Diana d'Asta
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Diana d'Asta
Ven 17 Fév - 12:59
Diana d'Asta




Nom : D'Asta
Prénom : Diana
Surnom : Il y en a des plus flatteurs que d'autre. Lorsqu'elle était enfant, Diana était une fille turbulente qui s'attirait de nombreux surnoms que l'on emploi pour qualifier les enfants en quête constante d'activité. Aujourd'hui, tout est déterminé par le prisme avec lequel les impériaux observent sa position privilégiée auprès de l'impératrice. Pour certain, elle incarne l'ombre de l'Impératrice, son dernier rempart, certain milieux la surnomment même « La Main » en référence aux anciennes Mains de l'Empereur sous Palpatine, mais pour d'autre, elle n'est rien d'autre que son jouet, ou encore même celle tirant les ficelles pour contrôler l'Empire a distance. On la qualifie de sorcière, de corruptrice, principalement chez les adversaires politique de son père. Mais elle s'en moque.
Sexe : Féminin
Espèce : Humaine
Date de naissance et âge :  23 ans, 12 Janvier 135
Monde d'origine : Nez Peron

Groupe(s) : Empire Galactique
Rang : III – Chevalier Impérial


COMPÉTENCES / FORCE / SABRE-LASER



Don inné : Aucun
Pouvoirs :
- Rang I : Tous
- Rang II : Forme de Prédilection : Djem So / Forme de base : Ataru / Maîtrise de spécialisation basique : Fouet Laser / Déflexion de Force 1 / Guérison de Force
- Rang III : Maîtrise de spécialisation acquise : Sabre-laser simple / Maîtrise de spécialisation acquise : Fouet Laser / Déflexion de Force 2
- Rang IV : Aucun
- Rang V : Aucun
- Rang VI : Aucun


PROJECTION HOLOGRAPHIQUE



Par bien des aspects, Diana d'Asta est une jeune femme remarquable qu'il est difficile d'oublier après l'avoir rencontrée, au moins physiquement parlant. Doté d'une grande taille, atteignant sans peine le mètre quatre vingt dix, ce qui est très rare pour une femme, Diana domine donc facilement son entourage d'une a plusieurs têtes, y compris masculin, ce qui n'a toutefois pas que des avantages, puisqu'une grande taille rend certaines choses bien plus complexes qu'il n'y paraît. Toutefois, ce n'est pas seulement cette taille qui la rend si particulière, mais également sa silhouette. En effet, la Chevalière Impériale est dotée, de manière paradoxale, d'une certaine sculpture la rapprochant des héroïnes d'holo aux mensurations improbable destiné a faire rêver le jeune public et nourrir les fantasmes des adolescents tout en disposant de muscles visibles, pouvant même être parfois qualifié de saillant, sans pour autant sombrer dans le culturisme. Cette association étrange offre a l'héritière du Secteur d'Asta une aura particulière, mêlant désir et répulsion qui dépendra pour beaucoup des goûts de chacune et de chacun, mais offre un charisme indéniable a la jeune femme lui permettant d'apparaître sur nombre de vidéo ou d'affiche de propagande impériale : elle ne laisse personne indifférent et marque une puissance tout en beauté incarnant parfaitement l'image de marque de l'Empire Galactique.

D'une certaine façon, son visage incarne parfaitement cette dualité : si la forme ovale, assez haute d'ailleurs, reste lisse et féminine, plusieurs de ses traits sont plus dur et lorsqu'elle s'énerve, elle dégage une impression de puissance qui peut la rendre plus intimidante qu'elle ne le devrait si elle n'avait pas choisit ce type de vie plutôt qu'un autre. Diana dispose pourtant d'atours typiquement féminin : contrairement a nombre de ses collègues féminines Chevalière, veillant a conserver une chevelure courte afin d'éviter que cette dernière ne les dérangent en combat, elle porte fièrement une longue crinière noire descendant jusqu'au creux de ses reins, la forçant a porter des diadèmes stylisées, portant les armoiries de sa famille, de l'Empire ou encore le W caractéristique de son image de propagande afin de ne pas être dérangée par cette dernière en combat. Ses lèvres pulpeuses ne laissent également aucune place au doute sur sa nature, mais d'autres éléments se rapporte a une incarnation de la force peu courante dans un Empire née sous une doctrine raciste et sexiste. En premier lieu, bien que disposant de magnifique yeux d'un bleu profond, Diana affiche plutôt des expression dure en public, ce qui leurs permet de refléter une détermination inflexible et la puissance d'une flotte complète de Destroyer Stellaire. Sa nature de garde du corps l'amènent d'ailleurs a souvent conserver cette expression, ne se relâchant que lorsqu'elle en a la possibilité, mais ayant marqué les traits de son visage. Il est également intéressant de noter que si l'on associe généralement les femmes a un nez fin et gracieux, celui de Diana est plus gros, sans être pour autant laid, mais se remarque tout de même, bien qu'elle n'en nourris aucun complexe.

Mais bien entendu, c'est son corps qui laisse cette impression durable de mélange de puissance et de grâce : avec une vie dédiée a cultivée sa beauté, Diana serait peut-être devenue l'une des plus belles femmes de la galaxie et aurait put être confondue avec une Hapienne, mais en choisissant la voie des Chevaliers Impériaux et en se tournant vers une discipline aussi physique que le Djem So, son entraînement a laisser des traces et si son armure dissimule ceci derrière l'unification dans la puissance voulu par les Chevaliers, elle est bien plus apparente si la jeune femme se dote de robe pour les soirées où elle représente la famille d'Asta ou encore dans les spots de propagandes ou les metteurs en scènes la dote de tenue particulière pour mettre en valeur son corps : ses larges épaules sont très éloignées des canons féminins et si elle n'était pas dotée de plusieurs atours plus féminins, l'on pourrait la confondre de dos avec un homme. Ses bras sont aussi puissants et laisse les muscles apparents, ce qui lui permet de revendiquer l'une des puissances physiques les plus impressionnantes de son ordre, d'autant plus qu'elle sait se servir du renforcement physique dans la Force pour encore accroître celle-ci. Pourtant, son corps semble avoir en partie refuser ce changement, car malgré une musculature plus impressionnante, ses bras n'ont pas non plus viré en une parodie humaine très présente dans le milieu du culturisme, signe d'un entraînement régulier, mais pas assisté par des drogues ou des produits dopants.

