[+158] Une mission peut en cacher une autre [PV Syrielle]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Une mission peut en cacher une autre [PV Syrielle]
Ven 7 Avr - 14:21

« Mmh … je savais que l'Entente était du genre casse-couille avec les immigrés mais vu les conditions d'intégration de Solaris, j'avais plutôt imaginé qu'on lui avait déroulé le tapis rouge. »

Sûr que débarquer avec un bon paquet d'informations secrètes et après avoir massacré tout un groupe de SpecOps de l'Alliance, ce n'était franchement pas anodin, aussi était-il plutôt étonnant de constater que Jorian n'avait pas été récompensé pour ça. De même que Syrielle ne pouvait s'empêcher de se demander si son ancien mentor avait été mis au courant de cet aspect avant sa trahison ou alors s'il avait eu une bonne surprise ensuite … Mais dans un cas comme dans l'autre, la jeune femme n'allait de toutes façons pas le plaindre, et elle serait plutôt du genre à remuer le couteau dans la plaie si jamais elle le recroisait un jour ! Et pour le reste, son interlocuteur n'avait pas tort en soulignant que les Gouvernements se mouillaient rarement pour les membres de leurs services de Renseignements, mais cette donnée était tellement intégrée chez chaque agent qu'elle ne jugea pas forcément utile de le souligner. Ni même de faire remarquer que le Protocole Fantôme semblait réellement avoir adopté un mode de fonctionnement des plus aboutis.

Mais tandis que la conversation s’enchaînait, la remarque de Vindicare concernant le ''droit de donner son avis sans risquer de se manger une sanction disciplinaire'' tira un petit sourire amusé à Shakhovite. Parce qu'il était assez certain que si sa relation avec Plo Tan'ith n'avait pas dépassé le simple lien de subordination, ses prises de paroles aurait très bien pu lui valoir des bricoles vu le fond comme la forme ! Mais à en croire certains, son passé de ''mauvaise graine Corellienne'' expliquait son caractère un peu rude, et la Spectre n'avait jamais cherché à défaire ce genre de rumeurs fleurant bon le cliché bon marché. Tant que ça ne venait pas de ses hommes en tout cas, sinon elle se faisait toujours un devoir de les remettre sur le droit chemin. Pas par abus d'autorité d'ailleurs, mais simplement parce qu'un agent des Renseignements – même bâtardé de pilote comme l'était les Spectres – se devait de savoir réfléchir s'il ne voulait pas crever prématurément. Les risques du métier …

Mais si l'emploi avait ses désavantages, il avait aussi ses petites habitudes qui pouvaient se révéler utiles, et Syrielle ne manque donc pas le regard que le ''livreur de repas'' échangea avec son hôte lorsqu'il la découvrit allongée sur le lit. Indiquant ainsi en une seule seconde que son allié de circonstances devait manifestement être un homme à femmes même si la Spectre aurait plutôt eu tendance à le qualifier de ''timide''. Mais … mais lorsqu'il lui tendit son plateau, elle oublia aussitôt la question et découvrit aussitôt un plat qui donnait franchement envie tandis qu'elle engouffra sa première bouchée ! À n'en pas douter, la SMP devait disposer d'un budget bouffe largement supérieur à celui de l'Alliance parce que même au mess des officiers qu'elle fréquentait parfois – histoire de trouver du café buvable – la nourriture n'atteignait pas forcément ce niveau. Même si ça dépendait des jours à vrai dire.

« Il est du genre amateur de grands alcools prestigieux, alors tu devrais pouvoir l'approcher si tu lui promets la vente d'une bonne bouteille. On a ses petites préférences dans nos dossiers, je te communiquerai tout ça en rentrant. Et je ne dis pas non pour Nar Shaddaa ! La planète n'est déjà pas super accueillante en temps normal mais ces dernières semaines, l'ambiance a l'air de s'être alourdie dans les milieux criminels. »

Elle le sentait déjà sur Corellia, alors qu'est-ce que ça devait être chez les Hutts !
Puis bon, vu le profil d'agitateur voire de terroriste de Siana Solaris, il était assez évident qu'elle n'irait pas cracher sur un coup de main, surtout si tous ces mecs savaient se montrer aussi discrets et peu curieux que Vindicare. Vindicare avec qui elle était en train de partager un repas franchement meilleurs que les derniers qu'elle avait pris, et qui semblait d'ailleurs disposer de pas mal d'avantages qu'elle n'aurait même pas imaginé vu l'état de l'Alliance !

