée par un rythme d'attaque trop rapide de la part de Jaana, Diana n'hésitait pas a prendre beaucoup de risque en faisant la toupie sur elle-même a grande vitesse tout en enroulant son Fouet autour d'elle afin de créer une barrière de protection plus efficace tout en étant offensive et ainsi forcer Jaana a abandonner l'offensive a outrance pour revenir a une garde plus défensives. Les deux femmes se connaissant par cœur, il y avait fort a prier que cet entraînement pourrait durer des heures si l'une des deux ne s'épuisaient pas. Mais c'était très loin d'être effectuer en pure perte : a chaque séance d'entraînement, elle pouvait analyser leur évolution voire où elle péchait et ainsi pouvoir améliorer leurs défauts tout en renforçant leurs points forts. L'avantage de progresser de manière parallèle depuis que Diana avait rejoint les Chevaliers Impériaux.
Jaana Fel
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 24/02/2017
Rang : Impératrice
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Jeu 23 Mar - 13:53

L'avenir …
Si les Jedi y voyaient certainement là une sorte de destin mystique guidé par la Force, les Chevaliers Impériaux ne partageaient absolument pas leur point de vue sur ce sujet, et l'affirmation forte et fière de Diana ne manqua pas de tirer un rictus déterminé à Jaana. Jeune Impératrice qui, comme venait de le rappeler son amie, aurait à cœur de décider elle-même de ses actes – du devenir de son peuple – sans avoir besoin de s'en remettre à des croyances aussi inutiles qu'éculées. Rassurantes pour les faibles mais dépassées pour les forts. Et justement, la jeune femme n'avait pas besoin d'ériger Taanab en prétexte pour attaquer les Sith, parce qu'elle était l'Autorité, la Justice et le Bien ! Et parce que le jour où elle partirait en guerre contre ses ennemis – les ennemis de l'Empire et de la Galaxie toute entière – elle l’affirmerait clairement et sans avoir besoin de mensonges ou d'excuses. N'eut-elle que dix-neuf ans qu'elle n'était toutefois plus une enfant : elle était une adulte et une Monarque et en temps que telle, elle assumait et assumerait ses décisions, sans avoir besoin qu'un Moff ou un Officier ne se cachât dans son ombre pour lui souffler réponses et défilades. Sa mère avait été une femme forte et Jaana en serait une également. Dommage pour tout ceux qui espéraient tirer profit de sa jeunesse et de son inexpérience !

Mais parce qu'elles parleraient bien politique et stratégie plus tard, l'Impératrice ne tarda pas à attaquer Diana tout en la défiant au passage d'être capable de lui résister, et les deux femmes se lancèrent ainsi bientôt dans un combat certes amical mais où elles ne se faisaient pourtant aucun cadeau. Attaquant comme des Nexu même si leurs passes d'armes ne manquaient pas d'un certain esthétisme bien présent même si ce n'était pas là le but recherché. Mais entre le fouet-laser qui se cabrait entre elles et les deux sabres qui s'agitaient comme deux ailes folles, le spectacle valait tout de même le coup d'œil … et ce même s'il était bien plus souvent privé que public. Pour des raisons de discrétion mais aussi parce que les moments de calmes et de relâchement étaient si rares que Jaana voulait chaque fois en profiter au maximum.

Mais lorsque le fouet-laser de son amie dansa follement autour d'elle dans un mouvement qu'il effectuait déjà pour la troisième fois, la Monarque en laissa la langue se glisser autour de son poignet protégé par son gantelet de Cortose. Provoquant aussitôt la désactivation de cette arme qui laissa Diana sans réel moyen de défense, et ce même si la jeune femme n'attaqua pas pour autant.

« Tu devrais davantage varier tes angles d'attaques, tu as réutilisé celui-ci trois fois et ça rend tes mouvements trop prévisibles. »

Une remarque lâchée d'un ton posé, parce qu'elle ne contenait cette fois-ci ni moquerie ni même réprobation. Mais depuis le temps qu'elles s’entraînaient ensemble, les deux femmes avaient développer un œil extrêmement critique sur le style de l'autre, ce qui leur permettait de s'améliorer encore et encore. Dans un but absolu comme dans des plans un peu plus précis …

« Tu attaques souvent par le haut, tu devrais essayer de viser davantage les jambes … enfin si c'est dans tes capacités de grande perche ! »

Sûre que Diana disposait d'une grande taille – surtout pour une femme – et Jaana aimait quelque fois se moquer d'elle à cause de ça ! Mais au-delà de la moquerie, le conseil demeurait toutefois avisé, parce que les guerriers – d'une manière générale – avaient souvent tendance à viser la tête dans l'espoir de provoquer une attaque létale. Dédaignant trop souvent le bas du corps qui, une fois touché, pouvait  faciliter une capture afin de soutirer des informations à l'ennemi. Et avec les Sith, il n'était jamais vain de les interroger !

« D'ailleurs, tu as déjà reçu de nouveaux ordres de mission pour les jours à venir ? »

Le combat entre les deux amies avait repris, mais cela n'empêchait pas la conversation de se poursuivre, et ce sans nuire à leur concentration. Mais après tout, n'était-ce pas une obligation pour l'Impératrice que de savoir faire plusieurs choses en même temps.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Sam 25 Mar - 18:29
« Il faut que je me rende a l'évidence, le fouet n'est pas la meilleure arme contre deux lames... »

Diana haussa les épaules, sachant très bien qu'elle ne pouvait parvenir aussi facilement a combler ce handicap. Son maître lui avait parfois dit qu'elle faisait trop de chose, et dans un sens, c'était vrai : il était difficile de conjuguer ses talents de pilote avec ceux dans la maîtrise du sabre-laser. Cette excentricité du fouet laser n'était qu'une preuve supplémentaire de sa recherche de polyvalence, ce qui la rendait moins efficace que quelqu'un se spécialisant dans un domaine bien précis, mais plus adaptable… Bien qu'actuellement, elle était l'un des meilleurs pilotes de chasse de tous l'Empire, mais elle n'avait jamais eue l'impression de devoir travailler particulièrement ce talent, il était naturel, elle devait apprendre certes, mais elle faisait tout ce qu'elle apprenait machinalement, comme si la Force elle-même était capable de la connecter a toutes les fonctions du cockpit de son chasseur. Elle n'était toutefois pas du genre a refuser une critique et les deux femmes s'aidaient mutuellement depuis pas mal de temps déjà, ce qui leurs avaient permis de faire des progrès spectaculaire aux yeux de ceux qui les observaient. Diana était toutefois convaincue que son amie deviendrait plus fameuse qu'elle l'arme a la main : après tout, elle faisait partie de la lignée Skywalker, elle avait cet héritage dans le sang.

Son fouet neutralisé pour cinq bonne minute, elle rangea la poignée et tira son sabre-laser, activant la lame argentée afin de le tenir a deux main, et adoptant la position de garde de la Chute de l'Avalanche, signe qu'elle allait adopter le Djem So. Ce simple changement d'arme et de forme changeait toute la physionomie du duel, car le Djem So, basé sur la puissance brute, se débrouillait bien mieux que le Fouet laser contre deux lames et pouvait facilement prendre le dessus sur l'Ataru : même s'il était très physique, il était moins subtil, mais plus brutal que la quatrième forme, ce qui lui permettait souvent de la surpasser en forçant l'adversaire a se fatiguer plus vite et donc au final a ouvrir une faille. Et le corps musclé de Diana ne laissait aucun doute sur ses compétences dans l'utilisation du Djem So, qui était sa forme de prédilection après tout. Chacune des deux femmes avait appris a l'autre a faire usage de leur propre forme de prédilection, Diana avait appris l'Ataru pour son fouet et Jaana le Djem So afin de pouvoir disposer d'un mode d'attaque a deux armes bien plus percutant que celui de l'Ataru.