Il est difficile de la manquer en la croisant de face, a moins qu'elle ne soit en armure : Diana est dotée d'une poitrine opulente, peut-être son atout féminin le plus marqué et elle sait la mettre en valeur : l'immense majorité de ses robes sont décolleté et elle en dispose de nombreuses, certaines affichant des décolletés inversés, d'autre un creux entre les deux seins, mais toujours assez serrer pour donner une impression de volume encore plus important. Si l'on rajoute pour cela un goût prononcé pour les bustiers, qui font partie de sa panoplie d’icône de propagande, il ne fait aucun doute que cet élément est devenu iconique du personnage, un objet de désir, de fantasme autant que de jalousie, détestation ou mépris selon la manière dont on appréhende l'apparence physique et les avantages et inconvénient d'une silhouette féminine. De ce fait, sa taille fine peut paraître étrange, voire quelque peu surréaliste, mais une tenue moulante sortant de ses corsets et autre bustiers révélera le dessin des muscles sur son corps, bien qu'ils soient moins marqué que sur les bras. Certains trouverons cela repoussant, d'autre ferons valoir que c'est toujours plus agréable que de pouvoir apercevoir les côtes, mais personne ne restera indifférent.  Cette taille a toutefois le mérite d'offrir a Diana une silhouette féminine permettant de n'avoir aucun doute sur son genre et se termine par un fessier rebondi et très agréable a l’œil, qu'elle met toutefois moins en valeurs que sa poitrine, préférant des robes plus amples au niveau de la taille afin de pouvoir les déchirer rapidement en cas de besoin et préférant éviter les mini-jupes qui serait trop vulgaire a son goût, même si elle ne renie pas les body laissant ses fesses a l'air sur la plage lors de ses rares moments de vacances.

Pour finir, parlons de ses jambes, suivant l'exemple de ses bras, mais affichant ironiquement une musculature plus discrète. Cela pourrait s'expliquer par la pratique du Djem So, plus exigeante pour les bras, mais Diana l'a compléter d'un Ataru plus exigeant sur le jeu de jambe, mais étant grandement assisté par la Force, lui permettant donc de moins forcer sur ses dernières. Ne venaient toutefois pas croire qu'elles soient faible pour cette raison : elle est capable de mener des longues marches ou encore de mettre des coups de pieds magistraux lorsqu'elle se bat en duel. Diana est une personnalité particulière, disposant sans doute de trop de charisme pour se fondre totalement dans l'uniformité des Chevaliers Impériaux, rendant son cas particulièrement intéressant et curieux a la fois, comme une anomalie qui persiste et s'accroche malgré tous ses efforts pour rentrer dans le moule. Son physique n'est que la preuve la plus visible de ce paradoxe, cette dualité qui semble guider toute sa vie.


ÉQUIPEMENT


Armure de Chevalier Impérial :


Les Chevaliers Impériaux sont parfaitement reconnaissable dans la galaxie a leur armure écarlate les différenciant clairement des Jedi et des Sith. Issue notamment des connaissances de la fabrication de l'armure de Darth Vader, elle fut conçu pour bénéficier des avantages offerts par cette dernière tout en retirant tout ce qui handicapait le Seigneur Sith, conçu pour Sidious pour maintenir Anakin Skywalker dans la souffrance, ainsi que les procédés d'Alchimie Sith utilisé sur l'armure de Vader. Elle est toutefois doté du même alliage utilisant du Phrik en petite quantité afin de pouvoir améliorer sa résistance au sabre-laser, tandis que la cape, portée plus rarement par les Chevaliers, généralement lors des missions de représentation et de protocole, est tissée en armorweave, un tissu capable de résister a quelques tirs de blaster. L'aspect le plus remarquable de cette armure écarlate sont ses gantelets de cortose pure, capable de provoquer l'interruption de l'alimentation d'un sabre-laser durant une longue période si ce dernier n'est pas doté d'un régulateur de puissance, permettant ainsi de procéder a des feintes et quelques coups particulièrement efficace. Il est intéressant de noter que Diana dispose de sa propre version de ses gantelets pour sa tenue de propagande, de couleur dorée comme son diadème, afin de ne jamais être prise a défaut sans moyen de défense.

Sabre-Laser de Chevalier Impérial :


Symbole de l'unité des chevaliers impériaux au service de la personne occupant le trône impérial, le sabre-laser n'est pas une création personnelle, mais il est manufacturée par l'organisation. Utilisant un cristal synthétique argenté, dont le procédé de création fut tiré du Livre de la Colère de Darth Sidious, les lames blanches des Chevaliers Impériaux sont capable de fonctionner aussi bien sur la terre ferme que dans l'eau. Toutefois, par une ironie curieuse, ils ne sont pas doté de régulateur de puissance et son donc exposée a la même technique de désactivation par la Cortose qu'ils emploient eux-mêmes contre leurs adversaires sensible a la Force. Léger et maniable, le Sabre-Laser des Chevaliers Impériaux permet l'utilisation de tous les styles de combat standards et celui de Diana a prouvé sa robustesse en supportant le puissant et brutal Djem So de sa propriétaire.

Fouet Laser :


Diana a toujours eue quelque difficultés a se conformer a l'uniformité des Chevaliers Impériaux et fut incapable de résister a la tentation de se fabriquer sa propre arme, négligeant la pratique commune de la pique laser, utilisé dans les représentations, pour celle du fouet correspondant davantage a ses aspirations. Etant née sur une planète vivant de l'agriculture et ayant appris a monter a cheval, elle disposait déjà d'une formation dans le maniement du fouet avant de s'en fabriquer un modèle laser et a perfectionner sa technique a l'entraînement en compagnie de ceux capable de tenir le secret de l'existence de cette arme, dont la princesse Fel en personne. Le Fouet Laser présente plusieurs avantages face a un sabre-laser : sa lame flexible, ici de couleur dorée, lui permet de disposer d'une allonge et d'une flexibilité bien supérieure a celle d'une lame d'énergie standard, permettant a un fouet d'attaquer de plusieurs côté et ainsi submerger les défenses adverses, il peut également s'enrouler autour du bras tenant le sabre-laser pour désarmer une cible et peut servir, a faible puissance, de lasso, permettant donc des captures plutôt que des éliminations directe.

Toutefois, le Fouet Laser n'est pas sans défauts : en premier lieu, la lame est moins puissante, mais aussi moins stable que celle d'un sabre-laser : si elle peut croiser le fer avec lui, elle est plus sensible et l'utilisation d'un style agressif, comme le Djem So, peut amener a une désactivation du fouet au pire moment. De plus, un praticien du Jar'Kai sera capable de mettre facilement en échec un Fouet Laser en étant capable de s'opposer a tous les angles d'attaques de celui-ci et permettant de se rapprocher afin d'éliminer l'avantage de l'allonge pour ensuite saturer sa faible défense. Toutefois, le Fouet Laser est une rareté telle qu'il représente souvent un avantage dans un duel, les adversaires ne s'attendant certainement pas a devoir affronter quelqu'un maniant une telle arme. Diana ne dissimule plus sont Fouet Laser depuis la montée de Jaana sur le trône et en a même fait une arme de propagande, s'affichant sur les affiches impériales en posant avec, permettant des poses plus variés qu'un sabre-laser. Mais cette originalité ne plaît pas a tout le monde, notamment parmi les partisans de l'orthodoxie du dogme des Chevaliers Impériaux.


