[+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivantAller en bas
AuteurMessage
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 800
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
[+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Ven 13 Jan - 14:56

Bespin …

Après son petit coup d'éclat sur Bothawui qui lui avait valu un avertissement officiel en attendant une véritable décision sur son dossier, Syrielle Shakhovite avant tant bien que mal tenté de joindre le Commandeur Suprême Plo Tan'ith par les voies normales et respectueuses du protocole et de la hiérarchie militaires, mais en vain. Malgré ses essais plusieurs fois réitérés, il semblait bien que quelqu'un se refusât à transmettre ses messages d'excuses au Kel Dor – sans doute son aide de camp un peu trop conservateur sur les bords d'après ce qu'elle avait pu glaner comme informations – mais cette situation commençait réellement à la saouler ! Après tout si elle reconnaissait qu'elle avait commis une erreur et qu'elle ne contesterait pas sa sanction, elle estimait toutefois avoir le droit de s'adresser au Chef Suprême de l'Alliance comme chaque soldat le pouvait, et au cours d'une mission de protection d'un convoi de ravitaillement à destination de la Cité des Nuages, Shakh' avait décidé de forcer le destin encore une fois.

Son chasseur impeccablement entretenu et son rapport de mission rendu à son chef, elle s'était ainsi glissée dans les couloirs du Quartier Général de Bespin où se tenait toute une impressionnante station de commandement, et elle avait tout simplement rejoint le bureau de Tan'ith. Se heurtant alors en personne au fameux aide de camp récalcitrant – un impressionnant Trandoshan mesurant plus de deux mètres et bâtit comme un catcheur – qui se leva sitôt qu'il la vit entrer pour croiser ses bras musculeux sur son torse. Avec une telle carrure, nul doute que le Commandeur ne devait pas être embêté souvent s'il bénéficiait d'un tel chien de garde, mais la jeune femme ne se démonta toutefois pas et effectua un salut impeccable avant de prendre la parole d'une voix posée et polie.

« Lieutenant Syrielle Shakhovite de l'Escadron Spectre, Monsieur. Je sollicite une entrevue officielle avec le Commandeur Suprême Plo Tan'ith afin de …

- Refusée Lieutenant, alors rompez ! »

L'ordre était sec et la voix grave et presque menaçante, mais Syrielle conserva toutefois son calme tandis qu'elle ne cillait pas. Son salut toujours aussi droit tandis qu'elle entendait bien plaider sa cause.

« Je suis désolée Monsieur, mais je me vois contrainte d'insister. Il est réellement important pour moi de …

- Mademoiselle Shakhovite, qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans le mot ''refusé'' ? Vous avez déjà tenté de joindre le Commandeur Suprême à plusieurs reprises durant les derniers jours et vos appels ont chaque fois été rejetés, alors allez-vous désormais cesser d'insister ? Le Commandeur Suprême est un homme très occupé et qui ne souhaite pas perdre de temps avec vous, d'autant plus que vous êtes actuellement sous le coup d'une procédure disciplinaire. Alors maintenant, vous me dégagez le plancher sur le champ ! »

Le tout avait d'ailleurs le mérite d'être clair, mais la jeune femme n'avait accusé absolument aucune réaction. Demeurant de marbre même lorsque le Trandoshan s'approcha d'elle pour lui cracher son verdict au visage. L'officier mesurait d'ailleurs près de deux têtes de plus qu'elle, mais là où beaucoup aurait sans doute reculé devant cette différence de carrure plus que marquée, Syrielle ne s'en formalisa même pas. Elle comptait manifestement bien attendre ici le temps qu'il faudrait, et l'aide de camp inspira fortement pour se calmer lorsque soudainement, la porte du bureau du Kel Dor s'ouvrit pour laisser place à une délégation de Bothan. Et lorsque les trois créatures se déversèrent dans la pièce, la jeune femme en profita aussitôt pour se glisser directement vers l'antre de son supérieur sous les protestations plus que vives du Trandoshan.

« Vous dépassez les bornes Shakhovite, sortez immédiatement d'ici ou …

- Commandeur Suprême, désolée de cette intrusion mais j'ai réellement besoin de vous parler. S'il-vous-plaît. »

Dans son dos, elle entendait très distinctement les grognements de l'aide de camp qui se ferait un réel plaisir de l’éjecter à coup de pied dans le cul si jamais Tan'ith refusait sa demande, mais Syrielle avait tout de même décidé de jouer son va-tout. Parce qu'elle avait besoin de s'excuser mais aussi de s'entretenir avec le Kel Dor de certains soucis importants.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Plo Tan'ith
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 21/11/2016
Rang : Commandeur Suprême de l'Alliance Rebelle
Localisation : A bord de l'ASD - "Sérénité"
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Dim 15 Jan - 13:54
Ces nouvelles responsabilités devenaient épuisantes pour le Commandeur Suprême. Depuis que Plo avait accepté d’endosser ce nouveau rôle –bien plus politique qu’il ne l’aurait cru- ce dernier n’avait pas pu remettre les pieds sur la passerelle de son vaisseau amiral. Suite à son discours d’intronisation, il avait appelé les délégations des mondes qui avaient choisi de rester fidèles à l’Alliance afin de les rencontrer et de définir les contours de sa politique des systèmes. Il n’avait pas cessé de travailler sur les projets que ces mondes voulaient voir venir.
Lorsque les bothans quittèrent son bureau, le Commandeur venait tout juste de clore le dossier que déjà sa vision périphérique vit une silhouette se faufiler dans son bureau. Le kel’dor soupira et redressa immédiatement la tête pour demander à son interlocuteur de lui laisser un peu de temps pour souffler. Son regard croisa celui d’une jeune femme dont il n’oublierait jamais le visage : Syrielle Shakhovite. Il comprit alors qu’il allait enfin pouvoir s’accorder une pause et se rappela immédiatement leur dernier échange, sans doute venait-elle pour évoquer ce qui s’était passé sur Bothawui. Son insistance avait visiblement agacé son aide de camp Trandoshan, Garrosk qui n’attendait qu’un seul mouvement de la main de la part du Commandeur pour saisir l’humaine par le col et la jeter dehors. Le vieux kel’dor en uniforme écouta l’humaine avant de se tourner vers l’imposant aide de camp pour lui répondre calmement.

- C’est bon Garrosk, merci pour votre aide mais j’ai un peu de temps devant moi pour m’entretenir avec le lieutenant Shakhovite. Vous pouvez disposer.

Le trandoshan s’excusa et ferma la porte du bureau. Plo chercha à décrisper ses épaules mais sans succès ce qui le fit tirer une mimique derrière son masque respiratoire. Il fit volteface et d’un geste de la main, invita la lieutenante à s’asseoir en face de lui joignant le geste à la parole.

- Lieutenante, asseyez-vous.

En s’asseyant sur le fauteuil qu’il avait désigné, Syrielle pouvait voir que le bureau était plutôt bien ordonné quoiqu’encombré de plusieurs rapports venant des quatre coins des territoires de l’Alliance Rebelle. L’ordinateur était allumé et son terminal d’holo-transmissions ne cessait de clignoter que plusieurs messages restaient non consultés par le Commandeur, quelques cadres de photos étaient présents mais Syrielle ne pouvait voir quels visages étaient affichés car ils lui tournaient le dos. Quelques cartons parsemaient encore le sol du bureau de l’officier et même si certains avaient été déballés, d’autres restaient scellés. Le grand aquarium du Commandeur avait été installé il y a peu de temps et dans celui-ci plusieurs variétés de plantes et de poissons semblaient cohabiter. Tout comme une représentation holographique de la carte galactique à droite de son bureau. Carte que l’on pouvait manipuler avec deux gants pour manipuler celle-ci mais pour le moment le kel’dor ne pouvait se permettre de l’utiliser car les gants jusqu’à présents étaient à cinq doigts là ou l’officier en avait quatre.
Sur les murs d’un bleu sombre, on pouvait voir des portraits de certaines personnalités de l’Alliance, des officiers dont certains étaient encore vie et d’autres non.  Sur les étagères trônaient plusieurs hololivres ainsi que des maquettes de vaisseaux ayant appartenu à l’Alliance. Une maquette était justement sur le bureau de l’amiral et représentait un Destroyer Stellaire de classe Scythe. Le Kel’dor prit la parole pour s’adresser à son invitée surprise tout en se penchant sur son frigo à la recherche d’un rafraichissement.

- Shakhovite, je ne vous cache pas que je suis plutôt content de vous voir. Vous allez être aujourd’hui ma bulle d’air. Vous souhaitez boire quelque chose ?

Tandis qu’il fouillait il tira une bouteille d’eau, une canette de bière non alcoolisée et une autre spécialement importée depuis Dorin pour lui. Il déposa tout ceci avec deux verres sur son bureau après avoir fait un peu de place du revers de la main avant de s’asseoir non sans avoir jeté un coup d’œil en direction de la baie vitrée.

- Excusez le comportement de Garrosk, avec ma nouvelle fonction il est un peu à cran. C’est quelqu’un de terrain, comme moi. Les tâches administratives l’ennuient et je le soupçonne de faire du zèle pour évacuer la frustration. Enfin, allons droit au but que me vaut votre venue jusqu’à mon bureau ? Est-ce par rapport à cet accrochage avec un agent de la Triade ou pour autre chose ?

Aucune hostilité ou reproche dans le ton de sa voix amplifiée par son masque n’était perceptible. L’officier arriva enfin à se détendre un peu tout en enfonçant une paille dans sa canette personnelle afin d’éviter toute intrusion de particules d’oxygène. Il se doutait bien que la venue de Syrielle n’était pas due au hasard.

_________________


"Strength through unity." - Commander Tan'ith Main Theme
"The only easy day was yesterday." - Commander Tan'ith Assault Theme

"I will never surrender, we'll free the earth and sky. Crush my heart into embers, and I will reignite... I will reignite."
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 800
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Lun 16 Jan - 14:11

Si le Trandoshan s'était excusé tout en quittant le bureau, Syrielle n'avait pas non plus manqué de l'entendre ronchonner dans son dos, mais la situation actuelle passait largement avant les états d'âme de cet homme. Dût-elle en payer les conséquences plus tard qu'elle voulait tout de même forcer le destin et s'entretenir avec Tan'ith, ce que ce dernier semblait d'ailleurs assez enclin à lui accorder puisqu'il l'invita bientôt à s'asseoir tout en lui proposant à boire.