« En tout cas, je constate que le Protocole Fantôme bichonne ses agents, ce qui explique sûrement pourquoi certaines Sociétés Militaires Privées du genre vampirisent littéralement les armées régulières. T'étais soldat avant d'être recruté ? »

Ce n'était d'ailleurs pas vraiment un reproche, mais plutôt une constatation : avec la chute de l'Alliance Galactique, pas mal d'hommes s'étaient joyeusement barrés – en démissionnant ou en désertant – et l'armée en avait clairement souffert durant ces dures années. Dures années qui n'étaient d'ailleurs pas finies, et ce même si Syrielle ne pouvait qu'espérer un renouveau … et ce même si elle ne savait pas trop d'où il pourrait venir vu leurs alliés assez peu nombreux.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Une mission peut en cacher une autre [PV Syrielle]
Mar 11 Avr - 14:31
« La gratitude ne fait pas partie des valeurs de l'Entente. Remarque, les Sith ne sont pas du genre a l'entretenir non plus, tout fou le camp ! »

Cette dernière expression, que l'on associait généralement plutôt a des vétérans désabusés, laissait songeur sur l'âge réel de Vindicare. Après tout, les sensitifs bénéficiait d'un vieillissement ralenti et d'une meilleure espérance de vie. Toutefois, au vu du passé mouvementé de la galaxie, l'agent Fantôme en avait peut-être déjà bien trop vu pour avoir encore des illusions. Il ne pouvait se fier qu'aux récits des périodes de paix, qui devenait de plus en plus rare et de plus en plus courtes, et où le bonheur n'existait pas : les périodes de reconstruction engendraient leurs lots de souffrances et les manœuvres des grands systèmes faisait de la vie dans la bordure médiane et extérieure un enfer qui nourrissait les révoltes, exploité par les systèmes les plus riches sans aucun scrupule dans l'espoir de servir leurs intérêts… Une musique qu'il avait déjà trop souvent vu et que l'on ne connaissait que trop bien dans le Protocole Fantôme. Idranel avait dépassée les milles cinq cent ans et elle avait déjà vu de nombreuses fois cette manœuvre, elle en parlait tout le monde lors des entraînements, qu'ils allaient se battre pour une cause plus juste qu'un simple régime, pour la lumière elle-même. Mais pour qu'elle puisse briller, il fallait que quelqu'un assume le rôle de l'ombre.

L'information sur l'alcool était intéressante : le Protocole Fantôme parvenait toujours lorsqu'il en avait besoin a pouvoir déterrer de très grands cru, certain réputé disparu depuis des éons. Si Vindicare n'en savait rien, Iyanna Arienal n'hésitait pas a piocher dans sa propre collection, préservé par les Huits comme toutes ses possessions, lorsque cela s'avérait nécessaire. Mais cette attention envers ses agents se retournaient parfois contre eux : sortir une bouteille d'un grand cru réputé disparu était suspect et tout le monde n'était pas disposer a croire en l'authenticité du produit dans un milieu ou les faussaires étaient monnaie courante. Vindicare lui-même était totalement dépassé par cela, il ne crachait pas sur l'alcool, mais malgré le caractère sophistiqué du Protocole Fantôme, il était resté sur les goûts simple et allait souvent dans des bars de secondes zone boire des bières que ses nobles supérieurs considéreraient avec un dédain qui l'amuserait plus qu'autre chose. Elle ne disais pas non a du renfort sur Nar Shaddaa, évoquant le fait que le monde criminel devenait de plus en plus agité ses derniers temps, l'ambiance était en effet plus lourde… L'agent Fantôme poussa un soupir avant de reprendre la parole entre deux bouchés, il savait très bien pourquoi l'ambiance était plus lourde…


« Il y a deux raisons principales pour laquelle les criminels s'agitent : Solaris en est une, même si les récents succès du Soleil Noir et de plusieurs SMP contre lui a calmer en partie les craintes des barons du milieu. Mais il y a aussi le Xenope. L'on a de sérieuse raison de croire qu'il court toujours a voir l'agitation de ses lieutenants et T'Kami ne risque pas de se calmer tant qu'elle n'aura pas sa tête… Il vaut mieux sortir bien armé ! L'avantage du Marine, c'est que son fusil a clou est gros et bien méchant ! Compte pas sur eux pour la subtilité, ta bien vu leurs armures, en revanche, ils posent pas de question, nos employeurs ont l'air a leurs yeux bien plus louche que toi ! Je transmettrais un message a nos antennes de Nar Shaddaa, comme cela, ils saurons direct que ca va barder si tu débarque dans l'un de nos bureaux ! »