DOSSIER PSYCHOLOGIQUE



Définir la psyché d'une personne reste probablement la tâche la plus difficile pour la décrire, d'autant plus que malgré les apparences, Diana n'est pas quelqu'un d'ordinaire dans sa manière d'agir. Aussi étrange que cela puisse paraître, le plus juste serait de la comparer a un esprit libre, doté de suffisamment de discernement pour pouvoir adopter une attitude adaptée a ses conditions de vies, mais ne renonçant pour autant jamais a un esprit de liberté très grand, ce qui a quelque chose d'ironique pour quelqu'un étant tenu par un serment de fidélité ne pouvant être rompu ou ne trouver de fin que dans la mort. De ce fait, interroger les différents entourages de Diana d'Asta rend très difficile la tâche d'établir un profil unique, tant les réponses pourrons variées selon la nature de l'entourage interroger. Diana en compagnie des Chevaliers Impériaux n'est pas Diana travaillant avec les institutions impériale, ni même celle se trouvant en représentation officielle en tant qu'héritière des d'Asta ou figure de propagande de l'Empire ou encore la jeune femme de l'intimité, que bien peu connaissent réellement. Bien que l'on pourrait considérer que la véritable héritière du secteur d'Asta serait celle de l'intimité, il serait dangereux d'écarter tous ses aspects car cela n'offrirait qu'un panoramique limité de son comportement qui ne permettrait pas de la connaître parfaitement.

La plupart de ses collègues Chevaliers Impériaux décrirons une personnalité investie dans sa mission, peut-être plus encore que le commun des mortels des Chevaliers, ne laissant rien au hasard et veillant sur les moindres détails lorsqu'elle doit assumer des responsabilité. Diana étant une proche de l'Impératrice, elle est souvent chargée de sa sécurité et établit donc avec le plus grand sérieux les plans de déploiement de sécurité lorsqu'elle se déplace en voyage officiel ainsi que les rondes du palais, veillant a changer les effectifs ainsi que les habitudes afin de rendre toute méthode d'infiltration plus difficile. Bourreau de travail, il est rare de voir Diana sourire ou plaisanter dans l'exercice de ses fonctions, elle n'est toutefois pas froide envers ses camarades, simplement consciente que ses responsabilités font d'elle un personnage a part, ce qui l'isole tout de même quelque peu de ses autres camarades chevaliers impériaux, l'ordre formant une confrérie très soudé au sein de laquelle la personnalité individuelle forte de Diana n'a jamais réellement réussi a trouver sa place. Si ses talents indéniables lui ont permis de se frayer un chemin dans la garde prétorienne de l'Impératrice avant même l'avènement de son amie sur le trône, Diana occupe une place a part qui n'est pas sans susciter les jalousies ou attiser les critiques, notamment sur le fait qu'elle se soit fabriquer un Fouet Laser, qu'elle a longtemps dissimuler.

Il faut dire qu'elle n'est pas seulement une Chevalière Impériale, Diana d'Asta est également une femme publique, c'est la seule héritière de la maison d'Asta, qui dirige le secteur du même nom depuis des siècles. Personnalité publique, Diana d'Asta est donc amenée a devoir assurer des représentations officielles sous ce statut plutôt que celui de Chevalière, devant alors laisser les responsabilités de la sécurité a un de ses camarades Chevaliers. La brune est bien plus accessible dans ses fonctions, croyant a la vertu d'un service au nom du peuple de son secteur afin de représenter au mieux ses intérêts. Idéaliste, c'est une figure appréciée dans son secteur ou elle peut facilement se rendre n'importe où pour saluer ses futurs administrés. Sa notoriété a d'ailleurs dépassé les frontières du Secteur d'Asta, puisque ses qualités ainsi que sa proximité avec l'Impératrice, qui était alors encore la princesse héritière, ont fini par faire d'elle une héroïne du peuple. Pratiquement tous les impériaux ont probablement déjà vu une affiche affichant Diana dans une armure bien éloignée de celle des Chevaliers Impériaux conduisant une armée de Stormtrooper sur le front ou pilotant un chasseur, cette dernière étant particulièrement douée dans le pilotage. Réalisant son rêve de petite fille, Diana se montre alors également plus ouverte et disponible, échangeant avec amabilité en compagnie de ceux qui l'entoure.

Mais Diana d'Asta dispose également d'une vie privée, même s'il lui est difficile de la tenir étant donné l'aspect chronophage de ses responsabilité. D'une certaine façon, sa manière de se comporter lorsqu'elle représente son système ou participe a la propagande impériale correspond davantage a son tempérament dans le privé : Diana est doté d'un optimisme infatigable qui l'amène souvent a être le soutien moral de ses proches, les encourageant toujours a rebondir où tenter de voir les choses dans le bon sens. Elle a gardée une partie de son caractère espiègle de son enfance et n'hésite donc pas a se montrer plus infantile parfois qu'elle ne l'est réellement, particulièrement avec Jaana dont elle tente depuis des années d'éviter la destruction totale de son être derrière sa lourde destinée, tâche plus difficile maintenant que la jeune adulte doit faire face aux responsabilités d'Impératrice. Très proche de son père, Diana redevient presque une petite fille a son contact et se perd encore parfois a poser sa tête sur ses genoux alors qu'il caresse sa chevelure pour lui raconter une histoire. Elle sait la souffrance abritant son père, qui n'a jamais vraiment dépassé la mort de son épouse a la fin de la guerre civile impériale et tente d'égayer son quotidien du mieux qu'elle le peut, même si elle a conscience de ne pas avoir suivit le chemin qu'il aurait voulu pour elle, quelque chose de bien moins dangereux que Chevalier Impérial.

Mais Diana croit dur comme fer a son destin. Depuis son enfance, elle est guidée par l'idée qu'elle a un rôle important a jouer dans la galaxie et qu'un jour, une grande responsabilité reposera sur ses épaules et qu'elle devra faire face a un choix lourd de conséquence. Peut-être que cet aspect presque messianique chez elle provient de sa sensibilité a la Force lui étant monté a la tête durant son enfance, mais elle n'a pas encore renoncée a cette conviction profonde et c'est peut-être la raison qui font d'elle une si bonne figure de propagande pour la presse impériale et les services officiels de promotion du régime. En revanche, Diana n'est pas dénuée de défaut : elle est particulièrement possessive avec son entourage proche et entretient des sentiments pour l'impératrice plus fort qu'elle n'osera, ni ne pourra, jamais l'admettre. De la même manière, elle est très fière d'elle même, parfois a juste titre, ses talents derrière le tableau de bord d'un chasseur stellaire étant supérieur a ceux de beaucoup de Chevaliers Impériaux, y compris d'un rang supérieur a elle, mais tournant parfois a l'arrogance et une soif d'aventure sans limite : la preuve la plus éclatante de cette faiblesse est probablement son engagement au sein des Chevaliers, né d'un simple défi venant de Jaana, qui était sans doute persuadée que son amie ne serait pas capable d'aller jusqu’au bout.