« De l'eau Monsieur, ce sera très bien. »

On était certes très loin des folies que s'offraient quelque fois les pilotes de retour de missions couronnées de succès, mais la jeune femme n'était clairement pas là pour se rincer le gosier et papoter de sujets légers. Au contraire, elle estimait la situation suffisamment grave pour requérir l'attention du Commandeur Suprême en personne, et même si elle le laissa poliment parler sans l'interrompre – tout en contenant son impatience en apparence – ça ne l'empêchait pas de bouillir intérieurement. Presque de trépigner même si vue de  l'extérieur, elle paraissait tout à fait calme et posée. Merci sa formation des Renseignements qui lui avait appris à conserver contenance et neutralité en toutes circonstances …

« Tout d'abord, je tenais à me justifier de vive voix pour vous avoir importuné sur votre comlink personnel, Monsieur. J'ai bien conscience que c'était tout à fait déplacé et je vous présente donc toutes mes excuses pour ça. »

C'était en effet la moindre des choses pour avoir assez insolemment abusé d'un privilège qu'il lui avait accordé en lui permettant de le joindre directement en cas de soucis, mais pour autant, Syrielle ne le regrettait absolument pas et l'assumerait jusqu'au bout. Si elle l'avait fait pour emmerder Jorian, elle avait également sauvé deux vies ce jour-là, et même si les vies en question étaient celles de deux Lieutenants du Xénope, elles valaient tout de même la peine qu'elle se fût battue pour elles.

« Et effectivement, je tenais à vous parler de cette mission sur Bothawui dont je crains les conséquences. Avec mon coéquipier, nous étions chargés de nous infiltrer dans une base avancée du Soleil Noir empaquetant de l’Épice afin de capturer deux anciens Lieutenants de Rana le Xénope, mais nous n'avons pas pu aller jusqu'au bout en raison d'une attaque de la Triade. Mais d'une attaque assez violente … ils ont débarqué surarmés et en surnombre, et ils ont massacré tous les gens présents sans aucune sommation ni aucune possibilité de se rendre. Les seuls qu'ils ont épargné, ce sont les chefs du groupe, et ce dans le but de les ramener sur Mustafar afin de les torturer puis de les exécuter sommairement. »

Clair, net et précis …
Depuis le temps qu'elle s'était engagée dans les rangs de l'Alliance, Shakh' savait combien être concis mais complet était important afin de pouvoir au plus vite juger d'une situation, et ce même si elle n'attendit pas une réaction du Commandeur Suprême qu'elle enchaînait déjà sur la suite.

« D'après le Commandant REPo de cette intervention, elle a été autorisée par le Général Voren des SpecOps au nom d'accords existants entre l'Alliance et la Triade, mais je doute que le haut-commandement soit au courant des méthodes qu'ils utilisent. Et d'après mes sources, ce genre de massacres généralisés pour ne récupérer que les leaders est devenu courant ces derniers temps, il y aurait plusieurs centaines de victimes à déplorer. »

Un bilan humain qui pouvait sembler bien léger face aux affres de la guerre, mais pour Syrielle qui connaissait le milieu souterrain et avait donc conscience que tous ses membres n'étaient pas d'ignobles monstres pourvoyeurs de morts et de malheurs, le soucis était pourtant bien réel. Bien réel voire même critique si la situation venait à dégénérer.

« Et si je puis me permettre, Monsieur, l'Alliance a toujours bénéficié du soutien sans réserve de bon nombre de communautés de Hors-la-loi, et si la Triade commence à organiser des massacres au nom de l'Alliance, alors il y a fort à craindre que certains refuseront de s'engager davantage. Pour le moment, les attaques ne touchent que des anciens soutiens du Xénope, mais si jamais elles venaient à toucher les contrebandiers ou certaines Sociétés Militaires Privés ouvertement pro-Alliance, alors nous pourrions en subir les conséquences. »

Une analyse certes alarmante mais pour autant et même si elle était impliquée dans cette affaire, la jeune femme savait aussi qu'elle était tout à fait objective. Étant Corellienne elle-même, elle avait bien conscience que les siens avaient toujours contribué à ravitailler et soutenir l'Alliance Rebelle,  mais un net recul serait à craindre si jamais ils devenaient subitement les cibles de la Triade. Et ils n'étaient effectivement pas les seuls dans ce cas.
Voir le profil de l'utilisateur
Plo Tan'ith
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 21/11/2016
Rang : Commandeur Suprême de l'Alliance Rebelle
Localisation : A bord de l'ASD - "Sérénité"
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Lun 16 Jan - 20:32
Le Commandeur écouta très attentivement les propos de la jeune femme lui faisant face tout en lui servant un verre d’eau délicatement. Il déposa le verre sur le bureau devant Syrielle afin que celle-ci puisse se désaltérer. Avant toute chose elle s’excusa d’avoir contacté le Commandeur Plo Tan’ith directement sur son comlink personnel afin de lui demander cette faveur. Il est vrai que l’appel de Syrielle était tombé au mauvais moment ; le Commandeur était à ce moment là en réunion avec le comité de pilotage technique de la forteresse qu’il occupait afin d’optimiser les systèmes de défense du quartier général dans lequel il se trouvait aujourd’hui. Bespin se trouvait effectivement aux frontières de l’espace Allié et Sith, un choix dangereux pour la plupart des officiers, cela dit Plo avait choisi de s’installer ici afin d’être au plus près de ses hommes et des opérations en cours. Il avait accepté de rendre ce service à la lieutenante Shakhovite en ignorant beaucoup de choses de la situation dans laquelle elle se trouvait. Il avait fait confiance à celle qui lui avait sauvé la vie par le passé en espérant que cela en vaille la peine et qu’il en saurait plus un peu plus tard afin de justifier sa décision. Tout de suite après ses excuses, il en profita pour interrompre son interlocutrice et réagir sur ses excuses.

- Vos excuses sont acceptées lieutenante, mais à l’avenir utilisez ce comlink avec parcimonie si je puis me permettre.

Fit-il simplement d’un ton poli et courtois tout en faisant rappeler tacitement à la lieutenante que le Commandeur Suprême ne serait pas toujours là pour la tirer d’un mauvais pas. Plo avait misé gros sur la sincérité de Shakhovite, et pour le moment il semblait que ce pari imprudent avait été fructueux. D’un geste de la main le kel’dor invita l’humaine à poursuivre son rapport oral. Elle mentionna donc l’intervention du commando de la Triade au sein d’une base avancée du Soleil Noir établie sur Bothawui, intervention accordée par le général Voren en vertu d’accords passés entre l’Alliance et la Triade. Plo n’avait pas encore eu accès à l’ensemble des accords passés entre la Triade et l’Alliance mais sans doute qu’aux vues de ce rapport il comptait bien revoir ceux-ci d’un peu plus près pour remédier à cette situation qu’il jugeait insupportable. Le général Voren avait profité de la nomination récente de Plo pour effectuer sa petite affaire avec la Triade. Une chose était certaine, le Commandeur Tan’ith comptait bien mettre un terme à cette collaboration policière qu’il jugeait même dangereuse pour la sécurité, l’intégrité et la légitimité de l’Alliance Rebelle. Il ne tolèrerait aucunement qu’une force armée étrangère pénètre sur son territoire pour mener des actions commandos avec la complicité d’un officier supérieur de sa propre armée. Visiblement l’absence d’un Commandeur Suprême avait convaincu le général de pouvoir se permettre d’autoriser une équipe d’intervention étrangère d’agir en sol Allié en liberté quasi-totale. De surcroit, en dépit des relations entre la Triade et l’Alliance, le gouvernement central de l’Entente n’était pas ouvertement allié aux vestiges de l’Alliance ce qui rendait cette action d’autant plus inconcevable venant de la part d’un officier supérieur. D’un geste simple du doigt, il appuya sur un bouton de son bureau et le Trandoshan dénommé Garrosk pénétra dans le bureau immédiatement avec un large sourire sur ses lèvres. Il se plaça derrière Syrielle comme s’il n’attendait qu’un ordre pour la jeter dehors, mais le Commandeur lui jeta un regard désapprobateur et donna ses ordres d’un ton qui ne laissait aucune équivoque à la façon dont l’entretien allait se dérouler avec les intéressés.

- Commandant Garrosk, vous me rappellerez ce soir de convoquer le général Voren à mon bureau à la première heure demain ainsi que le Directeur des SpecOps. Dites leur d’apporter toutes les données relatives à une opération d’anti-criminalité menée avec des forces de la REPo sur Bothawui impliquant des lieutenants d’un Hutt répondant au nom du « Xélope ». Ils sauront de quoi je parle... En attendant, j’aurai besoin que vous compiliez des informations sur une opération qui aurait été mandatée par le SpecOps de votre côté afin de vérifier leurs dires.
- A vos ordres commandeur !


Le trandoshan pivota après avoir salué son officier supérieur et ferma la porte en sortant du bureau. Plo sirota sa boisson à travers sa paille hermétique et laissa flotter un léger silence tandis que les griffes de son index et de son majeur tapaient contre l’aluminium de sa canette. Un rythme rapide qui aurait de quoi agacer si ce n’était pas pour lui une façon de se concentrer sur la façon dont il gérerait son entretien imprévu. Se balançant de gauche à droite dans son fauteuil il déposa sa boisson sur le bureau et joignit ses mains pour interroger plus en détail son interlocutrice.

- Effectivement, j’ignore également les méthodes de la REPo tout comme j’ignorais que cette opération avait été planifiée et organisée avec la Triade mais surtout autorisée par le général Voren. Je reviendrais sur votre analyse un peu plus tard, mais j’aurai besoin de votre rapport sur cette opération ainsi que des éléments annexes que vous avez pu récupérer comme les données collectées sur cette affaire et l’interrogatoire des prisonniers. Mais avant tout j’ai besoin de réponses à mes questions : où sont enfermés les prisonniers que vous avez effectués ? Avez-vous eu le nom des officiers de la Triade à la tête de cette mission clandestine ?