« Quoi, tu crois que quelqu'un ne nous connaissant pas me prendrait pour l'Impératrice a cause de ma taille ? »

Consciente qu'elle avait désormais la charge de repartir a l'assaut, une nécessité pour le brutal Djem So, Diana avait toutefois ponctuer son retour au combat par une petite boutade pour montrer que la grande taille pouvait aussi avoir ses avantages, bien qu'elle avait de nombreux inconvénient, pour choisir une robe ou encore pour entrer dans le cockpit d'un chasseur, elle disposait désormais d'un appareil adapté a son grand gabarit. Le Jar'Kai avait une faiblesse évidente face au Djem So : ses attaques étaient faite pour saturer une défense adverses de petit coup afin de le pousser a la force, face une attaque brutale et continue, il manquait de puissance pour tout stopper et la brune repris rapidement le dessus, ce qu'elle aurait eue bien plus de mal a faire si Jaana avait elle-même suivit sa décision lors de son changement d'arme et adopter un combat a une seule lame, mais après tout, elles essayaient aussi de s'entraîner face a des situations de handicap : le terrain ne leurs laisseraient pas toujours l'opportunité de pouvoir combattre dans les meilleures conditions leurs adversaires et Diana en avait déjà fait plusieurs fois l'expérience et bien que cela fut sans conséquences pour elle jusqu'ici, elle ne comptait pas sous estimer cet aspect.

Jaana lui demanda si elle avait déjà reçu une nouvelle affectation et Diana soupira rien qu'en y pensant avant de repartir a l'assaut. Elle alternait entre une série d'attaque visant tout les angles de manière répété et des parades afin de bloquer les rares tentatives de contre-attaque de Jaana lorsque cette dernière pouvait se servir de ses deux armes pour cela. Parfois, une ouverture venait pour un coup de poing et Diana ne s'en privait pas, car cela faisait aussi parti des duels, mais Jaana se montrait toujours assez concentrée pour pouvoir l'éviter, ce qui la forçait toutefois a abandonner du terrain et permettre a la native de Nez Peron de pouvoir repartir a l'attaque a grand coup de moulinet de sabre-laser. Sa prochaine affectation promettait en tout cas d'être assez ennuyeuse, puisqu'il s'agissait d'une mission d'escorte d'un convoi marchand. C'était le genre de mission qu'un pilote de chasse détestait le plus, car ce n'était que quelques patrouilles et une attente nerveuse qui n'aboutissait généralement sur rien… Mais Diana faisait aussi ses missions, parce qu'il fallait bien que quelqu'un les fassent et qu'elle n'était pas du genre a se défiler : on lui avait demander de faire cette mission et elle la ferait, parce que c'était son devoir. Tout en poursuivant ses attaques, elle repris donc.


« Une opération de patrouille pour un convoi marchand, l'Intelligence aurait eue des renseignements sur une intervention de Pirate contre eux. Rien de réellement sérieux sans doute, mais l'on ne sait jamais, l'on tombera peut-être sur quelque chose d'intéressant. »

Remarquant soudainement une ouverture, Diana s'engouffra dedans sans hésiter. Jaana l'a para d'une main, mais la brune l'avait calculé et changea brutalement de style en revenant a la base du combat au sabre-laser : d'un mouvement de poignet, elle fit tourner l'une des deux lames de l'Impératrice de tel sorte a ce qu'elle fut obligée de la lâcher, s'éteignant automatiquement alors que la poignée fit un petit vol plané dans la pièce avant de retomber sur le sol. Diana avait reculer d'un pas pour adopter une position de garde, un petit sourire fière d'elle-même sur le visage, ce tour était particulièrement utile si l'on ne voulait pas tuer un adversaire et c'était pour cela qu'elle le pratiquait : certain préférait couper les mains, ce qui était également efficace, mais lorsqu'elle pouvait faire sans en arriver là, Diana ne se privait pas : couper une main, cela permettait a l'adversaire de se faire monter une prothèse cybernétique, et certaine était bien plus dangereuse qu'une main ordinaire… Singeant quelque peu Sigel Dare, Diana repris la parole avec une voix bien plus grave que celle qu'elle avait d'habitude

« Allons Jaana, combien de fois devrais-je te le répéter, jamais oublier les bases, jamais ! C'est cela qui fait la différence entre la vie et la mort ! »
Jaana Fel
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 24/02/2017
Rang : Impératrice
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Ven 31 Mar - 23:18

Si son fouet-laser n'était plus utilisable pour plusieurs minutes, il n'en fallut pas davantage à Diana pour tirer son sabre, et ce fut un léger sourire qui releva aussitôt les lèvres de Jaana : entre toutes les armes et tous les styles, les deux amies s'entraînaient ensemble depuis bien des années déjà, et leurs séances étaient toujours aussi stimulantes. Imprévisibles. Les obligeant à demeurer sur leurs gardes constamment afin d’affûter leurs réflexes comme leurs sens. Et face au Djem So, il était évident que les deux sabres-laser de l'Impératrice n'avaient pas l'avantage ! De ce combat intensif qui reprit aussitôt entre elles tandis que la jeune femme tâchait néanmoins de trouver la faille dans le style brutal de sa vis-à-vis, et ce même si son Jar'Kai constituait plus un handicap qu'autre chose à l'heure actuelle. De parades et d'attaques avortées, l'héritière de la lignée D'Asta était ainsi en train de prendre un sérieux ascendant sur la jeune Monarque, et ce fut donc sans surprise que cette dernière se retrouva bientôt privée de l'une de ses armes … mais aussi gratifiée d'une fort belle imitation de sa Maîtresse !

« Ah ah si elle te surprenait, tu ne ferais pas la fière ! »

Sûr que Sigel Dare pouvait quelque fois tenir du Leviathan – avec tous les dangers attachés à cette créature – raison pour laquelle les deux amies prenaient toujours grand soin de s'assurer de son absence lorsqu'elles se moquaient d'elle ! Mais pourtant, la brune n'avait pas tort non plus en soulignant indirectement que Jaana avait négligé l'une des bases les plus importantes du combat : la concentration. Parce que son esprit n'était pas réellement fixé sur ce duel. Ou tout du moins pas entièrement …

« Mais quoi qu'il en soit, j'admets ne pas être réellement concentrée, j'en suis désolée. »

Une Impératrice ne s'excusait pas, mais une amie le pouvait en revanche. Et lorsqu'elles se retrouvaient toutes les deux en privée, elles n'étaient en théorie plus que des amies et rien d'autre … de cette naïveté touchante qu'elles tentaient en tout cas de préserver afin de passer de bons moments ensemble. Loin de l'agitation de la Galaxie. Loin de leurs responsabilités. Mais malgré tout, il demeurait extrêmement difficile de tout oublier en passant simplement une porte, et la question de Jaana visant à demander à Diana si elle avait déjà reçu son prochain ordre de mission n'était pas non plus anodine, très loin de là.

Et sans faire davantage durer le suspens, la jeune femme éteignit bientôt son sabre restant puis attira l'autre à elle grâce à la Force, tous deux retrouvant ainsi sa ceinture où ils s'ancrèrent doucement.

« Diana, je vais devoir user d'une prérogative que je préfère éviter, mais je crains ne pas avoir le choix : ta participation à cette mission de patrouille est annulée, et tu vas être rattachée à Bastion pour les jours à venir. J'ai besoin de toi et personne d'autre ne pourra convenir à ce que j'ai en tête. »

Ce qu'elle avait en tête …
De ces deux missions – toutes deux assez personnelles même si pas de la même manière – qu'elle voulait confier à la brune. Parce qu'elle disposait de toute sa confiance. De toute sa confiance au point le plus absolu possible.

« J'ai récemment été informée que Darth Talon aurait été vue sur Yaga Minor, mais l'information n'est pas confirmée. Pas davantage que celle qui prétend qu'elle serait sur Tatooïne. En d'autres termes, j'ai besoin que tu enquêtes pour savoir si elle rôde réellement au sein de l'Empire ou alors pas très loin de nos frontière … et je suppose que je n'ai pas besoin de t'expliquer pourquoi il faut que ce soit toi qui t'en occupes ? »

Pas que d'autres que de ses Chevaliers Impériaux ne pussent pas s'en charger mais si c'était le cas, sa garde personnelle serait alors au courant de cette mission. Sigel serait au courant de cette mission. Et Jaana ne voulait pas avoir à se justifier quant à une éventuelle vengeance de sa part. En assassinant trois membres éminents de l'Empire Galactiques – fussent-ils ses parents ou pas – la Sith avait démontré qu'elle était extrêmement dangereuse, aussi n'était-il pas inutile de surveiller ses faits et gestes pour ne pas se laisser surprendre encore une fois.