HISTOIRE


I / L'héritage d'Asta


Diana d'Asta est née dans le capitale du secteur éponyme, Nez Peron, en 135 après la bataille de Yavin. A cette époque, Darth Krayt, le Seigneur Noir et leader de One Sith, régnait sur la galaxie. Face a lui, les vestiges de l'Alliance Galactique et l'Empire en Exil tentait de mettre fin a son règne en lui opposant des actions de Guérilla. Bien qu'officiellement membre de l'Empire de Darth Krayt au titre de gouverneur du Secteur, le baron Davian d'Asta était un supporter de la lignée impériale des Fel qui n'accepta jamais la trahison des Sith, qui avait chassé du pouvoir l'Empereur légitime cinq ans plutôt. Pourtant, il accepta de feindre la soumission afin de pouvoir offrir des renseignements a son Empereur et s'assurer que son retour puisse se faire dans les meilleures conditions possibles. A l'insu de Darth Krayt, le Secteur d'Asta devint l'une des plaques tournantes des unités militaires loyales a Fel, qui étaient toute transférer vers Bastion dans un mouvement de bureaucratie que les Sith et le Conseil des Moffs fut incapable de voir venir. Bien entendu, tout ceci n'avait que peu de valeur pour un enfant qui venait de naître et qui ne demandait rien d'autre que l'attention de ses parents, mais la guerre civile impériale finirait par rattraper la famille d'Asta tôt ou tard. Lorsque Roan Fel revint sur Bastion et s'empara de la planète afin d'en faire la capitale de son nouvel Empire, le Baron fut forcé de quitter ses terres, sachant que la vindicte des Sith risquait de se retourner contre lui et son peuple.

La famille passera deux ans sur Bastion. Bien que Diana n'a aujourd'hui que peu de souvenir de cette période, ou elle n'avait alors que trois ans, elle marqua profondément le Baron. Davian perdit sa femme en 138, cette dernière, pilote de TIE et capitaine d'escadrille confirmée, trouva la mort lors du piège tendu par les Sith lors de l'opération Thunderstroke et son chasseur fut détruit par les débris du Star Destroyer Dauntless. Si elle fut honorée a la fin de la guerre, sa mort fit de Davian d'Asta un homme inconsolable. Il sombra dans une sorte de monotonie étrange ou rien, hormis le sourire insouciant de sa fille, ne semblait capable de le sortir d'un sentiment de tristesse et de manque, comme s'il avait perdu une partie de lui-même, ce qui était en partie le cas en réalité. Chez Diana, cette mort précoce de sa mère ne fut pas ressentie de la même façon : la jeune femme n'a aucun souvenir de sa mère de manière claire, simplement des impressions qu'elle peut retrouver en se concentrant grâce a la Force, qui laisse un sentiment d'amour étrange émerger qu'elle ne comprend pas toujours, mais qui a tout de même quelque chose de réconfortant. Mais la petite fille fut incapable de ressentir un véritable manque a cette absence maternel : après la victoire finale lors de la bataille de Coruscant, la famille d'Asta retrouva naturellement ses trois sur ses terres et la jeune fille connue alors l'enfance d'une héritière tout ce qu'il y avait de plus normal.

La vie de l'héritière est donc rythmée par un père surprotecteur refusant de faire prendre le moindre risque a sa fille, engageant une armée de gouvernante et de précepteur pour assurer son éducation au sein du palais de la maison d'Asta. De cette façon, il pouvait s'assurer qu'elle était toujours en sécurité lorsqu'il devait assumer ses responsabilités de Gouverneur et qu'il ne pouvait l'emmener. La jolie brune fut une petite fille qui pouvait être aussi calme et attentive que rechercher au contraire a s'échapper de cette surveillance constante afin de pouvoir ressentir un puissant sentiment de liberté. Si elle ne ressemblait pas particulièrement a sa mère, qui était une blonde magnifique, Diana avait en revanche héritée de son caractère aventureux et d'une curiosité insatiable qui la poussait sans cesse, dans tous les domaines, a rechercher a se défaire d'un carcan familial devenu parfois trop envahissant a ses yeux. Bien qu'elle était une élève studieuse, la jeune femme n'hésitait pas a essayer de s'emparer de bloc de donnée ne lui étant pas destinée dans la bibliothèque familiale afin de pouvoir apprendre plus vite que ne le souhaitant ses précepteurs. Elle prenait garde a échapper a la vigilance de ses surveillants afin de pouvoir se rendre dans les jardins du palais avant d'être reconduite de force dans la demeure après avoir été dénoncée par un jardinier.

Son père la grondait sans cesse, mais la jeune enfant, incapable de réellement tenir en place, ne comprenait pas pourquoi cet homme, pourtant le centre de son univers, s'obstinait a placer des barrières qu'elle jugeait bien trop restrictive entre elle et le monde extérieur. Diana avait envie d'aller découvrir d'autres enfants, de découvrir encore des nouvelles choses et partir a l'aventure dans les étoiles, ce qui inquiétait un homme qui voyait le risque de voir tout ce qu'il restait de son amour pour sa femme s'autodétruire dans une carrière militaire. Conscient de la place que l'Empire accordait a l'armée et souhaitant davantage voire sa fille s'assurer de choisir un style de vie bien moins dangereux que sa mère, Davian d'Asta avait axé son éducation sur les valeurs nécessaire selon lui a la conduite des affaires du secteurs, mais également sur des choses théoriques qui convenait mal a une jeune fille pleine de vie essayant sans cesse de se dépenser. Certes, Diana n'était pas mauvaise élève, mais elle semblait incapable de tenir en place, courait toujours dans le palais, faisait même des pompes toutes seules après en avoir vu dans un programme holographique a la télévision… Le Baron se laissa toutefois progressivement attendrir par l'image de sa fille le suppliant de bien vouloir l'emmener avec lui lorsqu'il partait vers Bastion afin d'assister aux soirées des grands nobles impériaux. Même s'il n'appréciait pas la cours et considérait qu'il s'agissait d'un lieu dangereux, il savait aussi que sa fille devrait se confronter a cet univers. Il espérait également secrètement qu'elle s'ennuie tant qu'elle ne demande plus jamais de l'accompagner. Malheureusement pour lui, les choses n'allaient pas se dérouler comme il l'avait prévu...