Plo souhaitait tout savoir de cette mission qui s’était déroulée sur le territoire de l’Alliance Rebelle. L’affaire était grave, et le Commandeur Suprême ne comptait pas en rester là. Mais avant tout il lui fallait un maximum d’éléments.

_________________


"Strength through unity." - Commander Tan'ith Main Theme
"The only easy day was yesterday." - Commander Tan'ith Assault Theme

"I will never surrender, we'll free the earth and sky. Crush my heart into embers, and I will reignite... I will reignite."
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 800
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Mer 18 Jan - 14:21

Syrielle avait hoché la tête lorsque son interlocuteur lui avait enjoint de ne plus le contacter sur son comlink personnel à la légère, mais elle n'avait effectivement pas besoin de plus que cet avertissement pour se tenir à l'avenir à un respect du protocole et de la hiérarchie un peu plus strict. Après tout, elle avait bien conscience d'avoir très largement outrepassé ses prérogatives en agissant ainsi, mais le Commandeur Suprême ne semblait toutefois pas lui en tenir rigueur. Resterait donc à savoir si la procédure disciplinaire qui planait au-dessus de sa tête irait jusqu'à son terme ou pas, mais la question n'était de toutes façons absolument pas là pour le moment. Malgré son débarquement impromptu, il était clair qu'elle disposait désormais de toute l'attention de Tan'ith, aussi comptait-elle bien en profiter pour lui dresser l'analyse la plus complète et la plus juste de la situation. Loin de toutes velléités de vengeance personnelle qui pourrait entraver son objectivité et son raisonnement, comme l'avait avertie Arthus quelques jours plus tôt … Mais quoi qu'il en fût, le Commandeur paraissait désireux de prendre cette situation à bras le corps puisqu'il appela bientôt son aide de camp afin que celui-ci fixât un rendez-vous pour le lendemain – à la première heure de surcroît – avec le Général Voren et le Directeur des SpecOps, puis il ne tarda pas à lui demander des informations supplémentaires.

« J'ai envoyé mon rapport par les voies officielles il y a deux jours, Monsieur, mais j'ai également pris la liberté de tout emmener avec moi pour pouvoir tout vous transmettre en direct. Si vous permettez ? »

D'une poche de son pantalon, la jeune femme venait de sortir un datapad qu'elle avait aussitôt activé, le posant sur le bureau de son supérieur afin que celui-ci put activer le transfert de données en direction de son propre appareil. De cette manière, il pourrait ainsi récupérer tous ses dossiers sur l'affaire en question, et vu le nombre de documents, il était évident que Shakh' n'avait pas chômé !

« Le premier document est le rapport officiel que j'ai envoyé. Les documents n°2 à 6 sont les comptes-rendus des interrogatoires des deux Lieutenants du Xénope capturés ainsi que les informations annexes que nous avons pu récupérer sur place. Les documents n°7 à 18 sont des rapports où j'ai pris la liberté de compiler les informations préliminaires que j'ai pu récupérer concernant la Triade, ses actions sur le territoire allié, ses actions contre les Hors-la-loi de différents secteurs ainsi que bon nombres de rumeurs concernant un éventuel retour de Rana le Xénope. Mon enquête est toutefois loin d'être finie et je vous communiquerai tout ce que je pourrais trouver de plus dès que ce sera possible … Ah et les documents n°19 et 20 sont un peu particuliers puisqu'il s'agit des holos des caméras de surveillance du bâtiment du Soleil Noir, qui montrent toutes les deux le massacre qui a eu lieu. »

Comme le lui avait conseillé Arthus, la Spectre avait commencé à monter un dossier absolument béton contre la Triade et ses agissements barbares, mais elle avait toutefois pris la liberté d’élaguer ses différents rapports de toute allusion à Siana Solaris. Après tout, cette affaire était plus personnelle que réellement professionnelle, et ce même si vu la question de Tan'ith, ces deux sphères n'allaient sans doute pas tarder à se percuter …

« Les deux prisonniers – Silvia Velasquez et Vassili Tolparev – ne sont par contre plus détenus actuellement. Ils n'ont accepté de coopérer et de livrer leurs informations qu'en échange d'un passage en direction de Tatooine, et j'ai jugé que celles-ci valaient davantage que leurs présences dans nos murs. Par contre, je sais exactement où les trouver : je connais personnellement le contrebandier qui s'est chargé de les emmener là-bas, et il les surveille et me transmet toutes les nouveautés à leur sujet. »

De ce détail qu'elle venait d'énoncer d'une voix totalement neutre et sérieuse, comme s'il était tout à fait normal qu'une simple Lieutenant s'offrît de telles libertés avec la procédure habituelle. Mais même si cette faute-là pourrait également lui être dommageable, Shakhovite n'envisageait toutefois absolument pas de mentir à Tan'ith, aussi avait-elle préféré lui livrer la vérité entière. Peu importât les conséquences …

« Concernant les officiers de la Triade, l'homme à la tête de cette mission est le Commandant REPo Jorian Solaris, qui a apparemment agi sur les ordres de la Commissaire Alice Kollan. Solaris est un ancien Capitaine des Renseignements section Combats Urbains, déclaré comme mort suite à une mission sur le Croiseur Unity en 155 au cours de laquelle il a assassiné presque toute son équipe. Manifestement, il s'agissait d'une trahison au profit de la Triade, et je sollicite d'ailleurs la réouverture de son dossier ainsi que sa mise-à-jour afin qu'il soit officiellement considéré comme traître à l'Alliance, Monsieur. »

Pas besoin d'en dire davantage après tout, parce que si Syrielle ne mentirait pas à son supérieur, elle ne se sentait pas non plus obligée de tout lui dévoiler en détails. Une petite finesse que d'aucuns auraient pu considérer comme vicieuse mais de son point de vue, elle était plutôt logique : tout ce qui concernait l'Alliance concernait Tan'ith, mais tout ce qui la concernait elle se devait de rester dans son cercle privé. Un cercle où Wenwhal avait d'ailleurs pu poser un pied tant la rencontre avec Jorian avait troublée la jeune femme mais maintenant qu'elle s'était reprise, elle comptait bien ne plus laisser exister ce genre de failles.

Elle ne déconnerait pas, mais elle ne se dévoilerait pas non plus.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Plo Tan'ith
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 21/11/2016
Rang : Commandeur Suprême de l'Alliance Rebelle
Localisation : A bord de l'ASD - "Sérénité"
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Dim 22 Jan - 15:24
Apparemment, Syrielle avait déjà envoyé son rapport sur cette opération il y a deux jours. Plo se figea l’espace d’un instant et se redressa immédiatement sur son terminal informatique qui n’avait pas cessé de clignoter à chaque nouveau message reçu. Il avait beaucoup de retard dans le traitement de ses rapports et trouva effectivement le rapport de la jeune corellienne qu’il n’avait pas encore consulté. Il l’ouvrit et le consulta tout en écoutant le résumé de la lieutenante. La présence de la Triade sur le territoire de l’Alliance nécessiterait des preuves et les holos retrouvés par Syrielle constitueraient de bonnes preuves. Il esquissa une mimique de désapprobation quand la jeune femme l’informa qu’elle avait relâché les prisonniers après interrogatoire. Certes ils avaient collaboré avec la lieutenante mais ils n’en demeuraient pas moins des criminels qui auraient du être enfermés, interrogés puis jugés avant d’être condamnés par les tribunaux à l’emprisonnement. Ce n’est pas parce que l’Alliance ne tenait plus Coruscant que le trafic d’épices et de bâtons de la mort était devenu légal. Il secoua lentement la tête de gauche à droite avant de prendre la parole d’un ton quelques peu amer.

- J’espère que nous n’aurons pas à regretter les conséquences de votre choix lieutenante et que votre contact est un élément fiable. Relâcher des prisonniers sans passer par les voies officielles de votre supérieur. Êtes-vous certaine qu’ils ne vous ont pas menti par omission ou alors dupée tout court ? Que nous soyons bien d’accord, autant je suis ouvert à l’idée d’avoir recours à des compagnies de mercenaires privés ainsi qu’à des contrebandiers indépendants et des chasseurs de prime dans des cadres bien spécifiques d’opérations clandestines ou sous faux-pavillon, autant il est hors de question que l’Alliance Rebelle serve de refuge à des criminels en tout genre sous prétexte que nous sommes en guerre. Je clarifie : je n’ai pas pour ambition d’offrir l’asile aux Hutts qui ont sapé et corrompu le Sénat et qui sont donc responsables en partie de l’effondrement politique de l’Alliance, et encore moins d’offrir des « parts de marché » au Soleil Noir qui a en toute impunité collaboré avec les Sith et tué nombre de nos hommes – mes propres hommes dans certains cas. Nous avons déjà bien assez de problèmes à l’extérieur de nos frontières pour nous payer le luxe de laisser le crime organisé gangrener les restes de l’Alliance civile et militaire que nous constituons.

Il marqua une courte pause. Il se souvenait très bien des troupes du Soleil Noir qu’il avait combattues notamment au cours de la bataille qui l’avait mené à réaliser une manœuvre désespérée en se servant de la force gravitationnelle d’un trou noir. Plo revoyait les vaisseaux du Soleil Noir ouvrir le feu sur ses hommes en toute impunité. De braves gars y avaient laissés leur peau, des gens de valeur, des pères, des fils, des frères des amis. Plo avait perdu beaucoup trop de proches au cours des différents combats qu’il avait mené contre les grands syndicats du crime et les Sith pour éprouver une forme d’empathie à leur égard. Le Soleil Noir pouvait bien brûler en enfer sous le feu de la Triade, cela lui était égal. Il ne lèverait pas un doigt tant que cela ne se déroulait pas sur les systèmes de l’Alliance. Plo se leva pour se tenir droit devant la baie vitrée et observer le ciel orangé de Bespin tout en reprenant calmement.