Il fallait dire que les Jedi du Covenant était des gens louches, et Iyanna Arienal, Idranel d'Ulthwé et les autres membres des Huit étaient également particulièrement curieux. Pour d'ancien militaire, plutôt du genre dur, ou des mercenaires, il s'agissait de personne en armure étrange ou d'illuminé faisant des professions de foi absurde, mais payant bien. Rechercher de la subtilité chez les Marines était une tâche inutile, mais ils avaient plus de valeur qu'ils en avaient l'air car ils travaillaient ensemble depuis des mois, voire des années et que partageait les même galères les soudaient : tant qu'ils n'auraient pas l'impression d'être employé comme des vulgaires données statistique sacrifiable, ils feraient ce qu'il fallait pour que le Protocole Fantôme atteigne son objectif, même si celui-ci était trop nébuleux pour leur compréhension. Vindicare lui-même n'était pas certain de saisir tous les objectifs de ses patrons après tout : avec une espérance de vie aussi longue, il déplaçait leurs pions en visant des objectifs a très long terme et il devait se résoudre au fait qu'il ne verrait probablement jamais de son vivant l'accomplissement de certaine de ses actions. Mais en tant qu'ancien militaire lui-même, Vindicare était déjà habitué a cette idée : il avait combattu pour Stazi en étant prêt a donner sa vie pour un idéal qui le dépassait après tout, donc il n'avait aucun problème avec cela.

Syrielle appréciait le repas qu'elle était en train de manger, et il ne manquerait pas de transmettre les compliments au chef qui serait toujours ravi de savoir que sa cuisine était apprécié, il s'agissait pour lui d'un encouragement de se montrer encore plus tyrannique avec les membres de sa Brigade pour tenter de toujours faire mieux ! Mais elle avait raison, les Sociétés Militaires Privées s'étaient enrichi pendant la guerre civile Alliée et elles avaient vampirisés les armées régulières, parce qu'elles offraient de meilleures conditions de vies, des meilleures salaires, mais aussi parce que beaucoup d'entre-elles sonnaient la retraite bien avant la plupart des armée régulière. Mais le Protocole Fantôme n'était pas vraiment de ce genre et il était persuadé que l'agent allié devait bien s'en rendre compte. Lorsqu'elle lui demanda s'il était soldat avait d’atterrir ici, il hésita : il ne parlait pas de sa vie privé aux étrangers d'habitude, mais il n'avait plus de famille ni d'attache, alors qu'avait-il a perdre ? Puisqu'elle avait vu son visage, elle trouverait peut-être son dossier dans les données de l'Alliance Rebelle, mais il ne lui dirait pas grand-chose sur lui… Alors autant tout déballer, bien qu'il n'allait pas donner son nom de code non plus, il fallait pas trop en attendre non plus.


« Tel que tu me vois, je fait mon second grand conflit galactique. J'étais dans les troupes de Stazi, et j'ai participer au nettoyage des rues de Coruscant des dernières troupes Sith qui résistaient encore dans la ville, pas l'un des moments les plus glorieux de ma vie… Je suis un orphelin de guerre, adolescent, ma famille est morte prise dans un bombardement impériale pendant le conflit Impérialo-Sith, alors quand Stazi a fait son appel a la résistance, j'ai truqué mon âge et je me suis engagé. Je suis resté dans l'armée après la guerre, mais quand Stazi a perdu les élections, j'ai perdu une grande partie de ma motivation… J'ai senti que les choses allaient tourner de travers. C'est là que mes nouveaux patrons m'ont trouvé : ils m'ont montré que j'avais quelque chose de spécial, et m'ont entraîner pour devenir ce que je suis aujourd'hui. Je suppose que les rebelles doivent encore avoir mon dossier quelque part, avec la mention tué ou disparu au combat. Vu que tu a vu mon visage, tu pourra le retrouver. Si tu veux savoir si je me sent coupable d'avoir abandonner l'Alliance, je te répondrais oui et non en même temps. Oui, car c'est pas mon genre de quitter un navire en cours de route, mais non car j'ai le sentiment que je suis plus utile qu'ici qu'en tant que troufion dans une Alliance que je n'aurais certainement pas sauver du naufrage. Bien sûr, l'on fait des opérations pour gagner du fric, mais c'est pas pour s'enrichir : tout est réinvesti en masse et l'on poursuit nos propres objectifs, et j'adhère a ses objectifs comme j'adhérais a la volonté de Stazi de débarrasser la galaxie des Sith. »

Il ne savait pas comment elle le jugerait, sans doute penserait-elle qu'il n'était rien de plus qu'un traître, mais que pouvait-il y faire de toute façon ? Il s'agissait de son droit le plus strict et dans un certain sens, elle n'aurait pas tord… Mais Vindicare aidait toujours l'Alliance en lui portant assistance et il était sur Tatooïne pour combattre le Soleil Noir, et par extension les Sith. Il n'avait pas trahi un grand secret en affirmant que le Protocole Fantôme poursuivait ses propres objectifs, c'était évident pour tous les observateurs du monde du crime, et beaucoup se demandaient quels étaient ses objectifs. Mais bien peu réalisait ce qu'essayait de faire la compagnie et c'était mieux pour le Protocole Fantôme, qui perdrait de sa marge de manœuvre dans le cas contraire. Il pris quelques bouchés supplémentaire de son plat afin de pouvoir en profiter, chasser ses réflexions comme ses souvenirs afin de ne plus songer a ses propres doutes, puis tenta de lui retourner la question. Elle refuserait sans doute de répondre, mais cela ne coûtait rien de lui demander.