En 147, alors qu'elle avait 12 ans, Diana accompagna son père lors d'une réception sur Bastion afin de pouvoir soutenir un programme visant a une nouvelle levée de fond venant d'investisseur privé pour subventionner la Mission Impériale. Le programme de la mission impériale, très soutenu par la famille impériale, visait a permettre a l'Empire de pouvoir rallier des mondes sans tirer un seul coup de Turbo-laser et Davian d'Asta était l'un des plus généreux donateurs de la noblesse depuis des années. Après un voyage dans l'hyper-espace occupée a la lecture de nombreux blocs de données, notamment sur une nouvelle passion qu'elle développait depuis qu'elle avait l'âge de dix ans, a savoir le pilotage de chasseur stellaire, Diana découvrit la capitale de l'Empire avec un certain émerveillement. Pourtant, ses ensembles de forteresse et de défenses orbitales n'étaient pas des plus gracieuse, mais elle venait d'une planète essentiellement agricole et si le système d'Asta contenait plusieurs planètes d'importance, dont l'ancien monde d'origine du comte Dooku, elle n'avait jamais eue l'occasion de voir de ses propres yeux ce genre de paysage et se serait sans doute perdue dans l'exploration de la capitale de la planète si son père n'avait pas veiller a ce qu'elle n'essaye pas de partir discrètement du cortège. Logeant dans une chambre disposant de tout le luxe digne de son rang, mais de peu d'occupation, Diana devint un diable en cage jusqu'à la soirée, ou elle espérait bien trouver enfin de la distraction.

Si Diana connaissait le protocole, elle n'aurait probablement jamais imaginée qu'il pouvait être aussi lourd que ne l'était ses leçons sur le sujet. Certes, il l'était en partie dans son système, mais ici, il s'agissait de la haute noblesse galactique et gare a celui ou celle qui oserait écorcher une particule étrange issue d'une tradition du Noyau remontant a plusieurs milliers d'années ! Ne souhaitant pas attirer l'attention sur elle, Diana rechercha a se fondre dans la foule sans se faire remarquer, ce qui était a la fois simple et complexe : comme elle était une enfant, elle s'attirait une certaine sympathie du personnel, d'autant plus qu'elle était souriante et polie et semblait naturellement gentille, toutefois, elle ne restait qu'une héritière parmi tant d'autre et si le nom de d'Asta avait un certain poids, il n'était pas non plus aussi important que les Kuat ou les Yage par exemple. C'est en essayant de se rapprocher du trône afin de pouvoir admirer le couple impérial que la jeune héritière allait découvrir celle qui allait devenir le centre de l'attention de son existence entière : une jeune fille, qui semblait un peu plus jeune qu'elle, se tenait droite et veillait a respecter le protocole a la lettre afin de ne pas faire de vague, mais semblait en même temps pas totalement a l'aise. Sa chevelure blanche lui permettait de facilement se démarquer de la foule et la jeune adolescente de douze ans curieuse qu'était Diana était incapable de résister a l'idée de l'aborder.

Elle attendit patiemment le moment ou les adultes se lancèrent dans leurs danses, déclinant poliment l'invitation d'un jeune garçon qui semblait sympathique, mais qui n'avait alors aucune importance a ses yeux, pour se rapprocher de la jeune princesse héritière. Se présentant rapidement, Diana fit preuve de courtoisie, mais encouragea rapidement la jeune princesse Jaana Fel a se montrer plus décontractée en sa présence en adoptant elle-même un comportement bien plus naturel chez elle, celui de la jeune fille sûre d'elle-même et naturellement attentive. La discussion ne fut pas forcément des plus simples, car Jaana semblait d'une nature plus réservée et n'était qu'une petite fille de huit ans portant de lourdes responsabilités sur ses épaules, mais en creusant quelque peu, la brune se rendit rapidement compte que l'héritière n'était pas vraiment a l'aise dans le décorum impérial. Elle souhaitait avant tout ne pas humilier ses parents et l'Empire, mais préférerait pouvoir faire plein d'autre choses. Comprenant que parler de sa passion pour certaines de ses études ne serait pas une accroche des plus judicieuses, Diana se lança donc dans la description de son système ainsi que de ses efforts pour échapper a l'attention de son père et de ses rêves d'aventures. A l'époque, elle souhaitait devenir pilote de chasse afin de suivre l'exemple de sa mère, croyant que son père serait fier de voir sa fille devenir une héroïne a son tour alors qu'au contraire, il redoutait cette perspective plus que tout.

Les deux jeunes filles parvinrent au fur et a mesure a briser la glace et échanger durant de longues minutes, ce qui devint le début d'une relation solide de soutien mutuel qui ne s'est toujours pas brisée aujourd'hui. Pourtant, les choses auraient put en rester là, mais alors que la délégation d'Asta allait rentrer dans le Secteur, l'on appris le décès en mission de Treis Sinde, un Chevalier Impérial doté d'une solide réputation ayant servit sous trois Empereurs différents. La disparition des sensitifs était prise au sérieux dans l'Empire, d'autant plus que la jeunesse de l'héritière avait amenée la sécurité a être encore resserrée, mais Davian décida de différer son départ afin de pouvoir assister aux funérailles du Chevalier et marquer son soutien a la famille royale dans une épreuve supplémentaire alors que la gestion politique était rendu difficile a cause de l'instabilité de l'Alliance et son incapacité a gérer les mouvements de querelles intestines en son sein a cause de l'inaction du Triumvirat Galactique, des choses encore très nébuleuse dans l'esprit de la jeune adolescente. Elle transmis ses condoléances en même temps que son père, mais eue tout de même le temps d'échanger quelques mots d'encouragement a la jeune princesse en lui promettant de revenir. Lorsqu'ils furent finalement de retour sur Nez Peron, Diana se replongea dans ses études, mais elle était désormais a toutes les réceptions officielles avec son père, pour le plus grand désespoir de ce dernier.

II / Au service de l'Empire


Durant trois ans, Diana poursuivra ses études avec brio en combinaison avec ses cours de pilotage. La vision de sa jeune fille aux commandes d'un appareil stellaire, même d'entraînement destiné uniquement a un usage civil, effrayait au plus haut point le Baron, mais il devait admettre que la fille avait héritée du talent de sa mère. Ses instructeurs lui prédisait un très grand avenir en tant que pilote si elle osait s'engager dans la chasse impériale, ce qui plaçait toujours Davian de très méchante humeur. L'héritière de Nez Peron disposait de réflexes fulgurant lui permettant de pouvoir pousser ses machines a fond et semblait être rapidement capable de comprendre le fonctionnement d'un appareil pour l'apprivoiser et en tirer le meilleur bien plus vite que n'importe qui. Pourtant, ce détail aurait probablement dû éveiller les soupçons, car les personnes disposant de réflexes éclairs et capable d'anticiper des mouvements avant même qu'ils ne se réalisent n'étaient pas répandue dans la galaxie. Diana venait de manifester ses premiers talents lattent dans la Force, mais personne ne fut capable de le comprendre dans l'entourage de l'adolescente car avec deux parents non-sensitifs et une méconnaissance totale des arts Jedi, ils ne pouvaient reconnaître les signes avants coureur d'une sensibilité accru a la Force.