« Bien sûr, cette mission doit rester entre nous, et tu seras officiellement affectée à ma protection pendant ce temps. Temps que j'aimerais que tu mettes également à profit pour quelque chose de plus privé … et de plus délicat aussi … »

De ''j'ai besoin'', l'héritière de la lignée Fel venait de passer à ''j'aimerais'', signe qu'il ne s'agissait désormais plus d'un ordre mais bien d'une demande. D'un service presque. Qu'elle exprima bientôt avec un rien d'hésitation dans sa posture, parce qu'elle se rendait bien compte du caractère déplacé de ce qu'elle allait réclamer.

« Je suis actuellement la dernière représentante vivante de la lignée Fel, et c'est une situation que je ne saurais tolérer très longtemps encore. Il me faut donc enfanter sans perdre trop de temps, mais j'ai besoin de me marier auparavant afin de ne pas choquer les convenances. Et de me marier avec un homme qui saura apporter quelque chose à l'Empire … un Chef d’État important peut-être … quelqu'un disposant d'une réelle puissance politique ou militaire … voire également un Sensitif pourquoi pas. Depuis mon couronnement, j'ai déjà reçu bon nombre de demandes en mariage mais aucune n'émanait de quelqu'un de satisfaisant, alors j'aurais aimé que tu dresses une liste des bons partis qui pourraient convenir. »

C'était froid, clinique et presque malsain d'ainsi considérer son mariage et sa famille. Mais en tant qu'Impératrice, Jaana avait également parfaitement conscience qu'elle ne pourrait pas s'autoriser un beau mariage d'amour, et elle l'assumait parfaitement.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Sam 1 Avr - 13:38
« Si elle me surprenait, c'est moi qui serait en danger de mort ! »

Une imitation qui avait le mérite de détendre l'atmosphère, même si ce n'était que pour quelque instants. Sigel Dare était une femme rigide et exigeante, qui plaçait la loyauté envers la lignée Fel au-dessus de tout. Elle était une héroïne respectable et puissante, mais elle était si rigide et exigeante que pour deux jeunes femmes comme Diana et Jaana, elle était trop stricte et donc une figure parfaite pour une caricature ! Toutefois, la bonne humeur ne dura pas et l'impératrice fini par s'excuser en admettant qu'elle n'était pas vraiment concentrée. Compréhensive, Diana hocha la tête et lorsque Jaana éteignit son autre sabre avant de reprendre le premier, elle en fit autant. Elle se serait bien défoulée encore un peu, car l'escrime lui permettait de se vider la tête et de se tenir en forme, mais elle pouvait comprendre que son amie avait bien d'autre préoccupation et qu'il serait de plus en plus difficile de pouvoir se ménager des instants de tranquillité. Lorsque l'on dirigeait l'une des deux super-puissances galactique, l'on avait pas réellement le droit de préserver une partie de vie privée et d'innocence, même si cela n'empêchait pas la brune de continuer d'essayer de préserver Jaana autant qu'elle le pouvait.

Elle lui expliqua qu'elle allait devoir, a contrecœur, annuler son ordre de mission de patrouille. Elle allait encore entendre les services de propagande ce plaindre, mais elle avait pris l'habitude et elle sentait bien que si Jaana en arrivait a une telle extrémité, il s'agissait d'une affaire très importante. Son visage prit des traits plus sérieux tandis qu'elle croisait les bras tout en écoutant la mission que comptait lui assigner Jaana. Elle voulait l'assigner sur Bastion afin de pouvoir reprendre en main la sécurité du palais et mener une enquête sur des rumeurs évoquant la présence de Darth Talon sur Yaga Minor ainsi que Tatooïne… Dans le premier cas, c'était réellement inquiétant, car cela signifiait qu'elle pouvait se rapprocher du cœur de l'Empire Galactique sans difficulté et qu'elle disposait de soutien relativement solide en son sein, mais le second était plus naturel : Tatooïne restait une plaque tournante du crime galactique et vu les intérêts communs entre les Sith et le Soleil Noir, l'héritière de la lignée d'Asta ne doutait pas une seule seconde que Talon devait s'y rendre de temps a autre afin d'obtenir du matériel et des informations : nombres de Chevaliers Impériaux et d'agent de l'Imperial Intelligence avaient également leurs indics sur cette planète perdue et piochait des informations dans ce secteur.

Mais Diana n'était pas idiote pour autant, elle comprenait pourquoi Jaana l'assignait elle et elle seule a cette opération : Talon avait assassiner ses parents, ce qui la rendait particulièrement dangereuse et il était nécessaire de la surveiller. Mais plusieurs Chevaliers Impériaux, Sigel Dare la première, risquait fort de prendre cela pour un simple acte de vengeance. A vrai dire, Diana avait du mal a imaginer Talon se balader librement sur Yaga Minor et se demandait même si ce n'était pas une certaine expression de paranoïa, mais après des événements aussi difficile, elle n'était pas prête a prendre le risque de la laisser se balader sans réagir sous cette simple excuses et préférait largement vérifier elle-même, dans ce genre de problème, un surplus de paranoïa ne faisait pas de mal. Toutefois, alors qu'elle allait évoquer différente mesures auxquelles elle songeait afin de débuter son enquête, Jaana lui expliqua qu'elle resterait auprès d'elle le temps de l'enquête, mais qu'elle aimerait la voir remplir une autre tâche durant cette enquête. Cette fois, Diana fronça les sourcils, elle ne lui demandait pas si souvent un service et cela semblait vraiment grave, ce qui ne pouvait que l'inquiéter.

Elle ne s'attendait cependant pas a une demande tel que celle-ci. Jaana incarnait l'Empire depuis sa naissance, on la préparait a le diriger et en devenir l'image depuis qu'elle avait l'âge de recevoir une éducation. D'une certaine façon, Diana connaissait cela aussi, car son père l'avait préparer a prendre sa suite au sein du Secteur d'Asta, mais ce n'était pas aussi important et il s'agissait d'un homme bienveillant qui n'avait pas voulu limiter sa fille a cette seule fonction. Diriger un système ne pouvait se comparer a diriger la galaxie et Jaana était donc soumise a des contraintes que Diana ne pouvait pas vraiment comprendre, elle en avait parfaitement conscience. Toutefois, la nature de la demande lui mis un coup au cœur et la jeune femme du faire tous les efforts du monde, y compris dans la Force, afin de rester droite et ne pas vaciller, et donc se trahir, face a une demande comme celle-ci, qui était somme toute logique : Jaana avait conscience de sa responsabilité a assurer l'avenir de l'Empire dans la Galaxie et donc a lui offrir un nouvel héritier, elle recherchait un mari digne de sa lignée… Mais elle demandait cela a la femme en qui elle avait le plus confiance, mais celle qui dissimulait au plus profond d'elle la puissance des sentiments qui la liait a elle.

Cela expliquait pourquoi elle devait rester sur Bastion : elle allait fréquenter la cours et pourrait donc estimer les partis les plus valables en son sein. Toutefois, savoir que plusieurs chacals avaient profité de la situation pour tenter d'obtenir un mariage révoltait sincèrement Diana, dans son esprit, ils étaient déjà disqualifié d'office et non pas a cause de leurs positions, mais de leurs attitudes totalement déplacé de profiter d'un malheur pour leur Empire afin de tenter d'asseoir leur position. Mais si la brune comprenait d'une certaine façon la pression et donc le sentiment d'urgence que son amie pouvait ressentir, elle le trouvait en même temps prématurée et pas forcément adapté a la situation : Jaana n'avait que dix neuf ans, c'était jeune surtout pour une sensitive de sa puissance qui pouvait revendiquer une longue espérance de vie. Ce n'était pas forcément adapté a la situation militaire de l'Empire : le conflit avec l'Empire Sith réclamait des figures fortes capable de combattre. La femme enceinte, mère de la nation, correspondait davantage a une image de propagande de temps de paix et ne serait pas très sexy dans un Empire ou l'on trouvait encore des traces de paternalisme dégoûtant. Soupirant pour se détendre et remettre toutes ses idées en place, Diana pris la parole.