« Et toi alors, c'est quoi ton histoire ? Comment tu en est venue a avoir une chevelure rose a demi-rasée ? »
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Une mission peut en cacher une autre [PV Syrielle]
Ven 14 Avr - 13:28

« Avec toute ces agitations et toutes ces rumeurs qui courent, je vais vraiment finir par croire que le Xénope est vivant. Ce serait d'ailleurs assez étonnant vu ce qu'il s'est pris dans la gueule mais bon, les Hutt ont la peau dure. »

Sûr que T'Kami n'avait pas lésiné sur les moyens afin d'éliminer son ennemi et si celui-ci était réellement en vie, il y avait fort à parier que le Soleil Noir ne devait pas être à son aise ! Déjà parce que cet échec ne jouerait pas en sa faveur, mais également parce que Rana n'était pas du genre à pardonner facilement. Ni même à pardonner tout court d'ailleurs ! De là à imaginer qu'un affrontement entre mafieux se profilait déjà à l'horizon, il n'y avait qu'un pas, et ce même si Syrielle ne savait pas trop quoi en penser. Tant que le Soleil Noir braquerait son attention sur les Hutt, il était évident qu'il ne pourrait pas soutenir les Sith – ce qui était plutôt positif – mais les remous causé dans le monde parallèle des Hors-la-loi pourraient aussi s'avérer problématique pour une Alliance Rebelle qui ne manquait pas de s'appuyer sur les contrebandiers. Autant dire qu'un joyeux bordel ne tarderait pas à régner si les événements continuaient sur leur lancée, et la Spectre ne pouvait absolument rien y faire si ce n'était de conserver un œil attentif sur ses contacts et ses informateurs.

Quant à cette mention que ''les employeurs du Protocole Fantôme étaient louches'', elle venait de convaincre définitivement la jeune femme qu'il allait être utile pour elle de se renseigner plus avant sur la Société Militaire Privée. Mais vraiment plus avant, voire même très en profondeur vu ce que cette organisation semblait bien dissimuler. De même que ses membres portaient sans doute tous des secrets issus du passé qu'il ne serait pas forcément joli de déterrer, et ce même si Vindicare accepta de répondre à sa question. Accepta de lui livrer un petit bout de son histoire qui l'avait effectivement poussé à servir sous les ordres de Stazi avant de se barrer peu après son échec retentissant aux élections.

Son collègue de fortune était donc un déserteur qui avait fuit avant même que le vent ne commençât à tourner. Avant même le début de la guerre. Avant même le début de la merde …

Mais malgré tout, il demeurait très lucide sur sa qualité de traître qu'on pourrait aisément lui coller, et ce même s'il se justifia par un sentiment d'utilité qu'il affirmait avoir trouvé au sein du Protocole Fantôme. De cette nouvelle vie plus confortable au sein d'une SMP qui soutenait certes l'Alliance Rebelle mais qui cachait également tant de secrets sous le tapis qu'il était tout de même difficile de lui faire pleinement confiance.

« Si tant de soldats n'avaient pas fuit, l'Alliance aurait pu être sauvée. »

Une phrase. Juste une phrase. Prononcée d'un ton totalement neutre mais qui trahissait pourtant que la foi de Syrielle n'avait pas flanché face à l'adversité, et qu'elle était réellement convaincue que la mort de l'Alliance était autant due à ses ennemis qu'à ses ressortissants. De ces politiciens véreux qui avaient sucé le système jusqu'à la moelle. De ces planètes qui avaient rallié l'Empire Galactique sans même résister. Mais aussi de ces soldats qui avait fuit sans même se battre et qui – à ne pas soutenir l'effort de guerre – avaient donc contribué à faire flancher leurs anciens collègues.

Oui, tout avait foutu le camp …
Et le pire dans tout ça, c'était que tout le monde trouvait à se justifier et à y croire, avalant ainsi la soupe de leur lâcheté jusqu'à la lie. Et sans s'étouffer en plus.

Mais néanmoins, Syrielle choisit de ne pas en dire davantage – de ne pas dévoiler le fond de sa pensée non plus – et lorsque son interlocuteur lui retourna sa question, un mince sourire amusé retroussa ses lèvres à la mention de sa coupe de cheveux assez improbable.