En grandissant, Diana elle-même hésitait sur la direction qu'elle comptait donner a sa vie : certes, l'hypothèse de suivre les traces de sa mère disparue dans la chasse était très tentante, d'autant plus que ses professeurs la trouvaient particulièrement douée, mais elle sentait bien que cela finirait d'achever le moral de son père et ne voulait pas blesser le Baron qui était le centre de son univers. Pourtant, ce dernier allait finir par se déplacer d'abord de manière presque insidieuse dans le sens ou la jeune fille ne verrait pas le mouvement venir. Elle se rapprocha de la princesse héritière et les deux jeunes filles entretinrent une correspondance, échangeant autant sur les événements galactiques que leurs propres vies et aspirations personnelles. Diana tentait d'encourager son amie a devenir plus indépendante et a développer ses propres goûts en refusant de se laisser totalement absorber par le moule de la fonction impériale, mais pour la jeune future impératrice, qui n'était encore qu'une enfant, il était difficile de s'opposer a des adultes qui semblaient savoir bien mieux qu'elle ce qu'il fallait faire. Pour Diana pourtant, elle n'avait pas a s'en préoccuper : un jour, ce serait elle qui occuperait la fonction suprême et tous les sujets impériaux devraient lui obéir sans se poser de question : un leader devait donc être capable de s'affirmer pleinement.

Il fallait dire que l'âge de l'adolescence est celui des remises en questions, des oppositions et même une fille aussi intelligente que Diana connu sa période « bête », bien qu'elle fut bien plus délicate a gérer car la brune savait déjà poser les bonnes questions et tourner la situation a son avantage. Lorsqu'elle retrouvait l'Impératrice lors des cérémonies officielles, ou lorsqu'elle fini par prendre l'habitude de venir lui rendre visite en tant que membre de la cours, un statut auquel son rang d'héritière lui permettait de prétendre, elle essayait d'échanger ses vues avec Jaana qui, bien que de quatre ans sa cadette, semblait capable de comprendre bien des choses, ce qui n'avait rien d'étonnant pour l'héritière du trône impériale et une sensitive a la Force, ce qui forçait l'admiration de celle d'Asta, qui se sentait bien peu de chose face a sa future souveraine. Elles finirent toutefois par s'associer sur une idée de la future impératrice en 150 lors d'une énième réception qui sembla n'avoir aucun autre intérêt que flatter l’ego de celui qui l'organisait. L'impératrice proposa de faire le mur afin de pouvoir aller explorer le palais impérial, cette dernière souhaitant lui montrer les Jardin Pellaeon de manière bien plus approfondie que Diana n'avait jamais put les approcher jusqu'ici, une perspective bien trop tentante pour l'adolescente qui accepta sans hésiter.

Habituée a échapper a la surveillance des gardes de son père, Diana dû toutefois faire preuve de plus de ruse pour échapper a l'étau des gardes du palais impérial, la salle de réception restant encadré de Stormtrooper et deux Chevaliers Impériaux étaient même présent. Mais rien n'était jamais mieux que détourner l'attention et en provoquant « malencontreusement » la chute de la pièce montée apporter sur l'invité d'honneur, l'héritière d'Asta détourna totalement l'attention de tous et permis a Jaana de la conduire hors de l'attention des gardes afin de se rendre dans les jardins. Galvanisée par la simple idée d'être parvenue a faire quelque chose que l'on ne voulait pas qu'elles fassent, les deux jeunes filles profitèrent de l'instant, mais leur plaisir se mua bientôt une peur alors qu'elles furent prisent pour cible par un assassin qui rôdaient également parmi les invités et était parvenu jusqu'ici. Seul l'intervention in-extremis d'un Chevalier Impérial, qui avait feint la déconcentration pour pouvoir poursuivre le tueur, les préserva d'une mort certaine, car si Jaana pouvait faire quelques petites choses avec son sabre-laser, Diana était alors totalement démunie dès qu'elle n'était pas derrière les commandes d'un vaisseau spatial. Bien entendu, les deux adolescentes furent grondé, particulièrement Diana, qui aurait dû donner l'exemple en tant qu’aînée, mais l'épisode eue le mérite de la faire réfléchir, elle ne voulait pas faire prendre de risque a son amie et devait donc devenir plus forte pour être capable de la défendre et se défendre en même temps.

C'est ainsi qu'elle pris une décision sur un coup de tête a peine quelques semaines plus tard, alors qu'elle allait retourner sur Nez Peron, lorsque la princesse lui lança un défi : étant donné qu'elle avait désormais quinze ans et qu'elle était une patriote digne de ce nom, elle pouvait postuler chez les Chevaliers Impériaux afin de recevoir la formation adéquate et pouvoir débuter une nouvelle vie. Jaana la défia d'être capable de tenter de passer les tests et bien qu'elle était persuadée que cela ne donnerait rien, convaincue de ne pas être sensitive, Diana accepta de relever le défi ! Toutefois, l'entrée n'était pas que des tests sanguins, il fallait également répondre a plusieurs questionnaires, passer un entretien ainsi que plusieurs tests physiques. A la surprise de l'adolescente, elle découvrit qu'elle était en réalité sensible a la Force, ce qui expliquait ses excellentes performances derrière les commandes d'un vaisseau spatial. Ses réponses sur le devoir d'un citoyen impérial et le patriotisme avait convaincu ses examinateurs, qui s'étaient assurés, grâce a la Force, de la sincérité des paroles de Diana et cette dernière disposait donc de la possibilité d'entrer au service de la famille impériale dans un voyage qui serait palpitant, mais sans retour. Très fière d'elle-même, Diana accepta, puis retourna a l'appartement de son père, persuadée d'obtenir des félicitations.

Tout a son enthousiasme, elle ne réalisa qu'en s'exprimant que son père verrait probablement d'un très mauvais œil le fait que sa fille devienne l'un des gardes du corps de l'impératrice, dont le devoir était entre-autre de donner sa vie pour sa sauvegarde si cela venait a être nécessaire. Il posa sur un elle un regard grave : Davian d'Asta avait le cœur brisé de perdre sa fille, mais il savait que le don de la Force, s'il ne comprenait pas son fonctionnement, oblige ceux qui le reçoivent a assumer leurs responsabilités et il préférait largement voir sa fille resté dans le giron impérial plutôt que devenir Jedi, ou pire encore… Il pleura et la serra dans ses bras, lui demandant de lui promettre d'être prudente quoi qu'il arrive. C'était la première fois que Diana voyait son père pleurer plutôt que la réprimander, ce qui la perturba quelque peu, mais l'adolescente lui promis de prendre soin d'elle, puis réuni ses affaires avant de quitter son père pour le centre d'entraînement, ou elle allait rejoindre d'autres jeunes de son âge afin de pouvoir débuter sa nouvelle vie au service de l'Empire.