« Concernant Talon, je ferais renforcer la sécurité du palais, puis je contacterais en toute discrétion mon père afin qu'il me prête certain de ses agents, sans lui dire pourquoi. J'obtiendrais des enquêtes approfondies sur Yaga Minor et Tatooïne qui nous permettrons d'être rapidement fixé sur l'intensité de la menace. Je serais vraiment surprise de la voir sur l'un de nos principaux chantier, mais Tatooïne paraît plus logique, même nos propres agents s'y rendent régulièrement pour obtenir des informations. Quoi qu'il en soit, je te garanti des résultats rapides. La seconde demande en revanche est bien plus difficile. Je vais devoir fréquenter plus activement la cour. Il faut un sensitif, ce qui élimine déjà pas mal de candidats potentiels, notamment parmi les dirigeants de puissance étrangère. Nous devons nous donner toutes les chances d'obtenir un héritier lui même sensible a la Force, sinon, il sera la proie de l’appétit vorace des Moffs et beaucoup verrait la naissance d'un non sensitif comme le début du déclin de notre Empire, ce qui serait très mauvais pour notre politique extérieure. »

Les arguments de Diana étaient fort logique et se défendait. En tant que noble elle-même, elle connaissait les impératifs de la politique impériale et les considérations sur la puissance, d'autant plus qu'il existait une autre lignée de dirigeant sensitif dans la galaxie, la Dynastie des Djo, les femmes régnants sur le Consortium d'Hapès, qui faisaient d'ailleurs partie de la famille de Jaana, puisqu'elles étaient des héritières de la fameuse lignée des Skywalker. Toutefois, ce n'était également pas tout a fait innocent chez la brune, qui recherchait a éliminer un maximum de candidat pour gagner du temps sans réellement l'admettre. Les affaires privées et publiques se confondaient lorsque l'on faisait partie d'une grande famille, ce qui rendait cette demande encore plus difficile. Peut-être par fidélité absolu, ou simplement par sadomasochisme, ou conscience qu'elle n'obtiendrait de toute façon jamais ce qu'elle voudrait, Diana réfléchissait tout de même sérieusement a la question. Elle repris donc la parole afin d'avancer une proposition qui lui semblait raisonnable, a défaut d'être parfaite.

« Il nous faut également quelqu'un qui acceptera de rester dans ton ombre et ne faire rien d'autre que de la représentation . Ton grand-père avait épousé une noble d'Hapès, pourquoi ne pas essayer un rapprochement avec la Reine Mère ? Vous êtes issues du même sang et la noblesse Hapienne doit bien avoir quelques princes sensitifs. Au moins, ils sont déjà habitué a rester effacer derrière leurs femmes, ce n'est pas très moral, mais c'est probablement la situation qui nous causerait le moins de problème avec les Moffs. »
Jaana Fel
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 24/02/2017
Rang : Impératrice
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Jeu 6 Avr - 19:06

« Je serais également très étonnée qu'elle soit sur Yaga Minor, mais je préfère ne prendre aucun risque. Elle a déjà démontré qu'elle était capable de s'insinuer partout pour mieux frapper … »

Après tout, ses parents avaient été les gens les mieux protégés de l'Empire et pourtant, cette Sith avait bel et bien réussi à se glisser jusqu'à eux pour les assassiner. Profitant certes d'un voyage pour le faire – et donc d'un moment où la sécurité n'était pas à son comble – mais le résultat était toutefois suffisamment grave pour que toutes les précautions fussent prises. Si jamais Jaana elle-même se faisait tuer par Talon, l'Empire vacillerait alors beaucoup sur ses bases, et même si la jeune femme avait bien conscience de ne pas diriger seule et d'être entourée de très nombreux conseillers militaires comme civils, de hauts officiers et de Moffs tout à fait capables, il n'en demeurait pas moins qu'elle était la figure de proue du régime. Son incarnation. La seule et unique personne capable d'assumer cette fonction. Et puisqu'elle était aussi la dernière représentante de la prestigieuse lignée des Fel, sa position était encore plus précaire …

Elle ne pouvait mourir sous peine d'affaiblir l'Empire.
Elle ne pouvait se terrer sur Bastion sous peine de le ridiculiser.

Autant dire que cette situation était pour le moins délicate, raison pour laquelle elle en avait profité pour confier à Diana cette mission si particulière de l'aider à trouver son futur époux. Sensitif à l'importance élevée au sein de l'échelle sociale et/ou militaire et qui devrait également accepter de s'unir non seulement à Jaana, mais également à l'Impératrice. Avec toutes les conséquences que cela pourrait avoir pour lui ! Autant dire que la place n'était pas si dorée que ce que l'on pouvait imaginer, et même si certains princes Hapiens auraient parfaitement pu tenir le rôle, la jeune femme ne tarda pas à hocher la tête en signe de dénégation.

« J'ai déjà pensé à Hapès mais je dois bien avouer que cette idée ne m'enchante pas réellement. La Reine Mère est une très fine manipulatrice et je crains que si je la rencontre maintenant, elle ne parvienne à prendre le dessus. Sans compter que les Djo et les Fel ont du sang commun, ce qui ne me rassure pas pour cet enfant à naître. »

Un aveux de faiblesse que la jeune Monarque n'aurait jamais fait devant personne ! Sauf devant Diana, parce qu'elle était son amie et que ce lien qui les unissait dépassait très largement le cadre des fonctions de Chevalier Impérial de la représentante de la famille d'Asta.

Mais outre cette crainte que la Reine Djo pût trop aisément prendre l'ascendant sur elle, Jaana devait bien avouer qu'enfanter un bâtard Djo-Fel l'inquiétait. Après tout, un sang commun pouvait bien engendrer des conséquences réelles et graves sur la santé de l'enfant à naître, aussi préférait-elle se méfier. D'autant plus avec ce souvenir, cette information, que sa mère lui avait délivré juste avant sa mort : Roan Fel avait basculé du Côté Obscur. Lui si intelligent, si fin, si charismatique. Lui qui avait sauvé puis guidé l'Empire. Lui qui avait libéré la Galaxie de l'oppression des Sith. Et lui qui avait … basculé ? Autant dire que la nouvelle avait toujours eu un goût étrange pour Jaana, et cette dernière en était donc venue à se demander si cette faille – cette défaillance – n'avait justement pas été causé par un mélange des sangs assez inopportun.

« Un sensitif avec une certaine position dans l'échelle sociale ou militaire … j'ai beau y penser depuis quelques temps, je ne pense pour le moment qu'aux Chevaliers Impériaux et aux Jedi, ce qui serait délicat dans les deux cas. Dommage que tu ne sois pas un homme finalement, sinon le mariage aurait été aussi agréable qu'utile ! »

Une petite boutade à destination de son amie mais dans le fond, il était vrai que Diana aurait eu le profil parfait si elle avait été un homme ! Mais malheureusement, il semblait fort que Jaana allait devoir se faire violence afin d'épouser la personne qui conviendrait le plus à sa fonction … en espérant juste que leurs caractères seraient tout de même un minimum compatibles même s'il ne s'agissait là que d'un luxe superflu par rapport au destin de l'Empire.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Jeu 13 Avr - 15:51
Visiblement, la solution de Hapès ne convenait pas a Jaana, qui craignait de se faire doubler par la Reine Mère, qui était bien plus expérimentée et fine manipulatrice qu'elle ne l'était elle-même. Diana devait admettre que cette autocritique avait du sens et elle avait parfaitement conscience qu'elle était exceptionnelle et qu'elle faisait partie des rares personnes, si ce n'était la seule maintenant que Jaana n'avait plus de famille, qui pouvait avoir ce genre de privilège. Toutefois, la seconde explication semblait plus hasardeuse : Hapès avait un nombre impressionnant de maison noble et l'une d'entre elle devait bien disposer d'un ou plusieurs hommes sensitifs qui auraient put faire l'affaire sans pour autant faire partie de la maison Djo. Mais comme cette hypothèse n'aurait de toute façon pas régler le premier problème, a savoir celui du manque de confiance qu'elle accordait a ses propres capacités ainsi qu'à la sincérité de la reine mère, Diana ne revint même pas dessus. La jolie brune savait que ce n'était pas raisonnable et que son amie ne reviendrait pas sur son choix, surtout après avoir admis une faiblesse, ce qu'elle faisait rarement, même en sa présence. Cela allait lui compliquer sérieusement la vie et elle alla s'adosser a l'une des colonnes de la salle d'entraînement en croisant les bras afin de réfléchir aux autres possibilité.