- Effectivement je vous rejoins sur un point : si la Triade intervient en ciblant nos pilotes de contrebande, nos mercenaires et chasseurs de primes il sera délicat de les convaincre de demeurer à nos côtés. Mais honnêtement qu’ils s’en prennent au Soleil Noir ou aux Hutts ça m’est égal du moment que cela ne se déroule pas à notre insu sur notre propre territoire. Ces deux syndicats sont responsables au même titre que les Sith de la situation dans laquelle nous nous trouvons, alors hors de question pour moi d’investir du temps et des ressources pour sauver leurs têtes. Ces sont des électrons libres dont la fiabilité plus que douteuse n’est plus à prouver.

Le Commandeur fit volteface et fit quelques pas vers Syrielle tout en poursuivant son discours.

- Je vais néanmoins rouvrir le dossier concernant l’Unity. Si vous avez toujours les enregistrements concernant le capitaine Solaris, je monterai une commission d’enquête ou vous serez interrogée pour que vous nous décriviez avec exactitude ce qui s’est déroulé sur l’Unity et sans rien omettre. Je ne peux pas prendre cette décision moi-même sans suivre la procédure –cela risquerai d’éveiller des soupçons sur votre proximité avec moi-, mais votre témoignage et la preuve que Solaris roule pour la Triade en étant impliqué dans le meurtre de membres du Soleil Noir sur Bothawui sera suffisant pour que je puisse officialiser la chose. Croyez-moi, même si je ne peux pas l’extraire depuis la Triade sans risquer de nous en faire un ennemi, je peux au moins émettre une interdiction pour lui de pénétrer sur notre territoire sous peine d’être arrêté.

Plo pensait justement aux deux prisonniers qu’elle avait relâchés. S’ils étaient d’une grande valeur pour la Triade, peut-être qu’il y aurait eu une possibilité de les échanger contre Solaris qui sait ? Mais peut-être que l’opportunité se présenterait de nouveau. Il croisa les bras et ajouta d’un ton plus détendu.
- Je vous fais confiance lieutenante ainsi qu’à vos méthodes, néanmoins je n’ai aucune confiance en Velasquez et Tolparev sur cette affaire. Comprenez bien que je ne pourrais pas vous couvrir éternellement et pour avoir relâché ces deux transfuges du Xénope vous allez devoir me rendre un nouveau service… Si vous n’avez rien à rajouter, dites moi ; quel est votre prochain ordre de mission ?

_________________


"Strength through unity." - Commander Tan'ith Main Theme
"The only easy day was yesterday." - Commander Tan'ith Assault Theme

"I will never surrender, we'll free the earth and sky. Crush my heart into embers, and I will reignite... I will reignite."
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 800
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Mer 25 Jan - 14:33

« Je suis absolument sûre de mon contact et je sais qu'il fera le travail correctement, lui comme l'intégralité de son équipe sont des gens tout à fait fiables. Par contre concernant Velasquez et Tolparev, je suis prête à prendre l'entière responsabilité de leurs remises en liberté. Dans le feu de l'action, cette transaction avec eux m'a paru être la meilleure solution pour obtenir rapidement des informations sur les actions de la Triade afin de lancer des enquêtes, mais j'assumerai mes erreurs si jamais j'en ai fait. »

Mais si Syrielle prenait effectivement ses responsabilités vis-à-vis des deux anciens Lieutenants du Xénope, la réaction de Tan'ith ne manqua toutefois pas de la dépiter. Si le Soleil Noir s'était en effet lié aux Sith pour ainsi devenir ennemi avec l'Alliance Rebelle de facto, le Sénat n'avait en revanche pas eu besoin des Hutt pour sombrer dans la corruption et la gangrène totale, mais le Commandeur Suprême semblait pourtant bien décidé à coller tous les maux de la Galaxie sur le dos de tous les Hors-la-loi ne travaillant pas ouvertement pour le régime. Une manière de penser que beaucoup entretenaient d'ailleurs, mais pour la jeune femme qui baignait elle-même dans le milieu du crime depuis son plus jeune âge, Force était de constater que tout n'était pas aussi simple. Comme tout ''groupe'', les criminels disposaient de leurs propres règles et de leur propre moralité, et il devenait dès lors des plus compliqué de les diviser en ''gentils'' et en ''méchants'' suivant le contenu de leur cargaison. Lorsqu'elle avait bossé pour Pash le Cracken, Shakh' elle-même avait quelque fois transporté des Épices bien malgré elle et pourtant, il aurait fallu être sacrément gonflé pour venir lui contester sa fidélité à l'Alliance !

Mais bon … sans doute qu'être Corellienne lui offrait simplement un autre constat sur la situation, et un constat qu'elle conserva soigneusement pour elle. Préférant ainsi demeurer totalement neutre face à son Supérieur tout en hochant la tête en signe d'approbation à ses paroles. Sincèrement, sa position était déjà suffisamment précaire pour qu'elle ne s'amusât pas en plus à lui dresser une petite liste des tous les Hutt et autres Hors-la-loi de tous poils qui avaient toujours soutenu l'Alliance – officiellement ou non – et qui méritaient donc un peu de considération …

Mais lorsque Tan'ith aborda bientôt la question du Unity et du dossier de Jorian, la Spectre ne put retenir un tic nerveux qui agita un moment ses mâchoires serrées avant qu'elle ne reprît un total contrôle sur elle-même. Elle allait devoir repasser en commission d'enquête ? Pour ré-expliquer encore une fois dans les moindres détails tout ce qui s'était passé sur ce foutu vaisseau ?! Putain mais la bureaucratie alliée n'était donc pas foutue de se sortir les doigts du cul pour récupérer tous les documents – son rapport à elle et à son collègue, les enquêtes des Renseignements, les comptes-rendus des experts et des médecins … – histoire de pouvoir modifier un mot – un tout petit mot de rien du tout – dans le dossier de Solaris ?! Sans déconner, il ne fallait quand même pas convoquer tous les membres de l'Alliance au grand complet pour faire officiellement déclarer ce connard comme un traître plutôt qu'un mort, merde !

« Oui Monsieur, je vous remercie. »

Elle le remerciait ?
Mouais … derrière son regard toujours neutre bien que beaucoup plus froid, elle avait plutôt envie de l'envoyer chier lui et sa commission d'enquête, mais elle n'en avait malheureusement pas la possibilité. D'autant plus que si ça lui permettait de pouvoir descendre Solaris sans sommation à sa prochaine rencontre avec lui, elle pouvait bien consentir à un petit effort …

Mais néanmoins, les paroles qui suivirent de la part de son interlocuteur lui firent brièvement froncer les sourcils, et cette fois-ci Syrielle ne put se retenir de le corriger.

« Désolée de vous contredire Monsieur, mais je ne suis pas venue pour que vous me couvriez. J'ai bien conscience d'avoir effectué certains choix un peu limites, et j'en assumerai les conséquences s'il le faut. Si je suis venue, c'est simplement parce que je craignais qu'un dossier concernant des exécutions de Hors-la-loi n'intéresse personne alors que la situation pourrait rapidement dégénérer si la Triade contenue comme ça. »

C'était sortit tout seul mais après tout, chacun prêchait pour sa paroisse ! Et si Shakhovite reprochait ouvertement à Corellia d'avoir foutu la merde avec son statut indépendant obtenu à l'arrachée, elle ne fermerait pas non plus les yeux sur les raccourcis et les erreurs de l'Alliance.

« Ma prochaine mission est une escorte de vaisseaux de ravitaillement en direction de Mon Calamari, mais elle doit être confirmée dans la journée à cause de problèmes techniques. »

L'un des vaisseaux souffrait en effet d'une petite panne récurrente qui pourrait s'avérer dangereuse sur le long terme, et l'ordre de mission avait donc été différé jusqu'à réparation ou remplacement du vaisseaux … et ce même si la jeune femme avait la ferme impression qu'elle n'allait pas escorter grand monde mais qu'elle allait plutôt écoper d'une bonne grosse mission de merde pour avoir osé faire des siennes.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Plo Tan'ith
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 21/11/2016
Rang : Commandeur Suprême de l'Alliance Rebelle
Localisation : A bord de l'ASD - "Sérénité"
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Lun 6 Fév - 17:01
Les Kel’dors avaient une approche plus traditionnelle et morale de la famille. A dire vrai leur société était basée sur une forte morale et le couple durait jusqu’à ce que la mort ne les sépare. Ils ne refusaient cependant jamais d’aider un étranger dans le besoin et étaient réputés pour leur hospitalité. Le sens de la justice des Kel’dors était très simple voire simpliste ils voyaient la justice d’une façon cruellement manichéenne : le bien et le mal. Pour pousser le raisonnement plus loin, il était courant que les Kel’dor fassent justice eux-mêmes s’il était impossible que leurs institutions ne prennent le relais : ainsi l’on pouvait très bien en voir battre à mort un voleur ayant dérobé de la nourriture pour survivre sans qu’il n’éprouve le moindre remords. En dépit de l’expérience en dehors du système de Dorin où Plo avait grandi, il gardait certains aspects de sa culture que ses rencontres n’avaient fait qu’atténuer avec le temps.

- Et votre démarche a été entendue, la Triade ne posera plus aucun pied sur les territoires de l’Alliance sans notre accord au préalable et selon les modalités que j’aurai fixées. S’ils continuent, nous prendrons ceci comme étant un acte de guerre et nous le considèrerons comme tel.

Lâcha t-il en guise de réponse aux paroles de Syrielle lorsque celle-ci se justifia d’être venue voir Plo afin de s’assurer que les crimes de la Triade ne soient plus commis sur le sol de l’Alliance. Il ajouta d’un ton confiant.

- Croyez-moi, votre témoignage et vos preuves seront suffisantes pour que la commission tranche vite sur son cas, trois heures seront suffisantes. Si vous recroisez Jorian Solaris sur nos territoires ou en dehors de ceux de la Triade, vous pourrez le considérer comme un traitre et vous aurez donc carte blanche pour l’appréhender ou prendre toutes les mesures qui s’imposeront pour vous assurer qu’il ne nuise plus jamais à l’Alliance.