Débuta alors un entraînement intensif de cinq ans durant lequel Diana appris d'abord la discipline aussi bien pour son corps comme son esprit. Si l'entraînement d'un Chevalier Impérial n'a rien de cruel, il est bien plus difficile physiquement que celui d'un Jedi et dispose d'une partie militaire afin de s'assurer que toutes les recrues seraient capable de se battre dans les meilleures conditions possible sur un champ de bataille. Préparer pour combattre, les Chevaliers Impériaux pratiquent la Force avec respect, mais l'utilise davantage comme un outil : Diana appris ainsi toutes les techniques de base, comme les tours de passe passe pour influencer les esprits faibles ou encore les renforcements des capacités physiques, mais n'eut aucune formation dans le domaine de la méditation que les Chevaliers jugent inutile dans leur tâche de servir l'Impératrice. Mais il y avait également une préparation physique basé sur divers parcours du combattant, de l’entraînement au close-combat ainsi que de l'escrime bien entendu, avec le maniement de base d'une arme, d'abord avec un sabre d'entraînement afin d'éviter de se blesser. Habituée a un entraînement de pilote, il fut difficile dans les premiers temps pour Diana de suivre le rythme, d'autant plus qu'elle était la plus jeune de sa promotion : la plupart des Chevaliers Impériaux sont recruté vers la majorité, voire encore plus âgé, ce qui laissait a la noble, du moins au départ, l'étrange sensation de ne pas être a sa place.

Deux ans après la mort d'Hogrum Chalk, dont Diana manqua les funérailles a cause de son entraînement, ce fut le tour du Moff Fehlauur, responsable du corps diplomatique et Chiss, d'être assassiné. Ses assassins ne furent d'ailleurs jamais identifier, mais cela laissa aux aspirants Chevaliers la preuve que la dernière partie de leur enseignement était bien plus utile qu'ils ne pouvait le croire. Ils devaient en effet tous suivre un entraînement sur les arcanes de la politique impériale, le fonctionnement des institutions ainsi que de la cour, afin de pouvoir servir au mieux les intérêts du trône impérial. Si Diana connaissait déjà l’apparat de la haute société et disposait déjà d'une formation dans ce domaine de la part de son père, elle découvrit vite les raisons de toutes ses pratiques qui lui semblaient d'un autre âge et aussi que la politique pouvait être bien plus dangereuse qu'elle n'avait put le croire avec les leçons de son père. En réalité, la politique pouvait être une arme encore plus destructrice qu'un sabre-laser et elle redoubla d'effort afin de pouvoir en comprendre tous les tenants et aboutissant. Si elle allait servir sous l'autorité de Marasiah Fel, personne n'était éternel et Diana devrait sans doute servir ensuite sous le commandement de Jaana. Même si elle se doutait que son amie, qui suivait elle-même une formation bien plus particulière et poussée en tant que Chevalier Impériaux auprès d'une héroïne du conflit précédent, Sigel Dare, avait conscience de ses difficultés, elle tenait a être capable d'assurer au mieux sa sécurité et ne pas revivre l'épisode des jardins Pellaeon.

Peut-être cela fut-il la raison pour laquelle elle se tourna vers le brutal Djem So, la forme de l'agression permettant de dominer les duels par la force brute. Diana recherchait un moyen de canaliser ses émotions et faire ressortir son agressivité qu'elle devait contenir lors de tous ses instants et cette forme de combat lui offrit une méthode d'expression qu'elle n'avait jusqu'ici jamais soupçonné. Elle mena son entraînement avec le Maître Chevalier qui pris en charge la fin de sa formation, mais aussi avec Jaana, les deux amies profitant des temps ou elles pouvaient se revoir pour travailler leurs bottes respectives, ainsi que d'autres aspirants Chevaliers qui recherchait parfois aux QG des partenaires potentiels. Si Diana montra rapidement des facilités dans le maniement du sabre-laser, y trouvant une activité ou elle pouvait s'accomplir et relâcher la pression, ce fut bien sûr derrière les commandes d'un chasseur qu'elle excella. Dominant tous les aspirants arrivé en même temps qu'elle, y compris les plus âgés, elle eue l'occasion d'apprendre durant ses cinq ans a piloter le TIE Predator a la perfection et certain de ses professeurs considéraient même qu'elle les avaient surpassé sans efforts, prouvant une réelle habileté naturelle pour le combat dans l'espace. Elle appris a mieux connaître sa monture, ses mécaniques et son électronique, afin de pouvoir disposer d'une plus grande expertise lorsqu'elle serait de retour a Nez Peron et d'aider le Secteur d'Asta a produire un chasseur plus efficace.

En cinq ans, Diana se métamorphosa profondément : d'une jeune fille commençant a montrer les premiers signes de féminité, elle était désormais devenue une jeune femme d'une attitude fière et sûre d'elle lorsqu'elle fut promu au rang de Chevalier Impérial, ce qui restait un exploit rare pour quelqu'un de son âge. Recevant enfin son sabre-laser, Diana allait représenter la famille Fel dans la galaxie, mais son destin serait une fois encore différent de celui de ses camarades. Sa proximité avec la princesse héritière en faisait l'agent parfait pour assurer sa sécurité, tous étant assuré que l'héritière d'Asta ne reculerait devant rien pour s'assurer que personne ne menacerait jamais Jaana. Elle l'accompagnerait désormais lors de tous ses déplacements officiels et allait devenir son ombre, ce qui allait ironiquement la menée a la lumière médiatique alors qu'elle n'a jamais recherchée a l'être. Si elle affiche résolument une attitude conquérante, Diana ne manque pas d'inquiétude, tant la situation galactique est devenue tendue et que la jeune femme craint un retour d'une guerre a l'échelle galactique dans les prochaines années. Elle ne s'attendait toutefois sûrement pas a ce que sa stature particulière fasse d'elle une véritable icône impériale !

III / Icône de propagande


Car devenir en quelque sorte le bras droit de la princesse héritière ne pouvait pas passer inaperçu. Diana attira l'attention de la presse impériale qui souhaitait en savoir plus sur cette jeune femme qui venait de rejoindre l'entourage de la famille impériale. Cette exposition médiatique soudaine fut au départ difficile a gérer pour la jeune femme, qui essayait de se fondre dans le noyau d'unité des chevaliers impériaux : sa position privilégiée auprès de Jaana Fel attirait les jalousies ou les remarques de certains de ses camarades qui considérait qu'elle outrepasser les devoirs de sa fonction. Ils amenèrent également certains journalistes a tenter d'interroger son père sur elle, ce qui ne lui plaisait pas particulièrement non plus. Durant les premiers mois, Diana tenta de fuir le contact afin de pouvoir assumer tous les devoirs d'une Chevalière Impériale et d'être capable de rester dans l'ombre. Mais cette tentative était tout simplement vaine : les journalistes n'allaient certainement pas abandonner l'idée d'en savoir plus sur l'héritière du secteur d'Asta facilement. Rester dans l'ombre, c'était risqué de voir les ragots commencer a naître et entacher la réputation de l'héritière Fel comme de la propre famille de Diana. En ses temps troublés, il était hors de question de déstabiliser le trône pour une affaire aussi simple que celle-ci.