« Quoi ? Ma tronche de Corellienne mal lunée ? J'sais pas, ça fait des années que j'ai les cheveux teints en rouge et le side-cut me plaît bien, même s'il a jamais bien plu aux règlements militaires par contre, mais bon … »

Le tout débité d'un ton assez amusé mais pour le coup, Shakhovite avait effectivement l'habitude d'attirer l'attention avec son look assez atypique d'adolescente mal finie. Un aspect qui lui avait d'ailleurs valu quelques remontrances au cours de sa carrière mais dans la mesure où elle était impeccable dans son travail, elle ne s'en était jamais soucié !

« Sinon j'ai commencé comme contrebandière, et puis j'ai rejoint l'Alliance en cours de route après une petite formation. C'est sûr que tout commençait déjà à se barrer à l'époque, mais malgré ça et malgré les merdes que j'ai vu, j'ai jamais eu envie de partir. Ça peut sembler con parce qu'il n'y a pas besoin d'une Alliance Galactique officielle pour croire en ses valeurs, mais à mes yeux la symbolique joue aussi. Si j'avais lâché l'affaire, ça aurait été un aveux de faiblesse face aux Sith et face à l'Empire, et ça il en est hors de question. Paraîtrait-il que j'suis butée. »

Un aveux qu'elle n'avait franchement pas besoin de formuler tant il était évident, mais cette petite boutade visait également à détendre un peu l'atmosphère.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Une mission peut en cacher une autre [PV Syrielle]
Dim 16 Avr - 16:01
Syrielle était amère et il pouvait la comprendre. Si elle était toujours là aujourd'hui, cela signifiait qu'elle avait vécue la chute de l'Alliance et qu'elle avait malgré tout garder la foi en continuant le combat lorsque cette dernière était de nouveau devenue rebelle. Mais contrairement a elle, il était persuadé que ce n'était pas le nombre de poitrine sur le champ de bataille qui aurait fait la différence : plus de soldats sur le terrain n'aurait fait qu'augmenter soit les pertes, soit les contre-ordres venant du quartier général et influencer par des sénateurs corrompu. Ce qu'il regrettait en revanche, c'est que la préparation du Protocole Fantôme fut trop longue : le plan d'origine était qu'il soit pleinement opérationnel pour soutenir l'Alliance dans son combat contre les systèmes rebelles et les Sith qui se dissimulait derrière, mais ils avaient manqué de temps pour se mettre en place et le Protocole Fantôme n'avait fait qu'offrir des coups de mains ponctuel aux Alliés lors des dernières années du conflits, notamment la dernière contre les Sith, ils l'avaient même fait plusieurs fois dans l'ombre, gratuitement, sans que l'Alliance ne s'en rendent compte, mais hélas bien trop tard pour changer quoi que ce soit… Il croyait toujours dans l'idéal démocrate, il avait simplement rechercher a avoir les moyens de le défendre.

Toutefois il ne dit rien pour la contredire : il avait bien remarqué qu'elle était bornée et qu'elle ne changerait pas d'avis par une simple discussion. Il ne pouvait que faire confiance a ses leaders afin de prouver que ses années de retraits et son lourd entraînement ne fut pas vain. Devenir agent fantôme ne se faisait pas sans sacrifice, son corps en portait même la trace par plusieurs implants permettant de connecter sa combinaison de combat a cette dernière, il était loin d'avoir rigolé tout les jours, même si aujourd'hui, ses employeurs ne rigolaient pas avec lui en lui offrant des conditions de vie bien plus avantageux que dans le public. Mais il comprenait son point de vue, a sa place, il serait peut-être même encore plus critique et cassant qu'elle ne le fut. Parfois, il se demandait même s'il avait encore sa place dans le conflit, lui qui était un soldat de la guerre précédente, mais il savait également qu'il n'avait pas le droit de renoncer et qu'il lui fallait encore servir pour s'assurer que les Sith ne poseraient plus de menace a ceux qui passeraient après lui. Si cela signifiait également affronter la méfiance de celle et ceux avec qui le Protocole Fantôme allait travailler afin de pouvoir poursuivre le travail nécessaire dans l'ombre, qu'il en soit ainsi ! Il avait accepté cette donnée depuis fort longtemps.

Savoir qu'elle était bien Corellienne ne surpris pas Vindicare : a force de lui parler, il l'aurait de toute façon parier ! Cela ne devait pas la rendre particulièrement agréable non plus avec son propre gouvernement, qui avait tout fait pour échapper a la guerre civile allié et y était parvenu avec brio, préservant son indépendance envers et contre tout. Idranel se reposait parfois sur des Corelliens sur certaine chose et cela laissait Vindicare perplexe : étaient-ils réellement de confiance ? Il n'en savait rien, mais il n'allait pas discuter les ordres de toute façon, ce genre de considération le dépassait quelque peu, il fallait bien l'admettre. En tout cas, l'agent rebelle ne craignait pas de se mettre a dos ses supérieurs, mais il était vrai que cette coiffure lui allait bien, a vrai dire, essayer de l'imaginer avec une autre coiffure avait quelque chose de grotesque. Elle expliqua qu'elle était restée pour le symbole, admettant qu'elle savait qu'il n'y avait pas besoin d'une Alliance officielle pour croire et défendre ses valeurs, mais que pour elle les symboles étaient important et qu'elle aurait eue l'impression en abdiquant de se coucher face aux Sith et aux Impériaux, terminant sur une note qui arracha un rire amusé a l'agent fantôme qui répondit rapidement sur le même ton.