Plo venait de donner à Syrielle le permis d’éliminer Solaris de la galaxie si jamais il posait le pied sur un territoire de l’Alliance ou en dehors de ceux de la Triade. Certes, il faudrait des commissions d’enquête afin de prendre ce genre de décision mais cela ne serait pas long. Plo en avait assez de la paperasse et des enquêtes interminables, la structure de l’Alliance Rebelle était en un sens pratique car les décisions se prendraient rapidement. De plus les éléments à charge contre Solaris pesaient suffisamment lourd pour que la commission ne perde pas de temps. Ce serait l’affaire de deux ou trois heures seulement le temps de regarder les indices rassemblés avant que la mention « traitre » soit apposée au dossier du transfuge qu’était Solaris. En d’autres termes, ce n’était qu’une question de « mettre les formes » pour Plo et ainsi officialiser cette décision auprès de la Triade qui aurait pu décrier Tan’ith comme étant un dictateur. Le kel’dor regarda un instant son aquarium avant de revenir à la réalité.

- Pour votre prochaine mission, j’aurai besoin de vous pour me ramener un cadavre relativement intact de Sith Trooper, ou plusieurs si vous le pouvez. Je vous confie cette mission et vous laisserait régler les détails en ce qui concerne la composition du commando et de l’équipement dont vous aurez besoin pour accomplir cette tâche. Montez votre projet et, prévenez-moi afin que je puisse vous donner l’accès à l’équipement spécialisé si jamais vous venez à en avoir besoin.

Ses sourcils se froncèrent derrière son masque dans un arc soucieux et il ajouta quelques phrases pour expliquer le but de sa démarche. Ce ne serait pas évident, mais l’Escadron Spectre n’était pas celui qui avait pour réputation de rendre l’impossible possible ?

- Cette mission sera dangereuse et je m’inquiète pour vous et vos hommes. Nous connaissons leur puissance. Si vous ne vous sentez pas capable de l’accomplir dites le moi, mais à mon sens vous êtes l’un des éléments les plus qualifiés pour remplir cette tâche. Si vous réussissez nous trouverons peut-être un moyen de mettre en place des contremesures pour neutraliser la menace qu’ils représentent et retirer un avantage aux Sith tout en nous en accordant par rapport aux impériaux. Si je peux me permettre je peux vous conseiller d’attaquer vos cibles quand elles sont isolées sur des mondes reculés, ou l’espace. Je recommande l’embuscade d’une part, et d’‘autre part selon nos rapports nous pourrons en trouver potentiellement à proximité des frontières de la Triade. Mais d’autres lieux seront sans doute plus adaptés.

Plo se rassit dans son fauteuil et attendit la réponse de Syrielle en guettant son visage. Une mission risquée mais qui lui irait sans doute comme un gant. Avec une bonne préparation, ce ne serait pas impossible et 50% de la mission serait accomplie. Les 50% restants par contre resteraient du domaine de l’imprévisible hélas.

_________________


"Strength through unity." - Commander Tan'ith Main Theme
"The only easy day was yesterday." - Commander Tan'ith Assault Theme

"I will never surrender, we'll free the earth and sky. Crush my heart into embers, and I will reignite... I will reignite."
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 800
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Mer 8 Fév - 15:03

Si Syrielle s'était imaginée devoir à nouveau perdre des heures et des heures en réunions et auditions aussi inutiles que désagréables pour elle – parce que mine de rien, évoquer les événements du Unity n'était jamais anodin pour elle – Tan'ith ne tarda pas à la rassurer sur ses intentions. Manifestement, la jeune femme n'aurait donc pas à se farcir paperasse et administration bien longtemps, mais juste de quoi mettre les formes afin de prouver à tous que l'Alliance Rebelle était et demeurait un véritable régime et non pas une obscure dictature militaire. Une attitude qu'elle comprenait et qu'elle ne pouvait d'ailleurs qu’approuver, d'autant plus lorsque le Commandeur Suprême abondait en plus dans son sens.

Désormais, la Triade ne jouerait plus sur le sol allié …
Désormais, Solaris ne serait plus qu'un traître qu'elle pourrait abattre sans sommation !

Deux bonnes nouvelles dont l'une relevait pourtant purement d'un intérêt privé et qui n'aurait donc même pas dû être abordée dans une telle conversation, mais après tout, l'armée n'était finalement qu'une somme de soldats. De soldats qui tenaient à leurs proches, de soldats qui souffraient, de soldats qui offraient leurs vies afin de soutenir un régime en lequel ils croyaient. Difficile donc de leur imposer de devenir des droïds dépourvus de toute émotion et de tout but personnel et à ce titre, Shakh' ne pouvait donc qu'être reconnaissante envers son supérieur pour ainsi lui faciliter la tâche dans sa propre recherche de justice. Certes mâtinée de vengeance mais néanmoins, nul ne pourrait jamais nier que Solaris avait été beaucoup trop loin en assassinant presque toute son équipe avant de fuir en direction de la Triade. S'il avait simplement démissionner des Renseignements pour rallier ensuite son nouveau régime, Force savait combien les événements et les conséquences auraient été différents … Mais pour l'heure, Tan'ith venait tout juste de lui communiquer le contenu de cette fameuse mission qu'il voulait lui confier en échange de son soutien, et Syrielle ne put s'empêcher de froncer les sourcils un instant.

Ramener des cadavres de Sith Trooper en bon état ?
Sûr que pour des non-Sensitifs, cette mission n'allait pas être des plus simples – surtout avec cette condition du ''relativement intact'' – et pourtant ce fut un acquiescement qui agita bientôt la tête de la Spectre. Effectivement, tout ça ne serait pas sans risque mais après tout, la guerre n'était pas une partie de plaisir non plus ! Sans compter que tout Sith qu'ils étaient, ces soldats là n'en étaient pas moins mortels et donc tuables, et personne ne survivait à un tir de Blaster en pleine tête. Sans compter que le ''en bon état'' était toujours valide même avec quelques membres en moins si jamais la jeune femme devait user de quelques explosifs pour se faciliter le travail.

« Avec une bonne équipe et un plan soigneusement préparé, ça ne devrait pas poser de problème. Ils sont Sensitifs mais ils ne sont pas immortels pour autant, et en dézinguer quelques uns devrait globalement remonter le moral des troupes. »

Sûr que les derniers événements avaient laissé s'installer une certaine morosité, et Shakhovite elle-même ressentait parfois la furieuse envie de tout envoyer valser en hurlant ''MERDE !'' à la Galaxie toute entière … mais non. Elle se retenait. Et elle se comportait – plus ou moins en tout cas – comme on pouvait l'espérer d'un Lieutenant de l'Escadron Spectre.

« Si nous réussissons à en isoler un ou plusieurs loin du reste de leurs troupes, il devrait largement être possible de les acculer et de les pousser à la faute. D'autant plus qu'en prévoyant bien cette mission, nous pourrons les amener à se perdre sur un terrain qui sera à notre avantage et que nous aurons soigneusement miné auparavant. »

Et dans la bouche de la jeune femme, impossible de se tromper : ''terrain miné'' n'était pas une métaphore mais bel et bien la plus stricte des vérités ! Et avec l'aide des Renseignement, cette préparation devrait normalement pouvoir s'effectuer dans de bonnes conditions. Conditions qui pourraient d'ailleurs encore s'améliorer si jamais …

« Par contre, suis-je autorisée à intégrer un Jedi volontaire dans mon équipe ou pas ? »

Après tout quitte à affronter un Sith – même simple Sith Trooper – avoir un Jedi dans ses rangs ne pourrait indéniablement pas faire de mal, mais la question restait pourtant entière. Entre les ''vrais Jedi'' refusant de prendre partit et ceux qui avaient rejoint l'Alliance Rebelle, il était quelque fois difficile de savoir exactement ce qui était faisable et ce qui ne l'était pas, aussi la Spectre préférait-elle s'assurer de ce genre de détails avant même de mettre en place des démarches. Si elle connaissait le Commandeur Suprême et savait pouvoir en tirer certains avantages, elle n'était pas non plus sans savoir que la fille même de Tan'ith était une Jedi, mais aussi que son supérieur demeurait proche de l'Ordre et qu'il n'irait pas contre ses positions neutres. Dommage d'ailleurs, parce que s'il leur avait enfin secoué les puces un bon coup, peut-être qu'il en serait ressortit du positif.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Plo Tan'ith
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 21/11/2016
Rang : Commandeur Suprême de l'Alliance Rebelle
Localisation : A bord de l'ASD - "Sérénité"
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Dim 12 Fév - 15:20
Plo fut un peu plus rassuré de voir que le défi qu’il proposait à Syrielle semblait ne pas la démotiver. Une bonne nouvelle. Le vieux kel’dor hocha la tête au fur et à mesure qu’elle détaillait l’ébauche de plan que le Commandeur avait avancé pour la convaincre. Le plan devrait être millimétré au détail prêt. Lorsqu’elle lui posa la question des Jedi, l’officier acquiesça en ajoutant.

- Bien entendu, certains Jedi dans nos rangs sont aptes à collaborer avec vous et seront les meilleurs candidats dans cette opération. Je vous ai composé une petite liste personnelle, à vous d’en tenir compte ou de faire confiance en votre instinct pour choisir le meilleur d’entre eux.


Le Commandeur Suprême se décida à expliquer plus en détail les tenants et aboutissants de cette manœuvre risquée mais capitale pour l’Alliance. Il apporta alors un maximum de détails à cette opération de son ton presque monocorde.

- Nous aurons besoin d’un maximum d’échantillons organiques exploitables voire d’un corps pas trop endommagé afin de l’étudier. J’ai une équipe de biologistes et d’ingénieurs qui seront chargés d’analyser la conception de ces guerriers. J’ai entendu dire qu’ils étaient aussi composés en partie d’éléments propres au Côté Obscur de la Force. Sur ce terrain là nous n’avons que peu d’experts hélas, les Jedi ayant rallié nos rangs ne sont pas forcément suffisamment informés sur la question, aussi je préviendrai Maître de Walleron afin qu’elle puisse observer et analyser la dépouille du Sith trooper pour voir si nous pouvons trouver une faille dans ces éléments là. Ce ne sera certes qu’un atout en moins parmi l’éventail de ceux de l’Empire Sith, néanmoins cela nous donnera un avantage tactique par rapport aux impériaux de Fel, ainsi qu’à nos hommes sur le front. Nos ingénieurs et spécialistes pourront mettre en place ensuite des moyens pour nous défendre d’eux et de neutraliser ces adversaires.