Jaana la tira toutefois de ses réflexions pour provoquer un gros bond dans son cœur. Il y avait quelque chose de bizarre, d'une certaine façon, Diana était honorée et heureuse de savoir qu'elle aurait put être considérée comme une piste sérieuse, mais prenait également un énorme mur a cause de sa condition de femme qui lui faisait très mal ! Certes, son amie, inconsciente de ses véritables sentiments, n'avaient probablement pas rechercher mieux que de faire une blague innocente destinée a les faire rire, mais pour Diana, c'était également remuer le couteau dans la plaie, elle qui s'était déjà faite cette réflexion des dizaines de fois ! Ceci étant dit, il y avait bien une solution… Diana ne pouvait certes pas devenir un homme, elle ne serait pas capable de lui faire un enfant pour autant et elle imaginait la révolte du service de propagande si elle annonçait qu'elle changeait de sexe. Mais l'offensive sur l'Alliance Galactique avait permis d'obtenir Arkania, des spécialistes de la génétique pour qui une opération demandé n'était qu'un défi a réaliser et qui travaillait avec l'Empire depuis Palpatine. Ils avaient certes une réputation sulfureuse, mais dans le fond, la recherche de l'héritier parfait ne pouvait-elle pas passer par la science ?


« L'on pourrait quand même se marier ! Puis faire appel aux Arkaniens pour leurs demander de nous fabriquer un enfant a partir de nos cellules, c'est pas comme s'ils en étaient pas capable… Certes, c'est pas très sexy, ni romantique, mais au moins, l'on serait certaine qu'il n'y aurait pas de problème de consanguinité et nous sommes toutes deux sensitives, donc l'enfant le serait sûrement sans doute aussi. Par contre, si le peuple n'y prendrait sans doute pas ombrage, j'imagine que la haute société et les Moffs n'apprécieraient que modérément… Mais devenir la première Impératrice a avoir briser un code conservateur rétrograde en épousant une femme, dans l'Histoire, cela aurait de la gueule ! »

Bon, soyons clair, Diana n'y croyait pas vraiment non plus… La haute société impériale n'était sans doute pas prête a ce genre de chose, encore plus en temps de guerre ou le moindre déséquilibre pouvait devenir dramatique. Mais elle l'avait dit tout de même pour prouver que c'était techniquement possible, même si elle avait pris soin d'enrober cela sous le ton d'une boutade afin de ne pas faire naître le soupçon chez son amie. Les deux options qu'elle avait proposé n'était pas forcément idiote non plus, bien que la brune ne croyait que très moyennement a la possibilité d'épouser un Jedi : cela risquerait a terme de créer les mêmes difficultés qu'à Hapès. Quant aux Chevaliers Impériaux, c'était sans doute la solution la plus simple, même si cela serait vu comme un aveu de faiblesse. Pointant son regard vers le bout de ses bottes et torturant son esprit, et son cœur, a la recherche du mari parfait, Diana soupira avant de se redresser. Il restait une autre solution, mais elle risquait de ne pas satisfaire Jaana et d'être également une aventure. En revanche, elle aurait sans doute la faveur de la haute société impériale ainsi que des Moffs, ce qui pouvait être sécurisant.

« Honnêtement, je ne crois pas une seule seconde a la possibilité du Jedi. Mes collègues chevaliers le vivraient sans doute mal et nous risquerions qu'il soit un agent d'Hapès, ou qu'il recherche sans cesse a brider notre politique avec ses préceptes, nos cousins ne sont pas taillé pour une telle fonction. Un autre Chevalier Impérial me paraît déjà plus crédible, mais j'aurais besoin de passer plus de temps avant eux avant de savoir si certain sont digne de cet honneur. Rassure moi, tu ne le veux pas vierge quand même ? Parce que sinon, l'on va enlever encore plus de candidats… Après, il nous reste une solution interne a la noblesse impériale : sur Kuat, les femmes de la haute noblesse élève leurs hommes a peu près de la même façon que sur Hapès, a la différence que l'éducation est plus solide et qu'ils savent le rôle qu'ils occuperons. S'unir a leur dynastie pourrait peut-être permettre sur un long terme a la couronne s'assurer directement le contrôle de Kuat Drive Yards dans quelques générations, si un régime comme l'Alliance venait a revenir, il ne pourrait plus nous contester le titre de propriété du chantier par une manœuvre a la Bourse comme cela fut le cas avant le Dark Empire. Mais c'est un gros pari sur l'avenir, et je ne suis pas certaine qu'Aerys Kuat ne le voit pas venir... »

Pour ce qu'elle en avait vu, même si la Kuat of Kuat suivaient des manières qui lui semblait dépassée, elle restait tout de même une femme intelligente et retorse qui verrait sans doute ce genre de coup venir. De toute façon, il faudrait plusieurs générations pour en arriver a lier si fort les lignées que les Fel prennent l'ascendant sur le Chantier Naval et Jaana n'en verrait pas les fruits de son vivant, ce qui ne risquait pas de l'encourager dans cette démarche. Toutefois, Diana décida cette fois de mentionner un point qui lui semblait important : le contexte ! Elle n'en avait pas encore parler, mais la guerre allait sans doute bientôt reprendre et embraser la galaxie. Certes, cela allait exposer la jeune impératrice au danger, mais ne devait-elle pas pour autant incarner l'avatar guerrier de l'Empire plutôt que la mère nourricière ? La naissance d'un enfant imposait une pause longue durant laquelle elle serait coincée sur Bastion, ce qui serait perçu par ses rivaux comme une faiblesse, ce qu'elle avait voulu éviter en éliminant l'option Hapienne… Cette question était peut-être prématuré, mais l'héritière de Nez Peron étant quelque peu dans la même situation, elle avait tout de même conscience qu'il fallait choisir la moins pire des solutions… Sauf qu'elle avait fait le choix inverse : prendre le risque d'offrir sa vie a l'Empire, et dans ce cas, priver sa famille d'héritier direct.