« Je confirme ! Mais c'est aussi cela, et ton splendide Sidecut, qui font ton charme ! »

Son plat terminé, il le posa sur une table basse proche de son lit et se redressa. Il appréciait qu'elle ai pris le temps de détendre l'atmosphère et il lui semblait qu'ils avaient bien assez pris le temps de discuter des choses sérieuses, prenant même le temps de dévoiler une petite partie de leurs propres vies. Maintenant qu'ils avaient quelques peu brisé la glace et qu'ils disposaient encore de temps avant d'arriver sur Corellia, qui était a l'autre bout de la galaxie par rapport a Tatooïne, il avait juste envie d'en profiter pour pouvoir se détendre avant de reprendre les choses sérieuses. Pour ce faire, il décida donc de se débarasser du haut de sa combinaison, ce qu'il fit tout de même avec précaution, car il pouvait se faire mal a cause des prises sur son propre corps. Il dévoila sans aucune gène son torse nue devant elle, montrant une musculature sculpté et parfaitement développé a l'agent rebelle, mais également les implants qui permettait de connecter la combinaison, deux sur les épaules et deux autres au niveau des poignets. C'était parfois un peu tue l'amour, mais il estimait qu'elle en avait vu d'autre. Se rapprochant d'un appareil qui pouvait sembler nébuleux de prime abord, il pris la parole de nouveau, ce qui permettrait a la jeune femme de pouvoir instantanément comprendre a quoi il servait.

« Bien, que dirait-tu de te détendre un peu ? J'ai de quoi nous passer n'importe quel musique, l'on peut vraiment danser maintenant ! Donne moi un titre, n'importe lequel, et je te le trouve ! »
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Une mission peut en cacher une autre [PV Syrielle]
Jeu 20 Avr - 15:55

« C'est vrai qu'il était question de danser sur Tatooïne, alors j'ai hâte de voir tes talents là-dedans ! »

Sans être gauche, il était toutefois évident que Vindicare n'avait pas la carrure d'un danseur fin et élancé, mais cela ne signifiait pas pour autant qu'il ne savait pas danser. Après tout, cet homme semblait être plein de surprises – en tout cas elle n'avait pas eu le temps de s'ennuyer depuis qu'elle l'avait croisé – et découvrir son corps orné de plusieurs implants en était une nouvelle. Manifestement, le Protocole Fantôme disposait de soldats suffisamment déterminés pour accepter de subir de lourdes chirurgies qui leur permettraient ensuite de renforcer leurs capacités, et c'était suffisamment étonnant pour être formulé. L’Alliance – Galactique comme Rebelle – ne recourrait d'ailleurs qu'assez rarement à des implants aussi lourds, et ce même si Syrielle n'aurait pas été choquée que ses supérieurs lui en fassent un jour la proposition. Mais avec son bras en moins, nul doute qu'elle avait déjà accompli le deuil de l'intégrité de son corps depuis longtemps, aussi la pilule aurait été bien plus aisée à avaler.

Mais la question n'était pas là pour l'heure, et la Spectre posa aussitôt son plateau vide près de celui de son hôte avant de se rapprocher de lui. L'air un instant songeur tandis qu'elle réfléchissait déjà à la pire danse à lui infliger !

« Hmm … la Quatrième Ouverture de la Grande Valse de Bastion par Konrad Serner ? Oui je le fais exprès et oui je sais la danser … alors est-ce que tu te laisses tenter ? Il était normalement question que je te laisse faire le premier pas mais s'il le faut, je peux très bien diriger la danse. »

Si la jeune femme n'éprouvait pas une confiance absolue vis-à-vis de Vindicare, elle consentait tout de même à lui offrir des informations comme il lui en avait offert, et cette collaboration semblait plutôt bien partie. Plutôt saine aussi et même si elle ne lui aurait pas dévoilé sa vie dans ses moindres secrets, Shakhovite n'était pas pour autant une sauvage. Elle savait également se détendre et elle appréciait de le faire malgré son emploi du temps chargé et ses missions généralement dangereuses, et c'était donc un sourire vaguement moqueur qui ourlait désormais ses lèvres.