Une manœuvre qui était destinée dans un premier temps à un usage purement militaire, et dans un second temps à faciliter les opérations éventuelles que les Jedi se chargeraient de réaliser. L’Alliance se chargerait de la production de ces contremesures et d’en assurer la livraison auprès de l’Ordre Jedi. Une façon de rapprocher les deux factions tout en bénéficiant d’une technologie commune issue des connaissances de ces eux factions. Bien entendu, tous les alliés de l’Alliance bénéficieraient de cette technologie. Mais avant d’arriver à la production de masse, encore fallait-il comprendre les secrets entourant la fabrication des Sith troopers, trouver une faille et l’exploiter par le biais d’un dispositif que l’Alliance était en mesure de créer : ces prototypes seraient ensuite testés sur des sujets vivants afin d’observer les effets et confirmer le projet ou alors de revoir la copie de l’appareil. Pour ces tests, il faudrait des nouveaux cobayes, et Plo espérait pouvoir trouver des volontaires pour ça. C’est avec cette idée en tête qu’il poursuivit son argumentaire auprès de Syrielle.

- Si nous parvenons à mettre au point des contremesures, nous risquons de devoir effectuer des tests à venir en situation réelle de combat contre ces Sith troopers. Vous seriez également intéressée pour tester ces bijoux en opération ?

Connaissant la prudence de Plo dès que la vie de ses hommes pouvait être en jeu, le prototype serait étudié et testé bien avant en laboratoire via des simulations théoriques avant d’être confié à Syrielle en opération réelle. Et dans tous les cas, l’Alliance s’assurerait de prévoir un plan B, ainsi qu’une évacuation si les choses venaient à mal tourner pour les Spectres.

_________________


"Strength through unity." - Commander Tan'ith Main Theme
"The only easy day was yesterday." - Commander Tan'ith Assault Theme

"I will never surrender, we'll free the earth and sky. Crush my heart into embers, and I will reignite... I will reignite."
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 800
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Ven 17 Fév - 14:38

Sans hésitation, le Commandeur Suprême venait d'autoriser Syrielle à intégrer un Jedi volontaire dans son groupe, et la jeune femme s'en sentit aussitôt soulagée. Après tout si elle gérait son sujet en matière de baston, elle avait bien conscience que les Sensitifs ne jouaient clairement pas dans la même cour que le commun des mortels, et en avoir un à ses côtés ne pourrait qu'être un atout pour elle. Surtout avec un Sith Trooper en face qui ne serait pas forcément des plus coopératifs ! Et puis … et puis Tan'ith ne tarda pas à lui livrer le fond de sa pensée afin de lui expliquer les tenants et les aboutissants de ce plan, et la Spectre dut faire un réel effort sur elle-même pour cacher toute la réprobation qu'elle ressentait face à tout cela. Face à cette impression lancinante qu'ils allaient devoir bosser pour aider des Jedi qui eux n'étaient même pas capables de bouger leurs culs ! Est-ce que tout cela leur donnerait un avantage tactique contre l'Empire Galactique ? Encore ne fallait-il pas oublier que les Fel disposaient de leurs propres Chevaliers Impériaux – des Sensitifs pas vraiment Sensitifs mais Sensitifs quand même et qui se devaient donc d'être bien placés dans son petit classement des menaces traînant leurs guêtres dans la Galaxie – là où l'Alliance n'avait que quelques miettes issues des Jedi qui avaient osé tourner le dos à leur Ordre pour les soutenir dans leur combat pour la Paix et la Liberté.

Au risque de radoter, l'Empire de Akni avait ses Sith, l'Empire de Fel avait ses Chevaliers Impériaux, et l'Alliance jouait la traînarde ne bénéficiant pas réellement du soutien de ces braves Jedi aux arrières-train blindés d'hémorroïdes à force d'être assis sur leurs coussins de méditation ! Putain, il y avait des jours où elle aurait bien explosé pour hurler son avis à la gueule de certains …

« Tant qu'à ce que ce projet bénéficie aussi aux Jedi, ne serait-il pas possible qu'ils sortent enfin de leur neutralité pour nous filer un coup de main ? Après tout, si nous tombons un jour face à l'un des deux Empires, ils seront les suivants sur la liste des victimes, alors peut-être serait-il temps qu'ils en prennent enfin conscience. »

Un avis plus qu'osé et que Syrielle n'aurait jamais exposé face à un officier inconnu, mais face à Plo Tan'ith … oui, elle le respectait, énormément même. Et oui, elle lui obéirait. Mais après la panade dans laquelle ils avaient été plongés tous les deux, il fallait tout de même bien avouer que le lien qui les unissait n'était pas simplement un lien de pure d'obéissance militaire, aussi avait-elle osé. Osé en y mettant les formes, mais osé quand même.

Et lorsque le Commandeur aborda bientôt le problème des tests en situation réelle des armes qui pourraient être produites suite à cette mission – sous-entendu face à des vrais Sith Trooper – le regard de la jeune femme se fit un moment plus lointain. Signe qu'elle était en train de peser le pour et le contre face à cette proposition qui, si elle était certes des plus importantes pour l'Alliance, ne manquerait également pas de la mettre – elle comme ses gars – dans une indéniable situation de danger. Parce que même avec une collection de plans allant du B jusqu’au W, il fallait bien avouer qu'affronter un Sensitif n'était jamais anodin …

« Me concernant, j'accepte de tester ces armes si je peux avoir un droit de regard sur le plan qui sera décidé ainsi que les plans de secours. Concernant mes hommes, je pense que c'est un choix qu'ils devront chacun faire en leur âme et conscience, en ayant bien à l'esprit les risques comme les chances de progrès. »

Un deal qui n'était pas totalement hallucinant d'ailleurs, et qui ne devrait pas non plus choquer Tan'ith plus que cela. Après tout, être militaire n'impliquait pas non plus d'être décérébré, et ce genre de missions devait toujours être pleinement comprise et acceptée par ses membres. Un peu comme celle qui allait consister à capturer ces fameux Sith Trooper d'ailleurs.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Plo Tan'ith
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 21/11/2016
Rang : Commandeur Suprême de l'Alliance Rebelle
Localisation : A bord de l'ASD - "Sérénité"
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Jeu 23 Fév - 20:26
Le Commandeur Suprême se souvenait pourquoi c’était toujours instructif et agréable de se trouver en compagnie de la jeune Spectre qui se trouvait dans son bureau. Son franc parler aurait fait grincer bien des dents parmi d’autres officiers, surtout si elle avait sorti cette réplique en présence de Jedi. Mais Plo la connaissait assez bien pour savoir que cela ne se produirait jamais. Le Kel’dor souriait tendrement derrière son masque respiratoire. Syrielle savait parfois évoquer de manière brute et crue ce que Plo pensait réellement. Cette colère et ce sentiment d’injustice qui animait la jeune femme était salutaire, cela valait toujours mieux que le désespoir. Le Commandeur croisa ses bras et répondit à la jeune femme tout en acquiesçant de la tête pour montrer son accord avec les propos de Syrielle.

- Je partage votre avis sur le fond. Je déplore tout comme vous le fait que les Jedi cherchent à ne pas s’impliquer directement et frontalement sur cette question en prenant notre parti. Mais chercher à les rallier à nous ne fera que les éloigner de l’Alliance, surtout si nous nous montrons trop insistants. Ils finiront par intervenir soyez en certaine. Ils ne représentent peut-être pas grand-chose sur le plan purement militaire en termes de moyens et d’effectifs, néanmoins leur grande maîtrise de la Force couplé au fait qu’ils sont les ennemis éternels des Sith font que s’ils ne vont pas vers la guerre, les Sith porteront la guerre chez eux tôt ou tard. La question à se poser est donc la suivante : réaliseront-ils qu’il vaut mieux choisir de faire la guerre, ou attendre qu’elle vienne s’imposer à vous et ne vous laisse aucune autre alternative ? Choisir ou subir en somme. Ce n’est qu’une question de temps. Les Sith sont en position dominante, l’Empire également, mais bientôt les stormtroopers ne suffiront plus pour les Sith. Par excès de confiance et arrogance, ils tourneront leur attention vers Hapès. Je sais que nous sommes vulnérables face aux Sith et Chevaliers Impériaux. Mais nous avons nos atouts. L’Alliance était dans une situation bien plus catastrophique quand l’amiral Stazi a pris ses responsabilités, et je ne vous parle même pas des débuts de l’Alliance Rebelle lorsque Palpatine régnait et que ses séides du Côté Obscur traquaient les derniers Jedi après l’opération Knightfall et l’Ordre 66. Et ça c’est grâce à des éléments tels que vous Shakhovite, et grâce à tous ceux qui ont choisi de poursuivre cette lutte.

Il marqua une courte pause. Peut-être que cette longue tirade n’aurait que peu d’impact dans l’immédiat, mais à l’avenir sans doute que la lieutenante finirait par comprendre que ce que venait de lui dire le Commandeur n’était pas que des mots creux. Plo termina sa boisson et repris la parole d’un ton moins formel et plus amical.

- Je sais qu’à votre âge j’aurai également eu des doutes quand à ces paroles.  Je sais qu’elles peuvent faire cliché en un sens surtout en ces heures sombres… Ce sera une longue bataille, ce ne sera pas une promenade de santé et je crois qu’il est possible que cette guerre sera la dernière pour moi. Mais gardez espoir lieutenante. Tant que chacun de nos hommes gardera cet espoir de victoire, nous serons toujours dans la course. Ils nous ont mis à genoux, maintenant nous devons nous relever…

Cette déclaration parlerait sans doute plus à Syrielle. L’important n’était pas de donner les coups, c’était de les encaisser et de se relever encore et toujours plus fort qu’avant. Endurer pour perdurer dans le temps, on pourrait dire que c’était encore une fois le crédo qui animait Plo dans sa gestion de l’Alliance Rebelle. Avec la limitation de ses moyens, l’Alliance ne pouvait plus se permettre de mener des opérations de grande envergure, il fallait s’adapter, évoluer à la situation. Ils n’étaient pas aussi démunis que leur ennemis pouvaient le croire. Il fallait devenir une nuisance, une épine indélogeable dans leur dos pour causer une infection qui affaiblirait leurs adversaires. Le Kel’dor resta pensif quelques instants puis déposa sa canette sur son bureau avant de reprendre le fil de leur conversation.