« Ceci dit, je pense que tu devrais considérer cette question en prenant en compte tous les paramètres : la guerre va sans doute reprendre bientôt et nous ne savons pas de quel manière elle se terminera, ni combien de temps elle durera. Si tu tombe enceinte dans les premiers mois du conflits, tu sera coincée sur Bastion pendant toute ta grossesse et tous nos rivaux te verrons alors comme faible. La propagande impériale a besoin de l'image de la guerrière forte et impitoyable, la mère nourricière, c'est plus efficace en temps de paix. Certes, ils m'ont moi, mais tu est l'Impératrice, l'incarnation même de l'autorité de l'Empire. Il te faudra faire ta mue en Walkyrie pour pouvoir incarner ce que ton peuple attend de toi. »

Bon, cela arrangerait aussi Diana de remettre cette question a plus tard, car même si elle y réfléchissait avec beaucoup de sérieux, il était évident qu'elle souffrait d'envisager de marier l'élue de son cœur, mais il s'agissait d'une question secondaire… Elle envisager tout de même son devoir avec beaucoup de sérieux et le faisait toujours passer avant tout… La question était de savoir combien de temps elle en serait capable...
Jaana Fel
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 24/02/2017
Rang : Impératrice
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Mer 19 Avr - 14:28

Au fur et à mesure que Diana lui expliquait qu'elles pouvaient très bien toutes deux se marier puis avoir recours aux manipulations génétiques Arckaniennes pour enfanter, Jaana sentit un sourire franchement amusé ourler de plus en plus ses lèvres d'habitude si peu expressives, et la conclusion de son amie ne manqua pas de la faire rire ouvertement ! Sûr que les Moffs et la haute noblesse impériale ne verraient pas du tout d'un bon œil le fait que l'Impératrice pût se marier avec une femme, mais malgré toutes ses responsabilités et tout son sérieux, la jeune Monarque avait conservé quelques côtés facétieux à son caractère. Comme lorsqu'elle avait emmené Diana dans les jardins afin de jouer lorsqu'elles étaient enfants, et comme lorsqu'elle lui avait lancé le pari d'intégrer les Chevaliers Impériaux. Autant dire que cet aspect de sa personnalité était toutefois très peu connu – et exclusivement des personnes très proches d'elles – mais il la poussa surtout à en rajouter une couche sans même avoir remarqué qu'elle venait de froisser les sentiments de son amie.

« Ça a de la gueule, je te le concède ! Et juste pour voir l'air dépité ou dégoûté de certains Moffs, ça me tenterait presque ! »

D'autant plus que Jaana n'était pas homophobe, aussi l'idée de s'unir avec une femme ne la dérangeait que parce qu'il posait un problème pour faire ensuite un enfant. Mais pour le reste … pour le reste, la jeune femme n'avait jamais réellement pensé elle-même à son futur conjoint, tout simplement parce qu'elle avait toujours été persuadée que ses parents s'en chargeraient à sa place. Qu'ils lui trouveraient l'homme parfait – Sensitif, puissant, droit et courageux – qui saurait offrir un héritier à la lignée Fel tout en la soutenant dans sa tâche au quotidien. Mais hélas, les rêves d'enfant se réalisaient très rarement, surtout en temps de guerre, et l'Impératrice devait bien avouer qu'elle se sentait un peu dépassée par cette tâche. Mais heureusement, Diana semblait plus pragmatique et avoir davantage d'idées qu'elle même si toutes n'étaient pas viables, aussi la jeune D'Asta avait-elle toute l'attention de sa Monarque.

Pas de Jedi …
Pas de Chevalier Impérial non plus …
Mais par contre, son passif sexuel n'était pas un soucis, ce qui allait effectivement leur faciliter la vie !

« Tant qu'il est sain et capable d'enfanter, peu me chaut le reste. »

Alors quoi ? Un noble Kuati bien élevé et qui pourrait peut-être – dans plusieurs générations – permettre à la Lignée Fel d'empiéter sur celle des Kuat afin de s'assurer que la planète et ses chantiers restassent éternellement unis à l'Empire ? L'idée était effectivement tentante en plus d'être très utile, et Jaana hocha donc bientôt la tête tout en conservant toutefois un air pensif.

« Oui, l'idée d'un noble Kuati est intéressante même si les fruits de ce nouveau lignage ne seront pas à attendre avant plusieurs générations. Mais quoi qu'il en soit, ce serait l'occasion de trouver un mari parfaitement éduqué et qui saurait se montrer utile. Quant à Aerys Kuat, elle comprendra très certainement la manœuvre mais je pense qu'elle ne s'y opposera pas frontalement, elle est plus fine que ça. Et puis qui sait, peut-être que ça flattera son ego déjà surdimensionné … »

Un pari sur l'avenir oui, mais aussi un pari sur le présent tant cette union pourrait aussi être bancale si jamais la haute noblesse Kuati décidait d'y mettre de la mauvaise volonté. Et si c'était le cas, il y avait fort à craindre que les relations avec l'Empire pourraient se tendre, ce qui n'était absolument pas souhaitable en temps de guerre !

« … Mais je ne peux pas non plus ignorer que cela pourrait nuire à nos relations, ce qui est à éviter avec la guerre qui s'annonce. N'écarte pas cette solution et regarde de ce côté mais discrètement, sait-on jamais, peut-être que ce sera utile plus tard. Et sinon, je peux toujours épouser le Grand Maître K'Krukh ! Après tout, il a une formidable capacité à survivre qui pourrait être bien utile à cet enfant ! »

Une nouvelle sottise qui tira un nouveau sourire amusé sur le visage si froid de l'Impératrice, mais au milieu de toutes ses tâches et de toutes ses responsabilités, elle appréciait réellement de pouvoir se détendre de temps à autre avec Diana. Et ce même si son amie choisit pile ce moment pour aborder un soucis – pour contester son choix – là où Jaana était pourtant absolument sûre d'elle. Sûre de sa stratégie. Sûre et obligée d'ailleurs.

« Tu sais Diana, je n'agis pas ainsi de gaieté de cœur, et j'aurais réellement préféré pouvoir prendre mon temps. Mais le fait est que je suis la dernière Fel en vie, et que si jamais je devais mourir brusquement comme mes parents, l'Empire se retrouverait ainsi privé de sa lignée dirigeante, ce qui occasionnerait des luttes de pouvoir sans fin entre les Moffs mais aussi entre certaines familles de la haute noblesse. Ce qui occasionnerait la mort de l'Empire … Alors certes, assumer une grossesse en temps de guerre ne sera sans doute pas aisé, mais je dois le faire. »

Disparu le sourire et disparu l'air amusé. Et une fraction de seconde, Jaana venait de redevenir l'Impératrice, celle qui se doit de diriger et de préserver l'Empire. Au mépris de toutes les autres considérations.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Jeu 20 Avr - 15:43
Oui, ce n'était pas facile de voir Jaana rire de la possibilité de l'épouser, mais en même temps, en tournant son discours de cette façon, Diana avait également recherchée a provoquer ce rire, histoire de détendre un peu l'atmosphère. Elle avait donc tendu le bâton pour se faire battre, mais elle ne montra rien de la souffrance que cela lui occasionnait. La jolie brune avait appris la résilience et en faisait preuve avec abnégation face a son amie d'enfance qui avait bien besoin de son soutien. Elle n'aurait jamais l'impératrice, elle le savait… Mais si l'enregistrer était facile, renoncer a un sentiment aussi fort et puissant n'était pas chose aisé et Diana faisait déjà de lourds efforts pour pouvoir les dissimuler. Visiblement avec du succès, puisque Jaana ne soupçonnait pas une seule seconde les sentiments de son amie la plus proche. Toutefois, la brune n'avait pas fait cela de manière totalement innocente : d'une certaine façon, aussi grotesque que cela puisse paraître, si elle était incapable de trouver un parti digne de ce nom dans la galaxie et que les Moffs faisaient preuve de trop de zèle, cela pouvait rester une option envisageable pour affirmer l'autorité en brisant un code qui relevait bien plus du tabou. Politiquement parlant, c'était une stratégie risquée, mais envisageable tout de même.

Elle afficha cependant un air rassurée en constatant qu'elle n'aurait pas besoin de trouver un homme vierge, car dans ce cas, sa tâche aurait sans doute était une mission impossible, a moins d'en choisir un bien trop jeune pour la fonction que Jaana attendait de lui. L'hypothèse Kuati sembla cette fois viable a Jaana, mais cette dernière craignait qu'elle vienne assombrir les relations avec Kuat Drive Yard. Il était certain qu'il convenait de manœuvrer le chantier naval avec prudence, mais si Diana n'avait pas dans l'idée d'utiliser une méthode très subtil pour aller sonder les candidats potentiels, elle savait en revanche qu'elle pouvait faire usage d'une méthode simple qui serait au-dessus de tout soupçons : partir faire son marché pour elle-même ! Après tout, elle aurait était une héritière en recherche de mari et elle pouvait donc déjà voir si les Kuati seraient prête a envisager quelque chose pour elle. Si elle trouvait la perle rare ainsi, rien ne l'empêcherait d'envisager autre chose ensuite. La brune n'ayant de toute façon clairement pas l'intention de se marier dans l'immédiat, cela ne posait pas réellement de problème pour elle. A chaque problème ses solutions, même s'il était réellement cruel que Diana soit chargée de s'occuper de trouver un mari a l'élu de son cœur. Cruel, mais en même temps terriblement logique.