Diana avait toujours eue une forte personnalité, elle avait eue grand peine a se fondre dans le moule des Chevaliers Impériaux durant sa formation et savait bien que sa position serait intenable a long terme. En accord avec Jaana, son père et la famille impériale, la jeune femme changea de stratégie et décida d'entrer dans la lumière en acceptant de devenir une personnalité publique. Cela l'amputait de certaines fonctions assurés d'ordinaire par son ordre, comme l'espionnage des Moffs soupçonnés de trahison potentiel envers la couronne, mais Diana pouvait trouver d'autres façons de servir l'Empire en profitant de son exposition médiatique. Il s'agissait d'une belle femme disposant d'un talent incomparable pour le pilotage : il suffisait de l'envoyer au combat dans l'espace et la laisser accumuler les victoires tout en la transformant en icône impériale pour la propagande. Cela amena l'héritière des d'Asta a devoir gérer un emploi du temps des plus lourds qu'elle ne pouvait assumer seul : s'il était facile de prendre quelques heures afin de poser pour une campagne de propagande en brandissant son sabre-laser dans une tenue stylisée bien plus courte que son armure de Chevalière Impériale, participer a une campagne de chasse aux pirates et autre contrebandiers violant l'espace impérial demandait bien plus de temps, des périodes durant lesquelles elle ne pouvait assumer la sécurité de Jaana.

Cette stratégie fut la bonne : Diana dégageait un charisme naturel fort et si son corps particulier ne pouvait plaire a tous, et susciter également la jalousie de certaine, elle ne laissait personne indifférent et faisait une véritable héroïne dans les holo de propagande ainsi que sur les affiches. Mais elle devint également une arme mortelle dans l'espace, mettant enfin ses talents de pilote dans l'action. Même s'il s'agissait davantage de ce que les militaires qualifient de « trip de combat » contre des pirates plutôt que de véritables opérations militaires, elle n'en était pas moins dangereuses et les mercenaires et contrebandiers que devait affronter Diana étaient des pilotes chevronné et déterminer a échapper aux autorités par tous les moyens, y compris les plus radicaux. Elle soumis d'abord son TIE Predator, puis un chasseur tout droit issue du système d'Asta et optimisé par ses soins, a un rude traitement en exploitant au maximum sa sensibilité a la Force afin de pouvoir augmenter son score de victoire. Elle cumula officiellement durant les deux années suivant son avènement en tant que Chevalière Impériale le meilleur ratio de victoire en combat aérien en comparaison du nombre d'adversaire engagé lors des opérations auxquelles elle participa, ce qui représentait un bon paquet de vaisseau détruit. Diana fit honneur a sa mère, ce qui imprima en elle une sensation de fierté.

La situation galactique ne s'améliorait toutefois pas et lorsqu'elle se trouvait avec Jaana, qui était désormais elle-même devenu une adolescente ne possédant certes pas les charmes de l'héritière d'Asta, mais serait également gracieuse a sa manière une fois l'âge adulte atteint, elle perfectionna son entraînement en sa compagnie. Il ne s'agissait toutefois plus seulement de perfectionner son Djem So. Avec l'aide de son père qui lui trouva un cristal de sabre-laser sur le marché parallèle, Diana entrepris, inspirée par la Force, la construction d'un fouet laser afin de pouvoir augmenter ses options tactiques en duel. Pour pouvoir manier au mieux cette arme, elle accepta de déporter l’agressivité dont elle faisait preuve dans son Djem So vers une utilisation intensive de la Force nécessaire afin de pouvoir manier l'Ataru. Elle aida dans le même temps la princesse a perfectionner son Zez'kai, la pratique du double sabre-laser, cette dernière ayant également choisit de se préparer une botte secrète, ce qui était bien normal pour une future impératrice. Après tout, même le sabre-laser de Marasiah Fel n'était pas réglementaire avec sa lame bleuté. Ses deux années d'entraînement, menée en alternance avec ses campagnes dans l'espace, lui permirent de maîtriser pleinement sa nouvelle arme, ce qui lui permettrait de pouvoir surprendre des adversaire en combat, le Fouet Laser restant une arme peu répandue dans la galaxie.

Après l'attaque sur la flotte de Gunn Yage, l'Empire déclara finalement la guerre a l'Alliance Galactique. Diana ne faisait pas partie des supportrices de la guerre, étant convaincue qu'il s'agissait d'un coup montée des insurgées, mais elle respecta la volonté de celle a qui elle avait jurée fidélité et participa a plusieurs opérations dans la campagne éclair des impériaux vers le noyau. Son nombre de victoire en combat aérien n'augmenta toutefois que peu : la plupart des politiques alliés préféraient se rendre a l'Empire Galactique qu'affronter les insurgés et leurs nouveaux alliés Sith. De ce fait, Diana fut assignée a la sécurité de la princesse, ce qui l'amena a devoir dévoiler son fouet laser en public lors d'une réception sur Coruscant suite a la victoire ou elle fut la victime d'un attentat suicide perpétré par un fanatique s'étant bardé de détonateur thermique, nécessitant une meilleure allonge qu'un simple sabre-laser pour être stoppé. Elle soutint également moralement son amie lorsqu'elles apprirent en même temps l'assassinat de la famille impériale. Chacune avait conscience que cela faisait de Jaana la dernière des Fel et la nouvelle Impératrice, un fardeau des plus difficile a assumer a l'âme de dix-neuf ans. Diana réalisa que l'amitié sincère et l'admiration qui la liait a sa nouvelle supérieure avait muée en un amour qu'elle ne pourrait jamais avouer, le destin de l'impératrice rendant incompatible l'entretien d'une liaison avec une femme. Mais si elle ne pouvait vivre pleinement ses sentiments, elle avait bien l'intention de s'assurer que personne ne blesserait jamais Jaana et que son règne soit le plus grand de l'histoire de l'Empire, quitte a sacrifier sa propre existence dans ce but.

DERRIÈRE L’ÉCRAN


Prénom/Surnom : ***
Age : ***
Sexe : ***
Avatar : ***
S'agit-il d'un double compte ? De qui ? Oui / Iyanna Arienal
Comment avez-vous connu ce forum ? ***

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: Diana d'Asta
Ven 24 Fév - 19:28
Fiche terminée !
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 782
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: Diana d'Asta
Ven 24 Fév - 20:10
Je transmets en staff Smile

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 782
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: Diana d'Asta
Sam 25 Fév - 14:24
Et validation o/

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Diana d'Asta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La Bande d'Asta
» Diana Dawson, l'ange de l'enfer [Validée]
» Diana • Rien n'est moins sûr que la vérité. Elle assassine sans tuer, et laisse à vif, écorché ♥
» Apple Hell (svp j'hesite entre Diana Agron et Holland Roden et Shantel Van Santen)
» (F) Diana Pentovich (négociable) - ma fille- un monde avec des licornes c'est possible (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Administration :: Présentations :: Fiches Validées :: Fiches Archivées-