- Mais revenons à notre discussion. Bien entendu que vous serez impliquée dans ces projets, j’insiste pour que vous soyez présente à chaque réunion tactique lors des phases de préparation des tests en situation réelle et lors des prélèvements de cobayes. Vous serez sur le terrain, en charge des opérations c’est naturel que vous aurez votre mot à dire. Là encore c’est vous qui prenez les risques aussi je vous laisserai une large marge de manœuvre pour vous permettre d’être la plus efficace. Vous êtes la plus à même d’évaluer le danger et je rejoins votre avis.

Sur ce coup, Plo n’avait pas envisagé une seule seconde qu’il pourrait en être autrement : Syrielle serait bien partie prenante des opérations de terrain sur ce projet. Hors de question de la laisser en dehors des discussions. Peu importe ce que pourrait dire d’autres officiers, le Kel’dor était convaincu que sur ce genre de missions à hauts risques, les Spectres à l’instar des Rogues étaient plus efficaces quand ils s’impliquaient eux même dans le projet en participant aux prises de décision.

_________________


"Strength through unity." - Commander Tan'ith Main Theme
"The only easy day was yesterday." - Commander Tan'ith Assault Theme

"I will never surrender, we'll free the earth and sky. Crush my heart into embers, and I will reignite... I will reignite."
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 800
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Lun 6 Mar - 19:09

« Détrompez-vous, je ne doute pas de vos paroles et je ne doute pas de votre sincérité non plus. Vous avez participé à énormément de batailles et vous connaissez l'Alliance mieux que personne, alors j'ai confiance en votre jugement, de même que je suis d'accord avec vous quand vous affirmez que les Jedi finiront bien par intervenir un jour. Mais ce qui m'inquiète le plus … c'est de savoir s'ils daigneront intervenir avant ou après que les Sith nous aient tous massacrés. »

Une question qu'elle avait légèrement hésité à oraliser, mais qu'elle avait finalement posée sur le tapis sans plus se préoccuper de tout ce qu'elle pouvait sous-entendre. Mais après tout, le Commandeur Suprême n'était pas un planqué inconscient des réalités de la guerre, et si Syrielle n'accordait que peu sa confiance, il était toutefois évident que le Kel'dor faisait partie du peu de personnes en qui elle croyait sincèrement.

« Après, j'ai bien conscience que cette défiance envers l'Ordre Jedi pourrait passer pour de la lâcheté, mais ce n'est pourtant pas ça : je ne perds pas espoir et je participerai à toutes les batailles et toutes les opérations qui seront nécessaires, de même que je n'hésiterai pas à mettre ma vie en danger pour la victoire. Et si jamais les Sith devaient se trouver un jour face à nous, je préférerai leur cracher à la gueule plutôt que de baisser la tête devant eux ! La seule chose que je veux, c'est pouvoir identifier clairement mes alliés, histoire de ne pas avoir de mauvaises surprises au pire moment. »

Après tout en faisant front contre l'ennemi, il était toujours possible de vaincre ou au moins d'infliger de lourds dégâts pour se préserver soi-même, mais cela passait avant tout par une bonne cohésion. Collez un Bantha galeux au milieu d'un groupe et il y avait de fort risque pour que celui-ci se délitât … voire se fît massacrer, comme Shakh' l'avait d'ailleurs appris à ses dépends au cours de la mission sur le Unity

Mais pour autant, il aurait été faux de croire que la Spectre se débinait, parce que ce n'était clairement pas le cas ! Corellienne de naissance et Alliée de cœur, la jeune femme avait toujours disposé d'une combativité à la limite de la hargne, et elle n'était pas du genre à plier le genoux devant l'ennemi simplement pour sauver ses plumes. De même que sa fierté faisait d'elle quelqu'un qui n'était portée ni sur la trahison ni sur la soumission, mais plutôt sur la baston !

Mais quoi qu'il en fût, Tan'ith devait également avoir confiance en elle pour l'impliquer à ce point dans ses plans concernant les armes anti-Sith, et Syrielle ne tarda pas à hocher la tête avec vigueur.

« Je pense qu'un ou plusieurs agents des SpecOps devraient également être présents, histoire qu'on puisse bénéficier de toutes les compétences potentiellement utiles pour ce genre de mission. Par contre, vous allez encore vous faire détester par certains de vos officiers, si je puis me permettre. »

Une formule de politesse qui dénotait après cette moquerie que la jeune femme venait justement de se permettre, mais il fallait bien quelque fois relâcher la pression et s'amuser un peu. D'autant plus qu'en soulignant que certains officiers de haut rang n'apprécieraient sans doute pas l'implication poussée de leurs subalternes, la Spectre faisait directement référence à un tout jeune Commandant qui – à l'occasion d'une mission où elle avait servi d'escorte à Tan'ith – s'était littéralement étranglé en voyant le Commandeur Suprême adresser la parole à de simples soldats. Un bien beau spectacle qui avait d'ailleurs causé pas mal d'hilarité de la part de beaucoup de monde au dépend de cet officier un peu trop coincé sur les bords, et Syrielle était persuadée que son supérieur devait encore s'en rappeler ! Un bon souvenir comme elle comptait bien s'en fabriquer d'autres en survivant d'ailleurs, mais aussi en repoussant leurs ennemis afin que l'Alliance Rebelle pût enfin prouver à tous qu'elle méritait du respect au sein de la Galaxie.

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Plo Tan'ith
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 21/11/2016
Rang : Commandeur Suprême de l'Alliance Rebelle
Localisation : A bord de l'ASD - "Sérénité"
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Mer 15 Mar - 23:40
Plo demeura silencieux. Rassuré par les paroles de Syrielle qui comprenait bien ce que voulait dire le kel’dor. Il l’écouta très attentivement, apaisé par l’idée qu’elle pouvait partager son opinion. Il répondit.

- Ça malheureusement, je ne peux pas vous apporter de réponse à cette question. J’ignore quand l’Ordre bougera, mais en dépit de leur passivité j’ai confiance en Loes pour savoir que tôt ou tard, ils agiront, et nous serons encore là. Enfin, nous devons garder cet espoir. Ce serait bien trop aisé d’identifier aisément nos alliés ou nos adversaires, la guerre –tout comme la vie- est bien plus nuancée de gris qu’on pourrait le penser.

Le commandeur suprême marqua une légère pause avant d’ajouter non sans une certaine mélancolie dans la voix:

- Vous savez, nous les Kel’dor sommes un peuple plutôt manichéen dans le fond, nous baignons dans cette culture depuis notre jeunesse. Je ne vous cache pas que mes premiers pas dans la galaxie m’ont plutôt déconcerté, mais s’il y a bien une chose que j’ai apprise au fur et à mesure des années, c’est bien cette leçon là. Vous devriez venir sur Dorin quand celle-ci sera reprise, je ne pense pas que le paysage vous plaise, mais je pense que le voyage pourrait vous intéresser.

Oui, Dorin manquait au Commandeur et Syrielle pourrait le comprendre. S’il survivait à cette guerre et après avoir réorganisé l’Alliance, c’était évident que Plo prendrait sa retraite sur ce monde pour y couler les derniers jours de sa vie sur le monde qui l’avait vu naitre. Sans doute le seul endroit dans la galaxie ou il n’avait pas besoin de porter ce masque qui, aux yeux de la Corellienne sans doute, faisait intégralement partie de son visage. Le kel’dor avait du s’habituer à vivre avec, mais bien d’autres espèces auraient sans doute fini par perdre la raison ou leur santé mentale à sa place. Il commença à se remémorer ses années passées sur Dorin et réalisa qu’il avait vécu bien plus longtemps en dehors de son monde natal que sur celui-ci. Plo réalisa avec effroi à quel point le temps passait si vite, mais c’était le prix de son engagement pour l’Alliance, le tribut à verser pour faire sa part dans l’histoire galactique, pour rendre la galaxie un peu moins sombre. Il revint au présent et à la conversation en rebondissant sur ce qu’avait dit la jeune femme.

- Je serai avec vous à cet instant. En ce qui concerne de cracher au visage des Sith, nous serons deux dans ce cas. Et en tant que votre supérieur hiérarchique –ainsi qu’un vieil homme- j’espère que vous me laisserez la politesse, ainsi que le temps de retirer ce masque pour ouvrir les hostilités avec eux

Dit-il en toute simplicité mais surtout avec une certaine forme d’humour assez pince-sans-rire qui pouvait dénoter du personnage dont Syrielle avait l’habitude. Ce genre de répliques était rare, mais c’est sans doute ce qui les rendait d’autant plus appréciables. La jeune femme demanda par la suite la présence de quelques agents des SpecOps sur place, et le kel’dor hocha la tête simplement pour signifier son accord avant de répondre sur sa dernière tirade à propos du fait qu’il allait sans doute se faire moquer ou détester par certains officiers. Il fit mine de ronchonner tout en balayant l’air d’un revers de la main.

- Qu’importe, à mon âge l’on ne se soucie plus de ce genre de choses. Je ne vexerai que les sots et les plus obtus d’esprit. Nous sommes dans une guerre asymétrique, et nous n’avons plus assez de moyens pour mener une campagne conventionnelle durable pour le moment. Et ça même eux finiront par s’en rendre compte tôt ou tard. Aussi l’esprit d’initiative et le fait de sortir des sentiers battus sur le plan tactique nous permettront de mener une guerre non conventionnelle qui jouera à notre avantage. L’Alliance Galactique s’est laissée dicter sa stratégie pendant le dernier conflit, miser sur de l’imprévu et l’effet de surprise nous permettra d’imposer nos conditions, notre rythme aux Sith ainsi qu’aux Impériaux.