Lorsqu'elle évoqua le grand maître K'Krukh, ce fut cette fois Diana qui parti dans un grand éclat de rire, tant la jeune femme ne s'y était pas attendue, mais aussi que cette idée lui semblait incongru et particulièrement drôle. Dans ses moments là, elle retrouvait la vraie Jaana, celle qui se dissimulait derrière le masque de l'Impératrice, celle qu'elle admirait, celle qu'elle aimait… mais elle riait de bon cœur cette fois, cette hypothèse était improbable, mais elle ne pouvait s'empêcher de trouver la blague drôle, d'autant plus qu'elle était basée sur un vrai mythe sur la survie de ce Jedi, qui avait échappé a trois purges Jedi et un nombre incroyable de conflit en frôlant plusieurs fois la mort, mais en trouvant toujours le chemin de la survie grâce a une constitution exceptionnelle ainsi qu'à une volonté inflexible. Toutefois, il y avait autre chose, une relique inestimable, qui avait de la valeur aux yeux des collectionneurs galactiques et dont certain même pensait qu'elle était le secret de la longévité du Grand Maître Jedi : afin d'en rajouter une couche, Diana décida d'évoquer cette « relique » qui aurait le mérite de clôturer cette parenthèse d'une fort belle manière


« L'on raconte que c'est son chapeau qui lui permet de survivre a tout. L'on pourrait juste lui demander de l'offrir en cadeau pour la naissance du petit et l'on sera assuré qu'il mènera une longue vie ! »

Le légendaire chapeau de K'Krukh était un objet de fantasme sur l'Holonet et il avait semblé propice a Diana de l'évoquer afin de faire une blague supplémentaire. Toutefois, l'ambiance s'assombrit de nouveau alors que Jaana revint sur l'objection de la brune sur son idée de mariage. Les arguments de Diana n'étaient pas idiot : en temps de guerre, faire un mariage en grande pompe et un enfant n'était pas franchement la meilleure idée du siècle, mais pour Jaana, sa responsabilité en tant que dernière des Fel était trop grande et elle pensait qu'il s'agissait de la « moins pire des solutions » en comparaison de poursuivre la lutte et prendre le risque d'être assassinée et de signer la fin de la lignée Fel et donc une grande querelle d'influence pour savoir qui assurerait la régence, puis deviendrait le nouvel Empereur d'une nouvelle lignée… L'héritière de Nez Peron avait fait un autre choix et elle afficha une moue dubitative : retournant le problème dans tous les sens, elle recherchait une issue plus simple en ne trouvant que des murs et des impasses. Toutefois, le choix de Jaana lui semblait tout aussi risqué que celui de prendre le risque de finir le conflit avant de faire un enfant.

« Ta survie est la seule chose qui permettra a l'Empire de traverser cette zone de turbulence sans risque, ce qui signifie que c'est notre tâche avant tout de te garder en vie et de mourir pour que tu survive. Cela signifie que parfois, tu devra faire ce que l'on te dit en terme de sécurité, y compris nous abandonner pour survivre si cela venait a être nécessaire. Admettons que l'on te trouve rapidement un mari et que tu arrive a faire un enfant, et que tu est assassinée une année plus tard, que ce passera-t-il ? Les Moffs contesterons l'autorité du Régent et l'Empire entrera également dans un conflit d'influence, évinçant l'enfant trop jeune de son futur trône. Si Talon est vraiment capable de venir jusqu'à Yaga Minor, même si j'en doute, elle pourrait peut-être même arriver jusqu'ici… Dans ce cas, elle pourrait aussi te tuer pendant ta grossesse, alors que tu sera incapable de la combattre. Je sais très bien qu'il n'y a pas de bonne solution, je suis en train de retourner moi-même le problème dans tous les sens, mais tu ne craint pas de partir sur la pire des deux ? »

Venant se placer face a l'Impératrice, qu'elle dominait par la taille, Diana posa ses deux mains amicalement sur ses épaules et plongea son regard dans le sien avant de conclure son argumentaire, se voulant rassurante.

« Tu sais que je ferais ce que tu me demandera, quoi que tu choisisse. Pour les Kuati, je m'y rendrais moi-même en prétextant que je recherche un mari, vu ma situation, leur appétit vorace les amènera sans doute a me proposer de bon parti pour tenter d'absorber le Chantier Naval de papa, mais cela me permettra de voir tous les candidats potentiels et te conseiller les plus éduqués, ou les sensitifs présent parmi ses hommes. Je vais également me mêler davantage a la cours pour voir si elle ne disposerait pas de bon candidats. Je te demande simplement de ne pas faire cela avec un sentiment de précipitation qui pourrait faire plus de mal que de bien. Les équipes de propagande impériale m'ont appris l'importance de l'image, l'on doit tenir compte de tous les paramètres. Et tant que je respire, je t'assure que personne n'aura d'occasion de s'en prendre a ta vie ! »
Jaana Fel
avatar
Messages : 48
Date d'inscription : 24/02/2017
Rang : Impératrice
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Jeu 4 Mai - 15:31

Bien malgré lui, le Grand Maître K'Krukh était en train de devenir un magnifique sujet de plaisanterie pour les deux jeunes femmes, et cette idée d'obtenir son ''chapeau magique'' comme cadeau de naissance pour l'enfant ne manqua pas de faire rire Jaana à nouveau ! À n'en pas douter, le pauvre Jedi devait entendre ses oreilles siffler  même à l'autre bout de la Galaxie mais heureusement pour lui, il ne demeura pas un sujet d'amusement bien longtemps. Impératrice de son état, l'héritière de la lignée Fel avait eu tôt fait de recouvrer son sérieux dès lors que Diana avait contesté son idée de se marier puis d'enfanter aussi rapidement, et les arguments de son amie ne manquèrent pas d'irriter légèrement la jeune Monarque. Son regard se durcissant bientôt tandis qu'elle le riva dans le sien comme pour donner plus de force encore à ses propos.

« Ce choix est le mien, Diana, il est donc inutile de chercher à me faire revenir dessus. »

Butée, bornée et obstinée, faire changer d'avis Jaana était effectivement une sacrée gageure, et Diana était parfaitement au courant de cet aspect-là de son caractère vu qu'elle le supportait depuis plusieurs années déjà. D'autant plus qu'au ton des plus ferme qu'elle venait d'adopter, il était évident que l'Impératrice en personne venait de clore cette discussion qui n'avait jamais appelé à débat tant il ne concernait qu'elle et elle seule, et un léger flottement s'installa alors entre elles. Résultat de deux caractères fort se heurtant puis se jaugeant avant que – finalement – la Chevalier Impérial ne repartit sur d'autres possibilité de maris. Kuati ou nobles de la cour impérial qu'elle s’apprêtait d'ors et déjà à fréquenter davantage afin de pouvoir évaluer tous ces hommes de plus près. Une idée qui était d'ailleurs loin d'être mauvaise parce qu'en tant que Chevalier Impériale et héritière de la lignée d'Asta, Diana était elle-même un très bon partit qui intéresserait sans aucun doute bien des hommes et bien des familles. Et qui savait, peut-être qu'à se faire passer pour une future mariée, elle trouverait effectivement une personne avait qui elle voudrait passer sa vie … c'était en tout cas tout ce que Jaana lui souhaitait parce que malgré le serment de fidélité de ses plus proches protecteurs, l'Impératrice n'avait jamais exigé d'eux le célibat ou abnégation totale au point d'en oublier leurs propres vies.

Elle ne l'avait jamais exigé et elle ne l'exigerait jamais parce que même si elle aurait préféré savoir Darth Talon placée hors d'état de nuire, elle ne comptait toutefois pas sombrer dans la paranoïa !