Sérieusement, la Quatrième Ouverture de la Grande Valse de Bastion ?!
Il s'agissait là d'une ouverture de musique classique extrêmement connu mais néanmoins, on pouvait quand même s'étonner qu'une gonzesse avec un look aussi atypique que le sien pût savoir danser un truc pareil ! Mais après tout, que n'aurait-elle pas fait pour mener ses missions à bien ? Et puis si ça pouvait lui resservir plus tard, ça pouvait toujours être utile … ou amusant dans des cas comme celui-là.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Une mission peut en cacher une autre [PV Syrielle]
Ven 21 Avr - 16:24
« Pas le choix que j'attendais de ta part je dois bien l'admettre, mais très loin d'être mauvais pour autant. De la classe, avec une dose de sensualité dans le corps-à-corps… Même s'il vaut mieux un tango pour cela, mais allons-y ! »

Si Vindicare ne s'attendait clairement pas a un choix de danse comme celui-ci, il assuma pourtant la direction prise par la jeune femme et décida a son tour de se lancer dans cette épreuve en recherchant d'abord la piste, puis en baissant quelque peu les lumières générales pour offrir un jeu de lumière plus adapté a une danse. L'on pouvait dire qu'il sortait le grand jeu, ce qui était le cas d'une certaine façon, mais puisqu'elle était partante, pourquoi ce priver ? Il se rapprocha d'elle et lui tendit la main d'un geste de gentleman, elle n'était pas la seule a avoir appris des choses qui ne semblait pas servir dans sa vie de tous les jours, lui aussi avait appris tout un tas de chose pour des infiltrations, les agents Fantômes devaient être capable d'avoir l'air naturel a peu près partout et il avait donc appris a danser cette ouverture de valse dans les moindres détails. Ils se rapprochèrent et il posa délicatement l'une de ses mains sur sa taille tandis que l'autre serrait la sienne, et les deux danseurs commencèrent a valser dans un cadre certes plus limité que la grande salle de bal du palais de Bastion, mais avec un petit effort d'imagination, cela pouvait presque être comme s'ils en avaient disposer rien que pour eux !

Tout de même, Vindicare se demandait bien ou la jeune femme avait bien put apprendre a danser quelque chose comme une valse de la grande noblesse impériale. En fait non, pas vraiment où, il n'y avait rien d'étonnant a ce que l'Alliance propose ce genre de cours a ses agents, mais pourquoi ? Cette jeune femme intrépide était-elle capable d'abandonner son look de punk et son sidecut dont elle était si fière pour pouvoir ressembler a une grande dame en robe dos nues avec une crinoline pour les besoins d'une mission ? Bien que cela semblait improbable, il devait admettre qu'il admirait sa technique qui la rendait bien plus gracieuse que l'on n'aurait put le croire en l'observant. Les deux corps, collé l'un a l'autre, tournait autour du lit en suivant les rythmes de la musique, se séparant parfois seulement pour mieux se retrouver ensuite, montant même sur le lit juste pour le plaisir de se tester mutuellement dans des pas plus compliqué. Mais si quelqu'un avait put admirer l'ensemble, il n'aurait pas fait la différence avec les danseurs professionnels ainsi que les grands nobles de la noblesse de l'Empire Galactique, sans doute les deux agents avaient même une meilleure techniques que certains nobles de Bastion.


« Tu a donc appris la technique ultime de notre profession, avec grand talent en plus ! »

Quelques pas de danses supplémentaires, Vindicare accélérant au rythme de la musique et se laissant porter par cette dernière comme un poisson dans l'eau. Sa carrure n'était pas tant un obstacle dans la pratique de cette danse : la plupart des nobles impériaux étaient des officiers de carrières doté d'une solide constitution et il était donc nécessaire d'adapter les danses a leurs gabarits. Si cette ouverture était plus classiques, certaines danses plus élaborée intégrer des portée plus complexe qui nécessitait donc a l'homme de faire usage de sa force physique, supérieure grâce a son entraînement, pour pouvoir soulever du sol sa partenaire sans efforts tout en conservant une fière allure. Certes, cela perdait quelque peu en grâce en comparaison des danseurs professionnels de ballet, bien souvent choisit parce qu'ils disposaient d'un physique androgyne, mais l'image de puissance qui en ressortait restait en revanche bien plus grande que celle d'une danse classique, ce qui convenait fort bien aux volontés bellicistes de l'Empire. Il était tout de même content qu'elle se soit contentée d'un morceau qui n'intégrait pas de porté, car dans le cas contraire, il aurait été plus difficile d'en réaliser dans une chambre aussi exigu. Ce n'était que la cabine du capitaine d'un vaisseau spatial, elle était certes plus spacieuse qu'une cabine normale, mais restait bien moins grande qu'une piste de danse.