Le vieux kel’dor en était intimement convaincu. L’effet de surprise, l’art du contrepied permanent permettait de déstabiliser l’adversaire et d’en tirer un bénéfice. C’était avec sa manœuvre désespérée en orbite d’un trou noir qui l’en avait définitivement convaincu. Quel officier pouvait-être assez fou pour prendre pareille décision ? Il se souvenait encore de la réaction de son second –et du reste de l’équipage- lorsqu’il avait donné l’ordre : tous l’avaient fixé l’espace de trois secondes, le front dégoulinant de sueur (ou d’autres fluides pour les non-humains) tout en ayant une gorge si serrée qu’ils avaient manqué de s’étouffer. Si eux-mêmes n’avaient pas eu confiance en leur officier, Plo serait sans doute mort aujourd’hui, mais quoiqu’il en soit, cette même stupeur avait aussi eu raison des pirates à la botte du Soleil Noir qui avaient cherché à tailler son vaisseau en pièces.

_________________


"Strength through unity." - Commander Tan'ith Main Theme
"The only easy day was yesterday." - Commander Tan'ith Assault Theme

"I will never surrender, we'll free the earth and sky. Crush my heart into embers, and I will reignite... I will reignite."
Voir le profil de l'utilisateur
Syrielle Shakhovite
avatar
Messages : 800
Date d'inscription : 11/12/2016
Rang : Lieutenant de l'Escadron Spectre
Localisation : Corellia
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Sam 18 Mar - 12:24

« J'ai déjà été sur Dorin tout au début de ma formation avec les SpecOps … une mission de routine qui consistait à protéger et escorter un informateur jusqu'à Bothawui. Nous n'y sommes restés que quelques jours mais ça a effectivement été une situation intéressante sur pas mal de points de vue. »

Inutile de continuer à parler des Jedi, Syrielle savait pertinemment bien qu'elle et son supérieur partageaient des visions radicalement différentes à leur propos, tout comme elle savait également qu'elle ne le ferait pas changer d'avis. Pas qu'elle en eut réellement la volonté d'ailleurs parce que même si la jeune femme pouvait être une tête de mule 100% pure Corelienne sur certains sujets, elle n'était toutefois pas assez butée pour exiger que tout le monde partageât ses opinions. Tant que ça ne mettait personne en danger en tout cas et concernant le cas des Jedi, il n'y aurait malheureusement que l'avenir pour leur répondre …

Mais en abordant ainsi le sujet de Dorin – qui devait forcément être douloureux pour un expatrié condamné à l'exil tant que sa planète n'aurait pas été reprise à l'ennemi – la Spectre percevait également une sorte de ''remise en contexte'' de la conversation. Après tout et même si l'Alliance était pluri-espèces, il n'en demeurait pas moins que chacune conservait sa culture et sa manière de penser, et celle des Kel'dor était indéniablement particulière. Étrange. Mais néanmoins intéressante. Comme une espèce de loi de la jungle cruelle mais qui répondait à une certaine forme de logique, mais d'une logique si pure qu'elle semblait presque désincarnée. Autant dire qu'avoir un Commandeur Suprême suivant ce type de pensées pourrait donc être un atout pour une Alliance se heurtant à des ennemis généralement dirigés par des Humains ou des espèces au modèle de cultures très proches des Humains. Un atout ou en tout cas, un effet de surprise. De même que pour quelqu'un ne connaissant pas Tan'ith, il devait être assez surprenant de voir que le leader actuel des Rebelles pouvait être capable de faire preuve d'autant d'humour malgré une situation délicate !

« C'est évident que l'Alliance a désormais besoin de surprendre, et je pense que sortir d'une pensée typiquement humaine pourrait être un avantage. Nous n'avons plus grand chose à perdre, alors nous devons le miser si nous voulons avancer et vaincre. »

D'aucuns auraient sans doute qualifié le Commandeur de fou, de vieux, voire de gros taré … mais Syrielle savait que si Tan'ith était un homme capable de faire preuve d'initiative et d'audace, il n'était pour autant pas un suicidaire susceptible d'envoyer des centaines voire des milliers de soldats à la mort. Au contraire, il était un officier équilibré et intelligent, capable de prudence comme d'affronts que leurs ennemis allaient bientôt devoir subir sans plus pouvoir se défausser !

Et lorsque Garrosk arriva bientôt pour rappeler au Kel'dor que son nouveau rendez-vous n'allait plus tarder à arriver, Shakhovite se leva afin de pouvoir prendre congés. Saluant au passage avec un respect des règles absolument parfait cette fois-ci … et ce même si elle se permit de se pencher légèrement vers lui afin de pouvoir lui confier ses dernières paroles hors de l'attention du Trandoshan.

« Si jamais vous souhaitiez faire transférer vos proches de Dorin jusqu'à un territoire plus sûr, vous savez comment me contacter, Monsieur, alors n'hésitez pas. »

Parce que la famille, les proches, les amis … c'était finalement le terreaux de la vie. Du courage. Et de la combativité.

Spoiler:
 

_________________



Fiche ~ Dossier ~ Recap Rp ~ Relations
Voir le profil de l'utilisateur
Plo Tan'ith
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 21/11/2016
Rang : Commandeur Suprême de l'Alliance Rebelle
Localisation : A bord de l'ASD - "Sérénité"
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Dim 19 Mar - 13:52
Plo écouta la jeune femme s’exprimer à nouveau avec toute son attention. Ainsi elle avait déjà été sur Dorin, plutôt intéressant le kel’dor n’avait jamais eu vent de cette information la concernant.  Malheureusement et comme elle l’avait confirmé par la suite, il n’avait pas été question d’une visite touristique mais d’une opération militaire. En même temps le contraire aurait étonné le Commandeur Suprême. Il avait déjà pu cerner Syrielle et s’était un peu inquiété de s’apercevoir que la jeune femme ne lésinait pas dans son engagement quitte à ne pas se détendre de temps à autres. C’était évident que sa colère justifiée à l’encontre de Solaris la poussait à faire son maximum, mais Plo craignait qu’elle ne s’y perdre corps et âme. Il s’était parfois demandé comment elle était en dehors du service, mais c’était difficile à imaginer tant elle semblait en service en permanence.  Le Commandeur lui répondit simplement.

- C’est ce dont nous avons besoin : de changement. Nous créerons la surprise pour ceux qui nous croient condamnés à disparaitre. Et c’est pour ça que j’ai besoin d’éléments tels que vous.

Puis Garrosk fit irruption dans le bureau pour lui signaler que son rendez-vous suivant l’attendait. Plo regarda son chrono et s’aperçut effectivement que le temps qui lui était imparti était écoulé. Cette discussion avait été plutôt reposante et lui avait permis de se détendre avant d’aborder à nouveau un rendez-vous beaucoup plus technique avec certains de ses ingénieurs qui avaient des projets à présenter. Le Commandeur se redressa de son bureau en prenant appui sur ses accoudoirs. Il s’empara de sa boisson ainsi que celle de la corellienne après que celle-ci l’eut terminée. Il les jeta dans le compacteur à ordure et fit mine de réarranger son bureau.
Lorsque Syrielle lui fit la proposition d’extraire la famille de Plo restée sur Dorin ce dernier esquissa un sourire sous son masque avant de s’exclamer.

- Vous ne connaissez pas ma femme visiblement ! Vous savez j’ai déjà envisagé la chose, mais le plus dur n’est pas d’organiser une exfiltration mais plutôt de les convaincre de bien vouloir venir.

Shala était une femme de caractère sous une apparente docilité. Il était compliqué de lui faire entendre raison parfois, et lorsque Plo lui avait demandé à elle et à sa famille de quitter Dorin, ils avaient tous les trois refusé au prétexte qu’ils seraient plus utiles à la Rébellion ici que dans l’espace allié. Ce n’était pas faux, mais du coup ils prenaient de gros risques, de surcroit depuis qu’il était devenu Commandeur Suprême. Ils étaient devenus des cibles potentielles. Plo leur avait donné un canal de transmission codé et crypté pour que Shala et lui puissent communiquer sans être espionnés, ce qui était aussi un moyen de faire du renseignement en somme vu que Dorin était sous le joug de l’Empire Galactique. Il salua la lieutenante à son tour puis la raccompagna jusqu’à la sortie de son bureau.

- Au revoir lieutenante, puisse la Force être avec vous.

Lorsqu’elle quitta le bureau il réalisa pourquoi il avait une relation si particulière avec la corellienne. C’était pourtant évident qu’il s’en voulut de ne pas l’avoir remarqué plus tôt. La Corelienne lui faisait penser à sa fille ainée, Sha avec laquelle Syrielle partageait beaucoup de choses en commun. Sha aussi avait un caractère bien trempé et faisait partie de l’escadron Rogue elle. La kel’dor était de deux ans la cadette de Syrielle mais était également une pilote d’exception dont les faits d’armes avaient déjà retenti bien au dessus de son supérieur hiérarchique. En tout cas elle était amenée à faire des étincelles au cours de la carrière qui se présentait à elle. Avec ces deux femmes là, les ennemis de l’Alliance n’avaient qu’à bien se tenir car nul ne saurait les arrêter dans leur soif de liberté et de justice pour la Rébellion. Plo revint à lui et salua les ingénieurs venus, oubliant cette pensée l’espace de quelques instants juste avant que les portes de son bureau ne se referment sur ses invités et lui-même.

-------

Spoiler:
 

_________________


"Strength through unity." - Commander Tan'ith Main Theme
"The only easy day was yesterday." - Commander Tan'ith Assault Theme

"I will never surrender, we'll free the earth and sky. Crush my heart into embers, and I will reignite... I will reignite."
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Re: [+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
[+158] Forcer le destin [PV Plo Tan'ith]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Loominëi , la déesse du destin.
» Arc-en-ciel [PV Zarathos][DESTIN]
» Est-ce vraiment mon destin? [PV: Aurore Musicale]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Imperial Wars :: Galaxie :: Bespin-