« Bonne idée, tu es un excellent parti et je ne doute pas que tu devrais obtenir beaucoup de propositions, de la part des Kuati comme de notre propre cours. Et puis qui sait, peut-être que tu trouveras ton bonheur parmi tous ces messieurs ? »

Et pour le reste …
Pour le reste, l'Impératrice n'avait de compte à rendre à personne de toutes façons, aussi mènerait-elle mariage, grossesse et accouchement comme elle l'entendrait. Dans un mois, dans un an ou dans dix ans. Pour le meilleur comme pour le pire, et ce même si dans son esprit, rien ne pourrait être pire qu'un Empire privé de sa tête dirigeante et de toute personne susceptible de lui.

« Et ne t'inquiète pas pour le reste, j'assumerai mes choix et mes décisions, ce n'est pas un soucis et ça n'en sera pas un. D'autant plus que nous ne devons pas nous arrêter de vivre simplement parce que la guerre approche, sinon nous concéderons déjà une victoire aux Sith qui n'attendent guère que ça. Après tout, leur régime est autant basé sur la violence que sur la peur, et je refuse de différer mes actes simplement parce qu'un danger pourrait exister. Sans compter que j'ai une confiance absolue en chacun de mes Chevaliers Impériaux, et que j'ai tout particulièrement confiance en toi, Diana. »

Une confiance qui était à la fois une force et une faiblesse parce que – et Jaana le savait pertinemment bien – abandonner certains de ses proches à la mort ne serait pas une décision facile pour elle. Si elle estimait chacun de ses protecteurs, elle était toutefois très proche de certains – comme Diana ou Sigel Dare par exemple – et la simple perspective de les voir mourir pour elle demeurait quelque chose de perturbant.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Sam 6 Mai - 1:22
Diana se heurta a un mur. Pourtant, ses arguments lui semblaient pertinents et ils l'étaient, un observateur extérieur ne lui aurait sans doute pas donner tord, mais Jaana était une femme obstinée qui ne cédait jamais une fois qu'elle avait prise une décision, sauf lorsqu'elle était mise devant le fait accompli que ce n'était pas la meilleure, mais elle était rarement prise en défaut et sur une question aussi théorique, basée sur des hypothèses de futur probable, Diana n'arriverait pas a lui prouver qu'elle avait tord. Et cela lui faisait horriblement mal, car elle voyait derrière cela une certaine souffrance. Jaana faisait la fière et se montrerait forte, mais serait-elle toujours aussi déterminée au moment de se marier, de s'offrir a un homme qu'elle n'aimait même pas ? La brune n'en savait rien, et d'une certaine façon, elle préférerait ne pas se poser ce genre de question. Elle savait très bien qu'il était inutile d'évoquer ce genre de raison avec l'Impératrice, qui lui répondrait sur un ton impérieux qu'il s'agissait de son devoir et qu'elle ne pouvait donc pas s'y soustraire. Mais si elle allait réellement jusqu'au bout, peut-être finirait-elle par amèrement le regretter. Et puis, il fallait bien le dire, marier la personne que l'on aime le plus dans la galaxie avec quelqu'un d'autre, ce n'était pas la tâche la plus agréable de la galaxie, mais sa fonction était loin d'être agréable… Pourtant, une fois encore, la brune choisit de tourner tout ceci en dérision. Reprenant l'attitude de Sigel Dare, elle coupla cette fois son imitation d'une réplique de holo très connu attribué a Maître Yoda en personne.

« L'obstination de la famille Fel je ressens en toi ! Tord cela te portera ! »

Ses gestes se firent grandiloquent pour bien montrer qu'il s'agissait d'une blague et les deux jeunes femmes éclatèrent de nouveau de rire, Diana se montrant plutôt efficace dans ses imitations… L'icône de propagande avait toujours eue un petit don pour cela, mais en travaillant avec les services de presses impériaux, elle avait appris a être plus efficace dans ce domaine. La discussion redevint sérieuse lorsque Jaana évoqua le fait que son idée pour essayer d'estimer les mâles potentiels pour devenir son époux était excellente, évoquant même la possibilité que Diana elle-même finisse par découvrir quelqu'un avec qui elle aurait envie de passer sa vie, sans ce rendre compte que la seule personne avec qui Diana voulait passer son existence, c'était elle… Mais la brune avait fait son choix et elle pouvait être aussi butée que Jaana lorsqu'il s'agissait de décision qui concernait sa vie personnelle. D'autant plus que si elle venait a annoncer qu'elle devait s'éloigner des champs de batailles parce qu'elle était enceinte, elle imaginait facilement la catastrophe que cela deviendrait pour la propagande impériale… Non, si Jaana pensait qu'il était de son devoir de se marier, Diana était convaincu que le sien était d'éviter cela a n'importe quel prix !

« Me trouver un mari ? J'ai pas le temps ! Assurer ta sécurité est un travail a plein temps ! Puis tu imagine la tête du service de propagande si j'annonce que je suis enceinte ? Il y aurait des suicides collectifs dans notre service presse ! »

Une fois encore, l'héritière de Nez Peron avait choisit de traiter cette question par le rire plutôt que de se montrer réellement sérieuse. Pourtant, elle n'avait réellement pas l'intention de se marier, même si elle découvrait l'amant le plus exceptionnel de la galaxie dans sa recherche d'un bon parti pour Jaana. L'impératrice repris la parole afin d'expliquer qu'elle ne comptait pas s'arrêter de vivre a cause des Sith afin de ne pas leur donner une première victoire, mais Diana ne voyait pas les choses de cette façon, c'était certain. Elle était sa cheffe de sécurité après tout, même si Jaana lui demandait de ne pas s'inquiéter, elle ne pouvait faire autrement, d'autant plus par les liens qui les unissaient. Entendre dire qu'elle avait particulièrement confiance en elle était quelque chose qui donnait du baume au cœur a l’icône de propagande qui afficha un plus grand sourire, même si elle posa ses mains sur ses hanches en penchant la tête sur le côté, l'air de dire que son amie avait oublier quelque chose dans son exposée. Car même si Jaana ne voulait pas bloquer ses chevaliers dans une vie de servitude, il fallait tout de même dire qu'on leurs enseignaient l'unité et l'abandon de soit au profit de la défense de l'Empire. De ce fait, chacun avait sa propre méthode d'aborder le devoir de Chevalier Impérial et malgré toutes les entorses que Diana faisait par rapport au règlement, il était évident qu'elle essayait d'incarner le plus profondément possible son idéal

« Tu a oubliée une chose essentielle : c'est moi qui dirige la sécurité du palais. C'est mon travail de m'inquiéter pour ta sécurité en permanence. Ta confiance m’honore, je veillerais a prouver qu'elle est méritée ! »

Pourtant, Diana avait ses propres doutes : elle était jeune et si elle était une virtuose derrière le cockpit d'un chasseur, elle restait bien moins efficace une fois qu'elle était sur la terre ferme. Non pas qu'elle soit un mauvais Chevalier, mais elle était tout de même réaliste, ses chances de sortir victorieuse contre Darth Talon par exemple étaient très mince, voire inexistante en l'absence d'un malentendu. C'était pour cela qu'elle essayait de s’entraîner durement afin de pouvoir atteindre un meilleur niveau aussi bien dans la maîtrise de son sabre-laser et de son fouet et qu'elle restait dans la pratique d'une technique aussi agressive que le Djem So, preuve qu'elle essayait tout de même de pratiquer un art de combat lui permettant de dominer ses adversaires et donc de s'imposer par la force. Rien d'étonnant lorsque l'on observait sa silhouette, mais s'était très révélateur sur la manière dont elle comptait défendre l'Impératrice : en éliminant directement toute menace susceptible de s'en prendre a elle...
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
[+ 158] Pour la gloire de l'Empire [PV Jaana Fel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» En route pour la gloire (sujet fini)
» Pour la gloire, et pour l'arène!
» [CHAMPION #3] Pour la gloire, jusqu'au Valhalla !
» Pour la gloire! [Mission de Eldaln, Sugikuro, Rei Tendô et Storm Yametoshi]
» WWE Supercard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Galaxie :: Bastion-