« Ensorceler son adversaire d'un regard, puis l'achever sur la piste de danse, pour la plus gracieuse des morts ! »

Il fallait dire que le morceau ce terminait après une monté crescendo des instruments, les violons accompagnant les percussions dans une explosion finale de toute beauté, laissant les deux partenaires, censé formé des couples, se faire face les yeux dans les yeux, les visages très proche l'un de l'autre. Après tout, les danses furent conçu également pour séduire et flirter de manière classe et distingué, et c'était ce qu'ils avaient fait de manière musclé sur Tatooïne. Mais, ne craignant guère de se prendre une baffe, considérant parfois qu'il était préférable d'en prendre une qu'échouer après une longue tentative de conquête, l'homme profita de l'instant pour l'embrasser… Ce n'était pas la méthode de séduction la plus subtile, mais elle avait ses adeptes, ainsi que des demoiselles qui l'appréciait !
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Une mission peut en cacher une autre [PV Syrielle]
Lun 24 Avr - 14:11

« Je te retourne le compliment, nous avons apparemment eu tous les deux de sacrées missions à la con ! »

Sûr que ni l'un ni l'autre n'avait la dégaine d'un membre de la haute noblesse impériale et pourtant, s'ils étaient encore là, c'était qu'ils avaient su se débrouiller suffisamment bien pour faire illusion ! Mais si Vindicare devait avoir l'air d'un homme normal une fois habillé avec goût, Syrielle avait par contre dû déployer des efforts beaucoup plus impressionnants afin de réussir à se fondre dans le décor. Dissimulant sa chevelure sous une longue perruque brune et bouclée qui lui avait filé une telle tronche de petite bourgeoise innocente que ses collègues en avaient rigolé pendant des semaines et des semaines ! Mais une fois ses cicatrices camouflées, son minois joliment maquillé et la demoiselle vêtue d'une superbe robe de bal, il était apparu que Shakhovite était une femme tout à fait ravissante … et c'était tellement pas elle qu'elle s'était arrangé pour faire disparaître toutes les preuves !

Mais en attendant, elle avait tout de même retiré ses grosses rangers militaires afin de pouvoir danser plus convenablement, et la valse put donc commencer dans les règles de l'art même s'ils s'offraient quelques entorses au grès de la musique … ou de l'adaptation de leur environnement qui n'était franchement pas aussi vaste qu'une salle de bal classique ! Et si leurs corps se séparaient parfois pour certains mouvements plus techniques, ils ne tardaient jamais à se retrouver tandis qu'un sourire amusé n'avait pas tardé à poindre sur les lèvres de la Spectre. Amusé par cette situation des plus cocasses et qui était également des plus agréable, surtout lorsque ce flirt presque élégant se conclut sur un baiser que Syrielle avait sentit venir et auquel elle répondit sans minauder comme ces chères petites nobles endimanchées. Mais après tout, il n'était déjà pas anodin qu'elle laissât un homme la coller ainsi, et elle n'était pas femme à avancer pour reculer comme une midinette.

Au contraire, son baiser avait été ferme et assuré tandis que l'une de ses mains était venue se poser sur la nuque de Vindicare afin de le retenir. Le baiser d'une femme et non plus d'une jeune fille découvrant la vie. Mais après tout, en acceptant une danse venant poursuivre le flirt plus rugueux qu'ils avaient entretenu plus tôt dans la journée, ils savaient tous les deux très bien vers quoi ils s'acheminaient …

Avait-elle envie de cet homme ?
Prétendre le contraire aurait été bien hypocrite, d'autant plus que si la vie sentimentale de la Spectre ressemblait à une désert aussi aride que celui de Tatooïne, ce n'était pas pour autant qu'elle ne savait pas profiter des plaisirs simples de la vie.

« Dois-je en conclure que j'avais déjà gagné sur Tatooïne ? »

La pique était facile mais tandis que la musique s'était terminée pour laisser place à un autre morceau, Syrielle n'avait toujours pas lâché la nuque de son partenaire, capturant bientôt ses lèvres pour un nouveau baiser aussi intense que le premier tandis que son corps était venu se coller plus étroitement encore contre le sien. Le poussant doucement vers le lit où elle ne tarda pas à le faire tomber sur le dos tout en s'installant à califourchon sur ses hanches.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Une mission peut en cacher une autre [PV Syrielle]
Lun 24 Avr - 21:04
[+158] Une mission peut en cacher une autre [PV Syrielle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Une lettre peut en cacher une autre... [Vik]
» Une bonne nouvelle peut en cacher une autre ►Alex & Flo◄
» Un train peut en cacher un autre
» Une menace peut en cacher une autre
» Une voiture peut en cacher une autre (rp privé Ayou)[Avorté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Galaxie :: Tatooine-